Le 8 mai, apportez-moi des oranges, Michel Collon et le PTB m’invitent au tribunal !

Je devrais fermer ce blog. Fermer ma gueule. Ne plus rien dire. Ne plus rien oser. Rentrer dans ma coquille. Me taire. Ne plus faire de recherche, ne plus écrire de papier et surtout, ne plus donner mon opinion. C’est trop cher, une opinion. C’est un délit, l’opinion ! Michel Collon me cite au tribunal, le huit mai 2018. Pour m’entendre condamner, selon le pli d’huissier, à « payer à Michel Collon des dommages et intérêts pour dommage matériel et moral confondus de 10.000 euros ». Je n’ai pas d’avocat. Eh non, je n’ai pas, moi, un bureau d’avocat dans mon parti. Parce que je n’ai pas de parti.

Et je n’ai pas 10.000 euros.

Le puissant, dans l’histoire, ce n’est pas moi. Moi, je suis le prolétaire de l’histoire. Le puissant, dans l’histoire, c’est celui qui m’accuse de le diffamer et de l’insulter pour contrer mon intime conviction, mon intime opinion.

Je devrais donc fermer ce blog. Je devrais. Faire des choses qui me rapportent. Laisser le monde à ses turpitudes. Ne plus écrire. Rien. Chut. Ta gueule, Sel.

Non, mais franchement ! Pourquoi je fais ce que je fais ? Pourquoi je m’emmerde ? Ça n’a pas de sens. Ça ne me rapporte presque rien, sauf un peu d’e-réputation. Pour se prendre des shitstorms à ne plus savoir qu’en faire, parce que je ne pense pas comme il est prescrit. Des insultes à la tonne, facho, antisémite, islamogauchiste, ordure, connard, nazi. Parfois pour juste un mot qui ne plait pas. Il y a même eu un journaliste qui a milité pour que je n’obtienne pas le Rossel ! 

Pourquoi, bon sang, s’emmerder comme ça, pour ça ? Pour qui ? Qu’est-ce qui m’a pris ? Pourquoi devenir la cible des obsessions des toxiques et des pervers narcissiques des réseaux ?

Et s’il ne s’agissait que de moi ! C’est de cette gauche qu’un mail est parvenu à ma femme, un jour, qui lui recommandait de « disparaître à jamais, la démocratie ne s’en portera que mieux ». Parce que j’avais critiqué l’opposition du PS, du PTB, du CDH et d’Ecolo contre le CETA. J’étais allé trop loin. S’en prendre à l’auteur ne suffisait plus. Il fallait aussi tirer sur ses proches.

Aujourd’hui, c’est du même horizon autoproclamé « populaire » que je reçois une citation à comparaître. Michel Collon vient du PTB et en est toujours la coqueluche. Jan Fermon, son avocat qui me cite au tribunal de première instance est, selon le PTB lui-même, membre de ce parti qui veut la dictature du prolétariat. Il travaille aussi au cabinet réputé comme étant « du PTB ». Je vais probablement encore dire une bêtise, mais voilà : je me sens déjà en dictature tout court.

Alors, je tiens à ce qu’on sache que je n’affronte pas un homme. J’affronte un parti.

Je tiens à ce qu’on sache que Raoul Hedebouw ou Marco Van Hees ne défendent réellement la presse libre que lorsqu’elle ne les cible pas, sinon, ils seraient intervenus. Et ils me défendraient.

Je tiens à le dire à tous ceux qui votent pour eux, à tous ceux qui pensent qu’on leur offre « un cœur au dessus de la dureté » (Hart boven Hard, version flamande de Tout Autre Chose), à tous ceux qui invitent Michel Collon dans un débat, à tous ceux qui se laissent inviter par lui. Je tiens absolument à l’écrire. Peu importe ce que ça me coûtera, ma liberté n’a pas de prix. Elle n’en a jamais eu, elle n’en aura jamais.

Je tiens à le dire pour qu’ils sachent que, chez ces défenseurs du peuple, on n’hésite pas à museler, décourager, faire pression, faire taire.

Et si je tiens tant à le dire, c’est parce que j’ai mal, terriblement mal, à ma gauche. Je suis bousculé, chaviré par son nouveau goût pour la censure, son nouveau penchant pour la haine en réseau, pour le populisme, pour l’exclusion des contradicteurs. Je suis orphelin.

Mon entourage a raison. J’aurais dû me taire. Je n’aurais jamais dû critiquer le mouvement StopCETA. C’est là que tout a commencé. Je n’aurais jamais dû dire ma conviction sur Michel Collon. C’est trop dangereux. Ça peut coûter beaucoup trop cher.

J’aurais dû être malin. Écrire des billets qui les flattent, ça m’aurait tant rapporté ! Cliquer j’aime sur tout ce qu’écrivaient les belles figures populaires, même quand ça me soulevait le cœur. J’ai été stupide de penser qu’on pouvait être indépendant. Et j’aurais dû imaginer qu’en Belgique, il est aujourd’hui encore périlleux d’avoir un discours différent. Il est périlleux d’être sincère. Il est périlleux d’avoir des convictions et de les exprimer.

Pas gêné, l’avocat Jan Fermon, qui confond diffamation et délit de presse, m’assure que Michel Collon est « un partisan farouche (sic) de la liberté (sic) d’expression », mais…

Désolé, je n’ai pas les moyens de la liberté d’expression à la sauce PTB. À 10.000 euros le papier, c’est trop un produit de luxe !

Au moins, vous êtes avertis, blogueurs et internautes qui auriez encore envie de dire ce que vous pensez crûment. Ne les contredites pas. Jamais. Ne les accusez de rien. Jamais. Ne donnez pas votre intime conviction en public ou par écrit. Jamais. Ils ont les moyens (financiers) de vous faire taire. Et ils n’hésitent pas à les utiliser.

Mais je vous laisse, j’ai ma défense à préparer.

Bonne nuit. Et brouillard.

Previous Un avocat PTB est chargé par Michel Collon de me condamner au silence !
Next Mawda, le drame récupéré - Màj du 27 mai.

