Urgent : Alerte niveau 4 à Bruxelles, menace terroriste très grave.

L’OCAM signale ce samedi matin être passée à un niveau 4 (menace terroriste très grave et imminente). Il est recommandé de ne pas se rendre ou rester dans des endroits densément peuplés. Mon conseil : refaites le monde entre amis dans un appart’ bien sûr en attendant qu’on nous garantisse plus de sécurité.

Le communiqué du centre de crise :

Previous Paris. Ceux qui nous tuent nous rendent plus forts.
Next Charles Michel, nos enfants ne sont pas de la chair à terroristes !

You might also like

38 Comments

  1. Valérie A
    novembre 21, 02:38 Reply
    bonne nouvelle moi je suis à Molenbeek ..!! donc au calme !
  2. Wallon
    novembre 21, 09:21 Reply
    Oh! Belgique, Oh! Mère chérie..."Boum"... à toi nos bras, à toi nos cœurs. Il suffira de les ramasser ! Bravo pour l'aveuglement à l'anglo-saxonne; le Monde n'est qu'un village. Effectivement, la Mondialisation n'a apporté que sang, douleurs, blessures et mort.
  3. "... Mon conseil : refaites le monde entre amis dans un appart’ bien sûr en attendant qu’on nous garantisse plus de sécurité. ..." [ATTENTION : LE MESSAGE CI-APRES ME PARAIT CLAIREMENT IRONIQUE MAIS CERTAINS POURRAIENT LE PRENDRE AU PREMIER DEGRÉ. MERCI DE LE LIRE AU SECOND. NOTE DU CENSEUR SALÉ] N'oubliez pas de déjà désigner les responsables de la situation (NDLR: tout ce qui porte une barbe ou un voile et qui se prétend musulman) qu'il s'agira de soumettre à la vindicte populaire une fois que la situation sera rétablie. Faites une liste des victimes et un plan d'action dès à présent, ce sera plus simple. Comptez le nombre de fois où les responsables se seront excusés en public ou dans des attroupements ad hoc. Si ce n'est pas assez, alors revoyez votre liste de victimes et/ou votre plan d'action. Entrainez-vous à arracher les voiles (qui sera le cas de figure le plus fréquent, tout héros ayant ses limites dans les dangers qu'il veut prendre) ou à insulter les "basanés" et/ou barbus (si possible en tenue traditionnelle) dans les transports publics. L'arrachage de barbes est lui déconseillé de par les dangers trop importants qu'ils représente. N'oubliez pas de sortir vos pancartes "Je suis Charlie". Pour les plus entreprenants commercialement parlant, lancez des pins "Je suis Charlie" et "From Paris with love", des lignes de vêtements et des parfums. Il ne faut jamais gaspiller une bonne crise. N'oubliez pas non plus, un bloc note en main, de lister toutes les propositions et suggestions ds politiques pendant les semaines à venir. Celui qui sera le plus à droite de tous sera celui qui méritera votre vote. Au boulot !
    • alexdelalibre
      novembre 23, 11:20 Reply
      [Message censuré, incitant à la haine sur base religieuse, aucun argument. Note du Censeur Sel]
    • Eridan
      novembre 24, 00:31 Reply
      C'est à vomir... Le mépris pour la société belge qui sourd de toutes les lignes de ce texte puant est parfaitement ignoble. Je ne comprends pas comment vous laissez passer cela.
      • Je suis d'accord avec vous: c'est à vômir. Pourtant, il s'agit d'un simple "petit échantillon" condensé du mode de pensée d'un nombre croissant de gens, même en Belgique. - Les musulmans sont-ils considérés par beaucoup comme responsables de la situation ? Oui - Les musulmans sont-ils accusés par beaucoup de ne pas assez "se désolidariser" des actes de terrorisme ? Oui - Les musulmanes sont-elles victimes de toujours plus de courageux arracheurs de voiles ? Oui - Les musulmans barbus et/ou en tenue exotique font-ils l'objet des mêmes agressions que leurs homologues féminins ? Pas encore, les racistes concernés sont courageux, mais pas téméraires. - Les musulmans sont-ils de plus en plus insultés dans l'espace public pour ce qu'ils sont plutôt que pour ce qu'ils font ? Oui - Les moutons "Je suis Charlie" donnent-ils toujours plus leur préférence au tout répressif et sécuritaire, notamment contre l'Islam et les musulmans ? Oui Alors Eridan, oui c'est à vômir. Mais c'est la situation qui est à vômir, pas ce texte sarcastique qui le dénonce. N'en déplaise à votre égo qui est atteint par cette cruelle mise en lumière d'une réalité peu glorieuse de la population.
