Pour éviter qu’Aylan ne meure encore mille fois, l’Europe doit ouvrir ses frontières !

Le Monde, page une, page deux. Partagé par Tim Soret sur Facebook, twitté par Chantal Istace (@istacec).

Le Monde, page une, page cinq.
Partagé par Tim Soret sur Facebook, twitté par Chantal Istace (@istacec).

Aylan est mort, nous sommes blessés, indignés. Nous pressons l’Europe d’accueillir les migrants et nous sommes persuadés que ça va changer quelque chose. Mais ce faisant, nous nous assurons déjà que rien ne changera. Et nous le savons. Il y aura d’autres morts, il y en a peut-être même déjà.

Suite à la photo, des citoyens, des médias, des partis pressent furibardement l’Europe d’accueillir enfin les migrants décemment. On débat des erreurs politiques passées ou présentes des uns et des autres. On filme le drame des réfugiés mal accueillis ici ou ailleurs. On se compare aux autres pays (Belgique : 700 réfugiés par 100.000 habitants ; Suède, 2400 ; Espagne, 53 (1)) et on peste sur la Hongrie et sa politique xénophobe. Quand je dis « on », je m’inclus dans le lot.

L’Union européenne convoque réunion d’urgence informelle sur réunion d’urgence informelle et devra bientôt constater qu’il y a, sur ce dossier, deux Europes inconciliables, l’Est et l’Ouest. Alors, on va blablater dans de belles salles de réunion pour finalement trouver un compromis boiteux, et l’on verra Jean-Claude Juncker congratuler chaleureusement Viktor Orban pour ce nouvel échec immonde, immoral, inhumain : nous allons tout au plus répartir les charges entre pays volontaires.

Or, Aylan n’est pas mort parce que l’Europe n’accueille pas assez de monde, mais bien parce que cet accueil est conditionné par le passage réussi entre la Turquie et l’Europe, la Libye et l’Europe, le Maroc et l’Europe. Seuls sont concernés ceux qui arrivent vivants. Et la question était, pour rappel : pourquoi Aylan est-il mort ? Autrement dit : comment éviter qu’un autre môme de 3 ans n’échoue, demain, dans le même état, sur la même plage ?

Nous ne concevons l’intervention qu’une fois que les réfugiés ont risqué leur vie pour traverser un mur que nous avons rendu infranchissable. Et c’est ça qui tue. Pas notre politique d’accueil, mais notre politique frontalière. Or, aucun gouvernement n’aborde le sujet. Quant aux médias, ils sont bien obligés de couvrir les problèmes brûlants : la longue marche de Hongrie, sous un soleil de plomb, les réfugiés de Bruxelles, démunis sous la pluie, l’honneur des uns et le déshonneur des autres.

Tout affairés que nous sommes à gérer l’afflux sur nos territoires, nous avons déjà oublié le principal : le sujet de la photo !

Aylan n’est pas mort parce que l’Europe n’était pas prête à l’accueillir mais parce qu’elle a verrouillé ses frontières.

Aylan est mort parce que ses parents, fuyant la Syrie (et notamment Kobane, massacrée par l’Organisation État islamique), ne s’en sortaient pas en Turquie. Un travail à 15 € par jour pour le père, rien pour la mère. Soit le tiers du salaire moyen (903 $ en 2013), divisé encore par deux dans le ménage, pour entretenir 4 personnes. C’est plus ou moins comme si vous deviez entretenir une famille de quatre en Belgique ou en France avec moins de 1.000 euros par mois. Après avoir perdu leur pays, après avoir subi la menace Daesh, après avoir fui dans des conditions inhumaines, ils étaient privés d’avenir, condamnés à ne pas s’en sortir. C’est encore pire dans les camps où la Turquie reçoit plus d’un million de Syriens.

Étranglé financièrement, aidé par sa sœur (résidente canadienne), le père a donc décidé de quitter la Turquie pour un pays viable. Simplement viable ! La mère ne savait pas nager mais a accepté de prendre le risque. Un geste désespéré, de toute évidence. La suite est connue. Et nous n’en avons pas tenu compte.

Les réfugiés et les immigrants se noient en traversant la mer, pas devant nos centres d’accueil !

Les réfugiés et les immigrants se noient en traversant la mer, quelquefois en tentant d’atteindre un tunnel sous la manche ou dans un camion. Dans la plupart des cas, ils meurent parce que l’Europe (ou l’Angleterre) est si inatteignable qu’ils en confient leur vie à des passeurs sans scrupules. Entre la Turquie et la Grèce, la maffia est à la manœuvre. Le père du petit Aylan aurait payé 4.000 euros pour faire un trajet d’à peine 5 km sur l’eau. À une moyenne de 1.000 euros par personne, 100.000 réfugiés passés rapportent à la maffia ou aux passeurs la somme rondelette 100 millions d’euros ! Il est donc faux de dire que les réfugiés coûtent. Au contraire, ils rapportent. Seulement, l’argent ne va pas dans les bonnes poches.

Si l’on veut vraiment répondre à la photo qui nous a tant émus, la seule solution est d’organiser l’entrée en Europe des réfugiés.

Il faut que nous transformions le business de l’horreur en business honorable ! La Grèce crève sous le chômage. En face, les passeurs tirent un bénéfice colossal de leur trafic. Si demain, des bateaux fiables permettaient aux réfugiés de passer légalement en Europe pour le quart de la somme, le business des passeurs n’aurait plus d’intérêt. Le quart de la somme, c’est plus de 50 millions d’euros par an au rythme actuel. De quoi confier ce travail à des professionnels de la mer, avec nettement plus de sécurité.

Il ne s’agit pas de rendre l’accès trop facile. Il ne s’agit pas de dire que tout le monde peut venir en Europe immédiatement et vivre la belle vie. Il s’agit tout d’abord de mieux gérer les camps turcs (aujourd’hui très critiqués par les réfugiés), d’une part, et de laisser entrer les réfugiés à un rythme décent, d’autre part. Cela implique bien sûr une liste d’attente. Mais si les Syriens, Libyens, Somaliens, Érythréens qui ont fui leur pays savent qu’ils peuvent à un coût raisonnable entrer en Europe de manière sûre, ils ne se précipiteront plus en tout sens et ne confieront plus leur vie à des tarés avides. Ils seront plus enclins à attendre leur tour.

Or, ce délai est indispensable pour organiser l’accueil en Europe. En recueillant les demandes dans les pays de départ, on peut plus facilement prévoir une répartition. L’information sur les pays d’accueil permettrait aux réfugiés de donner un ordre de préférence et de ne pas se ruer tous sur le même pays sur base d’informations erronées, d’illusions ou d’une petite phrase d’Angela Merkel !

De même, savoir dès le départ quelles langues connaissent les candidats à l’accueil, ou quel est leur métier, est précieux. Acceuillir les jeunes prioritairement (étudiants, lycéens) permettrait déjà de décharger leurs parents sur place et de leur garantir que leurs enfants auront un avenir, un diplôme, la vie décente qu’ils n’ont pas eue.

Nous devons forcer nos intellectuels, nos politiciens, nos médias à orienter le débat dans cette voie-là. Faute d’une révolution rapide du système, demain, après-demain, d’autres petits Aylan échoueront sur les plages turques, parfois sous les yeux de touristes. Et nous ne pourrons pas dire « ich hab es nicht gewusst » (je ne savais pas). Nous serons les complices — pardon, nous sommes déjà les complices des passeurs. Des dizaines de milliers de gens sont morts en tentant d’atteindre l’Europe dans la dernière décennie…

Demain, après-demain, on verra encore la photo du môme mort sur la plage en page une du monde, et une pub Gucci d’une belle femme alanguie sur le sable en page deux.

Si vous ne voulez plus voir d’enfant mort sur la grève, vous devez donc exiger que l’on passe d’une stratégie mortelle de blocage, puis de répression, à une stratégie de gestion humaine, dès la sortie de Syrie. Et que l’Europe et ses pays membres, dont nous élisons les dirigeants et que nous finançons par nos impôts, cessent d’enrichir les maffias et créent des opportunités financières pour des gens honnêtes à la place.

C’est impossible ? L’accueil de 500.000 Espagnols en France aussi était impossible. Le pont aérien vers Berlin était impossible. Le plan Marshall était impossible. La création de l’État d’Israël était impossible. La chute du rideau de fer était impossible.

Si vous voulez une vraie réponse à la photo d’un petit enfant mort sur une plage, ce n’est pas du côté des possibles qu’il faut chercher. Ce serait trop facile. Alors, faisons l’impossible. Cette fois, nous y sommes tous tenus.

(1) Chiffres donnés de mémoire, vus au journal de la RTBF.

 


Si cet article vous a intéressé-e, versez quelque chose à une organisation qui défend les réfugiés.

Previous Colruyt cache ce français qu'un Flamand ne saurait voir.
Next Scoop ! 5 milliards de jihadistes cachés parmi les réfugiés !

