Justitie.

Capture d’écran 2014-07-24 à 17.13.57Les caisses de la justice sont vides. C’est même une catastrophe. Plus moyen de payer des interprètes, sécurité des tribunaux sacrifiée, sans parler de la lenteur chronique de nos cours, qui ne va donc pas s’améliorer. La N-VA a beau jeu d’utiliser cette donnée pour montrer que notre système fédéral ne marche pas. Sauf que… qui furent nos ministres de la Justice dans les gouvernements précédents ? Des socialistes ? Des Wallons ? Eh bien non. En majorité, des membres de deux partis de la coalition actuelle : le CD&V et l’Open VLD.

Derniers en date : Annemie Turtelboom (Open VLD), remplacée en fin de course par Maggie De Block qui, en quelques mois, n’a pu redresser la barre, même avec sa baguette magique. Soyons juste, elle n’a pu y gérer que des affaires très courantes. Encore qu’affaires courantes, en matière juridique en Belgique, c’est un oxymoron. C’est affaire rampante qu’il faut dire.

Puisque le « pouvoir » des socialistes depuis « 25 ans » semble être la cause de tous les problèmes belges, voyons en quoi celui-ci a pu influencer si négativement le département de la justice pour qu’on en arrive à cette situation kafkaïenne :

• Melchior Wathelet Senior CDH (mai 88 – juin 95) 7 ans
• Stefaan De Clerck CD&V (juin 1995 – juillet 1998) 3 ans
• Tony Van Parys CD&V (juillet 1998 – juillet 1999) 1 ans
• Marc Verwilghen Open VLD (juillet 1999 – juillet 2003) 4 ans
• Laurette Onkelinx PS (Juillet 2003 – juillet 2007) 4,5 ans
• Jo Vandeurzen CD&V (décembre 2007- décembre 2008) 1 ans
• Stefaan De Clercq CD&V (Décembre 2008 – décembre 2011) 3 ans
• Annemie Turtelboom, Maggie De Block Open VLD (Décembre 2011 – juillet 2014) 2,5 ans

Ah ! Ce sont forcément les quatre ans et demi de Laurette Onkelinx qui ont sabordé tant de beaux efforts de ministres néerlandophones de la majorité actuelle, bien sûr. Et depuis décembre 2007, en sept ans, Vandeurzen, De Clercq et Turtelboom ont tout fait pour redresser la catastrophe laissée par la passionnaria du PS mais vous savez, ma bonne dame, sept ans, c’est si peu ! Quant au « pouvoir du PS », depuis 1988, le premier ministre fut CD&V ou Open VLD et ce donc, pendant 23 ans et demi, il ne fut PS et francophone que deux ans et demi. Donc voilà. S’il y a bien un ministère où tout va mal, c’est celui de la justice. Mais cette gestion catastrophique, on la doit à un peu tout le monde, y compris à ces partis qui adhèrent aujourd’hui à un gouvernement de « droite ». Soi-disant plus performant. Soi-disant plus sérieux. On verra à l’usage. Mais le moins qu’on puisse dire, c’est que pour la Justice, l’accord est bourré de bonnes intentions. Le gouvernement « MR-N-VA », comme on dit bêtement à gauche, a peut-être juste oublié que dans un accord de gouvernement, comme dans un scénario de film, chaque mot a un prix. L’étiquette, elle, est restée au vestiaire.

(Note : pour clarifier les choses, dans la liste des ministres, j’ai utilisé les acronymes de partis actuels)

Previous Un militant N-VA : « Ce gouvernement tiendra 5 ans ! »
Next Just is Just(itie)

You might also like

0 Comments

  1. Lidvine
    novembre 04, 11:13 Reply
    Entre nous, Laurette a été une catastrophe dans tous les Ministères où elle est passée ! Demandez aux enseignants et aux médecins ... ;) Mais c'est clair qu'on paie l'incurie des gouvernements précédents qui ont tous vécus au-dessus de leurs moyens !