    • Eh ! Marcel ! J'avais pourtant mis des marqueurs HTML 6 de sarcasme: et ! Vous ne les avez quand même pas retirés ? Saperlipopette !
    • u'tz
      novembre 25, 00:21 Reply
      https://www.youtube.com/watch?v=snsf6c5Uz0A
  4. Mélanippe
    novembre 21, 12:59 Reply
    « Chers djihadistes, L’Occident s’achève en bermuda […] Craignez le courroux de l’homme en bermuda. Craignez la colère du consommateur, du voyageur, du touriste, du vacancier descendant de son camping-car ! Vous nous imaginez vautrés dans des plaisirs et des loisirs qui nous ont ramollis. Eh bien,nous lutterons comme des lions pour protéger notre ramollissement. Chers djihadistes, chevauchant vos éléphants de fer et de feu, vous êtes entrés avec fureur dans notre magasin de porcelaine. Mais c’est un magasin de porcelaine dont les propriétaires de longue date ont entrepris de réduire en miettes tout ce qui s’y trouvait entassé. […] Vous êtes les premiers démolisseurs à s’attaquer à des destructeurs. Les premiers incendiaires en concurrence avec des pyromanes. […] À la différence des nôtres, vos démolitions s’effectuent en toute illégalité et s’attirent un blâme quasi unanime. Tandis que c’est dans l’enthousiasme général que nous mettons au point nos tortueuses innovations et que nous nous débarrassons des derniers fondements de notre ancienne civilisation. Chers djihadistes, nous triompherons de vous. Nous vaincrons parce que nous sommes les plus morts. » Philippe Muray Chers Djihadistes, Mille et Une Nuits, 2002
  5. Salade
    novembre 21, 14:51 Reply
    La Belgique a perdu une bataille ! Mais la Belgique n’a pas perdu la guerre ! Bruxelles est en niveau 4. Cependant, rien n’est perdu ! Rien n’est perdu, parce que cette guerre est une guerre mondiale. Dans l’univers libre, des forces immenses n’ont pas encore donné. Un jour ces forces écraseront l’ennemi djihadiste. Il faut que la Belgique ce jour là soit présente à la victoire. Alors, elle retrouvera sa liberté et sa grandeur. Tel est mon but, mon seul but ! Voilà pourquoi je convie tous les francophones, où qu’ils se trouvent, à s’unir à moi dans l’action, dans le sacrifice et dans l’espérance. Notre patrie est en péril de mort. Luttons tous pour la sauver ! VIVE LA BELGIQUE! Charles Magnette Quartier général Wallonie- 1, Rue Notre-Dame, NAMUR
  6. guypimi
    novembre 21, 16:40 Reply
    Il saute de plus en plus à l'esprit - ce qui est moins grave !- que tant que nous aurons un(e) ministre de l'éducation qui contribue à l'enseignement de croyances sans fondement épistémologique les risques de développer ce genre de dérives sera bien plus grand que si on inculque à TOUS dès l'enfance que la spiritualité est endogène et n' a nul besoin d'une quelconque déïté exogène pour se développer. La lucidité et l'empathie sont des valeurs pouvant générer une société plus Humano-logique. «L'empathie, davantage qu'une compétence interactionnelle, doit être envisagée comme fondement d'une société plus juste et mieux préparée à l'adversité ». (Charles-Antoine Barbeau-Meunier, Thèse UQUAM 2013).
  7. Wallon
    novembre 21, 17:40 Reply
    Qui sème l'angélisme et le politiquement correct récolte la tempête ! Merci pour tout Messieurs, Dames.