You might also like

0 Comments

  1. tilto
    septembre 05, 13:50 Reply
    > Aylan n’est pas mort parce que l’Europe n’était pas prête à l’accueillir mais parce qu’elle a verrouillé ses frontières. Ce ne serait pas parce-que les barbares sont actifs en toute impunité dans son pays d'origine ?
    • Marcel Sel
      septembre 06, 02:11 Reply
      Vous parlez du président Assad responsable des 9/10 des tués dans ce conflit et laissé bien tranquille par les armées occidentales (qui se focalisent sur les autres barbares qui doivent leur existence à un conflit initié par des Occidentaux et la moitié des États membres de l'Union européenne : Italie, Grande-Bretagne, Espagne, Portugal, Pologne, Roumanie, Danemark, Bulgarie, Tchéquie, Estonie, Hongrie, Lituanie, Lettonie, Pays-Bas, etc.) ?
      • Legros-Collard.
        septembre 06, 21:34 Reply
        Vous vous trompez de cible, si "ON", nous l'Occident... à la solde des américains,allons faire la guerre pour participer au contrôle du pétrole et au contrôle des pays aux richesses convoitées,, n'avions pas déstabilisé et provoqué les carnages en Irak ,en Afghanistan et Syrie et ailleurs au nom d'une soi-disant démocratie, alors que d'autres intérêts en sont la seule cause... vous êtes suffisamment au courant des réalités et pas naîf au point de croire ou de répercuter n'importe quoi du tout et de son contraire, alors svp ne tombez pas dans la désinformation et la démagogie, "on n'est pas des pigeons...avec toute ma sympathie différée...Assad contrôlait la situation maintenant c'est le chaos faut-il rappeler les inventions de Bush et Co sur les armes de destruction massives prétextées pour attaquer ce pays, faut-il rappeler l'histoire de Kadhafi et de Saddam Hussein reçus en grande pompe par les E.U et l'Europe en particulier la France de Sarkosy, nous ne parlerons pas de Hollande le président de la lucarne, etc, ... Quand au malheureux petit garçon dont la mort est exploitée par tous les médias à la solde, arrêtons la manipulation des masses, je vous convie à lire un peu plus les journalistes d'investigation qui expliquent clairement la vérité par rapport aux médias mensonges d'une presse mondiale dirigée...
        • Marcel Sel
          septembre 06, 21:51 Reply
          Les soi-disant journalistes d'investigation que j'ai lus jusqu'ici n'avaient été ni à Istanbul, ni à Kobane ni à Damas.
        • Troll & Buzz Ltd
          septembre 07, 11:00 Reply
          Marcel Sel, car vous pensez que le coureur cycliste, le nez dans son guidon sur les pentes du Tourmalet, voit forcément mieux les Pyrénées qu'un gars en hélicoptère ? Rappelez-vous le cas du journaliste Gilles Jacquier, initialement décrété mort du fait de l'armée de Bachar El Assad, par d'autres journalistes se trouvant sur place (ou disons à portée de mortier...). L'investigation, ce n'est pas QUE se trouver sur les lieux.
          • Marcel Sel
            septembre 07, 18:59
            Les crimes d'Assad sont bien documentés, et incommensurables.
        • Troll & Buzz Ltd
          septembre 07, 20:33 Reply
          Marcel Sel, Vous y étiez donc personnellement, si je vous suis bien ? Ou c'est juste votre postulat de base ?
          • Marcel Sel
            septembre 08, 15:39
            Non, mais je prends mes informations chez les gens qui y étaient.
        • Mélanippe
          septembre 18, 09:52 Reply
          Vous avez entièrement raison. Le quatrième Reich symbolisé par le fameux G8 est en marche depuis 1984 (oui, vous savez, les fameuses années Mitterrand (l'homme de gauche.., ce vrai fasciste qui a ouvert la porte au libéralisme à la Thatcher et Reagan). Ne vous laissez pas manipuler par les médias qui sont au service des grands de ce monde. Comment tuer le peuple: en introduisant en douce, les frontières intérieures au nom du mondialisme. Frontières intérieures Internet, les médicaments, la mal-bouffe, l’asservissement aux plaisirs immédiats (big mother), l’absence de recul, d’esprit critique, la survalorisation robotique et technologique, l’asservissement à l’argent, la mort du sacré (PMA, GPA, et j'en passe).L’enseignement d’aujourd’hui: une fabrique d’alexythimiques et de crétins (cours de rien). Le peuple baisé par les élites. Lisez Christian Nots (lecture difficile) et très subversive. Ne vouls laissez pas manipuler par les élites qui nous gouvernent. La gauche réac qui aime vraiment le peuple.
          • Marcel Sel
            septembre 20, 00:54
            Attention quand même, certains pourraient y croire…
    • Stavros Eliaki
      septembre 14, 00:08 Reply
      Ayla était la fille d'un passeur qui se faisait du blé sur le welfare shopping. Ca c'est la vérité qui n' a pas percolé jusqu'à l' europe de l'ouest à ce jour. Ce n'est guère étonnant vu la prostitution des médias occidentaux. Finalement, ils sont pires que la Pravda de l'Union Soviétique.
      • Marcel Sel
        septembre 16, 00:36 Reply
        Non, voir ma réponse à Troll et bus. Aylan était un fils, d'abord, et pas d'un passeur, ceux-ci ne mettant pas un pied sur les bateaux, ils restent à terre.
  2. Marcx
    septembre 05, 14:29 Reply
    L'idée de gérer les camps directement sur place et de fait empêcher les naufragés est séduisante. Je suis mêmes sur que l'opinion publique pro comme anti immigration y serai favorable. Y créer des centres d'éducation mêmes des passerelles d'immigration pourquoi pas. Mais avec les pays d'accueils qui le désirent (Allemagne, Suède... ). Certain pays principalement à l'est veulent rester homogènes, ils votent démocratiquement pour des dirigeants correspondants à cet aspiration, c'est leur droit, leur liberté d'opinion et d'état souverain, comme c'est votre droit d'être partisan de l'accueil, de le manifester et de voter pour le parti qui se rapproche le plus de cet option. Et oui Marcel, le fond de votre idée est bon, appliquable et réaliste mais ça demanderai de mettre de l'eau dans le vin de votre idéologie, en êtes vous capable ?
    • Marcel Sel
      septembre 06, 02:22 Reply
      Ah, la démocratie, c'est très bien. Mais si on veut une population "homogène", on se profile aussi en dehors des critères européens de non-discrimination.
    • guypimi
      septembre 06, 11:29 Reply
      La liberté de protéger une " race supérieure"? Il vous faudrait beaucoup d'eau à vous pour diluer vos idées dans un breuvage moins toxique pour l'humanité !
      • Marcx
        septembre 07, 07:13 Reply
        De suite l'extrême, qui a parlé de race ? Personne Certain pays ne partagent pas dans la majorité de leurs populations l'envie d'une société multiculturelle, l'état de la ville de Bruxelles aujourd'hui ne fait pas rêvé tout le monde. Je le maintiens, c'est leur droit, ils votent ce choix. Le comportement de l'état hongrois vis à vis des réfugiés est degueulasse, les obligés d'intégrer une population de façon arbitraire le serait tout autant, pour les citoyens de ce pays comme pour les réfugiés qui auront perdu au jeux de la courte paille qui décidera de leur résidence future. Beaucoup de gens (peut-être même la majorité) ne veulent plus d'immigration, je comprends que ça vous plaisent pas mais c'est comme ça ! Si vous voulez que le sujet avance il faut composer avec, négocier, rassurer et perdre une partie de votre idéal. On appel celà un compromit. En continuant de cracher au visage de tant de gens la situation se bloque et se crispe. Proposez de sauvez ces populations en détresse, une grande majorité vous applaudira. Malheureusement pour vous ce sauvetage peut se faire sans immigration subie, l'exemple de l'Australie est probant, l'idée de Marcel n'en est pas si éloignée, il propose juste en plus de faire venir les réfugiés, dans les deux cas ils sont sauvés.
        • Stavros Eliaki
          septembre 14, 00:12 Reply
          "Le comportement de l’état hongrois vis à vis des réfugiés est degueulasse" Ils sont les seuls a avoir essayé d'appliquer les propres règes de l'UE. Faut croire que ce sont les règles de l'UE qui sont dégeulasses.
    • Troll & Buzz Ltd
      septembre 07, 11:17 Reply
      Marcel Sel, Je ne relèverai pas le "population homogène" (quoiqu'on pourrait se pencher là-dessus) mais les critères européens en matière de statut de refugié politique sont assez clairs. Dans beaucoup de cas, il suffit de les appliquer, éventuellement à l'extérieur de l'Europe, par exemple via des ambassades renforcées en personnel. Ou préférez-vous l'accueil immédiat, le renvoi éventuel façon "vous avez quinze jour pour quitter le territoire", certains passages dans la clandestinité qui s'ensuivent, voire les dérapages façon Semira Adamu ?
  3. Salade
    septembre 05, 14:41 Reply
    émotion - compassion - recherche de coupable - absolution de soi - oubli
    • Salade
      septembre 05, 22:58 Reply
      et d'ailleurs: http://portfolio.lesoir.be/main.php?g2_itemId=972020&_ga=1.265057865.773502552.1434981791
  4. Hansen
    septembre 05, 15:29 Reply
    Cela mérite un débat avec Charles Michel, mais je serais bien étonné qu'il ait lieu entre vous deux, surtout que ce n'est pas lui qui est à la maneuvre mais plutôt la NVA. Alors les bruxellois se mobilisent pour apporter à manger et des couvertures aux demandeurs d'asile qui font la file dans la rue. Il ne peuvent que faire confiance à ceux qui ont été élus démocratiquement qui nous disent qu'ils savent ce qu'il faut faire étant mieux informés que nous. Quel manque de modestie de la part de nos gouvernants fiers de leur pouvoir alors qu'ils ne sont que des marionnettes et n'ont aucune conviction personnelle. Ils ne pensent qu'à être réélus. C'est tout ce qui les préoccupe, ne croyez-vous pas?
  5. Alex
    septembre 05, 15:40 Reply
    Et pourquoi ne pas plutôt résoudre le problème à la source ? Le conflit ne va pas s'arrêter parce que nous ouvrons nos frontières. Il y a plus d'enfants qui meurent sur place (en Syrie et en Iraq) que dans la mer, sur un bateau de fortune...
    • Marcel Sel
      septembre 06, 02:23 Reply
      Résoudre le problème à la source signifie aussi tuer des enfants.
      • Mélanippe
        septembre 06, 09:41 Reply
        Marcel, j'ai suivi vos commentaires sur le lion Cecil. Pourquoi les enfants valent-ils plus qu'un adulte? Etes-vous conditionné à réagir à ce qui est mignon et apparemment inoffensif (comme le démontrait Konrad Lorenz)? Les enfants de Daech servent de bombe vivante. Ce qui nous donne aussi une idée de la manière dont ils les considèrent.
        • Marcel Sel
          septembre 06, 21:24 Reply
          Un enfant vaut plus qu'un adulte tout simplement parce qu'il a eu moins de vie qu'un adulte. Prendre la vie ou l'innocence d'un enfant (comme les porcs de Daech le font avec des gamines à peine pubères) est donc l'un des plus affreux des crimes.
      • thomas
        septembre 06, 10:02 Reply
        Tja. Heeft u misschien liever dat de oorlog voortduurt?
        • Marcel Sel
          septembre 06, 21:27 Reply
          Neen, zeker niet. Maar gezien hoe de oorlog in Irak de oorlog in Syrië heeft gevoed, of de interventie in Libya tot een afschuwelijke resultaat heeft geleid, denk ik niet dat je zomaar kunt beweren dat een totale oorlog in Syrië met westerse soldaten het geheel nog niet erger zal maken.
  6. Rivière
    septembre 05, 15:47 Reply
