URGENT. La Belgique confirme l’exil de Bénédicte et Dipika, 6 ans.

Capture d’écran 2015-01-29 à 18.05.52J’allais commencer par « La Belgique est une merde bien fumante, gouvernée par des merdes.»

Oui, je sais, les textes injurieux seraient, à ce qu’on dit, moins efficaces que les autres. Il faut, surtout dans ce nord à l’esprit congelé, écrire de jolis mots pour défendre les grandes causes. Tant pis. Je n’ai pas de jolis mots pour parler de Dipika. Je n’en ai plus. Je n’ai plus que des insultes qui me montent au nez, des jurons gros comme l’estomac qui me serre. Des jurons gros comme le cul des ministres et fonctionnaires qui s’assoient sur le peuple pour péter plus odorant. 

Je suis ulcéré, abasourdi par le manque absolu d’humanité de nos beaux politiciens et de nos belles politiciennes. Effaré par ce pays ignoble qui abandonne une mère, Bénédicte, et sa fille, dont l’Office des Étrangers vient de refuser le visa. Dipika, petite népalaise gaie, souriante, pétillante, adoptée voici plus de 3 ans par Bénédicte Van de Sande et son mari Gyanendra Kathiwada, n’a pas le droit de vivre avec ses deux parents. La Belgique impose à Bénédicte d’abandonner sa fille, celle qu’elle élève depuis des années, si elle veut un jour remettre les pieds sur le sol wallon ou flamand. La Belgique lui conseille de la remettre, cette petite à la peau pas assez blanche, dans un infâme orphelinat à côté duquel ceux de Dickens font figure de palace où Cosette jouerait une princesse russe !

Après 40 mois passés à survivre dans un pays d’une dureté angoissante et d’une saleté révoltante, une Belge et sa fille adoptive se sont donc encore vu refuser le droit au retour ! Une mère et sa fille qui sont à bout. Financièrement, moralement, humainement. Alors, il n’y a pas un gros mot qui ne soit trop lourd, trop impoli pour répondre à cette nouvelle ignominie de l’État belge à l’encontre de deux innocentes. Ni pour répondre à l’abandon de l’ensemble de la classe politique.

Oui, c’est à vous que je parle. Mais baissez la tête, hein ! Ô baissez tous la tête. Vous qui nous gérez. Vous qui nous expliquez consciencieusement ce que vous avez fait ou allez faire pour nous. Et qui, en même temps, n’en avez rien à caler dès que le problème devient un peu complexe. Réunir une famille ! Vous n’y pensez pas ! Oh, mais ma bonne dame, ça pourrait vous causer des problèmes ! Le parti d’en face pourrait vous le reprocher ! Il pourrait y avoir débat ! Ah, vous avez de la chance que j’ai de l’éthique. J’enverrais bien dans la nature les mails où une vingtaine d’entre vous m’avez expliqué que vous compreniez très bien la situation de Bénédicte et souhaitiez ardemment le retour de Dipika et de sa maman — certaines d’entre vous sont maman —, mais que « ah, tu comprends, dans le parti, c’est pas le moment, et puis l’opposition va nous emmerder, et puis la majorité va nous traiter de ci ou de ça, ahlàlà, quel dommage pour elles ! » 

Rassurez-vous, je ne suis pas délateur. Je respecte mes sources, même quand elles ont perdu tout sens du respect humain.

Allez, baissez les yeux, baissez la tête, enfoncez-vous bien profond dans la boue morale que vous produisez sous vos fesses. J’ai honte pour vous. Honte d’avoir voté pour vous. Honte d’avoir cru que, dans ce dossier si limpide, au moins l’une ou l’un d’entre vous aurait les tripes de remuer ciel et terre, de convaincre vos collègues, que le droit de l’enfant prime sur vos lois kafkaïennes, sur le sempiternel parapluie que vous trimballez de conf de presse en conf de presse. Surtout, ne pas être éclaboussé-e. Surtout, ne pas prendre de risques ! Surtout fermer les yeux et les oreilles. Surtout ne pas se laisser toucher par la beauté.

Un sourire d’enfant, putain ! Un sourire d’enfant ! Ça vous arracherait la gueule de respecter ça ?

Une mère et sa fille sont bloquées au Népal depuis 40 mois, et ça suffit. Rien ne peut justifier la prolongation de cet exil forcé, où Bénédicte et Dipika vivent séparées de leur mari et père, Gyanendra, qui les tient à bout de bras financiers depuis sa petite boutique de Bruges et n’a même plus les moyens de les rejoindre.

Aujourd’hui, j’ai honte, profondément honte d’avoir sur ma carte d’identité le mot « belge ». Je voudrais le gratter, le raturer, le brûler, en mettre un autre à la place, n’importe lequel. Un qui soit un tant soit peu plus digne que cette horreur-là. Belge. Beurk. Dégueulasse ! Même pas une nationalité. Même pas une vomissure. À la rigueur, peut-être une crotte de pigeon.

Beaux orateurs, belles oratrices qui soignez si bien vos discours, de gauche comme de droite, d’extrême gauche ou d’extrême con, je vous renvoie à la tronche les « valeurs » que vous nous brandissez à tout bout de champ. Oui, vous tous, les 150 députés belges, les sénateurs, députés régionaux, ministres communautaires, qui ne fûtes pas en mesure d’appliquer le minimum de ces clinquantes « valeurs » dans cette affaire tragique, tant vous êtes perdus dans vos diatribes contre celui d’en face, votre obsession d’être réélus, votre méprisable propension à transformer les douleurs humaines en explications chiffrées.

Oui, ça vaut pour vous, Elio Di Rupo qui, premier ministre socialiste, n’avez pas eu les couilles d’user de votre droit discrétionnaire pour ramener une petite fille à son père. Le mot couille vous choque ? Pourtant, ce n’est pas le mot qui est choquant ici. Et ça vaut pour vous, Charles Michel, tout aussi castré du bulbe, qui tintamarrez à qui mieux mieux vos grands principes sur le vivre ensemble et l’antiterrorisme. Ici, les terroristes, c’est vous. Vous terrorisez deux êtres paisibles, sans défense. Une femme et sa petite fille. L’avenir de l’homme. Vous êtes son passé. Un passé merdeux. Je suis vulgaire ? Non, la vulgarité est de votre côté, à fond. Moi, je suis grossier. Et juste. Parce qu’il y a des jours où la politesse est une insulte à la raison. L’abandon scandaleux, honteux, ignoble de Bénédicte et Dipika ne m’autorise plus la moindre politesse.

Vous qui traitiez hier l’autre de nazi, vous qui vocifériez ce matin parce que l’un avait insulté la Mémoire, mais putain ! regardez-vous ! Ici, il ne s’agit pas de sentiments, d’idées, de bienséance, de mots. Il s’agit du sort ahurissant que vous réservez à une famille, d’angoisse quotidienne. Il s’agit d’une petite fille de six ans qui demande « pourquoi je ne peux pas voir mon papa ». Il s’agit d’une femme à des milliers de kilomètres qui se demande chaque jour si demain sera possible.

Regardez bien sa photo, bande d’ordures. Regardez-la bien longtemps. Ne détournez pas votre regard de lâche, de lâcheurs et de lâcheuse. Observez-la. Dipika pourrait être votre fille. Bénédicte pourrait être votre sœur. Ah ! C’est sûr, si c’était le cas, vous auriez trouvé le moyen de régler ça !

Lâches ! Ça vaut aussi pour vous, la centaine d’élus et de mandataires N-VA qui avez cliqué « j’aime » sur la page qui demandait le retour de Dipika. Votre sens de la bassesse politique est encore plus aiguisé que je ne le pensais. Des rats qui font mine de défendre une famille pour faire bien dans les urnes et l’abandonnent à son sort dès qu’ils sont au pouvoir. La politique du changement ? Mais non. L’exercice du pouvoir, c’est tout ce que vous connaissez. Vous ne valez pas mieux que tous les autres. Lâches ! Les écolos, les socialos, les PTB-GO qui n’avez pas levé le petit doigt. Gauche progressiste, je te pisse à la gueule. Lâches ! Les libéraux, les démocrates francophones, les chrétiens-démocrates, les centristes humanistes, si coquets sur vos folders, tenant si forts à vos petits combats locaux, allez donc planter un cierge. Je vous laisse le choix de l’orifice.

Voilà, c’est bon, j’arrête. J’en ai fini de vomir sur votre incompétence à tous. Sur votre sens tordu de « l’humanisme ». Sur votre mépris du droit européen, qui impose à la Belgique de reconnaître les familles de facto au nom du droit de l’enfant. Ça fera une condamnation de plus. Une tache de plus sur votre morale guindée, vaine, inutile. Quelle mocheté, ce pays qui se pavane à l’enterrement d’un décapiteur et viole le droit élémentaire d’un enfant. J’en oublie le silence de Mathilde et Philippe, si compatissants pour les gens qui souffrent, ma’me Pichu ! Si absents pour cette famille belge pourtant facile à regrouper.

Tous, vous avez ramené mon pays à sa trop juste valeur, engoncé dans sa rigueur provinciale, sa petitesse légendaire, — ô, comme les exilés français du XIXe — l’ont bien compris, ce petit esprit, cette nation minable, qui a peur de son ombre, peur de ses propres peurs, racrapotée dans un petit fauteuil Vastiau Godeau, engoncé dans son autosuffisance à la mayonnaise, ravagée par la médisance brunâtre et fumante d’un caca nerveux, dans son racisme traditionnel, et sa prétention irrationnelle.

Vous vouliez mettre la frite au patrimoine de l’humanité ? Ah, c’est important, hein, ça, pour vous. Mais allez-y donc ! Si c’est ça qui vous fait bander. Moi, pendant ce temps, je mettrai votre ignoble abandon d’une mère et de sa fille au patrimoine de la cruauté. Au Guinness book de la misère politique. Au firmament de la honte.

