Philippe Van Parijs, qu’allez-vous faire dans la galère conspirationniste de Michel Collon ?

L’homme avec qui le président de la Ligue des Droits de l’Homme doit débattre samedi prochain. Euh…

Ce vendredi 20 avril, le magazine de Michel Collon, Investig’action, dont j’ai détaillé hier les collusions avec le conspirationnisme, et l’antisionisme obsessionnel à forte odeur antisémite, organise un débat sur l’allocation universelle avec Michel Collon (évidemment), Daniel Zamora (PTB, bien évidemment) et le très honorable professeur Philippe Van Parijs (UCL, KUL et Oxford).

Comment et pourquoi une telle éminence aussi respectable a pu être attirée dans des filets aussi ignominieux est une question à laquelle je n’ai pas la réponse.

Débattre avec Michel Collon sous des auspices indépendants est une façon légitime d’opposer ses arguments. Mais lorsque c’est lui-même qui organise, c’est une forme de validation de ses théories épouvantables. La proximité du PTB Daniel Zamora annonce de plus un débat inégal, à deux contre un.

Après que j’ai dénoncé hier la présence annoncée du président de la Ligue des Droits de l’Homme Alexis Deswaef (qui n’a pas réagi) à un autre événement organisé par le même Michel Collon, ainsi que celle de Sarah Turine (Ecolo, qui a depuis réagi, expliquant qu’elle n’a jamais confirmé sa présence — ce qui peut donner une petite idée des méthodes de Michel Collon) et Jamal Ikazban (PS — qui n’a pas réagi), ceci révèle probablement qu’une tentative organisée de légitimation de Michel Collon est en train de se mettre en place et que des réseaux s’activent autour de lui. Je ne peux en effet pas croire que Philippe Van Parijs soit conscient qu’il est instrumentalisé à cette fin, ou qu’il ait sciemment décidé de valider Investig’action comme organisation fiable.

L’affiche du débat sur Facebook, organisé par Investig’action, site complotiste.

Michel Collon, pour rappel, est considéré en France comme faisant partie de la « galaxie belge Dieudonné », attribue à Didier Reynders et Joëlle Milquet la responsabilité des attentats terroristes qui ont touché notre pays et la France, affirme que Laurent Fabius est derrière l’attentat contre Charlie Hebdo, ayant « armé les frères Kouaichi »…

Le légitimer en impliquant un grand professeur à la réputation internationale est une méthode répugnante. J’espère que celui-ci, ou l’UCL (déjà bien entachée par la présence de Jean Bricmont, comparse de Collon, dans ses rangs) déclinera poliment son passage de demain chez les rouges bruns.

Les manigances d’un cercle (pas si) restreint pour réhabiliter des personnages sulfureux liés au PTB (qui n’est pas que ces personnages) sont aujourd’hui, en Belgique francophone, le danger le plus menaçant pour la gauche traditionnelle et écologiste, (bien plus que la N-VA, dont nous ne pouvons contrôler l’évolution, puisque nous ne l’élisons pas), parce qu’elles visent à tirer la gauche, non pas vers un pôle plus radical, mais vers les pires dérives d’une extrême gauche qui refuse de condamner Staline et puise son succès de son anti-israélisme et de son anti-américanisme obsessionnel.

J’espère que le professeur émérite Philippe Van Parijs le comprendra.

L’article sur le blog d’investig’action.

Previous Exclu. La Ligue des Droits de l’Homme et Michel Collon : Alexis Deswaef chez les rouges bruns.
Next Un avocat PTB est chargé par Michel Collon de me condamner au silence !