    Les choses vont plus loin que ce que vous nous tartiner là : La première question à se poser sur vos bons sentiments est : comment des pays en crise dont les gouvernements préfèrent donner plein de frics et avantages aux multinationales et aux "divers gros richars" au détriment de leur propre population pourraient avoir l'idée de financer votre politique ? Comment voulez-vous que le péquin moyen ou le type qui, au chômage depuis 3 ans, n'a pas retrouvé de travail et a perdu ses droits avale ce que vous dites ? Le problème n'est pas : "on a pas de solidarité avec les migrants" Le 1er problème est : "La solidarité en général a été sapée par une bande de gourous néolibéraux et leurs disciples lobotomisés et tout le monde devient fous (les néolib' car ils appliquent leurs dogmes tordus en les autojustifiant jusqu'à l'absurde et les autres car ils sont en colère et se sentent attaqués de tous les côtés) !" De plus, tout a été fait pour que la majorité des gens ait soit une tête bien vide ou une tête bien pleine d'inepties au lieu d'avoir fait en sorte que tout le monde ait une tête bien faite. Alors, déjà qu'une foule en colère ne réfléchit pas, vous ne pensez quand même pas qu'une foule de crétins va être plus sensible à vos arguments en termes châtiés qu'à la désignation de boucs émissaires extérieur à leur groupe (de primates) par un populiste qui les brosse dans le sens du poil en utilisant des slogans simples ? Pour changer les choses disserter sur ce qui n'est pas bien et exiger du changement ne sert à rien, il faut proposer un cercle vertueux pour se sortir la tête du brun, écouter les gens, ne pas se contenter de les entendre, leur parler d'égal à égal sans pontifier et rechercher les causes de base de toute cette merde : il faut traiter le mal, pas les symptômes... Le 2e problème est : " Le changement climatique qui cause de mauvaises récoltes qui causent des pénuries qui causent que la nourriture n'est plus abordable pour les plus pauvres ce qui cause des famines ce qui causent les émeutes de la faim qui engendre entre autre la suite d'événement appelé "printemps arabe" qui déstabilise tout le moyen orient ce qui permet l'émergence d'idéologies néfastes et cruelles qui poussent les gens à fuir et finalement deviennent les migrants qui paient un lourd tribus en tentant de rejoindre l'Europe, ce "soi-disant" eldorado / pays des lumières". Et pour le changement climatique, il est trop tard pour dire "on va tout faire pour l'empêcher", il est déjà là ! Ce qu'il faut, c'est se creuser la tête pour essayer de s'adapter et de ne pas empirer les choses. Alors Mr Sel, qu'elles sont vos propositions...
    • Mélanippe
      septembre 06, 09:43 Reply
      Entièrement d'accord avec votre argumentation.
    • Mélanippe
      septembre 07, 13:48 Reply
      Tous ces réfugiés pensent arriver dans un eldorado. Ils vont vite déchanter. L'ultra-libéralisme a tout détruit: l'enseignement, les liens sociaux, les repères familiaux. Et rien de pire que le désenchantement. Il conduit tout droit au nihilisme comme celui de Daesh. Le réveil sera très dur.
  7. trucmuche33
    septembre 05, 17:15 Reply
    En plus Abdullah Kurdi souhaitait aller au Canada, l'Europe qui aurait pu être au moins un point de passage transitoire lui a même interdit ça. L'Europe doit se constituer en point de refuge et de passage, car ces réfugiés peuvent aller vers d'autres destinations où ils ont déjà des amis et familles. Ça pour la libre circulation des marchandises, pas de problèmes, mais pour faciliter la circulation des réfugiés, c'est le blocus. Cette Europe marche sur la tête qu'elle n'a même plus comme un canard sans tête. Orban est un triste salopard, les réfugiés ne veulent pas de la Hongrie, pays devenu nauséabond, la Hongrie est pour eux un simple lieu de transit.
      • u'tz
        septembre 09, 00:23 Reply
        nausée ah bon Troll& c'est donc pas toujours ce que l'hongrois
  8. "C’est impossible ? L’accueil de 500.000 Espagnols en France aussi était impossible. Le pont aérien vers Berlin était impossible. Le plan Marshall était impossible. La création de l’État d’Israël était impossible. La chute du rideau de fer était impossible." Marcel, dans tous les cas de figure que vous citez dans le paragraphe ci-dessus, vous oubliez un point d'une importance capitale: il n'y avait pas de musulmans. La haine de l'islam et du musulman risque malheureusement d'être au final plus forte que la compassion face au drame humain qui se joue devant nos yeux... Les Européens de l'ancien bloc de l'est l'expriment ouvertement et sans ambiguïté. Ceux de l'ouest le font plus à mots couverts, en tergiversant et/ou en restant muets. Le résultat est le même en bout de course.
    • Schoonaarde
      septembre 06, 12:00 Reply
      "La haine de l'islam et du musulman": tout de suite les gros mots. Parlons plutôt de la méfiance envers l'islam et le musulman ...
      • Marcel Sel
        septembre 06, 21:34 Reply
        Pourquoi se méfierait-on "du" musulman ?
        • Schoonaarde
          septembre 06, 21:57 Reply
          Se méfier n'est pas un crime, au contraire: parfois il est sage de se méfier. Inciter à la haine est un crime, inciter à la méfiance est un appel à la prudence.
        • u'tz
          septembre 07, 00:18 Reply
          une bonne raison serait qu'un con qui se soumet à une organisation religieuse qui gère et crée pour son bon plaisir des interdits arbitraires c'est vraiment «du» con
        • Marcx
          septembre 07, 07:22 Reply
          Parce que dans son texte de base (Coran) CERTAIN verset sont tendancieux (appel au meurtre, à l'esclavage et à la violence conjugale), que CERTAIN musulmans appliquent déjà ces versets tendancieux à la lettre. Et que jusqu'à présent aucun musulman n'a été capable de les expliquer (contexte etc...) sans noyer le poisson.
          • Marcel Sel
            septembre 07, 18:54
            La source de ce "aucun musulman n'a été capable de les expliquer" ? Vous me semblez bien sûr de vous…
        • thomas
          septembre 07, 11:44 Reply
          Parce que notre méfiance envers le catholicisme nous a donné humanité, tolérance envers les femmes et les homosexuels, bon sens, modernité, progrès, ... (liste non exhaustive).
        • Xavier
          septembre 07, 11:47 Reply
          Pour avoir une perception réaliste, concrète de ce que c'est de vivre avec les musulmans, il y aurait moyen de faire appel au témoignage des chrétiens d'Orient Ils vivent depuis plusieurs siècles sous domination musulmane. La loi islamique n'est pas un vain mot et s'applique à tous. Merci de ne pas m'injurier quand je dis que Jean Paul 2 qui avait vécu en Pologne avait une perception plus réaliste de ce qu'était le communiste qu' un intellectuel comme Sarte qui voyait le communisme d'une façon philosophique et idéalisée.
          • Marcel Sel
            septembre 07, 19:01
            mmm. Les chrétiens d'Orient ont vécu pendant 2 millénaires sans trop de problèmes (sinon, ils auraient fui, hein, sont pas plus résistants que d'autres).
        • xavier
          septembre 08, 08:57 Reply
          Simple, donnez un (1) pays avec une population musulmanne majoritaire qui peut figurer comme example pour les pays occidentaux.
        • Troll & Buzz Ltd
          septembre 11, 21:09 Reply
          Tiens, utz, Sel ne vous a pas tapé sur les doigts d'être un véritable athée ? Un peu de respect pour l'exotisme au nom du multiculturel, merci ! Non mais !
          • Marcel Sel
            septembre 16, 00:33
            Je suis athée, donc…
        • Troll & Buzz Ltd
          septembre 11, 21:12 Reply
          Utz, sachez que critiquer la foi islamique est déjà du racisme, hein... Fasciste !
        • u'tz
          septembre 27, 23:00 Reply
          @Troll&B "Utz, sachez que critiquer la foi islamique est déjà du racisme, hein… Fasciste !" vu que le dieu unique est le seul maître, votre prétention à comprendre la religion naturelle qu'est l'islam... seriez-vous musulman sans le savoir ?
      • Non, la haine mais dans un bel emballage de "méfiance", comme vous dites, pour éviter de se poser la question de savoir si on est raciste ou pas.
        • Marcx
          septembre 07, 22:08 Reply
          Aucun que j'ai vu mais je serai ravi qu'on me donne tord, je ne peux apporter les sources prouvant ce que je n'ai jamais vu. Attention à ne pas citer des passages bibliques pour prouver que le Coran n'a pas le monopole de l'abjecte, je vomi autant le deuteronome, mais aujourd'hui personne ne l'applique ou cherche à l'imposer. Je pense que l'islam est ambigu je suis loin d'être le seul, au lieu de pointer le doigt contre les méchants islamophobes il serait peut être temps de faire preuve de pédagogie et de démontrer pourquoi notre peur serait irrationnel. Je m'intéresse aux écris de Majid Oukacha et compte lire son livre. Ps : J'ai été converti vers 13ans par un ami qui m'a pris sous son aile, c'était la seule manière pour moi d'être accepté dans une classe ou j'étais le seul non musulman. L'accueil dans sa famille et dans les mosquée surtout pendant le ramadan reste un bon souvenir. Les jets de craies sur le prof de religion juives et le cour de religion islamique présentant une photo d'occidental obèse pour montrer notre décadence nettement moins. C'était en 1994 pas encor de 11 septembre. Mais malgré celà je suis content de dire que c'était une passade et je souhaite pas ca pour aucun membre de ma famille.
  9. MUC
    septembre 05, 19:43 Reply
    Selon Tima, la tante du pauvre petit et la soeur du père, le papa avait pris le risque énorme de traverser la mer en petit bâteau gonflabe ... pour une transplantation des dents, qui coûterait 14.000 euro en Turquie. <strong>[NOTE DU CENSEUR SEL : il ne s'agissait pas d'une transplantation mais d'une implantation. Selon les sources, Abdullah aurait perdu ses dents en combattant pour Kobane — c'est un Kurde, un de nos alliés à Kobane — ou (ce qui semble plus vraisemblable), elles lui auraient été arrachées pendant sa détention par le régime Al Assad. Aucune de ces infos n'a pu être vérifiée mais le fait est qu'il n'a plus de dents. Probablement pour des raisons politiques. C'est donc probablement le cas même d'un vrai réfugié.]</strong> La soeur ne savait pas transferer ce montant, et donc le père a pris le risque (énorme) <strong>[non, le témoignage de la sœur dit que les dents étaient une des raisons, une autre était qu'il ne s'en sortait pas à Istanbul où de toutes façons, il n'avait pas le droit de travailler, ni aucun droit et risquait à terme l'expulsion]</strong>. En Allemagne ou la Suède, les Européens lui arrangeaient sûrement arrangé des nouveaux dents. Le mort de cet enfants (et de son frère, déjà oublié ; pas photographé) est très tragique. Mais c'est le père qui a pris la décision de quitter la Turquie ( = un pays qui n'est pas en guerre), pour ses dents. <strong>[Non, ce n'est pas le père selon les témoignages, c'est le père et la mère]</strong> La marine Turque l'avait déjà renvoyé une fois. Je déplore la morts de ces deux enfants et de leur mère, comme je déplore la mort de tous les enfants, dans le traffic, par des maladies, ou noyé dans la piscine des voisins. http://www.elsevier.nl/Buitenland/achtergrond/2015/9/En-dan-nu-de-feiten-rond-Syrisch-jongetje-Aylan-2680954W/ <strong>[J'attire l'attention sur le fait que cet article n'est pas déontologique : il affirme donner des faits alors que ce qui est indiqué dans l'article est largement basé sur des déclarations, qui ne sont pas des faits. Je doute que le journaliste ait pu recouper les informations dès lors qu'il y a très peu de sources : Abdullah, sa sœur, et un peu les autorités turques.]</strong>
    • MUC
      septembre 06, 09:06 Reply
