Cecil ou l’indignation des privilégiés. (Les autres peuvent crever.)

Un hamburger, quelqu'un ? Si ça se trouve, la vache s'appelait Marguerite.

Un hamburger, quelqu’un ? Si ça se trouve, la vache s’appelait Marguerite.

(Mise à jour du 3/8). Un bébé palestinien a été brûlé vif par des colons. Deux adolescents sont morts dans les protestations qui ont suivi.

Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil.

Après avoir assassiné près de 200 innocents lors d’un raid sur Kobane dans l’indifférence mondiale (ils n’étaient pas touristes en Tunisie), l’Organisation État islamique a assassiné une trentaine de jeunes militants socialistes turcs et kurdes à Suruç dans une indifférence remarquable (ils n’étaient pas jeunes militants socialistes en Norvège).

Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil.

Depuis, la Turquie a lancé des dizaines d’attaques aériennes sur le PKK, faisant, selon les Kurdes, plus de 200 victimes notamment civiles, avec l’assentiment politique des pays de l’OTAN, dont le vôtre.

Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil.

Des activistes « propalestiniens » qui passent l’année à condamner Israël pour son occupation n’ont pas levé le petit doigt pour les Kurdes, opprimés par notre allié, la Turquie, depuis bien plus longtemps que les Palestiniens.

Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil.

Les Rohingyas, musulmans, sont toujours victimes de nettoyage ethnique voire de génocide sans que l’Union européenne ne demande sérieusement de comptes à Aung San Suu Kyi qu’elle a pourtant érigée en héroïne humaniste.

Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil.

La communauté internationale reste de marbre alors que Boko Haram massacre des hommes, femmes et enfants pratiquement quotidiennement.

Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil.

Les communautés chrétiennes n’ont jamais été aussi menacées qu’aujourd’hui dans le berceau de leur religion, les Proche et Moyen-Orient.

Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil.

Près de 2.000 hommes, femmes et enfants sont morts cette année en Méditerranée en tentant de rejoindre l’Europe.

Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil.

Le 28 juillet, Sadik, pakistanais de 30 ans, est mort en tentant de rejoindre le Royaume-Uni depuis la France. Sadik signifie ami en arabe. Sadique décrit plutôt le jeu qu’on joue avec ces hominidés. C’est le onzième mort en deux mois, dont deux femmes, Ganet et Zebiba, toutes deux Érythréennes, toutes deux âgées de 23 ans, toutes deux mortes sur l’autoroute aujourd’hui réservée aux vacanciers.

Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil.

Cette année, en France, 239 animaux de race homo sapiens sapiens sont morts dans la rue. Le dernier en date est Boussad, 68 ans, mort à Lyon la nuit passée. La première de l’année s’appelait Francesca, morte à Lille le premier janvier. Elle avait deux mois et demi. Un mois plus tard, à Bagnolet, une enfant de cinq ans, non identifiée, la rejoignait « au ciel », comme on dit à nos enfants.

Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil.

La faim tenaille les Zimbabwéens. La production de lait a baissé de 80 % par rapport aux années grasses, le bœuf aussi. Le café, de 90 %. Le blé de 95 %. L’industrie de 70 %. Le pays a vécu chaque année de l’aide alimentaire, depuis 2001. Le chômage dépasse les 60 %. Les deux tiers de la population vit sous le seuil national de pauvreté. Près de 15 % des adultes vivent avec le virus du SIDA, la plupart souffrant de malnutrition. Des femmes sont forcées de se prostituer pour nourrir leurs enfants et vendent leur corps pour deux ou trois dollars. Le président Mugabe en a dépensé plus de 500.000 rien que pour fêter ses 91 ans.

Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil, au même Zimbabwe.

Dans la presse locale, un Zimbabwéen affirme qu’il y aurait eu moins d’engouement s’il s’était agi d’un Zimbabwéen, tué par le même dentiste. Vous vous souvenez de cette blague affreuse sur les Panous ?

Et peu importe que les lions tuent là-bas, car Walter a tué Cecil.

Alors, très vite, sur les réseaux, Ricky Gervais, Alyssa Milano ou Shannen Doherty ont clamé leur colère contre Walter Palmer. Depuis, on compte par dizaine de milliers les appels à assassiner l’odieux dentiste, distillés depuis un clavier d’ordinateur.

Devant le domicile du chasseur, un panneau lui propose de pourrir en enfer. Un autre indique qu’il y a déjà une « cavité profonde » qui l’attend. Sous ces mots qui évoquent le meurtre, des enfants déposent des peluches en hommage à un lion qu’ils n’ont jamais vu auparavant et dont ils ignoraient jusqu’à l’existence.

Des papas et des mamans, desperate housemen et housewives de l’indignation petite-bourgeoise, les amènent, la larme à l’œil, participer à ce mélange de pitié animale, de mépris bestial et d’appel au meurtre. Pas un instant, il ne leur viendrait à l’idée de parler à leur progéniture des droits de l’accusé, ni de la présomption d’innocence, les fondements de notre justice.

Car Walter Palmer, ce porc (selon une journaliste du Monde), a tué le lion Cecil.

Mais faut les comprendre. Ce lion était emblématique. Il faisait tant plaisir aux touristes qui visitaient la réserve nationale dont il était le héros. Ou plutôt, à ceux des touristes qui peuvent se payer le safari au Zimbabwe !

Et pour les autres, une photo suffira à les convaincre que Palmer, c’est Hitler, mais en mille fois pire. Parce que dans les quartiers tranquilles de notre société si équitable, la vie sauvage fait rêver, vous comprenez ! Au point qu’on pardonne tout juste aux Masaïs de tuer les lions qui tuent leurs cheptels, leurs chèvres ou leurs ânes.

Alors, indignez-vous !

Car Walter Palmer a tué le lion Cecil.

Et oubliez que de 1999 à 2008, 5.663 lions ont été abattus en Afrique pour le sport, dont plus de 3.600 par des Américains. Aucun d’entre eux n’avait un nom. Aucun des chasseurs n’a fait l’objet de menaces.

Selon Geo, de 2006 à 2008, 16.400 chasseurs auraient dépensé 70 millions d’euros en Afrique pour chasser. L’argent profiterait aux Africains mais ce n’est pas sûr.

L’hiver dernier, en Belgique, les chasseurs ont tué 4.368 cerfs, biches et faons, dont la maman et le papa de Bambi, ses deux sœurs, cinq cousins et plusieurs copains superchouettes. Aucun des chasseurs n’a fait l’objet de protestations. Personne n’a posé de peluche devant leur porte. Les cervidés non plus n’avaient pas de nom.

Par ailleurs, le quota à abattre était de 5.000 cervidés, pour maintenir l’équilibre de la faune et de la flore.

Pour manger avec nos frites, nous les Belges faisons abattre par autrui, et le plus loin possible de nous, 470.000 boeufs et 324.000 veaux chaque année. Il faut bien se nourrir.

Par tradition, les habitants des îles Féroé tuent en groupe, et à la main, des centaines de baleines-pilotes par an. Tuer l’animal soi-même fait selon eux prendre conscience du geste requis pour manger de la viande. Je ne suis pas sûr qu’ils aient tort. Les cétacés non plus n’ont pas de nom.

Par contre, les 140 ménages de maîtres qui ont abandonné leur chien, en seulement deux jours, en France, connaissaient très bien le nom de leur animal de compagnie, que la SPA a dû euthanasier par manque de place.

L’histoire ne dit pas combien d’entre eux ont twitté que Walter Palmer était une ordure.

Allez, bon peuple, indigne-toi ! Walter Palmer a tué le lion Cecil ! Bon sang ! Qu’on le batte ! Qu’on l’abatte ! Qu’on lui coupe les couilles ! Qu’on le brûle ! Qu’on le… 

Indigne-toi. Walter sert à ça. Comme ça, tu ne te demanderas pas combien de victimes tu as négligé parce qu’elles te semblait moins familières que ce héros Disnéyen, ce Roi Lion, ce Cecil dont tu n’avais jamais entendu parler auparavant, abattu par un dentiste sportif.

Ni combien de gens notre mode de vie, notre égocentrisme ou notre égoïsme tuent chaque année. En 2015, la première en France était donc Francesca. Deux mois et demi. Lille. Premier janvier.


Si vous avez trouvé cet article intéressant, vous pouvez contribuer à ce blog en versant une participation de 2€ minimum via le bouton PayPal dans la colonne de droite, en haut. Ne le faites que si vous avez un revenu décent et régulier et si cela ne vous empêche pas de donner à une ou plusieurs organisations caritatives.

En revanche, si vous êtes milliardaire, chasseur de lion ou dentiste à succès, mettez 1000 euros minimum. Non mais.

Previous Uber : 'La Droite' a-t-elle manipulé les médias ?
Next Alphen, quand les économies publiques provoquent une catastrophe.