Pardon, mais je ne vous salue pas. À force de vous en laver les mains, vous n’en avez plus.

Previous Rudi Vervoort : à mesure scandaleuse, réponse calamiteuse.
Next Houellebecq : la Soumission fait la farce.

You might also like

0 Comments

  1. Juste un mot à dire: waouw ! Je ne pensais jamais voir un tel pétage de plomb d'un Belge de souche vis-à-vis de sa mère patrie. Je pensais que ce n'était réservé qu'aux vilains immigrés et aux tout aussi vilains et ingrats Belges d'adoption. Ça"rassure" quelque part d'entendre cela. Nous ne serions donc pas fous ?
    • Hansen
      janvier 30, 22:02 Reply
      C'est quoi un belge d'adoption? Quelqu'un comme la reine Elisabeth et celles qui lui ont succédé par exemple? Heureusement qu'on ne doit pas être né belge mais qu'on peut le devenir. Il n'y a pas deux sortes de belges sauf pour la NVA. Devenir belge n'est pas une maladie honteuse. Tous ces belges par option et donc par choix rehaussent "ce" pays devenu le leur même s'il est dur pour certains belges de "souche" de les adopter. Ne désignez pas trop vite les belges par option comme des ingrats mais demandez-vous si votre réticence à les adopter ne leur font pas regretter leur option.
      • Quelqu'un
        janvier 31, 12:35 Reply
        Ce n'est pas aux belges de "souche" ( comme vous dites) d'adopter mais bien aux personnes qui font le choix de devenir belge de s'adopter à ceux-ci. On crache sur la NVA ( et je ne suis pas non plus d'accord avec eux je tiens à le préciser) mais pou dire de telle chose avez-vous lu leu programme ? Je ne pense pas ! Il prône une politique d'intégration ! Et ceux qui ne veulent pas s'intégrer connaissent la sortie avec eux ! Par les temps qui court, n'est-ce pas plus mal ? ( Je pose la question )
        • Hansen
          février 07, 14:34 Reply
          J'ai passé ma vie á apprendre le flamand mais ils ne me reconnaissent pas comme concitoyen parçe que je ne suis pas flamand. Quand je leur dis que je suis né luxembourgeois, ils m'adoptent parce qu'ils s'imaginent que je suis Germain, alors que le grand-duché á souffert de la guerre et des nazis comme les Wallons, mais je ne suis pas wallon non plus. Je suis pour un quart hollandais et pour trois quarts luxembourgeois de naissance. Je suis devenu belge par option et j'ai fait un service militaire de 18 mois dans l'armée belge. Le résultat, j'ai perdu ma nationalité d'origine et tous les avantages d'être luxembourgeois, pour n'être même pas reconnu par les flamands ni par les wallons.. Heureusement, il me reste Bruxelles et les bruxellois.
        • uit 't zuiltje
          février 08, 20:43 Reply
          @Hansen comment ce fait-il qu'avec un tel pédigré vous ne pouvez récupérer votre nationalité granducale ? (alors qu'un grand-parent suffit) penser que bruxelles est peuplées bruxellois... a un minimum de sens, mais définir le "bruxellois" qui vous agrée ne serait-il pas simplement plus réaliste ?... remarquez que si c'est simplement bxl plutôt qu' lxb pour vous, je vous comprends.
      • Francoise Smet
        février 01, 15:50 Reply
        M. Hansen, Je ne veux pas prendre la parole pour "Bison", cependant il me semble bien que son texte est à lire au second dregré et non, au premier, comme vous le faites... En d'autres mots, Bison fait de l'ironie. Bien à vous, Fr
        • Hansen
          février 07, 14:37 Reply
          L'ironie comme Charlie hebdo sans doute...
  2. Andre Dumoulin
    janvier 29, 19:31 Reply
    Ils sont victimes de discrimination et de xenophobie. Le refus d'autoriser le retour de Benedicte avec Dipika est motive au fond par des motivations xenophobes deguisees sous des pretentions legalistes. C'est un sommet d'hypocrisie de mettre une famille à genoux au nom de la legalite des adoptions....alors que ni Kind en Gezin ni l'Office des Etrangers n'ont d'autorité pour une adoption faites par un nepalais au nepal, comme c'est le cas de Gyanendra adoptant Diplika. Le fait que Benedicte soit Belge ne doit pas etre un element de blocage de la reconnaissance de l'adoption. C'est transformer la nationalite Belge en une entrave aux droits familiaux. C'est tout a fait dans la ligne de certains au NVA...et dont l'Office des Etrangers est peuplé. La famille est sacrée. Ceux qui s’y attaquent s’attaquent a ce qu’il y a de plus profond dans notre humanité. Benedicte, Dipika et Gyanendra, vous etes victimes du nationalisme teigneux qui recouvre la Belgique comme une merule. Ne vous laissez pas abattre. Vous etes persecutés pour la justice. Parce que créer une famille c’est simplement revendiquer son droit à l’ avenir. Et il faut se battre
    • Hector
      janvier 30, 12:24 Reply
      Après cela, le MR et la NVA font les vierges effarouchées dès qu'on leur dit que leurs méthodes anti-migratoires sont apparentées à celles mises en œuvre par les nazis pour capturer les juifs ? Comment ne pas gerber quand on voit les journalistes de la RTBF braire en leur honneur avec l'argent des contribuables (encore hier soir) ? Si la justice avait bien fait son travail après septembre 1944, le grand-père de Bart De Wever aurait perdu sa nationalité belge pour haute trahison et comme co-auteur de l'holocauste. Et nous n'aurions pas à subir cet infâme individu parce qu'il ne serait ni belge ni flamand. Ôtons d'abord donc la nationalité à tous ces NVA et VB qui ne veulent plus de la Belgique !
    • Hansen
      janvier 30, 22:15 Reply
      Mr Dumoulin. Voilà qui exprime bien notre sentiment à tous, les belges savent ce qui est essentiel et ce texte vous honore et devrait faire réfléchir ceux qui, hélas, nous dirigent, mais ne sont pas à la hauteur de leur concitoyens, seul notre roi réalise qu'il est le "roi des belges" et que les belges sont attachés aux vraies valeurs de la vie.
  3. Gilles M - Bxl
    janvier 29, 19:54 Reply
    ...................Une révolution ne se prévoit pas, ne s'explique pas.....Elle vient juste, un jour comme ça, comme une irrépressible envie de vomir..........Ce soir Marcel, comme vous, je n'ai juste plus que ............L'envie de vomir et elle ne vient pas seulement de cet article que je viens de lire....Elle a commencé en octobre 2014..............
  4. Ergo
    janvier 29, 20:11 Reply
    Bonsoir Monsieur Sel, j'ai le coeur en berne pour cette famille, comme vous, j'ai honte pour la Belgique, honte pour nos politicien(ne)s qui se foutent pas mal du bonheur et du bien-être d'une enfant, honte aussi pour toute cette misère qui s'installe vicieusement chez nous. Où est donc cette "belle gique" que je croyais humaine, accueillante à toutes les bonnes volonté. Je ne comprends pas, je ne comprends plus. Je suis muette devant tant d'injustices. Ne pourriez-vous lancer une pétition? Je crois que tout le monde signerait. Christine Ergo
    • Verlaine
      janvier 30, 01:07 Reply
      Oui, une pétition existe...et vous pouvez la faire circuler! Il faut des dizaines de milliers de signatures! Merci de faire circuler par tous les moyens! https://secure.avaaz.org/en/petition/Elio_di_Rupo_Prime_Minister_of_Belgium_Help_to_provide_a_visa_to_Belgium_for_Dipika_3_years_old/?pv=52
      • anne
        février 01, 16:21 Reply
        la lettre de la petition est adressée à Elio di rupo...mais il n'est plus premier ministre !!! Cette pétition est-elle encore valable ?
        • Marie Van de Sande
          février 21, 20:32 Reply
          toujours valable et signée par de plus en plus de gens ! l'adresse ne peut être changée, mais le destinataire est bien le 1er Ministre actuel https://secure.avaaz.org/en/petition/Elio_di_Rupo_Prime_Minister_of_Belgium_Help_to_provide_a_visa_to_Belgium_for_Dipika_3_years_old/?pv=52
  5. Bernard
    janvier 29, 20:38 Reply
    Merci d'éveiller nos consciences !
  6. Jean-Pierre L. Collignon
    janvier 29, 20:53 Reply
    Cher Marcel, cette diatribe furieuse et ô combien salutaire devrait vous valoir une statue en pied en lieu et place de l'atomium. Au moins.Je la balance aussi sec sur facebook afin que nul n'en n'ignore... Salut et Fraternité !
  7. Capucine
    janvier 29, 20:53 Reply
    Je vous aime très fort monsieur Sel
    • Marcel Sel
      janvier 29, 22:03 Reply
      Attention, ma femme lit parfois les commentaires :-)
  8. Ergo
    janvier 29, 21:27 Reply
    Monsieur Sel, je me suis permis de mettre le lien dans les commentaires de deux articles dans Le Vif/L'express en ligne et j'ai aussi transféré sur la page "alertez-nous" sur RTL.be, je crois qu'RTL a déjà publié un article sur cette triste affaire il y a quelques temps.
    • Marcel Sel
      janvier 29, 22:03 Reply
      Oui et j'en ai parlé xe soir dans On refait le Monde
  9. Nicole Renaux
    janvier 29, 22:38 Reply
    Punaise! Si le sujet n'était pas aussi grave et révoltant, je pourrais dire que cela fait du bien de lire ce que beaucoup pensent sans oser ne serait-ce que le susurrer ! Merci Monsieur Sel et une nouvelle fois, honte à nos "dirigeants" qui ne le sont que pour assouvir leur soif du pouvoir!
  10. Pobemer
    janvier 29, 22:58 Reply
    Et bien vous traduisez mes pensées. C'est ignoble il n'y a pas d'autre terme. J'espère que vos paroles tellement justes parviendront à convaincre quelque politicien un peu plus humain à revoir ce dossier. Sinon ce serait désespérant pour tous les Belges. Avoir honte de sa nationalité, c'est, déjà, un peu la renier.