      Très peu de sources ? ??? La soeur, Abdullah ét "up peu " (sic) les autorités turques ???? Pas assez ? Je me souviens des "histoires" lancées par vous avec beaucoup moins de preuves (les victimes "juives" à Aartselaar , un témoin , la femme de la victime qui n'était pas là au moment ). Voilà déjà trois sources ! Et je vous invite de faire quelques recherches 'profondes'. Ce que vous devez admettre : Il n'y avait pas de danger direct pour cette famille ; ils vivaient en TURQUIE, membre de l'OTAN, une démocratie où ils n'étaient pas en danger. Le pauvre petit (bien nourri et habilllé ) était né en TURQUIE, pas dans une guerre. De plus : l'interview avec la soeur (témoin principal du dräme, avec le père) est assez clair. L'histoire de ce visa "refusé" (le père, combien de noms utilisait-il ?) tombe aussi... Il y a des dixaines de milliers de morts de guerre. qui sont invisibles. Aylan est un "beau symbole" qui nous touche tous. La photo aura une place dans notre mémoire. Malheureusement, il (avec son frère) n'est pas seulement victime d'une guerre , mais aussi de son père. . Il avait des gillets de sauvetage, mais ne les avait pas employés... lui il savait nager, son épouse et ses gosses pas.
      • Marcel Sel
        septembre 06, 21:16 Reply
        MUC, la Turquie n'a pas ratifié le protocole de New York et ne reconnaît donc pas les réfugiés syriens. En plus, elle fait la chasse aux Kurdes et c'est un des pays au monde qui enferme le plus de journalistes, elle a une attitude ambigue envers l'Organisation État islamique etc. Alors, franchement, une démocratie… très imparfaite.
        • Mélanippe
          septembre 07, 10:17 Reply
          Le jour où la N-VA est arrivée au pouvoir, j'ai aussi eu envie de quitter la Belgique. Mais fuir est-il la solution? La barbarie est presque partout. Même sous couvert de démocratie.
        • MUC
          septembre 07, 18:38 Reply
          La population Kurde en Turquie ( 15 millions de gens ) est donc menacée / en danger de mort ?
          • Marcel Sel
            septembre 07, 19:03
            Elle n'a pas de droits culturels garantis. Même Peter de Roover est d'accord avec moi. Vous êtes flamingants les jours où ça vous arrange ou quoi ?
        • MUC
          septembre 08, 12:24 Reply
          Les Kurdes en Turquie ne sont pas en danger de mort (sauf les milices qui attaquent l'armée Turque) . Le père du pauvre petit n'était pas forcé, par personne, de s'enfuire, en prenant un bateau gonflable, sans gillets de sauvetage. Il a pris la décision lui-même, personne ne l'a forcé. Son épouse ne voulait pas, ses enfant n'en savaient rien. Et selon la soeur on a pris la décision de prendre ces risque pour des nouveaux dents, qui coûteraient moins en Suède ou en Allemagne qu'en Turquie (ce qui n'est pas vrai, d'ailleurs). Personne au monde n'a plus de pouvoir que des parents vis-à-vis leurs enfants. Et, d'ailleurs, je ne suis pas flamingant. Waar haalt u dat ?
        • Troll & Buzz Ltd
          septembre 09, 23:36 Reply
          Quand on lit votre commentaire, Melanippe, on a AUSSI envie de fuir la Belgique, pour d'autres raisons sans doute...
      • Marcel Sel
        septembre 06, 21:19 Reply
        (par ailleurs, sur l'affaire d'Aartselaer, j'ai aussi interrogé deux policiers d'Aartselaer, j'ai bien expliqué que la version de Sverdloff — et j'ai aussi interrogé sa femme, témoin direct — était non vérifiée, et les autres intervenants n'ont pas répondu à mes demandes. J'avais aussi des documents, comme les constats de l'hôpital.
        • MUC
          septembre 07, 18:42 Reply
          Alors, on attend avec impatience le poursuivi de l'affaire d'AartselaAr. Dommage que Modrikamen ne veut plus s'exprimer. Pourquoi ? Parce qu'il sait qu'il n'y avait pas d'affaire. Sverdloff et sa marie ont disparues. Bizarre. ....
          • Marcel Sel
            septembre 07, 19:05
            MUC, vous me fatiguez, c'est du trollisme. Les prochains messages où vous aborderez le sujet seront purement et simplement effacés. Et non, elles n'ont pas disparu.
        • MUC
          septembre 09, 13:37 Reply
          (u moet dit niet publiceren, censureer het maar). Het enigste wat ik wilde stellen : u gelooft zéér snel wat u graag gelooft (les policiers Flamands sontd es raciste, donc l'histoire de l'épose d'une femme blessée à AartselaAr est vrai) en als u iets hoort wat u niet graag hoort (la tante des enfants noyés qui dit que l'argument de quitter la Turquie était new teeth) dan wordt u plots wel uiterst kritisch tegover de bewijzen / getuigen. Modrikamen ne veut plus parler de "l'affaire", dat zegt toch genoeg ? Un avocat qui ne veut plus entendre la presse , après qu'il avait cherché la presse lui-même .... Misschien kunt u de twee dames nog eens interviewen ? U weet ze nog wonen ?
          • Marcel Sel
            septembre 09, 15:39
            Neen, Muc, zo voorgesteld is uw verwijt wel interessant. Wat Vlamingen betreft (in het algemeen), ik heb gisteren op Bel RTL nog over Daens gesproken en hoe verheugd ik ben dat de Vlaams Beweging dankzij de voorzitter van het Daenscommitee weer terug is in zijn oorspronkelijke plaats : een emancipatie en culturele beweging die ook respect heeft voor de anderen. Ik ben intussen ook een stuk aan het schrijven over Jan Peumans. Dus dat is niet juist. Ik heb met de politie gesproken en mijn conclusie is dat ze daar te vlug conclusies hebben getrokken en die twee vrouwen geen kans hebben gelaten. Dat betekent niet dat ik denk dat die politiemannen racist zijn of whatever. Zelfs niet onbekwaam. Maar in die zaak kon ik hen geen gelijk geven met de elementen die ik had. Nu, u komt weer en weer met dezelfde zaak. Ik heb helaas geen middellen om zoiets te lang op te volgen. Dus wanneer un mij regelmatig vraagt, dag na dag, om de ene of de andere te bellen, zie ik dat als en poging om mij te destabiliseren. Ik heb (veel) werk en dus is een dergelijke herhaling van dezelfde vragen telkens een ware storing van mijn al te drukke agenda. Wanneer ik een tijd heb al ik dat eens opvolgen. Maar ik heb al de elementen gegeven die ik had in mijn artikel. Waarom Modrikamen niet reageert ? Waarschijnlijk omdat er niets te zeggen is (er bestaat in België ook een verplichting voor een advocaat om niet te veel elementen te verspreiden). Wat de tante van Alan betreft : ik weet niet wat er echt gebeurt is. Het kan zijn dat de vader van het verdronken kind een schurk is, maar ik heb geen elementen om daarover te beslissen. Ik zeg alleen wat er in de itw van de tante staat, en dus dat geen feit tot nu toe bewijst dat de vader alleen voor zijn tanden naar Europa wou gaan. Daarom heb ik ook nog geen artikel geschreven over het al dan niet vuil maken van de vader van een dood kind. Maar inderdaad, zoals iedereen heb ik ook een zekere subjectiviteit. En ik lees uw opmerkingen graag op dat gebied, want autokritiek kan geen kwaad. Zo veranderde ik een artikel over Armand De Decker graag wanneer bleek dat mijn "getuigen" mij onjuiste informatie hadden gegeven. Maar hou ze aub redelijk. Ik ben maar een mens :-)
  10. Tournaisien
    septembre 05, 20:42 Reply
    Oui, bien sûr ... Mais je crois que dans le même temps, il faut aussi s'attaquer à la cause : cette abomination absolue, cette injure à l'humanité qu'est DAESH. Accueillir les bras ouverts sans s'attaquer à l'origine du problème n'est, à terme, pas une solution ... non pas parce que cela nous amènerait à devoir accueillir encore et encore par la suite, mais bien parce que tous ces réfugiés qui arrivent chez nous n'ont qu'un rêve, c'est de pouvoir retrouver leur pays, pacifié, où il ferait bon vivre. Inversement, se lancer dans une politique extérieure plus agressive à l'encontre de DAESH si l'on n'accueille pas n'aurait non plus aucun sens. Ce qui donne sens, c'est l'humanité. On ne peut donc invoquer cette raison humanitaire pour intervenir si l'on est pas capable de le faire en ouvrant nos portes. Il faudra agir sur les deux plans, et de façon urgente. Je crois qu'aujourd'hui, on n'a plus le choix.
    • Marcel Sel
      septembre 06, 02:35 Reply
      Oui, s'attaquer à Daesh, bien sûr, mais ce n'est pas la première cause de l'effroyable guerre. Il faudrait plutôt chercher du côté d'Assad.
      • Tournaisien
        septembre 06, 08:05 Reply
        Je formulerais quant à moi les choses différemment ... Assad, à vrai dire le régime baasiste depuis sa fondation, est responsable de la fracturation de la société syrienne. L'inéquité de ce régime qui s'est appuyé en priorité sur la minorité alaouite, subsidiairement sur la minorité chrétienne, a engendré de terribles frustrations. Mais la réponse à ces frustrations, ce fut la rébellion qui, à l'origine, n'était pas confessionnelle. Après, les choses sont parties en couille, et ce à cause des islamistes. Le virus de l'islamisme a profité de la guerre civile pour se propager telle la mérule. Et là, même si Assad à un certain moment en a joué, il faut bien admettre que la cause est ailleurs. Il suffit de tourner son regard plus au sud, vers l'Arabie séoudite, le Qatar, le Yemen et certains états du Golfe. Le seul pays de la péninsule arabique qui joue un rôle positif, qui garde mesure, est le sultanat d'Oman. Un peu maigre quand même à l'échelle régionale, non ?
        • Pfff
          septembre 07, 14:47 Reply
          En parlant du célèbre papa-de-mes-deux., vous avez entendu le Pape ? Ouvrir les monastères, ouvrir les couvents, un immigré par paroisse...
      • guypimi
        septembre 06, 11:36 Reply
        Les premiers opposants à Assad étaient des laïcs et on ne les a pas aidé du tout. Assad à soutenu les hordes d'extrémistes pour les détruire.
      • Salade
        septembre 06, 12:24 Reply
        et tout ceci n'aurait bien sûr aucun lien avec les américains, les russes, le pétrole, les différents courants religieux arabes ou le sionisme. Sans parler de la complaisance occidentale face aux chefs locaux (comme en afrique par ailleurs). Le brol du moyen-orient semble éternel.
      • Sokolov
        septembre 06, 15:34 Reply
        Bonjour Monsieur Sel, Partout en occident, Monsieur Assad est le grand dictateur sanguinaire. J'ai rencontré plusieurs syriens et quand je demande ce qu'ils pensent d'Assad, les réponses sont beaucoup plus nuancées. On nous fait croire que tous les Syriens sont contre Assad. Bref toujours le bien et le mal, à la Georges Bush! Qu'en pensez-vous? Merci
        • Marcel Sel
          septembre 06, 21:46 Reply
          J'en pense que beaucoup d'Italiens trouvaient Mussolini formidable. Même trente ans après la guerre, j'ai rencontré des Allemands qui trouvaient qu'Hitler avait été formidable…
      • yvvimutu
        septembre 07, 01:54 Reply
        Oui mais Chevènement veut qu'on discute avec Assad et Juppe veut des frappes mais pas d'intervention au sol alors que l'excellent expert Claude Moniquet dit lui que seule une intervention au sol sera efficace, tout le monde y va donc de sa petite idée.
  11. Debière Pascal
    septembre 05, 20:45 Reply
    Ce n'est pas en engorgeant l'Europe de milliers de réfugiés (le sont ils tous vraiment d'ailleurs?) que l'on solutionnera le problème et faire le beuz avec un cadavre d'enfant est franchement à vomir. Par contre, en arrêtant l'ingérence permanente des super puissances dans les politiques en Afrique et au Moyen Orient. Aussi et surtout en veillant à la juste répartition des richesses. L'afflux de ces milliers de réfugiés va provoquer une crise très grave et des tensions qui risquent de mener à des affrontements que l'histoire a connu maintes et maintes fois. La culture, comme le dit Frank Lepage, c'est quelque chose qui différencie, qui sépare. Forcer des cultures à se côtoyer, c'est jouer aux apprentis sorciers. Comparer cette immigration à celle de 1950 en pleine reprise industrielle est la pire des crétineries. Qu'à l'Europe à leur offrir? Rien! La seule chose que cela permettra, sera de permettre à quelques nantis d'encore plus exploiter les travailleurs en diminuant les salaires sous prétexte d'austérité et de solidarité, à l'extrême droite de prendre le vent en poupe et aux radicaux de tous poils d'avoir une audience attentive. Un peu comme les mexicains aux USA. D'abord, on les pourchasse pour qu'ils ne rentrent pas, ensuite pour ceux qui ont réussi à passer, on les exploite dans les fermes à 3$ de l'heure. Bravo. Sans compter que dans ce cas, le Lyban qu'on accusera pas d'être islamophobe, met en garde sur l'infiltration par ce moyen de centaines de djihadistes dangereux. Si l'Europe veut aider ces personnes, qu'elle commence par leur venir en aide sur leur sol, dans leur pays. Mais bon, ce n'est que mon opinion qui me vaudra sans doute quelques insultes des bien pensants autoproclamés.