You might also like

13 Comments

  1. antoine dellieu
    avril 19, 13:40 Reply
    Bien sur, qui irait imaginer que les pays occidentaux ont un tout petit peu laissé faire Daesh, histoire de justifier un état d'urgence permanent et de relancer quelques investissements dans la défense ? Surement d'ignominieux conspirationnistes aux idées nauséabondes. Tout le monde sait que l'Europe est hors de cause car le droit émane de cette région du monde comme le pétrole émane d'autres régions. Il y a de bonne chance que vous ayez fait le plein avec du pétrole provenant directement de la zone Daesh, mais chut, faut pas le dire. Après je ne connais pas monsieur Collon (il a pas de chance avec son nom lui), et franchement, affirmer que Fabius ou Milquet sont directement derrière les attentats, c'est absurde, et ça présuppose un contrôle des événements par les gouvernements qui n'existe pas. C'est aussi oublier que les gouvernements, bien que très visibles, sont loin d'être les seuls acteurs dans ce merdier. Il y a les industriels, les services de renseignements, les mafias et organisations illégales, les clergés. Il y a une bonne dizaine de factions sur le terrain, avec des intérêts propres et souvent régionaux. On ne m'enlevera pas de l'idée que les attentats de chez nous, bien qu'ayant été fomentés depuis le moyen-orient, sont une conséquence d'intérêts régionaux Européens, et de désillusions idéologiques proprement occidentales et peu liées à l'Islam. Des jeunes de chez nous qui font des attentats chez nous, manipulés par une puissance constituée essentiellement de combattants-mercenaires européens dégoutés de l'occident. En arrière plan des puissances (occidentales ou non, n'oublions pas l'Iran et les Russes) qui laissent faire quand ca les arrange et opposent la force quand ca ne les arrange plus. Si les versions officielles me semblent peu ou prou plausible, on oublie la possibilité qu'il y ait derrière des commandiataires qui, en échange de bon vieux dollars, pourraient tout simplement acheter un attentat à Daesh ou à d'autres. Pour déstabiliser un pays ennemi ou pour renforcer une politique intérieure (je n'ai pas d'idée préconçue sur les commanditaires en question, et fondamentalement, tout ceci n'est qu'hypothèse et possibilités, non des faits avérés, disclaimer), on peut imaginer beaucoup de choses. Il est évident qu'il y a des ressorts discrets aux événements, qui seront évidents dans dix ans, mais sont obscurs ou tabou actuellement. Mais relisez l'histoire, et vous verrez que la vérité doit être quelque part entre les propos conspirationnistes (motivés par des agenda politiques, vous avez raison de le mettre en avant) et la propagande officielle.
    • marcel
      avril 19, 17:54 Reply
      Si je vous comprends bien, c'est toujours la faute de l'Europe. Ah, c'est commode pour analyser le monde, ça…
      • antoine dellieu
        avril 20, 10:27 Reply
        J'essaie surtout de prendre le contrepied d'une position qui dit que ce n'est JAMAIS la faute de l'Europe (nous sommes le camp du droit) ou alors pas exprès excusez nous (et encore, même la reconnaissance d'erreurs, c'est rare). Ensuite, en tant qu'européen, je pense pouvoir plus agir sur ce qu'il se passe ici qu'ailleurs, et doit être plus critique vis-à-vis de ces gens qui prétendent me représenter. Enfin, je pense que l'Occident, c'est un peu plus large que l'Europe, que les intérêts régionaux auxquels je fais allusion, ca parle plus de l'Europe non plus.
        • marcel
          avril 20, 12:41 Reply
          Je n'ai jamais dit que ce n'était jamais la faute de l'Europe, au moins partiellement. Mais ça n'est jamais la seule faute de l'Europe.En Syrie, le refus d'Assad de démocratiser le pays est la faute fondamentale. L'Europe n'a pas manqué de tenter de l'y inciter.
          • antoine dellieu
            avril 20, 14:37
            oui parce que si l'Europe dit "démocratise-toi", il est évident qu'il est du devoir des dirigeants d'autres pays de répondre avec le doigt sur la couture du pantalon... Vous mettez de l'eau à mon moulin sans même le vouloir
          • Tournaisien
            avril 21, 22:03