You might also like

93 Comments

  1. Yves Kengen
    avril 27, 18:19 Reply
    Bien entendu, tout mon soutien à Marcel Sel face à cette insupportable atteinte à la liberté d'expression. J'appelle tous ceux qui pensent pareil à se faire connaître, qu'on puisse se compter, et savoir qui est du côté de ceux qui entendent jouer les petits dictateurs de la pensée libre.
  2. guypimi
    avril 27, 19:25 Reply
    Courage pour la liberté de s'exprimer même et SURTOUT si je suis (un peu) moins fan ces derniers temps !
    • marcel
      avril 27, 19:26 Reply
      D'autant plus merci pour nous tous !
  3. Eridan
    avril 27, 19:34 Reply
    Sur le site https://www.murielle-cahen.com/publications/diffamation-denigrement.asp  : « Ainsi, l’auteur d’un blog n’est pas tenu d’avoir, préalablement à la diffusion de ses propos sur internet, effectué une enquête sérieuse et objective, telle qu’elle est attendue d’un journaliste professionnel (décision du TGI de Paris, 17 mars 2006). Un an après il en sera jugé de même pour le journaliste professionnel s’agissant des propos qu’il tient sur son blog personnel. » Ce site https://www.legavox.fr/blog/maitre-anthony-bem/diffamation-bonne-exoneratrice-responsabilite-auteurs-12173.htm indique aussi que « les limites de la critique admissible sont plus larges à l’égard d’un homme politique, visé en cette qualité, que d'un simple particulier » dès lors qu’il « s’expose inévitablement et consciemment à un contrôle attentif de ses faits et gestes tant par les journalistes que par la masse des citoyens, et doit montrer une plus grande tolérance (…) La bonne foi de l'auteur de propos portant atteinte à la réputation s'apprécie en tenant compte du caractère d'intérêt général du sujet sur lequel portent les propos litigieux et du contexte politique dans lequel ils s'inscrivent. » Or, les propos de Collon ont pour le moins une portée politique. Même si les sites précités sont français, l’esprit du texte vaut certainement aussi en Belgique. Une citation, ce n’est pas une condamnation et je n’ose imaginer qu’un juge soit dupe. « Et si je tiens tant à le dire, c’est parce que j’ai mal, terriblement mal, à ma gauche. » Vous confondez : ces gens ne sont pas du tout de gauche ; ce ne sont guère mieux que des opportunistes. Peut-être faudrait-il tout de même faire un peu le tri. « Je suis orphelin. » Vous n’êtes pas le seul. Mais ce n’est certainement pas de cette mouvance qu’il faut attendre le renouveau social-démocrate. Si nous sommes orphelins, c’est du fait de l’irresponsabilité de longue date des partis dits « progressistes » (avec lesquels le PTB n’a rien à voir, quoi qu’il en dise) qui se sont longtemps vautrés dans l’ultralibéralisme, sans doute par opportunisme, mais souvent par manque d’idéal, de conviction, de combativité.
    • marcel
      avril 27, 23:40 Reply
      Si j’ai mal à la gauche, c’est parce que depuis une semaine, je n’ai pas eu que des soutiens de ce côté-là, j’ai même eu pas mal d’attaques (individuelles, il est vrai).
  4. Bernard Lambeau
    avril 27, 19:59 Reply
    Bon travail de defense. Je vous soutiens (pour une fois tiens). N'oubliez pas que face a la justice, aller sans avocat et avec un discours sur les idees de fond est voué à l'echec... Il s'agit de connaitre techniquement la loi. Just my 5 cents.
  5. chatlibre
    avril 27, 20:04 Reply
    Vu la demande et la procédure, c'est au civil et à l'audience d'introduction du Tribunal de 1ère instance. Avant la mise en état et l'audience de plaidoirie, à l'issue de laquelle (si l'affaire est menée à terme), il coulera encore beaucoup d'eau sous les ponts. Je doute fort que M. Collon puisse justifier les 10.000 € de préjudice matériel et moral voire même une toute petite partie de ce montant. En revanche pourquoi ne pas formuler de votre côté, une demande reconventionnelle d'un certain montant pour procédure téméraire et vexatoire? Cela dit, un point essentiel: ne mangez pas les oranges à l'audience. :) Bonne chance
    • marcel
      avril 28, 06:30 Reply
      Merci pour cet excellent conseil !
    • cornezthierry
      avril 29, 13:24 Reply
      En effet, excellente remarque. Remporter ce recours contre procédure téméraire et vexatoire leur ferait sérieusement les pieds ! Et peut-être alors y aurait-il un minimum de respect de leur part au lieu de ces tentatives d'intimidation !
  6. Evgeni
    avril 27, 20:11 Reply
    Ils l'ont dans le baba, c'est couru d'avance et ils payeront les frais de justice. On se demande même comment un avocat a pu accepter de porter une affaire pareille en justice ? Mais il n'y a pas de petit profits n'est ce pas... Cool Marcel !
    • C'est exactement ce que je pense aussi. Il n'y a pas de base légale à cette situation et le but poursuivi est probablement plus psychologique que légal: dégoûter et tenter d'intimider la victime. N'importe qui peut traîner n'importe qui en justice mais une fois devant le juge, ce n'est plus la même limonade, faut être capable de justifier sa cause. Ne vous inquiétez pas, tout se passera beaucoup mieux que vous ne le pensez mais n'oubliez pas une chose: ce que vous écrivez sur votre blog donne de sérieuses indications à votre "ennemi" sur l'efficacité de ses menaces sur vous. Donc, faites attention à ne pas lui apporter trop d'eau à son moulin. Courage Marcel !!!
      • marcel
        avril 28, 23:50 Reply
        J’ai écrit mon ressenti du moment parce que je pense que c’est utile pour qu’on comprenne l’effet de cette action. Mais je ne suis pas si facile à intimider.
  7. Amaury Morren
    avril 27, 20:16 Reply
    courage à vous; même si je ne suis pas toujours d'accord avec vos paroles / écrits, je reste convaincu de la nécessité absolue pour notre démocratie de vous laisser le dire / écrire
  8. mbo
    avril 27, 21:15 Reply
    Evidemment avec vous, Marcel. C'est bien connu, si nous ne vous défendez pas, un jour c'est nous qui devront nous taire.Et plus personne pour nous défendre.
  9. Hélène Passtoors
    avril 27, 22:29 Reply
    Cher Marcel Sel, j'avoue que j'ai trouvé le billet en question 'over the top', je n'ai pas aimé. Bien que je déteste Michel Collon, j'ai du mépris pour Jean Bricmont et je l'ai (jadis) dit et écrit publiquement. Je me méfie aussi du PTB - bien que je crois pour d'autres raisons que vous -, ils le savent et je ne me gêne pas non plus de le dire tout haut. Je n'ai pas aimé l'attaque contre Alexis Deswaef... etc etc. Et oui, comme guypimi ci-dessus, je suis en peu moins fan de votre blog ces derniers temps. Mais là n'est pas la question. La question est que c'est un blog politique explicitement voué à la polémique et je ne veux pas qu'on vous fasse taire par coup de huissiers, tribunaux, amendes qui dépassent l'entendement ou de n'importe quel autre moyen. A vrai dire je ne veux pas non plus que vous vous sentiez victime. Quand on se jette dans la mêlée, il faut s'attendre à des coups. C'est comme ça dans la vraie vie, même si idéalement des coups ne seraient pas permis. Tout ceci pour dire que je défends votre blog, je défends votre droit d'engager la polémique, je défends aussi votre droit à râler, à vitupérer, à vous tromper du tout au tout - selon moi, bien entendu :=) - même si parfois ça me met en boule! Donc oui, courage et dignité. Cette tempête passera comme les autres.
    • marcel
      avril 27, 23:43 Reply
      Merci. Mais ici, ce n’est pas moi, la victime. C’est tous ceux qui auraient peur d’écrire quelque chose sur Collon après cette affaire.
    • Eridan
      avril 28, 06:10 Reply
      « (…) je suis en peu moins fan de votre blog ces derniers temps » Moi, c’est le contraire ; cela lui fera une moyenne ; ce qui ne veut pas dire que je sois fan du sujet sur Collon : est-il tellement important de savoir si son antisionisme vaut antisémitisme ou pas ? Un « anti » pour un autre… Bref : « Mais là n'est pas la question. La question est que c'est un blog politique explicitement voué à la polémique et je ne veux pas qu'on vous fasse taire par coup de huissiers, tribunaux, amendes qui dépassent l'entendement ou de n'importe quel autre moyen. » Bis.
  10. Salade
    avril 28, 10:03 Reply
    https://www.projet-voltaire.fr/culture-generale/voltaire-citation-apocryphe-je-ne-suis-pas-d-accord-avec-vous/
  11. Claude Boumal
