Le balek-gate. Ou la mort subite de la liberté d’opinion en Belgique

L’histoire est dingue. Comment, à partir d’une carte blanche de la journaliste Florence Hainaut dans Le Soir, est-on arrivé à clouer deux scientifiques expérimentées et compétentes au pilori du Conseil de l’Europe, pour harcèlement ? La question, polluée par l’intensité des échanges en réseaux sociaux, mérite un petit développement. Ceci n’est pas un article. Ceci est un dossier. Car l’affaire,

COVID et Jury central : pour des centaines d’enfants, le supplice de la goutte d’eau !

Ils n’en peuvent plus. Ils ont 16, 17, 18 ans et plus. Leurs amis leur expliquent, en jubilant, qu’ils ont eu leur CESS (Certificat d’enseignement secondaire supérieur) sans le moindre examen. Le covid les avait mis à rude épreuve. La Fédération Wallonie-Bruxelles leur en a épargné quelques-unes de plus. Légitime. À Tournai, un élève est passé avec six échecs, dont

Autant en emporte le Vain, ou l’Assassinat de la Fiction.

À la grande satisfaction des militants d’un antiracisme devenu identitaire, HBO a retiré de son catalogue la plus grande fresque cinématographique d’avant-guerre, Autant en emporte le Vent, le film le plus regardé de tous les temps. Le jugement est sans appel : l’œuvre est raciste et déforme l’Histoire. Elle sera remise dans le catalogue après « contextualisation ». C’est-à-dire, après l’addition d’un

Coronavirus : individualisme et narcissisme avancent masqués. Ou comment l’Occidental favorise la pandémie.

À l’heure où j’écris, le coronavirus a tué plus de 200.000 personnes, dont 80% dans des pays occidentaux, parmi les plus développés, démocratiques et libéraux du monde. États-Unis, Italie, Espagne,

Je ne suis pas Charlie.

Alors, tu lis le nom Wolinksi dans une liste de victimes d’un assaut terroriste. Wolinski, c’est ton adolescence. C’est des éclats de rire. C’est surtout un de tes profs de

Non, RTBF, la moitié des Covid-19 ne l’a pas « vraisemblablement » attrapé au travail !

« Tu vois bien ! C’est au boulot qu’on chope le coronavirus ! Et Wilmès nous fait travailler ! C’est scandaleux ». Cette phrase, on me l’a dite après qu’une info Belga est parue un

Zakia Khattabi. Ni sexisme, ni racisme, mais justice.

En janvier, après le dernier (double) vote sénatorial contre sa nomination à la Cour Constitutionnelle (CORR2), la presse francophone s’était largement prêtée à un houspillage en règle de ceux qui

Du libre examen à la censure : à l’ULB, on chasse Charlie Hebdo.

Il ne se sera passé que cinq ans. Cinq petites années après l’assassinat, au nom de l’islam, des dessinateurs et chroniqueurs Cabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski, Elsa Cayat, Bernard Maris,