    • willy
      novembre 04, 18:18 Reply
      J'en retiens essentiellement son fameux : "Tous bilingues en 2001" en 1996 lorsqu'elle était à l’époque ministre de l’Enseignement....et je pense à Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais lorsque je la vois faire la leçon sur les plateaux télé ce WE concernant les quotas INAMI que nos excellences francophones ont encore admirablement gérés....: ".....Je m'empresse de rire de tout de peur d'être obligé d'en pleurer. Auteur ....."
    • Shanan Khairi
      novembre 05, 01:46 Reply
      On oublie aussi souvent que, bien que les ministres apportent une touche personnelle à leur ministère, les politiques sont essentiellement déterminées par les accords de gouvernement et les décisions prises au kern. La responsabilité est donc collective. En matière de justice, elle concerne tous les partis de gouvernement. Socialistes, libéraux, sociaux-chrétiens et écolo.
  2. Ergo
    novembre 04, 11:28 Reply
    Bien d'accord avec vous Monsieur Sel.
  3. Jester
    novembre 04, 11:39 Reply
    Beste Marcel, Je pensais que vous auriez une meilleure idée de la manière dont les budgets sont attribués et négociés dans la formation d'un gouvernement. Le seul ministre de la Justice n'est pas responsable de la déliquescence de son service public. Les gouvernements ont choisi, collectivement, de miser sur des mesurettes absurdes et de surinvestir dans la "prévention" et dans le "ADR" plutôt que de financer le fonctionnement des tribunaux ou, par exemple, de revoir la manière dont fonctionne la justice (magistrats chefs de corps qui sont des despotes absolus, etc...). Je trouve dommage, et quelque peu populiste, votre billet. Finalement, son seul avantage, c'est d'être bref, pour une fois ;)
    • Marcel Sel
      novembre 04, 12:35 Reply
      Je pense avoir intégré les premiers ministres (et donc les coalitions). Mais vous n'avez peut-être pas lu ce billet court jusqu'au bout…
    • uit't zuiltje
      novembre 04, 15:53 Reply
      "Le seul ministre de la Justice n’est pas responsable de la déliquescence de son service public." c'est vrai ça il n’est pas responsable de la déliquance non plus, si on s'y mettait tous pour commettre moins de délits, un peu comme on économise l'energie pour chasser le méchant blackout... mais quesqu'il attend le jambon pour rendre les gens bons...
  4. DE GRAVE Michel
    novembre 04, 12:07 Reply
    La part de la Justice en Belgique est de 0,7% dans le budget, pour 2% (le triple) aux Pays-Bas. L'aide juridique est de 6,9 euros / habitant en Belgique pour 21,6 aux Pays-Bas. Le délabrement des palais de Justice est effrayant, il suffit de voir la platra qui est tombé à Mons (35, rue de Nimy), retenu par du plastique temporaire depuis des années. Il pleut dans le palais de Justice de Bruxelles, où les arbres poussent dans les gouttières. J'étais expert judiciaire, mais payé avec tant de retard, j'ai arrêté. On prend n'importe qui, et les expertises baclées conduisent à des procès en appel. Où est l'économie? On a payé des prisons neuves à moitié vides car les restrictions de personnel empêchent d'engager des gardiens, alors on paye les gadiens aux Pays-Bas. Où est l'économie de cette prétendue bonne gestion? Oùi sont les fameuses créations d'emploi avec Turtelboom? Aux Pays-Bas! Très performante la Turtelboom!
  5. Axle
    novembre 04, 12:19 Reply
    Mais Marcel, si ce n'est pas le PS, c'est que ça doit être à cause de la walloniesering qui réussit à gangrener même les esprits les plus purs et innocents...