  8. Salade
    novembre 21, 20:23 Reply
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/11/21/jurgen-habermas-le-djihadisme-une-forme-moderne-de-reaction-au-deracinement_4814921_3232.html
  9. Balseau
    novembre 21, 23:05 Reply
    Merci Marcel! L'un de tes articles les plus pertinent!;-) (ironie) N'empêche, qu'en est-il de la lutte contre les armes illégales dans le plan de 400 millions?! Pcq finalement, le carnage il est possible grâce à l'accès aux armes de guerre...
  10. Tournaisien
    novembre 22, 13:16 Reply
    Mon commentaire relatif à l'éducation au sein de la famille musulmane (cfr deux posts précédents) se voulait volontairement provocateur. Il est évident qu'il était généralisateur, et en cela, d'une certaine façon, injuste pour tous ceux qui n'ont pas à se reconnaître dans la description que j'en ai donnée. Les lecteurs qui ont un peu d'honnêteté intellectuelle auront toutefois compris que ce que je visais là était un archétype, c'est-à-dire un acquis culturel ancien, qui demeure chez un certain nombre comme une sorte de structure relationnelle d'autant plus prégnante qu'elle est profondément ancrée. Cet archétype, étroitement lié à l'héritage d'une religion qui a largement contribué à organiser les rôles respectifs dans la famille traditionnelle en terre d'Islam, ne suffit pas bien sûr à expliquer le radicalisme religieux d'une jeunesse en rupture de bans au sein de nos sociétés. Il constitue néanmoins un terreau propice au développement, à terme, de ce type de dérive comportementale. L'explication n'est donc en soi pas tant à trouver dans la réalité socioculturelle d'une communauté formatée par le fait religieux que dans la structure de penser même mise en place au sein de cette religion dont se réclame cette communauté. Qu'on le veuille ou non, c'est l'Islam qui a conduit à la formation de terreau socioculturel, mais c'est l'Islam encore, ou du moins un certain Islam, qui fournit aux enfants issus de ce même terreau les réponses sectaires et déviantes que l'on sait aujourd'hui. On en revient donc bien à la question de l'ADN de cette religion, et ce quoiqu'un très grand nombre de musulmans sont, bien sûr, des gens pacifiques et sans problème. Or l'ADN des religions du livre est son texte, et ce d'autant plus, dans une religion telle que l'Islam, où le texte de référence, à savoir le Coran, est constitué pour l'essentiel de préceptes, à la différence du Judaïsme, où l'essentiel de la tradition scripturaire se limite à des textes historiques, et du Christianisme, dont le message prend la forme ouverte de paraboles, sortes de métaphores qui laissent la part belle à l'exercice de l'interprétation. Dans le Christianisme, la tradition exégétique est la garantie de l'adaptation du message religieux à la réalité du monde, de la société, et ce quand bien même la dynamique évolutive peut apparaître à bon nombre comme lente, parfois erratique. Mais il est un autre facteur qui forme en définitive l'un des meilleurs garde-fous à toutes formes de dérives interprétatives : l'autorité ecclésiale identifiable du pape et l'autorité théologique incarnée par la congrégation pour la doctrine de la foi. L'absence d'une telle autorité centrale, identifiable, au sein de l'Islam rend difficile, pour ainsi dire impossible, tout travail d'interprétation, d'exégèse, au sein de la vaste communauté des docteurs de la loi et des garants de la foi islamiques, les imams et oummas. Or cette question de l'interprétation est rendue d'autant plus problématique dans cette religion que, précisément, ce type de travail sur le texte est proscrit par le simple fait que le texte coranique est, dans l'Islam, considéré comme de l'"incréé". Incréé, le Coran ne peut être modifié, transformé, interprété (cfr la fermeture des portes de l'Ijtihâd, à la fin du XIe siècle), et ce quelque profondément réécrit qu'il ait pu être jusqu'alors, notamment chez les Abbassides. En outre, la loi d'abrogation qui donne la primeur aux sourates les plus récentes, par ailleurs les plus violentes (celles qui furent rédigées au lendemain de l'exil de Mahomet à Médine), a eu pour conséquence de rigidifier ce texte et l'usage qu'il était proscrit d'en faire. C'est cette doxa, en l'occurrence, qui a constitué, et qui constitue aujourd'hui encore, la pierre angulaire du Wahhabisme, cette tendance majoritaire au sein de l'Islam sunnite qui