Mawda, le drame récupéré – Màj du 27 mai.

MàJ du 27 mai (en gras dans l’article) : les parents de Mawda n’auraient pas fui la guerre.

Une petite fille de deux ans tuée par une balle de la police en Belgique, perdue ou non, quelles que soient les circonstances, quelle que soit son origine, est un de ces événements tragiques qui imposent le rassemblement populaire. Il aurait dû entraîner le recueillement d’abord, le temps qu’il faut pour évacuer la sidération, la colère, l’incompréhension, les préjugés et les commentaires gratuits. Le temps de convaincre les nombreux Belges qui expriment leur déni du drame en accusant les parents d’avoir pris trop de risques, ou en prétendant qu’ils n’ont rien à faire ici. Et cela ne pouvait se faire en les accusant d’être inhumains, racistes, ou que sais-je. Mais uniquement par l’explication.

On aurait dû leur dire d’emblée que Mawda n’était pas responsable des décisions de ses parents. Elle était l’innocence incarnée. Rien ne justifie qu’on la considère autrement que comme une victime. Victime des trafiquants, victime d’une balle. Rien ne justifie qu’on évoque ses origines.

À ceux qui s’offusquent des risques pris par les parents, il aurait fallu rappeler simplement que s’ils venaient bien d’une région irakienne en guerre, en 2015, c’était celle de Kirkouk, Mossoul, Sinjar, qui fut le théâtre d’exécutions sommaires de civils, de mise en esclavage sexuel de femmes, jeunes femmes, jeunes filles et petites files, et de ce que d’aucuns considèrent comme un génocide envers les yézidis. Les parents ont donc fui Daesh, qui a aussi frappé sur notre sol. Ce sont objectivement nos alliés. Toutefois, un article du journal kurde irakien Rudaw (d’obédience KDP) contredit cette version : ils seraient en fait partis en 2013 du Kurdistan irakien, qui n’était pas en guerre à ce moment-là (et n’a pratiquement pas été touché depuis). Selon cet article, le grand-père aurait affirmé que le père de Mawda était militaire (peshmerga du 70e bataillon) effectivement dans une région soutenue par les Occidentaux, et serait parti pour des raisons économiques, peut-être parce que les soldes des Peshmergas sont payées très en retard. 

Des parents comme vous et moi.
Il est pourtant facile d’expliquer qu’on ne peut pas les comparer à nous, résidents et citoyens belges, qui n’avons jamais connu que la paix. Ils voulaient un avenir meilleur pour leurs enfants, comme tout parent qui se respecte, et n’ont pas eu droit à la sécurité minimale là où ils vivaient (qui serait donc économique dans ce cas), ni pendant leur voyage dans les pays orientaux ni depuis leur arrivée en Europe. Jamais.

On a le droit de penser que leurs choix n’étaient pas les bons, mais réfléchissons au fait qu’ils n’ont en fait jamais eu droit aux « bons choix », seulement aux moins mauvais, et tous comportaient des risques considérables. Leur droit d’asile, demandé en Allemagne parce qu’ils n’ont pas eu le droit de le demander ailleurs, leur aurait été refusé parce qu’ils ne venaient pas d’une zone de guerre. Mais ils ont probablement dû tout sacrifier pour entamer ce voyage. Retourner n’est donc pas un bon choix non plus.

[paragraphe effacé sur le droit de fuite : il n’est pas certain que les parents de Mawda étaient concernés] Beaucoup de ces réfugiés ne sont jamais retournés dans leur pays d’origine et il ne viendrait à personne l’idée de les critiquer pour cette décision. Il en est allé de même pour les Hongrois qui ont fui le régime soviétique ou les ex-Yougoslaves qui, après l’une des deux guerres yougoslaves, se sont installés chez nous et ont contribué à notre économie.

Après ces explications, qui manquent encore à énormément de gens, à en juger par les commentaires sur les réseaux sociaux, il aurait fallu laisser la justice définir les causes du drame. Et enfin, une fois ces causes établies, il y avait la place pour un débat politique, le plus respectueux possible, au besoin accusateur, mais à partir des faits.

Une récupération politique immédiate.
Ce moment de recueillement n’a pas pu arriver, parce que des factions politiques ont foncé sur l’occasion de se faire remarquer. Et au lieu que ce petit corps arraché à la vie soit la source d’un débat serein à la mesure de son innocence et de son universalité, Mawda a immédiatement été récupérée par le monopole de l’humanité, d’une part, et par celui de l’ordre et de la sécurité, d’autre part.