    • Marcel Sel
      septembre 06, 02:38 Reply
      Les jihadistes dangereux n'ont aucun intérêt à passer par ces filières chères et dangereuses (et contrôlées à l'arrivée). Ce qui ne signifie pas qu'il n'y en ait pas. Ensuite, oui, c'est l'ingérence US-Europe en Irak notamment qui est à l'origine, ainsi que la volonté d'un printemps arabe. En ce qui concerne la culture, au contraire, nous sommes une lasagne culturelle, comme la plupart des pays du monde. Une lasagne peut supporter beaucoup de couches tant qu'on ne les précipite pas l'une contre l'autre.
      • Hugues CREPIN
        septembre 06, 08:45 Reply
        Je ne suis pas certain de tellement aimer cette image de lasagne qui supposerait qu'on se mélangerait finalement jamais autrement que dans la mastication et la mort fécale?
      • Debière Pascal
        septembre 06, 09:27 Reply
        D'après certains renseignements Marcel, les filières de passeurs seraient en partie sous contrôle des djihadistes pour qui cela représente un apport financier gigantesque. En ce qui concerne la culture, je te rejoins tout à fait lorsque tu précises qu'il ne faut pas précipiter ces cultures les unes contre les autres. Nous en avons l'expérience en Belgique. Rappelons nous du temps qu'il a fallu pour intégrer les italiens, les espagnols, les polonais qui, c'est triste, mais c'est ainsi étaient catholiques. L'intégration des premiers immigrants marocains a été bien plus dure et n'a pas donné le même résultat. C'est sans doute pour cette raison que j'entends des discours très durs de mes amis et collègues issus de ces premières vagues qui s'insurgent sur les exigences des nouveaux et prônent à mon grand étonnement un rejet quasi global. Il y a le monde idéal où des hommes comme toi et moi aimerions vivre, il y a le monde contemporain où il nous faut vivre et accepter que les changements de mentalité prennent parfois très très longtemps. Merci pour ton travail et la qualité de tes articles qui permettent en tout cas un débat philosophique serein et constructif. Amitiés
  12. Roze
    septembre 05, 22:04 Reply
    Bonjour Marcel, l'immonde mafia des passeurs de cette note, c'est bien les pauvres bouc émissaires de la note du 28 août ? J'ai du mal à m'y retrouver. Ou sinon, ok pour le reste. Roze
    • Marcel Sel
      septembre 06, 02:40 Reply
      Dans la note du 28 août, je parle aussi des criminels. Ce sont ceux-là. Mais parmi les passeurs, je suis sûr qu'il y a des gens juste pas très scrupuleux qui veulent se faire de l'argent facile. Ça existe à toutes les frontières. Vous êtes endetté, vous vous mettez à prendre ce genre de risque. Cela dit, les organisateurs des filières sont clairement maffieux, ce qui n'est pas le cas pour tous dans le pourtour méditerranéen. J'ai entre autres vu des pêcheurs tunisiens expliquer qu'ils passaient pour s'en sortir. Ils n'avaient pas du tout l'air de grands criminels.
  13. Tournaisien
    septembre 06, 08:21 Reply
    http://www.lalibre.be/actu/international/une-eventuelle-intervention-russe-en-syrie-inquiete-les-etats-unis-55eb560e3570ebab3d8f54f8 La Russie sur le point d'intervenir ... Pourquoi ? Réponses multiples, mais qui étaient prévisibles : - les intérêts russes sur la côte syrienne (débouché sur la Méditerranée, cfr le port de Tartus), bien sûr ! - le vieux contentieux entre la Russie et l'Islam radical (cfr le conflit russo-tchétchène) ! - la solidarité orthodoxe (10 % de chrétiens syriens, quasi tous orthodoxes, qui sont parmi les premières cibles de DAESH) ! - la volonté de maintenir un "équilibre" géo-politique avec l'Occident, et donc le frein mis à un risque d'extension de l'influence occidentale sur le Proche-Orient ! - l'occasion de faire la démonstration de l'inefficacité occidentale en matière de politique étrangère et sur le plan militaire ! Et il faut bien reconnaître que les atermoiements des Occidentaux ne pouvaient qu'aboutir à cela. Ce qui est sûr, c'est que si la Russie s'engage sur le terrain en Syrie, DAESH n'a plus qu'à compter ses jours ... parce que l'armée de Poutine, elle n'est pas du genre à faire dans la dentelle.
    • Marcel Sel
      septembre 06, 21:09 Reply
      Et surtout, les Russes ne comptent pas leurs morts (ni les civils tués par leurs forces) comme le font les armées occidentales. Ça leur permet de faire la guerre de façon plus radicale.
      • Salade
        septembre 07, 10:41 Reply
        ils sont sur le point de les compter :-) on est sur le point de gérer la crise d'ébola les américains sont sur le point de remonter les taux mélanchon est sur le point de se présenter candidat aux présidentielles françaises je suis sur le point de prendre mon 10h
        • Salade
          septembre 07, 21:48 Reply
          et les français vont bombarder en Syrie ils n'ont encore rien compris, ceux-là combien de tentes de migrants pour le prix d'une bombe?
      • Pfff
        septembre 07, 14:51 Reply
        Euh, une des premières mesures des néo-cons en Irak fut dabolir le bodycount (des adversaires, of course). Maintenant, la guerre américaine est carrément un jeux vidéo, où l'aversaire est un certain nombre de pixels. Je ne suis pas certains que DAECH n'ait pas remporté là un bien grande victoire : contre notre humanité.
  14. Tournaisien
    septembre 06, 08:35 Reply
    L'une des clefs de compréhension de ce qui pourrait sortir de tout ceci, en termes géo-politiques, c'est l'axe Moscou-Téhéran. Les Russes et les Iraniens ont ici des intérêts communs, un ennemi commun, un concurrent commun. Les Russes partagent avec les Iraniens leur même détestation de l'Islam sunnite radical et leur même défiance par rapport à un Occident par trop envahissant. Et en plus, ils ont un interface, une petite république qui est leur alliée à tous deux : l'Arménie. Erevan est à la fois restée proche de Moscou, avec laquelle, contrairement à la Géorgie, elle a continué à entretenir des relations relativement amicales, et elle est de même proche de l'Iran qui, il est bon de le rappeler, compte sur son territoire plus d'un million et demi de chrétiens monophysites de rite arménien qui sont non seulement protégés mais même choyés. Etonnant non, pour un pays qu'on dit "islamique". C'est là précisément toute la différence entre l'Islam chiite, plus respectueux des autres confessions religieuses, et l'Islam sunnite radical, d'une intolérance épouvantable (cfr le wahhabisme). Il est évident que la volonté de Moscou de s'impliquer militairement en Syrie est liée à la même volonté de Téhéran de bouter les islamistes de DAESH hors d'Irtak. Cent contre un que cette stratégie est combinée entre Moscou et Téhéran, sur le mode d'une prise en tenaille des islamistes de DAESH. Et cent contre un que cette même stratégie se fera entre autres contre la Turquie dont Moscou et Téhéran auront beau jeu de dénoncer l'attitude plus qu'ambiguë depuis le début de la crise. Je ne serais pas étonné que Moscou et Téhéran aient d'ores et déjà dans leurs cartons un cadre de résolution pour la question kurde, avec à terme la création d'un Kurdistan indépendant dans le nord-est de la Syrie et le nord de l'Irak, une sorte d'état-tampon entre la Turquie, ce qui resterait de la Syrie et de l'Irak, le glacis du Caucase et l'Iran. Et pour tout vous avouer, une solution comme celle-là, je ne la trouverais nullement scandaleuse. Les Arméniens eux-mêmes y seraient favorables ... même si les Kurdes, sous régime ottoman et au début du régime des Jeunes Turcs, avaient accepté de se faire les artisans des basses œuvres des Turcs.
  15. Hugues CREPIN
    septembre 06, 08:38 Reply
    Petit détail de plus qui rend le jeu encore plus dangereux: les migrants savent que les marines européennes et humanitaires patrouillent la mer dans la zone internationale pour recueillir les naufragés. On en est donc à un sordide jeu de la roulette russe ou certains commencent même à nager vers le large en espérant être repéré à temps et conduit en Europe. C'est pour cela que certains montent sur n'importe quoi, ils savent qu'ils vont couler mais qu'il y a une chance d'être secouru. Ici, c'est la marine turque qui a récupéré le père donc il est en plus retourné à la case départ.
  16. Hugues CREPIN
    septembre 06, 08:43 Reply
    Par contre, attention aux infos et intox, le père a commencé par mentir lors des premières interviews en prétendant qu'il avait essayé la voie légale via le Canada. Or le Canada n'a jamais reçu de demande de cette partie de la famille mais bien pour le frère. Donc ils n'ont même jamais essayé de demander le statut de réfugié à un pays occidental ce qui change la vision de la situation d'une part mais est consternant que dans toute cette douleur, il trouve encore le moyen de raconter un mensonge. Confusion? Assimilation? Difficile à dire mais dans ces circonstances tendues, même en faisant pour le mieux, il y a des délires comme à Calais où la situation est compliquée et hallucinatoire.
    • Marcel Sel
      septembre 06, 21:13 Reply
      Visiblement, il aurait eu l'intention de demander l'asile mais ceci était impossible du fait qu'il résidait en Turquie et qu'il faut un… permis de travail en Turquie (!)… pour pouvoir être considéré comme réfugié par le Canada. C'est du moins ce que sa sœur a expliqué. Tout ça sans compter qu'on ne sait jamais si les premiers journalistes ont bien tout compris dans l'urgence et le lost in translation.
  17. alainvdk
    septembre 06, 09:16 Reply
    « MAIS SI ON VEUT UNE POPULATION « HOMOGÈNE », ON SE PROFILE AUSSI EN DEHORS DES CRITÈRES EUROPÉENS DE NON-DISCRIMINATION ». Cher Monsieur Sel, je comprends parfaitement votre profond attachement aux grands principes fondamentaux de la charte des droits de l’homme qui SERAIENT le fondement de l’UE. Mais admettez qu’on en est loin. L’Union Européenne est un fourre-tout constitutionnel n’ayant aucune ligne politique commune sur les problèmes majeurs actuels tant internationaux que sociétaux, autres que le terrorisme islamique (très efficace pour manipuler les masses) et la Sainte BCE toute puissante. Pour le reste l’Union se tâte, se cherche et est incapable d’appliquer l’illusoire « charte des droits de l’homme » sur l’ensemble de son territoire (européen). L’Europe à 15 était déjà impossible à gérer tant les divergences d’opinion (et d’intérêt) des états étaient énormes, mais à 28 l’idée même d’une « UNION » européenne n’est plus crédible. Votre exemple de « lasagne » culturelle ne tient pas la route : voyez déjà la différence majeure entre les décisions politiques prises par les gouvernements de l’ouest et celles prises par les gouvernements de l’ex bloc de l’est par rapport à la problématique de l’ « accueil » des réfugiés. L’UE et ses médias ne parleront jamais d’une seule voix, sauf quand il s’agit de pleurnicher devant la photo d’un enfant mort ou d’admirer la bravoure de touristes américains dans un train. La décision et la gouvernance sont les actes attendus d’un politicien, pas la compassion ni l’indignation, postures très « tendance » ces derniers mois. J’aime la lasagne, mais celle que l’Europe nous propose est un melting pot dont les mélanges de saveurs ne sont pas harmonieuses et gâchent finalement la recette.