You might also like

0 Comments

  1. Pascal Debière
    août 01, 17:24 Reply
    Dire que Fernand il est mort, dire qu'il est mort Fernand. Dire que nous sommes seuls derrière, dire qu'ils sont tous devant... Moi, si j'étais bon dieu, je crois que j'aurais des remords. Je sais, on fait pas ce qu'on veut, mais il y a la manière. Toutefois, Walter Palmer a tué le lion Cecil.
  2. Sara B.Z.
    août 01, 17:32 Reply
    Bien vu Marcel Sel sauf que la couverture médiatique a largement couvert l'horrible et lâche assassinat du bébé palestinien par des intégristes nationalistes. Les autres bébés assassinés, Kurdes, Syriens ou Irakiens n'ont pas eu droit aux mêmes échos.
  3. Olieve
    août 01, 17:34 Reply
    Non Non Marcel, vos informations sont incomplètes ! Il ne s'agit pas juste de Walter Palmer, mais de Walter Palmer le DENTISTE ! Tout les médias en ont fait leur titre !
    • Démocrate
      août 02, 17:17 Reply
      Bah, pour ètre dentiste, faut une bonne dose de sadisme.. non? Idem pour les bouchers, les flics et les chirurgiens...<;-)
    • Pfff
      août 04, 10:41 Reply
      Tous les journalistes sont dentistephobes La véritable agonie de Cecil (B. DeMille par Laurence Olivier): https://youtu.be/dG5Qk-jB0D4 Le message de Cecil à la postérité : https://youtu.be/PAprxJ7KvjY
  4. LilAngel
    août 01, 17:50 Reply
    Quand on accuse Palmer (comme je l'ai fait en signant des pétitions), ce n'est pas que lui mais toute forme de chasse. Le fait de tuer pour le plaisir doit être réprimé. C'est ce qui différencie la mort de Cecil (et de tout autre animal tué lors d'une partie de chasse) des autres éléments cités dans l'article. Il y a des pétitions concernant le massacre de dauphins perpétrés aux Feroé. Juste une chose: Cecil vivait tranquillement dans sa forêt, il ne s'est pas mis en danger lui-même en essayant de traverser la Méditerrannée sur un vieux rafiot branlant ou en tentant de sauter sur un tgv muni de caténaires... Oh, je sais, ce n'est pas politiquement correct mais pour tenter ce genre de traversée, faut être suicidaire. PS: mes frites, elles passent dans de l'huile végétale!
    • Shanan Khairi
      août 02, 02:39 Reply
      A force de vouloir être "politiquement incorrect", on prend le risque de devenir politiquement dégoûtant... Les "amis des animaux" qui méprisent la vie humaine sont bien pires qu'un Walter Palmer qui méprise la vie animale.
      • LilAngel
        août 02, 13:54 Reply
        en quoi je méprise la vie humaine dans mon commentaire? Les êtres humains sont juste une espèce animale parmi d'autres qui n'a pas plus de droits que les autres animaux. Si c'est la partie sur les migrants qui vous choquent: quand on se met volontairement en danger (personne ne les force à monter sur un bateau ou à tenter de surfer sur un eurostar), on prend volontairement des risques et l'on doit accepter les conséquences de ses actions. C'est dur mais c'est comme les chauffards qui roulent à 180km/h sur l'autoroute, s'ils se plantent, c'est de leur faute (le vrai drame, sur l'autoroute, c'est quand ces personnes tuent d'autres personnes, qui elles, roulaient dans les limites autorisées).
        • Shanan Khairi
          août 02, 18:43 Reply
          Relisez votre commentaire et relisez le billet de MS qu'il critique. Si l'anti-humanisme de votre commentaire ne vous apparaît pas évident, je ne peux rien pour vous... A chacun de se forger ses opinions et d'en assumer les conclusions.
        • Démocrate
          août 02, 19:22 Reply
          Donc, pas plus de droits.. Hitler lui avait amélioré votre 'pensée'. Vous devriez approfondir. Vous allez finir en poule pondeuse en batterie. Ne venez donc pas vous plaindre. PAS PLUS DE DROITS.
        • Henri.
          août 02, 19:58 Reply
          Quand on monte sur ce genre de bateau c'est qu'on ne voit plus d'autres choix possible. Ce n'est pas du suicide, c'est au contraire une tentative de survie.
        • crcri
          août 02, 20:17 Reply
          Mais Madame, si votre pays était en guerre ou si à cause de vos idées politiques vous risquiez de mourir, ou alors si vous risquiez de mourir de faim à cause des sécheresses successives dans votre pays, vous aussi vous vous jetteriez sur les routes ou sur la mer pour sauver votre peau et prendriez tous les risques possibles et inimaginables!
        • Christelle
          août 02, 20:42 Reply
          Tu crois que c'est facile de quitter son pays??? A ton avis pourquoi ils risquent leur vie? Si on faisait en sorte que leur vie soit plus douce dans leur pays ils ne chercheraient pas à fuir. Va vivre dans leur pays, subir les tortures, voir tes enfants mourir de faim ou assassinés je suis sûre que tu serais le premier à fuir. Respecte ces gens ils souffrent assez comme ça. Je ne cautionne pas pour autant la chasse sous toutes ses formes.
        • Erilan
          août 02, 21:30 Reply
          Mais qu'ils sont cons ces êtres humains qui tentent la traversée du Sahara à pied, qui s’entassent sur des rafios pourris et qui se cachent dans les trains d’atterrissage des avions en partance vers l'Europe ! Ils se mettent en danger, c'est stupide! Il leur suffirait de rester tranquillement dans leur pays pour ne pas mourir de noyade, de déshydratation dans le désert ou d'asphyxie dans les airs, mais plutôt de malnutrition, de famine ou de maladies qui n'existent plus chez nous. Ou simplement de (sur)vivre dans la misère, le chomage et la disette. Plus sérieusement, puisque vous faites le constat que des milliers de migrants se mettent chaque jour en danger pour arriver chez nous, comment ça se fait qu'à aucun moment vous ne réalisez que c'est peut-être parce que les conditions de vie chez eux ne sont pas vraiment viables et que les risques qu'ils prennent, c'est acceptables vis-à-vis du bénéfice qu'ils peuvent éventuellement obtenir. C'est-à-dire vivre en clandestin, traqué par les polices et se retrouver souvent à faire des travaux illégaux parce que c'est ce que personne d'autre ne veut faire et que c’est tout ce qu'il reste à faire. Mais que c'est mieux que rien et que le jeu en vaut la chandelle. Quand en plus on s'intéresse aux grandes dynamiques qui provoquent l'immigration et qu'on se rend compte la responsabilité (passée mais aussi actuelle, très actuelle) des pays développés là-dedans... Et malgré ça, vous continuez à les condamner pour oser demander de l'aide quand ils se retrouvent à se noyer dans la Mediterannée, parce que il faut "accepter les conséquences de ses actions" ?!
        • Johan Protin
          août 03, 11:06 Reply
          Ouhai d'accord, par contre un bébé brûlé par des colons israéliens ça aussi c'est de sa faute au bébé, il n'avait pas qu'à naître Palestinien ! Bien fait pour le bébé, nan ? Dans un certain sens ce que tu dis est vrai mais dans l'autre des innocents meurent pour des conneries de religion et de pouvoir et d'argent et de quoi d'autre ? Pourtant eux ils n'ont rien demandé...
        • Lionel
          août 04, 09:07 Reply
          "Les êtres humains sont juste une espèce animale parmi d’autres qui n’a pas plus de droits que les autres animaux." Tu te rend compte de ce que tu dis ??? J'espère que non, car sinon c'est vraiment très très très grave et cela sera difficile de te guérir. Quand je lis ce genre de commentaire, j'ai juste envie de pleurer en réalisant que certains humains sont peut-être à la hauteur des animaux et même plus bas je pense. Tu fais vraiment pitié et j'hésite à dénoncer ton commentaire, car des personnes ou devrais-je dire des animaux comme toi (après tout c'est la même chose tu l'as dit) sont vraiment dangereuse pour autrui. Merci de prendre bonne note de ce commentaire et, si tu en es capable, te remettre en question.
        • Caelolia
          août 04, 11:44 Reply
          Ben voyons. Les migrants qui risquent leur vie et parfois celle de leurs enfants pour trouver une vie meilleure le font pour le sport, parce que c’est fun, c’est bien connu! Vous avez la réponse à votre argument dans votre commentaire même. Oui, c’est suicidaire de tenter ce genre de traversée; alors imaginez un peu quel degré de désespoir il faut avoir atteint, dans quel degré de misère et/ou de peur pour sa vie et celles de ses enfants on doit se trouver pour n’avoir plus d’autre espoir que ces voyages de la mort… Mais bien sûr, admettre cela serait regarder les migrants comme des égaux en humanité, avec les mêmes aspirations à une vie meilleure que chacun d’entre nous et les mêmes droits à la sécurité et à des conditions de vie décentes et ça, ah non, décidément, c’est trop demander. Mieux vaut pleurer des fleuves sur un pauvre lion, moins difficile pour la conscience.
        • LilAngel
          août 05, 12:27 Reply
          Rappelez à certains que les êtres humains ne sont que des animaux parmi d'autres n'a pas l'air d'être très populaire ici (et pourtant on n'est pas dans la bible belt américaine bercée par le créationnisme...). Je réaffirme mes propos: l'être humain n'a pas plus de droits qu'un animal! Je ne nie en rien les raisons qui poussent certains à prendre des risques en traversant la Méditerranée ou la Manche; bien que respecter la procédure de visa est possible dans la plupart des cas, pas pour ceux venant de Syrie, de Lybie ou d'Afghanistan (pays en guerre) mais ils ne sont pas majoritaires dans les traversées, la plupart veulent migrer, non pas pour des raisons couvertes par la Convention de Genève (ou qui pourraient relever de la protection subsidiaire), mais pour des raisons économiques. Ce que je visais, c'est que ces migrants ont choisi de prendre ces risques: ils montent volontairement sur le bateau contrairement à Cecil qui ne s'est pas mis en danger en se baladant dans sa savane.
        • damieng002
          août 06, 19:56 Reply
          LilAngel, je ne suis pas forcement d'accord avec tout ce que vous avez dis, mais ce qui est sur c'est que oui nous sommes des animaux et il n'y a pas de raison que nous ayons plus droit ou plus de valeurs que les animaux, ou plutôt il n'y a pas de raison que les animaux aient moins de valeurs ou moins de droit que nous (ici le nous représente les animaux de type homo sapiens )
      • robb
        août 02, 16:40 Reply
        la grande difference entre les etres humains contrairement aux animaux est qu ils ont pour bcp le pouvoir de se revolter mais preferent se poser en victimes de force ou de gré selon les situations , des mains tendues se retractent parfois car a force de cracher dans cette dite main .... mettre les defenseurs des animaux a un niveau pire que ce cher gentil mr ( qui n est que la goutte visible d un seau plein a ras bord de merde nauseabonde) c est un peu se tromper de cible ...... l homme n est victime que de lui meme dans bcp de cas ce qui n est pas le cas de cette faune et flore qui est massacree par milliards par an ..... et qui de facon cinglante nous fera comprendre un jour qui n est plus si loin maintenant que nous avons creuse nos propres tombes ....
        • brigitte88
          août 05, 09:48 Reply
          s'il faut attendre la fin du conflit israélo palestinien, de toutes les guerres, et dictatures, du chômage et de la domination de l'argent sur le monde pour protéger les animaux, il n'y aura plus d'animaux à défendre.
      • Ben
        août 05, 05:55 Reply
        En 1975, on estimait 250 000 lions en Afrique , aujourd'hui, la population du continent se situe à seulement 25 - 30 000. Le Bureau du recensement des États-Unis estime que la population (humaine) mondiale a dépassé 7 milliards le 12 Mars, 2012 comparer a 1975 - 3.5 milliards+. On a tous notre place sur terre, on vide les océans, anéanti les foret et faisons disparaitre certaine espèces mis a part celle qu'on consomme. Pourquoi la vie d'un humain vaudrait plus que celle d'un seul lion? On s'entretue, parce que nous sommes trop nombreux et les ressources sont limitées. Le fait que les gens puissent avoir la possibilité de condamner des actes comme tuer un Lion pour le plaisir de la "chasse" (lui tirer une flèche et le suivre pendant son agonie de 48h pour l'achever au fusil et ensuite lui couper la tête et enlever la peau) ne peux que être positif et influencer une nouvelle morale/respect pour les générations futures. Personnellement, je suis bien content que cette histoire puisse avoir fait le tour des réseaux sociaux et puisse avoir attisée la colère et la raison pour beaucoup.
      • Krys
        août 09, 17:24 Reply
        L'espèce humaine est déplorable Shanan, méprisante et détruit la nature ! quelle forme de respect pouvons-nous lui accorder ?
    • Shanan Khairi
      août 02, 03:22 Reply
      Par ailleurs, les végétaux sont également des êtres vivants. Bon appétit.
      • robb
        août 02, 16:42 Reply
        ok :D il ne te reste plus qu a prier tres fort ce dont je ne doute pas un seul instant :D TOUT S EXPLIQUE ........ ET TOUT EST DIT
      • Henri.
        août 02, 20:07 Reply
        Oui, mais nous mangeons surtout soit des plantes à court terme (qui mouraient rapidement même si on ne les mangeait pas), et beaucoup de fruits (Au sens large), et on ne sépare pas une plante de sa mère. Nous pouvons manger en limitant les dégâts. Après, c'est une histoire d'empathie ou non.
    • denis DINSART
      août 03, 13:44 Reply
      Titre d'un artcile sur le site slate.fr : "Tuer des lions comme Cecil n’est pas toujours mal pour la conservation de l’espèce" Je vous invite à le lire.
    • Gaïa
      août 05, 20:39 Reply
      Vous le dites vous même qu'il faut être suicidaire pour faire ces choses là, donc je vous laisse imaginer ce qu'ils les attendent si ils restent. C'est gens ne sont pas plus bêtes que vous, ils risquent pas leurs vie pour rien.
    • Fra Roux
      août 05, 23:36 Reply
      2 petits liens pour que vous compreniez que la chasse en Afrique, lorsqu'elle est bien faite, c'est nécessaire et sa préserve la nature. http://www.lemonde.fr/planete/video/2015/05/05/au-botswana-le-dilemme-de-la-chasse-aux-elephants_4628164_3244.html http://blogs.afp.com/makingof/?post%2Fchasse-a-l-elephant-chasse-aux-prejuges Entre une chasse utile et intelligente ou un braconnage aveugle et incontrôlé, il vaut mieux quoi ? Pour Cecil, çe dentiste est un imbécile, mais les réactions engendrées sont largement disproportionné. Il est grand tant que les citadins aillent un peu regarder sans donner de leçons aux gens de la campagne qui savent qu'est la nature.
    • Aldo
      août 06, 13:38 Reply
      Afin d'aller à contre-courant de la zoolâtrie environnante (excellent article du New-York Times)... http://www.nytimes.com/2015/08/05/opinion/in-zimbabwe-we-dont-cry-for-lions.html?smid=tw-nytimes&_r=1
    • Jemid
      août 07, 11:57 Reply
      C'est sur que depuis votre canapé d'où vous signez vos pétitions, vous n'avez pas à choisir entre : mourir sous les obus d'un dictateur, violé puis égorgé par un déséquilibré de Daesh, voir sa famille mourir de faim ou tenter l'impossible en traversant la Méditerranée, en ayant conscience du risque, pour fuir toutes ces atrocités! Continuez à frire vos frites et faites attention vous pourriez vous brûler, l'huile c'est chaud!
  5. schoonaarde
    août 01, 18:06 Reply
    Tiens? Vous avez oublié les milliers de moutons sacrifiés (non-anesthésiés) pour célébrer ce Grand Dieu Plein D'amour et son profète? Non, vous ne l'avez pas oublié. On appelle cela de l'autocensure.
    • Démocrate
      août 02, 17:13 Reply
      Y a aussi les types qui t o r t u r e n t des bulots pour les bouffer... pic,pic. Je ne parle pas des grenouilles aux pattes arrachées... Encore moins des poulpes à la galicienne que l'on ébouillante -trois fois- v i v a n t s Et tous les autres Homardalors, Langoustines et braves mollusques divers. A la sauce Saint Vincent.. ou pas, les moules?
  6. zwetkoff Catherine
    août 01, 18:14 Reply
    Le respect de la vie des animaux n'exclut pas celui de l'être humain. Bien au contraire: la cruauté envers les animaux est reconnue par les criminologues comme une prémisse de cruauté envers les humains.
    • MartineV
      août 02, 08:40 Reply
      Oui, je pense que c'est une remarque très importante, en complément à l'excellente réflexion globale de M. Sel. L'innocence assassinée...nous ne sommes pas indifférents à toutes les horreurs commises à tout moment dans le monde contre les humains, mais pour nous l'animal est l'innocence incarnée. À travers la mort du lion, son abominable agonie, le cynisme du chasseur (américain, cela compte sans doute...), des organisateurs de safaris et des braconniers, c'est sans doute une immense peur du saccage de la nature, avec toutes ses conséquences possibles sur l'humanité elle-même, qui s'est exprimée confusément.
    • Démocrate
      août 02, 18:06 Reply
      Ça dépend. Adolf Hitler adorait son chien et était végétarien. En pionnier, il a fait voter des lois de p r o t e c t i o n des animaux. Il ADORAIT les animaux et leur portait une grande tendresse. Quant aux enfants,malades,handicapés, vieillards, roms, juifs, homosexuels, gitans, politiques et autres...non. C'est que leur viande ne v a l a i t rien. Tandis que celle de son chien, le valait bien. Si ça tombe, il avait même le poil blond. Un peu comme le pense la mémé-à-chienchien de ces s a l a u d s de réfugiés - avec des enfants qu'on a qu'à jeter sous les TGV - sales et pauvres qui fuyent les bombes, la guerre, la misère, l'horreur, la torture de la faim. Cela ne se fait pas, voyons, nous déranger dans notre salon en simili-skai avec toutou à nos pieds, pendant qu'on s'abreuve de propagande télévisée sur docu.animaliers négationnistes de l'animalité, puisqu'on y projette des émotions ethnicisantes sur eux, comme dans les pubs. En fait, on s'en f o u t de ces animaux, ils comblent et amplifient la névrose générale. C'est pour ça qu'on les défend comme et à la p l a c e des enfants. Ces réfugiés, eux, sont des symboles car ils rapellent à mémé petite-bourge immobilisée dans ses substituts névrotiques absolus que l'on peut chercher à s'émanciper. Pas bien,ça. Ah si ces imbéciles se déguisaient en peluches....genre World Wild Life Fund, et autres Jardins Zextraordinaires. (sarcasme on pour les QI d'huîtres, nécessaire de préciser)
      • Marcel Sel
        août 03, 00:34 Reply
        En effet, l'Allemagne nazie a été pionnière en matière de protection des animaux (juste après la Belgique). De grands humanistes animaliers, ces nazis : <em> « le peuple allemand possède depuis toujours un grand amour pour les animaux et il a toujours été conscient des obligations éthiques élevées que nous avons envers eux. Et pourtant, c'est seulement grâce à la direction national-socialiste que le souhait, partagé par de larges cercles, d'une amélioration des dispositions juridiques touchant la protection des animaux, que le souhait de la promulgation d'une loi spécifique qui reconnaîtrait le droit que possèdent les animaux en tant que tels à être protégés pour eux-mêmes (um ihrer selbst willen) a été réalisé dans les faits »3.</em> (source Wikipedia)
        • Pfff
          août 04, 10:25 Reply
          http://www.petshoplovers.com/wp-content/uploads/2013/11/Adolf_Hitler_und_Eva_Braun_auf_dem_Berghof.jpg
        • Aldo
          août 05, 16:25 Reply
          Hitler fut le premier « dirigeant » Européen à interdire la chasse à courre… Preuve qu’aimer les animaux n’est pas forcément synonyme d’empathie. Aux afficionados de Brigitte Bardot bonsoir…
        • u'tz
          août 10, 14:00 Reply
          (@Pfff) à l'époque déjà les bergers belges faisaient fureur...
          • coppola
            août 12, 09:42
            N'importe quoi!
    • Démocrate
      août 02, 18:37 Reply
      Les 'criminologues' n'avaient donc pas de culture, ni de connaissances. Ni de rationnalité. Forcément, c'est encore une 'spécialité' créée par les zaméricains.Très forts dans le semage de petite-bourgeoisie infectant tout, jusqu'a la science et l'Université. Les criminologues disent donc 'Hitler, connait pas'. Ce braaaaave Adolf adorait et protégeait les zanimaux. Donc, il était bon et bien. Surtout pour les zumains. Tous au zoo!
      • Pierre.G
        août 03, 18:51 Reply
        Excusez-moi mais vous mélangez un peu tout..... les sensibilités sont une variable dont il faut tenir compte.... et le boulot des media c'est de les moduler à leur façon.... Après chacun il choisit ce qui le touche le plus.... ne donnez pas de leçon.... je suis engagé pour les animaux, c'est ma priorité, il en a d'autres qui s'occupent des humains.... sans les mépriser, les humains ce n'est pas mon truc. Voilà.
      • dog
        août 04, 11:03 Reply
        Mais, heu... vous êtes un peu con, non ? L'empathie individuelle pour les animaux d'Hitler est une chose bien distinctes des atrocités qu'il a commises. Un contre-exemple (de taille, certes, mais unique et individuel) ne signifie pas qu'une observation faite sur des milliers de criminels est nulle ou que les gens qui affirment qu'être cruel, c'est risquer de devenir encore plus cruel ne reconnaissent pas l'existence d'Hitler.
        • olivierfinn
          août 04, 23:40 Reply
          Ach! Marcel, Marcel, à chaque fois que je te lis, hé ben ça commence toujours par une sorte d'agacement - pas de l'aiguillon Nietzschéen qui donne à penser presque par inconfort si on ne le fait pas, non, un agacement grinçant, crécelant? comme une crécelle, tu vois? Mais bon, comme tu le sais, habituellement, je continue à te lire parce-que je t'aime bien, et que je sais que souvent, plus loin, il y a la suite... Et, bon, je lis donc la suite, comme tu t'en doutes, et à vrai dire, je ne sais pas si je ne finis pas cet article avec une sorte d'écourement qui me fait regretter le crécellement du départ, somme toute assez nigaud et confortable. Ou alors, c'est autre chose: la plaque de chocolat noir que j'ai grignotée en te lisant? Mais même si cette suite d'injustices mises bout à bout, à la queue-leu-leu en définitive devient obscène et que je crois que c'est bien que cette obscénité soit consignée et réfléchie quelque part (dans des blog de Sel ou ailleurs), j'en viens à me demander si les gens n'ont pas un capital indignation à la fin - tout comme le capital soleil auquel on fait fort attention en cette période estivale -, est-ce le cas? En fait, oui, c'est le cas, et c'est sans doute ce qui me retourne l'estomac à la fin de ton post: Toute cette misère scénographiée, scénarisée, posturée même, par la communication de masse nous ampute notre capital d'indignation, de sentiment, d'élan vital vers l'autre. C'est dommage parce-que pouvoir communiquer, ce n'est pas savoir communiquer, c'est probablement ce qui est en train de se passer, les gens hyper-communiquent, ils s'indignent sur la toile, quoi, mais ils ne font rien plus loin. En ce qui me concerne, je ne m'indigne pas (publiquement s'entend) pour tant de choses que cela - en tout cas ta liste est déjà submergeante -, je ne me suis pas non plus indigné pour ce lion d'ailleurs. Je ne le fais pas parce-que, en effet, ça m'empêche d'AGIR, même petitement, à mon niveau, à ma portée - et c'est ce que je n'aime pas dans le corps de ton post: à mon sens, il rature le capital indignation des gens, mais aussi leur capacité à agir. Heureusement, à la fin, il y a la chute que tu loupes assez rarement et qui invite à remettre en question un modèle de fonctionnement, de société, un appareil sociétal. Mais il faut lire jusque là, pour arriver, quasi exsangue à ce petit tremplin que sont les commentaires. Et, à y jeter un petit coup d'oeil, le moins qu'on puisse dire c'est que les claviers chauffent.
        • Démocrate
          août 09, 23:42 Reply
          Emblématique de ce que l'on appelle le biais cognitif. Votre commentaire n'a r i e n à voir avec ce que j'écris. Ce n'est pas dans les médias que l'on apprend la d i a l e c t i q u e, ni la culture politique, historique et la Logique. Bien sur que la projection e n t h n o centrée sur les animaux n'est qu'une des formes - une de plus - de la m a l a d i e appelée narcissisme et puérilisme, cette g r o s s e névrose. Aimer les animaux, c'est a u t r e c h o s e que se se référer aux campagnes publicitaires des médias qui n'apprennent s t r i c t e m e n t rien à personne. Les imbéciles qui suivent B.Bardot, ont provoqué PLEIN de dégâts aux AUTRES animaux pour commencer. ET BIEN SUR QUE C'est LIE à l'extrême-droite et au fascisme et au nazisme. Tout le monde devrait le savoir. 70 ans après. Les phoques (présentons un bébé phoque, pour les névrosés de la projection infantile, c'est mieux) sont des prédateurs COMME les autres animaux. En effet, ils bouffent des POISSONS. (que p e r s o n n e ne défend) En proliférant, ils font donc disparaître l'alimentation des AUTRES animaux qui EUX AUSSI en ont besoin pour vivre. Bravo, les peluches fascisantes émotives gnangnan, c'est fachos et petites mémés. Il suffit que la presse en p a r l e pour que cela soit suivi. Sans médias, pas d'existence et cette h o r r i b l e sous-développement généré par la publicité, l'émotion. Une atrocité régressive de plus. Et la REGRESSION infantile est un des TERREAUX du fascisme. Tout individu NORMAL (et NON EGOCENTRE sur SES petites EMOTIONS) et ADULTE et MATURE le s a i t. Quand j'entendrai les MASSES se m o b i l i se r pour les rats et les pous (ANIMAUX), on en reparlera. Sinon ce qu'ils aiment ce n'est p e r s o n n e (ni eux-mêmes) et encore MOINS les animaux auxquels ils attribuent des caractéristiques humaines. D'ailleurs la protection des animaux a COMMENCE lors de la REVOLUTION INDUSTRIELLE, dans les classes suprérieures et urbanisées, CAR LES ANIMAUX DANS LE MONDE R U R A L étaient AVANT totalement ignorés car UTILES aux travaux RURAUX et à la nourriture. POINT. D'autre part, les populations zimbabwéennes, ELLES, ne connaissaient pas Cecil (rrah cette habitude NARCISSIQUE de donner des petits NOMS humains aux animaux car en REALITE on DETESTE les animaux, puisqu'on en fait des jouets EMOTIFS) Et encore les populations RURALES zimbabwéennes DETESTENT les LIONS car ils sont SOURCE de prédation, de ravages dans leurs champs et d'attaques de leurs poules, vaches ou autres. sans compter qu'ils leur arrivent b i e n entendu (ce sont des LIONS et NON des peluches WORLD WILDLIFE Fund pour névrosés occidentaux) de TUER des HUMAINS a u s s i. Encore une fois l'impérialiste OCCIDENTAL pleure AVANT TOUT sur LUI-MEME. Ce n'est qu'une bagarre ENTRE OCCIDENTAUX qui se permettent UNE FOIS de 'PLUS de s'ingérer dans les pays étrangers SOUS DIVERS PRETEXTES EMOTIFS. Les zimbabwéens n'en ont rien à cirer des émotions p r o j e c t i v e s des petits névrosés occidentaux INCAPABLES de c o m p r e n d r e quoi que ce soit qui ne soit pas EUX.. Etre facho c'est être IMPERIALISTE dans TOUS les domaines. Point. C'est déterminer l'agenda médiatique, les émotions, les intérêts des uns et des autres, bref c'est s'EMPARER DE FACTO de t o u t,.