Le gouvernement porte le premier la responsabilité de cette politisation parce qu’il n’a pas su distinguer, dans cet événement, la dimension humaine. Dès l’annonce du décès par balle policière de la petite fille, le Premier ministre aurait dû prendre la parole, dans un message de solidarité, de contrition, d’union nationale, en se gardant bien de désigner un coupable. Mais en invitant la nation à se rassembler.

C’était d’autant plus nécessaire qu’une partie de la gauche francophone (que j’ai appelée gauche Maximilien) s’est lancée dans une fuite en avant, en miroir de l’arrivée au pouvoir d’une droite nationaliste. Nous assistons ainsi depuis des années à une double radicalisation politique, qui s’est accélérée à l’aube des élections. Elle a été provoquée ou rendue possible par l’association d’un parti démocrate francophone à des nationalistes flamingants.

Aujourd’hui, les citoyens sont tiraillés entre, d’une part, les nationalistes néoconservateurs de la N-VA qui disent vouloir une immigration choisie et un rejet de toute demande d’asile et de toute migration clandestine, « à l’Australienne » (même si notre pays régularise plus aujourd’hui que sous Elio Di Rupo) et, d’autre part, une partie de la gauche qui  monopolise le débat sur les migrations et récupère chaque drame, chaque décès, chaque soupçon, sans nuances, à son profit, avec un retentissement colossal dans les médias.

Cette gauche était déjà active dans la politisation du parc Maximilien, dès 2015, et est constituée d’une nébuleuse d’activistes politiques concentrée autour du PTB qui en définit les modalités. Ecolo s’est doucement laissé glisser dedans, jusqu’à en devenir le second pôle politique. La presse ne s’est toujours pas emparée de ce problème, qu’elle traite comme inexistant, alors que le PTB est la force politique qui monte côté francophone et qu’il est tout, sauf un parti démocrate. Et régulièrement, il alimente le clivage belge par des scandales parfois montés de toute pièce. Au même titre que la N-VA constituait un danger démocrate qu’il fallait subvertir dès 2007, la puissance montante du PTB doit être subvertie, d’autant qu’il ne s’agit plus de « nos voisins » mais de l’espace politique francophone. Le nôtre.

Comme dans des affaires précédentes, le PTB a de nouveau été le « meilleur récupérateur » dans cette affaire.

Comment le PTB a aspiré l’humanitaire et l’antifascisme
Depuis plusieurs années, le PTB a abandonné la stratégie idéologique (recruter sur base de son idéologie marxiste) pour une stratégie émocratique. Dans les universités et les écoles, ils approchent les jeunes au moyen de questionnaires leur demandant s’ils veulent la paix (évidemment oui), le droit des Palestiniens (après 70 ans, c’est bien le moins) ou encore la démocratie, la vraie (ben évidemment !) Ensuite, on les intègre dans les activités du Comac, les jeunes du parti, pour, le moment venu, leur proposer une formation à l’école Karl Marx. Sauf que la paix est celle des pires (Assad), le droit des Palestiniens est celui d’abolir Israël, et la démocratie, la vraie, se trouve à Cuba ou au Venezuela.

Ce parti fonde son action médiatique sur les problèmes émocratiquement exploitables. La pauvreté, les problèmes du fonctionnement du Samusocial aujourd’hui en grave crise (et il est indispensable), ou même la traite des migrants en Libye sont sciemment ignorés. Comme la N-VA, toute sa dialectique se base sur une simplification radicale des problèmes. Dans l’affaire Mawda, il s’agit purement et simplement d’un « crime d’État ».

Tout comme la récupération de la problématique des migrants (bien réelle), la récupération du drame de Mawda par le PTB entre directement dans cette stratégie qui associe manipulation, dissimulation et mensonge. Le pire, c’est que le parti propre par excellence, Ecolo, s’est désormais accroché à cette nébuleuse, au point d’alimenter ses « combats » par un militantisme qui se greffe sur celui des communistes (sur la Palestine, sur les migrants…) tout comme l’ont fait auparavant des associations en principe neutre (Ligue des Droits de l’Homme) ou même des responsables publics (Délégué général aux droits de l’Enfant). Ils contribuent largement à donner au PTB une légitimité qu’il ne pourrait pas avoir tout seul.

En réalité, ce phénomène n’est pas nouveau, il remonte à l’époque de la récupération de la lutte contre le fascisme par les communistes, dans les années trente, avec pour corollaire que l’antifascisme s’est alors confondu avec le prosoviétisme et le stalinisme. Les intellectuels non-soviétistes se sont alors retrouvés dans la même posture que les « Maximiliens » d’aujourd’hui, celle de la légitimation. Il s’agissait, par exemple, d’André Gide. 

