L’insupportable hommage de Jean-Claude Juncker à Fidel Castro. Un crachat à la face de ses victimes.

C’est une horreur. N’écoutant que la voix du romantisme « prolétaire » qui aveugle une partie des forces progressistes européennes depuis Jean-Paul Sartre, Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne

Le peuple est con.

Je vais me faire traiter d’élitiste. On va me dire arrogant, antisocial, monsieur je-sais-tout. Mais voilà, je n’y peux rien : le peuple est con. On en a la preuve. Le minimum est de le lui dire. Oh, quand je dis « le peuple », je ne vise pas chaque électeur, pas vous,

Les réponses à mon CETA-test sur Twitter. La 3e va vous étonner !

Un sondage RTL– IFOP montre que 68,2% des Belges disent être assez informés sur le « CETA », et 21,5 suivraient le dossier de très près. Je me suis demandé ce qu’il en était de la connaissance des Twittos, réputés mieux informés que la population. J’ai donc posé 10 questions sous le hashtag

Latest Reviews

4.6
Guy Birenbaum, fifty ways to leave your twitter

Lectures Guy Birenbaum, fifty ways to leave your twitter

4.6
4.1
Préjudice d’Antoine Cuypers, critique à 3 voix.

Temps libre Préjudice d’Antoine Cuypers, critique à 3 voix.

4.1
2.5
Houellebecq : la Soumission fait la farce.

Temps libre Houellebecq : la Soumission fait la farce.

2.5

Banner

Déni et Quatremer : ci-gît la Belgique, et une partie de sa presse.

Terrorisme, police fédérale sans moyens, sûreté cloisonnée, prisons invivables ouvertes à la radicalisation, files infernales à l’aéroport qui vient de rouvrir, guerres politiques… la Belgique est à bout de souffle. Jean Quatremer a fini par l’écrire dans un papier dûment argumenté sur la Belgique en déliquescence. Fait après fait, il dresse le portrait d’une société au bord de la faillite, dont

Charles Michel sur CNN, ou l’interview d’un petit garçon.

C’est grâce à un papier de Béatrice Delvaux que j’ai découvert l’interview hallucinante de Charles Michel par la star de CNN Christiane Amanpour. L’éditorialiste du Soir avait pleurniché notre mal belge dans quelques grands quotidiens du monde, avec un billet étrange où elle fustigeait le Belgian-Bashing tout en reconnaissant qu’on n’avait pas tort de nous critiquer, mais que c’était quand