  18. Mélanippe
    septembre 06, 09:34 Reply
    Bonjour Marcel C'est bien les beaux sentiments, mais l'Europe des banques n'est pas du tout prête à changer. Ceux qui vont payer cet exode, ce seront à nouveaux les plus pauvres. Les entrepreneurs eux trouvent une main d'oeuvre prête à tout. Un couple de chômeurs en Belgique ne dépasse pas non plus les dix mille euros pour survivre. Ceux qui arrivent en Belgique ne sont pas conscients qu'ils vont trouver refuge dans le giron glacé de la N-VA. En homme de gauche, vous ne pouvez être insensible à ces arguments. Parce que là est la réalité....après la culpabilisation.
    • Marcel Sel
      septembre 06, 21:22 Reply
      Je ne culpabilise pas, que ce soit clair. J'estime inacceptable en tant que citoyen que l'État dont je porte une des 11 millions de cartes d'identité ne soit pas à la hauteur de ce qu'il dit être, au niveau des valeurs.
      • Schoonaarde
        septembre 06, 22:14 Reply
        J'ai souvent l'impression que ce que vous appellez des valeurs ne sont en fait des chimères.
      • u'tz
        septembre 07, 00:55 Reply
        on a peut être l'excuse qu'on a pas choisi cet Etat juste capable de servir la soupe à l'n-va grâce aux héritiers du mr
        • Troll & Buzz Ltd
          septembre 07, 21:29 Reply
          Vous préférez que les héritiers Onkelinx, Daerden ou Mathot vous fassent un petit hochepot démago, avec un peu de verdure ? Pour le reste, chacun sa carte d'identité et chacun ses valeurs, même si certains ont bien entendu le monopole du coeur et de l'analyse fine, c'est évident.
        • u'tz
          septembre 27, 22:45 Reply
          tiens Troll&B.. sorry je vous lis hors contexte... oui tout héritier de "gauche" me paraît moins débile que tout héritier de droite par idéologie évidemment...
      • Mélanippe
        septembre 07, 09:51 Reply
        Un état, c'est aussi onze millions de valeurs différentes. La moitié étant respectable. Personnellement, je préfère éviter de donner des perles aux cochons (c'est le fruit de l'expérience de la vie qui est tout aussi respectable que la jeunesse du petit Aylan). Ouvrir les portes (celles-ci on toujours besoin de murs soi-dit en passant), d'accord, mais ma préférence ira à tous les Salman Rushdie.
  19. LilAngel
    septembre 06, 11:10 Reply
    en lisant l'histoire du père: il vivait depuis 3 ans en Turquie, apparemment la famille a même visité Istanbul (en mode 'touriste') et le fait qu'il soit retourné en Syrie prouve qu'il n'est pas un réfugié au sens de la Convention de Genève. Donc, ce n'est pas la grande méchante Europe qui est responsable de la mort des enfants et de leur mère. Ils ont décidé (bien que d'après la soeur du père survivant, la mère ne le voulait pas vraiment) de monter sur cette embarcation, avec un seul gilet de sauvetage pour tous les quatre (le père le portait, pas sa femme qui ne savait pas nager et avait peur de l'eau...) car il trouvait que ce qu'il gagnait en travaillant dans le secteur de la construction en Turquie n'était pas suffisant. Pas réfugiés donc, à la limite migrants économiques mais le principe dans ce cas est de faire une demande de visa, ce qu'il n'a pas fait. La demande refusée par le Canada concerne quelqu'un d'autre de sa famille... Ce 'symbole' va desservir la cause de l'ouverture aux frontières pour les réfugiés puisque leur 'représentant' le plus célèbre n'était même pas un réfugié. Entendons nous bien, c'est horribles que les enfants et leur mère soient morts mais cela n'a rien à voir avec la crise des réfugiés
    • Marcel Sel
      septembre 06, 21:33 Reply
      Pour votre gouverne, la femme et les enfants sont arrivés récemment en Turquie, suite au raid de l'Organisation État islamique qui a fait 200 morts, principalement des civils, à Kobane. Le but étant de tuer du Kurde. Ce sont donc bien des réfugiés. Par ailleurs, on ne perd pas son droit au refuge tant qu'on est dans un pays qui ne reconnaît pas le statut de réfugié, et c'est le cas de la Turquie où le père vivait sans statut légal (à savoir, il pouvait être expulsé vers la Syrie par la Turquie). Le problème, c'est qu'on crée une histoire avant d'avoir bien pris la mesure de la leur. Mais évidemment, vu d'ici, dans un fauteuil, c'est facile de dire "il a vécu comme un pacha en Turquie". Si c'était le cas, il ne serait jamais parti. Si un Kurde qui a fui la guerre, subi Daesh, à qui on a arraché toutes les dents (pour une raison jusqu'ici pas claire, certains parlent de l'État islamique, d'autres de torture dans les geôles d'Assad, rien de tout cela n'ayant pu être vérifié), susceptible d'être arrêté à tout moment en Turquie, et dont la famille a été menacée par Daesh, n'est pas un réfugié, alors il faudra m'expliquer qui en est un. En tout cas pas le million et demi de Belges qui ont été déplacés pendant la guerre de 14-18.
  20. Mélanippe
    septembre 06, 11:28 Reply
    Il est surtout urgent de couper la tête à Daesh. La diaspora était gérable. Des milliards de musulmans, non. Et des enfants aussi vont mourir. Malaise dans la civilisation. L'homme est un rat pour l"homme. Et cela sera ainsi de tout temps.
  21. Salade
    septembre 06, 12:54 Reply
    bah! si l'europe doit ouvrir ses frontières, la belgique doit ouvrir ses campings! pq c'est toujours bxl qui ouvre ses parcs?? yaka yaka yaka allez, je retourne pieuter.
  22. Lison
    septembre 06, 14:08 Reply
    Ça ne va pas plaire à Marcel mais la photo du petit Aylan ça fonctionne un peu comme la mort de lion Cecil. Non ?
    • Marcel Sel
      septembre 06, 21:45 Reply
      Si vous vivez avec un lion et que vous l'élevez, on pourrait éventuellement le dire.
      • Salade
        septembre 07, 10:47 Reply
        mais on vit avec le Lion des Flandres... quant à l'élever...
      • Lison
        septembre 08, 11:13 Reply
        Il n'est pire sourd …
  23. Pfff
    septembre 06, 18:14 Reply
    Flu tendu "Alors que l’Europe traverse une de ses pires crises migratoires depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, Berlin a assoupli ses règles d’accueil pour les ressortissants syriens." L'Europe ne traverse rien du tout. Il ne s'agit pas d'une crise temporaire. La population de l'Afrique va passer de 1 milliard à 2 (milliards) dans les 25 prochaines années. L'Allemagne a accepté 1,2 millions d'immigrés l'année passée. Il y a 330 millions d'européens. Il n'y a quasiment que des failed states et des guerres en Afrique. Cela ne va pas s'arranger.
    • Pfff
      septembre 06, 19:14 Reply
      Premières victimes collatérales : les réfugiés des Balkans, qui seront systématiquement déboutés. Toujours plus d'universalité. Déjà moins d'Europe.
  24. Mélanippe
    septembre 06, 18:45 Reply
    Aujourd'hui, les idées fusent dans tous les sens. Pour ou contre le mariage homo. pour ou contre le libéralisme, pour ou contre les réfugiés, pour ou contre Freud et je pourrais continuer ainsi indéfiniment ,...le bien et le mal sont confondus. Cela ressemble surtout à une cocotte minute prête à exploser. Et un jour un événement mettra le feu aux poudres. La société sans père fondateur (le monothéisme) courent droit au chaos. Nous avons tous besoin de repères et de savoir au minimum ce qui est bien de ce qui est mal. C'est une situation assez inédite. Malheureusement, je crains le pire. Et pourtant j'ai l'esprit très ouvert et l'étude du chaos comme modèle de société est passionnant (et terrible à la fois). Mais n'avons-nous pas déjà tout expérimenté?
    • Salade
      septembre 06, 23:53 Reply
      lisez "Cosmos: pour une société sans morale" de Michel Onfray: mais le chaos a toujours existé dans les sociétés grandeur et décadence ne vous a-t-on jamais parlé des "périodes intermédiaires entre les empires" de l'Egypte ancienne?
      • Mélanippe
        septembre 07, 19:21 Reply
        Michel Onfray dit tout et n'importe quoi. Dans son livre sur Sade, il fait tout le temps la morale. Et dans celui sur Freud (très mauvais soit dit en passant) aussi (Freud,n'aurait-il pas fait des mamours avec sa belle-soeur?). Parfois, il est beau et à d'autres moment à jeter.
        • Mélanippe
          septembre 07, 19:23 Reply
          ouh le lapsus... parfois il est "beau" plutôt que bon. Bah! c'est un peu vrai.
    • Pfff
      septembre 07, 15:09 Reply
      Confort food "Mais n’avons-nous pas déjà tout expérimenté?" Le Chaos, sous férule allemande ? Désolé, mais cela ne me rappelle rien. Mélanippe, vous êtes insensible aux beauwtés du progrès, et à la marche triomphale de Herr-Dame Omnes, l'homme-femme farpaitement indéterminé, mais qui a gardé les recettes de cuisine de sa grand-maman du Sri-Lanka. Joies ! Richesses multi-culturelles ! Sehr Shön ! Miam-miam ! Tellement sympathique et convivial !
  25. u'tz
    septembre 06, 20:28 Reply
    précision pour votre illustration par <i>association de deux photos</i> très <i>signifiante</i> issue du <i>le monde</i>, je sors incrédule mon <i>le monde</i> de vendredi de ma <i>poubelle sélective</i> à <i>papier</i> et que vois-je, je n'avais effectivement pas vu la <i>fashion victime</i> gucci... pourtant elle était en page <a>5</a> juste après les 3 <i>premières</i> pages parlant du <i>drame des réfugiés</i>... sac-à-main en peau de monstre, toute la misère de l'immonde européen :)
  26. Jester
    septembre 07, 09:24 Reply
    http://www.hln.be/hln/nl/33982/Islamitische-Staat/article/detail/2447454/2015/09/07/IS-We-hebben-al-4-000-strijders-Europa-binnengesmokkeld.dhtml Qu'en pensez-vous Marcel?
    • Jester
      septembre 07, 09:25 Reply
      PS: j'anticipe : d'accord que HLN n'est pas le journal le plus sérieux. Mais quid s'il n'y a même qu'un centième de vrai dans cet article? Comment expliquerons-nous aux victimes des attentats qu'on doit surtout ouvrir les frontières et ne pas intervenir contre Daesh, mais plutôt contre Bachar?
  27. Mélanippe
    septembre 07, 09:43 Reply
    La question se pose....mais quand un adversaire demande la bagarre ....faut -il fuir pour ne pas lui donner satisfaction ? ou accepter le combat et le battre....? Sachant que si rien n'est fait toute la région de la frontière iranienne à la frontière d'Israël , le territoire sera bientôt sous contrôle de Daesch ..... Avant d'ouvrir les frontières, posons-nous cette question fondamentale.
  28. Mélanippe
    septembre 07, 10:07 Reply
    Bonjour Marcel Sel, Je ne suis pas souvent d'accord avec vous mais l'ouverture de ce Blog est une excellente initiative et les interventions d'un grand niveau. C'est l'essentiel. Merci.
  29. Troll & Buzz Ltd
    septembre 07, 10:39 Reply