légitime les dérives les plus sectaires et les plus violentes que l'on connaît. Au point, ceci étant dit au passage, que les régimes politiques des monarchies du Golfe, l'Arabie séoudite et le Qatar en tête, cela n'est plus un secret pour personne, ont des années durant financé les aventuriers de l'EIIL (alias DAESH), leur permettant de devenir le monstre incontrôlable qu'ils sont devenus aujourd'hui. S'étonnera-t-on de constater qu'aujourd'hui, plus encore qu'hier, un pays comme l'Arabie séoudite, pourtant l'allié des Occidentaux, exécute à tour de bras, en ce y compris pour des délits de conscience (cfr la condamnation à mort qui est tombée il y a deux ou trois jours d'un poète, pour apostasie) ? S'étonnera-t-on de voir que dans ce même pays de la péninsule arabique les femmes "accusées" d'adultère soient décapitées au sabre en pleine rue, sans en passer par un procès en bonne et due forme ? La boucle est donc bouclée : l'archétype éducationnel qui conduit, chez nombre d'enfants de la troisième ou quatrième génération de nos communautés d'Afrique du Nord, à la délinquance, une délinquance au quotidien, est lui-même celui qui, à termes, finit par orienter cette jeunesse en rupture vers les formes les plus radicalisées que légitime la lecture d'un certain Coran, celui des sourates du Glaive. Le problème de fond est donc bien l'Islam, et rien d'autre. Certes, les Occidentaux ont des responsabilités, pour certaines importantes. Les deux guerres du Golfe, qui furent un scandale innommable aux yeux du droit international, n'ont fait qu'attiser le ressentiment et la frustration de populations islamiques hyper-sensibles à une forme de reconnaissance internationale. Certes, si l'ascenseur social n'a pas fonctionné comme il l'aurait dû en nos pays, la faute en incombe également à nous-mêmes, qui systématiquement avons affiché une défiance vis-à-vis des membres de cette communauté si différente culturellement de la nôtre. Mais cela ne suffit pas, très loin s'en faut, à expliquer ce qui se passe aujourd'hui. Le problème touche au fond même de la structure de pensée qui découle de cette religion, à son intolérance viscérale (les exemples sont pléthore : massacre des Arméniens, massacres des Chrétiens d'Irak, des Yésides, régime de la Dhimma imposé par les Ottomans aux Chrétiens, interdiction de toute forme d'apostasie pour les musulmans, etc.), à sa violence foncière, légitimée par le texte. Si les Occidentaux sont aujourd'hui, certes, à la croisée des chemins, face à l'un des enjeux les plus terribles du projet démocratique de leurs sociétés (tomberont-ils à leur tour dans l'ignominie ?), la véritable résolution de cette crise devra venir en priorité de la communauté musulmane elle-même. Et cette résolution ne pourra que passer par un travail en profondeur sur leur propre tradition, sur leur religion, sur leurs textes. Il est plus que temps pour l'Islam de "réouvrir les portes de l'Ijtihâd", d'en revenir à une époque qui avait fait de l'Islam l'une des civilisations les plus brillantes.
    • Wallon
      novembre 23, 11:29 Reply
      Merci, Monsieur le Tournaisien, il fallait et il faut le répéter, en Communauté musulmane, la famille joue un rôle majeur. En fait, cela pourrait sembler méditerranéen mais il existe des inflexions différentes sur la côte européenne. Par contre, je reste ébahi de constater que votre analyse ne soit pas gommée car vous pointez du doigt une communauté très particulière. Vous risquez de stigmatiser une population victime des événements ( Il existe toujours des exceptions, aujourd'hui on peut toujours stigmatiser les Fridolins et les Faces de citrons) ! Bien, notez qu'en ce qui me concerne les plus stigmatisés sont les déchiquetés par les bombes, les abattus au fusil d'assaut, les poignardés à l'occasion, sans oublier les angoissés et les traumatisés par la situation d'état de siège. Sans oublier qu'à cela il faut ajouter le quotidien "visuel", "auditif", "alimentaire", "religieux" et "sociétal"... Pour des raisons étranges, les pays d'Europe de l'Est et la Sainte-Russie exceptés, les "vertueux " pays d'Europe Occidentale (un ressac mental de la Seconde Guerre Mondiale ?) n'osèrent jamais et n'osent toujours pas imposer des règles claires du vivre ensemble. Faudra-t-il l'arrivée d'une nouvelle Isabelle-la-catholique (je ne parle des dames du CDH) pour mettre les choses au point ?