  11. Gérard
    janvier 29, 23:52 Reply
    Oufty, ça décoiffe! En effet, il y a des limites à l'intransigeance de certains politiques.(certaines politiques) J'espère que ce coup de gueule remettra le sujet sur le tapis et sans tarder.
  12. balis christian
    janvier 29, 23:55 Reply
    Ce cas dépasse l'entendement . pas a comparer mais je pesne a ce couple âgé qui avait passé leur vie dans une maison de la commune populaire.... , dont le mari n'avait plus qu'une partie du poumon , avait sa voiture , toujours souriant . Mais voila alors qu'il reste pas mal d'habitation vide et a restaurés , c'était sa maison visé , expulsé en appartement le mari mourut très vite . Sa maison rénové la liste d'attente avait décidé ,place aux nouveaux je m'excuse... non Belge avec un enfant d'une dizaine d'années . J'appelais cela humanité d'Etat ! Ce n'est pas a comparer a Bénédicte et Dipika mais c'est la même route !
  13. carolinehuens
    janvier 30, 00:07 Reply
    Ha oui, cela commence doucement à sentir le pourri au Royaume du petit pays de patriarches extrêmes-gauchistes, extrêmes-droitistes, extrêmement tièdes, extrêmement cons, extrêmement lâches, extrêmement hypocrites...et ce n'est pas seulement moi qui le dit et sur un ton...comment dis-tu Marcel? Injurieux? Grossier? Ordurier? Violent, peut-être? Viens, viens Marcel, viens rejoindre les quelques rares courageux et courageuses, ceux et celles qui n'abdiquent plus leurs pouvoirs à ceux et celles, qui comme tu le dis encore : "s’assoient sur le peuple pour péter plus odorant". Viens mon frère, mon ami, il est plus que temps de retrousser nos manches et de nous laver le cerveau de toute cette fange immonde dont on nous l'a farci à coup de jolis mots, tels "Égalités des chances" ou "Démocratie" ou "Liberté d'expression" ou "Création d'emploi" ou "Croissance verte"... moi et quelques autres nous t'accueillerons avec bonheur et reconnaissance. http://www.homme-moderne.org/textes/classics/ereclus/jgrave.html
  14. Eric
    janvier 30, 00:08 Reply
    Organiser une cagnotte ? Ou une campagne de crowdfunding ? Afin que le papa puisse partir visiter sa famille ? Ou pour leur offrir des moyens de s'installer dans un pays plus accueillant ?
    • Marie Van de Sande
      janvier 31, 20:28 Reply
      une pétiton à signer et à faire circuler ainsi qu'un n° de compter pour aider financièrement Bénédicte et Gyanendra : https://secure.avaaz.org/en/petition/Elio_di_Rupo_Prime_Minister_of_Belgium_Help_to_provide_a_visa_to_Belgium_for_Dipika_3_years_old/?pv=52
  15. Fred V.
    janvier 30, 00:23 Reply
    Je ne sais pas écrire aussi bien que vous mais purée, ça fait du bien de vous lire. Honte à nos politicards...
  16. dharmeling
    janvier 30, 00:43 Reply
    Que s'est-il passé exactement? On explique rien dans votre article, ni dans celui de la Libre: y a-t-il eu reconnaissance de l'adoption en droit belge? La maman était là dans la phase d'apparentement? Quel organisme agréé d'adoption gère le dossier? C'est ce dernier qui prépare juridiquement la procédure d'adoption (pas le gouvernement belge)… Ayant suivi une formation de préparation à l'adoption, et ayant été adoptée moi-même, je sais que cela ne se fait pas à la dilettante… La presse nous laisse souvent larmoyer, mais elle ne explique pas grand chose. La presse, et les pseudo-journalistes...
    • Marcel Sel
      janvier 30, 01:08 Reply
      Suffit de demander. Sinon, faites une recherche sur "Dipika" sur mon blog, il y a aussi une lettre à Elio Di Rupo. Et sur le visa lui-même, oui, les politiques pouvaient faire quelque chose et en fait, ils le devaient : ils sont maintenant en defaut vis-a-vis du droit europeen.. http://blog.marcelsel.com/2014/02/19/dipika-les-partis-ont-peur-du-monopole-du-coeur/
    • Marcel Sel
      janvier 30, 01:08 Reply
      (sinon, les "pseudo-journalistes" travaillent, merci)
      • dharmeling
        janvier 30, 01:22 Reply
        Je pense que si tout cela pose problème, c'est que des balises, des procédures strictes existent et qu'il faut les respecter. Sinon n'importe qui se rend à l'étranger et adopte un enfant sans rien connaître de sa situation réelle. C'est la porte ouverte aux situations graves d'utilisation d'enfants non adoptables. Ces personnes n'auraient jamais dû, comme vous dites, entreprendre de partir de leur propre initiative. Moi-même, après une courte formation à l'adoption, j'en suis pleinement consciente. De rien avec plaisir! Mais je doute tout de même de vos propos que je juge souvent peu scientifiques, peu recoupés, larmoyants comme ici. Sinon il existe déjà Amnesty International, vous connaissez? Vous pourriez y faire du bénévolat...
        • uit 't zuiltje
          février 03, 21:40 Reply
          perso je n'ai trouvé a.i. larmoyant que lorsqu'il s'est intéressé aux femmes battues
        • Marie Van de Sande
          février 21, 20:45 Reply
          vous même, "après une courte formation à l'adoption" ... : vous voulez rire là ?? C'est cette courte formation à l'adoption qui vous permet de tenir de tels propos, tellement courte qu'elle vous permet de vous mettre en quelques sortes, comme "juge" sans avoir toutes les données en mains ? Les parents de Dipika ont suivi le "parcours du combattant du parent-candidat-adoptant" : ils ont reçu un premier "agrément" du juge de la jeunesse. Mais cet agrément, ça se "périme" - le savez-vous, dharmeling ? - et ils ont dû recommencer une partie de ce parcours du parent-candidat-adoptant, avec, à la clé, un deuxième "agrément" donné par un juge de la jeunesse. Vos propos laissent à penser qu'ils ont fait ça à la légère. Informez-vous avant de lancer de telles inepties, dharmeling !
    • uit 't zuiltje
      janvier 30, 17:06 Reply
      perso cette histoire ne me fait pas larmoyer, et je n'ai pas plus de dégoût pour le népal que pour la flandre, je sais que rentrer légalement en belgique pour un étranger est toujours un parcours du combattant qui demande une énergie incroyable pour finalement éveiller quelques avis subjectifs de dépositaires d'un tas de petits pouvoirs qui en usent dans un seul sens : -niet ! ( dire que l'urss était soi-disant la championne de l'anti-libre-circulation des personnes...) mme dharmeling, avoir été adoptée ne vous donne pas nécessairement une expertise particulière sur l'adoption et en tout cas pas sur la presse... c'est pourquoi je ne vous demande pas s'ils sont tous des pseudo-journalistes, ou seulement Marsel qui nous a pourtant en long et en large expliqué pourquoi dipika n'est pas la fille de bénédicte selon la loi, disons plutôt décret, etc...
    • Marie Van de Sande
      janvier 31, 20:35 Reply
      ... et quelques "clics" via internet vous auraient aidée ... plûtot cette (in)considération en dernière phrase, facile, vite écrite, sans aucun fondement, et qui décridibilise une profession alors que c'est vous-même, probablement, pas assez curieuse :-)
  17. Verlaine
    janvier 30, 01:04 Reply
    COLERE En rentrant de mes cours, j'apprends que la troisième demande de visa pour Dipika a été refusé. La nouvelle est parvenue vers 17 heures et je viens d'en prendre connaissance par l'article de Marcel. Non seulement je partage pleinement son contenu et me sens, aujourd'hui, comme lui, honteux d'avoir la mention belge sur ma carte d'identité. Je me sens sali par la décision prise par l'office des étrangers. Si dans ce pays, on ne peut prendre soin d'une de ses ressortissantes qui a eu comme seul crime, avec son époux, d'aimer un enfant et de vouloir réunir une famille qui n'aspire qu'à être heureux et d'assumer ses responsabilités de citoyens, de parents et qui plus est, a respecté les procédures légales avec une patience inégalée, peut-on encore parler de pays qui prend des décisions humaines? De plus, cette décision oblige les parents à devoir introduire un recours à la cour européenne des droits de l'homme où notre pays se fera condamner ! J'en prends le pari! En effet, le lien avec l'enfant est prouvé et notre pays contrevient à la convention internationale des droits de l'enfant que nous avons ratifiée. Ceci prendra plusieurs mois et demandera des fonds importants pour une famille déjà épuisée psychologiquement et financièrement. J'accuse mon pays de non assistance à personnes en danger! Je suis en colère, profondément. L'égoïsme, l'incompétence, l'intolérance, la bêtise, la lâcheté sont-ils devenus les qualificatifs que je dois employer pour ceux qui ont pris cette décision? Ce soir, j'ai mal pour eux.... Et vous qu'en pensez-vous?
    • Ergo
      janvier 30, 11:34 Reply
      Bonjour Verlaine, j'ai transmis à tous mes contacts le lien de l'adresse de la pétition. Croisons les doigts. Comme le disait un autre commentateur, ne pourrait-on pas lancer une demande de fonds pour permettre au papa d'aller voir sa femme et sa fille ? Je présume que beaucoup ouvriraient leur coeur pour cette famille, contrairement à nos politicien(ne)s. Qu'en pensez-vous? Christine.
    • IVI
      janvier 30, 13:24 Reply