            Très juste, mais incomplet. Il manque un paramètre essentiel : les tendances intégristes de certains gouvernements arabes, l'Arabie Séoudite en tête, et le Qatar, même si ces deux-là, aujourd'hui, ne s'entendent plus. Les pétrodollars permettent tout ; l'enrichissement insolent consécutif à l'exploitation du pétrole sous les sables de la péninsule arabique a conduit à tous les excès, tant de la part des Arabes eux-mêmes que de tous ceux qui n'hésitèrent pas à tout mettre en oeuvre pour le leur acheter aux meilleurs prix. À partir de là, toutes les équations sont possibles, que ce soit le financement hallucinant du terrorisme de Daesh (sans parler de celui d'Al-Qaïda), les opérations en bourse sur les places américaines et européennes défiant toute imagination, les grandes rafles immobilières sur les grandes villes occidentales, les tentatives d'accaparement culturel, jusqu'à négocier un troisième "Louvre" (après le Louvre-Lens), celui d'Abu-Dhabi, etc. Pour moi, le principal noeud du problème dans cette région c'est la perte de tout sens commun consécutif aux torrents des pétrodollars qui ont contribué à faire perdre pied d'avec tout sens des limites, tout sens de la réalité. Bashar-al-Assad, certes un dictateur sans scrupule, est à côté de cela un épiphénomène.
          • antoine dellieu
            avril 23, 15:27
            On a atteint la limite du nombre de Reply, mais en fait je réponds à Tournaisien :). Je suis d'accord avec cette analyse. J'ajouterai que cet état de fait atteint la rupture aujourd'hui que le pétro-dollar n'est plus une valeur sure, le pétro-yuan se profilant à l'horizon. La rupture entre le Qatar et l'Arabie Saoudite (c'est par là, mec) s'inscrit dans ce contexte ainsi que la polarisation entre les blocs OTAN et Iran-Russie-Chine, et donc le conflit Syrien. J'avais entendu dire qu'une des raison de la décision d'attaquer Kadhafi était le fait qu'il souhaitait arrêter de vendre du pétrole en $$. Vrai ou non ? A vérifier.
  2. u'tz
    avril 19, 17:11 Reply
    diable Marcel, la conspiration vous inspire... le zouave, la turine , l'expert flamand,transpirent....à l'an prochain au salaire universel, marx trek dans la galaxie belgo a bond dieudos, à nos âges pas bon d'avoir le colon rouge-brun... faucon, vraicon, enfin faut consulter quoi j'espère que mon procto sera pas une femme car ya que mon épouse sioniste qui peut me tendre la main au cul
    • Salade
      avril 19, 21:57 Reply
      J'en ai ma claque aussi de ce sujet: le même qu'il y a 20 ans
      • u'tz
        avril 22, 21:11 Reply
        je ne me rappelle pas qu'ils y a 20 ans les fanatiques qui existaient déjà malheureusement nous enmerdaient avec leurs blocages de relation entre les genres, les cathos NL (qui eux au moins s'assument cathos) maintenant qu'ils ont convaincu à anvers le type à chapeau de s'extraire de leur endroit, vont pouvoir réfléchir si le droit du sol est applicable au lieu de conception ou au lieu de naissance...
  3. Salade
    avril 20, 09:18 Reply
    (bien plus que la N-VA, dont nous ne pouvons contrôler l’évolution, puisque nous ne l’élisons pas) Vous bloquez la main dans l'isoloir de ceux qui votent PTB? On ne peut plus rien dire ( un scandale par ex) des flamands parce qu'on ne les élit pas? Et à Bruxelles?? Michel démission! On ne peut pas le dire parce qu'une marionnette des flamand qui a certifié ne jamais aller avec la NVA ne nous concerne pas?? D'ailleurs ceci explique que les minoritaires n'ont plus rien à dire!! Or c'est la base de votre raisonnement en Israel!!
  4. u'tz
    avril 24, 02:12 Reply
    "Les manigances d’un cercle (pas si) restreint pour réhabiliter des personnages sulfureux liés au PTB (qui n’est pas que ces personnages) sont aujourd’hui, en Belgique francophone, le danger le plus menaçant pour la gauche traditionnelle et écologiste, (bien plus que la N-VA, dont nous ne pouvons contrôler l’évolution, puisque nous ne l’élisons pas), parce qu’elles visent à tirer la gauche, non pas vers un pôle plus radical, mais vers les pires dérives d’une extrême gauche qui refuse de condamner Staline et puise son succès de son anti-israélisme et de son anti-américanisme obsessionnel." -super le ptb n'est pas QUE des personnages snulführeux ; - aie aie "la gauche traditionnelle et écologiste" est menacée par autre chose qu'elle-même (moins que par l'n-va que la propagande NL dans bruzz qui dit que cette parti va bloquer bxl grâce aux votes des cons FR et non à cause des cons NL) ; - un "cercle (pas si) restreint" pour (pas trop) comploter mais juste manigancer pour s'éviter "un pôle plus radical" ...àhh "tirer la gauche"! parcours staline en in l'"anti-israélisme" et l'"anti-américanisme" en off bof si ça évite "un pôle plus radical"...
  5. u'tz
    mai 08, 00:30 Reply
    et vanparijs le treizonorable prof ucéelkuloxford a-t'il été finalement dans la collonie de l'Etat du prolétariat ?

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.