      • brigitte88
        août 05, 09:52 Reply
        Hitler n'était pas végétarien , (fausse rumeur régulièrement utilisée par les anti végétariens) et les nazis n'aimaient pas les animaux non plus, ils ont testé la solution finale sur les animaux d'ailleurs
        • Démocrate
          août 05, 20:50 Reply
          Connaissez vous les LOIS NAZIES sur la PROTECTION DES ZANIMAUX. Non. C'est CLAIR. Et le reste ... l'immonde petit-bourgois pleurnichant sur ce qu'il imagine des grosses peliches... démontre l'IGNORANCE CRASSE et la veulerie petite-bourgeoise dans toute son HORREUR REPUGNANTE ET VOMITIVE. Para-logique et émotivité petite bourgeoise, victoire de l'illettrisme politique. Bouffe,c'esr du belge!
        • Aldo
          août 06, 13:55 Reply
          Bravo vous citez mot pour mot l'article de vos amis de "one-voice". Bref une belle bande d'illuminés qui voudraient donner plus de droits à leur teckel qu'à un réfugié soudanais. Vérifiez vos sources, car l'historienne (d'art et oui!! Bref une experte) que vous citez (sans le savoir) est Élisabeth Hardouin-Fugier. Regardez son pédigrée vous comprendrez le pourquoi de ses conclusions... Décidément on est pas aidé.
      • Barb
        août 06, 10:53 Reply
        En termes de raisonnement logique, "A implique B" (Cruauté envers les animaux implique souvent cruauté envers ses pairs) n'est absolument pas équivalent à " 'non A' implique 'non B' " (Pas de cruauté envers les animaux => Pas de cruauté envers les humains)... Donc ces criminologues avaient potentiellement plus de rationalité que votre commentaire :)
  7. Philippe Maillard
    août 01, 18:19 Reply
    Qu'est-ce que vous avez raison !!!!! Mais comparaison n'est pas raison... Je ne suis pas sûr que plus d'humanisme nous mènerait à un résultat meilleur... Pour info, en parallèle : http://leseconoclastes.fr/2015/08/lage-des-low-tech/
    • guypimi
      août 02, 14:48 Reply
      Bizarre ! Plus d'humanisme requière en tout cas plus de lucidité sur ce qu'est un Humain et devrait favoriser une attitude plus humanologique. que la logique de l'HUMAIN prime des logiques plus mercantiles.
  8. Fred Lorent
    août 01, 21:46 Reply
    Je ne supporte pas ce genre de réaction. C'est complètement stupide. Si on suit ce raisonnement, celui de la comparaison, alors plus rien n'est possible. Allez y, les gars, comparez moi la Shoah, le Rwanda, Srebrenica, les Indiens d'Amérique, Julie et Melissa, la leucémie de la petite voisine de 8ans... Qui gagne? qui perd? OUI, le fait qu'un bourgeois claque son fric a assassiner des animaux sauvages me choque, et je vous interdis, je répète je vous interdis, de sous entendre que cela "prouve" que je donne plus d'importance à cela qu'à des drames humains. C'est consternant et insultant.
    • Marcel Sel
      août 02, 11:54 Reply
      Je ne parle pas de vous. C'est très bien de s'émouvoir pour un lion. Dommage que personne ne se soit ému pour les 2000 précédents. En revanche, les proportions qu'ont pris la défense du lion Cecil et l'accumulation d'appels au meurtre du dentiste de la part de gens qui ne s'indignent pas quand il s'agit de drames humains juste à côté de chez eux, c'est ça le problème que je soulève.
      • Marie
        août 02, 13:37 Reply
        Ce sont justement des actes comme ce dernier qui mettent en lumière des attitudes que le public (bon ou mauvais, ce n'est pas à nous de juger) réprouve … La proportion délirante des réactions n'a d'égale que celles que les médias et réseaux sociaux en tous genres ont bien voulu en faire. C'est humain. Vouloir tuer le dentiste beaucoup moins. Pour ma part, je trouve que l'on peut s'offusquer de plusieurs choses à la fois. Etre triste et dégoûtée de la mort du lion ne change rien au fait que je m'insurge régulièrement de ce que l'on veut bien partager avec nous … Je ne vais pas faire du "peoplebashing" parce que c'est plus cool dans certains cercles que dans d'autres, je ne vais pas encourager la chasse sportive, et surtout, surtout je ne vais pas comparer … même si ça aussi c'est humain, c'est surtout très con.
      • robb
        août 02, 16:45 Reply
        PERSONNE ????? personne sur la toile facebookéene peut etre ..... mais rassurrez vous nous sommes bien des millions a s inquieter de tous les massacres commis dans le plus grand silence envers des ames pures ......
      • Henri.
        août 02, 17:24 Reply
        Mais qui vous dit qu'ils ne s'indignent pas aussi du reste? Bien sur que c'est un buzz, et un buzz compense par l'ampleur son peu de durée, mais pourquoi croire par principe que ceux que s'indignent de cette affaire ne le font pas du reste? je vous cite "de la part de gens qui ne s’indignent pas quand il s’agit de drames humains juste à côté de chez eux, c’est ça le problème que je soulève." il y a probablement des gens qui laissent crever leur voisin et s'indigne pour la mort du lion, mais qui peut prétendre que c'est une généralité? Et puis si on commence à s'indigner de la mort d'un lion, c'est une manière comme une autre de commencer à s'indigner. C'est le jour ou on s'en foutra vraiment qu'il n'y aura plus rien à attendre de nous.
      • Fred Lorent
        août 02, 21:49 Reply
        " [...] les proportions qu’ont pris la défense du lion Cecil et l’accumulation d’appels au meurtre du dentiste de la part de gens qui ne s’indignent pas quand il s’agit de drames humains juste à côté de chez eux, c’est ça le problème que je soulève." Oui, et bien si c'est pour le soulever de façon aussi plouc, laissez le bien tranquille. Et avant de crier aux dauphins assassins et autres phoques serial killers, je vous invite à lire 2-3 bouquins d'éthologie, plutôt que des références web d'ado boutonneux ("dinosoria", rue 89... WOW la rigueur scientifique, quoi!). Dans vos "40 heures par semaine consacrées à investiguer", vous ouvrez parfois un bouquin ou une parution scientifique, ou bien vous vous contentez juste de blogs foireux? Vous faites de la philosophie comme la poule vole.
        • Marcel Sel
          août 03, 00:52 Reply
          Dans mes réponses aux commentaires, je ne fais pas dans le scientifique parce que je n'ai pas le temps, je prends des articles faciles à trouver. Sur la violence des dauphins, on peut chercher plus en profondeur, si on veut. Je voulais juste montrer que l'idée que seul l'homme tue pour le plaisir (et ce n'est d'ailleurs pas "pour le plaisir" mais pour la satisfaction de laisser ses instincts grégaires s'exprimer, ce qui n'est pas réellement un plaisir — si vous avez un jour dû tuer un animal, vous comprenez de quoi je parle) est absurde.
        • Lachmoneky
          août 03, 11:42 Reply
          Ha Marcel, je tue régulièrement des mouches. Je n'en tire AUCUN plaisir. J'en suis même chagriné, quelque part. Mais je me dis qu'elles ne sont pas vraiment en voie de disparition. Et surtout (aussi) qu'elles ne sont pas utiles là où elles sont. Pour "jauger" l'indignation que peut susciter tel ou tel acte, comparons cela à un Rousse hyper-riche qui se payerait la tête d'un de nos deux Pandas bien connus, nous qui ne sommes que de pauvres peu-développés sans grande défense. La folie humaine n'a pas de limites. Mais l'indignation non plus. Qu'elle se réveille et nous montre une face largement ignorée n'est pas SI mauvais. Dian Fossey (paix à son âme) nous en saura sûrement gré. Triste trentième anniversaire en cette fin d'année! La question est: "Et ensuite? Comment arrêter cette folie?" Et comment arrêter bien d'autres?
        • Vincent
          août 03, 15:07 Reply
          La manipulation des masses a toujours existé et un pauvre roi des animaux tué par un méchant riche, c'est plus vendeur que de pauvres personnes qui cherchent juste à vivre dans un monde sans terreur ... Pendant que l'on s'offusque de cela les puissants font voter des lois qui oppriment les plus fragiles dans l'indifférence générale que ce soit contre le peuple grec ou ailleurs afin de s'assurer de toujours mieux rémunérer les capitaux ...
      • Danslesairs
        août 05, 13:40 Reply
        A mon sens, ce qui a profondément choqué les gens est que ce péquenaud de dentiste ait fait preuve d'une cruauté presque bestiale et qu'il ait été, tellement concentré sur son propre plaisir, qu'il en a oublié sa part d'humanité, de conscience collective. "Les autres on s'en fout après tout !" Le lion Cécil était inconnu du grand public mais c'était pourtant une icône dans le parc dans lequel il évoluait. Des milliers de visiteurs (certainement taxés eux aussi de petits bourgeois-dont je ne fais pas partie ! Ouf, sauvée !) ont eu le plaisir de le voir évoluer dans la savane. Fier et pas farouche, il aimait se pavaner comme un gros poussah, crinière au vent, et mirer dédaigneusement ces pauvres bipèdes que nous sommes soufflant des Whoua, quel bête, quelle classe ! Et bien tout cela, s'en était trop pour notre dentiste sanguinaire. "Quoi, un si beau lion, admiré de tous, rêvé par les enfants, respecté par les grands et moi dans tout ca !! Et moi, et moi, et moi. Bien tiens pendant les vacances, je vais aller me le dézinguer le félidés. On va voir qui c'est le roi de la savane !" Direction le Zimbabwe, le parc Hwange (protégé mais ca, on est pas à une hérésie de plus) et un soulagement de quelques 18 000 euros. Une rendez vous avec un "vendu" du coin qui sait où se cache la bête, quelques heures à la traquer dans les volutes de sable et là, le voilà. Les yeux se croient, se guettent, se scrutent. Une rencontre, qui aurait pu être digne de celle d'une karen Blixen mais non, ce sera celle d'un Ted Bundy, sociopathe sadique qui se délectait d'infliger de la douleur à ses victimes, avant et après leur mort. Il vise, il tire et clack ; une flèche dans le flan, une agonie de quarante heures "ah c'est bon ca, que se soit long, le voir le souffle lourd, court, épuisé, tiens je vais m'installer une petite chaise pour mon "auguste derrière" et je vais laisser le chasseur professionnel finir la tache. Faut pas charrier, je suis jet-lagué Moi !." Et voilà le grand final, on coupe la tête, on sale, on empaille et hop dans le salon de Bibi ! En tuant Cecil, ce monsieur a tout simplement perpétué un acte terroriste, tout comme les Talibans avaient détruit les statues des bouddhas Bamiyan, ou le musée de Mossoul. Ce James Palmer, je pourrai tout à fait l'imaginer entrain de se promener nez au vent dans le Louvres, voir La Joconde, se dire que le tableau lui plait, le décrocher, le mettre à terre et sauter à un pied joint dessus pour effacer ce sourire narquois. Voilà ce qu'à fait ce monsieur, il a sauté à pied joint sur un plaisir qui devrait être pour nous tous, celui d'avoir la chance, la possibilité, l'envie d'observer un animal rare. Alors oui, on s'indigne pour un lion, mais ce lion était un symbole. Et son meurtre est l'acte d'un égoïsme pur, de la volonté de certains (de beaucoup) de vouloir dominer. De plus, l'empathie pour la cause animale ne met pas en péril celle que l'on a pour les hommes, l'un n'empêche pas l'autre. Je trouve ca un peu facile et malveillant ce pointage du doigt de certains qui taxent les amoureux des bêtes d'avoir de sentiments bobos et niais alors qu'EUX, défenseurs des pires bassesses de la nature humaine perpétués sur d'autres humains ont le bon gout d'avoir fait la bonne préférence. Je pense que la cruauté est cruauté quelle qu'elle soit, et que les gens médiocres sont médiocres quoiqu'ils fassent.
        • Pierre Berger
          août 08, 05:55 Reply
          Quel délire... Vous avez un lecteur de pensée pour aller voir dans la tête de ce type, ou quoi ? C'est vraiment un cas d'école de projection, un concept qui semble avoir un peu passé de mode depuis qu'il est devenu de bon ton de piétiner les mânes ce pauvre Sigmund, mais qui me semble malgré tout plus pertinent que jamais. On entend presque vos râles de jouissance quand vous décrivez avec un luxe de détails morbide le sadisme de cet affreux croquemitaine. Ça me rappelle tous ces WASP coincés du cul qui se délectaient en leur temps de l'autorisation qui leur était donnée par le chef du village planétaire de se branler sur la robe de Lewinski. Je crois que c'est Montesquieu qui disait un truc du genre "on se sent tellement meilleur après avoir pleuré un bon coup" (enfin il devait le dire mieux que ça, c'est juste l'idée que j'en ai retenu). Pour moi cette histoire de roi-lion c'est juste ça. Un sujet parfaitement inoffensif, complètement fantasmé, qui permet d'excréter son trop-plein de frustration dans des toilettes bien aseptisées en pétant aussi fort qu'on veut et sans risquer d'attraper des maladies. Un peu comme un match de foot, mais en mieux, parce que là le but c'est de zigouiller l'arbitre et chaque spectateur-acteur-citoyen-du-village-planétaire reçoit un fusil à l'entrée.
      • Krys
        août 09, 17:38 Reply
        Rhooo Marcel Sel vous êtes bien mal informés Merci robb
  9. Alexandre
    août 02, 01:08 Reply
    La différence est que l'animal homo sapiens sapiens tue pour le plaisir depuis très longtemps, ses congénères et les autres animaux, qu'il y en a 7 milliards, et qu'il extermine toutes les autres espèces par la même occasion. Les autres animaux attaquent et tuent des homo sapiens sapiens la plupart du temps soit pour manger, car homo sapiens sapiens leur a pris tout leur habitat et nourriture, soit car ils ont été attaqués ou provoqués, qu'homo sapiens sapiens s'est immiscé sur leur territoire. Finalement, tournons la reflection vers notre espèce toute entière, car le point commun le plus important entre toutes ces morts et celle du lion, c'est que le meurtrier est homo sapiens sapiens.
    • Marcel Sel
      août 02, 12:16 Reply
      Il est rare que l'homo sapiens sapiens tue pour le plaisir, en fait même la plupart des chasseurs actuels mangent le produit de leurs chasses (ah, un bon canard sauvage… ). C'est le cas chez Walter Palmer bien sûr mais proportionnellement au nombre d'animaux tués pour nourrir l'homme, ceux abattus pour le plaisir, c'est très, très peu. Quant aux animaux qui tuent pour "le plaisir" (même chez l'homme il s'agit plus de satisfaire une pulsion morbide, ce que je ne considère pas comme un "plaisir"), je vais sûrement décevoir bien des amoureux de la nature, mais le dauphin est une véritable ordure ambulante, un dégueulasse, un assassin, bref, — oh, vais-je oser la comparaison ? — un DENTISTE des mers. Eh oui, Flipper tue pour le plaisir, viole, et quand il est puissant, il s'arroge des droits de chasse aux plus faibles. On peut aussi parler des chats qui torturent les souris. Ou des lions qui bouffent les petits de Cecil pour prendre le pouvoir. Ou les singes infanticides et cannibales… Ou des phoques qui jouent aux serial killers avec des marsouins… Pourtant, ce sujet (les animaux qui tuent sans nécessité) est devenu tabou dans notre société. Au XIXe siècle, c'était pourtant acquis. À l'époque, on pouvait constater qu'après le passage d'un chien errant ou d'un loup, le poulailler était un véritable charnier, alors que seules deux ou trois poules avaient effectivement été mangées. http://www.dinosoria.com/dauphin.htm http://blogs.rue89.nouvelobs.com/infusion-de-sciences/2011/06/22/infanticide-cannibalisme-les-animaux-nous-ressemblent-210330 http://french.peopledaily.com.cn/n/2014/1128/c31357-8815311.html
      • Rivière
        août 02, 18:37 Reply
        Ca, c'est idiot Msieur Sel ! C'est de l'anthropomorphisme tout bête : vous tombez au même niveau que ceux que vous décriez... Quant à moi, je me dis "pourquoi et au nom de quoi l'espèce humaine aurait elle plus de valeur qu'une autre ?" Je regarde donc bêtement dans wikipédia et j'y vois qu'au maximum il reste 30.000 lions (panthera leo)... Alors, en supposant qu'il y a 7.000.000.000 d'humains (homo sapiens sapiens), si on calcule froidement, on arrive à : 1 lion vaut environ 233.333 humains Ca fait réfléchir... Selon ce raisonnement, tuer un lion, c'est un vrai génocide de masse !
        • Marcel Sel
          août 03, 00:40 Reply
          Oui, les lions sont menacés. Il y a d'autres animaux, plus petits, qui sont menacés, mais ils n'ont pas la charge romantique du roi des animaux, n'est-ce pas ? Évidemment, si Walter Palmer avait chassé un diable de Tasmanie http://www.linternaute.com/nature-animaux/animaux-sauvages/20-especes-menacees-d-extinction/le-diable-de-tasmanie.shtml, tout le monde s'en serait fichu. Ce n'est pas la valeur intrinsèque du lion en tant qu'animal (comme un autre) qui joue ici d'activateur, c'est la charge émotionnelle que l'humain accorde à ce prédateur-là, parce qu'il est en mesure de tuer l'homme. Là encore, il ne s'agit pas vraiment de la nature, ni du lion en tant qu'animal, mais de la représentation que l'homme en a.
        • Rivière
          août 04, 18:58 Reply
          En voilà une idée qu'elle est bonne : il faut faire en sorte que la chasse redevienne une véritable épreuve ... Finis les fusils et autres armes à feux, terminés les arbalètes arc et autres armes de distance ! Si tu veux chasser, tu n'auras qu'une dague de max 10 cm de lame ou un épieu avec une pointe noircie au feu pour chasser le lion, le sanglier, l'éléphant ou tout autre gibier... et surtout pas d'aide sauf des gars pour récupérer ton corps quand tu auras échoué car il ne faudrait quand même pas que ces pauvres bêtes s'empoisonnent en te dévorant (avec toutes les crasses que l'industrie agro alimentaire ta fait avaler, t'es un vrai poison)...
      • Démocrate
        août 02, 18:55 Reply
        De toute façon, moi, j'ai le coeur qui se f e n d quand je vois un type avaler une h u î t r e. Je pense qu'elle souffre et en plus, elle ne crie même pas. Elle souffre en silence, comble de l'innocence-qui-n'a-rien-demandé-à-personne sacrifiée. C'est un signe d'inhumanité. Et pire, elle ne passe même pas à la télé, dans les journaux, et sur les médias sociaux. On l'occulte, ce qui est un signe de-ce-qu'on-nous-cache-tout-on-nous-dit-rien. Et que penser du caviar, oeufs de beluga, sacrifiés aux riches plaisirs des riches? Encore une fois, on nous-ne-dit-rien. Pauvres innocents. Ces oeufs de beluga, ce sont nos enfants. Pourtant. Quoi, on me dit qu'ils n'ont pas de poils?
  10. Steph
    août 02, 01:08 Reply
    À ceux qui critiquent le lynchage du lâche tueur de lion : Je désapprouve ces remarques. Chacun a sa façon, con ou pas con, exprime sa désapprobation et sa colère face à ce genre d’individus qui se croient tout permis par l’argent. Certains ne le crient pas, mais chasse l’humain de la même façon. Dans le cas présent Walter Palmer, un dentiste mégalo qui n’est pas a son coup d’essai. Il y a quelques mois, Corey Knowlton a tué un rarissime rhinocéros noir pour 350.000 dollars. Cette suprématie du fric des Américains (et des autres !) pour tuer doit s’arrêter et doit être punie par les juridictions. Que ce soit Cécil ou les 5663 autres lions ou autres bébête en disparition, qui n’ont rien demandé. Qu’il s’entre tue dans les universités centres commerciaux ou cinéma est une chose qu’ils doivent réglé entre eux. Aux quatre coins du monde, de n’importe quels façons. Mais il est temps de leur apprendre par la justice (et non par le crime) qu’ils n’agissent pas en toute impunité en exterminant des pauvres animaux qui ont eu le malheur de croiser des homo sapiens. Au lieu de jouer les grandes gueules derrière vos écrans, qui est prêt à agir, tant bien que mal, pour stopper ces pratiques barbares. Pas grand monde. Rien de tel qu’un écran pour se protéger. Alors c’est tellement facile de critiquer. Que les abrutis adepte de la guerre de la violence etc. s’occupent de leurs nombrils et de leurs conflits. Mais touche pas au Grisbi !
  11. Patrick Pircak
    août 02, 01:32 Reply
    oui , mais ce qui choque ici c'est que le dentiste est américain , pays qui veut donner des leçons de démocratie et qui se croit de moralité supérieur ....
  12. Hansen
    août 02, 06:43 Reply
    Pour être encore plus sadique on pourrait dire cyniquement que Sadik aura épargné aux anglais la peine de devoir le faire reconduire dans son pays. En attendant je n'ai pas compris comment il se fait que l'OTAN approuve le massacre des kurdes.
    • Démocrate
      août 02, 14:50 Reply
      Les Kurdes sont socialistes ou piiiiire communistes. Femmes y comprises. Et hommes. Excellent(e)s combattant(e)s. (Et même si ceci n'est pas un argument politique ou géopolitique, notons que belles de surcroît, si l'on visite médias sociaux, l'égalité les rend magnifiques-regards, visages, corps, attitudes...une véritable gifle, évidente baffe de grande envergure à la soumission à la pseudo esthétique obligatoire du faux tout-en-plastique moche-vulgaro-commercial-bas-de-gamme-partriarcal-absolutiste occidentalo américano-européenne-tu-seras-pute-ou-putassière-ma-fille-c'est-comme-une-vache- VU à la télé.-où-journalistes-animateurs sont prescripteurs de n o r m e s visuelles, sémantiques et tout le reste) Elles ne revendiquent pas une place-à-égalité dans les conseils d'administration des multi-trans-nationales ou au pouvoir politico-économique. Elles ne revendiquent pas le droit à des vacances avec domestiques sur exploités pour les servir et pour leurs caprices de parvenues vulgaires et sans manières exhibées haut et fort. Ni le droit de parquer leur bagnole - aussi grosse que celle d'un mec - où elles veulent quand elles veulent. Etc.... Ne sont pas assez classe moyenne petite-bourgeoise vulgaire et bas de gamme mental, politique, qui compose la majorité de l'électorat européen. (et qui a été fabriquée-mise en place dans ce but par ailleurs) Dupont LaJoie s'éclate en Europe et a des 'indignations' à la Brigitte Bardot, sans profondeur et illettrées sentimentalement superficielles, donc puérilissimes. Kurdes? Pas bons. Dangereux même. Ils révèlent par leur victoire, leurs actions, tout en plein jour. On n'aime pas être exposés, nous. Quelle impudence, ces kurdes! Et ne parlons pas des autres, des native americans, des arborigènes, des latinoaméricains, des africains, des arabes, des asiatiques, et des milliers de profiteurs-tueurs, ni surtout de GEOPOLITIQUE USA, etc... et surtout pas du capitalisme-au-bonheur-des-dames-Nana-et cetera. Cétacé. C'est assez. Bon, c'est pas toussa, mais qu'est-ce qu'on mange au bar-buffet low-cost satisfait? Le touriste n'attend pas. Il profite. Brgitte Bardot - nom prémonitoire, celui-là, bardot=âne - non plus. Le fascisme avance, c'est tout ce qui compte.
      • denis DINSART
        août 03, 15:42 Reply
        Rectification Monsieur Démocrate: Le bardot, ou bardeau, est un équidé hybride issu du croisement d'un étalon et d'une ânesse. Il est parfois confondu avec le mulet et la mule, issus du croisement réciproque entre un âne mâle et une jument.
  13. Hansen
    août 02, 06:55 Reply
    Pour suivre un peu plus le raisonnement sadique de notre gouvernement NVA qui fait des économies préféremment dans le social, on peut se demander pourquoi ils ne privilégient pas plus l'euthanasie que les médicaments et autres soins. Cela leur ferait une belle économie et pour longtemps.
    • Démocrate
      août 02, 15:00 Reply
      Ne vous inquiétez pas. Les médecins et les hôpitaux le font. De facto. Pour les prisonniers aussi (prisons délibérément pourries, trafics de prisonniers et de malades entre la Belgique et les Pays-Bas, ça rapporte, tu m'achètes 100 prisonniers et je t'achète 100 malades) Oh pas de soins, trop cher, pas assez de médecins,blabla.. dis, tu ne penserais pas que ...l'euthanasie... Le seul pays au monde à le faire en grande envergure. Les vieux ne sont pas des lions, les enfants non plus et les malades encore moins. Ils encombrent. Les hôpitaux, les familles-qui-.n'en-peuvent-plus, et maiiiiiirde.. hop. C'est la lutte des places. Qui ne dit mot consent. L'hyprocrisie est sauve, nous allons l'appeler 'liberté'
  14. José
    août 02, 07:06 Reply
    Beau texte , vraiment . Mais pas le droit de s'indigner pour ce lion parce qu'il y a pire . Mais on ne s'indigne pas "à la place d'un autre crime ". Pourquoi toujours vouloir faire la morale aux autres ?
    • Marcel Sel
      août 02, 12:20 Reply