      Ce n'est pas seulement la Belgique, l'Europe régresse en matière de droits individuels: Belge vivant en France, j'ai demandé un titre de séjour pour mon épouse cubaine, un titre lui a été accordé plus d'un an après le dépôt de la demande! Bien que la directive 2004/38/CE soit très précise concernant les documents à fournir en vue de la demande ainsi que le délai de délivrance (6 mois max.) et la durée du premier titre (5 ans), l'administration française s'est obstinée à exiger un tas de documents non prévus par la directive et n'a accordé qu'un permis de séjour de 1 an, cela malgré l'intervention du Défenseur des Droits! J'imagine que s'il n'était point intervenu, nous serions toujours dans l'attente !
  18. cuatrocolor
    janvier 30, 05:01 Reply
    Il y a une chose dont j'ai besoin de me souvenir, à laquelle j'ai besoin de continuer à croire: Le gouvernement belge n'est pas la Belgique, nous sommes la Belgique, chacun d'entre nous, et avant tout, la Terre sous nos pieds. Bout de Terre que j'appelle Belgique, gens, amis, voisins, famille que j'appelle belge, dites-moi que nous n'avons pas complètement perdu de vue, de cœur notre dignité et grandeur humaine. Ma belle et aimée Belgique, forêt de mon enfance, toi qui as nourri mon corps de ton blé, mes yeux de ta beauté, mes oreilles de tes chants d'oiseaux, mon cœur de l'amour de tes enfants, réveillent en nous l'esprit libre de nos ancêtres et donne nous la nausée de notre vie. Cfr: commentaire de Gilles M - Bxl "……………….Une révolution ne se prévoit pas, ne s’explique pas…..Elle vient juste, un jour comme ça, comme une irrépressible envie de vomir………."
  19. Debière Pascal
    janvier 30, 08:17 Reply
    Et bien que voilà un article qui sous des travers qui pourraient sembler grossiers, exprime parfaitement la colère que beaucoup ressentent. Cette colère, ce dégout qui a fait que personnellement, tout comme vous il me semble, j'ai totalement abandonné tout espoir en la politique de ce pays. Mon épouse étant coréenne, je rêve de Corée. Non pas que leurs politiciens soient mieux que les nôtres, quoi qu'en matière de gestion, nos grands pontes fassent minent de nains de jardin en comparaison (et ça c'est un comble). Non, comme vous, juste par dégoût de tout ce que j'ai pu voir et entendre de ces gens. Pour reprendre leur expression (histoire vraie), l'important est que nous puissions atteindre la galette. La galette pour les politiques est en fait l'accès aux divers dotations qu'ils peuvent percevoir. C'est là, croyez moi, leur seule et unique préoccupation. Qu'ils soient de gauche, de droite, ou de ce qu'ils définissent à leur guise et suivant le moment et la mode, d'un extrême, ils n'ont qu'un seul et unique objectif. Le pognon! Alors monsieur Sel, votre petite immigrée et sa mère, vous comprendrez qu'ils n'en ont franchement rien à battre. L'immigration, la famille, les droits de l'homme ou simplement le respect de l'être, ce sont des termes de campagne. Ce ne sont que des leitmotivs, pas des convictions. Un politique n'a qu'une seule et unique conviction. C'est qu'il est le meilleur. Son image, sa réélection, sa prochaine dotation sont ses seuls objectifs. Qu'il faille marcher sur des cadavres pour les atteindre, n'est nullement un souci. Certains espèrent encore dans la presse, mais en dehors de la vôtre, quelle presse va vraiment s'engager? Chaque conseil d'administration des groupes de presse et autres médias a sa couleur politique dominante. La preuve en est que lorsque la presse allemande ou française, ou même anglaise traite un sujet belge, nous sommes étonnés de voir avec quelle clairvoyance, ils analysent un dossier qui chez nous a été présenté de manière plus que floue. Les récentes et toutes nouvelles affaires de mœurs le prouvent une fois de plus (Au vu de la personnalité et de l'image publique de l'intéressé...blablabla). Finalement, le seul espoir de cette petite puce et de sa mère est qu'ils soient ultra médiatisés. C'est encore plus triste. Constater que leur seule chance n'est pas l'humanisme, mais le fait de devenir un produit de consommation, un encart publicitaire. Si seulement, j'avais la foi, je pourrais au moins prier pour elles. Quoi qu'il en soit, je vous remercie pour cet article que vous me permettrez de diffuser. Bonne journée
  20. Laurent LOUIS
    janvier 30, 11:00 Reply
    Monsieur Sel, Nous n'avons pas toujours été d'accord sur de nombreux points mais pour vivre une situation un peu comparable dans ma vie privée et qui concerne la fille handicapée de mon épouse algérienne, je ne peux que vous féliciter pour cet article. Vous me voyez certainement comme un diable mais je ne suis pas du tout l'homme que vous imaginez. Bravo pour votre courage car je sais qu'il en faut pour crier aussi haut et devant des "amis" toute votre douleur et votre indignation face à la déshumanisation de notre société. Laurent LOUIS
    • Marcel Sel
      janvier 30, 22:15 Reply
      Monsieur Louis, je ne vous considère pas comme un diable, rassurez-vous. Mais comme un homme qui a explosé son seuil d'incompétence quand il est arrivé au parlement. Votre paranoïa (non médicale), votre sens de l'exposition au prix parfois de dévoilement obscènes (je pense à Julie et Mélissa), votre passion pour le complotisme et votre haine incontrôlée des Juifs à travers le sionisme, votre façon d'aborder les sujets en refusant d'en percevoir les nuances et en niant un certain nombre de faits, n'ont pas fait avancer les combats que vous prétendiez représenter, ils les ont même quelquefois décrédibilisée - ce n'est pas pour rien que les vrais défenseurs de la Palestine vous ont rapidement remis à votre place. Hormis cela, je suis de ceux qui croient en la capacité humaine d'évoluer et de regarder son passé avec un œil critique. J'espère que vous en serez capable un jour. Ne prenez pas mon billet pour un rejet de la politique, je sais qu'il y a beaucoup de gens de bonne volonté dans ces partis. Mais je sais aussi que, sur certains dossiers, la facilité l'emporte. Contrairement à vous, si j'écris des billets parfois sanglants à leur attention, ce n'est pas parce que j'ai cessé de croire en eux, mais parce que je pense qu'une secousse, de temps en temps leur remet quelques idées en place. Le monde est complexe, monsieur Louis. Il faudrait peut-être que vous voyiez à la fois la tragédie que cela implique, mais aussi la grande et fragile beauté qui s'appelle humanité et dont vous n'êtes pas le meilleur exemple, sans en être non plus le pire.
      • Pfff
        février 01, 19:12 Reply
        "les vrais défenseurs de la Palestine vous ont rapidement remis à votre place" Le Hamas, les frères Ramadan des frères musulmans, la grande bande des farceurs quenelliers. ou la gôche, qui aime tant avoir "ses" arabes sous le pied ? Un peu toussa, on suppose. Laurent Louis, qui pense tout haut ce que ce conglomérat d'amalgames dit tout bas. Pour le pauvret carolo Louis, Marcel a des ménagements qu'il n'a pas pour Destexhe : commisération Brusseleir ? Ou rage anti-libérale ? Ou comment l'antisémitisme prospère aujourd'hui, à fond les ballons. Puisque les juifs d'aujourd'hui sont les arabes, bien sûr : relativisme, confusionnisme, révisionnisme. Humour. Les corps hyper-casher à peine froids, la machine à décerveler reprend son rythme de croisière.
        • Marcel Sel
          février 02, 15:37 Reply
          Dans le débat, je n'ai aucune pitié pour quiconque. Je crois avoir été plus violent envers Laurent Louis qu'envers Alain Destexhe. Mais rassurez-vous, quand je croise Destexhe, je lui serre la main.
  21. Geoffrey
    janvier 30, 11:28 Reply
    C'est bien la première fois, mais là, comme vous, j'ai honte d'être belge...
  22. hlm108
    janvier 30, 12:22 Reply
    aucune idée de l'impact que ça peut avoir, mais il y a une pétition... alors pourquoi pas... https://secure.avaaz.org/en/petition/Elio_di_Rupo_Prime_Minister_of_Belgium_Help_to_provide_a_visa_to_Belgium_for_Dipika_3_years_old/?swdPPab
  23. Alain Doms
    janvier 30, 12:55 Reply
    je ne connais pas le fond de l'histoire donc je me garderai bien de juger, je suis néanmoins assez choqué d'une telle virulence, vous insultez nos politiciens mais c'est nous qui les mettons en place, vous voulez gratter le mot "belge" de votre carte d'identité pour mettre "n'importe laquelle d'autre" dites-vous : Syrienne (pas besoin de vous dire pourquoi) russe(si vous êtes pas homo) chinoise(vous prendriez une balle dans la tête facturée ensuite à votre famille pour votre missive) américaine (ou la police se charge de vous tirer dessus pour délit de faciès, ou on vous sort des hopitaux si vous ne payer pas d'avance vos soins) israélienne? ukraine? arabie(si vous n'avez pas peur des coups de fouet) inde?Népal (dont vous vantez la "dureté")? un peu de discernement svp, on vit dans un des 10 pays au monde où il fait le mieux vivre, bien sûr tout n'y est pas parfait, comme l'indique, sans doute, le cas qui vous révolte, peut-être que cela vous sert d'exultoire de tel propos, mais je ne pense pas que cela fasse avancer quoique ce soit, il y a surement moyen de faire pression via une opinion publique mais surement pas de cette manière, en trouvant les mails des décideurs et en enjoignant le plus de monde possible à les inonder pour faire sauter leurs messageries par exemple, je dis ça comme ça, peut-être en consultant des sociétés de communications pour avoir des conseils de comment faire écho le plus largement possible, mais en crachant dans la soupe, surement pas, vous m'avez irrité plus qu'autre chose, vous ne m'avez pas donner envie d'agir. Salutations.