    • xavier
      novembre 23, 18:38 Reply
      Edouard-Marie Gallez dans son livre "le malentendu islamo-chrétien" met à jour la falsification de l'histoire pour favoriser une vision de domination du monde dans un premier temps par les arabes puis dans un deuxième temps par les musulmans. Suivant cette idéologie totalitaire le mal sera vaincu par l'instauration du règne des musulmans sur le monde. Faut-il étudier en détails les absurdités ou incohérences du coran pour savoir qu'une vision du monde qui prétend instaurer le paradis sur terre par la persuasion (c 'est dans le cas où c'est approprié de paraître inoffensif, pacifique) mais aussi par la violence quand c'est pour propager la "vraie foi" n'a aucune chance de réussite à long terme mais a un potentiel de destruction élevé. Les communistes ont aussi prétendu instauré une société idéale, un homme nouveau. Celui qui dénonçait cette idéologie était taxé d'anticommuniste primaire et de réactionnaire. Actuellement tout regard critique sur l'islam est rejeté en étant taxé d'islamophobe et de raciste. Ce genre d'idéologie voit des ennemis partout et même en son sein.
    • hansen
      novembre 23, 19:03 Reply
      Cherc Tournaisien, je partage votre conclusion encore une fois. Vous avez raison de taper sur le clou pcq il n'y a de pire sourds que ceux qui ne veulent pas vous entendre.
    • GABRIEL
      novembre 24, 00:26 Reply
      Félicitations pour cet article clairement exprimé à TOURNAISIEN.
    • Mélanippe
      novembre 24, 13:50 Reply
      Vous pointez la communauté musulmane, mais les enfants-roi (ou pervers narcissiques) que vous décrivez sont partout dans la société et ne sont pas propres aux arabes. C'est l'ensemble de la société qui va mal.
    • Mélanippe
      novembre 24, 14:46 Reply
      Evidemment, ces délinquants enfants-roi sont plus repérables (ils ont le teint foncé), alors que les délinquants en col cravates (enfants-roi - pervers narcissiques), les nazis des temps modernes, eux peuvent continuer à détruire tranquillement notre société. Allez Monsieur le Tournaisien, revoyez votre copie.
      • Tournaisien
        novembre 25, 09:19 Reply
        Il y a de fait des enfants-rois potentiellement partout, mais ce que j'essayais d'expliquer c'est qu'un certain modèle éducationnel au sein de la famille musulmane, dominée par la mère, a pu favoriser chez un certain nombre une difficulté de positionnement par rapport à la loi, c'est à dire à l'archétype de l'autorité du père. Et quand ces dérives comportementales se trouvent pour justification le Coran, cela donne les monstruosités que l'on ne cesse plus de voir depuis des années. Il faut ouvrir les yeux. Il ne s'agit plus d'un fantasme à relents paranoïdes alimenté par des esprits frustrés. Nous sommes aujourd'hui, très concrètement, le nez sur la réalité.
  11. Mélanippe
    novembre 22, 13:16 Reply
    Après le mariage pour tous, les flics pour tous.
  12. u'tz
    novembre 23, 01:22 Reply
    "Evitez les lieux à forte concentration de personnes au sein de la Région bruxelloise (les concerts, les grands événements, les gares et aéroports, les transports en commun, les lieux à forte concentration commerciale)." "Facilitez et respectez les contrôles de sécurité" "Ne diffusez pas de rumeurs : suivez les informations officielles des autorités et services de police" nous sommes en iran et la vie est belle ! galant et marghen sauvées, doel et tihange activées merci charle l'mr FR du gouvernement n-va NL
  13. Mélanippe
    novembre 23, 09:53 Reply
    Le Dijhad ou la vengeance du concombre masqué. Les chats n'aiment pas les concombres.