    Un petit résumé ? 1. Bachar El Assad ne plaît plus aux Américains, ni surtout à l'AIPAC (http://www.globalresearch.ca/aipac-lobbies-for-war-on-syria/5348924). C'est pas dur : il a des armes de destruction massive. Eh ouais ! 2. Le sénateur McCain fait quelques tournées des popotes là-bas et aide à la constitution d'une "armée révolutionnaire" composée d'un peu n'importe quoi, dont des islamistes fondamentalistes, tout est bon, chez Dupont. 3. Les Européens ou ce qui leur tient lieu de gouvernements, comme d'hab, suivent, et Bachar El Assad est instantanément décrété dans tous les merdias nouvel Hussein ou nouveau Kadhafi. Anecdotiquement, en France, le clown à ressort BHL sort de sa boîte - comme à l'accoutumée lorsqu'il s'agit de défendre certains intérêts - pour courageusement dénoncer un dictateur abominable. Aux ordres, Flamby envisage d'envoyer des Rafales. 4. Comme à l'accoutumée également, les Russes contemplent d'un oeil amusé cette nouvelle mascarade. Poutine demande toutefois à Hollande de se calmer, s'il ne veut désormais complètement passer pour un indépendant franchisé McDonald's casher. 5. L'affaire tourne un peu mal car au bout d'un moment, les américains ne contrôlent plus rien, le monstre de Frankenstein s'agite tout seul et sans contrôle. Et Bashar est toujours là. Un peu soutenu il faut le dire par les Russes, qui aident également le régime irakien, ne souhaitant pas continuer à voir Daesh faire tache d'huile, d'autant que nos décapiteurs médiatiques ne sont qu'à 1000 km de la frontière sud de la Russie. 6. Des habitants de la région concernée fuient l'horreur de Daesh. Direction Turquie et Europe bien sûr, ils ne vont tout de même pas se diriger vers l'Arabie Saoudite où on leur botterait le cul cyniquement. Ni vers Israël qui a d'autres Palestiniens à fouetter. Et pour les Etats-Unis, y'a une correspondance...les Américains n'ayant pas prévu de pont aérien leur permettant d'accueillir à bras ouverts tous ces malheureux, c'est la faute à pas de bol. 7. Les Trucs ont trente-six fers au feu : ils interdisent les décollages de son territoire de la "coalition" (l'OTAN ?), ils soutiennent en sous-main des groupes djihadistes en Syrie et en Irak, ils profitent de la guerre pour liquider quelques Kurdes, oups on l'a pas fait exprès, ils critiquent le peu d'entrain des européens à accueillir des réfugiés du conflit en traitant l'Europe de "forteresse chrétienne"... Faut dire que les Turcs ont vu affluer chez eux 2 millions de réfugiés, ça commence à compter. 8. D'ailleurs voilà un petit garçon mort sur une plage turque. Alors voici la suite : les Etats-Unis et Israël joignant leurs gigantesques moyens financiers et logistiques vont procéder à une énorme opération humanitaire, en envoyant hélicoptères et avions pour sauver et accueillir chez eux des centaines de milliers de réfugiés victimes de ce conflit avec lequel ils-n'ont-pourtant-strictement-rien-à-voir. Mais nan, j'déconne ! L'Europe, la belle Europe, la gentille Europe, menée par de grandes consciences, des gens au coeur sur la main, des gens sensibles et raisonnables, des BHL ricanant et des Marcel Sel en pleurs, va se dévouer. Comme ça, au final, l'axe pourra continuer ses petites saloperies dans le quartier et l'Europe s'en trouvera encore une fois affaiblie. Un peu comme en Ukraine, quoi, où l'Europe DOIT se fâcher avec les Russes (au grand dam de nos agriculteurs) et soutenir un gouvernement de nazis (quoique la Ministre des finances n'est pas nazie...pour la simplicité, ils ont directement nommé une Américaine, y'a pas de raison de se gêner) pour que Monsanto aille bientôt ensemencer les vastes plaines... Pour les intérêts de l'empire, il y a toujours le bon citron européen et ses innombrables idiots utiles. On va le regretter Obama, il était tellement différent de Bush !
  30. Salade
    septembre 07, 10:51 Reply
    Bah si chaque agriculteur repart de Schuman pour loger un migrant dans sa ferme, le problème de Francken est réglé et celui du coût de la main d'oeuvre aussi
  31. Mélanippe
    septembre 07, 10:58 Reply
    La lasagne, c'est délicieux. Surtout quand nous l'avons composée nous-même avec des aliments choisis avec soin. Par contre en grande surface, c'est plutôt à éviter. C'est un des aliments les plus industriels et le moyen de camoufler n'importe quoi. La lasagne culturelle propre à la démocratie doit-elle nous forcer à ingérer la N-Va. Beurk.
  32. André Unis
    septembre 07, 14:57 Reply
    M sel, n'oubliez pas comme beaucoup d'ouvrir votre demeure aux réfugiés ils en ont besoin, où comme un bon membre PS vous ouvrirez la porte du voisin?. Quant à cette photo, mise en scène macabre et écœurante dont vous vous délectez en écrivant ces lignes, pour faire appel à l'émotion de la population plutôt qu'à la raison, elle ne devrait pas se trouver dans les médias. Vous auriez été le premier à vous réjouir d'une photo des cadavres de Julie et Mélissa? Réfléchissez y avant d'exploiter la mort comme un vautour. Aujourd'hui la solidarité est la mais dans 1 an, 2 ans ? Sur le plan neurobiologique un grand choc, non relationnel, dure 3 mois environ dans le conscient, ensuite il est évincé. Dans 3 à 6 mois l'extrême droite connaîtra un nouveau pic. Merci Marcel. Votre démagogie est pire que celle de BDW. Vous êtes à la limite du communisme, enfin même eux ont fini par faire des massacres par manque de jugement. Vous n'êtes pas beaucoup mieux que ce journaliste qui a réalisé ce cliché, ça fait du buzzz, ça fait du fric... bravo, vraiment bravo. Amicalement, André
  33. Troll & Buzz Ltd
    septembre 07, 17:53 Reply
    SPECIALE PIGEONS : https://www.youtube.com/watch?v=t-OuT6PHOcU HAHAHAHA !
  34. wallimero
    septembre 07, 23:28 Reply
    @ Marcel, et le bal du grand n'importe quoi continue... décidément, tu ne rates aucune occasion pour instrumentaliser un drame humain, Marcel ne fait pas le buzz, il est le buzz. "Nous ne concevons l’intervention qu’une fois que les réfugiés ont risqué leur vie pour traverser un mur que nous avons rendu infranchissable. Et c’est ça qui tue. Pas notre politique d’accueil, mais notre politique frontalière." Oui, maître, j'ai compris. Un enfant Syrien est mort et c'est de ma faute. "Il faut que nous transformions le business de l’horreur en business honorable ! La Grèce crève sous le chômage. En face, les passeurs tirent un bénéfice colossal de leur trafic. Si demain, des bateaux fiables permettaient aux réfugiés de passer légalement en Europe pour le quart de la somme, le business des passeurs n’aurait plus d’intérêt. Le quart de la somme, c’est plus de 50 millions d’euros par an au rythme actuel. De quoi confier ce travail à des professionnels de la mer, avec nettement plus de sécurité" eeuh, tu proposes donc de finacer le chômage grec avec des passeurs de réfugiés à coup de Eur 1000 par passage? Donc, en fait, le plus de gens qu'ils mettent sur l'autre rive, le plus qu'ils gagnent? Et ces gens doivent payer EUR 1000 pour un trajet qui en devrait coûter 50 et tout cela légalement? et quoi encore? Je m'en vais acheter un bateau pour faire le business des réfugiés en Grèce, vivement la libre circulation! "Il ne s’agit pas de rendre l’accès trop facile. Il ne s’agit pas de dire que tout le monde peut venir en Europe immédiatement et vivre la belle vie. Il s’agit tout d’abord de mieux gérer les camps turcs (aujourd’hui très critiqués par les réfugiés), "du ah, on propose aux Turcs de reprendre les factures des camps de réfugiés qui bien-sûr doivent répondre à notre cahier de charge. S'il s'agit de passer la facture à l'UE, je n'y pas de doute que les turcs accepteront, ni les Libanais d'ailleurs, et ils mettront leur commission en plus avec tous leurs remerciements. "d’une part, et de laisser entrer les réfugiés à un rythme décent, d’autre part. Cela implique bien sûr une liste d’attente. Mais si les Syriens, Libyens, Somaliens, Érythréens qui ont fui leur pays savent qu’ils peuvent à un coût raisonnable entrer en Europe de manière sûre, ils ne se précipiteront plus en tout sens et ne confieront plus leur vie à des tarés avides. Ils seront plus enclins à attendre leur tour." ohlala, une liste d'attente, et tu es sûr qu'il n'y aura pas de déçus qui se trouvent en bas de la liste? N'oublie pas qu'ils sont en danger de mort. Attendez-un peu, vous êtes sur la liste d'attente... Et puis j'imagine que toute la population d'Erythrée est éligible? tout comme celle de Somalie, de la Mauritanie, du Mali, du Niger, du Tchad, du Nord du Nigeria, de la région des Grands Lacs, du Burundi, les homos de l'Uganda, toute la Libye, la Tchétchénie, la Crimée, le Tibet... ça fait combien de monde, Marcel? juste pour savoir. "De même, savoir dès le départ quelles langues connaissent les candidats à l’accueil, ou quel est leur métier, est précieux." Là je suis d'accord, tous ceux qui comprennent un peu de Français, ils auront droit au séjour au Wallo-Brux et en France, le reste devra attendre devant le Tunnel de la Manche. La Flandre et la Hollande se portent volontaire pour acceuillir ceux qui parlent couramment le néerlandais. "Nous devons forcer nos intellectuels, nos politiciens, nos médias à orienter le débat dans cette voie-là." oui Maître. "Si vous ne voulez plus voir d’enfant mort sur la grève, vous devez donc exiger que l’on passe d’une stratégie mortelle de blocage, puis de répression, à une stratégie de gestion humaine, dès la sortie de Syrie." je comprends, tous ceux qui ne sont pas d'accord avec toi veulent plus d'enfants morts. "C’est impossible ?" oui, tout est possible, mais est-ce souhaitable? aucune de tes propositions ne rime à quelque chose. Reprendre à notre compte les camps dans des pays tiers ne résoudra rien du tout tant qu'il n'y a rien qui change dans le pays d'origine, ni le passage "réglementé". Organiser une liste d'attente pour tout l'Erythrée, la Somalie, la Libye etc est d'une naïveté coupable, que dire à ces gens? vous pouvez crever maintenant mais serez sauvés dans deux ans? Accepter une liste d'attente est inclure la possibilité que des drames tels qu'on a vécu se répètent. Mais tout ce billet beigne dans la récupération politique détestable justifié avec le libre cours aux émotions du moment. http://www.doorbraak.be/nl/nieuws/de-oogkleppen-het-vluchtelingendebat et pour les francos la même chose d'ailleurs, tu n'as jamais publié autant de pamphlets que depuis que tu as menacé d'arrêter ce blog. On en est où avec la récolte des fonds? Tu vas continuer ou est-ce que je vais pouvoir arrêter ce supplice de devoir contrer toutes ces litanies émotionnelles de bobo franco gaucho ucclo? VV
    • Marcel Sel
      septembre 08, 15:41 Reply
      Si tu veux arrêter le supplice, personne ne t'oblige à lire, Walli.
  35. Linda Mondry
    septembre 08, 08:51 Reply
    Pourquoi Pas, basiquement haut sommet avec Le, Grand… Albert Par exemple Hollande trop ringard que pour comprendre qu’il ne résoudra rien à la crise humanitaire en intensifiant les cons, bats. Désolée de Me, moquer inopportunément d’une décision qui amplifiera d’avantages Là, cata migratoire. Les journalistes qui enquêtent sur tout « mais » qui demeurent incapables de Se, regarder en réalité. D’autres prétendront que leurs mensonges sont éventuellement motivés par leur fric de pacotille alors que Se, n’est trop évidemment qu’une question d’image. Faire semblant d’être, surpris par les décès quotidiens de gosses… ToF, la main d’oeuvre à vil prix. https://laguenon.wordpress.com/2015/09/07/pourquoi-pas-basiquement-haut-sommet-avec-le-grand-albert/
    • Marcel Sel
      septembre 08, 15:43 Reply
      Linda, ces commentaires sont destinés à créer un débat, pas à faire de la promo systématique pour tes articles de blog. J'ai déjà assez de boulot comme ça avec la modération. Merci.
  36. Hugues Crepin
    septembre 08, 09:56 Reply
    Tiens, au fait, une explication rationnelle à cette situation-ci? L'asile pour migrant est ouvert à côté du parc, mais la majorité des migrants n'y vont pas??? http://www.standaard.be/cnt/dmf20150908_01855570?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_term=dso&utm_content=article&utm_campaign=seeding
    • Marcel Sel
      septembre 08, 15:43 Reply
      Le Soir a publié un bon article à ce sujet.
  37. Mélanippe
    septembre 09, 17:23 Reply
    Marcel Sel: Un petit article sur la "générosité" de Merkel.... Mélanippe, le réac de gauche.
  38. Mélanippe
    septembre 09, 17:29 Reply