    • Marie Van de Sande
      janvier 31, 20:42 Reply
      "vous ne m'avez pas donné envie d'agir" ... ouah ! bien court comme réflexion !! ...parce que vous ne parvenez pas à sentir le sens de l'action derrière les mots ??
      • Marie Van de Sande
        janvier 31, 22:09 Reply
        ... et en y repensant, votre exemple de faire pression via l'opinion publique, mails des décideurs, ... est excellente, vraiment; pour dépasser le "y a qu'à", qu'attendez-vous pour mettre vos idées en pratique ?
        • Alain Doms
          février 03, 11:31 Reply
          mettre mes idées en pratique ? mais pour la raison de ma " courte réflexion ", parce que , comme vous dites, je ne parviens pas à sentir le sens de l'action derrière les mots, je dois pas être le seul puisque 6 personnes on "liké" mon commentaire (et je n'en fais pas partie) et quand un message ne passe pas cela ne peut venir que de la manière dont l'auteur essaye de faire passer son ressenti, soit au lecteur dans sa manière de l'interpeller, et souvent un peu des deux. Je suppose que cela lui a fait du bien d'extériorisé, mais étant très cartésien, trop peut-être, il n'arrive pas à me sensibilisé à sa cause.
    • Shanan Khairi
      février 02, 08:17 Reply
      Votre argument qu'on peut résumer à "c'est pire ailleurs donc taisez vous" est un argument aussi éculé que faux et inopportun. Eculé car c'est le même argument qui en tout temps et en tout lieux a justifié tant la résistance à tout progrès social et civique que les pires horreurs commises par des régimes, tous imbus d'une prétendue supériorité sur le reste du monde. Faux car, si elle excelle dans certains domaines, dans toute une série d'autres la Belgique fait partie des pires pays au monde. Et c'est le cas de la politique migratoire, de l'accueil des réfugiés et du racisme qui nous ont valu en vrac une condamnation, avec la France et la Suisse, par l'Assemblée Générale des Nations Unies il y a deux ans, et des condamnations chaque année tant par le Département d'Etat américain et le Conseil de l'Europe que par Amnesty International, Humans Rights Watch et la FIDH. C'est également le cas en matière de ventes d'armes. C'est également le cas de par sa politique coloniale, pas si ancienne que ça, et encore aujourd'hui post-coloniale (l'argent n'a pas d'odeur pour notre Etat, mais les diamant ont clairement la couleur du sang). Par ailleurs, contrairement à ce que vous affirmez, tant en termes d'indice de développement humain (IDH) que de nombre d'habitants se déclarant "heureux", la Belgique n'est pas dans les top 10 de l'ONU. On est plutôt bien classé. Mais pas dans les tops 10. Et, comme signalé ci dessus, sur le plan de la conformité des politiques migratoires et d'accueil des réfugiés à la législation internationale, ce qui est l'objet de ce post, est elle est en queue de peloton des classements. Même sa procédure d'asile a été déclarée illégale par la Cour Européenne des droits de l'Homme, la Belgique préférant cyniquement payer chaque année une amende plutôt que de mettre sa procédure en conformité avec la législation européenne. Pas de quoi être fier. Inopportun car les pires horreurs des uns n'excusent nullement ne serait-ce que les erreurs des autres. Et il se fait que nous ne vivons ni aux USA ni en Arabie. Dénoncer leurs erreurs c'est bien. Mais dénoncer les erreurs de notre propre Etat, ce n'est pas "bien", c'est un devoir citoyen. Et ne pas le faire délégitimise toute critique qu'on porte sur d'autres Etats. On est avant tout responsable de ce qui est fait en notre nom et sur quoi nous avons un pouvoir direct. Le combat pour l'humanité, le droit et la justice, ça commence avant tout dans son propre pays, quel qu'il soit. Aimer son pays ne consiste pas à cracher sur les autres mais tout faire pour l'améliorer.
      • Alain Doms
        février 03, 11:51 Reply
        non le "taisez-vous" est votre conclusion personnelle, et votre "c'est pire ailleurs" traduit un état d'esprit négatif , mon message était plutôt " c'est pas mieux ailleurs, et exprimez vous autrement dans la quête de votre cause" je ne me fatiguerai donc pas à argumenter, entre le verre à moitié plein comme je le vois ou à moitié vite comme vous le voyez, il n'y a guère ce compatibilité. Moi j'ai une vision de mon pays très multiculturelle (à moins que je doive changer de lunettes) et dans son ensemble assez bien adapté, vous, ceux qu'on ne laisse pas rentrer ou la minorité qui a du mal à s'intégrée. A moitié plein, à moitié vide, vous dites ne pas cracher sur son pays quand on l'aime, mais à vous lire (ou l'auteur du message que nous commentons) qui crache ???
        • Shanan Khairi
          février 07, 10:35 Reply
          Cela n'est pas ma "conclusion personnelle" mais bien ce que vous avez écrit. Votre texte est juste au-dessus. Relisez vous. Par ailleurs, je n'ai pour ma part pas écrit ce que vous prétendez. Relisez moi.
  24. Henry
    janvier 30, 13:28 Reply
    Dommage que nous ne sommes pas en période pré-électorale... Nos éminences politiques se décarcasseraient volontiers pour résoudre cette lamentable "affaire".
  25. Pistat Didier
    janvier 30, 13:43 Reply
    J'ai toujours dis que ( dans tout les pays ) les politiciens, notaires, juristes sont à la société ce que le SIDA est à l'humanité !
    • Marcel Sel
      janvier 30, 22:19 Reply
      Eh non, ils sont nécessaires dans une démocratie. Sinon, allez voir dans les pays où il n'y a pas de politiciens, genre la Somalie….
  26. JFB
    janvier 30, 14:51 Reply
    Marcel, je vous apprécie de plus en plus. Il m'est arrivé de me dire que vous manquiez de hargne... ça n'arrivera plus! Félicitations pour ce texte.
  27. sonia
    janvier 30, 15:25 Reply
    BONJOUR je suis choque dégoûté de cette loi mal foutu de ce système au lieu de renvoie les gens qui tue qui violent qui on rendu ce pays pleine de frayeur eux bein il restent .... et vous vous abatée sur une famille qui adopte une petite innocente occuper vous des vrai problème de ce pays au lieu de vous cache derrière des cas innocent et on ce plein que la Belgique est devenu comme sa c est vraiment triste pfff ilsl sont aveugle ou ici c est le monde a l 'envers les mauvais on en fait rien et les bon qui vivent leur vie on les fait chier réveiller vous mais ou vas t on après vous vous étonné qu on en est la un pays de peur ..................... no comment
  28. Laurent Leemans
    janvier 30, 16:03 Reply
    Je vous trouve encore bien poli... Sans vouloir faire de la psychologie à deux balles, j'ai parfois l'impression (comme dans la profondément débilissime affaire de la nationalité des enfants de Pierre Ryckmans) qu'il y a chez certains dirigeants une ivresse à exercer leur pouvoir de façon parfaitement arbitraire, juste parce qu'ils le peuvent. Tout comme je ne serais pas surpris que dans un coin de la tête de Charles Michel, il y ait la volonté de ne pas céder aux syndicats et aux manifestants non pas (ou pas seulement) parce qu'il estime sincèrement que lui a raison, mais pour être celui qui aura tenu tête à la rue et qui n'aura pas cédé. A entendre les débats, j'ai trop souvent l'impression qu'ils se limitent à une vaste partie de "qui baissera les yeux le premier".
  29. Debruyne Rudy
    janvier 30, 22:42 Reply
    Papa adoptif je suis effondré d apprendre un truc pareil !!! Si c possible je me propose de les héberger gratuitement en France le temps de débloquer tous ça ! Ainsi le papa pourrais les retrouver plus facilement et je propose que l on fassent un appel au bon pour eux , quand penser vous
    • Guichard Pascale
      janvier 31, 14:41 Reply
      Vous rejoignez l'idée que je voulais soumettre. La question est : Dipika pourra t'elle venir en France ? (Je ne connais pas les lois et règles à ce sujet )
        • Debruyne rudy
          février 03, 10:11 Reply
          Avez vous chercher dans ce sens ou pas les infos sinon je tel dès votre réponse au bureau juridique de l oaa avec qui nous somme pour voir
          • Marcel Sel
            février 04, 17:56
            Je tiens ce blog bénévolement. Je n'ai pas la possibilité d'enquêter gratos en permanence, hein. Désolé.
    • Marie Van de Sande
      janvier 31, 20:48 Reply
      une aide via la pétition à signer et à faire circuler (ainsi qu'un n°de compte pour les aider financièrement) : https://secure.avaaz.org/en/petition/Elio_di_Rupo_Prime_Minister_of_Belgium_Help_to_provide_a_visa_to_Belgium_for_Dipika_3_years_old/?pv=52 Merci pour votre proposition d'hébergement, mais c'est un peu plus complexe que çà :-)
      • Debruyne rudy
        février 03, 10:45 Reply
        J ai dit que c était simple moi ! Non , ce qu ils vivent est simple ? Non , donc ce que je demande c si des démarche dans ce sens on était explorer ou pas ? Si non je propose de voir si quelque chose comme ça et possible , compliquer ou pas et je peut et veut essayer
  30. Tournaisien
    janvier 31, 09:03 Reply