    avril 28, 10:15 Reply
    On aurait eu de la sympathie pour le PTB, la gauche de la gauche, etc. Et voilà que resurgit la tentation totalitaire. Staline, au secours! Ils sont devenus fous! Il ne saurait y avoir que deux issues à ce mauvais procès: la relaxe pure et simple, faute de faits dûment établis, ou la condamnation à la peine la plus lourde, que "la justice de (dernier de la) classe" montre encore son vrai visage. Si tel était le cas, nous serions 10.000 derrière vous. Et vous deviendrez enfin célèbre: c'est donc à souhaiter, non?
  12. van eeckhout
    avril 28, 11:17 Reply
    “La liberté de la presse, disait Marx, est la liberté que les capitalistes ont d'acheter des journaux et des journalistes dans l'intérêt de créer une opinion publique favorable à la bourgeoisie” comprendre un Collon.
    • marcel
      avril 28, 23:50 Reply
      Merci. Et content d’avoir de vos nouvelles depuis tout ce temps :-)
  13. [NOTE DU CENSEUR SEL : À TITRE D'EXEMPLE DE CE QUE JE REÇOIS PAR AILLEURS, VOICI UN MESSAGE ENVOYÉ PAR UN CERTAIN « Danstonculcondeconnard » QUI RIEN QUE PAR LE NOM QUE L'AUTEUR S'EST DONNÉ ME PERMETTRAIT DE LE POURSUIVRE POUR INSULTE. CE N'EST PAS LA PREMIÈRE INSULTE ANONYME QUE JE REÇOIS DEPUIS UNE SEMAINE. EH OUI, L'ANONYMAT DES CORBEAUX. LES PRATIQUES DU CAMP QUI M'ATTAQUE SONT DÉCIDÉMENT RÉVÉLATRICES… MERCI DE NE PAS RÉPONDRE, CE MESSAGE SE SUFFIT AMPLEMENT À LUI MÊME POUR DISCRÉDITER L'AUTEUR.] j'ai lut vos articles, vous avez de la chance de ne pas être en prison et de n'avoir seulement qu'une seule plainte sur le dos. vos affirmations sont de la simple calomnie et c'est punissable par la loi. vous pleurnichez car quelqu'un a eu les couilles de vous remettre à votre place et à aucun moment vous ne pensez que le problème peu venir de vous... non vous êtes un ange qui ne faite rien de travers,c'est toujours la fautes des autres si vous vous faites taper sur les doigts... votre méthode d'écriture pour vos articles me dégoute , elles suivent toutes le même schéma. de l'émotionnel ponctué de rationnel pour appuyer vos présomptions , vos accusation de tel sorte de prendre partis automatiquement à ce que vous dites , en tuant dans l’œuf tous esprit critique pouvant argumenter avec vous. alors oui peu être y a t-il de la vraie information dans ce que vous dites , mais elles est noyée dans un flots de répétition de mots superflu et inutile , de présomption et d'allusion plus que douteuse et rien qu'au vu de cette façon d'écrire même si ce serait la vérité la plus implacable , je ne pourrait y adhérer , car toutes vérité peu être réfutée par la discussion et l'argumentation rationnel , sinon ce n'est que manipulation. je n'y vois que de la manipulation , la même qu'utilise nos hommes politiques utilisent. et si c'est votre opinion que vous exprimez et que cela définis le genre de personne que vous êtes alors vous n'êtes rien de très rare (pour rester poli) et si on peu rire de tous mais pas avec tous le monde, quand on écris sérieusement il faut pas être étonné d'être pris ua sérieux et que cet "opinion" devienne des calomnies.
  14. Tournaisien
    avril 29, 08:15 Reply
    https://www.investigaction.net/fr/diffamation-un-professeur-suisse-condamne-pour-avoir-traite-michel-collon-d-antisemite/ ... faites quand même gaffe, Marcel. Ce "Michel Collon" n'en est pas à son coup d'essai. Le 21 septembre 2017, voici six mois donc, il est parvenu à faire condamner par le tribunal du canton de Vaud en Suisse un internaute pour diffamation, à charge pour celui-ci d'assumer la totalité des frais du procès. ... J'imagine qu'il compte bien remettre le couvert.
    • marcel
      avril 29, 08:53 Reply
      Je connais cette affaire. Il s'agit d'un brave prof qui a osé faire un commentaire Facebook. Honnête, il a cru pouvoir se défendre sans avocat. La machine l'a broyé. Un petit prof qui avait osé avoir une opinion…
      • Tournaisien
        avril 29, 10:15 Reply
        Sans doute, mais en attendant, il en a été pour ses frais. Prenez un avocat, et un bon !
    • Eridan
      avril 29, 09:21 Reply
      C'est un signe de la contamination inadmissible de la justice par le politiquement correct, poison de notre société qui, peu à peu, devient plus démoncratique que démocratique. A quand le retour de l'Inquisition ?
      • marcel
        avril 29, 14:47 Reply
        Ça ne le sera que si l'affaire passe le cap de la première séance…
        • Eridan
          avril 29, 17:30 Reply
          (Je parlais du cas de la Suisse). Tout dépend, notamment, de l'importance arbitraire que l'on donne à certains termes, de part et d'autre. Pas simple, de nos jours. https://www.echr.coe.int/Documents/FS_Reputation_FRA.pdf
  15. geneghys
    avril 29, 10:40 Reply
    Je n'ai même pas fini l'article car dès que j'ai lu qu'il s'agissait de Michel Colon, je savais à qui tu avais affaire ! Or, il est de notoriété publique que Michel Colon n'est pas devenu [qualification modérée NOTE DU CENSEUR SEL] du jour au lendemain, mais que ces conneries envahissent Internet depuis belle lurette... C'est pourquoi je ne perds pas mon temps avec un être aussi insignifiant. Alors, tout ce que je peux faire, c'est de te tenir les pouces, mais ce personnage est plus fort en gueule qu'en acte et je ne pense pas qu'il engagera un avocat pour quoi que ce soit, il risque de partir perdant, donc avec les frais de justice à sa charge. Courage. Fais simplement opposition et retrouvez-vous en séance devant le juge de paix Gene
    • marcel
      avril 29, 14:49 Reply
      Il fallait finir l'article, Gene : le monsieur n'a pas seulement pris un avocat, il a pris le ténor du barreau du PTB…
      • geneghys
        avril 30, 08:29 Reply
        Mais comment cela se peut-il ? Y a-t-il autant de gens qui le soutiennent pour que ce type ait les moyens de se prendre un ténor du barreau ? Et sachant que les avocats pris par Michel Colon ne sont pas pour une presse libre et il n'y a encore - pour l'instant - aucune législation qui puisse combattre les billets de blog qui sont encore de l'ordre du privé (je le sais parce qu'on a essayé de m'attaquer sur un article et que ledit article n'avait aucune valeur au tribunal, donc ne pouvait être pris en compte), il est d'ordre moral de remettre Michel Colon à sa place et que cela se fasse au tribunal. Si tu n'as pas les moyens de prendre un avocat, tu peux en prendre un commis d'office et souvent, ce sont de petites perles parce qu'ilLES y mettent tout leur coeur dans l'affaire, leur future carrière en dépendant. Sinon, tu as aussi le choix de te faire représenter par un avocat commis d'office de ton choix, qu'il soit ténor du barreau ou non. Et Michel Colon prouve par cet acte qu'il est encore plus infâme qu'il l'était déjà à l'époque...comme quoi, il y en a qui ne s'améliore pas avec l'âge. Perso, je suis apolitique et je me revendique plus du mouvement humaniste que du mouvement capitaliste de tout poil. Je me suis souvent demandée si Colon ne faisait pas le jeu des Identitaires, car lorsque j'ai fait des recherche sur les partis fascistes, je le retrouvais souvent en première ligne. Gene PS : J'ai fini de lire l'article après avoir commenter ;-)
  16. Hélène Passtoors
    avril 29, 15:48 Reply
    Rebonjour, j'ai le bouton décodex du Monde sur mon ordi pour m'avertir de sites disons non recommandables. Voici ce que donne le site de Collon: "Investigaction - Un site internet créé par Michel Collon, militant anti-américain et antisioniste, proche de Thierry Meyssan, connu pour reprendre régulièrement des thèses conspirationnistes, sur le 11-Septembre ou la Syrie. sa page Facebook sa page Twitter Notre avis : Ce site diffuse un nombre significatif de fausses informations et/ou d’articles trompeurs. Restez vigilant et croisez avec d’autres sources plus fiables. Si possible, remontez à l’origine de l’information. En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/verification/source/investigaction/#AKPEWZ3TR17V60bm.99" ... Avec un grand STOP rouge qui n'apparaît pas en copier.. http://abonnes.lemonde.fr/verification/source/investigaction/
    • marcel
      avril 29, 16:35 Reply
      Pour info, Michel Collon veut aussi porter plainte contre Le Monde à cause de ce classement… (et exige un correctif de France 3). Eh ouais.
  17. dejeneve