Aujourd’hui, l’on a converti des personnalités ou des partis « satellites » de cette nébuleuse en militants accessoires qui attaquent systématique le « nazi » Theo Francken (ou le fascisme d’Israël, ou le néolibéralisme, ou le CETA/TTIP, etc.), dans un simplisme qui rappelle le « CRS-SS » des étudiants de 68. Et tout drame, réel ou supposé, qui touche les migrants ou les réfugiés est immédiatement brandi, mis en exergue, surexploité, dans une unanimité total(itair)e, dans une lutte qui se résume à hurler, sans le moindre espoir d’obtenir quoi que ce soit du pouvoir, traité en ennemi d’entrée de jeu. On peut poser que c’est simplement parce que le PTB espère bien ne jamais rien obtenir du gouvernement sur ces sujets parce que si le gouvernement belge devenait plus humain, les communistes perdraient son pouvoir de militance !

La RTBF publie sciemment des chiffres manipulés
Les relais de cette nébuleuse dans la presse, soit via des journalistes impliqués, soit par la soumission involontaire à l’émocratie, renforcent son pouvoir de communication. Un exemple : hier, dans l’émission À votre avis, la RTBF publiait des sondages en ligne « sans valeur scientifique » en précisant qu’ils avaient été manipulés par les « proréfugiés » qui avaient massivement appelé ses réseaux à y participer, inversant ainsi la tendance précédente (plutôt antimigrants). Mehdi Kassou a affirmé tout sourire sur antenne que c’était « de bonne guerre », parce que des cellules d’extrême droite auraient envoyé leurs propres trolls répondre au sondage, ceci sans preuve, bien entendu.

Alors que leur fausseté était manifeste, la RTBF a diffusé ces chiffres, au prétexte que ce n’était « qu’une image ». Lénine aurait adoré un tel succès, qui montre que cette gauche-là ne respecte que sa propre vérité, qu’elle tente d’imposer à tous. Et que même le service public est désormais soumis à ses manipulations. Ce sont bien les « maximiliens » qui ont imposé leur propre vérité, à la place de celle du peuple, d’emblée déconnecté du média. Cela donne une idée des pratiques de ce milieu qui ne tolère que sa propre vérité. En russe, vérité se dit Pravda.

Auparavant, la même nébuleuse associée au cabinet d’avocats du PTB Progress Lawyers Network (qui me poursuit toujours), avait obtenu d’un juge qu’il impose d’accorder un visa humanitaire à une famille pro-Assad d’Alep, dont il n’est même pas sûr qu’elle logeait réellement à Alep. Quand la Cour européenne des Droits de l’Homme a donné raison à Theo Francken, celui-ci s’est empressé de faire valoir à ses électeurs potentiels que l’Europe le soutenait. Nous avons ici deux gagnants : l’extrême gauche et la droite nationale néoconservatrice.

Car ces deux pôles radicaux s’alimentent mutuellement : à chaque action hystérique de cette partie de la gauche, Theo Francken en profite pour se victimiser, et à chaque déclaration hystérique de Theo Francken, cette partie de la gauche hurle au fascisme. Le tout est propagé en masse sur les réseaux sociaux et invite le public à choisir l’un ou l’autre camp, mais surtout pas une voie médiane, considérée comme « abjecte ». Les deux camps agissent en fait comme deux George W Bush belges : on est soit totalement avec eux, soit totalement contre eux. C’est la danse folle de ces deux extrêmes qui a cette semaine, de nouveau, plongé notre pays dans un chaos politique, humain et familial digne de celui causé par l’affaire Dreyfus, où l’on s’embrochait de l’entrée au fromage en famille. Et c’est contagieux. Au départ, le parti socialiste était resté sagement et très honorablement en retrait pour finalement tout de même hurler avec les autres loups lors de l’émission A votre Avis.

Le gouvernement politise aussi. Et même en Premier.
Le départ de la politisation a toutefois été donné par Jan Jambon. En twittant que la mort de Mawda était due aux réseaux de trafiquants, il faisait une déclaration politique justifiant sa propre gestion, alors qu’on ne savait pas à ce moment-là s’il y avait bien eu un réseau de trafiquants à l’œuvre dans cette affaire. Il a donc bien cherché à tirer profit du drame, juste après le PTB, qui n’était pas encore vraiment audible à ce moment-là.

De même, quand Zakia Khattabi, en chœur avec le PTB, a accusé sans nuances la politique du gouvernement, elle n’avait pas les éléments pour en juger, et jusqu’ici, ces éléments sont toujours absents !