    La relation nouée, très forte, entre cette petite fille et celle qui est devenue sa maman ne laisse aucune hésitation. Dans un cas comme celui-là, quand bien même il y aurait un vice de forme à l'origine de ce dossier, on avalise. Je suis enseignant et, lors des délibérations, il est un principe intangible : "le jury est souverain". Il l'est en tous cas quand la décision prise est de repêcher un étudiant en considération de circonstances que les membres du jury jugent suffisantes pour le permettre. En l'espèce, il devrait être possible d'agir sur la même base. N'y a-t-il donc aucune instance dans ce pays qui, en droit, soit qualifié pour accorder la nationalité belge à cette petite fille, quand bien même, je le répète, il y aurait eu un vice de forme dans la constitution de ce dossier ?
  31. Tournaisien
    janvier 31, 09:12 Reply
    Marcel, Vous pointez le niveau moral de notre pays dans l'affaire Dipika ... à juste titre bien sûr. Et ceci, qu'en pensez-vous ? : http://www.lalibre.be/actu/sciences-sante/des-medecins-refusent-d-operer-des-patients-en-chambre-commune-54cc774835701001a1768df3 C'est un vrai scandale. Où donc est passé le serment d'hypocrate ? Serait-on aujourd'hui médecin comme on serait conseiller en placements à courts, moyens ou longs termes ? Pourquoi les jeunes aujourd'hui décident-ils de faire la médecine ? Par conviction ... ou pour se faire de la tune ?
  32. LilAngel
    janvier 31, 12:22 Reply
    la loi est la même pour tout le monde. Si on ne respecte pas les procédures, on ne peut pas demander de passe-droit. De plus, ce n'est pas un cas particulier qui doit faire changer tout le système. Ce couple a décidé d'adopter dans un pays qui n'est pas reconnu par les agences belges. Je suis désolée, même si c'est difficile pour eux, ils doivent comprendre que quand on ne respecte pas les règles, on ne peut pas tirer les bénéfices de ces actions.
    • Marcel Sel
      février 02, 15:30 Reply
      Le droit est plus vaste que ça, il n'y a pas que les petites règles locales qui comptent. Heureusement.
    • Marie Van de Sande
      février 03, 00:49 Reply
      avant d'écrire n'importe quoi, informez-vous : quand la procédure d'adoption a été lancée - dans le cadre légal d'une administration publique belge, Kind & Gezin - les adoptions avec le Népal avaient toujours cours !!!!! et donc, pour vous, ils devraient "payer" à vie ??? ouahhh ! ce serait intéressant d'aller relire tous les articles écrits par Marcel Sel !
      • Marcel Sel
        février 04, 17:52 Reply
        Dans un précédent article, j'avais remarqué des peines de prison fermes inférieures à 3 ans pour "un violeur, un père incestueux, un ecclésiastique pédophile et un politicien pris en flagrant délit de corruption." Mais bon, j'imagine que vouloir un enfant et l'élever avec toute l'énergie qu'on peut, ça vaut bien un viol, un inceste ou une bonne petite corruption.
        • Pfff
          février 08, 22:22 Reply
          "vouloir un enfant" J'ai le plus immense respect pour l'adoption, qui s'inscrit merveilleusement et logiquement dans notre tradition latine et catholique. Ceci dit, j'attends, avec impatience, qu'un Ucclois (par exemple) soit enfin adopté par un couple de Masaï stériles, ou de juifs orthodoxes, ou d'un couple d' homo algérien et socio-islamisto-démocrates du week-end. Quant au "désir d'enfant", qui s'est transformé en "vouloir un enfant", puis au "droit à l'enfant", je remarque que le bébé remplace le "nègre" en tant que bien meuble doué de parole, après un interlude de moins de deux siècles, et que, pour concrétiser l'avènement de l'enfant-produit, de ce sous-individu (ils sont mignons quand ils sont petits, Uit' ;^) ) sur lequel on attribue des droits d'acquisition et de possession, il nous manque un Code Rose-Bleu qui supplanterait le Code Noir, tombé en désuétude et inadapté à l'éducation de nos chères têtes brunes.
      • LilAngel
        février 09, 23:03 Reply
        l'adoption n'a jamais été finalisée en Belgique, donc ils ne sont pas les parents de cet enfant pour le droit belge. Par conséquent, c'est normal que cet enfant ne puisse pas rentrer en Belgique ou sur le territoire Schengen. Le problème, c'est qu'ils ont voulu contourner et forcer le système. Un conseil aux candidats à l'adoption, ne vous investissez pas émotionnellement tant que tous les papiers ne sont pas en règle, ça évitera ce genre de situation. Oui les procédures sont longues et compliquées mais quand on les suit, il y a nettement moins de problèmes. Ce que je reproche à ces personnes, c'est de n'avoir pas respecté le système. Même si les adoptions avec le Népal étaient possibles, elles ne le sont plus. Donc il est logique que les procédures, même en cours, aient été abandonnées quand l'organisme n'a plus reconnu le Népal comme pays d'origine possible. Une adoption n'est finalisée que lorsque la procédure est terminée et tous les papiers en règle. Les candidats parents prennent contact avec un enfant potentiel à leurs risques et périls avant que la procédure ne soit totalement et définitivement entérinée.
  33. Niemöler
    janvier 31, 18:30 Reply
    Ben quoi? C'est bien normal , vous avez oublié que l'immigration , comme l'armée , l'intérieur et la BN est aux mains expertes de la NVA? Que croyiez vous? Que Bart fait ça pour rigoler? Ce qui est amusant, c'est que Von papen, alias Kris Peeters commence , lui aussi à paniquer, mais prudement, il demande à ses adeptes de protester sur les réseaux sociaux contre la présence des paras dans les rues... Je ne sais pas si gouverner c'est prévoir, mais si c'est le cas,on ,n'est pas gouverné( on est seulement ) personne n'avait été effleuré par l'idée que l'admirateur du moustachu ménerait la politique de son grand homme, Ben oui Monsieur Sel, c'est comme ,ça un bon foyer Belge n'a pas à élever un rejeton de ces sangs impurs, qui ne sont pas comme nous ma bonne dame... Franchement, ce qui m'étonne, c'est votre surprise indignée... Je vous jure, vous devriez lire davantage sur les années 30
  34. Niemöler
    janvier 31, 18:31 Reply
    ouai bon, on n'est pas gouvernés on est seulement ponctionnés
  35. charles pirnay
    janvier 31, 18:33 Reply
    C'est tellement facile de faire monter la rage des gens par un article qui ressemble plus à de l'impulsivité, certes compréhensible mais qui manque sincèrement de fond et de recherche. Il est malheureusement de plus en plus facile à l'aide des médias sociaux ou des blogues de se livrer à des états d'âme mais souvent à sens unique! En effet connaissons nous toutes les explications, avons nous toutes l'informations, avez-vous pris la peine d'interroger l'administration, les politiques... et là oui peut-être pourrions nous juger l'injustice et peut-être même se révolter. Je ne suis ni politique, ne désire pas en faire, je serai même plutôt apolitique et athée (dans ce cas, rien à voir;-) seulement voilà; je commence à en avoir par dessus la tête de ces articles à sens unique qui à part provoquer une certaine haine les uns envers les autres et surtout permettent de vous défouler! Monsieur , que je ne connais pas, vous aller faire quoi après avoir lancer tous ces mots injurieux à l'égard de ceux... que vous avez élus! Construisez au lieu de démolir ...c'est encore possible!
    • Marcel Sel
      février 02, 15:34 Reply
      Rassurez-vous, j'ai pas mal potassé le dossier et j'ai écrit une demi-douzaine d'articles sur le sujet avant d'en arriver à ce coup de gueule. Par ailleurs, les politiciens ne m'en veulent pas souvent même quand j'y vais très fort. J'ai bien entendu eu des contacts à tous les niveaux dans ce dossier. C'est la raison pour laquelle je me suis énervé. Par ailleurs, nous avions un premier ministre socialiste qui n'a pas réglé la question. C'est encore plus frustrant. De temps en temps, le citoyen devrait pousser une gueulante, ça les réveille.
    • Marie Van de Sande
      février 03, 00:41 Reply
      informez-vous, Charles Pirnay, avant de démolir ... c'est encore possible!
  36. Marie Van de Sande
    janvier 31, 21:20 Reply
    Je voulais répondre à un commentaire d'un Mr qui, "du haut" de son statut de quelqu'un en instance d'adopter un enfant, se permettait d'être un donneur de leçon, un "bien-pensant" qui ... pensait pouvoir juger cette situation dont il ne connait rien ! (j'espère qu'il se reconnaîtra) Son statut de futur parent adoptant lui donnerait donc le droit de juger? Qui est-il pour, d'une certaine manière, marquer au fer rouge, par ces propos tranchants, ces personnes dont le souhait est de fonder une famille ? Sait-il ce Mr que, à cause des erreurs et manquements de l’office national néerlandophone de l’enfance « Kind&Gezin », Bénédicte et son mari, ont pris des décisions qui les mettent en porte-à-faux avec la législation belge. Faut-il les abandonner pour cela ? Depuis trois ans et demi, ils en payent le prix ! Sait-il ce Mr (il devrait le savoir, lui qui est dans le parcours du combattant- candidat adoptant) que l'agrément donné à des fureurs parents adoptants est périmé après 5 ans ? Que Bénédicte et son mari, n'ayant eu aucune proposition de "Kind&Gezin" se sont vus dans l'obligation de recommencer ce parcours du combattant (entretiens psychologiques, "formations", ... ) pour recevoir, UNE DEUXIEME FOIS, l'agrément du Juge de la Jeunesse ? Et finir par apprendre - après 6 ans et AUCUNE PROPOSITION - qu'un couperet était tombé (FIN) ... alors que le dossier de Dipika se trouvait sur la table chez "Kind&Gezin" depuis plusieurs années ? Je souhaite sincèrement à ce Mr que son dossier d'adoption aboutisse au plus vite, pour enfin serrer son enfant dans ses bras ! Vraiment. Faut-il les punir à vie ? Pour des infractions de roulage, par exemple, la peine est une amende financière (transposée ici, nous sommes déjà plusieurs à l’avoir payée cette amende-là en les aidant financièrement) ou des travaux d’intérêt général. Ici, l’exil, est-ce une peine à la hauteur de l’infraction commise - si infraction il y a -, et si cette infraction à la législation belge relève de leur volonté de créer une famille et de donner de l’amour à un enfant --------3 ans et demi d’exil-------n’est-ce pas excessif ?? Est-ce humain ?? Ou comme l’écrivait Marcel Sel dans l’un de ses articles : « l’envie de maternité plus sévèrement puni que des crimes de droit commun Encore une fois, FAUT-IL LES ABANDONNER ? Une pétition circule pour alerter l’opinion et le premier ministre. Une pétition peut-elle aider ? peut-elle changer quelque chose ? Elle a en tous cas le mérite d’exister. Merci de la signer et de la faire circuler à toutes vos adresses : Premier Ministre Charles Michel, mettez fin a l'exil de Bénédicte et Dipika https://secure.avaaz.org/en/petition/Elio_di_Rupo_Prime_Minister_of_Belgium_Help_to_provide_a_visa_to_Belgium_for_Dipika_3_years_old/?pv=52"