    La réalité, c'est que toute cette manne d'immigrés va se soumettre au grand diktat des banques et de l'ultra-libéralisme. Le Voka est prêt à les accueillir parce qu'il y a de main-d'oeuvre qui a bien appris à se soumettre et sera taillable et corvéable à merci. Varoufakis l'a bien compris.
  39. Troll & Buzz Ltd
    septembre 10, 19:55 Reply
    Tant que j'y pense, l'Allemagne prête à accueillir plein d'immigrés avec des pancartes partout, leur 6,5 % de chômeurs et le dumping social, on en parle ?
  40. Troll & Buzz Ltd
    septembre 10, 19:57 Reply
    Dans le quotidien irakien « Shafaq Nouvelles », la tante des enfants irakien accuse le père de Aylan d’avoir causé l’accident après avoir bu. Ow, shit, dude !
    • Marcel Sel
      septembre 11, 19:28 Reply
      Je n'ai pas entendu parler d'alcool dans l'interview sur une télé australienne.
      • Troll & Buzz Ltd
        septembre 11, 20:39 Reply
        T'inquiète, désormais on dit que c'était le passeur... T'as qu'à voir... ;)
        • Marcel Sel
          septembre 16, 00:32 Reply
          Ne pas confondre passeur et pilote. Les passeurs ne prennent jamais les bateaux eux-mêmes, ils font une ristourne à celui qui accepte de prendre la barre. Pour info, la police turque ne croit apparemment pas qu'il est le passeur puisqu'elle a arrêté 5 personnes, mais pas lui.
  41. MUC
    septembre 11, 16:32 Reply
    http://www.standaard.be/cnt/dmf20150911_01861684 Est-ce vrai ? Quand-même une accusation terrible.
    • Marcel Sel
      septembre 11, 19:32 Reply
      On ne sait pas évidemment. Mais je ne serais pas étonné qu'il ait menti sur quelque chose, ses réponses de départ ne sont pas claires. Cela dit, ça ne change évidemment rien à la photo et aux causes fondamentales qui font prendre de tels risques aux gens. Il faut savoir aussi que souvent, les passeurs laissent les dinghys aux seuls clandestins qui doivent se débrouiller. No risk for them.
  42. Mélanippe
    septembre 12, 12:50 Reply
    Louis Heiden (al-Hâj), ex-membre de l'Office central de sécurité du Reich, qui traduisit Mein Kampf en arabe19. Wikipédia.
  43. Eridan
    septembre 12, 12:59 Reply
    Wallimero : « Tu vas continuer ou est-ce que je vais pouvoir arrêter ce supplice de devoir contrer toutes ces litanies émotionnelles de bobo franco gaucho ucclo? » Le fait de soulever des questions amène le lecteur à y réfléchir, mais cela ne signifie pas forcément qu'il se laisse mener par le bout du nez là où l'auteur du blog voudrait le conduire. Mais c'est clair : tout cela relève en effet de l'émotionnel à courte distance, là où l'ampleur du phénomène devrait justifier une action politique énergique et rationnelle. Le problème de fond soulevé est que, par son mode de fonctionnement, l'Europe s'est condamnée à une position attentiste, inerte, inefficace ; le projet européen est devenu un foutoir sans perspective et sans âme, un terreau de développement idéal pour l'extrême droite. L'Allemagne vient de trouver dans ce thème des réfugiés un moyen de se payer une toute nouvelle conscience bien propre ; mais les pays de l'est n'ont les complexes ni de l'Allemagne ni des anciens colonisateurs et ne vont pas de laisser faire. Hypothèse-question : ce problème des réfugiés sera-t-il l'amorce de l'éclatement du machin européen ? Si c'est le cas, on se demande ce que deviendront les bons sentiments pas chers.
  44. Mélanippe
    septembre 13, 09:20 Reply
    J'ai travaillé un certain temps en milieu musulman. Ils ne comprennent généralement rien à l'art contemporain, à l'esprit surréaliste et à la psychanalyse alors que mon ancien compagnon juif est pataphysicien. Accueillir les réfugiés, d'accord, mais lesquels?
  45. danymasson
    septembre 15, 14:23 Reply
    Bonjour Marcel, C'est le Catho de Service, Une photo révèle. Elle n'a pas été manipulée semble - t -il. Ce qui me choque plus que cette image c'est l'aveuglement qu'elle suscite chez ceux et celles qui sont les Ultras contre et pour la Fermeture ...; Voici ce que j'ai écris par ailleurs tiré d'un post de ce matin qui est bien plus long.... Discours de haine, rejet de l'autre. Une difficulté a accepter est attisée par des arguments dangereux. Chrétiens, Islamisation des nations européennes, Travail, Famille en Danger, Culture en danger. Nos pays ne sont pas l'eldorado escompté et vendu à ces gens qui se réfugient ici. Nous vivons dans la précarité de plus en plus. Et cette précarité ne fait que croître. Est ce en remettant ces gens de l'exode à leur misère que nous vaincrons la notre ? Les causes sont ailleurs. Les questions sont multiples et je n'ai pas la prétention avoir ne fut ce, qu'un dixième du quart de solution à apporter. Mais ce que je sais , au plus profond de mon être. Ce que j'inculque à mes enfants; ce que je tente d'expliquer à mes proches et à d'autres. C'est que pour avoir vécu dans les pays en voies de Développement. Avoir constaté et vécu leur pauvreté. Je sais ce qu'ils fuient. Je sais que je dois être Solidaire. Parce qu'ils n'y peuvent rien. Ils subissent. Tout comme moi. Comme nous. Comme Vous. Quelqu'un peut il affirmer, qu'en renvoyant l'ensemble des personnes qui sont issues de l'immigration donnerait de l'emploi à l'ensemble des chômeurs de nos pays respectifs ? Les boucs émissaires ont la vie dure. Les idées faciles aussi. a voir sur mon blog
  46. Mélanippe
    septembre 18, 10:11 Reply
    Les hommes politiques de gauche. Mitterrand proche de Pétain, Hollande, père fasciste, Laurent Joffrin (Libération), père fasciste. La gauche quoi!
    • Marcel Sel
      septembre 20, 00:55 Reply
      Merci de ne pas attribuer à des descendants de ceci ou de cela les crimes éventuels de leurs ancêtres.
      • Mélanippe
        septembre 20, 10:22 Reply
        Marcel Sel. Mon père n'étais pas clair sur la question. J'ai fait dix ans d'analyse pour intégrer le fait. Nous devons accepter que le mal est en nous pour mieux le contrer. Regardez-vous dans une glace et reconnaissez aussi votre part de fascisme. Cela ira beaucoup mieux. Je vous assure. Lisez Modiano. Il a fait fait un travail extraordinaire sur son passe trouble. C'est le plus grand des écrivains aujourd'hui.
        • Mélanippe
          septembre 20, 10:24 Reply
          Défendre la Gpa, c'est préparer les futurs lebensborn. Trafic planétaire d'enfants. Une monstruosité. Caroline Fourest commence à faire marche arrière.
        • Marcel Sel
          septembre 20, 11:20 Reply
          Ça, c'est votre problème privé. Ce que les politiques font avec leurs ancêtres les regarde (sauf bien sûr s'ils s'en revendiquent publiquement ou refusent d'assumer les réalités).
        • Mélanippe
          septembre 20, 11:25 Reply
          Vous êtes vraiment excellent dans la rédaction de vos écrits. Mais utilisez ce don à bon escient. Il n'y a pas de honte à faire marche arrière sur certains sujets. Qui perd, gagne.
  47. Mélanippe
    septembre 18, 10:25 Reply
    Laurette Onkelinx, grand-père fasciste. A introduit internet dans les écoles. Je continue....???
      • Mélanippe
        septembre 20, 10:18 Reply
        Je n'arrêterai pas, j'écris sur "Le Causeur". Je n'ai plus rien à perdre (un peu comme les Grecs), dans cinq ans je suis peut-être à la rue. Je n'ai pas l'habitude de baisser la tête.
        • Mélanippe
          septembre 20, 10:26 Reply
          J'ai lu des centaines de livres, je peins, ai rencontré les plus grands. Et dans cinq ans, je serai peut-être SDF.
  48. Mélanippe
    septembre 18, 10:31 Reply
    dDniel Cohn-bendit, grand-ami avec Verhofstadt ce grand libéral VLD qui autorise les inspecteurs à venir renifler si un chômeur a baisé. Je continue...
  49. Mélanippe
    septembre 18, 12:22 Reply
    Toute la gauche devrait Vincent de Gaulejac.
  50. Mélanippe
    septembre 19, 11:06 Reply
    Les artistes, les rêveurs, les intellectuels adorent les ambiances de "café de commerce" comme les commentaires sur les journaux, les brocantes qui permettent à ceux qui ne veulent pas se laisser bouffer par le système de survivre (à Bruxelles, ils ont ont essayé de détruire le fameux "marché au puces" et n'y sont pas encore arrivés (ceci dit en passant...).Concernant les petits bistrots sympas en Belgique, ils sont malheureusement de plus en fermés en Belgique ( à cause de la fameuse caisse enregistreuse qui tue le petit commerce qui bidouillaient le fisc, argent pris comme toujours chez les pauvres et pas les riches). En Belgique les commentaires sur les journaux ne sont plus accessibles , que par Fessebouc. La censure d'Etat des médias a fait son chemin. Reste Blog de Sel (Mélanippe encore et toujours).
  51. Mélanippe
    septembre 19, 11:09 Reply
    Mélanippe dit Effacé sur Libé (Foucault) 1979, une belle année. Peu de personnes vous le diront sur les médias, mais nous serons bientôt tous des exilés, des pauvres fuyant la dictature. J’ai fait un rêve cette nuit. Je me trouvais projetée dans un trentaine d’années. Il n’y avait plus que deux sortes d’individus: millions d’ultra-riches et sept milliards de pauvres. Dans une valise, je transportais les restes les plus précieux de notre civilisation, Les grands livres sacrés, Freud, René Char, Modiano, des objets sculptés par des artisans, quelques tableaux aimés…. Les villes étaient gigantesques. Dans les ascenseurs se trouvaient des bistrots. Les murs étaient en marbre et tous les appartements hyper-connectés. Je voulais leur montrer le contenu de ma valise mais ils me regardaient avec un étonnement et surtout de l’indifférence en soulevant les épaules et continuant leur chemin, un verre de champagne en main. La plupart étaient vieux mais leur dents brillaient des mille éclats de diamant Dans la rue, les anciens restaient couchés sur le sol, écrasés par les transports en commun. Marcel Sel:= Merci pour ce Blog, même si nous ne sommes pas d'accord sur les questions de société. Mieux vaut un homosexuels un peu moqué, mais libre (comme Foucault), qu'un homosexuel en camp de concentration.
  52. Mélanippe
    septembre 19, 13:53 Reply
    19 Septembre 2015 à 13h37 Mélanippe dit Rendez-nous nos homosexuels pervers. les vrais, comme le furent, Platon, Socrate, Michel Ange, Vinci, Wilde, Foucault: Subversifs à souhait. Pas embourbé dans le mariage gay, la GPA et la PMA. [CENSURE SALEE - LE MOT GÉNOCIDE N'A AUCUN RAPPORT AVEC LA RÉALITÉ ICI]
  53. Mélanippe
    septembre 19, 14:38 Reply
    Je travaillais comme psychologue clinicienne. Un jour, je me suis rendue compte qu’il y avait trop de malades et que la société était en cause. Je n’ai pas tardé à me faire virer (en beauté…). Maintenant, je suis au chômage. J’ai le temps de rêver, de lire et d’écrire tout ce que j’en pense de ce monde tordu. Il vaut parfois mieux se débrouiller… pour survivre. Et sans scrupule. La gestapo (service de l’emploi) peut venir d’un jour à l’autre pour savoir si je baise et ai un compagnon (cohabitants touchent beaucoup moins). Je les attends de pied ferme et leur direz: vous n’avez pas oubliez votre carabine: cela ira plus vite.
  54. Mélanippe
    septembre 20, 14:13 Reply
    Ce petit enfant, oui, ce petit, enfant que je n'ai pas voulu parce que j'avais vu clair dans le monde qui se préparait. Internet: destruction de centaines de métiers: artisans, écrivains, la beauté du travail manuel (comme l'enseignait les compagnons qui sillonnaient la France pour apprendre leur métier), enseignant (actuellement burn-out général), médecins, notaire, avocats, politiciens qui respectaient le peuple (Pierre Mendès France), les grands créateurs (espèce disparue)....Ce petit enfant qui a aussi échapper à un monde qui ne le mérite pas.

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.