      On peut bien entendu s'indigner contre la chasse au lion en Afrique. Ou contre le mauvais usage que le dentiste fait de son pognon. Ou contre cette soi-disant chasse à l'arc où des sherpas se chargent de vous rapprocher l'animal pour que cette chasse ne soit pas trop difficile. Oui, oui. Mais cette pointe d'énervement contre un seul chasseur parce que le lion était beau, c'est la révolution française revue et corrigée par Point de Vue images du monde.
      • Shakuhachi
        août 02, 12:51 Reply
        "Mais cette pointe d’énervement contre un seul chasseur parce que le lion était beau, c’est la révolution française revue et corrigée par Point de Vue images du monde." On pourrait dire la même chose à partir du boutchou palestinien brûlé vif avec les siens. L'abomination israélienne est quotidienne. Elle ne se cantonne pas dans les exactions de quelques troufions à peine plus colons que les autres. C'est tout le système israélien qui est tumoral. Les Juifs israéliens qui se disent horrifiés par ce meurtre n'y changeront rien : on n'amende pas un tel système.
  15. Isabelle Perée
    août 02, 08:15 Reply
    Il ne s'agit pas "juste" d'un dentiste qui a tué un lion mais du symbole d'une victoire du capitalisme. Une de plus ! Un milliardaire qui soudoie pour obtenir l'autorisation de tuer, et quand je dis tuer, je suis bien en deça de la réalité puisqu'il s'agit d'un massacre après une traque de 40 heures. Victoire de la richesses sur le faible. Voilà ce que cette mort odieuse du lion Cêcil nous inspire et voilà le pourquoi de cette indignation amplement justifiee.
      • Démocrate
        août 02, 15:06 Reply
        Voyons, le capitalisme, ça n'existe pas! D'ailleurs, il est appelé autrement. Faudrait pas que l'on brise les tabous. Le pasteur du coin n'aime pas ça. Ni ses avatars ni ses comportements ni la prédation ni le mépris ni l'exploitation ni la pauvreté. Tout ça, c'est de votre faute. Foutez-vous ça dans le crâne. Et répétez. Signé : la famille Cambden des USA. On a bien appris sa leçon.
      • Isabelle Perée
        août 02, 16:51 Reply
        Le fait de s'indigner pour Cecil n'enlève rien à notre indignation encore plus profonde lorsqu'il s'agit d'êtres humains. Comme se plaisent à dire certains " pas d'amalgames !" Et nos coups de gueules n'ont pas besoin d'être justifiés. Ici,il s'agit encore de coups de gueule de la gauche bien pensante donneuse de leçons qui croit qu'elle sait tout et qui imagine surtout qu'elle plafonne en intelligence. Il y en a aussi qu'on ne voit jamais s'émouvoir de rien sur les réseaux : ni de la cause animale ni de la cause humaine. Est-ce pour cela qu'ils sont indifférents ? Je suis étonnée, voire consternée de cette analyse basique sans aucun fondement.
        • Marcel Sel
          août 03, 00:24 Reply
          Je n'ai rien contre l'indignation animale. Mais Cecil+Palmer fait 76 millions de références Google : Suruç+IS (30 morts, jeunes socialistes qui allaient pacifiquement aider à reconstruire Kobane), 6,7 millions. Soit plus de 10 fois moins. En fait, l'ensemble des questions dont je parle dans l'article totalisent probablement moins d'indignation que Cecil le lion. À vous de voir si c'est si bête de le faire remarquer et de remettre certains indignés du dimanche à leur place.
      • Isabelle Perée
        août 02, 17:02 Reply
        Evidemment ! Tout tourne toujours autour de cela et je suis étonnée que vous n'en soyez pas davantage choqué, vous qui défendez les valeurs de gauche !
    • Aldo
      août 05, 18:44 Reply
      Vous avez déjà mené l'enquête? Voutes savez qu'il y a eu corruption? Ou vous répétez "bêtement" (sans mauvais jeu de mot si j'ose dire) ce que vous avez lu?
  16. Salade
    août 02, 09:57 Reply
    Mais pour Cecil , le lion c'était métro goldwijn mayer et pas paramount d'ailleurs c'était 200 et pas 2000. Les médias mondiaux sont les médias américains: une seule pensée, une seule image, une seule et même idéologie colportée par des agences de presse idoines, un peu comme le verso du petit farçeur..
  17. Alain Dardenne
    août 02, 11:07 Reply
    Les hommes sont collectivement responsables de ce qui leur arrive. Ce n'est pas le cas des lions d'Afrique et des bouddhas de Bamiyan.
  18. la-nebuleuse
    août 02, 11:49 Reply
    J'avais aussi écrit un billet sur cet évènement dont la disproportion me frappait...j'envisage aussi l'hypothèse selon laquelle les gens sont noyés sous le nombre de drames et de problèmes en apparence inextricable. Là, on leur donne une histoire si simple à saisir ! dont les deux protagonistes sont bien identifiés, et dont l'un des deux est la vraie figure du méchant. C'est de l'indignation facile, un moyen de pouvoir enfin exprimer toute sa rancoeur en la focalisant sur un individu...malheureusement au détriment d'une réflexion plus poussée sur le système (pluriel) qui peut conduire à ce type d'incident
  19. Etienne
    août 02, 12:43 Reply
    Et bien voilà un bel article qui joue sur la culpabilité d'autrui !! Voilà une personne qui nous dit sur quoi nous pouvons (et devons) nous indigner, et sur quoi ce n'est pas la peine. Avec ça, nous irons loin, c'est sur. Qui êtes vous pour vous autorisez cela ?? Je m'indigne avec l'intensité que je veux sur des événements qui ont plus ou moins d'importance à mes yeux, qui ne sont pas les vôtres, en l'occurrence. Dans ce cadre, la mort de Cécil est importante car elle est un symbole. Un symbole dont la vindicte populaire s'est emparé avec authenticité. La finance est en train de massacrer les plus fragiles. Les nantis peuvent transgresser. D'une façon générale cet acte ( ce meurtre) illustre bien ce qui se passe au niveau international en ce moment, ceux qui ont le pouvoir massacrent sans vergogne, ou exploitent ( ce qui revient au même mais qui est plus lent) les plus fragiles. Alors quand je lis des articles qui jouent sur la fibre des émotions ( répétition de "car Walter Palmer a tué le lion Cécil" qui transforme la tragédie en mascarade), je me dis que je me retrouve en face d'une certaine forme de censure et de tentative de manipulation de la pensée collective. En somme quelqu'un qui dit au Peuple contre quoi s'indigner et contre quoi ne pas s'indigner. Quelqu'un qui entend nous apprendre ce qui est important de ce qui ne l'est pas. En somme qui fait la morale. De quel droit ???
    • Marcel Sel
      août 02, 16:33 Reply
      Du droit à la liberté d'expression, mon cher ami. Par ailleurs, je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas défendre Cécil.
  20. Junckers
    août 02, 13:02 Reply
    Déjà, il y aurait des priorités morales... les vôtres bien-entendu puisque tout le monde devant le théatre du monde ne peut que penser de la même façon... c'est votre conception de la liberté. Alors, vous avez la dent dure dès que l'on bouleverse l'ordre évident des priorités même si réfléchissant un quart de seconde vous auriez compris que de Cécil, tout le monde se fout et qu'il s'agit d'abord du symbolique prédateur américain qui de son argent se permet encore et toujours de jouer sur tous les fronts, politiques, économiques, sociales, écologiques l'obscène théatre de son impérialisme. La dérisoire question de l'importance relative de l'horreur au milieu de l'horreur démontre l'inefficacité de la pensée révolutionnaire actuelle. Pire, elle sert les desseins de l'ennemi. Chercher un ordre moral dans ce système, c'est déjà le cautionner.
    • Marcel Sel
      août 02, 16:35 Reply
      Si de Cecil tout le monde se fout, pourquoi des dizaines de milliers d'appels à tuer le dentiste ? Désolé, je pars de faits pas de fantasmes.
      • Junckers
        août 02, 18:50 Reply
        Tout aussi symbolique... c'est un meurtre virtuel! Fantasmes et symboles sont aussi des faits et doivent être lus comme tels... Toute la production cinématographique use de cet artifice et ne perd en rien de sa pertinence. Autre piste, les gens sont peut-être plus concernés aujourd'hui par la destruction de leur environnement que par tout autre chose... est ce scandaleux? Je pense que s'offusquer de ce genre de phénomène ne mène à rien parce qu'il n'y a pas d'ordre d'importance transcendant celui que chaque individu se construit. On peut le regretter, mais c'est un fait.
        • Marcel Sel
          août 03, 00:43 Reply
          Ah, si les protestataires ne venaient pas en 4x4 devant chez le dentiste, on pourrait espérer que la préservation de la nature les chipote vraiment. Hélas…
  21. Patrick Hannot
    août 02, 13:24 Reply
    Comme si on n'avait pas le droit de défendre le droit des animaux à vivre sous prétexte que l'on tue des humains ! Pour moi, c'est la même chose. Ce sont d'ailleurs souvent les mêmes salauds qui font les deux. Celui qui est capable d'abattre un animal pour son plaisir est capable d'abattre un homme. Ce richissime américain n'est que la toute petite partie émergée de l'iceberg de la cruauté humaine. Croyez-vous qu'un défenseur de la cause animale est assez stupide pour ignorer tout le reste? Je me sens insulté par votre caricature.
    • Marcel Sel
      août 02, 16:48 Reply
      Cher Patrick, c'est tout simplement faux, je connais des chasseurs de nos régions qui trucident la palombe et le canard à l'automne, j'en connais même qui trucident du chevreuil ou du sanglier et je n'en connais aucun qui me paraisse dangereux pour la communauté, ce serait plutôt le contraire parce que tuer l'animal qu'on va manger implique un travail sur ses propres instincts. Au contraire, certains tortionnaires adorent les animaux. Christiane F, 13 ans, drogués, prostituée, archibattue par son paternel pendant toute son enfance a écrit qu'elle l'admirait quand même "parce qu'il aimait les animaux". Même Hitler fut désespéré quand Fuschsl, le terrier blanc qui lui tenait compagnie dans les tranchées (et qu'il dominait) a disparu. Ça ne l'a pas empêché de devenir le plus grand criminel de l'histoire. Donc, non, ce n'est pas parce qu'on tue des animaux qu'on a une propension à tuer des gens. Quant au défenseur de la cause animale, il a tout mon respect. Pour autant qu'il n'en fasse pas une exclusive.
      • Audrey
        août 03, 00:34 Reply
        Marcel Sel, de quel droit pouvez-vous décider de la cause que défendent les gens ? L'être humain est une cause perdue, une espèce vouée à s'autodétruire en commençant par détruire tout ce qui l'entoure, alors si certains préfèrent s'atteler à défendre des êtres qui ont été trop longtemps considérés comme faibles et secondaires, plutôt que la cause humaine, moi je leur dis bravo ! Quant à ceux qui défendent la cause humaine, je vais pas essayer de les convertir à la mienne en leur disant qu'ils oublient les milliers d'animaux tués chaque jour, pour manger, par plaisir, pour le sport, pour l'argent, ...
        • Marcel Sel
          août 03, 19:39 Reply
          Chacun défend les causes qu'il souhaite. Mais quand 10 fois plus de gens défendent un seul lion en oubliant les principes élémentaires (on peut réellement parler de lynchage social), il me semble qu'on peut remettre les choses en perspective. Cfr aussi l'incompréhension des Zimbabwéens devant ce qu'ils considèrent comme une protestation de "privilégiés" (j'ai bien choisi mon mot) : si un dentiste avait tué un noir au Zimbabwe, il n'y aurait pas eu un tel tollé. Choisis ton camp, camarade, comme on dit.
    • Françoise
      août 02, 19:50 Reply
      Les animaux sont plus faciles à aimer que les humains : ils ne sont ni hypocrites ni intéressés et surtout ils ne jugent personne
      • Marcel Sel
        août 03, 00:47 Reply
        Oui, euh, l'hypocrisie chez les animaux m'a été révélée par un braque qui s'est laissé caresser et m'a chopé au cou dès que j'ai baissé la tête. Si je ne m'étais extirpé très vite, il me tranchait la carotide. J'aime les animaux pour ce qu'ils sont, mais ça veut dire aussi que je ne leur prête pas de qualités qu'ils n'ont pas forcément.
        • Peter
          août 03, 21:19 Reply
          Marcello, ce braque était sans doute un flamand ! ;-)
        • trucmuche33
          août 08, 08:06 Reply
          Ce Braque était branque, ca arrive chez les humains aussi.
  22. Henry Cornil
    août 02, 13:33 Reply
    L'auteur de cet article est plutôt habile, dans l'art de dire et faire croire ce qu'il veut. Il aurait du se faire avocat ; vous savez, ces gens dont le métier consiste à défendre brillamment une cause aujourd'hui et son contraire demain, selon qui le paie. Il ne s'est apparemment pas posé la question de savoir si ceux qui manifestent à longueur d'année contre - l'attitude d'Israël en Palestine - l'attitude de l'État Islamique visi-à-vis des populations et du patrimoine mondial - le viol des femmes en RDC comme arme de guerre - la main-mise de Monsanto sur notre économie et notre environnement par le biais de pots-de-vin - la non prise en charge du problème des sdf et des précaires par l'État - l'état préoccupant du réchauffement global - les banksters qui nous tiennent sous la férule avec une fausse dette - je continue ? Je peux en mettre trois pages comme ça... Il ne s'est donc apparemment pas posé la question de savoir si ces gens-là étaient aussi ceux qui se sont offusqués qu'un dentiste surpayé puisse se permettre d'abattre un animal en voie d'extinction juste pour s'amuser, alors que chaque année, plusieurs dizaines d'espèces animales et végatales disparaissent. Je suppose qu'il doit bien gagner sa vie, avec le talent d'entourloupeur dont il fait preuve. Pendant combien de temps encore ? Là n'est pas son problème. Il semble être tellement monotâche qu'il est incapable de voir plus d'un problème à la fois. Et le problème sur lequel ses oeillères le focalisent pour le moment n'est pas le mur dans lequel on se dirige.
  23. Ju
    août 02, 14:12 Reply
    ouais sauf que les merdes qui nous arrivent on les crée nous même. les bestioles n'ont rien demandé, et j'espère bien qu'elle nous survivront, nous ne sommes que destruction sur cette planète.
  24. Marc viot
    août 02, 14:30 Reply
    Plusieurs milliers de milliards d'êtres vivants massacrés chaque année par l'espèce "dominante" - 160 milliards d'êtres vivants terrestres par l'elevage (DT 60 milliards pour la consommation de viande) - 1000 à 3000 milliards d'être marins par la pêche Plus de vies que dans toute l'histoire humaine par des consommateurs incapables de se nourir dans une confrontation d'être à être avec des armes que leurs neurones ont conçu et fabriqué. Mais continuez à défendre ceux qui se nourrissent de l'esclavage et du massacre et de la disparition de la vie libre cet sauvage au profit de l'idiocratie grandissante.
      • Patrick Hannot
        août 02, 18:40 Reply
        Je ne sais pas si Monsieur Viot est végétalien, mais moi je le suis. Je milite comme je le peux pour toute une série de causes humanistes même si l'humanité me désespère. Nous sommes actuellement l'espèce dominante sur cette planète parce que nous sommes l'espèce la plus rusée et la plus cruelle. Ce que je reproche à votre article, et je vois que je ne suis pas le seul, c'est que vous sous-entendez que la défense de la cause animale exclue toute autre cause à défendre.
        • Marcel Sel
          août 03, 00:41 Reply
          Non, je ne sous-entend pas ça. C'est une lecture tronquée, sinon, je n'aurais pas parlé des chasses organisées et des milliers d'autres big ones tués.
        • Vincent
          août 03, 15:27 Reply
          Et donc la culture intensive des palmistes, du soja, du maïs ... ne détruit pas l'habitat de la vie sauvage que vous protéger tant ? Comme on l'a si bien dit plus haut il y a 7 milliards d'êtres humains sur terre et il faut les nourrir. Leur habitudes alimentaires étaient différentes mais les multinationales sont en train d'"harmoniser" leur manière de vivre. Vous êtes végétalien, je respecte ce choix, ce qui m'offusque c'est la manière que les "bobos bien pensant" utilise pour culpabiliser ceux qui ne pensent pas comme eux ... Et je ne vois pas ou Monsieur Sel a insinué que la défense de la cause animale exclut les autres causes ... On parle juste de nombre ... et 10 fois plus de personnes qui pleurent un lion que de gens qui se penchent sur un attentat ayant fait des dizaines de victimes innocentes, cela résume bien sa pensée ... Mais continuons à vivre avec des oeillères en pleurant le pauvre Cecil ... assis bien confortablement dans son fauteuil ... jusqu'à ce que d'autres attentats (guerres) se produisent en Europe et mettent les gens à la rue et peut-être comprendrez-vous pourquoi tant de réfugiés essayent d'arriver chez nous ...
          • Marcel Sel
            août 03, 19:33
            En effet, l'Europe occupe en terres arables dans des pays en détresse aquatique l'équivalent de l'Allemagne. Cette eau est utilisée pour produire nos légumes au détriment des paysans locaux et populations locales. Il est vrai qu'une partie de ces terres servent à produire le biodiesel (les écologistes se sont un peu plantés sur le coup) et une autre, la nourriture pour le bétail. Mais le fait est là : pour nous nourrir, quoi que nous mangions, nous pillons l'eau de pays émergents qui en manquent déjà.
        • brigitte88
          août 05, 10:03 Reply
          les cultures pour l'alimentation du bétail sont bien plus destructrices des surfaces agricoles et de l'eau potable, cat il faut bien les nourrir ces milliards d'animaux mangés par l'homme tous les ans, l'insulte suprême de bobo pour qualifier ceux qui veulent éviter de pourrir la planète un peu plus est toujours de mise bien sure, alors que la viande est pourtant l'alimentation des riches et de ceux qui ne veulent pas aider les peuples victimes du réchauffement climatique , de la désertification, etc... http://www.terresacree.org/mediter.htm (j'ai pris un lien au hasard, vous en trouverez d'autres si vous prenez la peine de vous informer)
  25. debrabant
    août 02, 14:51 Reply
    Bjr à tous, je pense qu'il se passe e effet des choses bcp plus graves dans le monde que la mort d'un lion qui faisait sois-disant au passage la joie des "safariens huppés" mais bon nous sommes tellement influencés par les médias pour des broutilles que ces derniers cherchent l'audiance maximale et se focalisent sur ces broutilles et pdt cetemps on ne parle pas des vies humaines qui sont supprimées par l'homme lui même. Mais bon là les enjeux economiques MONDIAUX sont bcp plus important qu'un lion à 50.000 dollars ....donc on se rabbat vers ce genre de fait-divers pour occuper l'esprit des gens qui ne comprennent rien à la chasse animale (tradition qui perdure depuis des millénnaires ....éh oui !!!!!) et pdt ce temps la mort des humains font grossir les caisses de nos états qui dirrigent le monde :-(
    • Audrey
      août 03, 00:21 Reply
      La chasse, une tradition ? Les humains se font la guerre depuis des millénaires, c'est donc une tradition aussi ? A l'heure actuelle, la chasse n'est plus une tradition, c'est un acte de cruauté, point. Nous avons évolué, nous comprenons plus de choses maintenant qu'il y a des millénaires, et la chasse ne devrait pas perdurer. L'être humain chassait pour manger, pas pour prendre un selfie avec un animal mort (que vous ne mangeriez pas je pense!) juste pour frimer...
      • Marcel Sel
        août 03, 01:03 Reply
        Bien sûr que cette chasse-là est stupide et qu'elle devrait être interdite. Cela dit, il semble bien que des réserves africaines l'encouragent parce que c'est un des rares moyens de se financer et donc de préserver des animaux. Ça peut avoir l'air absurde, mais c'est ce qui a valu à un Américain de payer 320.000 dollars pour chasser un rhinocéros de la manière la plus légale qui soit. Par contre, la chasse en vue de se nourrir est un exercice différent où au lieu d'acheter un bout de viande tué par autrui, on comprend le geste d'abattage puisqu'on le pose. Je ne suis pas chasseur et je ne tue pas moi-même les animaux que je mange mais je comprends ce raisonnement. La question de savoir s'il est sincère ou pas, c'est autre chose. Mais si on devait tuer soi-même chaque animal qu'on mange, je pense qu'on en tuerait et mangerait beaucoup moins. My two cents.
  26. Bob le viril
    août 02, 15:48 Reply
    Je vois pas ou est le problème... les humains ne sont pas une espèce en voie de disparition.
  27. Le sans nom
    août 02, 16:20 Reply
    Désolé, moi, je préfère les animaux... Pour les mêmes raisons que vous venez de lister. Donc faut pas pleurer après quand les gens ressentent plus d'empathie pour un lion innocent que pour les humains.
    • Démocrate
      août 03, 10:12 Reply
      Copier, c'est pas bien. 'tention aux Droits d'Auteur...!! Adolf Hitler l'a dit et fait avant vous celle-là. Il préférait lui a u s s i les animaux. AU-DESSUS des humains. Pour lesquels il ne 'ressentait' rien. Et scandale... à Auschwitz, on n'a gazé que les pous (ces braves bêtes). Rien vu d'autre que ça...non? Je ne suis pas humain,coincée dans l'immaturité et la frustration, je me déteste. Donc, vous vous détestez vous-même et comme papa-maman ne vous ont pas reconnue comme h u m a i n, ben... vous non plus. Forcément.Pas aimée, détestée, vous transmettez le message dont vous vous contentez d' "être" le produit et l'OBJET. Ne jamais arriver à maturité affective, papa-maman ne le voulaient pas. On était perplexe devant le nombre de suicides en Belgique (pour le bien de l'hypocrisie et du budget surtout, nous l'avons rebaptisé 'euthanasie-pour-abréger-les-souffrances-insurmontables). Maintenant, on a compris. Peuple malade mental, toujours faire comme ça. Peuple malade mental lui toujours vouloir que les autres soient malades comme lui ou bien ne soient p a s.
  28. Usul
    août 02, 16:47 Reply
    Forcément ... Et je me suis moi-même interrogé il y a qq jours en me demandant de quel droit j'étais scandalisé alors qu'il y avait tellement de choses plus importantes que la vie d'un lion. Problème : on ne peut plus alors vraiment s'indigner de quoi que ce soit ! Interdit. Ah ben oui, le meurtre gratuit et bête de Cecil est moins important que le meurtre imbécile des Palestiniens. Mais celui-ci pâlit sensiblement face aux atrocités se passant en Afrique. Lesquelles, vis-à-vis de la Shoah ... Et ce crevard de Dieudonné te dira que pleurer sur la Shoah est une insulte aux victimes de l'esclavage. Bref, finalement, je pense qu'on ne devrait s'indigner QUE des victimes de la peste qui doit être la catastrophe le plus tragique dont l'humanité ait eu à souffrir ces derniers siècles. Ou alors, ou alors ... les bobos rangent leur bonne conscience moralisatrice derrière leur oreille et chacun garde son droit de s'indigner de ce qu'il veut. Perso je crois que vais prendre ça :-)
    • Marcel Sel
      août 03, 00:27 Reply
      Quelqu'un a interdit à quelqu'un de s'indigner de la chasse au lion ? Ce n'est pas le sujet de l'article. C'est la disproportion, le sujet.
      • Usul
        août 03, 13:07 Reply
        Certes, mais se retrouve quand même visé tout qui a osé s'insurger de l'assassinat gratuit et veule d'un lion par un gros beauf friqué. Donc moi. La disproportion ne vient pas de la nature des commentaires, mais de leur nombre ...
  29. Mahy
    août 02, 17:47 Reply
    Tjr aussi bon de te lire. Je revient tous juste d'un week-end de chasse a l'approche. J'ai prelever 2 brocard. Ils n'avaient pas de non nom plus!lol
  30. Rivière
    août 02, 19:13 Reply
    A ceux qui crient "Haro !" sur Mr Sel : Je ne suis pas vraiment d'accord avec lui sur ce sujet (voir mon post plus haut)... Mais bon il est libre de dire ce qu'il dit, il est libre de le diffuser sur son blog et il est libre de ne pas laisser publier vos commentaires parfois agressifs à son égard sur son blog... Ah ? Tiens non, il les publie quand même et il s'efforce de vous répondre... La censure, ce n'est pas le genre de la maison et si vous preniez le temps de lire ses autres articles, vous vériez qu'il ne dit pas que des "biestries"... Dans cet article, selon moi, au delà de l'idée que l'humain est plus important que le reste (ce qui est une opinion que je ne partage pas), il exprime surtout son horreur de la pensée unique et de la foule qui, bavant de hargne, lapide un bouc émissaire ainsi que cette faiblesse tellement humaine de pouvoir frapper dans l'anonymat. A bon entendeur...
      • serge
        août 03, 14:42 Reply
        Bonjour Marcel, Vous auriez pu dénoncer cette disproportion sans nous faire la liste des choses plus graves dont on pourrait s'indigner. Vous auriez pu nous parler du bouc émissaire (au sens de René Girard), des effets pervers des réseaux sociaux, des facteurs qui font qu'un sujet prend parfois une place démesurée dans les médias et donc chez leurs lecteurs. Vous auriez pu essayer de nous expliquer l'effet magnifiant de de la conjonction de figures emblématiques (le beau lion sympa à la crinière noire, le vilain dentiste qui se paye une pseudo-aventure à grands coups de milliers de dollars gagnés sur nos caries,...). Mais vous avez choisi, maladroitement à mon avis, de nous faire le coup, un peu éculé, de la hiérarchie des indignations, oubliant que - l'on peut s'indigner d'une chose et d'une autre aussi, - le retentissement d'une cause n'est pas corrélé à son importance morale (mais à toute une série de facteurs comme la distance, l'identification, le timing,...) - le cause du lion mort n'est pas anodine et justifie un réel émoi. Vous qui passâtes tant de temps sur Bart De Wever, que penseriez-vous de ceux qui viendraient vous reprochjer de ne pas passer plus de temps sur les vrais dictateurs, extrémistes et sanguinaires de cette planète qui n'en manque pas!