  37. Marie Van de Sande
    janvier 31, 23:09 Reply
    et pour ceux qui souhaitent avoir plus d'éléments : www.unvisapourdipika.be
  38. papagena
    février 01, 16:10 Reply
    Je ne fais pas de pub pour mon blog, il est très mal foutu, donc pas d'entrisme de ma part. Seulement la volonté de partager l'indignation de Marcel Sel quand les lois et la mauvaise volonté étouffent des solutions qui demandent un peu d'imagination pour changer le monde. On peut toujours trouver une loi qui respecte l'humanité pour neutraliser les effets pervers de certaines dispositions inadaptées à la vie réelle, le bonheur d'un enfant.
  39. outchak
    février 01, 20:18 Reply
    Comme le dit si bien dharmeling, on ne sait rien des motivations à refuser cette adoption en Belgique. Or la famille a du recevoir les motivations du refus, ou encore elle n'a pas pu prouver que l'enfant n'avait plus de famille. Ils peuvent peut-être encore travailler dans ce sens! Je connais un cas similaire dans ma famille, au bout de deux ans ils sont venus à bout de toutes demandes du ministère.L'enfant était élevé par eux à l'étranger avec adoption reconnue dans ce pays depuis... 10 ans! Il s'agissait de prouver que l'enfant adopté n'avait plus de famille, mère dcée, père dcd, (actes de décès avec cachet de cire du pays), et plus de fratrie apte à s'occuper de l'enfant . Ont ils un (bon) avocat pour les aider? Demander une 'exception', c'est pas dans la politique du pays, j'en sais quelque chose!
    • Marcel Sel
      février 02, 15:39 Reply
      Il y a juste que la Belgique considère tout document venu du Népal comme nul et non avenu. Vu comme ça, on ne peut donc rien démontrer, même pas que le Népal se trouve dans l'Himalaya…
      • Tournaisien
        février 02, 19:47 Reply
        La Belgique aurait-elle peur d'avaliser une adoption illégale, un rapt d'enfant sur lequel le Népal fermerait les yeux ? Serait-ce cela la raison du niet opposé par la Belgique ?
      • outchak
        février 02, 23:18 Reply
        Ok, mais il faut garder son sang froid dans ce genre de situation: la lettre de refus a été forcément motivée, et la motivation n'a pas été '' on considère tout document Népalais comme nul'' !!! , Quel(s) étai(en)t les éléments/ documents qui leur manquaient? Il n'est pas forcément trop tard pour travailler dans ce sens! ma nièce en est la preuve!
        • Marcel Sel
          février 04, 17:48 Reply
          Les documents népalais ont tous été considérés nuls, c'est aussi simple que ça. Y compris le jugement.
    • Marie Van de Sande
      février 03, 00:39 Reply
      comme le dit si mal (!) dharmeling, car on connait la raison de refus de visa lors des deux premières demandes : "aucun lien entre eux" : ... en regard de l'adoption légale au Népal et surtout par tout l'amour et l'attention dispensés à Dipika depuis plus de trois ans et demi (3 ANS ET DEMI !!!!!), "chapeau" à l'office des étrangers d'oser motiver le refus par cette affirmation scandaleuse !! La raison de refus à leur 3ème demande n'est pas encore connue mais sera probablement la même, un "copié/collé", quoi !
  40. uit 't zuiltje
    février 01, 20:24 Reply
    "Et ça vaut pour vous, Charles Michel, tout aussi castré du bulbe, qui tintamarrez à qui mieux mieux vos grands principes sur le vivre ensemble et l’antiterrorisme. Ici, les terroristes, c’est vous. Vous terrorisez deux êtres paisibles, sans défense." stp rudy vervoort sort du corps de marsel... "la centaine d’élus et de mandataires N-VA qui avez cliqué « j’aime » sur la page qui demandait le retour de Dipika." allez! Marcel harcelez tous les néo-flamands alliés... ça finira par une standing ovation pour les n-va-vertegenwoordigerset & super-homans et tant mieux pour dipika (en ne lui souhaitant pas la double nationalité par les temps qui courrent toutefois)
  41. Shanan Khairi
    février 02, 06:05 Reply
    Certains oublient trop souvent que les lois qu'ils votent sur base de préjugés et de chiffres s'appliquent à des êtres humains.
  42. wallimero
    février 02, 14:03 Reply
    @ Marcel, tiens, c'était quoi encore? "Il devient alors urgent de rappeler que les seules valeurs imposables qui aient cours dans un État de droit, ce sont les lois" et même ta seule valeur ne vaut pas grand-chose... W
  43. Valentina
    février 02, 15:12 Reply
    Quelle horreur! Et pendant ce temps nos politiciens continuent à s'occuper de leurs interest avant de ceux des gens qu'ils sont censés gouverner! Bravo pour votre article en esperant que ca ne reste pas juste un cri au milieu de l'océan.
  44. Kasimir
    février 02, 16:06 Reply
    Visa humanitaire Pour assurer la protection de l’enfant, toute adoption étrangère doit passer par une autorité administrative ou un organisme reconnu par les autorités belges. Ce n’était pas le cas de Bénédicte et son mari ; voilà pourquoi l’adoption n’a pas été reconnue. Et que Dipika n’a pas obtenu de visa pour entrer en Belgique. Marcel Cel , j'ai lu cela dans un autre article et je me demandais pourquoi vous n'en parlez pas dans votre grand commentaire qui ressemble plus à un exercice de narcissisme ( je sais même pas si ça existe ) qu'à autre chose ?!... Votre discoure est tellement gratuitement haineux que ça en devient pathétique je trouve , ceci dit ont sent bien que vous êtes quelqu'un de cultivé mais bon moi je suis objectif et impartiale alors voilà , je voulais juste me "permettre" une petite rectification car les lois sont faites pour ça ( parfois mal foutus , c'est clair ) mais bon si on ne les respectaient pas , je n'ose même pas imaginer le bordel qui suivrait ... Et oui , c'est bien moche pour les parents ( qui devaient sûrement être au courant des "lois" ) mais pour la gamine , c'est une catastrophe et je vous rappelle aussi que des mômes malheureux il y en a des dizaines de millions sur terre malheureusement , alors avant de "gerber" votre cinéma et de faire la morale à tout le monde , renseignez vous ou soyez vraiment hônnète ... Je vous autorise à corriger mes fautes d'orthographe !
    • Marcel Sel
      février 04, 17:42 Reply
      Cher Kasimir, si je me suis lâché, c'est parce que la partie légale, je l'ai déjà examinée auparavant. Il suffisait de faire une recherche sur mon blog, si je peux me permettre : L'alerte, d'abord : http://oldblog.marcelsel.com/marcelsel/la-belgique-condamne-benedicte-a-l-exil-pour-avoir-adopte-di-2985743.html Le constat que les politiciens préfèrent débattre des pandas : http://oldblog.marcelsel.com/marcelsel/temp-e93ee02327feb2a9430607b5696461ba-2986913.html Un article paru dans M… Belgique ensuite : http://blog.marcelsel.com/2014/02/19/dipika-les-partis-ont-peur-du-monopole-du-coeur/ L'interpellation d'un premier ministre pour suivre http://blog.marcelsel.com/2014/05/06/elio-di-rupo-liberez-immediatement-dipika-5-ans/ Sans compter un troisième article paru aussi dans M… Belgique (mais pas encore sur mon blog) qui explique le point de vue de la Cour européenne des Droit de l'Homme et indique comment la Belgique pourrait être condamnée sur le sujet. Donc, voilà l'historique.
  45. James Noirbenne
    février 02, 23:02 Reply
    quand j'entends ça et bien d'autres choses ignobles et indignes de notre société soi-disant civilisée, je me demande ou on va? je ne sais pas ou, mais on y va et si on continue ce ne sera pas beau, mais vraiment très moche.Il paraît que nos dirigeants sont très intelligents et cultivés, c'est ce qu'ils disent. et s'ils le croient, c'est l'horreur.
  46. Tournaisien
    février 03, 07:31 Reply