  6. uit't zuiltje
    novembre 04, 12:21 Reply
    soyons de bon compte 4,5 ans pour laurette aurait été bien trop pour couler à elle toute seule l'usine à gaz... si en plus la ligue d'ennemis héréditaires desserre tous les boulons pour elle (elle a coulé l'enseignement FR en bien moins de temps) :(
    • Pfff
      novembre 04, 15:18 Reply
      "elle a coulé l’enseignement FR en bien moins de temps" Fair is fair : elle n'a fait que transcrire dans les faits ce qui avait été négocié lors de la troisième réforme de l'État, qui fut à l'enseignement ce que la sixième sera ... à tout le reste. Elle n'a jamais eu peur de faire le sale boulot salement, pour le compte de Di Rupo. C'est sa compétence. Le Di Rupisme, comme le péronisme, repose sur l'hystérisation du débat public.
    • uit't zuiltje
      novembre 04, 15:32 Reply
      @Tourn' mon centime d'€ tombe : le budget de la justice en "vacances"...
    • Rivière
      novembre 04, 18:47 Reply
      Quand la Flandre exigera de récupérer Bruxelles, il est important qu'ils comprennent que nous n'accepteront qu'à la seule condition que Laurette obtienne un poste à grande responsabilité dans le gouvernement flamand et cela pour le reste de sa vie... Et interdiction de la zigouiller sinon, la Wallonie récupère Bruxelles et tout le brabant flamand... Mouah ah ah je suis diabolique ! (PS ; ca ne vous autorise pas à me diaboliser) Comment disiez vous, uit't zuiltje ? Je ne veux pas polémiquer, je m'excuse et vous avalez la couleuvre en entier sans rouspéter (car vous êtes fair play)
  7. Piet Jassogne (@jassogne)
    novembre 04, 13:50 Reply
    L'unionisme domina la vie politique belge jusqu'en 1848. Les gouvernements homogènes qui se succédaient au pouvoir par la suite n'ont hélas rien fait pour mettre fin à cette politique dans la magistrature belge, où les magistrats sont plutôt étiquetés franc-maçon ou catholique. Le vrai désastre de notre magistrature est la. http://brussels-blog.tumblr.com/post/99392857838
  8. Roger, un blanc sec
    novembre 04, 15:53 Reply
    Nous avons tous bien compris que depuis quelques jours, vous êtes de très mauvaise humeur. Nous avons tous bien compris que vous honissez la NVA et regrettez l'absence du PS au fédéral. Mais ceci n'est que de la politique, pourquoi vous mettre dans des états pareils pour une situation (1) à laquelle vous ne pouvez rien changer et (2) pour laquelle vous n'offrez aucune alternative crédible ? Vous êtes bien près de la fameuse phrase "tous des incapables, tous des crétins, tous des pourris" que j'entends tous les jours au comptoir de mon bistrot favorI. Le 12 octobre, vous écriviez "le renvoi des socialistes dans l’opposition était indispensable après 27 ans de présence dans les gouvernements belges successifs". Avez-vous changé d'avis, ou s'agissait-il là d'une figure de style ? S'il ne s'agit pas d'une figure de style, et si vous n'avez pas changé d'avis (le PS dehors !), auriez-vous l'amabilité de nous expliquer quelle majorité eusse dû être formée (sans la NVA et sans le PS donc), par qui et dans quel horizon de temps ? S'il s'agissait d'une figure de style, et / ou si vous avez changé d'avis, auriez-vous l'amabilité de nous expliquer comment vous comptez éviter l'ulcère à l'estomac qui vous menace si vous continuez à vous en faire autant ? Parce que, que cela vous plaise ou non, la situation est ce qu'elle est pour quelques temps encore. Je ne vous apprends rien, quand même ? Alors, soit vous avez des alternatives à proposer, et vous le faites (la circonscription fédérale ? le confédéralisme à 4 ?), soit, de grâce, et pour votre bien, comme disait France Gall, "débranche" (disponible sur le juke box de mon troquet favori). Bien. Je repasserai dans quelques jours, j'aime bien l'ambiance ici. Ca fait assez Café du Commerce. La prochaine tournée est pour moi. Santé.
    • Marcel Sel
      novembre 04, 22:56 Reply
      Pue pense toujours que le retour du PS dans l'opposition était souhaitable, mais pas dans ces conditions. Ensuite, je pense que le PS-bashing à tout crin est nocif, à terme.