    avril 29, 18:17 Reply
    Je m’étonne un peu que la presse belge n’a jusqu’à présent donné aucun écho à cette affaire. Collon leur ferait donc si peur ? Cela dit je vous soutiens entièrement dans cette affaire. Il serait néanmoins plus avisé de vous présenter au tribunal avec le soutien d’un avocat, même si les faits, basés sur les nombreux écrits et déclarations de Collon lui-même vous donnent raison. Le juge ne le verra pas forcément de la même façon et un avocat vous permettra de mieux faire entendre votre voix dans le prétoire.
    • marcel
      avril 29, 18:58 Reply
      Oui, je serai assisté d'un avocat, bien entendu. Quant à la presse, en effet, c'est le silence total. Ce n'est peut-être pas une priorité…
  18. Maraite Louis
    avril 29, 18:42 Reply
    Soutien total à Marcel Sel. Je ne suis pas toujours d'accord avec ce que tu écris mais il m'importe que tu puisses l'écrire.
  19. Philippe
    avril 29, 19:08 Reply
    Bref, ce sont des communistes. Pas d'accord ? Goulag. Fermon est un partisan de la liberté d'expression, tout comme la Corée du Nord et la RDA sont/furent démocratiques.
  20. u'tz
    avril 29, 19:16 Reply
    Perso j'espère que jan janbon vous protègera des coups de bâton de sousdamnais de la terre et que vous pourrez libéré boire un tasse de thé au francken, :) à choisir entre 10000€ et 10 coups de bâton... Je tremble d'effroi pour vous courage...
  21. Tournaisien
    avril 29, 21:43 Reply
    J'aimerais quand même mettre une chose au point s'agissant de l'action intentée contre Marcel, et de certains messages injurieux à son encontre : Sans doute peut-on penser qu'afficher ses opinions publiquement est de la présomption, sur le mode du "à quel titre le fait-il ?" ou "pour qui se prend-il ?", mais alors, il faut être cohérent et admettre que cela implique plusieurs choses : (1) Dès lors que l'on estime qu'un quidam n'est pas en mesure de publier ses opinions qui, ce faisant, devraient n'appartenir qu'à lui, je ne vois pas ce qui peut pousser à consulter le blog d'opinion animé par ce même citoyen ? ; (2) Une telle position revient à réserver l'expression publique aux seuls politiques, et donc à limiter l'implication politique du citoyen au dépôt dans l'urne d'un bulletin de vote tous les deux ou trois ans, mais accepter cela c'est, tôt ou tard, ouvrir grand la porte à une forme de poujadisme qui conduirait très vite ensuite à cracher unilatéralement sur la politique dans son ensemble. Est-ce mieux ? ; (3) La critique haineuse à l'encontre d'une opinion exprimée par un quidam qui ferait ainsi preuve de présomption est également une prise de position présomptueuse au sens où il n'y a a priori pas plus de raison de critiquer que de critiquer celui qui critique. ... En clair, une personne bien dans sa tête peut parfaitement n'être que modérément séduite par la littérature de Marcel, mais en ce cas elle s'en détournera tout simplement, et j'ajouterais même, sans acrimonie aucune, et surtout ne commencera pas à s'acharner sur lui au prétexte de je ne sais trop quel type d'arguments. ... Je terminerai par ceci : il arrive toujours un temps où, quand on prend une position publique, on s'interroge sur la légitimité que l'on a à le faire. Les gens sensés du moins finissent tôt ou tard par se poser cette question et je suis convaincu que Marcel se l'est déjà posée. D'aucuns me demanderont alors pourquoi, néanmoins, Marcel continue-t-il ainsi à alimenter son blog. Je répondrais que cela n'est pas uniquement une affaire d'opinion, mais aussi de plume. La plupart qui fréquentent ce blog auront bien perçu le plaisir que Marcel a à écrire, et il faut bien reconnaître qu'il a la plume plutôt foutrement bien tournée. Or l'écriture, au sens d'une écriture que sa qualité de forme permet de considérer comme telle, légitime non seulement l'expression elle-même, formellement parlant, mais aussi le contenu qu'elle transmet. Si ce n'était le cas, quel crédit accorderions-nous aux écrits politiques de Zola par exemple (sa fameuse lettre "J'accuse") ou de bien d'autres encore ? Je pose la question autrement : imaginez que Marcel écrive comme un pied, que son style soit d'une platitude à pleurer, croyez-vous un seul instant que les idées qu'il entend porter au travers de sa prose auraient la moindre chance d'être entendues ? Non bien sûr. Maintenant, imaginez qu'on ait traîné Zola devant les tribunaux pour diffamation ... Imaginez-le un traître instant, et puis, quand vous l'aurez bien introjecté, remplacez le nom de Zola par celui de Marcel Sel ! Vous aurez la réponse.
  22. Zoltan Csordas
    avril 29, 23:07 Reply
    C'était quoi l'article qui faisait préjudice? Je suis étonné de Collon pour le coups...
    • marcel
      avril 30, 07:55 Reply
      C'est <a href="http://blog.marcelsel.com/2018/04/18/exclu-la-ligue-des-droits-de-lhomme-et-michel-collon-alexis-deswaef-chez-les-rouges-bruns/">celui-ci</a>. Il y a aussi <a href="https://twitter.com/marcelsel/status/988688533123665920" rel="nofollow">ce twit, semble-t-il très offensant…</a> En gros, selon cet avocat PTB, on ne peut pourrait pas reprocher à Collon en Belgique ce que l'image de l'article reproche à Mélenchon (ex-candidat à la présidence quand même) en France. Par ailleurs, pour le principe, le même a fait condamner un petit prof en Suisse par un juge pénal pour le statut Facebook suivant : «Le roi des complotistes est dans la place! Il y aura du beau monde! Profondément choqué! Antisémite et ouvertement pro-Assad pour une conférence dans un lieu public! C’est un scandale! Comment peut-on accepter cela en un pareil endroit! Juste envie de vomir!» Pour info, Facebook avait refusé de donner le nom de l'auteur, estimant peut-être qu'il n'y avait rien de répréhensible dans ce texte. Le prof n'avait pas les moyens de se payer un avocat… Il a payé cher le fait d'exprimer son opinion. Je crois que ça permet d'ouvrir les yeux sur les défenseurs autoproclamés des petits contre « une justice de classe », non ? Qui tire ici profit d'une justice de classe ? Qui a les moyens d'attaquer, et qui n'a pas les moyens de se défendre ? Voilà, en gros, mon sentiment.
  23. u'tz
    avril 30, 14:10 Reply
    Perso je pense que quand la cause est juste on peut aussi écrire comme un pied... (même dans s'en rendre compte, j'écris ceci pour certain...)
  24. Jean-Christophe
    avril 30, 14:40 Reply
    Étonné par le nombre de personnes qui vous conseillent de prendre un avocat. Non pas qu'elles aient tort ou raison, mais qu'est-ce que cela dit sur le fonctionnement de notre justice?
    • marcel
      mai 05, 11:27 Reply
      Notre justice (comme toute justice dans les États de droit) n'est pas uniquement une gestion d'idées, c'est aussi une gestion technique des différents codes. Elle requiert donc des décodeurs qui font la transition ou la synthèse entre les idées, par nature volatiles, et la codification du droit. Des avocats, donc. Oui, ils ont raison de me conseiller d'en prendre un :-) (et c'est d'ailleurs ce que j'ai fait).
  25. antoine dellieu
    avril 30, 14:41 Reply
    Sanguines, les oranges ? J'en profite pour répéter mon soutien. Si le sieur Collon est dérangé par vos articles, qu'il ouvre un blog ou vous conspue dans ses conférences, c'est son droit. Mais les menaces par avocat interposé, c'est l'arme des faibles (ou de ceux qui sont réellement menacés, ce qui n'est pas le cas ici).
    • Anne
      mai 10, 08:16 Reply
      Michel Collon EST menacé par Marcel Sel. Si Marcel Sel avait dit que c'était un con, c'est une injure mais pas une accusation. Accuser quelqu'un d'anti-sémitisme, c'est porter une accusation grave. Comme si, par exemple on vous traitait, sans fondement, de pédophile. Si on ne comprend pas cela...
      • marcel
        mai 10, 11:10 Reply
        La pédophilie est démontrable par des faits. Ce n'est pas le cas de l'antisémitisme d'opinion. Je ne menace donc personne. J'ai dit ce que je pensais honnête face à quelqu'un qui ose affirmer qu'Israël « est l'État le plus raciste du monde » et que les Israéliens sont des voleurs. Remplacez Israël par Égypte ou Maroc, et revenez m'affirmer qu'il n'y a pas là un fond raciste. Ce n'est d'ailleurs pas le gouvernement qu'il vise, mais bien l'État lui-même. Soit 6,4 millions de personnes, dont un cinquième d'Arabes.