        • Marcel Sel
          août 03, 15:24 Reply
          J'ai donné de nombreux exemples, y compris animaliers, pour attirer l'attention sur d'autres faits horribles. Ça me paraissait un minimum :-) Mon adresse mail : marcelsel@gmail.com
    • denis DINSART
      août 03, 10:49 Reply
      Si l'homme ne doit pas être considéré comme une espèce surpassant les autres, le mettre au niveau des autres espèces constitue un forme d'extrémisme digne de la deep ecology.
      • Rivière
        août 04, 19:10 Reply
        Je ne vous comprends pas bien ... l'humain ne surpasse pas les autres espèces mais n'est pas leur égal... Soit vous dîtes qu'il leur est inférieur ? Soit vous dites qu'il est à leur niveau ET demi ?
    • Lachmoneky
      août 03, 12:17 Reply
      " il exprime surtout son horreur de la pensée unique et de la foule qui, bavant de hargne, lapide un bouc émissaire ainsi que cette faiblesse tellement humaine de pouvoir frapper dans l’anonymat." Oui, surtout qu'il était DENTISTE! Vous vous rendez compte! C'est un aspect, en effet, tout aussi... effrayant. Un peu comme... tout ce qui est "people" est "effrayant". Parce que tellement "épidermique"... et volatil. Donc, oui, dans une certaine mesure, merci Marcel. Un merci que je tempérerais par le fait que l'indignation se cultive... à bon escient: c'est la mère de la conscience... et de la liberté (d'opinion, d'expression...). Et que sa culture est sensée la rendre multiple.. et consciente. Donc.. pourvou qu'elle se cultive... et que cela doure! (disait Letizia ;-) )
  31. Olivia van Hoegaerden
    août 02, 19:38 Reply
    l'an dernier 5 000 tonnes de patates innocentes ont été sauvagement ecorchees, découpées en morceaux et précipitées dans de l'huile bouillante. Pour le le profit immonde des baraques a frites. Quel scandale !
    • Marcel Sel
      août 03, 00:44 Reply
      Sans compter les bébés poulets qu'on a mis dans la mayonnaise !
  32. Vincent
    août 02, 21:05 Reply
    Un bel article, remarquablement bien écrit. Mais oui, on vit dans un monde de fous et de paradoxes ... Je pense cependant que ce n'est pas si mal de s'indigner pour Cecil le lion. C'est peut-être anecdotique mais il vaut mieux s'indigner sur une anecdote que pas du tout. A part çà, rien de nouveau sous le soleil : l'homme s'entretue depuis qu'il existe, a fortiori depuis qu'il a inventé la religion et l'argent, la concurrence et la performance. Ou pour le dire en un mot : le pouvoir. Tant que quelqu'un voudra pisser plus loin que son voisin, il y aura des morts. Je crains que ce ne soit sans issue ...
    • Marcel Sel
      août 03, 00:49 Reply
      Oh ben je voudrais t'y voir quand il s'agit de modérer (ou plutôt de répondre aux commentaires). Facile peut-être mais nettement plus polémique que je ne le pensais.
  33. Latsuna
    août 02, 22:20 Reply
    Je ne comprends pas le fondement de votre texte. J'ai parrainé des familles de Roms, manifesté pour les sans papiers, adhéré à des associations pour la défense des peuples indigènes, soutenu la cause palestinienne... ce qui ne m'empêche pas de m'indigner aussi contre l'exploitation animale. Cecil n'est qu'un symbole, d'une chasse sportive méprisable, tout comme une victime d'une attentat sera un symbole. Ces symboles permettent à l'humanité de prendre conscience de certaines choses. Il n'y aucun intérêt à opposer, substituer ou hiérarchiser les abominations de ce monde. Je citerai pour cela Levi-Strauss : « Depuis une quinzaine d’années, l’ethnologue prend davantage conscience que les problèmes posés par la lutte contre les préjugés raciaux reflètent à l’échelle humaine un problème beaucoup plus vaste et dont la soluton est encore plus urgente ; celui des rapports entre l’homme et les autres espèces vivantes, et il ne servirait à rien de prétendre le résoudre sur le premier plan si on ne s’attaquait aussi à lui sur l’autre, tant il est vrai que le respect que nous souhaitons obtenir de l’homme envers ses pareils n’est qu’un cas particulier du respect qu’il devrait ressentir pour toute forme de vie. En isolant l’homme du reste de la création, en définissant trop étroitement les limites qui l’en séparent, l’humanisme occidental hérité de l’Antiquité et de la Renaissance l’a privé d’un glacis protecteur et, l’expérience du dernier et du présent siècles le prouve, l’a exposé sans défense à des assauts fomentés dans la place-forte elle-même. Il a permis que soit rejetées, hors des frontières arbitrairement tracées, des fractions chaque fois plus prochaines d’une humanité à laquelle on pouvait d’autant plus facilement refuser la même dignité qu’au reste, qu’on avait oublié que si l’homme est respectable, c’est d’abord comme être vivant plutôt que comme seigneur et maître de la création : première reconnaissance qui l’eût contraint à faire preuve de respect envers tous les êtres vivants. » (Allocution de Claude Levi-Strauss à l’UNESCO en 1971)
    • Marcel Sel
      août 03, 00:54 Reply
      Je ne m'en suis pas pris à la défense des animaux (bien que parfois, je la trouve déplacée) mais à la disproportion qui a suivi l'affaire de Cecil le lion. Donc, si vous militez pour des causes animales ou non, vous ne devriez pas vous sentir visé.
  34. Daniel Ney
    août 03, 00:08 Reply
    Walter Palmer n'a pas tue "un" lion, mais "LE" lion ou l'animal qui etait la goutte qui fait deborder le vase! Assez de cette bande de primitifs friques qui se payent des animaux en voix de disparition pour leur stupide frime et leurs concours de bittes! Votre comparatif n'a aucun sense. Je signe toute les petions possible contre les injustices! Dites moi s.v.pl. ce que je peut faire pour stopper p. Ex. Boko Harum, etc. avez vous une idee? Que faire pour arreter les conflits dans le monde? Dites le moi s.v.pl! Sinon arretez d'ecrire n'importe quoi! Palmer avec sa stupide action a fait bouger quelque chose et il etait grand temps!
    • Marcel Sel
      août 03, 00:56 Reply
      Je peux tenir le même raisonnement pour Cecil, hein. Si vous croyez que coller des menaces de mort sur la porte d'un dentiste aux USA va faire cesser le commerce de la chasse aux animaux en Afrique, je me dis que vous vous faites des illusions.
      • Didier
        août 03, 08:39 Reply
        Partant du constat que malgré des décénies d'indignation mondiale, palestiniens et israéliens - exemple pris au hasard bien entendu - continuent leur sanglant conflit comme si cette indignation n'avait jamais eu lieu, pourquoi croire que soudainement il en serait autrement aujourd'hui et maintenant ? Crois-tu vraiment, Marcel, que l'espace médiatique accordé à ce lion et son meurtrier soit fait au détriment des précités ? Doit-on taire ce crime parce qu'il y en a de pires ailleurs ? N'est-ce pas finalement facile de s'en prendre à la bonne conscience des pétionnaires alors que tu ignores finalement TOUT de ce qu'ils pensent individuellement des drames que tu cites ? Au final, tu donnes involontairement raison à ceux qui s'en fichent des lions et autres animaux en danger. C'est con, non ?
        • Daniel Ney
          août 03, 16:45 Reply
          Didier, Merci pour votre commentaire, c'est exactement cela!
  35. Audrey
    août 03, 00:13 Reply
    Mon dieu que ça m'énerve ce genre de raisonnement ! Perso, je pourrais citer les cruautés qu'endurent les animaux à cause de l'homme... avec comme phrase entre chaque : "Mais la cause humaine est toujours tellement plus importante ! " Pourtant, une vie c'est une vie, non ? On dit toujours qu'un enfant est sans défense, innocent, et un animal, seul face à notre technologie, sans parole, sans raisonnement logique pour pouvoir nous échapper, ne l'est-il pas ? Et le monde est loin de ne s'indigner QUE pour Cecil le lion ! Une gamine dans un pays de l'est a balancé des chiots dans une rivière, elle aussi a reçu des menaces de mort, a été traquée par les internautes ! Et que dire de la baisse de fréquentation que subissent les parcs du groupe Seaworld ? Par ailleurs, il me semble que les gens ont également réagi fortement suite au massacre de baleines dans les îles Féroé. Des milliers ont réagi suite à la photo d'une blondasse américaine posant à côté d'une girafe qu'elle venait de tuer. Les gens ne réagissent pas uniquement parce que c'est un symbole emblématique, qu'il a un nom ou je ne sais quoi, d'ailleurs moi-même je m'en contrefous de ça, un lion n'est pas fait pour être dérangé par les touristes ou pour être tué par un chasseur pour le sport, ils réagissent parce que c'est un acte de cruauté de trop et pour rien! Et pour l'instant, les internautes font de Walter Palmer un exemple, en espérant que la justice s'en mêle, en espérant dissuader les crétins adeptes de ce "sport" ignoble. Bref cet article, c'est vraiment du n'importe quoi. Ah mais non, j'oubliais, la cause humaine est tellement plus importante et les gens qui se révoltent pour la cause animale sont des idiots parce que pendant ce temps, ils oublient les pauvres petits humains cruels et ce qu'ils se font endurer entre eux. J'ai plus aucune pitié pour mon espèce quand je vois des raisonnements pareils, que ce soit ceux qui se font la guerre, qui emploient des enfants, qui massacrent des animaux à la pelle, et j'en passe, ou qui écrivent ce genre d'article.
  36. MarieH (@bullbizou)
    août 03, 00:14 Reply
    Si cette histoire a un tel succès c'est parce qu'elle nous offre une problématique simple avec des intervenants connus et facilement identifiables (l'animal fier symbole de la vie sauvage, le chasseur prétentieux symbole de civilisation dégénérée) Ce n'est pas que les drames humains émeuvent moins, c'est qu'ils sont trop nombreux et complexes. Ils se noient dans un sentiment mêlé de confusion et d'impuissance qui freine l'identification, la réaction ciblée.
  37. Muller Claire
    août 03, 01:24 Reply
    L'art de mélanger les torchons et les serviettes . Si on devait attendre que les humains soient pacifiques les animaux auront disparu depuis longtemps de la terre. Le médiocre nabab qui joue au courageux chasseur et réclame son trophée comme s'il avait gagné une médaille olympique sans fournir d' efforts est symbolique d'une déchéance humaine. Sans doute un besoin de riche pour jouir devant la souffrance et l'agonie de l'animal. Sur ce je vais chercher l'article de monsieur Sel sur la mort atroce du pilote jordanien brûlé vif par les djihadistes de l'EI.
    • Marcel Sel
      août 03, 15:04 Reply
      Ah, parce que je dois pondre un article à chaque mort atroce ? #WTF
  38. FDO
    août 03, 02:00 Reply
    Il n’y a évidemment pas un mot de trop dans le blog de Marcel Sel - qui flingue la nature humaine (et en passant celle de la presse et des médias) avec une seule cartouche— ou une seule flèche dans ce cas. Il n’y a a rien à redire, on ne peut qu’adhérer, tant ses mots sont justes. Cela fait froid dans le dos et mal à la nature humaine. Mais je me pose une question néanmoins: Y aurait-il une sorte de hiérarchie dans l’effroi? Ou plus exactement une hiérarchie dans l’indignation? Pour y revenir, je me souviens très bien de l’émotion qu’a suscité la mort de Steve Jobs et des manifestations inouïes qui ont parcouru le monde à l’annonce de son décès. Et puis, de manière très systémique, une sorte de remontrance publique, un peu à l’image de l’après Cecil-le-Lion, s’est mis en place qui est venue nous rappeler ici et là que la mort d’un industriel, aussi doué soit il, n’avait rien à comparer à celle d’enfants de la guerre et de la famine sous l’air identique du « Vous n’avez pas un peu honte? » Comme pour rétablir un équilibre. Mais un équilibre de quoi au final? Y a-t ’l un politiquement correct de l’indignation? Faudra-t'il bientôt que la ménagère de moins de 50 ans (et il n’y a aucune notion péjorative ici, juste un démarcage démographique) qui s’indigne des animaux abandonnés en juillet , ajoute à son indignation une liste exhaustive des multiples horreurs du monde- En Post scriptum. Pour ne choquer personne. Pour se justifier du "peut-être futile" de son indignation aux yeux de certains. Faudra-til que la personne engagée dans l’associatif en Afrique, reconnaisse aussi que les SDF peuvent aussi mourir de froid à deux pas de chez nous pour justifier de son combat là bas? Ne peut on laisser les gens vivre l’indignation, qu’ils peuvent, ou celle qu’ils veulent, sans leur faire un cours de morale immédiate? Peut on s’indigner du chaton noyé sans pour autant devoir signer un bulletin de bonne santé morale stipulant que bien entendu il n’équivaut en rien le bébé torturé? Y aurait il un nouveau politiquement correct jusque dans nos effrois collectifs? Et qui en organisera la police?
    • Marcel Sel
      août 03, 15:05 Reply
      Je ne dis pas dans mon article contre quoi il faut s'indigner, j'attire juste l'attention sur une indignation de masse, mainstream, qui envahit et occulte même d'autres indignations qui ne passent jamais la barre des chiens écrasés. Exemple. http://blog.marcelsel.com/2015/01/22/avocats-assassines-ne-font-pas-la-une-sauf-demain-proverbe-philippin/
  39. coppola
    août 03, 08:19 Reply
    Mais c'est quoi çà??? je suis un peu en colère là! S'indigner du nom respect de la faune animale par des beaufs serait une indignation de privilégiés?Privilégiés de quoi, par quoi? Et en plus supposerait que l'on soit indifférent aux autres malheurs de cette terre? C'est quoi ces raisonnements à la petite semaine qui visiblement pullulent sur la toile? Parce qu'on va me faire croire que sans la mort de ce lion tous les autres seraient de manière permanente sensibles aux réfugiés, à la faim dans le monde.....mais qu'il resterait de marbre face à cette destruction systématique de la faune au bénéfice de frustrés qui retrouveraient leurs identités dans la destruction d'animaux? En réalité il s'agit du même comportement d'indifférence! Je suis outré de cette hypocrisie qui ne cache que des faux semblants!
  40. SA_Avenger
    août 03, 09:05 Reply
    La vraie question c'est de savoir si le burger était bon (il a l'air). Marcel comment as-tu pu oublier cette info capitale dans ton billet ;)
    • Marcel Sel
      août 03, 15:12 Reply
      Ah oui, ce burger était délicieux. Une viande irlandaise (la vache s'appelait Sinnead m'a-t-on dit) très goûteuse et des légumes frais.
  41. Vincent
    août 03, 09:35 Reply
    Cher Monsieur, Ce qui est navrant dans votre édito c'est qu'il semble que vous soyez certain d'être un grand philosophe ! Fier de vous posez en défenseur que vous n'êtes pas. L'"Affaire" Cécil n'est en rien un cas de sensiblerie mais une alerte. Une alerte indiquant que l'Homo Sapiens, comme vous dites par ironie, saccage la planète qui l'alimente. Quel est le rapport avec l'enfant brûlé vif ? Quel est le rapport avec les événements concernant les hommes entre eux. Vous faites ce que vous reprochez soit une hiérarchisation des émotions en fonction de tel ou tel événement. Doit-on être plus triste, plus concerné par les événements relatifs à l'homme ? Il y a t-il une convention internationale sur le fait de devoir être plus touché sur tel ou tel événement et particulièrement quand un charmant petit enfant a été assassiné ? Nous ne sommes pas inhumains et nous sommes touchés par cette morte violente mais contrairement à vous, nous l'ajoutons à celle de Cécil ! Il y a une différence notable entre l'affaire Cécil et les événements que vous évoquez, c'est que le lion Cécil est mort pour de l'argent, pour du sadisme, pour de l'amusement et par un complexe de supériorité de l'homme sur la nature alors que les autres événements sont intrinsèques à l'homme soit ce désir de domination de l'un sur les autres qui l'a amené à ne plus être digne du mot "Civilisation". Ne confondez pas ce qui arrive par faute plurilatérale de nations qui s'affrontent provoquant des dommages collatéraux et une nature qui est gratuitement saccagée car contrairement à ces événements humains dont la mort des civils est certes malheureuse, je ne pense pas que le lion Cécil ait bondi sur le dentiste pour le dévorer. Certes l'enfant non plus mais une population est en quelque sorte responsable de son sort. Les révolutions qui ont eut lieu depuis des siècles ont démontrées pour la plupart que les peuples peuvent "se" délivrer ! C'est toute la différence qui fait de votre édito une preuve d'un anthropocentrisme effrayant. La souffrance ne se compare pas, elle s'ajoute !
    • Marcel Sel
      août 03, 15:11 Reply
      Je n'ai jamais prétendu être un philosophe. Quant à penser que l'affaire Cecil a la moindre chance d'améliorer la nature (africaine) au prétexte que des milliers d'occidentaux ont twitté leur colère (puis rapidement oublié) contre un dentiste, parfois par frustration ("c'est encore un riche"), parfois par romantisme ("il était trop beau ce lion" : "un animal sans défense" — demandez aux antilopes ce qu'elles en pensent…), c'est audacieux. Je donne aussi pour la nature, vous savez. Et modestement, j'agis. Mais ce n'est pas ce lion Goldwin-Mayer qui va changer quoi que ce soit à notre mode de vie qui la menace.
      • Lachmoneky
        août 03, 16:23 Reply
        "Mais ce n’est pas ce lion Goldwin-Mayer qui va changer quoi que ce soit à notre mode de vie qui la menace." Indirectement, si, pourtant, en faisant prendre conscience à certains que ce qui semble "normal" comme façon d'agir ne l'est pas. Sans doute pas à ceux qui baignent dans cette atmosphère. Mais, peut on espérer, à un inconscient collectif qui finira par faire bouger les choses par les décideurs"... très (ou trop) lentement certainement!
  42. Hobbes
    août 03, 10:46 Reply
    Merci Marcel pour cet article qui résume mes pensées que je n'arrive pas à exprimer moi-même!
  43. Mo Ruth
    août 03, 11:01 Reply
    Tu sais Marcel, les humains sont des sales bêtes. Ils s'entretuent, se volent, se brulent, se décapitent entre eux et pourtant, ils sont sensés avoir une conscience. Un animal n'a pas la parole, na pas d'arme ni de religion ni de parti politique. Le meurtre imbécile d'un être vivant aussi innocent par une sale bête d'humain, ça met tout le monde d'accord.
    • Marcel Sel
      août 03, 15:13 Reply
      Bis repetita : l'enfant de 18 mois n'est pas un être innocent ?
      • Pfff
        août 04, 09:56 Reply
        D'un point de vue catholique, il est d'autant plus coupable qu'il est proche du péché originel. Il n'y a que le baptême pour opérer la césure nécessaire. Ceci dit, toutes les vieilles à zinnekes de Brussel sont d'ignobles zoophiles misanthropes qui rôtiront en enfer.
  44. Palera Dam
    août 03, 11:19 Reply
    C'est parce que les humains qui défendent les animaux et les humains ont plus de compassion, alors que les humains égoïstes ne font rien même pas pour leurs semblables.. ils ne pensent qu'à leur vie, n'aideraient personne d'autres qu'eux-mêmes... alors arrêtez de critiquer les défenseurs des animaux parce qu'ils bougent, ceux qu'il faut critiquer c'est ceux qui n'aident jamais aucun être vivant !
    • Marcel Sel
      août 03, 15:17 Reply
      Ou Brigitte Bardot qui veut sauver les bébés phoques et laisser les migrants de la Méditerrannée à leur sort tragique. Cette grande défenderesse de la nature a été condamnée QUATRE FOIS pour racisme. Non, non, non, la pitié pour les animaux n'est pas forcément un signe d'humanisme. C'est parfois même exactement le contraire, comme quand on refuse à un dentiste ses droits fondamentaux, qu'on viole sa propriété ou qu'on incite à son meurtre. Et apparemment, quand on essaye de remettre les choses en contexte, ça coince aussi…
      • Ney Daniel
        août 04, 00:26 Reply
        Cher m. Sel, vos commentaires deviennent de plus en plus ridicules et sans sense!
      • Pfff
        août 04, 10:19 Reply
        Jean-Jacques Rousseau ( ne croit pas en la doctrine du péché originel, abandonne cinq enfants à l'Assistance Publique) : "Je n'ai pas deux coeurs, un pour les hommes et un pour les animaux". On n'a rien fait de mieux que les nazis, en matière de protection des droits des animaux. https://fr.wikipedia.org/wiki/Protection_de_la_nature_et_des_animaux_sous_le_Troisi%C3%A8me_Reich
  45. Pauline
    août 03, 11:34 Reply
    Je crois que vous faites amalgame cher Journaliste... ce n'est pas sur cet homme que les gens s'acharnent, mais sur ce qu'il véhicule, le droit constant que s'octroie l'homme à torturer et massacrer la faune. Cet élan a pour but de servir la cause animale générale, et d'éviter que ces crimes ne continuent. Alors oui il sert d'exemple pour tous les autres car lui a été identifié, mais n'en faites pas non plus un martyre, toute sa vie il a pratiqué ces massacres. Les génocides humains sont tragiques, mais nous petit peuple n'avons pas le même pouvoir de pression que ce cas de figure, alors nous faisons ce que nous pouvons avec nos moyens, encouragez au moins ce petit quelque chose, et ne parlez pas de présomption d'innocence pour cet homme, les photos de son passé parlent d'elles mêmes ... il est plus sage de sensibiliser la future génération sur les limites de cruauté humaine à ne pas franchir ...
    • Marcel Sel
      août 03, 15:19 Reply
      Faire un cas pour l'exemple. Belle preuve d'humanisme. « Les génocides humains sont tragiques, mais »… sans commentaires. Et bien sûr que nous avons les moyens de faire pression.
  46. Héloïse
    août 03, 12:06 Reply
    pour ma part je pense que si cette histoire a un tel succès, c'est juste parceque les médias l'ont décides.... et que nous ne sommes bons qu'a aller dans leur sens......... je remercie du fond du cœur la vie de m'avoir fait naître en France, du bon coté, de ne pas être arabe, black, ou gitane, et d'avoir un passeport bordeaux......... et toute cette misère, qui souvent traverse par mon ordi , sont autant de coups à mon p'tit cœur.... pour ma pars j'essaie de donner de l'amour autours de moi en me disant que peut être ça pourrait être contagieux.....et je voyage sur notre planète qui est mon pays, (facile avec mon passeport, je sais) pour me rendre compte.....moi je trouve que cet article est pertinent, la question soulevée à mon avis est plutôt "que foutent les médias, " et "pourquoi sommes nous des moutons a penser tout ce qu'on nous dit"voili voilou
  47. Darth Ph11
    août 03, 12:13 Reply
    Que l'on attribue plus de valeur à un lion qu'à des milliers d'humains tués injustement me semble être un signe de faillite de l'humanisme… Je crains là une nouvelle forme d'obscurantisme… Mouvement des droits des animaux hypocrite qui considère que la vie d'un homme et d'un animal se vaut… (même la puce, le cafard, l'araignée ?) Se sacrifieraient-ils pour sauver la vie d'un animal ? Se soucient-ils du sort des animaux du cirque qu'ils ont libérés qui ont probablement du finir euthanasiés ? Ils voudraient « libérer » nos animaux domestiques qui seraient des « esclaves »… Bien sur, sans se soucier du fait qu'une fois libérés, ils vont crever parce qu'inadaptés à la vie sauvage… Certains cherchent bien sur à contredire cet article en rapportant leur expérience personnelle, leur opinion sur le sujet. N'oubliez pas que vos actes en disent plus sur vous que vos paroles. Les faits sont têtus, démontrent un emballement de la toile sur ce sujet et donnent clairement raison à cet article. Sinon, mon chat a tué une souris… La famille de la victime a décidé de poursuivre le chasseur en justice…
  48. fredo
    août 03, 12:34 Reply
    Walter Palmer s'est payé "le droit" de buter un animal en parfaite illégalité. Effectivement quelques personnes sur Terre ont les moyens d'outrepasser les lois. Leur richesse leur confère des privilèges qui ont le don de foutre en pétard ceux qui galèrent pour payer leur loyer. Ben oui, se dire que tout ce fric dépensé avec tant d'indécence pour le "plaisir" de flinguer une pauvre bête aurait pu servir à des choses utiles et constructives, ça a tendance à dégouter... Walter Palmer ne mérite certainement pas d'être pendu ou lynché, mais il est bel et bien représentatif d'une catégorie de gens qui pourraient agir pour le bien de tous car il en a les moyens, mais au lieu de ça, il préfère allé descendre des animaux rares, sans aucunes réflexions quant aux conséquences de ses actes. Il est normal qu'il s'attire la colère des peuples, imbécilité et richesse n'ont jamais fait bon ménage...
  49. Lachmoneky
    août 03, 14:33 Reply
    A voir la rubrique "Vos derniers commentaires" , le sujet était en effet assez polémique! Courage, Marcel ! ;-) p.s. "Vos derniers commentaires" était à 100% squatté par les réponses de Marcel ! lol Il devait y en avoir plus à dire que ce qu'on aurait crû de premier abord! Tant mieux! :p
  50. Renaud
    août 03, 14:34 Reply
    qu'est ce que je m'en tape que des gens crèvent.. on est bcp trop sur cette foutue planète qu'on détruit nous même... les animaux n'ont rien demandé et ces foutus connards ne les laissent pas tranquille. Des humains t'en aura encore et encore tant que tu veux.. les lions, tigres etc.. ne sont plus qu'environ 20.000 comparés au 200.000 d'il y a qques années.. donc ton article de merde tu te le carres ou je pense.
  51. Renaud
    août 03, 14:35 Reply
    L'homme est vraiment le cancer de cette planète.
  52. Seb R
    août 03, 14:40 Reply