  14. Salade
    novembre 23, 10:14 Reply
    Bruxelles comme une grande île, soeur de Paris Combien de division belge! T'as le bonjour d'Alfred!
  15. GABRIEL
    novembre 23, 10:18 Reply
    ok, le temps est plus que maussade mais attention de ne pas tomber dans la sinistrose ! Les radios télés font la course à l'audience, état d'alerte, guerre, il faut arrêter de semer la panique partout. Certains spécialistes bien informés et des psy chargés de traiter les plus vulnérables attirent notre attention sur ces infos "surinformées" qui font plus de tort que de bien chez les gens plus sensibles... Trop de presse peut nuire...A l'instant j'entends Benjamin sur VIVACITE, qui parle de paniques, de circulation de blindés à Bruxelles etc..STOP ou ENCORE...
  16. Tournaisien
    novembre 23, 11:07 Reply
    https://francais.rt.com/international/4968-daesh-decapitation-cadeau-mariage Ceci parmi bien d'autres atrocités ... c'était en juillet dernier. Quand la coalition internationale en aura fini avec Daesh, il est évident qu'il faudra organiser un tribunal international du genre de celui de Nuremberg. Nuremberg avait été le passage obligé pour pouvoir mettre des noms sur les crimes innommables qu'avaient commis les Nazis, et d'une certaine façon, c'est aussi ce qui a permis à l'Allemagne de réaliser son travail de conscience. Il ne peut y avoir d'amendement, et donc de réelle chance de se reconstruire, que dans la condamnation des crimes commis, dans la lecture du droit et dans la désignation concrète des responsabilités. Il faudra un tribunal international, un tribunal où siègeront des musulmans mais aussi des instances internationales non musulmanes, composées d'Américains, de Français, de Britanniques, d'Allemands, de Russes, de Polonais, d'Australiens, d'Iraniens, de Chinois, de Japonais. Il faudra que le monde musulman entende la lecture de la litanie monstrueuse des crimes et des atrocités commis depuis près de cinq ans en Syrie et en Irak. Il faudra que ces crimes, un par un, soient identifiés, qu'ils soient publiés, que les morts et les victimes soient dénombrés. Il faudra que les responsables et les petites mains qui se sont prêtées à ces ignominies soient condamnés, que certains, les plus hauts dignitaires de ce régime, soient condamnés à mort et exécutés ainsi qu'il en fut à Nuremberg de Hans Frank, de Wilhelm Frick, d'Alfred Jodl, d'Ernst Kaltenbrunner, de Wilhelm Keitel, de Joachim von Ribbentrop, d'Alfred Rosenberg, de Fritz Sauckel, d'Arthur Seyss-Inquart et de Julius Streicher. Il faudra par ailleurs qu'une enquête internationale solide soit menée pour désigner ceux qui, à des niveaux divers, se sont faits les complices de ce régime inhumain. Je pense en particulier à l'Arabie séoudite et au Qatar. Et il faudrait idéalement que, si ces complicités, le financement de Daesh en particulier, peuvent être prouvées, des sanctions internationales soient appliquées contre ces états qui avaient déjà, voici une vingtaine d'années, financé le mouvement Al-Qaïda. Il faudrait, si tel est le cas, que ces pays soient bien sûr condamnés à financer une partie significative de la reconstruction de la Syrie. Il faudra en passer par là, comme il n'y avait pas eu d'autre choix que d'organiser le tribunal de Nuremberg. Il le faudra, impérativement, si l'on veut que le monde musulman entame enfin un vrai travail de conscience sur sa propre tradition et sur les dérives de sa religion politique. Si il l'accepte, si de façon sincère il accepte de faire ce retour sur lui-même, alors, de même que l'Allemagne a pu se reconstruire après 1945, il pourra lui-même redémarrer sur des bases nouvelles et renouer avec les pages les plus glorieuses de son histoire, de cette histoire qui avait donné à l'humanité parmi ses savants et ses penseurs les plus brillants. Certains diront