      • Pfff
        novembre 05, 14:26 Reply
        "Ensuite, je pense que le PS-bashing à tout crin est nocif, à terme." Parce que cela pourrait amener une radicalisation à gauche ou parce que cela pourrait amener une remise en question de la gauche ? Quand j'entends le discours "moyen" francophone, je pense qu'il y a encore de la marge pour le faire évoluer vers plus de bon sens, et une opinion plus centrée. En face, le PS ne propose qu'une politique du verbiage et de wishfull thinking, basée sur la dénonciation du grand méchant capitalisme, qui ne prend pas en compte notre situation dans le monde, et la mesure et la limite de nos moyens collectifs, en tant que Wallons, et absolument dépourvu, dans le fond, de projet de société pour les Wallons(si ce n'est sociétaliste et dé(con)structiviste- ce qui est un aveu), et donc de cohérence politique.
        • uit 't zuiltje
          novembre 06, 02:02 Reply
          "politique du verbiage et de wishfull thinking, basée sur la dénonciation du grand méchant capitalisme, qui ne prend pas en compte notre situation dans le monde, et la mesure et la limite de nos moyens collectifs, en tant que Wallons, et absolument dépourvu, dans le fond, de projet de société pour les Wallons(si ce n’est sociétaliste et dé(con)structiviste- ce qui est un aveu)" le "discours moyen" FR serait-il finalement si insupportablement non-nationaliste? ps(wallon) des pauvres... ni nationaliste ni socialiste...
        • Salade
          novembre 06, 19:21 Reply
          C'est quoi un projet de société? Réponse: le ruling!
        • Pfff
          novembre 10, 18:45 Reply
          Le ruling est un impondérable, comme le cours de la betterave à Wall Street. Faut faire avec, vu qu'il résulte d'un accord entre 28 pays. S'imaginer que le PS wallon peut aller contre, le dire, le colporter. Gueuler contre la monstrueuse injustice. Si vous saviez ce que cela m'inspire, ce profond désir de justice impuissant ... Parce que le Vénézuela (sans le pétrole, encore bien), c'est un projet de société crédible ?
      • Roger, un blanc sec
        novembre 06, 20:03 Reply
        Merci d'avoir confirmé que vous n'êtes pas mécontent de ce que le PS soit dans l'opposition. Ceci étant dit, pouvez-vous clarifier "les conditions" dans lesquelles ce retour dans l'opposition eut été souhaitable ? Je ne comprends vraiment pas ce que vous voulez dire. Enfin, le "PS bashing à tout crin". Je faisais récemment remarquer à un inconnu rencontré dans un bistrot, que la culture politique telle que la RTBF ou RTL TVi nous la montrent chaque dimanche midi est bien différente de la culture politique que nous montrent les télés flamandes. Pour exemple, le Professeur Delpérée, qui, il y a peu, était un homme posé, courtois, policé, écoutant et argumentant calmement. Bref, un universitaire (il m'a donné cours, il était CHARMANT). Récemment, un dimanche midi, à la télé, ne le vois-je pas à la limite agressif, insultant, interrompant ses contradicteurs. Une BRUTE. Il me fit penser à Philippe Moureaux à ses meilleurs moment. Ou à Laurette Onkelinckx, dont votre ami Quatremer dénonçait récemment encore les excès de langage dont elle est si coutumière (http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2007/10/les-socialistes.html). Ou à Benoît Lutgen lançant "collabo" à Denis Ducarme. Bref, la culture de l'injure, elle est, malheureusement, dans tous les camps (politiques francophones). La culture de la politique spectacle. Le grand guignol pour amuser le mariolle, ou effrayer les enfants, c'est selon. Avec les journalistes (radio et télé) pour complices, qui préfèrent "la phrase qui tue" à "la phrase qui veut dire quelque chose". En quoi les injures adressées au PS seraient-elles plus nocives, à terme, que celles adressées aux autres ? Merci de me l'expliquer. Parce que chaque fois que je relis votre billet "Justitie", chaque fois je me dis que votre tentative de maintenir l'église au milieu du village, frise le "tous pourris", et ça, nous savons tous que vous ne le pensez pas. Enfin, rassurez-nous, vous ne le pensez pas. Non hein, vous ne le pensez pas ? Allez, dites-le, vous ne le pensez vraiment pas. Croix de bois croix de fer. Allez, un effort, dites-le. Merci d'avance. Je peux vous offrir quelque chose ? C'est de bon coeur.