        • Anne
          mai 10, 13:36 Reply
          Vous n'avez rien compris. Dire qu'Israël est un état raciste n'est pas de l'anti-sémitisme. C'est d'ailleurs assez juste. Accuser quelqu'un d'anti-sémitisme est aussi démontrable par des faits. C'est curieux, la justice suisse n'a trouvé aucun fait... Mais peut-être que la justice suisse est à la botte des staliniens conspirationnistes ?
          • marcel
            mai 10, 14:08
            Eh bien non, hormis chez les antisémites qui expriment leur antisémitisme clairement, les faits ne suffisent généralement pas, parce que de nos jours, pratiquement tous les antisémites se défendent de l'être (cf. Dieudonné). Quant à la justice suisse, elle a jugé un monsieur sans moyens qui n'a pas pu se faire défendre par un avocat et n'avait donc aucune chance face à la partie adverse. À la place du plaignant, je ne serais pas très fier d'avoir fait condamner un petit prof pour un statut Facebook (que Facebook ne trouvait pas insultant d'ailleurs), et d'empocher son argent durement gagné. Mais bon, le peuple, au fond, au PTB, on ne le défend que s'il pense comme il faut.
          • u'tz
            mai 13, 19:06
            m'enfin Anne pour Sel on est chez marx dutrouc et pour netanyahu on est les bons aryens complexés de la shoah sauf trump bien entenduc
      • antoine dellieu
        mai 24, 17:21 Reply
        C'est du débat de fond, sans plus. Etant un extremiste de la liberté d'expression, je souhaite que personne n'ai recourt aux tribunaux pour museler des personnes, que ce soit Marsel Sel ou Dieudonné par ailleurs. Ce que je détache de la proposition de base (M. Collon est il ou non raciste et l'amalgame entre antisionisme et antisémitisme) sur laquelle je ne suis pas totalement en ligne avec Marsel. Mais il a le droit de le dire s'il le pense c'est tout. Que quelqu'un m'accuse de pédophilie et je le laisserai s'embourber dans son absence de preuve. Ce n'est d'ailleurs réellement une accusation que si c'est porté au tribunal, sans cela ce n'est que l'opinion d'un tiers.
  26. Jean-Marc Daubresse
    avril 30, 21:30 Reply
    honte à ceux qui veulent éteindre la voix de la liberté.....Nous ne sommes pas a, que je sache , en Union Soviétique ...Une opinion quelle qu'elle soit n'est pas un délit....Vous avez tout mon soutien.
  27. Tournaisien
    mai 04, 07:16 Reply
    http://plus.lesoir.be/154447/article/2018-05-02/ulb-ucl-memes-scandales ... Vincent Engel est le premier, à un niveau public, ici les médias, qui relaie ouvertement (quoique de façon un peu ponctuelle) l'affaire qui vous occupe. En sa qualité de spécialiste des médias, il livre une analyse pertinente de la question que soulève l'invitation au colloque de l'UCL de monsieur Trocsanyi et il donne surtout une interprétation des motivations de Michel Collon qui me semble pertinente : la volonté de faire jurisprudence. ... Le problème avec une telle lecture, c'est qu'à partir du moment où l'avocat de Michel Collon est aussi l'avocat du PTB, il y a lieu de se demander quelle est la véritable position du PTB dans son ensemble par rapport au problème juif. La réponse semble assez claire : le positionnement très à gauche de ce parti se veut incompatible avec l'"idéologie sioniste" et, quand on lit bien entre les lignes, se veut même contraire à la ligne minimale défendant le droit à l'existence de l'état d'Israël. Or, dénier à cet état récent son droit à l'existence, c'est de facto remettre en cause le droit des Juifs à disposer d'un pays, mais plus grave encore, c'est dénoncer un abus de pouvoir qu'exercerait la communauté juive au niveau international en soutenant ledit état d'Israël. De là à tomber dans le cliché de la juiverie internationale, jusque dans les caricatures des années '30 montrant des Juifs à papillotes distribuant des bonbons empoisonnés aux petits enfants, il n'y a qu'un pas. ... L'affaire du procès qui vous est intenté, Marcel, va donc beaucoup plus loin que la seule condamnation qu'ils chercheront à obtenir contre vous ; elle est emblématique de tout ce qu'un antisionisme de gauche, et donc par voie de conséquence également de tout ce qu'une certaine gauche, comporte en soi de potentiellement antisémite. ... Le procès de "juiverie tentaculaire", dont les principales racines seraient à New York ou à Londres, est fondamentalement un procès contre le libéralisme dans son ensemble, un procès donc contre la liberté d'entreprendre, la liberté d'échanger, de vendre, d'acheter, la liberté de penser. Il est en substance un l'expression d'une forme de totalitarisme larvé, au prétexte d'un collectivisme mal compris, porteur d'une terrible intolérance. On retrouve là les mécanismes qui, aux pires heures de la révolution et du jacobinisme, sous la Terreur, en 1793 et début 1794, ont porté aux manettes du pouvoir des Robespierre, Saint-Just, Fouqier Tinville, des hommes "d'idéal" pour qui ce qu'ils appelaient paradoxalement "Liberté" pouvait requérir jusqu'à la mort même des opposants, décrits comme les "ennemis du peuple". Les Juifs de Wall Street ou de la City à Londres ne sont-ils par aujourd'hui les "nouveaux ennemis du peuple", et par extension, tous ces Juifs anglo-saxons, et par extension encore tous les Juifs ? Et les victimes arabes de l'état d'Israël, Palestiniens, Syriens, Libanais réunis, ne sont-ils pas les nouvelles victimes de ces "nouveaux ennemis du peuple", ne sont-ils pas ce "peuple" lui-même que chantaient les révolutionnaires de 1793 ? ... Le problème, c'est qu'en entonnant un tel air de déjà vu, on oublie un peu vite que la victime a une fichue propension à se faire bourreau. D'aucuns sans doute n'hésiteront pas à me rétorquer que cet adage peut parfaitement s'appliquer également aux Juifs d'Israêl. Sans doute, en partie du moins ... sauf qu'Israël, qu'on le veuille ou non, est un état démocratique, le seul à vrai dire, au sens de ce que reconnaissent les standards de la politique aujourd'hui, qui le soit dans tout le croissant du Proche Orient. ... la réalité d'une grande fraternité juive internationale est indéniable, mais qu'a-t-elle fondamentalement de heurtant ? N'est-ce pas là après tout le moins qu'on attendrait de ses coreligionnaires dès lors qu'on vit en état de conflit latent permanent ? Et d'ailleurs, les Palestiniens eux-mêmes n'ont-ils constitué un vaste lobby à l'échelle internationale, lobby lui-même puissant et influent ? ... Ce n'est donc pas cela, si l'on veut dénoncer les excès d'une certaine politique d'Israël, qu'il faut ici remettre en cause. Non, ce devrait être au contraire les points ponctuels, argumentés, de la politique israélienne qui contreviennent au droit humanitaire et aux principes du droit international. Car le faire revient inévitablement à tomber dans des clichés scabreux, ouvrant à toutes les dérives potentiellement antisémites. Or, c'est très exactement ce que ne cesse de faire Michel Collon, dont certains discours présentent des relents qui fleurent furieusement la prose d'Alain Soral (à ce propos : http://www.liberation.fr/societe/2014/02/02/alain-soral-la-haine-des-juifs-et-des-tapettes_977333). Le problème de Marcel, c'est qu'il a dénoncé cela, et qu'il l'a fait surtout avec le talent qui est le sien, avec cette qualité de plume qui donne d'autant plus de force à ses propos. Or, en agissant de la sorte, Marcel a très exactement porté le doigt au coeur de la plaie ... telle est bien là la raison pour laquelle Michel Collon, via l'avocat du PTB, l'assigne en justice, mais telle est, plus profondément encore, la raison pour laquelle, de façon implicite, le PTB le soutient dans cette défense en justice, un PTB dont les prérequis de la pensée sont tout sauf démocratiques.
  28. Joël
    mai 04, 16:48 Reply
    Je suis rarement d'accord avec vos textes. Mais la liberté d'opinion est un principe fondamental. N'oubliez jamais que Hedebouw est le pupille de Ludo Martens. Ils ont "voyagé" ensemble en RDC. Ludo Martens, président fondateur du futur PTB, a écrit une apologie délirante de Staline visible sur youtube. https://www.youtube.com/watch?v=jrZuJHcvG5o
  29. u'tz
    mai 04, 18:55 Reply
    citroën___ nuit et brouillard, nuire à bruzzart, pas de sinister federal de l'Entité fédéral à huurders belgoflamingants... expressionisme de la domination flamande à collaboration mr avec les faits FR à bxl pompe y do , pompe à dur, ___mr cedes enz enz