qu'un tel procès serait injuste à l'égard de la grande majorité des musulmans non impliqués par cette violence [La grande majorité des musulmans de Syrie sont aussi victimes de cette violence NOTE DU CENSEUR SEL]. À cela je répondrai : combien d'Allemands furent-ils directement, et en conscience, impliqués dans les atrocités du Nazisme, combien le furent-ils d'une façon délibérée et parfaitement conscientisée, de façon active et proactive ? [La grande majorité des Allemands n'a pas voté pour Hitler en 32/33 ; une minorité d'Allemands a en outre résisté. NOTE DU CENSEUR SEL] On touche ici du doigt la notion de responsabilité collective. Il arrive un moment en effet où, quand les crimes contre l'humanité dépassent l'entendement, qu'ils sont des crimes de masse, la prise de conscience doit être collective et la désignation de la responsabilité être elle-même collective. La preuve en est, par l'absurde, les pays ou nations qui, quoiqu'ils commirent des crimes collectifs et horribles, n'ont jamais eu à rendre de comptes, et qui en conséquence n'ont jamais réellement extirpé le mal qui les ronge : je pense en particulier à l'Autriche largement acquise au Nazisme (proportionnellement plus qu'en Allemagne), dont le succès du FPÖ est à mon sens une conséquence directe de ce que ce pays, à la différence de l'Allemagne, n'a jamais eu à faire ce travail de conscience. Je pense surtout à la Turquie qui a toujours refusé de reconnaître sa responsabilité dans le génocide arménien et dont les actes à l'encontre des Kurdes aujourd'hui ne sont eux-mêmes que la conséquence de cette impunité. Ce tribunal, tous, même si tous nous avons péché par lâcheté (on aurait dû intervenir beaucoup plus tôt en Syrie, dès qu'on a constaté les massacres perpétrés contre les Yésidis et les Chrétiens [et les Alaouites, et des Sunnites NOTE DU CENSEUR SEL]), nous le devons pour les victimes, de quelque bord qu'elles furent, Musulmans chiites, musulmans sunnites critiques, chrétiens chaldéens ou autres, yésidis, alaouites etc. On le doit à ces femmes qui furent torturées, réduites à l'état d'esclaves sexuels, on le doit à tous ceux qui furent torturés, mis à mort dans des conditions atroces. La communauté internationale, quand elle en aura fini avec ce monstre, ne pourra pas refermer le livre de ces atrocités sans en passer par un procès. Elle ne pourra pas se taire. Ce tribunal, si l'on y regarde bien, est d'ores et déjà inscrit dans la logique de l'intervention de la coalition internationale.
    • Lachmoneky
      novembre 26, 17:50 Reply
      Les quelques dizaine de milliers de morts que El-Assad a sur la conscience, quelques attaques avec des gaz de combat et autres tortures et/ou mises à mort mériteront sans doute aussi un tribunal international. Mais de plus certaines milices (même Yésidis) ont AUSSI commis des crimes de guerre. Il ne restera donc plus personne pour diriger un pays qui n'existera plus :(
  17. Millepattes
    novembre 23, 12:12 Reply
    Pour vos grosses fêtes et rassemblements, louez une mosquée ... :-)
  18. Mélanippe
    novembre 23, 13:48 Reply
    http://next.liberation.fr/culture-next/2015/11/23/le-gode-de-miley-cyrus-rentre-dans-les-annales_1415284. La prochaîne fois elle portera le voile, une kalachnikov en guise de gode.
  19. u't z
    novembre 23, 15:33 Reply
    pas comme pour la bande du barbant, nous saurons sans doute un jour de quoi il en retourne aujourd'hui, le "galant" ou le "marghen" qui dirige la manoeuvre qui fige ce pays et ses gens, et qui fait peur aux petits enfants, aura sans doute l'occasion, grâce à quelques dénonciations de frères ou soeurs qui ne savaient pas, de serrer de dangereux jihadistes que charlie pourra nous exposer enchaînés au jt, sans qu'il n'ait donc fallu aller les chercher dans les écoles parmi leurs condisciples...