        • Marcel Sel
          novembre 06, 20:23 Reply
          Non, je ne le pense pas. Je ne pense pas non plus que le PS amélioré les choses en lançant Onkelink dans l'arène, il fallait quelqu'un d'autre. Et je pense que le tous pourris, c'est la classe politique qui l'inspire, pas l'inverse. Oui, même monsieur Delpérée que j'aime bien, il est tombé dans le panneau. C'est triste. Ce n'est pas moi qui vais y changer quelque chose… Je ne fais que constater le drame.
      • Roger, un blanc sec
        novembre 06, 21:45 Reply
        Merci d'avoir confirmé (http://blog.marcelsel.com/2014/11/04/justitie/#comment-3658)* que vous ne pensez pas "tous pourris". Et votre remarque "le tous pourris, c’est la classe politique qui l’inspire, pas l’inverse" me semble pertinente. Ceci étant, j'attends encore une réponse à la question sur les "conditions" ayant prévalu au retour du PS dans l'opposition. Voulez-vous dire que vous eussiez (wow) préféré qu'il y retournât (re wow) sans, ipso facto, rendre la présence de la NVA incontournable au fédéral ? Si c'est le cas, vos regrets sont vains. Je démontre au Dr Shanan Kairi (http://blog.marcelsel.com/2014/11/04/justitie/#comment-3651) que lors de la formation de ce gouvernement, le PS et la NVA étaient mutuellement exclusifs, mais, ô rage ô désespoir, l'un ou l'autre était indispensable. Telle est l'arithmétique électorale. Autant en prendre son parti. La NVA a un discours très "Théodore Dalrymple", très "compassionate conservative", très "Texas aan de Noordzee" (http://www.kifkif.be/over-kif-kif/hoe-de-n-va-van-vlamingen-nationalisten-maakt). Quand je vois l'intérêt que génère Thomas Piketty, y compris dans les milieux académiques flamands, je ne perds pas tout espoir. *: notez qu'il est impossible de "répondre" à votre réponse http://blog.marcelsel.com/2014/11/04/justitie/#comment-3658. Vous ne chercheriez pas à mettre fin à la discussion des fois ? Allez, un dernier, pour la route !
    • Shanan Khairi
      novembre 05, 02:01 Reply
      Je ne comprend pas bien votre commentaire... 1/ Pensez vous réellement qu'il n'y a "aucune alternative crédible" au gouvernement actuel ? Il y en a et elles sont suffisamment évidentes pour ne pas devoir être citées. Pour rappel, la NVA ne fait que 20% des voix sur le pays. Je vous laisse donc calculer toutes les coalitions possibles. 2/ Lorsque quelqu'un, à tort ou à raison, estime que le pays bénéficierait d'un renvoi dans l'opposition d'un parti longtemps présent au pouvoir... cela ne signifie pas qu'il estime ce renvoi souhaitable au prix de l'arrivée de l'extrême-droite au pouvoir. 3/ Tout ce qui se dit dans les bistrot n'est pas médiocre. "Toutes ces pensées perdues dans des petits endroits. Tous ces grands petits contes, ces secrets de bar-tabacs. Je dis que toutes ces petites phrases, peut-être c'est pas grand chose... Mais j'aime bien ces grands poètes entrés par la petite porte. Ces portes qui racontent des vies en graffitis..." (Jaune Toujours)
      • Roger, un blanc sec
        novembre 06, 18:47 Reply