    Je rebondis sur un tout autre dossier, brûlant ... http://www.lesoir.be/775675/article/actualite/belgique/2015-02-02/milquet-exige-une-enquete-apres-passage-tabac-d-un-eleve-oppose-tuerie-charlie-h Ce qui vient de se passer là est d'une extrême gravité, est excessivement préoccupant. Pourquoi ? Non seulement il y a eu déni des valeurs élémentaires qui animent notre état de droit, et ceci dans un espace public, celui d'une classe d'une école publique ; Non seulement il y a eu remise en cause de l'autorité d'un enseignant auquel, en l'espèce, rien ne peut être reproché ; Non seulement il y a eu pression exercée sur un élève ne souhaitant pas se soumettre au dictat de l'inacceptable ; Non seulement il y a eu coups et blessures portés sur celui-ci ; ... Mais plus grave, beaucoup plus grave, il y a eu ce faisant apologie du meurtre et crime contre les valeurs humanitaires les plus élémentaires. Ces comportements qui concernent une écrasante majorité de ces élèves (18 sur 20) révèlent d'abord et avant tout une culture de la haine, une haine exprimée clairement, au grand jour, à l'encontre de nous, Belges, autochtones de Belgique (sorry du peu, mais appelons un chat un chat), une culture de la haine qui est en résonance parfaite avec ce qui s'est passé le 7 janvier dernier à Paris, quels qu'aient pu être les débordements de l'équipe éditoriale de Charlie Hebdo, une culture de la haine qui alimentera encore, c'est évident, d'autres actes, d'autres attentats du même genre, une culture de la haine d'autant plus préoccupante qu'elle pourrit la cervelle d'une majorité de jeunes de l'immigration et qui ne fera qu'approfondir le fossé au sein même de notre société. De tels actes doivent être réprimés avec la plus implacable sévérité. Pour moi, ils sont clairement passibles de peines de prison fermes, voire même d'une déchéance de nationalité belge. Dès lors qu'on n'adhère plus à nos valeurs, voire, pire, que l'on est animé par une haine envers notre pays, il me semble évident que l'on n'a plus rien à y faire. C'est TOTALEMENT inadmissible. Rien, absolument rien ne peut excuser ce genre de comportements.
    • Marcel Sel
      février 04, 17:55 Reply
      Vu la violence qu'a subie l'élève rebelle, j'imagine que certains des 18 signataires l'ont fait par peur des représailles ? Pour le reste, c'est évidemment atterrant.
      • Tournaisien
        février 04, 20:25 Reply
        Il semblerait que la vérité soit plus nuancée. Seuls cinq élèves auraient signé la fameuse pétition (ce sont encore 5 élèves de trop, ceci étant). Ceci démontre le niveau d'exaspération auquel nous sommes parvenus et donc, en clair, le fait que la stratégie voulue par les islamistes, à savoir créer la rupture sans retour possible entre l'Islam et les pays occidentaux (laïques et chrétiens). Cette stratégie terriblement mortifère est hélas terriblement efficace.
      • Pfff
        février 04, 23:56 Reply
        Votre interprétation vise uniquement à déculpabiliser et à victimiser des partisans des bourreaux. Même si vous avez raison : Que l'on soit zyvaslamistes par conformisme et lâcheté n'étonne que vous. La violence exerce surtout son attrait sur les faibles et les marginaux. Ce qui était vrai pour les Hilterjugend le reste pour les zyvaslamistes, jusqu'en Syrie. Ce confusionnisme brumeux est un réflexe conditionné dans votre hémisphère gauche. Je vous souhaite bon courage : en France, patrie à la pointe du Kamtchaka droits-de-l'hommiste, ces contorsions de prestidigitateurs ne trompent plus grand monde et suscitent une exaspération qui provoque l'effet inverse à celui recherché.
    • Pfff
      février 05, 00:04 Reply
      "les valeurs humanitaires les plus élémentaires" Tourn', "you know better", comme disent les angliches. Troquer les humanités, pour les valeurs humanitaires en tocs. Nous sommes très coupables d'avoir laissé se développer cette réthorique creuse, sociétale, qui, acculée, dénuée de tout repère dans sa nullité, préférant abolir toutes mœurs plutôt que de reconnaître son incroyable faillite éthique, ne contribue qu'à l'extension de l'envie de pénal (Muray TM).
      • Pfff
        février 07, 20:36 Reply
        Ta mère et le facteur Rhésus : on n'arrête pas le progrès Donc, 1) en UK, patrie de Frankenstein, on peut concevoir un enfant à partir de plus de deux ADN. Enfoncée, la GPA. Des horizons sans limites s'ouvrent devant nous. Comme le disait si gentiment Hillary Clinton, il faut un village pour faire un enfant 2) en Allemagne, un frère et une sœur peuvent désormais se marier. Ensemble, je veux dire. Lévi-Strauss en claque des dents dans son cercueil. En revanche, la circoncision est interdite, aux juifs, entre autres. Trop cruel pour notre société zéro défaut. C'est bien connu : un juif allemand, c'est déconner. 3) dans le monde entier, le traffic d'organes se met en place. Un business sans fin, qui se mange sans faim. Mort, jeune et en bonne santé, vous vaudriez dans les 200.000 dollars Tourn. En pièces détachées. Comme vous pouvez le remarquer : 1) vous valez bien plus mort que vif (on peut compter sur la main invisible du marché, dans son gant de velours, pour procéder à un équilibrage). 2) être vieux et en mauvaise santé, c'est un bonheur, quelque part
        • uit 't zuiltje
          février 08, 21:17 Reply
          @Pfff 2) les allemands peuvent afin être des pharaons entre adultes consentants... la circoncision de mineur Pfff, faut pas rêver, c'est de la mutilation pédophobe
  47. Wallon
    février 03, 10:13 Reply
    [Le commentaire suivant comprend un chouïa de génétisme qui me donne déjà des boutons. Je le laisse à titre d'exemple tout en déclinant toute responsabilité pour "la raréfaction de la population européenne de type caucasien. ]La manipulation des bonnes âmes puis des foules commence toujours par l'emploi d'un cas individuel triste à faire pleurer une pierre. Quand le politique assoiffé de suffrages plie face aux pétitions, alors on introduit en réalité un cheval de Troie dans la défense de la cité. La suite, on la constate tous les jours par la raréfaction de la population européenne de type caucasien.
    • Wallon
      février 05, 10:53 Reply
      Allons monsieur Sel, " un fait est plus important qu'un lord-maire" et l'exprimer à la mode anglo-saxonne du politiquement correct relève plus de la tartufferie que "des précieuse ridicules". Quand j'observe ma rue, ma commune, ma ville et mon pays, je pleure sur l'avenir de mes enfants parce que je ne leur souhaitais pas çà ! Si vous skier, vous devez exceller au slalom. Bonne journée.
      • Wallon
        février 05, 10:57 Reply
        Lire: précieuses et skiez. Navré pour ces fautes d'orthographe.
  48. Christophe de Kerchove
    février 03, 12:24 Reply
    je suis d'accord avec vous mais en lisant la presse ou votre blog, je ne vois nulle part d'explication à l'interdiction de retour en Belgique de Lipika. A quel niveau cela coince ? Justice, affaires étrangères? Le comprendre permettrait de savoirde qui harceler.
    • Marcel Sel
      février 04, 17:59 Reply
      Le dossier est passé par plusieurs ministères. On me dit que ça coince côté gouvernement flamand. Cette fois, le dossier aurait pu être traité par un ministère mais on a préféré l'envoyer à l'Office des Étrangers dont on connaissant la décision d'avance.
  49. Yves BOURGOIS
    février 03, 14:17 Reply
    La colère de cette personne est inévitable et je la partage avec une grande émotion de tristesse, puisque depuis avril 2011 je vis quelque chose de très semblable vis-à-vis d'une petite fille que mon épouse et moi avons adoptée à la naissance au Maroc suite à un abandon de sa mère naturelle. Il s'agit dans notre cas d'une petite Chaimae: son papa, c'est moi ("100% belge"), et sa maman, Nezha est de nationalité belge par mariage. Pratiquement la petite est bloquée au Maroc depuis 4 ans par l'Office des Etrangers. Sa maman n'a donc pas le choix de venir en Belgique. Heureusement que dans ce cas, il y avait un emploi au Maroc et une famille marocaine pour l'entourer d'affection. Mais ce n'est pas le motif de l'Office des Etrangers, et c'est ça qui est préoccupant. Dans notre situation, je pense surtout à toutes les Dipika qui n'ont pas eu cette chance. Ce scandale doit être dénoncé avec force. Il est bien pire que tout le terrorisme que nous vivons, il est directement lié à l'effet Lampédousa et à une politiqué étrangère débile que nous devons dénoncer avec force!
    • Marcel Sel
      février 04, 18:02 Reply
      Courage. Je n'ai hélas pas le temps d'enquêter en ce moment, mais si vous voulez partager des information sur votre dossier, vous pouvez toujours m'envoyer un mail (marcelsel (at) gmail (point) com)
  50. Rivière
    février 03, 18:46 Reply
    Mr Sel, je pense que vous prenez le problème à l'envers : Si le contexte législatif n'est pas adapté, ce sont les lois qu'il faut changer ! Demander que l'on fasse des exceptions dans le traitement appliqué au gens en fonction que le sujet quel qu'il soit mobilise ou non une part de la population, c'est la porte ouverte à toutes sortes de dérives non enviables pour les particuliers et l'ensemble de la communauté car l'égalité de tous devant la loi sera brisée
  51. Tournaisien
    février 03, 22:39 Reply
    http://www.lesoir.be/776765/article/actualite/monde/2015-02-03/jordanie-executera-ce-mercredi-djihadiste-irakienne-reclamee-par-l-etat-islamiqu La Jordanie, elle, a trouvé la réponse qu'il convient d'apporter à ces barbares d'un autre âge.
  52. Daisy Buys
    mars 16, 21:18 Reply
    Bonjour, Je viens de voir le reportage sur rtl-tvi... Quel connerie à la belge encore... quel honte! je voudrais signer votre petition pour le visa de la petite. Pouvez-vous m envoyer le lien svp? Beaucoup de ccourage à toute la famille.

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.