  20. moinsqueparfait'
    novembre 23, 22:57 Reply
    Du gloubi-boulga brusselo-bobocrate à l'armée dans les rues sans transition (et ce Salah machin-chose qui court toujours, malgré 16 arrestations débouchant sur 15 libérations...), le tout sous la conduite de Mister Patate et des ses brillants assistants vikings néø-kønservateurs du Noorden dupéyïs où tout est mieux fait car on le fait soi-même... L'un comme l'autre ont foiré et foirent lamentablement mais bon... faut pas faire de remarques. De la dignité! C'est le modèle belch®!
    • u't z
      novembre 24, 12:30 Reply
      vous n'avez rien compris Moins' avec vos lunettes du sudupéyi ! salah machin-chose c'est rendu en secret (à déposer sa kalash et sa bombonne de gaz sarin au pieds du jambon de charle le chauve) et a vendu à la surêté : - tous les renseignements sur les filières de la traite des jeunes beurs-bleus-belges et convers vers la syrie (donc vers daesh, pas la bonne rébellion islamique anti-assad que le gouvernement libéro-nationaliste blancs-blonds-belges soutient) - tous les plans terroristes de la cinquième colonne de daesh en eu, de toutes les associations de gros poisseux criminels et ceux des mosquées de molenbeek, pourquoi croyez-vous que le gouvernement libéro-nationaliste blancs-blonds-belges a mobilisé toutes ses troupes et immobilisés les bruxellois, vous n'imaginez tout de même pas que c'est pour donner des gages aux crétins d'RF qui jugent les belges trop cons métro alors, pour jouer les chefs de guerre hollandais auprès des électeurs, pour sauver les baleines du gouvernement... le prix à payer à salah machin-chose le donneur pour notre sécurité, à l'honneur de notre résistance au choc des civilisations: -le cacher aux cagoulés du gign d'RF qu'ont la gachette plus précise que les voilées et les barbus à kalash (89,99 € à molenbeek) -lui garantir de ne pas l'extradé en RF où ses compatriotes lui en veulent plus que son frangin (lui ne sait rien sur le deal, imaginez ce qu'il irait encore raconter à la tv) -lui donner une nouvelle identité(vlaamse burger), un logement en ardenne, et à vie le même pack de shampooing décolorant que geert wilders ps(wallon): rassurons-nous, tout baigne et rien n'a filtré
      • moinsqueparfait'
        novembre 25, 09:47 Reply
        Trop compliqué pour un cerveau wallon. Je remarquais juste que les mêmes qui nous la jouaient multiQQ la Praline au pays des merveilles où seuls les mâles blancs mariés et catholiques sont patriarques, violents, racistes, ultralibéraux et générateurs d'heures les plus sombres de notre histoire ne s'étonnent même pas de cette armée qui patrouille dans les rues et réclament des Séééf Roums dans les écoles... Et elle était diablement prête à l'appel, cette armée... 2 coups de fil et elle était là. Vous voulez une hypothèse? Ce sont des intérêts étrangers qui étaient menacés. Pas la population. Voilà pourquoi la réaction est si brutale. Le politicien belge n'a strictement rien à F... de sa population, elle peut crever par centaines, ça n'a pas la moindre importance, il sera de toute façon réélu. Par contre, si les puissances tutélaires lèvent le doigt, là il comprend tout de suite que son vrai patron est fâché... et il envoie l'armée dans les rues après avoir joué le quatuor des bobos jusqu'à l'ultime instant avant le choc avec l'iceberg. Maintenant que tout le monde a bien peur, que va-t-on pouvoir faire passer en douce? Voilà une hypothèse (j'ai bien dit: une hypothèse).
        • u'tz
          décembre 05, 04:47 Reply
          https://www.youtube.com/watch?v=iXvBw0C5Rco&list=PLFoo0UK5fnZs60jRBvXsI58YBaYTkkN56
  21. Capucine
    décembre 18, 00:05 Reply
    C est le règne de la peur. Pour lutter contre cette crasse ,il faut surtout nous unir et avoir le courage de nos anciens durant les guerres ,nous devons surtout être solidaire et très courageux en cachant nos peurs pour nos enfants .
    • u'tz
      décembre 18, 23:20 Reply
      capucine dites-le que vous pensez que c'est ce que fait charlesmichel...

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.