        "elles sont suffisamment évidentes pour ne pas devoir être citées" Chaque fois que j'entends ce genre de phrase ("il est évident que", "tout le monde sait bien que", "il va sans dire que" etc.) je tends l'oreille et je m'attends à des révélations. Chaque fois je suis un peu déçu. Nous sommes en juin 2014 et je vous nomme formateur d'une coalition gouvernementale, avec comme seul impératif d'en exclure le PS et la NVA (donc, sur les 150 sièges disponibles, je vous en retire 33 (la NVA) et 23 (le PS), il vous en reste donc 94.) Des 94 sièges restant, trouvez-m'en 76 (150 / 2 + 1, vu ?) qui acceptent de former ensemble un gouvernement. Notez que 6 représentent des "extrêmes" (la VB, le PP et le PTB-GO !) que nous imaginons inacceptables, ou impossibles à convaincre. Maintenant, si vous ne partagez pas mes a-priori, libre à vous et utilisez-les dans votre puzzle, mais dans ce cas vous voudrez bien m'exuser, je sors prendre un peu d'air frais. Vous en voila donc réduit à 88. A vous de jouer. Nous retenons notre souffle. Soyons précis: MR + CD&V + OpenVld + cdH + Groen + Ecolo + FDF = 20 + 18 + 14 + 9 + 6 + 6 + 2 = 75, soit un siège de moins que la majorité requise. Il vous FAUT le spa (13 sièges), et si vous l'avez, mais UNIQUEMENT si vous l'avez, vous pouvez vous permettre de renvoyer Ecolo et / ou Groen et le FDF, ou le cdH et / ou le FDF. Il y a certaines contraintes initiales - (1) le spa est le parti frère du PS et dès le soir des élections, Bruno Tobback annonçait son intention de se refaire une virginité sur les bancs de l'opposition. (2) Groen et Ecolo jurent qu'ils sont à la vie à la mort, on prend les deux ou on prend rien. (3) Le cdH est, comme chacun le sait, copain comme cochon avec le PS, qui a pris grand soin de leur faire comprendre où est leur intérêt (4) Le FDF est, au contraire, l'ennemi personnel et juré du président du MR, et n'est guère prisé des partis flamands (et réciproquement) mais nul doute qu'un négociateur hors pair ne vienne à bout de ces petites difficultés. La première étant de convaincre le CD&V de former un gouvernement fédéral sans la NVA. Voila, à vous de jouer: dites-nous donc, puisqu'il faut exclure ET le PS ET la NVA, comment vous allez vous y prendre pour créer une telle coalition (où MR, CD&V, OpenVld et sp.a sont INDISPENSABLES), et combien de temps cela vous prendra-t-il ? Je ne dis pas qu'il n'y a pas d'alternative crédible à la coalition actuelle mais je vous mets au défi d'en esquisser une qui soit crédible et qui ne reprenne ni le PS ni la NVA . Je dis, et je maintiens, que si Mr Sel est décidé à rejeter le PS dans l'opposition, il n'y a guère d'alternative à une coalition entourant la NVA, et je vous défie de me démontrer qu'une alternative est réalisable dans le contexte actuel. Dès lors, je dis, et je maintiens, que Mr Sel devrait penser à sa santé et se faire une raison. Et de grâce, ne me prêtez pas vos propres préjugés. Je n'ai jamais prétendu que les conversations de café soient médiocres. J'ai dit qu'elles sont distrayantes et n'engagent à rien. Quant à être édifiantes, certaines le sont, mais admettez-le, c'est plutôt rare. Je le sais, parce que les bistrots, j'y passe le plus clair de mon temps libre. Allez, reprenez-en un, pour la route, c'est ma tournée.
        • willy
          novembre 11, 13:10 Reply
          Ajoutons encore le paramètre suivant: le cd&v c est avec la NVA ou alors c est sans le cd&v....la prochaine tournée est pour moi
  9. leyn
    novembre 04, 15:59 Reply
    En Flandres tout ce qui va mal, c' est toujours la faute de la gauche, des syndicats, des socialistes, des communistes, des écologistes. Comme chez Sartre: l' enfer et l' ennemi c' est les autres.