    L'indignation des privilégiés?! Je ne vois pas le rapport avec le fait d'être "privilégié" ou non... sauf si on part du principe que les privilégies sont aussi les moins ignorants. Plus sérieusement il s'agit simplement d'être un être humain sensible à la cause animale, et vous ne l'êtes pas, de toute évidence. La vie des animaux doit être respectée, au même titre que celle des êtres humains et ce genre de pratique d'un autre temps doit cesser. Pourquoi s'indigner du fait que le monde s'indigne d'un acte barbare pour quelques jours? Pourquoi écrire un long article remplis d'évidences du genre "et pendant ce temps-là des enfants meurent dans le monde..."...? Bien sûr que l'actualité est quotidiennement remplie d'atrocités... et pour une fois, et vous le regrettez apparemment, ça concerne un animal. Et oui les temps changent, peut être bien tardivement, mais les moins débiles d'entre nous commencent à comprendre que les animaux ne sont pas juste des meubles et qu'ils participent à un équilibre vital pour tous, y compris l'Homme. La question n'est pas de savoir si la cause humaine est plus importante que la cause animale; la réponse on l'a déjà: les deux sont aussi importantes. Mais vous n'avez pas l'air bien au courant du problème, lisez plutôt cet article : http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/09/30/la-terre-a-perdu-la-moitie-de-ses-populations-d-especes-sauvages-en-quarante-ans_4496200_3244.html. Alors toujours pas indigné Marcel le "privilégié"?
    • Lachmoneky
      août 03, 16:12 Reply
      Hé oui, Seb A force d'être sensibilisé à ce qui est "proche" de nous ( "le fait divers de la maison d'à côté" ), à force de s'intéresser à l'Homme (et il y a de quoi!), on finit par mette à l'arrière-ban.. ce qui, in fine, devrait être le centre de nos soucis. Le Nature finira bien par rétablir l'"équilibre"... quand nous l'aurons détruit à force d'aveuglement: quand nous nous serons détruits nous-même. Entre-temps, ceci ne nous empêche pas de nous indigner de toutes les folies humaines, bien entendu :p
  53. Mel.
    août 03, 16:11 Reply
    "Pour manger avec nos frites, nous les Belges faisons abattre par autrui, et le plus loin possible de nous, 470 000 bœufs et 324 000 veaux chaque année. Il faut bien se nourrir." En regardant vite fait sur le net, je peux constater qu'il y a 11,2 millions d'habitant en Belgique. Ca fait même pas un animal par personne... La viande fait encore partie de notre alimentation, récupéré la graisse de 754 000 animaux par an ne me choque pas personnellement. 4 368 gibiers tué pour nourrir 11,2 millions de personne ne me choque pas non plus. On se plaint de l'industriel. Ok. On se plaint de la chasse... Ok. On se plaint de la mort d'UN lion. Ok. Je vois pas ce que ces chiffres font là, alors que... Un bébé palestinien a été brûlé vif par des colons. Deux adolescents sont morts dans les protestations qui ont suivi. Après avoir assassiné près de 200 innocents lors d’un raid sur Kobane dans l’indifférence mondiale (ils n’étaient pas touristes en Tunisie), l’Organisation État islamique a assassiné une trentaine de jeunes militants socialistes turcs et kurdes à Suruç dans une indifférence remarquable (ils n’étaient pas jeunes militants socialistes en Norvège). Depuis, la Turquie a lancé des dizaines d’attaques aériennes sur le PKK, faisant, selon les Kurdes, plus de 200 victimes notamment civiles, avec l’assentiment politique des pays de l’OTAN, dont le vôtre. Des activistes « propalestiniens » qui passent l’année à condamner Israël pour son occupation n’ont pas levé le petit doigt pour les Kurdes, opprimés par notre allié, la Turquie, depuis bien plus longtemps que les Palestiniens. Les Rohingyas, musulmans, sont toujours victimes de nettoyage ethnique voire de génocide sans que l’Union européenne ne demande sérieusement de comptes à Aung San Suu Kyi qu’elle a pourtant érigée en héroïne humaniste. La communauté internationale reste de marbre alors que Boko Haram massacre des hommes, femmes et enfants pratiquement quotidiennement. Les communautés chrétiennes n’ont jamais été aussi menacées qu’aujourd’hui dans le berceau de leur religion, les Proche et Moyen-Orient. Près de 2.000 hommes, femmes et enfants sont morts cette année en Méditerranée en tentant de rejoindre l’Europe. Le 28 juillet, Sadik, pakistanais de 30 ans, est mort en tentant de rejoindre le Royaume-Uni depuis la France. Sadik signifie ami en arabe. Sadique décrit plutôt le jeu qu’on joue avec ces hominidés. C’est le onzième mort en deux mois, dont deux femmes, Ganet et Zebiba, toutes deux Érythréennes, toutes deux âgées de 23 ans, toutes deux mortes sur l’autoroute aujourd’hui réservée aux vacanciers. Cette année, en France, 239 ETRES HUMAINS sont morts dans la rue. Le dernier en date est Boussad, 68 ans, mort à Lyon la nuit passée. La première de l’année s’appelait Francesca, morte à Lille le premier janvier. Elle avait deux mois et demi. Un mois plus tard, à Bagnolet, une enfant de cinq ans, non identifiée, la rejoignait « au ciel », comme on dit à nos enfants. La faim tenaille les Zimbabwéens. La production de lait a baissé de 80 % par rapport aux années grasses, le bœuf aussi. Le café, de 90 %. Le blé de 95 %. L’industrie de 70 %. Le pays a vécu chaque année de l’aide alimentaire, depuis 2001. Le chômage dépasse les 60 %. Les deux tiers de la population vit sous le seuil national de pauvreté. Près de 15 % des adultes vivent avec le virus du SIDA, la plupart souffrant de malnutrition. Des femmes sont forcées de se prostituer pour nourrir leurs enfants et vendent leur corps pour deux ou trois dollars. Le président Mugabe en a dépensé plus de 500.000 rien que pour fêter ses 91 ans.... Les dégâts sur la planète, je le nie pas, de plus c'est aussi néfaste pour nous. Critiquez la chasse avec un chiffre aussi bas, alors que l'on devrait dire merde a l'élevage de masse... Sérieux, vous serez jamais content.
    • laurentfranssen
      août 03, 22:47 Reply
      1 milliard par semaine à l'echelle planétaire, les animaux abattus.
    • leaute
      août 04, 00:25 Reply
      que des hommes qui trucident d'autres hommes en gros à croire que le réchauffement climatique ne sera qu'un mauvais quart d'heure à passer surtout pour la prochaine génération et aprés fini plus personne à zigouiller ma foi pourquoi pas......
  54. NICOLAS
    août 03, 16:46 Reply
    On peut faire de même avec tous les symboles. Cecil cristallise l'indignation face au spécisme. Et mon Dieu que de victime de cette idéologie ! (à commencer par les animaux que l'on mange). Vous pourriez écrire la même chose juste après les attentats de Charlie Hebdo ? Car là aussi la portée symbolique était très forte. Je pense qu'il faut accepter l'idée que nous ne sommes pas rationnel et que nous fonctionnons à l'émotion aussi et donc avec des symboles.
    • Marcel Sel
      août 04, 00:41 Reply
      J'ai écrit aussi après Charlie Hebdo. Sur ce blog. (Vous pouvez faire une reçherche au moyen du moteur de recherche dans le bandeau d'en tête).
  55. HOBBY
    août 03, 18:50 Reply
    de plus en plus il semblerait que certains contestent systhématiquement la valeur d'une cause dite mineur en la mettant en comparaison avec les grands malheurs du monde et se portent les garants de la hiérarchie de la douleur et fort de leur "bon droit" crachent leur mépris sur ce qu'ils considèrent comme étant un fait mineur.... que l'horreur du genre humain accepte tout et commet tout et détruit tout, je fais référence aux guerres, aux attentats, aux morts en général çelà est propre au genre humain ou à la politique, de la plus grande échelle à la plus petite... néanmoins les souffrances et morts infligées aux enfants et aux animaux peuvent être plus 'facilement évité' et donc valent la peine d'être signalé et souligné en rouge ... ces mêmes personnes veulent donc qu'apparaissent uniquement les "graves questions" et me semble t il souhaitent une démobilisation totale sur tout autre cause jugée inférieure... quelle autorité, quelle manque de discernement que de vouloir imposer toute contestation dont ceux là même souhaite faire le silence, comme s'il y avait une hiérarchie dans les commentaires et que les leurs seraient tout en haut en position dominante, ça plane mal ...
  56. jnlafargue
    août 03, 19:25 Reply
    En plus ce lion n'était apparemment pas vegan ! Et puis ces chats chassent pour se nourrir, pas pour s'amuser, ils sont dans la nécessité, pas dans le plaisir, ça n'a rien d'humain. En plus, le dentiste qui l'a tué est très sympa, je suis sûr qu'il fait des dons pour les réfugiés du monde entier. Ou de ton dentier. Heureusement, on est passé en 50 ans de 200 000 lions à 20 000, on n'en parlera bientôt plus et on pourra cesser de mettre les scandales en concurrence ! Hrem.
  57. henrard
    août 03, 19:55 Reply
    Ce lion avait autand le droit de vivre qu'un humain... vedette d'un parc ou non... Humains ou animaux nous ne pouvons tolérer ce genre de crime. Et celui qui en commet un doit être punis. Ce lion avait le droit de vivre... Comme notre peuple qui se font massacrer par des connards!!
  58. Stéphane BODIN
    août 03, 21:39 Reply
    Avant d’émettre un jugement de valeur, t’es conceptions étants évidemment meilleures que celles de ceux qui ne pensent pas comme toi, renseigne toi un peu, ignare suffisant et condescendant : http://m.slate.fr/story/104962/pourquoi-mort-animal-touche-plus-humain [Note du censeur Sel: je publie le message parce qu'il comprend un lien intéressant mais en principe, les insultes ou le discours agressif aurait été modéré. Merci de maintenir un caractère zen dans le débat. ]
  59. Ray
    août 03, 21:40 Reply
    Je tiens à tous vous remercier pour vos opinions, vos émotions. Il est évident que nous sommes tous différents mais communément dégoûtés par notre société, par notre manque de réaction autre que verbale face à toutes les injustices dont l'importance varie selon notre degré de sensibilité. Notre sens critique est à ce point aiguisé que nous nous dégoûtons par notre simple différence de pensée. Toute vérité est vraie et fausse en même temps. Nul ne peut se vanter être le détenteur de la bonne ou de la mauvaise façon d'agir, notre liberté d'expression dirigée par de savantes informations font de nous des êtres libres pensants, oui, mais nos réflexions s'arrêtent aux critiquables actions d'êtres comme nous endoctrinés. Permettez-moi d'accepter l'essence de toutes vos interventions que je ne me permets pas de critiquer. Au nom de quoi et de quel droit les critiquerais-je? J'aimerais que nos cris s'élèvent d'une même voix pour que l'humanisme ne soit plus une idée chimérique. Mais qui pourrait tous nous faire sortir de nos foyers pour créer une société dont nous pourrions être fiers? (pas nos politiques) Notre prodigieuse aptitude à réagir, indignés, armés d'un clavier qui préserve notre anonymat est tout aussi rébarbatif que notre incapacité à réagir tel que nous devrions le faire pour ne plus nous dégoûter les uns les autres. PS: Je me rends compte à la relecture de mon intervention qu'il m'est impossible de vous transmettre par l'écrit ne fût-ce qu'une parcelle de mes sentiments. Cette histoire de chasse pour nulle autre chose que le sport me rend triste, la mort de ses enfants me rend encore plus triste, les personnes de nos pays qui ne peuvent manger à leur faim après avoir payé leur loyer me rendent triste, la liste est très longue ... j'ai la maladie du monde et j'aimerais tellement voir les gens sourire.
  60. Curial de Brevannes
    août 03, 22:16 Reply
    So what ... Le monde regorge d'horreurs plus abominables les unes que les autres... En quoi s'insurger contre l'imbécile prétentieux et frique qui a massacré cette bête pour se faire plaisir est ce choquant ? Braves Gens Indignes , vous faites quoi de + pour qui/quoi contre qui/quoi vautres devant votre écran de TV ? Vous faites quoi pour le bb palestinien pour les adolescents massacres pour les victimes de Daesch vous faites quoi A part "faire les beaux" sur Facebook ...rien, pardon si je me trompe. Alors bouclez la ( merci d'avance ) et surtout changez de chaîne de TV , ca vous occupera pour la soirée. Encore merci.
  61. laurentfranssen
    août 03, 22:46 Reply
    L'équilibre de la faune de lion espèce bientot disparue , vous vous garder bien d'en parler et votre recueil d'indignations à bizarrement réeussi à passer à coté de la vente de foetus par les planning familiaux USA...
  62. leaute
    août 04, 00:19 Reply
    merci dentiste grâce à toi les bébés palestiniens n'auront plus rien à craindre de Cecil.
  63. fredo
    août 04, 07:39 Reply
    Texte extrait du blog de Mathieu Ricard : "Est-il indécent de se préoccuper du sort des animaux ? Publié le 14 janvier 2015 Paru dans Le Monde, 16 décembre 2004 (Débats : « Le mauvais procès de l'indécence. ») À la suite de la publication de Plaidoyer pour les animaux, l'un des reproches que j'ai le plus souvent entendu est qu'il est indécent de tourner son attention vers les animaux et de vouloir améliorer leur sort alors que tant de souffrances affligent les hommes en Syrie, en Irak, au Soudan et ailleurs. Le simple fait d'avoir de la considération pour les animaux serait une insulte au genre humain. Asséné avec un élan d'indignation qui a l'air de reposer sur les plus hautes vertus, cet argument peut sembler faire mouche, mais dès qu'on l'examine un peu, on s'aperçoit qu'il est parfaitement dépourvu de logique. Si le fait de consacrer quelques-unes de nos pensées, de nos paroles et de nos actions à la réduction des souffrances innommables que nous infligeons délibérément aux autres êtres sensibles que sont les animaux constitue une offense aux souffrances humaines, qu'en est-il alors de passer du temps à écouter France Musique, à faire du sport et à aller se faire bronzer sur une plage ? Ceux qui s'adonnent à ces activités et à bien d'autres deviendraient-ils d'abominables individus du fait qu'ils ne consacrent pas l'intégralité de leur temps à remédier à la famine en Somalie ? [Texte effacé par le censeur Sel. Merci de ne pas reproduire ici des texte intégraux d'autrui mais d'en sortir les phrases marquantes avec un lien vers leur blog, comme ci-dessous. Je laisse la conclusion :] « À quelqu'un qui ironisait sur l'utilité ultime de ses actions caritatives, Sœur Emmanuelle répliqua : « Et vous, Monsieur, qu'est-ce que vous faites pour l'humanité ? ».» http://www.matthieuricard.org/blog/posts/est-il-indecent-de-se-preoccuper-du-sort-des-animaux
  64. Pfff
    août 04, 08:06 Reply
    Mais ce lion était une vedette,dont on peut citer le nom avec enthousiasme, un peu comme les gars de Charlie, alors que l'entrepreneur français décapité est allé rejoindre Darius dans son char. Vous oubliez un petit scandale : Erdogan a convoqué un sommet de l'OTAN ; on ne sait pas trop ce qu'il s'y est dit. Mais depuis lors, il bombarde DAECH - un peu- qu'il avait été pris à fournir en armes plusieurs fois dans un passé tout récent, et il bombarde les kurdes - beaucoup - qui avaient gagné un peu de paix après la première guerre du golfe (grâce à l'OTAN), qui sont les seuls à s'opposer vaillamment à l'avance de DAECH et à protéger les chrétiens de ce fait (retour singulier de l'histoire : l'essentiel du génocide arménien avait été perpétré par les kurdes pour le compte des jeunes turcs, lesquels avaient promis les terres des arméniens en vue de constituer un territoire kurde autonome - retour pas si singulier : la première destination des israéliens qui fuient la crise, plus grande disparité de revenus dans l'OCDE se situe en Israël : Berlin). Obama, qu'est-ce qu'il fout ? Il parle du temps qu'il fait.
    • Pfff
      août 04, 09:00 Reply
      Pas si con, ce Nietzsche qui faisait du Bouddhisme le pire danger "spirituel" qui menaçait l'Occident ...
  65. Julia
    août 04, 08:39 Reply
    Les personnes intelligentes prendront cette information de la mort du lion comme un rappel de prise de conscience de ce qui se passe dans le monde, les parents expliqueront à leurs enfants que la nature ne nous appartient pas et que les animaux ne sont pas des jouets ou objets de distraction, les autres "moutons" accros aux médias vont s'indigner parce que ça fait bien! C'est normal de s'indigner pour de pareils actes, tout dépend ensuite des raisons de chacun et de ce qu'il en fait de cette info. C'est pas normal d'oublier les autres problèmes (crimes entre hommes ou envers les animaux), mais je vous en prie : ce n'est pas parce qu'on arrêtera d'en faire toute une histoire de la mort de Cecil que tout le monde se rappellera du reste!!! Les mêmes moutons auraient mené leur vie tranquille et regardé la télé.
  66. Thomas
    août 04, 08:50 Reply
    Article pas très malin, la juxtaposition entre l'empathie pour l'animal et celle pour des faits tragiques lors desquels l'homme est victime de l'homme est complètement inutile. L'empathie pour la cause animal n'a rien à voir avec le fait de dénigrer la vie humaine. Cela reviendrait à dire que ceux qui ont de l'empathie pour les humains s'en foutent des animaux, c'est complètement con. Marguerite Yourcenar le dit très justement dans Les Yeux ouverts: «Il y a toujours pour moi cet aspect bouleversant de l'animal qui ne possède rien, sauf sa vie, que si souvent nous lui prenons. Il y a cette immense liberté de l'animal, vivant sans plus, sa réalité d'être, sans tout le faux que nous ajoutons à la sensation d'exister. C'est pourquoi la souffrance des animaux me touche à ce point.»
  67. Tournaisien
    août 04, 09:04 Reply
    Superbe texte, Marcel. J'ai immédiatement traduit mon assentiment par un don. Petit commentaire maintenant ... La cause animale, c'est aussi la cause humaine. Accepter de voir les lions d'Afrique ou autres buffles ou girafes se faire trouer la peau par des balles à ailettes de chasseurs "de mes deux", c'est aussi accepter que des enfants palestiniens se fassent griller par ces connards de colons "de mes deux" en Cisjordanie. Les deux faces d'une même médaille en quelque sorte ...! Dans un registre pas trop éloigné : Depuis une semaine, la crise des migrants à Calais a atteint un climax. J'étais la semaine dernière outre Channel et j'ai vu la "queue" de quelque 15 kilomètres des semi-remorques stationnés sur deux rangées sur la M20 qui descend de Londres vers Douvres. La presse britannique (et irlandaise) a parlé de plusieurs millions de "pounds" de perte pour les transporteurs d'aliments frais. "Fucking migrants !" ... "and fucking French men !". Ce qu'ils oubliaient d'expliquer, c'est que leur législation "hyper-libérale" résonne aux oreilles des ces pauvres Syriens, Erythréens ou autres Soudanais comme un eldorado, et qu'en bloquant cette immigration massive au check in de Calais (extra-territorialité britannique de leurs institutions douanières oblige ... à quand la contrepartie française au pied des "cliffs of Dover" ?), la gestion de crise est d'abord pour la pomme de leurs "grands amis" français. "Fucking bastards of French men !". Cette même législation hyper-libérale dont la presse britannique (le Guardian, pour ne pas le citer ... ce qu'il y a de plus à gauche outre Manche ... on croit rêver) vient de nous offrir un autre écho, un peu déviant certes : 1433 présumés pédophiles, parmi lesquels pour l'essentiel des politiciens, des hommes de spectacle et des professionnels des médias, pistés par Scotland Yards ! "Fucking Scottish men !". Ceci sans compter le scandale tout récent lié au très honnorable "fucking bastard" d'Edward Heath. Quelle est donc la différence entre le libéralisme britannique vécu par un Fucking bastard de la jet set londonienne et le libéralisme britannique éprouvé par un Fucking Erythrean ? Réponse : dans les deux cas, l'entrée est difficile, mais seul en définitive parvient à pénétrer (avec quelque difficulté sans doute, mais avec quelle jouissance !) le Fucking bastard de la jet set des bords de la Tamise. Ceci pour dire qu'en définitive, il en va un peu de même d'un connard de chasseur anglo-saxon qui s'en va au Zimbabwe (fucking Mugabe !) pour aller tirer des lions (qu'ils s'appellent Cecil ou que sais-je encore ?), d'un connard de cultivateur de kiwis dans une des colonies juives de Cisjordanie et d'un connard de Tory qui, arcbouté sur ses principes libéraux, n'éprouve aucune gêne dans le même temps à fermer ses frontières (côté "continental check in", obviously !) au risque d'emmerder ces fucking froggies au passage ! Fucking Cameron ! Fucking homo sapiens sapiens !
  68. Chris
    août 04, 09:51 Reply
    "Si on faisait en sorte que leur vie soit plus douce dans leur pays ils ne chercheraient pas à fuir" : à un moment donné faut arrêter, on n'est pas responsables du bien-être de la population humaine entière, ce sont des états souverains, responsables de leur propre sort donc. Le monde c'est comme un immeuble et les pays comme les appartements qui le composent, ce n'est pas parce qu'une des familles de l'immeuble est plus riche que les autres qu'elle peut ou qu'elle doit accueillir tous les habitants de l'immeuble chez elle ni subvenir à leurs besoins. Faut que les peuples prennent leurs responsabilités aussi, et qu'ils vivent leur propre Histoire. Chez nous on s'est débrouillés tous seuls pour la Révolution, nos voisins en Europe étaient même contre ! Bon et sinon pour en revenir au sujet, les hystériques de la cause animale me gonflent vraiment. Ils n'ont pas tort de se voir sur le même plan que les autres espèces tant ils sont bêtes.
  69. jrmtho
    août 04, 10:24 Reply
    Il y a largement la place de s'indigner de toutes ces informations, y compris la mort de l'un de ces milliers de lions.
  70. Nathan Ghost
    août 04, 10:47 Reply
    On peut être autant choqué par la mort de Cecil que des prélèvements d'organes sur des civils serbes par les forces albanaises au Kosovo. Mais ça, l'article n'en parle pas. La compassion n'a pas de limite et votre article est méprisant. Vos attaques ad hominem sur toute une partie de la population vous rendent encore plus con que ce fameux dentiste.
    • Tournaisien
      août 04, 15:16 Reply
      http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/09/10/la-serbie-dit-avoir-un-temoin-du-trafic-d-organes-au-kosovo_1757817_3214.html Insultes ... donc insignifiant. Ceci étant, je suis d'accord avec Nathan Ghost pour ce qui concerne le Kosovo. L'Europe a commis là une terrible erreur historique, et ceci encore et toujours au nom du sacro-saint principe de l'intangibilité des frontières. Une connerie sans nom ! J'ai eu l'occasion d'aller au Kosovo, j'y ai visité la partie nord de la célèbre "province", dont la ville de Pec et l'église de son célèbre patriarcat orthodoxe, de même que le monastère de Decan (j'ai écrit Decani, et pas Decani !). Il est évident que toute le croissant nord-est et nord-ouest du Kosovo devait être laissé à la Serbie ; c'est là que se trouve l'essentiel des racines de la nation serbe. Ces 20 à 30 % du territoire kosovar concentrent l'essentiel des monastères orthodoxes (l'âme de la culture historique serbe) : Decan, Pec, Gracanica, Sucevica, etc. Imaginez qu'on ait laissé en 1918 Reims aux Allemands ! Terrible injustice, quand bien même les Serbes ont, certes, commis des actes intolérables. Que l'on se rappelle de l'armistice en 1945 ! Le maître-mot avait été de ne plus commettre l'erreur du traité de Versailles en 1918, cette humiliation qui avait conduit tout droit ... à la seconde guerre mondiale. Or avec le Kosovo, c'est exactement comme à Versailles que l'on a agi. Le résultat ? On le paiera dans vingt ou trente ans. Euh non ! À vrai dire, on est déjà occupé à le payer ... dans l'est de l'Ukraine (une autre aberration de l'application du principe d'intangibilité des frontières). Tout le monde sait en effet que, par exemple, la Crimée n'avait jamais été ukrainienne, mais qu'elle avait été cédée à l'Ukraine d'un trait de plume sur le bon vouloir d'un certain Nikita Kroutchev, premier secrétaire du parti communiste et, accessoirement, ... d'origine ukrainienne.
  71. guis
    août 04, 11:03 Reply
    Cet article est d’une insondable niaiserie, et il est de plus profondément faux, je devrais même dire insultant envers tous ceux qui sont touchés par la cause animale et qui, dans leur grande majorité, sont tous bien plus révoltés par l’état du monde et les malheurs de l’homme également que la plupart des gens, et ont généralement une conscience politique, une faculté d’indignation et de révolte, bien supérieure à la moyenne. Car évidemment c’est indissociablement lié. Comme le rappelle plus haut un lecteur lucide, l’humain fonctionne aussi par symbole – et non seulement par calcul. Ce qui est proprement scandaleux et répugnant dans cette affaire, et qui choque tous ceux qui ont l’injustice, la cruauté et la folie destructrice en horreur, c’est qu’on puisse aujourd’hui payer des sommes astronomiques pour exercer légalement son besoin d’ôter la vie à des espèces non seulement intelligentes et sensibles, mais de surcroît menacés d’extinction comme le rhino, l’éléphant, le tigre et bientôt le lion, des espèces qui sont par conséquent les tristes symboles de la destruction de la Terre et de la Vie EN GENERAL, dans sa globalité. Ce n’est pas encore des humains que, comme dans les films Hostel ou chasse à l’homme, on prend plaisir à torturer et achever pour les sensations fortes que cela procure, mais on en est pas si loin, et il y a à parier que si c’était une activité légale comme l’est de massacrer la faune, Walter Palmer ferait partie des premiers licenciés. Donc voilà, c’est avant tout un symbole ; la raison mathématique ne comprendrait pas non plus selon le raisonnement de l’auteur qu’on s’indigne de la mort d’UN enfant palestinien, de 10 enfants birmans, etc.
  72. Laurent
    août 04, 13:57 Reply