    • u'tz
      mai 06, 22:50 Reply
      dans un pays où les souchiens NL s'expriment dans tous les endroits disponibles, ai entendu qu'ils dépensaient x,y milliard d'euros pour bruxelles (leur eigen hoofdstedelijk, scandaal! )...et n'y ai pas entendu la part onderwijs dans ces pauvres euros de propagande en milieu hostile à la NLisation tout en étant un milieu hyper soumis par inconscience et jeanfoutisme à la domination flamande (au point de trouver normal la discrimination à l'emploi via l'inutile NL obligatoire), imaginez le p.o. de juste brussel stad est quasi aussi important dans l'enseignement FR que le p.o. communauté FR (baptisée fédération walloniebruxelles par les andouilles souchiennes FR)...où donc si elle était aussi immonde que l'NL, la propagande FR (inexistante) pourrait aussi revendiquer ses x,y milliard dépensé?...... ps(wallon) comptez sur moi Marcel pour mon soutien actif si la justice flamande préfère staline
        • u'tz
          mai 07, 23:59 Reply
          celle qu'aime pas d'être met FR ondertitel dans le rand... bon si c'est la justice FR qui vous préfère staline j'aurai moins d'orange pour vous pas plus qu'un assaut
  30. Hélène Passtoors
    mai 05, 14:14 Reply
    A Tournaisien. Merci pour cette analyse et pardon, Marcel Sel, d'intervenir de nouveau dans ce débat passionnant. Mais ce qui me manque toujours quand on parle du PTB, c'est une analyse à partir de leurs racines chrétiennes. Car contrairement à d'autres gauches 'révolutionnaires', le PTB n'a pas ses racines dans la gauche au sens large, ni dans le libéralisme laïque (comme Karl Marx et autres), mais dans des jeunes chrétiens "d'idéal" qui ont basculé dans un fondamentalisme autoritaire je crois plus propre au christianisme qu'au communisme ou trotskisme de l'époque qui ont toujours adhérer au 'socialisme scientifique', quoiqu'on pense des dérives. Ainsi, en ce qui concerne vos remarques sur le marché, des penseurs de ces courants s'étaient déjà rendus compte que l'élimination du marché était la principale erreur originelle du bolchévisme dans son virage vers le totalitarisme. Le marché étant un caractéristique fondamental de toute société humaine et donc pas nécessairement 'capitaliste'. Je n'ai pas les outils de discuter de ces sujets en profondeur, mais pour moi les racines chrétiennes fondamentalistes du PTB et leur idée de 'pureté' m'ont toujours frappées surtout quand je vivais en Amérique latine et y rencontrais des mouvements de mêmes origines chrétiennes, certes courageux dans leurs luttes contre les dictatures, mais avec la même recherche de 'pureté' et le même manque de remise en question du 'dogme', pour ne pas dire le même fanatisme, jusqu-à ce jour. Là j'ai été ahurie - et c'est peu dire - des choix de 'notre' PTB dans leur support de mouvements de résistance. Notamment au Pérou leur choix du Sendero luminoso (Sentier lumineux) qui, comme vous rappelez dans le cas de Robespierre et les siens, n'hésitaient pas de tuer et terroriser des militants et leaders populaires qui étaient en désaccord avec eux et/ou refusaient de se mettre sous la discipline Sendero. Et pourtant au Pérou des années 1990 ils avaient le choix d'acteurs dans cette guerre civile entre Sendero et le Tupac Amaro ou MRTA qui était un mouvement révolutionnaire et armé, mais bien plus 'décent', qui n'attaquait pas les civiles (à l'exception d'une prise d’otages non mortelle en 1996) et était ouvert aux négociations. Aussi du temps de l'apartheid en Afrique du Sud, le PTB méprisait l'ANC (de Mandela) et son but de démocratie non-raciale et était partisan du PAC qui était supposé être d'une gauche 'plus pure' et qui rejetait le non-racialisme (c'est d'eux le slogan 'rejetons les Blancs dans la mer d'où ils sont venus'). Quant à Cuba, le parti et régime de Fidel Castro n'était pas non plus assez 'pur' pour le PTB et fort critiqué, jusqu'au recul du communisme quand un PTB clairement opportuniste soudainement prit le relais et devint leurs grands défenseurs inconditionnels. En d'autres mots, il ne fallait pas s'attendre à ce que ce PTB, 'rénové' ou pas tellement, se comporte autrement dans le conflit israélo-palestinien. Quant à la démocratie israélienne, je ne crois pas que l'existence d'institutions démocratiques soit suffisante pour en faire une démocratie. Si tous les citoyens n'ont pas les mêmes droits, en plus du fait de leur religion, couleur de peau, origines etc, je ne peux pas appeler cela une démocratie. En plus il y a la colonisation et comme vous dites le droit international, les droits humains etc. Et pour revenir au billet de Marcel Sel, je suis tout à fait d'accord avec l'attaque argumentée contre Collon. Ce que je n'ai pas aimé était l'argument par association comme si c'est une contagion irrémédiable. Ce n'est pas parce qu'on va en débat avec quelqu'un qu'on serait ipso facto d'accord avec lui ou contaminé par ses idées. Ce qui est par contre vrai c'est qu'on risque donner alors une visibilité, voire un certain crédit à la personne et ses idées malades. Dans ce sens je suis d'accord avec Marcel que l'assistance de personnages comme Alexis Deswaef dans sa fonction et comme Philippe Van Parys à de tels débats serait risqué et devrait être très bien réfléchi. Ne fut-ce que parce que, à mon opinion et dans ma petite expérience, le public belge, y compris beaucoup de militants de la société civile, est étonnamment peu politisé et peine à voir les enjeux réels.
    • Tournaisien
      mai 06, 09:55 Reply
      Hélène Pastoors, la critique que j'ai portée par extension contre le PTB à partir du cas "Collon" ne l'était pas tant par assimilation, que sur base d'un argument essentialiste. La critique antisioniste, qu'on le veuille ou non, finit toujours tôt ou tard par déborder et aboutir à une forme d'antisémitisme, pour une raison toute simple, qui est lovée au coeur même du projet sioniste : ce que les antisionistes, fondamentalement, reprochent aux Israéliens, c'est l'identification du projet national à une nation identifiée par avance, non tant à une race qu'à une religion qui constituerait les conditions mêmes de la race. Pour l'antisioniste, le fait même de créer un état pour une nation identifiée de toute éternité est une hérésie, or en adoptant une telle position, c'est l'identité juive elle-même que l'antisioniste refuse, ou plus exactement, il la renvoie aux limbes d'une histoire où le "Juif identifié", c'est-à-dire celui qui revendiquerait sa judaïté, n'aurait plus droit à disposer d'un sol qui lui appartienne en propre, dès lors que pour cette forme d'idéologie internationaliste, le sol appartient par essence à tous et à personne en particulier. Ce faisant, cet antisioniste internationaliste renvoie ledit "Juif identifié" au sort que ne manqueront de lui réserver à terme les antisionistes, non internationalistes ceux-ci, qui sont de droite et clairement antisémites, version Orban et tutti quanti, ceux qui dans les années '30 leur avait concocté une potion appelée "Zyklon B". De ce fait, en quelque sorte, l'antisioniste internationaliste de gauche rejoint, comme par le fait d'un apparent paradoxe, un paradoxe inévitable, l'antisioniste nationaliste de droite, clairement antisémite celui-ci ... Ceci étant, votre analyse concernant un PTB aux racines chrétiennes inavouées n'est pas totalement inintéressante, mais je l'affinerais un peu plus encore. Ces racines chrétiennes, à la fois internationalistes (universalistes) et frappées au coin d'une quête de pureté absolue, sont pauliniennes. Or les débuts du Christianisme, comme vous savez, se sont démarqués selon une ligne de fracture qui, dès l'origine, avait séparé les compagnons de Paul de ceux de Jacques, juifs ceux-ci, les Chrétiens appelés à une mission universelle et ceux qui restaient fidèles à une forme d'identité judaïque ou étaient en tout cas plus identitaires, moins prosélytes. Fondamentalement, ce clivage a continué à marquer les deux grands versants du Christianisme que sont la Chrétienté occidentale, catholique et romaine, universaliste, fille de Paul de Tarse (quand bien même la mission de Paul toucha, paradoxalement, en priorité les régions du nord de la Grèce (Thessalonique notamment), et le Christianisme