    • uit't zuiltje
      novembre 05, 13:54 Reply
      pas aussi sûr que vous que jean-saul partre eut mis "l’ enfer" et "l’ ennemi" dans le même sac
    • willy
      novembre 11, 13:12 Reply
      Généralement en Flandre on est de droite pour les autres et de gauche pour soi même
  10. wallimero
    novembre 04, 23:04 Reply
    @ Marcel, quelle belle apologie du PS! et le but c'est quoi? à part bien-sûr de dire que la N-VA à tout faux - cela va de soi n'est-ce pas - c'est le mantra, la musak de fond - démontrer que les partis traditionnels flamands on géré aussi mal que les francophones? ou plus mal encore? eh ben, j'ai des nouvelles pour toi, il n'y a pas que la justice où les caisses sont vides, et non, il n'y a pas un ministère où tout va mal, il y en a tout plein! la défense! quel bel exemple, ou le transport peut-être? (SNCB, quelle belle société nationale) les télécoms? (Belgacom, ou comment un actionnariat public peut être complice de surélever les prix au bénéfice également du privé), la régie des bâtiments? les sale-et-lease-back qui ruinent l'étét? les finances - allez, ce département ne vas q-m pas mieux qu'à la justice, non? ou l'énergie, où l'on cache la dette à coups de millards chez Elia et consorts, et tiens, il y a un black-out on a vidé les caisses de tous les ministères fédéraux! ou plutôt on vidé les caisses de tous les autres ministères pour garder à flot ceux qui s'occupent de la redistribution à robinet ouvert comme celui des affaires sociales ou devrais-je dire, des affaires socialistes...depuis plus de 25 ans, dont plus de 20 ans pour le PS... joli Marcel, vraiment joli VV
  11. Pfff
    novembre 05, 14:17 Reply
    "En Flandres tout ce qui va mal, c’ est toujours la faute de la gauche, des syndicats, des socialistes, des communistes, des écologistes." Heureux d'apprendre que les Wallons ne sont pas incriminés, en Flandre.
  12. Pfff
    novembre 05, 14:40 Reply
    Et alors, Marcel, on donne dans le révisionnisme en faveur des maos Simbas ? On essaierait de disculper une partie de son passé criminel, en accusant la Belgique, comme un vulgaire flamingant ? Rhooo. Il y a un certain nombre de Belges qui ont vu leur famille se faire bouffer par des crocodiles, à l'initiative de vos charmants copains. Ils risquent d'être un peu plus attentifs à vos allégations que les dizaines de millions de chinois victimes du Grand Bond en avant et de la Révolution Culturelle.
    • uit 't zuiltje
      novembre 06, 02:30 Reply
      "le révisionnisme en faveur des maos Simbas ?" Pfff mon vieux bwana-mon-père préféré, de quoi s'agit-il? moa me souviens pas que les basimba était maos (même pas kosto) j'ai même plutôt souvenir que mulele (le seul qui connu le crocodile dans ce souvenir) n'osait franchir la rivière que pour dire yambo sana à guevara qui fuit l'afriqu'en courant devant tous ces blacks (à l'époque on aurait osé un terme plus "négritude") encore organisé pire que des latinos... je me souviens de l'ex-belge mobutu sese seko kuku ngbendu wa za banga grand fan du grand timonier nous imposer le pain farine d'haricot/eau savonneuse(pour les bulles) inventé par ces futés de chinois con inventé la poudre tout de même faux pas l'oublier...
  13. Capucine
    novembre 08, 17:03 Reply
    Cela fait bien longtemps que la justice est en faillite ,on nous le dit depuis des années,il suffit de passer entre leurs mains afin d être défendu en bon père de famille pour se rendre compte que cela cloche . Un pays sans une justice respectée et une police mal gérée est un pays en danger Se poser la question :"A qui cette situation rend elle service?" A qui la faute?cette question nous fait perdre du temps,comment remédier à cette catastrophe? Quelles sont les bonnes personnes qui vont tout faire pour redresser la barre ?Voila l important!

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.