    Bonjour Marcel, Je n'ai pas aimé la confusion mentale que j'ai éprouvée après lecture de ton article. Ca doit être parce que beaucoup trop de chose y sont mélangées. J'ai pourtant réussi à résumer mon sentiment en une phrase : peu importe le résultat, que ce soit un lion, un chat ou n'importe qui ou quoi d'autre, ce qu'on réprouve, ce sont les actes. Il est plus facile d'en réprouver un seul à la fois, en particulier lorsqu'il est récent. Voilà pourquoi des foules s'enflamment à chaque fois qu'on nous montre un chat torturé, un lion abattu ou tout autre chose. Bien que tout ça semble insignifiant devant les malheurs de ce monde, les actes et leur... motivations sont identiques. Tiens, voici encore de la matière à philosopher : un petit robot programmé pour faire de l'auto stop dans le cadre d'une experience sociale a été vandalisé. Voici le lien : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/les-internautes-se-mobilisent-pour-un-robot-demembre_1704557.html Avant que tu ne pondes un article vengeur sur ces gens qui s'indignent pour un robot sympa, je souhaite attirer ton attention sur leurs vraies raisons. Plus que la perte du robot, c'est la bêtise et l'acte qui énervent, en plus de la conclusion logique de cette expérience : on sous-estime les dégâts que peuvent causer les imbéciles, car même en luttant au quotidien, on ne voit pas vraiment comment y échapper.
    • Marcel Sel
      août 04, 15:07 Reply
      Non, non, l'engouement pour Cecil est totalement disproportionné et même déplacé quand on pense aux Zimbabwéens eux-mêmes. C'est tout.
  73. Michel
    août 04, 14:57 Reply
    On ne peut pas minimiser un acte par un autre plus grave. Sinon on donne raison a l'automobiliste qui engueule le flic qui l'arrete pour exces de vitesse en lui disant qu'il ferait bien mieux de courir apres les voleurs. Cette comparaison est ridicule et ce post idiot.
    • Marcel Sel
      août 04, 15:10 Reply
      Votre commentaire est ridicule et idiot (voilà, je peux faire ça aussi, hein). Il ne s'agit pas de donner raison à l'un ou à l'autre mais de souligner l'ignominie qu'il y a dans cet engouement pour un lion, non pas au nom d'une justice quelconque, mais bien (souvent) en réponse à une pulsion instinctive qu'on veut apaiser. Rien à voir avec l'indignation qui en soi est légitime.
      • Michel
        août 13, 15:39 Reply
        Moi j'ai expliqué pourquoi il était idiot. Et il l'est.
  74. Lorr
    août 04, 14:59 Reply
    A lire cette article, cela remet en place les gens qui sont contre la chasse à condition qu'ils lisent tout
  75. Olivier Vermeulen
    août 04, 15:10 Reply
    Ah ça... on ose critiquer tant que ça ne remet pas en cause nos propres modes de vie, c'est bien connu ! D'ailleurs, tous les combats sociaux pour aider les pauvres sans remettre en question notre richesse personnelle et sans parler de l'urgence de décroissance pour préserver les générations futures d'un désastre écologique n'en sont que d'autres exemples :-/ Et finalement, peut-être mon/nos commentaire-s écrit-s par un ordinateur dont ne peut même pas rêver plus de la moitié des êtres humains aussi ?
  76. Jean-Marc
    août 04, 16:55 Reply
    C'est ce que fait chaque petit malin (qui se sent quand-même un poil supérieur aux autres) chaque fois qu'il y a une indignation générale, il rédige un énorme pavé (oui car peu importe le contenu, il faut vomir le plus de mots possible et ce sera forcément bon) qui est selon moi inutile. Ce qui est arrivé au lion Cecil est horrible, point final. Ramener sa science pour montrer qu'on a une bonne connaissance de ce qui se passe dans ce monde n'apporte rien, à part un avantage égoïste qui est celui d'avoir satisfait son ego. Comparer quoi que ce soit est diabolique. Que les médias ne mettent pas en avant des autres tragédies est regrettable certes, mais il n'y a aucun rapport. Cecil le lion est une affaire tragique, même si d'autres faits tragiques n'ont pas l'importance qu'ils méritent. Oui car le monde est injuste, mais à part ce slogan dépassé je n'ai rien pu tirer d'intéressant de cet article. Au lieu de toujours critiquer ce qui se fait en broyant du noir, pourquoi ne pas utiliser cette indignation pour faire des choses bien qui font avancer l'humanité, ou essayer du moins. Car tu ne fais rien à part remuer du caca là. Tu n'as pas l'air de t'inclure dans la case des privilègiés, crée donc une plateforme de financement qu'on t'envoie de l'argent. Fais-en bon usage, mais arrête d'écrire des articles navrants et prétentieux. #egomalplace
    • Marcel Sel
      août 05, 02:08 Reply
      Je m'inclus parmi les privilégiés, habitant de zones ou la faim est l'exception et la guerre ne nous atteint pas. Mais quand on a du caca dans les yeux, vaut mieux pas lire.
  77. Ney Daniel
    août 04, 18:01 Reply
    Les medias ont un grand pouvoir, mais rarement les couilles pour l'utiliser pour une bonne cause. Ils font bien attention de ne pas deranger les politiciens, les lobbies etc! S'attaquer au gens qui protestent contre le massacre des animaux, dont Cecil le lion est devenue une sorte de symbole, cela est bien sur facile car sans risque! Nous faire la morale, mais soi meme ne pas mettre quelque chose en route, wow! Oubien, cher journaliste, ecrivez vous aussi au politiciens, au islamistes, a Boko Haram, aux Israeliens etc pour denoncer les actes que vous avez mentionne dans votre article et pour faire changer les choses? J'en doute!
  78. letypedu4
    août 04, 19:50 Reply
    Ces laius sur la véritable signification des réactions à la mort de Cécil sous-entendent que seule une catégorie socio-économique pourrait avoir la légitimité de s’indigner, puisque tout ce qui émane des « privilégiés », pour reprendre un qualificatif qui en dit long sur le sérieux du contributeur du blog, ne peut être qu’une abjecte et dégoulinante sécrétion d’une nature hideuse par essence hypocrite et mesquine! "Regardez ces connards de privilégiés qui ont le culot de s’indigner ! Ce sont de beaux salauds!" En effet, plutôt que de lire les réactions sur la mort de lion comme de simples réactions affectives (dont on peut discuter les excès, certes), elles sont interprétées comme la preuve de la duplicité inhérente à leur nature de « privilégié ». Pourtant, l’indignation est une réaction émotive, comme la colère ou la tristesse, vouloir en objectiver les bonnes et mauvaises raisons relève déjà de la confusion, mais l’utiliser pour confirmer ses a priori, je dirais plutôt ses sentiments politiques, me semble totalement fallacieux. Par ailleurs, il est tout aussi fallacieux de sous-entendre que les personnes qui s’indignent sont précisément les mêmes qui se comportent comme des irresponsables écologiques et des brutes sans cœur avec leurs animaux domestiques. Et de conforter ainsi l’idée que le monde schlingue (et je ne dis pas qu’il ne schlingue pas !). Cacher (se cacher) les prémisses de son raisonnement et les présenter comme des conclusions, voilà qui manque d’honnêteté intellectuelle, ou, à tout le moins, de lucidité. Voilà donc encore des exemples de révoltés du blog qui, à force de se pincer le nez pour dénoncer la puanteur d’un monde dont ils croient dévoiler une énième forme d’agression de classe, ne sentent même plus l’odeur de leur propre violence qui prend des formes tout aussi insidieuses et malhonnêtes.
    • Marcel Sel
      août 05, 02:05 Reply
      Vous avez mal lu. Je parle de privilégiés, à savoir les gens qui ne doivent pas se demander s'ils auront à manger demain et ne vivent pas dans unaus en guerre. Ça fait beaucoup de monde. Ensuite, je ne dis certes pas que tous ceux qui défendent Cecil abandonnent leurs chiens. Je dis qu'on en fait plus sur un lion en particulier que sur des milliers d'animaux abandonnés. Et que parmi ceux qui s'insurgent, il y a ceux qui ne s'indignent pas que pour Cecil, ou qui ne donnent pas une proportion démesurée à l'êvènement mais il y a une proportion de hurleurs qui me rappellent les gens qui crient au bûcher mais oublient de se demander si eux mêmes respectent les animaux. C'est ça que j'essayais d'exprimer. Maintenant, qui se sent morveux qu'il se mouche.
  79. Truc truc
    août 04, 21:33 Reply
    Donc on a pas le droit d'être contre toutes les formes de barbarie ?! C'est soi on s'indigne contre les enfants palestiniens brûlé soi contre une chasse barbare. En gros soi les animaux soi les humain... Sinon moi je fais le choix d'avoir un cerveau, de surfer sur la vague médiatique et d'essayer de relancer le débat sur le braconnage et la cruauté animale (parce que tuer pour tuer sans intention de se nourrir pour moi c'est être très dérangé). Les Îles Féroé et les pays d'Afrique du Sud sont des lieu où la chasse d'animaux En voie d'extinction et sans but de nourrir qui que ce soi (sauf exception) est autorisée . Par ailleurs si l'Indonésie peut arrêter une tradition de plus de 4-5 siècle se meurtre d'animaux je pense que ces blaireaux d'américain et les habitants des Îles Féroé peuvent réfléchir à propos de leurs jeux barbares qui ont respectivement 3-4 et 1 siècle. Et pour les massacres on en parle, tkt, c'est pas de ma faute si tu écoute les médias les plus minables. Les morts de l'hiver on en parle. Chaque année les Resto du cœur, la croie rouge et bcp d'autre se mobilisent. Daesh, Boko haram et toutes les horreurs que tu cites on sussité une forte émotion chez les peules pour essayer de faire bouger leur états (avec plus ou moins de succès ça c'est les politiques...) Et la c'est une polémique lancée pour inciter les états à se préoccuper du braconnage. C'est cyclique les polémique mais nécessaire pour faire avancer tout les problèmes parce qu'on ne peut pas résumer la politique mondiale à une succession de problème à traiter à la queue le-le par ordre d'importance. Tu ne peux pas te lever un matin et dire pendant un an je m'occupe de daesh puis pendant 1 an les palestinien puis après (...) et enfin je gère la disparition des espèces animales. Parce que ni boko haram ni les braconniers vont attendre que tu ai fini avec daesh et la Palestine. Après tu te retrouve avec des problèmes encore pires et à la fin, t'as que des fanatiques qui restent (ceux dont tu t'es pas occupés) et des insectes et des rats Parce que l'équilibre des chaînes alimentaire ont été définitivement détruit... Et oui c'est un "problème de pays riches" car ce sont eux qui doivent gérer cet ensemble de problèmes car ils en ont le pouvoir et sont assez stable (je parle des pays dans l'ensemble, pas des gens illettré et stupides qui ne peuvent comprendre que ce qui touche à Simba et bambi). Ce n'est pas méprisant envers les pays les plus en difficulté juste un constat : un pays qui est tout juste stable ne peut se préoccuper que des problèmes immédiats. Pour lui il gère le plus urgent, si le Mali est attaqué par boko haram ils vont pas se mettre en guerre contre daesh, ils en ont pas les moyens.. Pourtant daesh et boko harram sont des pb que la communauté international doit gérer (en même temps) Bref c'est plus compliqué et je deteste les raccourcis. En voulant les dénoncer tu fais des raccourcis et tu te mords la queue
  80. Mimi
    août 04, 23:08 Reply
    Personne ne dit que parce quon sindigne de un, on ne sindigne pas de lautre. La compassion nest pas en quantité limitée.
  81. JF LAROSE
    août 05, 02:16 Reply
    Pourquoi réduire un phénomène de prise de conscience envers une réalité spécifique, la chasse aux animaux en voie d'extinction, en le comparant avec tout se qui va mal dans ce monde? Êtes-vous si amer et résigner envers toutes ces autres situations importantes que vous ne prouver reconnaître le côté positif d' un minimum de prise de conscience envers ce problème spécifique ? Le sarcasme ne change pas le monde, les action positive et durable oui. La preuve, des compagnies aériennes interdiront tout transport de prise de chasse. Ça c'est un effet direct! Cordialement
  82. […] : Je vous invite à lire l’article de  Marcel Sel, Cecil ou l’indignation des privilégiés. (Les autres peuvent crever.), qui dit exactement ce que je voulais dire, mais après y avoir réfléchit (oui, j’étais un […]
  83. Fab
    août 05, 09:07 Reply
    Je n'ai jamais trouvé chose plus pathétique que de vouloir quantifier la souffrance. Cette femme s'est fait violée, cet enfant s'est fait battre, cet homme s'est fait tuer, ce chat s'est fait amputer les pattes par simple amusement : y a-t-il une sorte de référent afin de classifier le tout avec remise de prix à la clé ? Oui, il est utile et indispensable de parler de toutes les souffrances, aussi minimes soient-elles ... et quand bien même si cela se fait au travers d'un unique exemple comme celui de ce lion qui a lui seul, porte l'étendard de toute la maltraitance animale. Aujourd'hui, cette dernière porte un nom et un visage pour quelques jours et c'est tant mieux. Et je souhaite la même chose pour toutes les souffrances, quelles qu'elles soient. Aussi, je trouve cela complètement stupide de vouloir à tout prix faire croire aux gens qu'il y a un bon et un mauvais sentimentalisme. Personnellement, j'ai une préférence pour les causes animales et, par extension, celles défendant la planète. Mais c'est tout à mon avantage que d'autres aient cette propension à la cause humaine. Chaque combat aussi minable soit-il est utile. Il n'y a aucun lieu de critiquer qui que ce soit pour ses engagements. Et dernièrement, je dirais que tout cela me fait bien rire. Je suis tombé par hasard sur cet article au travers d'un forward facebook venant d'une personne qui se fout comme de l'an 40 de la cause humaine ou animale. Ce forward n'aura servit qu'à une chose : pavoiser sur facebook. Tous ces idiots utiles qui passent leur vie à s'indigner sur internet pour telle ou telle chose ne font au final rien d'autre que de faire mousser leur ego. Si chacun des intervenants sur cet article (moi y compris) pouvait combattre ses convictions dans la réalité de la vie avec la même véhémence, là nous aurions qqchose. Mais non, engoncés dans notre canapé, c'est tellement plus profitable à notre bien-être individualiste de critiquer ce que les autres font.
  84. oeildecat
    août 05, 10:35 Reply
    Je trouve votre article intéressant dans votre révolte contre la disproportion des réactions qu'a provoquée la mort du lion Cecil. Par contre, effectivement, je le trouve un peu "donneur de leçons", que ce soit par le choix du mot "privilégié" dans le titre ou par l'utilisation du "Mais" dans l'anaphore. Je ne veux pas entrer dans la polémique, mais j'aimerais rappeler le tremblement de terre du 13 novembre 1985 en Colombie où quelques 23'000 personnes ont trouvé la mort. Pendant trois jours et trois nuits, les caméras du monde entier ont été braquées sur l'agonie d'une adolescente, Omayra Sánchez, coincée dans les gravats. Cette focalisation des médias sur un individu a été critiquée plus tard comme étant un moyen d'occulter la faillite des secours locaux, mais pour le grand public, elle a permis de mettre un visage sur une catastrophe dont l'ampleur était telle que l'esprit humain n'arrivait pas à la concevoir. 23'000 morts est un nombre, Omayra Sánchez est une victime. Depuis, chaque catastrophe a eu son visage, sa victime. Cecil est le visage d'une catastrophe. Celle de l'assassinat d'une innocence. Souvenez-vous, les premières photos publiées n'ont pas été celles de son cadavre vandalisé, mais celles de l'animal marchant majestueusement dans la savane, le regard déterminé, sa crinière noir ressortant comme une couronne autour de sa magnifique tête. Avant sa mort, Cecil était déjà une icône, il représentait le Paradis perdu, la nature avant que l'homme n'y mette sa marque. Cecil était ce que nous avions perdu dans notre tradition judéo-chrétienne et que nous pouvions entr'apercevoir le temps d'un safari. Cecil nous a donc touché deux fois: de son vivant, comme un rappel de l'Eden perdu, et par sa mort, comme victime innocente. Sa mort, bien sûr, n'est pas à mettre dans la même balance que celle d'un être humain, mais nous ne pouvons pas lui enlever l'importance qu'elle représente pour l'espèce humaine. La mort de Cecil nous rappelle ce que nous sommes en réalité: des brutes, des sauvages qui écrasons tout ce qui se trouve sur notre passage, tout ce qui nous empêche de progresser, d'avancer, d'assouvir nos désirs, nos ambitions. Tout, même ce qui nous permet de survivre, car sans Cecil, nous ne sommes plus rien; sans Cecil, nous disparaissons. Et s'il y a 76 millions d'entrées sur Google avec le nom "Cecil", pourquoi pas, si cela peut nous permettre de reprendre conscience de nos responsabilité en tant qu'espèce dominante sur cette planète?
  85. Audrey
    août 05, 12:40 Reply
    Merci pour ce texte qui m'a émue aux larmes. Une vrai prise de conscience. Un beau texte qui sonne juste sur une société qui parfois fait complètement fausse route! Merci pour ce beau texte.
  86. un lecteur de passage
    août 05, 12:49 Reply
    Et toi, tu dénonces, et tu ne fais rien de plus que ceux qui s'indignent juste pour Cécil, sans pour autant acquiescer le reste. Ce n'est pas parce que le monde est rempli d'atrocités qu'il faut condamner ceux qui s'indignent de l'une d'entres elles. Pour autant il vaut mieux s'indigner ne serait-ce qu'un peu que de rester muet. Tu dénonces dans un pavé à répétition sous forme d'accusation ceux qui s'indignent, par contre ceux qui ne disent rien, qui se foutent pas mal de Cécil, et du reste d'ailleurs alors là pas un mot. Ton combat est juste, noble et nous sommes tous d'accord avec toi. Cependant tu gagnerais à te montrer encourageant envers celles et ceux qui commencent à prendre conscience et en condamnant le mutisme. Que ce soit Cécil ou Charlie, le problème n'est pas de se focaliser uniquement sur un évènement mais bel et bien de focaliser l'atrocité du monde sur des martyrs malgré eux, de temps en temps. Pourquoi ? Parce qu'il arrive des misères tous les jours, bien plus que ce qu'on pourrait accepter normalement. Accepter de temps en temps de se lever et de crier ensemble, de s'indigner n'est pas un aveux de faiblesse mais bien au contraire une prise de conscience globale de l'inacceptable réalité que tu dénonces, signe avant coureur espérons-le d'un début de changement global. Il faut que ces évènements réccurents soient de plus en plus médiatisé, de plus en plus dénoncés, et de plus en plus fort. Ainsi celles et ceux qui pratiquent l'immonde ne soient plus en sécurité, qu'ils soient de plus en plus inquiétés de le faire. On ne changera pas le monde du jour au lendemain, et beaucoup devront encore mourir de bien des manières, toutes plus inimaginables les unes que les autres, avant que s'amorce un monde plus sain. Au final la seule chose à espérer est que cette prise de conscience globale n'arrive pas trop tard.
  87. pez
    août 05, 13:16 Reply
    texte de merde...s'il veut jouer au con avec les chiffres, on va jouer a la proportionel, combien de lion sur terre; combien d'humain sur terre? que represente le% d'un lion mort et celui d'un homme? qu'il pousse sa reflexion d'humaniste de salon un peu plus loin...
  88. pez
    août 05, 13:17 Reply
    et tu crois que les "priviliégiés" des favelas au brésil en on quelque chose à branler des 200000 morts en syrie?
    • Marcel Sel
      août 06, 10:18 Reply
      À ma connaissance, il n'y a pas de privilégiés dans les favelas.
  89. ATO
    août 05, 16:21 Reply
    Donc pas le droit de s'indigner de quoi que ce soit si on n'a pas pris la précaution de s'indigner de toute la misère du monde au préalable. Bizarre comme raisonnement. De plus vous avez oublié de mentionner : - Le drame des enfants soldats --> Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil - Les fillettes excisées de force --> Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil - Le traffic d'organes --> Donc pas le droit de s'indigner de quoi que ce soit si on n'a pas pris la précaution de s'indigner de toute la misère du monde au préalable. Bizarre comme raisonnement. De plus vous avez oublié de mentionner : - Le drame des enfants soldat --> Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil - Les femmes excisées de force --> Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil - Le traffic d'organes --> Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil - Les réfugiés climatique dont tout le monde se moque --> Mais Walter Palmer a tué le lion Cecil - Et surement des milliers d'autres Donc évitons de s'indigner de quoi que ce soit de peur que d'autres s'indignent de notre indignation. C'est bien on progresse. il y a surement d'autres choses pour lesquelles s'indigner avant de s'indigner d'une pétition pour un lion.
  90. Kha
    août 05, 18:08 Reply
    Bonjour je suis d'accord que toutes les horaires citées dans votre message mérite l'attention et la révolte. Je suis beaucoup moins d'accord avec le ton condescendant que prend ce même article envers les gens qui se sont révolté de la mort du lion. Car je ne pense pas que vous ayez le droit de juger de la valeur d'une cause. Si certaines personnes sont touchées par la cause animale vous ne pouvez pour autant les traiter de monstres, d’égoïstes, de privilégiées. Je défend la cause animal, la cause humaine, la liberté d'expression...et c'est ce dernier point qui, j'ai l'impression, vous est moins familier. Car descendre ainsi une cause sous prétexte que l'on trouve les notre meilleurs, c'est triste. Je n'arrive pas à être très clair, je sens le sujet glissant, et n'ai pas envie d'être mal compris. Donc je vais tenter de résumé: tout les combats qui visent à défendre la vie, la liberté et l'intégrité sont bons. Qu'il s'agissent d'hommes ou d'animaux. Et chacun à le droit de choisir son combat, ce n'est pas pour autant que l'on doit dénigrer ceux des autres. Ce que vous faites ici. Cordialement Kha
    • Marcel Sel
      août 06, 10:25 Reply
      Cet article critique les gens qui ne s'insurgent QUE pour Cecil sans réfléchir et qui en même temps violent nos principes fondamentaux, par exemple en appelant à exécuter sommairement le dentiste. De même, il s'insurge contre la bêtise humaine qui fait qu'un cas romantique (les Zimbabwéens détestent les lions qui bouffent leurs cheptels et parfois leurs enfants) prend des proportions médiatiques et sur les réseaux que les pires attentats n'atteignent pas. En gros, Walter Palmer, c'est pire que l'État islamique. Et donc, non, ça n'est pas acceptable et je le dis en donnant quelques exemples de massacres de masse qui devraient indigner les privilégiés de Wysteria Lane.
      • culti
        août 06, 13:11 Reply
        Votre article ne m'a pas vraiment plus en toute honnêteté. Je comprend l'idée, vouloir faire prendre conscience qu'il n'y a pas QUE Cecil et que d'autres choses sont bien plus graves mais selon moi votre angle d'attaque risque d'être contre-productif. Pousser un coup de gueule et citer des affaires scandaleuses (qui souvent on été largement médiatisées) les unes après les autres, je trouve cela un peu facile et même agaçant. Le monde est horrible, cruel, injuste, on le sait et on pourrait rajouter 1 milliards d'autres exemples soi-disant "plus grave" que la mort du Roi Lion. Ce que je trouve intéressant dans cette histoire avec Cecil, c'est qu'elle reflète la mentalité et les revers de notre société actuelle, de la mondialisation et du capitalisme. J'ai beaucoup d'argent => je vais dans un pays dont je ne connais absolument rien pour ramener un "trophée" => je paye des bons petits hommes de mains pour m'aider à faire un travail de lâche => je m'exhibe en prenant un selfie pour avoir un peut de reconnaissance sociale.
        • Marcel Sel
          août 06, 13:53 Reply
          Ok, ce que vous trouvez intéressant vaut donc un article en deuxième page, une fois, et puis basta.
  91. Charlotte
    août 05, 21:22 Reply
    "Oui, oui !! Offusquons nous, indignons nous ! Soyons contre le massacre de certains animaux, et continuons à manger les autres !"
  92. Corinne
    août 05, 22:59 Reply
    Merci d'avoir, bien mieux que je n'aurais pu le faire, écrit exactement ce que je pense et ma grogne de ces derniers jours :)
  93. u'tz
    août 05, 23:50 Reply
    perso quelques vacances... pour Pfff: http://www.centrebouddhisteparis.org/Le_Centre/triratna.html
    • u'tz
      août 06, 21:46 Reply
      perso j'aurais dit bravo si water palmer avait descendu quelques lions des flandres parcequ'ils sont noirs en plus de lors problèmes dedans...
  94. Fab
    août 06, 12:55 Reply
    >>> non, ça n’est pas acceptable et je le dis en donnant quelques exemples de massacres de masse qui devraient indigner les privilégiés Ce qu'il y a de pire avec internet, c'est cet activisme de critique, de donneur de leçons mais jamais d'action. Ceux qui s'arrogent le droit de dire si ce qu'on fait et ce qu'on pense est à la mesure de leur entendement et acceptation. Si j'avais pu voir sur ce site le moindre encart à verser un don à quelconque cause humanitaire, j'aurai pu comprendre. Mais non, les seuls dons en cours ne concernent que tes propres besoins. Si ton site était tellement digne d'intérêt humanitaire, pourquoi ne l'offrirais-tu pas gracieusement à nous, ignobles privilégiés, afin de nous laver le cerveau de nos impuretés idéalistes? Tu te permets de critiquer les privilégiés de Wysteria Lane... As-tu déjà analysé le centième de ce qu'ils font pour autrui? Oserais-tu leur cracher au visage tout le mépris que tu leur adresse en vertu de ce que toi tu fais pour aider la misère humaine ? Aussi, exemple très mal choisis, vérifies un peu tes source et notamment toutes les études sur la provenance de l'aide humanitaire. Le pays même des Etats-Unis représente 1/4 de l'aide humanitaire mondiale et sa population est considérée comme celle oeuvrant le plus pour son prochain au travers de divers dons. Je pense que si tu avais pris comme exemple les bobos bruxellois qui gravitent dans le milieu journalistique, on aurait mieux compris où tu voulais en venir. ;-)