oriental, orthodoxe et hétérodoxe (Arméniens monophysites notamment, Melkites, etc.), beaucoup plus identitaires, moins conquérants si ce n'est pas du tout, très défiant par rapport aux prétentions universalistes de Rome, plus proche d'une version très orientale du "césaro-papisme" (cfr les liens traditionnels de l'Église et du pouvoir dans la Russie médiévale et actuelle). En une certaine mesure, les scories du purisme totalitaire de notre culture occidentale, de fait, apparaissent comme des formes de surgeons déviants et monstrueux de la mission de conquête d'un Christianisme universaliste, catholique et romain. Un Christianisme romain qui, cependant, possède en sa substance même l'instrument théologique et l'autorité identifiée nécessaires qui l'empêche de basculer dans l'innommable, raison pour laquelle les dérives de cette même mission universaliste de l'Église ont toujours été le fait de rameaux inavoués autant qu'inavouables, de branches pourries, de surgeons déviants, que cette même Église s'est incessamment employée à dénoncer. Un peu comme si la pomme générait en son sein le ver qu'elle finit incessamment par recracher, par rejeter, par condamner, mais qui avant d'être éjecté de sa pulpe, toujours, veille d'abord à pondre les oeufs d'où sortiront à sa suite d'autres rejetons monstrueux. Comment expliquer autrement l'identité chrétienne revendiquée par un Orban par exemple ... toute l'histoire du Judaïsme et du Christianisme messianique et universaliste est en une certaine mesure fondée sur ce cercle vicieux, éternel et monstrueux, un peu comme si les conditions mêmes de la sublimation spirituelle à laquelle appelle l'Église universaliste présupposaient par avance, et d'office, sa part d'ombre, noire, instinctive, son envers inavouable, aux antipodes mêmes de l'idéal évangélique. ... en somme, l'antisionisme universaliste de gauche et l'antisémitisme de droite sont les deux faces d'un même miroir issu des rivages de cette monstruosité que ne cesse de générer, à son corps défendant, une Église en quête d'idéal spirituel.
      • u'tz
        mai 06, 23:25 Reply
        cher Tourn', perso un des seuls trucs que je suis sûr de partager avec le ptb c'est l'antisionisme, vous m'embrouillez: "ce que les antisionistes, fondamentalement, reprochent aux Israéliens, c'est l'identification du projet national à une nation identifiée par avance, non tant à une race qu'à une religion qui constituerait les conditions mêmes de la race."je vois pas de quoi vous parlez, quoique votre "à disposer d'un sol qui lui appartienne en propre" me semble montrer une totale incompréhension des complexités , des événements historiques (associé Paul de Tarse à "Thes"salonique rajoute une couche de légèreté)....Tourn' avec votre "l'antisionisme universaliste de gauche et l'antisémitisme de droite sont les deux faces d'un même miroir issu des rivages de cette monstruosité que ne cesse de générer, à son corps défendant, une Église en quête d'idéal spirituel." bon je veux pas défendre l'église dont je ne suis pas mais si elle pense être le vrai israel , elle me paraît bien moins antipathique que l'extrême droite du gouvernement de netanyahu
      • antoine dellieu
        mai 24, 18:10 Reply
        En tant que pastafariste identifié, je réclame un sol qui m'appartienne en propre, à Rome, lieu de naissance des pâtes et donc lieu saint historique de ma religion sur lequel je peux donc faire valoir ma légitimité. Toute opposition à ce projet revient à me livrer pieds et poings liés aux persécuteurs de tout poil, et est donc à ranger dans l'antipastisme le plus crasse. Je pense que vous devriez voir sur cette base où votre discours coince. On a pas finit d'en fonder des nations à ce train là...
  31. Tournaisien
    mai 07, 17:42 Reply
    Ut'z ... les premières chaleurs, c'étaient les premières chaleurs, et en plus j'avais fumé la moquette.
  32. u'tz
    mai 08, 20:40 Reply
    heureux d'entendre à la télé que vous avez obtenu ce oui mais l'€ symbolique de dédommagement pour procédure abusive... de quoi s'acheter une orange.
    • u'tz
      mai 13, 19:12 Reply
      ai-je bien entendu à la télé ? vous avez donc bien débouté les maos le oui mais (date officielle de la fin du nazisme) quelle modestie de ne pas en parler!
      • marcel
        mai 13, 21:30 Reply
        Mais non, le 8 mai, il n’y a eu que la fixation d’un agenda.
  33. Tournaisien
    mai 09, 07:05 Reply
    Marcel, je suppose que vous connaissez Serge Coosemans. Voici un article de sa plume que vient de publier focus.leVif : http://focus.levif.be/culture/info/au-tribunal-des-flagrants-delires-la-mode-des-proces-sur-les-reseaux-sociaux/article-column-836265.html ... foutrement bien tournée également, sa plume ! ... j'imagine un concert à deux voix qui vous réunirait ... ça pourrait donner des choses intéressantes.
  34. Salade
    mai 09, 13:26 Reply
    Alors? HELP MARCEL! https://www.youtube.com/watch?v=QAdr5j1ztNQ
  35. Tournaisien
    mai 14, 15:44 Reply
    http://www.lalibre.be/actu/international/ouverture-de-l-ambassade-americaine-a-jerusalem-37-palestiniens-tues-a-gaza-par-des-tirs-israeliens-et-plus-de-900-blesses-5af94846cd70c60ea6fa969a ... le problème palestinien ? Ne jamais avoir voulu prendre la mesure de la réalité politique. Comment peut-on décemment tenter de défendre le principe d'un retour aux frontières de 1967 telles que fixées par la résolution 242 des Nations unies et, dans le même temps, continuer à fêter l'anniversaire de la Nakba, qui n'est qu'une manière de réaffirmer la résolution de Khartoum (pays arabes) du 1er septembre 1967 (pas de paix avec Israël, pas de reconnaissance d'Israël, pas de négociation avec Israël). La plupart des pays arabes en sont encore restés là, à l'exception de l'Égypte, suite à l'accord de paix signé le 17 septembre 1978 à Camp David par Anouar el Sadate et Menahem Beghin, et de l'Arabie Séoudite, qui a besoin de l'appui militaire américain pour contrer toute éventuelle tentative d'invasion iranienne. ... Le problème est que les revendications palestiniennes sont, politiquement, indissociables de la position de fond affichée par le monde arabe qui refuse de reconnaître l'état d'Israël. Telle est la raison pour laquelle nombre d'antisémites déclarés, parmi lesquels Soral et Collon, fondent leur discours sur une combat soi-disant égalitaire et humanitaire présentant le sionisme comme la source de tous les maux. Soral le revendique publiquement, Collon sans doute à mots couverts, mais les propos sont en réalité très semblables.
    • u'tz
      mai 15, 19:28 Reply
      "...le problème palestinien ? Ne jamais avoir voulu prendre la mesure de la réalité politique." respect Tourn' votre islamophobie est très classe... l'arabe(même pas israélien dans les bantoustans) a tout de même de la volonté , le juif israélien lui "prend la mesure" ou en tout cas "prend les mesures"... perso je trouve que les vrais victimes des terroristes pal de gaza sont les pauvres miliciens de tsahal qui snippent de l'arabe avec l'assurance qu'il y en aura toujours à abattre devant le fusil... les schleux ont eu le même problème quand ils votaient nazi... bon ok respect trump (le réalitaire politique) va taxer leurs mercedes pour venger israel encore un petit coup avant le ramadan
      • Tournaisien
        mai 23, 12:26 Reply
        Mon cher Ut'z ... un critère parmi d'autres, mais ô combien parlant ! Quels sont aujourd'hui les pays au monde qui, officiellement, reconnaissent la pertinence et la véracité du "Protocole des sages de Sion" ? Posez-vous cette question ... tentez d'y répondre. Quand vous aurez la réponse, on en reparle si vous le souhaitez. Bonne recherche !
        • u'tz
          mai 27, 18:50 Reply
          no prob Tourn' on sait bien que Les "Procto...enfin Протоколы сионских мудрецов est un complot islamophobe des orthodoxes de l'okhrana qui ont plagié un pamphlet de Maurice Joly édité à bxl au xixe parlant de conquête du monde etc etc...islamophobe ? - ben oui car ya vraiment que les émirs des pays voués à votre opprobre pour croire toute ces conneries sur les juifs et qu'israel isréalise le monde.
  36. Salade
    mai 16, 08:51 Reply
    http://www.lalibre.be/actu/belgique/timmermans-aux-syndicats-n-envoyez-pas-la-facture-aux-generations-futures-5afb1845cd7028f079ff693e c'est l'hôpital qui se moque de la charité.
  37. Tournaisien
    mai 16, 15:12 Reply
    Pays membres de la Ligue arabe ne reconnaissant toujours pas l'état d'Israël : (1) Algérie ; (2) Bahrein ; (3) Comores ; (4) Djibouti ; (5) Iraq ; (6) Koweit ; (7) Liban ; (8) Libye ; (9) Maroc (qui est toutefois sur le point de changer sa position) ; (10) Oman ; (11) Qatar ; (12) Arabie Séoudite ; (13) Somalie ; (14) Soudan ; (15) Syrie ; (16) Tunisie ; (17) Émirats arabes unis ; (18) Yémen (soit 17 sur 22). Et 10 membres de la l'Organisation de coopération islamique : (1) Afghanistan ; (2) Bangladesh ; (3) Brunei ; (4) Tchad ; (5) Indonésie ; (6) Iran ; (7) Malaisie ; (8) Mali ; (9) Nigert ; (10) Pakistan. Soit : (a) exclusivement des pays musulmans ; (b) des pays qui sont presque tous des dictatures, ou dans le meilleur des cas, des démocraties très fragiles ; (c) des pays en guerre pour la très grande majorité d'entre eux, ou qui ont du moins traversé des situations de guerre civile. À ces états, s'en ajoutent plusieurs en Amérique du Sud : Bolivie, Vénézuela, Cuba, Nicaragua, soit quatre pays dont le refus de reconnaissance de l'état d'Israël s'appuie sur une position politique ouvertement de gauche radicale. ... Collon est évidemment proche de ce type de position, entre Castro et Chavez (ou Maduro). ... Comme on le constate, qu'on le veuille ou non, la reconnaissance d'Israël est un marqueur de la démocratie, et ce quand bien même l'état d'Israël lui-même ne constitue pas le modèle démocratique le plus convaincant.
    • u'tz
      mai 23, 22:48 Reply
      "(a) exclusivement des pays "que des colons blancs humilient ; "(b) des pays qui sont presque tous" etc... musulmans quoi (dictature , féodalité, détritus de guerre civile ou croisée, au mieux particratie caricaturale puisque non occidentale) ; "(c) des pays en guerre" contrairement à nous qui ne faisons qu'envoyer des compatriotes larger nos bombes... "s'en ajoutent plusieurs en Amérique du Sud" pour refuser un Etat-voyou qui refuse de signer le traité de non prolifération nucléaire, ne suit aucune décision onu ni le droit international..."la reconnaissance d'Israël est un marqueur de la démocratie" et vu le (b) ci-dessus, marqueur d'islamophobie (sauf à l'encontre des emirs friqués) et marqueur de soutien à l'apartheid --smiley :( ... le boycott d'israel serait aussi salutaire que le boycott de l'afrique du sud de botha mais bon dans ce peuple "fier et dominateur" ils ont des écrivains: https://www.arte.tv/fr/videos/073081-000-A/histoires-d-israel/ et les élus du peuple élu ne sont pas pire que les nôtres si nous avions une "des démocraties très fragiles" qui comme celle d'israel par son caractère proportionnel absolu fait trumper le chofar de l'extrême droite
    • Hélène Passtoors
      mai 25, 12:34 Reply
      Génial, U'tz!! Il y a des pays qui considèrent que reconnaître l'Etat d'Israël est mettre la charrue avant les boeufs. Cependant, la majorité de pays a pris la position de reconnaître aussi bien l'Etat d'Israël que l'Etat palestinien. Si l'on superpose les cartes de ces différentes positions il en ressort que l'Occident est bien seul et même minoritaire dans leur acharnement symbolisé (caricaturé?) pour le bon peuple par le partenariat extraterritorial dans l'Euro-foot et l'Eurovision. En Occident seuls la Suède, l'Islande et le Vatican reconnaissant l'Etat palestinien. Chouchouter Israël qui se fiche ouvertement de tout ce que l'Occident prêche et/ou impose aux Etats du monde - conventions, ONU, Etat de droit, démocratie - rappelle un Ian Smith de la Rhodésie ou le régime de l'apartheid, qui faisaient également figures de métropoles coloniales extraterritoriales, avec des politiques coloniales, y compris répressives, pareilles et le même sens d'exception et de peur de survie comme îlot dans un océan 'hostile'. C'est évidemment cela le message destiné à l'opinion occidentale non-décolonisé par la participation d'Israël au foot etc., en tandem avec la non-reconnaissance de l'Etat palestinien et la non-reconnaissance du droit de révolte des Palestiniens. Maintenant le choix 'nuancé' de la double reconnaissance des deux Etats ne devrait pas être anodin aux yeux du gouvernement israélien. Mais il faut savoir que le choix de reconnaissance de l'Etat d'Israël est dans la plupart des cas celui des élites pour des motifs économiques et militaires, fruit de la politique de séduction de Golda Meir et ses successeurs. On ne peut donc guère en faire un marqueur de démocratie! Ni un brevet de non-'radicalité'. Donc ces élites essayent d'équilibrer ce choix par la reconnaissance de Palestine. Comme on dit parfois en Afrique: "Aux Palestiniens le soutien populaire, aux Israéliens celui des milieux d'affaires et politiques". En d'autres mots, si l'on veut arriver à la paix dans la région, il faut arrêter de toujours frapper uniquement sur le clou de la reconnaissance ou non de l'Etat d'Israël qui ne dit finalement pas grand-chose tant qu'il n'y a pas au moins un début de vraies négociations. Par contre, c'est la campagne BDS, (soutenue par beaucoup de Juifs de partout) qui montre les véritables enjeux et qui commence à faire bouger les choses, en particulier aux États-Unis, où p.ex. des communes, des universités etc commencent à désinvestir. En plus, il faut de la pression pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, aussi embryonnaire qu'il soit. Bref historique des reconnaissances en Afrique: http://www.jeuneafrique.com/39567/politique/diplomatie-pourquoi-et-comment-presque-toute-l-afrique-reconna-t-l-tat-palestinien/ . Pays qui ont reconnu la Palestine: https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_reconnaissant_l%27%C3%89tat_de_Palestine . Ici on voit aussi ceux qui ont cessé ou interrompu les relations diplomatiques, est-ce pareil à la non-reconnaissance??:http://rootsisrael.com/pays-reconnaissent-israel-palestine-deux-2017/
  38. Roland
    mai 18, 19:29 Reply
    Marcel Sel écrit surtout des conneries, ses commentaires sont la plupart du temps (et de plus en plus) indécents. Cela dit, la censure ne peut jamais prévaloir. S'il y a diffamation, le recours en justice reste possible, ce n'est pas de la censure.
    • marcel
      mai 22, 22:36 Reply
      Voilà. Mes commentaires sont indécents. Le votre, lui, est décent. Voilà, voilà.
    • Eridan
      mai 23, 18:35 Reply
      "Marcel Sel écrit surtout des conneries, ses commentaires sont la plupart du temps (et de plus en plus) indécents" Voilà ce qu'on appelle un jugement de haute valeur et pesamment argumenté.
  39. u'tz
    mai 21, 20:18 Reply
    bonsoir Marcel , blogqué 8 jours de silence pour con oublie les gardiens de la bande de concentration gazawitze ?
  40. Salade
    mai 23, 18:24 Reply
    On seraiit 114 ans en retard économique sur la Flandre, selon Borsu. Et c'est pas en bloquant EN MEME TEMPS la E42 et la E411 dans des travaux immenses au coeur routier de la Wallonie (autour de Daussoulx sur des km et des km) que le nouveau gouvernement wallon va faire avancer l'économie wallonne. Si vous passez par là et que vous restez bloqués une heure dans les embouteillages, pensez à Carlo di Antonio...
  41. Sabine Varga
    juillet 22, 17:16 Reply
    Bonjour, J... Je voulais dire Marcel Sel, Je lis et j'apprécie vraiment votre roman "Rosa", tout comme j'avais lu et apprécié "Vera". Je découvre votre blog maintenant, en faisant des recherches sur vous et m'attriste de lire l'article ci-dessus. Comment allez-vous ? Comment se fait-il que vous vous taisiez depuis le mois de mai ? Cordialement, Sabine.
    • marcel
      juillet 23, 08:11 Reply
      Bonjour Sabine, Merci pour voyer commentaire, mais je ne me tais pas du tout depuis le moi de mai :-)
      • Sabine
        juillet 23, 08:40 Reply
        Effectivement mais je ne l’ai découvert qu’après vous avoir envoyé mon message. Me voilà donc à moitié rassurée. Bonne journée.
  42. Sabine
    juillet 22, 17:28 Reply
    Oui, moi non plus "je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites mais je défendrai jusqu'au bout votre liberté de vous exprimer librement" (enfin, je ne suis pas certaine de bien reproduire la citation, mais vous voyez ce que je veux dire).

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.