    • Marcel Sel
      août 06, 13:48 Reply
      <em><blockquote>Ce qu’il y a de pire avec internet, c’est cet activisme de critique, de donneur de leçons mais jamais d’action. Ceux qui s’arrogent le droit de dire si ce qu’on fait et ce qu’on pense est à la mesure de leur entendement et acceptation.</blockquote></em> Ce qu'il y a de pire avec internet, c'est ce genre de commentaire ad hominem qui ne répond à aucun argument et déplace le débat sur le droit à la critique. Pour commencer, écrire, c'est agir. On sait ça depuis Émile Zola. Oh, non, en fait, on sait ça depuis la rédaction de la Genèse. Ensuite, « s'arroger le droit de … » comme vous dites, c'est faire usage de son droit fondamental à la libre expression. Je ne m'arroge aucun droit, j'exerce un droit et je ne vous autorise pas à le présenter comme un abus (à moins que vous ne soyez un taliban de la pensée obligatoire). <em><blockquote>Si j’avais pu voir sur ce site le moindre encart à verser un don à quelconque cause humanitaire, j’aurai pu comprendre. Mais non, les seuls dons en cours ne concernent que tes propres besoins. Si ton site était tellement digne d’intérêt humanitaire, pourquoi ne l’offrirais-tu pas gracieusement à nous, ignobles privilégiés, afin de nous laver le cerveau de nos impuretés idéalistes?</blockquote></em> Mon blog est un blog d'opinion. J'essaie de contribuer à améliorer la société. Cela me prend un temps fou et en six ans, je pense avoir donné suffisamment pour ne plus me prendre ce genre de remarques. Les "dons" (contributions en fait, mais Paypal ne permet pas de mettre d'autres qualifications) ne couvrent que très maigrement l'activité qui consiste à tenir ce blog et ce sont les internautes qui m'ont demandé de continuer : en net, cela représente quelque 500 euros par mois depuis que j'ai remis ce système en marche il y a quelques semaines. Je travaille environ 40 heures par semaine à rechercher l'information, à la commenter, à enquêter ou à publier des papiers de blogs. Après, je dois encore gagner le reste de ma vie. Quant aux dons à des associations, je propage sur Twitter les appels aux dons mais mon blog ne me semble pas être le bon outil pour le faire, d'abord parce que je ne veux pas privilégier l'une ou l'autre et laisser aux gens le choix de donner à qui ils veulent. <em><blockquote>Tu te permets de critiquer les privilégiés de Wysteria Lane… As-tu déjà analysé le centième de ce qu’ils font pour autrui? Oserais-tu leur cracher au visage tout le mépris que tu leur adresse en vertu de ce que toi tu fais pour aider la misère humaine ?</blockquote></em> Cher commentateur, nous n'avons pas élevé les lions du Zimbabwe ensemble. Le voussoiement me paraît donc indiqué. Je parle de privilégiés parce que c'est ce que nous sommes (revenus supportables, pas de guerre, etc.) par rapport à ce que les Zimbabwéens vivent au quotidien. Je parle de Wysteria lane par caricature. Je parle de moutons de Panurge à qui on montre un beau lion et un horrible dentiste et paf, les voilà qui s'insurgent, se bougent jusqu'à aller coller une affiche "mort au dentiste" dans la rue, et puis ils rentrent chez eux, voient un attentat à la télé, et disent « ah, ces pauvres gens ; mais bon, c'est politique, on ne s'en mêle pas ; ohlala, c'est loin, on ne peut tout de même rien y faire » comme si on pouvait faire quelque chose contre la chasse au lion ; pour rappel, le président du Zimbabwe a sacrifié un éléphanteau pour son anniversaire et ça n'a secoué les couilles d'aucun de ces insurgés du roi-lion. Je les critique parce qu'ils ne s'informent pas plus loin que le bout de leur nez mais s'insurgent ensemble 10 fois plus pour Cecil que pour tout le reste des drames dans lesquels ils sont impliqués (dans une démocratie, quand le président déclare la guerre à Saddam Hussein, il y a une responsabilité collective). Ils voient un dentiste et un lion sur Facebook et badaboum, c'est la croisade mondiale. Ce que je reproche à ces gens, c'est de ne s'intéresser à rien sauf quand tout à coup, un truc leur prend les tripes parce que dans le rien qui les intéresse, il y a quand même Simba, Mufassa et les vieux feuilletons Daktari. Ah, ces pauvres lions… <em><blockquote>Aussi, exemple très mal choisis, vérifies un peu tes source et notamment toutes les études sur la provenance de l’aide humanitaire. Le pays même des Etats-Unis représente 1/4 de l’aide humanitaire mondiale et sa population est considérée comme celle oeuvrant le plus pour son prochain au travers de divers dons.</blockquote></em> Oui, enfin bon, si on additionne l'aide selon le country profiles de http://www.globalhumanitarianassistance.org/country-profiles, on voit que les pays européens donnent 6,182 milliards et que l'Union européenne donne en sus 1,9 milliard, soit 8,082 milliards. Contre 4,7 pour les USA. Soit 8 Mia pour 550 mio ha d'un côté, 4,7 pour 360 mio de l'autre : (14,5 k€ par habitant contre 13, allez on va dire que c'est kif). Donc, non, la population des États-Unis ne fait pas forcément mieux que l'Européenne. C'est évidemment une seule source, mais just saying… Par ailleurs, je critiquais les desperate housemen et housewives de partout, pas seulement les Américain-e-s. Voilà, la prochaine fois, essayez d'être cohérent et argumenté, ça nous permettra de débattre.
  95. Cedric
    août 06, 13:30 Reply
    Tout ceci est bien gentil et plein de bons sentiments bobo, mais aucun des faits cités n'aurait eu un traitement médiatique différent sans l'histoire du lion... Encore un article pour se faire mousser...
  96. fleur2806
    août 06, 13:57 Reply
    Encore un article qui nous dit ce que nous devons penser et nous dicter l'échelle de nos émotions.
  97. fiette
    août 06, 14:27 Reply
    Marguerite Yourcenar le dit très justement dans Les Yeux ouverts: «Il y a toujours pour moi cet aspect bouleversant de l'animal qui ne possède rien, sauf sa vie, que si souvent nous lui prenons. Il y a cette immense liberté de l'animal, vivant sans plus, sa réalité d'être, sans tout le faux que nous ajoutons à la sensation d'exister. C'est pourquoi la souffrance des animaux me touche à ce point.» Si vous pensez vraiment que ces humains sont vos frères, alors battez vous ! Oui, manifestez vous, comprenez que tout est lié, qu'il faut, pour améliorer ce monde, que nos habitudes changent et que nous devrons faire des sacrifices, changer notre façon de consommer, d' exister, de nous engager...cela ne se passera pas juste en exprimant de la colère envers ceux qui ont choisit un mode d'action: plus de justice et de respect pour les animaux.Ces critiques ne vous donnent t elles pas une sorte de pseudo bonne conscience? Car finalement, que faites vous de mieux pour que ce monde soit plus juste et moins cruel? Dernière chose, que savez vous de mes" privilèges" ? Qu'est ce que cela signifie pour vous ? Que connaissez vous de nos parcours? Peut être que j' ai vraiment lutté pour plus d'humanité dans ma vie? Et vous ?...Quel jugement étroit et facile. Dommage...
  98. Fab
    août 06, 17:13 Reply
    Oui mais peut-être qu'à mon tour, j'aurai aussi envie de dire que passer des milliers d'heures à écrire sur ce site et à répondre de long en large aux commentaires est qqchose de contestable et un passe-temps superflu de privilégié à destination d'une population aisée et bien éduquée. Que la majorité des articles de ce site sont totalement abjectes de futilité face aux plus grandes misères de ce monde. Aimeriez-vous que les gens passent leur temps à dire cela sur vous et sur votre travail? Seulement pourquoi le ferions-nous? Votre site a tout autant sa place que les autres et surtout pour la discussion intéressante que nous y tenons et la liberté d'expression qui y transparait. Mais cela ne le place pas pour autant au sommet de l'échelle des grandes causes de ce monde. Tout comme le combat de ces gens pour ce lion. Et alors? Est-ce pour cela qu'il faut lancer de telles réprimandes à leur égard? Cette quête à vouloir mesurer le sentimentalisme humain vous entraîne jusqu'à la prétention de juger, critiquer et mépriser ce que les autres font et pensent... Voilà pourquoi je ne comprenais pas une plus grande visibilité et revendication de vos combats réels sur le terrain. Et quoi que vous puissiez en dire, votre site serait la vitrine parfaite pour de telles actions qui vous tiennent à coeur. Cela donnerait bien plus de crédit à vos campagnes de réforme sur la pensée juste. ;-) Cela dit, pour être honnête, je comprends votre article et partage les 3/4 de ce qui y est dit et surtout sur cette sensiblerie d'apparat qui dégouline de l'humanité actuelle (sans doute est-ce besoin incessant de valoriser son ego sur facebook). Mais je ne vous rejoins pas dans le fait de juger le combat de certains, quel qu'il soit. Sans quoi, 99,99% de tout activisme est hautement critiquable et on ne vivrait plus que pour des causes qu'une certaine élite aurait déclaré comme norme humainement acceptable. Pour le comparo aide humanitaire, je remarque que d'un côté ou de l'autre, les chiffres, on leur fait dire ce que l'on veut avec les recoupages qui nous chantent le mieux. Pour surenchérir, disons que pour le dernier rapport 2014 (et non 2012), le continent nord-américain table sur 6747 millions de dollars. Qui dit mieux ? ;-) Les Etats-Unis ne sont en rien comparable à un pot-pourri de divers pays aussi éloignés les uns des autres tant par la langue, la politique et l'économie si ce n'est dans leur peur de se retrouver seuls entre la chine et les Etats-Unis. La Grèce s'enlise de plus en plus, l'Allemagne en a marre et l'Angleterre se gausse ... Vous parlez d'une Union ! Non, pour moi, l'intérêt ici aurait plutôt été de comparer des gouvernements mais bon, c'est un autre débat qui aurait fait pâlir en regard du top 3 actuel : Etats-Unis, Royaume-Unis et Allemagne. Et non, une fois de plus, ce n'est pas la gauche de coeur qui recevra un prix en dehors de celui des apparences. ;-))) Mais cela fait partie d'un autre débat.
    • Marcel Sel
      août 07, 00:12 Reply
      Je ne juge pas l'engagement, juste l'opportunisme de certains.
  99. Cinquiemevitesse
    août 06, 22:32 Reply
    Et pendant ce temps la zoophilie est toujours populaire au Danemark ! Conclusion :l'homme est une espèce à part, un mammifère capable du meilleur comme du pire, mais à en croire les infos quotidiennes surtout du pire... Bon article, j'aurai conclu par "ET Walter Palmer a tué le lion Cecil (au lieu du "mais" ), ce qui démontre bien que toutes cette liste d'actes violents est universelle et perpétuelle...
  100. dia
    août 07, 10:47 Reply
    Bonjour Tout d abord je n ai pas 2 euros. Je n ai pas un rond. Je dois même à ma banque. Mais cet article est fort intéressant. Ça révèle oh combien la vie humaine est bafouée. Pas de pétitions pour sensibiliser les gens sur les exactions que subitent certaines communauté. Je pense également aux musulmans birmanes déchus de leurs nationalité. Parce qu' ils sont musulmans. Le fait de penser que pour certains la vie d un animal est plus sacrée que celle des milliers de personnes tuées injustement me fait froid au dos.
    • coppola
      août 10, 08:19 Reply
      Mais qui a jamais dit çà???C'est ce genre de remarques qui me gonfle!!
  101. Deschodt
    août 07, 13:28 Reply
    Opposer les morts... Ne pas voir que tout est lié ou faire semblant de croire qu'on privilégie une mort animale à une mort humaine... Les indignations ne relèvent pas de la même forme et les actions non plus. Merci, par cet article de contribuer à populariser l'idiotie utile qui consiste à séparer les drames pour mieux les rendre incompréhensibles et donc insignifiants. Pffff...
  102. Fab
    août 07, 14:26 Reply
    >>> Je ne juge pas l’engagement, juste l’opportunisme de certains. Alyssa Milano : ambassadrice à l'UNICEF, fondatrice d'associations en aide aux pays du tiers-monde et j'en passe... Ricky Gervais : activiste pour diverses causes animales Rarement vu de tels opportunistes ! Comme je le disais, vous parlez sans connaissance aucune des gens que vous traînez dans la boue. Mais bon, comme en témoigne les magazines people, c'est ce qui fait vendre aujourd'hui.
  103. wildleech
    août 07, 15:13 Reply
    Aujourd'hui, pour être informé de l'état du monde, il faut investir un temps ou une somme d'argent non négligeable. Il y a un défaut du comportement humain, commun à tous, explicité par une petite phrase : "Loin des yeux, loin du cœur". Et la société de con sommation, de répéter en boucle et à longueur de temps : "un problème ? faites vous plaisir et oubliez le reste !"
  104. Asokha
    août 07, 18:09 Reply
    Pretty vacant. we are so pretty vacant
  105. nath
    août 07, 19:59 Reply
    L'auteur aussi a l'indignation sélectif pourquoi parler de certaines tueries et pas d'autres : par ex ce qui ce passe au yémen, mais c'est vrai ça serait aller à l'encontre de l'impérialisme occidental et de leur alliés on est peut être un "rebelle" mais faudrait pas aller trop loin non plus, idem en se qui concerne les frappes soit disant anti terrorisme en irak , en syrie et puis les morts qu'il font nous sont utiles hein comme pendant la guerre du golfe ou l'occupation de l'irak la preuve les héros kurdes et les nenettes qui prennent la posent toutes apprétées tout droit sortis d'un block buster à succés sont avec nous dans cette "aventure" . Sinon il est vrai que dans des pays europennes comme la france le sort des animaux dits sauvages (mais souvent d'élevage) voués à être chassés n'a vraiment rien à envié à Cécil , allez donc faire un tour dans des sites de chasseurs tel "chasse passion" quel est le sort de pauvres conchongliers (les véritables sangliers n'existent plus pas assez prolifique pour étancher la soif de sang des bons chasseurs français) chassés après avoir étaient relachés spécialement , parfois dans des enclos, mourrir dans la terreur et la souffrance la plus extrèmes , parfois bouffés vivants par une meute de chiens, un exemple parmis d'autre chasse sportive ultra cruelle, voilà la distraction d'un bon nombre de nos concitoyens dans le silence des "amis des animaux" .... révélateur de l'hypocrisie et de la bonne conscience ambiante
      • L'enfoiré
        août 10, 09:28 Reply
        Bonjour Marcel, Peut-être quelques exemples, mais ce sont des exemples anthropomorphes qui poussent l'homme comme au sommet de notre monde. L'homme n'est qu'une étape bien courte dans l'échelle du temps de la planète. L'étude du vivant n'importe sous quelle forme est à prendre en considération. Bien d'accord qu'il y a des priorités et que les médias poussent à la sensiblerie. C'est dans l'air du temps en réaction aux atteintes que subissent certains de nos semblables. J'ai vu que votre article a été repris par Popol. Une nouvelle association?
  106. Lou
    août 08, 15:31 Reply
    Bonjour, Je ne comprends pas votre article ! La mort de Cecil reflète bien la barbarie de l'homme la même qui les pousse à brûler des enfants à violer des femmes .... Il faut bien qu'on se batte pour eux qui n'ont pas la voix pour le faire je trouve malsain de faire des comparaisons dans ces cas on ne parlerait aussi plus que de guerre à la télé mais pas du bébé de Kate de la tournée Johnny ou du tour de France. Les animaux c'est la vie la terre le dépôt de l'être humain nous ne pourrions survivre sans eux donc respectons les .
  107. yo
    août 09, 12:35 Reply
    Bel article de populisme inversé. On peut très bien s'émouvoir de la mort de Cécil et d'autres, et la liste est longue, sans que cela soit antinomique. Pour Cécil, c'est, entre autres, la gratuit du geste qui choque.
  108. Lison
    août 09, 16:23 Reply
    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/08/06/31003-20150806ARTFIG00268-ce-que-revele-l-amour-des-animaux-de-la-bete-humaine.php
    • Mélanippe
      août 19, 12:22 Reply
      Extrait de l'article du Figaro: "L'amour et le respect des animaux, si largement partagés en occident, sont une métaphore démonstrative de l'amour et du respect que l'on voue à tous les êtres vivants," Si seulement c'était vrai; Mais alors, comment expliquer qu'Hitler aimait son chien (ou sa chienne)? C'est vrai, dans le passé de nombreux sérial killer on trouve des faits de maltraitance des animaux. Mais l'amour des animaux ne signifie en rien que les êtres humains seraient plus sensibles à la souffrance humaine. Rappelez-vous cet auto-collant sur de nombreuses voitures: plus j'aime les animaux, moins j'aime l'être humain.
      • Mélanippe
        août 19, 12:31 Reply
        Hum, c'était peut-être le contraire. "Moins j'aime l'être humain, plus j'aime les animaux"...
  109. Lucille Peget
    août 09, 20:46 Reply
    Cher Monsieur Sel, Je ne vous connais pas et vous ne me connaissez pas non plus. Alors je me demandais, sur quelle science repose la clairvoyance qui vous permet de qualifier des milliers d’individus, dont vous ignorez tout, de privilégiés, de bourgeois, de desperates housemen/wifes et de bon peuple ? Que savez vous de leur intimité, comme ils ignorent tout de la votre, pour les supposer inactifs devant toute autre forme d’engagement politique ? Que savez vous de la manière, comme ils ignorent tout de la votre, dont ils manifestent leur engagement politique, pour prétendre que ce n’est que par l’intermédiaire du clavier de leur ordinateur ? Que savez vous des motivations des toutes ces personnes dont vous amalgamez les intentions en faisant référence à des anecdotes, en effet violentes, comme si elles s’érigeaient en vérité faisant l’unanimité pour tous ? Et pour terminer, quand bien même ces milliers de personnes se réduiraient à la description peu flatteuse que vous en faite, en quoi cela remettrait-il en question l’expression la plus légitime de leur opinion ? Bien à vous. Lucille
    • Marcel Sel
      août 10, 09:35 Reply
      Je m'adresse à ceux qui, ne s'indignant jamais de rien, s'indignent tout à coup d'un lion pour des raisons psychanalisables, transformant un délit en holocauste par la force du buzz. Et je suppose que vous ne faites pas partie de ceux-là.
      • Mélanippe
        août 19, 12:42 Reply
        Peut-être une explication: "si certains d’entre nous sont plus émus par un oisillon tombé du nid que par un vieux monsieur qui fait un malaise en pleine rue, ce n’est pas par indifférence. Bien au contraire. « Le petit oiseau en détresse éveille aussitôt un réflexe de protection, affirme le psychanalyste Gérard Morel. Tandis que l’homme en danger nous terrorise, il nous renvoie à l’angoisse de notre propre mort. Nous préférons donc regarder ailleurs.".
  110. gaston
    août 13, 01:25 Reply
    moi suis un chasseur pourtant j'adore les animaux, j'espère que les lois seront de plus en plus sévère afin de les préservés pour permettre à d'autre génération de profité de cette nourriture si bonne. pour ce permettre de critiquer je crois qu'il faut avoir vécu, voyagé voir la misère, la pauvreté et même la richesse. dans mon village un cheval de caléchiers est mort on ne sais encore pourquoi, chaleur, fatigue, maladie qui sait tout les média en on parler énormément les gens on déchirer leurs chemise sur la place publique, oui ces malheureux. pourtant au même moment un mari à tuer sa femme, un enfant est décéder d'un bête accident, un couple est décéder d'un accident d'auto, un gars ivre au volant à décimé une famille au complet et j'en passe. la priorité des médias le cheval mort au travail. et on viens me parler d'un vieux lion excuser mes faut je ne suis pas bachelier
    • coppola
      août 13, 15:52 Reply
      Justement chasser un vieux lion ( enfin vieux, 9 ans c'est pas si vieux que çà!!!!) c'est franchement pas glorieux d'autant que celui-ci connaissait les hommes et ne s'en méfiait pas trop! Non tous ces trucs de pseudo chasseurs sont des foutaises! Le vrai problème est que ces rigolos sont en train de décimer la faune! Cà c'est important!!
  111. Mélanippe
    août 19, 12:52 Reply
    De nombreuses personnes aimeraient s'émouvoir pour le malheur des êtres humains, mais dans la vie ils ont été très souvent déçus par ceux-ci. Nous pouvons juste reprocher à ces personnes de ne pas savoir choisir leurs amis. Ou d'avoir trop d'exigences. Il faut avoir fait de vrais rencontres pour s'intéresser au sort des êtres humains. Même Freud préférait probablement ses chiens à ses patients. Etait-il pour autant insensible. Non, il se protégeait.
  112. Mélanippe
    août 19, 13:09 Reply
    Et puis, qui nous dit que parmi toutes ces victimes humaines, il n'y a pas un futur ou vrai salaud? Alors que l'animal lui ne déçoit jamais. Il est ce que la nature a fait de lui. Et vous aime inconditionnellement.
  113. Glamnature
    août 23, 17:54 Reply
    Cet article ridicule pousse à la politique du pire: il y a toujours pire alors pourquoi s'offenser de tel ou tel acte? un enfant brûlé quand beaucoup d'autres sont décapités, vendus en esclavage...(voir daesh, n'est ce pas?) , alors pourquoi s'offenser? en vérité ce type de pensée épargne aux lâches de se bouger. L'empathie est une chose précieuse et elle doit commencer là où commence la vie. Considérer l'homme comme unique valeur sur terre ayant tous les droits, de saccager, de torturer, de polluer tout ce qui n'est pas lui..donne ce qu'on voit aujourd'hui ! .. oui ,l'homme est un mammifère bipède et c'est tout! S'il admettait faire partie de la nature sans se situer au-dessus d'elle...nous n'en serions pas là! L'homme est un cancer pour la terre et c'est lui et lui seul qui fait de cette planète un enfer...Donc se mobiliser pour un lion ou pour un chien est tout aussi louable que de se mobiliser pour un de nos semblables et certainement beaucoup plus courageux: les bigots de l'humanitaire ne s'exposant jamais à ce genre de critique..
  114. Unpassant
    août 23, 18:10 Reply
    Billets assez classique d'un Humanisme flamboyant et nombriliste. Etant doté d'un cerveau normal, j'ai la faculté "extraordinaire" de me révolter, de juger insupportable, inacceptable, à la fois la mort barbare d'un lion et celle d'êtres humains. Oui je sais, selon cet Humanisme flamboyant, nous sommes obligés d'établir des hiérarchies prédéterminées mais je considère ce billet comme une insulte au fait que personnellement et collectivement (je parle au nom aussi de plusieurs co-militants), je passe un temps certain à militer, réfléchir, agir pour d'autres conditions humaines et non-humaines, pour qu'une politique réellement écologique puisse exister. Bref, il y a quelque chose de profondément affligeant à opposer encore et toujours des combats qui n'ont aucune raison réelle d'être dissociés. Si encore vous aviez souligné que la défense animale ne peut se faire au détriment de la défense des êtres humains (orientation que choisit malheureusement certains des commentaires), mais non, vous choisissez l'excès inverse: la défense de la dignité, de la décence, des droits humains exigent obligatoirement de les placer résolument devant celle des êtres non-humains. Au passage, au vu du nombre d'auteurs de tous bords qui ont eu l'occasion de montrer en quoi toutes les pré-classifications que ce soit entre femmes et hommes, blancs et non-blancs, homos et hétéros, humains et non-humains, etc. sont consubstantielles et émergent toujours de ce même esprit délétère qui vise à séparer le bon grain de l'ivraie, pour rassembler par opposition au lieu de rassembler par solidarité, il me semble qu'un peu plus de subtilité aurait été de mise.
  115. Anne-Sophie
    septembre 05, 10:35 Reply
    Ce genre d'articles m'insupporte. Personnellement j'ai suivi l'actualité de Cecil comme celle de la bombe en Turquie ou d'autres actualités. On a le droit de s'indigner pour 2 choses en même temps, pourquoi choisir ? Cecil a été très médiatisé et à fait le tour des réseaux sociaux sans que je ne comprenne pourquoi, d' autant plus des centaines de lions sont chassés chaque année. C'est la même raison qui a fait d'Aylan l'icône des migrants alors que ce genre de naufrages ont lieu depuis janvier au moins. Les gens ont besoin d'un individu avec son histoire personnelle pour s'identifier. La psychologie humaine est faite comme ça. Pour sentir de la compassion il faut s'identifier. Comme le dit Marilyn Manson (v'la la référence !) "the death of one is a tragedy but the death of a million is just a statistic". Et pour finir on a le droit de s'indigner pour un animal et pour un humain ou les deux à la fois, la encore pourquoi choisir. Ce qui choque, c'est le fait que la victime soit innocente et sans défense, que ce soit un enfant ou un animal. Et puis protéger la biodiversité, c'est aussi pour la survie de l'espèce humaine. Bref, je comprends que ce monsieur soit énervé par l'ampleur médiatique de Cecil mais ce genre d'article rageur ne fera pas avancer la manière de traiter l'information dans les médias. Après oui ça me fait rager aussi quand les gens préfèrent cliquer sur une pétition en ligne plutôt que de s'investir réellement pour faire changer les choses mais ils sont comme ça, il faut aussi être tolérants.
    • Marcel Sel
      septembre 06, 01:44 Reply
      Je n'ai pas dit qu'on ne pouvait pas s'indigner pour Cecil, j'ai visé les gens qui s'indignaient SURTOUT voire UNIQUEMENT pour Cecil.

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.