Depuis, avec l’assentiment de ses satellites, le PTB a totalement récupéré Mawda, dont les parents sont désormais défendus par son cabinet d’avocats (représentée par Salma Benkhelifa hier à la RTBF, une avocate plusieurs fois candidate aux communales pour le PTB), et « soutenus » par une antenne qui promeut le « pacifisme » sauce PTB. Le gouvernement y a aussi sa responsabilité : en omettant tout geste humain envers les parents de la fillette tuée par un tir de notre police, en les chargeant d’un insoutenable ordre de quitter le territoire, en les laissant vivre quatre jours durant dans des vêtements tachés du sang de leur enfant, il leur a laissé, et le champ libre, et la légitimité.

Solidarity for All, qui a pris les parents de Mawda en charge, est aussi proche du PTB, dont elle reprend la militance contre le « bombardement » de l’Irak ou de la Syrie par les F16 belges (mais les MIG russes, eux, peuvent). Or, la majorité des Syriens réfugiés ne fuient absolument pas les F16 belges, mais bien le régime le plus sanguinaire du moment, celui de Bachar Al-Assad, soutenu par le PTB sous prétexte de pacifisme (un comble !)

Ensuite, et surtout, si les parents de la petite Mawda ont « fui la guerre » en 2015 en Irak en tant que Kurdes, c’est qu’ils ont fui Daesh. Or, nos F16 ont justement aidé à battre Daesh sur le terrain et à libérer ces villes. Autrement dit, ces « humanistes » recommandent en fait de laisser les bourreaux massacrer là-bas, et hurlent à la mort quand on n’accueille pas leurs victimes comme il le faut ici ! Mais le pompon de l’émocratie, c’est que sur sa page facebook, Solidarity4All n’a pas hésité à diffuser une vidéo du cadavre de Mawda, avant de le retirer !

Non, ils ne reculent devant rien. Rien du tout.

Il est donc grand temps que cette gauche — qui hurle plus qu’elle ne pense — se détache de ce milieu toxique (et toujours admiratif de l’Union soviétique) qui l’éloigne jour après jour de l’électeur modéré, voire de l’État de droit et de la démocratie, et qu’elle se souvienne qu’elle n’est pas au service de l’émotion, de soi-disant grandes causes dictées par l’extrême gauche (StopTTIP, Palestine, CETA, parc Maximilien, etc.), mais bien de la gestion la plus humaine possible de la société dans son ensemble, ce qui inclut l’écologie politique.

Il est grand temps aussi qu’elle arrête de faire des cadeaux Bonux à Theo Francken ou à Jan Jambon, qui se frottent encore les mains des sorties de PTB et d’Ecolo la semaine dernière, parce que la principale condition de la sortie de cette spirale clivante, c’est qu’il n’y ait pas, jamais, un second gouvernement belge incluant la N-VA. Cette seule cause requiert à son tour la sérénité plus que les hurlements.

Mawda mérite mieux qu’un bal politique où chacun cherche son intérêt. Elle mérite le seul recueillement. Le gouvernement nous l’a volé. La gauche, devenue son miroir, aussi.

Previous Le 8 mai, apportez-moi des oranges, Michel Collon et le PTB m'invitent au tribunal !
Next Panique à Hysteria Lane. Ou comment les humanistissimes font gagner Francken.

You might also like

81 Comments

  1. Salade
    mai 24, 18:16 Reply
    Moi j'estime qu'on n'a pas tous les éléments sur les évènements. Je pense qu'un policier ne devrait tirer qu'en en cas de légitime défense. Le reste (aspect réfugié, etc..)je m'en bats les c...
    • Evereth Owen
      mai 25, 15:55 Reply
      La Loi sur la Fonction de Police, principalement les articles 37, 37bis et 38, définit les conditions de l’usage de la force, en ce compris de la contrainte armée par les services de police. Il y aura lieu, après enquête, de déterminer si les conditions prévues ont été respectées par les intervenants. Ceci dit, une telle mort dans de telles conditions est dramatique.
      • Salade
        mai 28, 07:45 Reply
        Rien n'est à revoir dans les articles que vous citez? Ils datent de quand au fait?C'est plus facile de parler de l'IVG?
        • Salade
          mai 29, 12:28 Reply
          on n'a pas tous les éléments MAIS: http://www.lalibre.be/actu/belgique/les-detenus-de-l-annexe-psychiatrique-de-lantin-y-vegetent- sans-soins-5b0be3705532858b92616995 Article publié le lundi 28 mai 2018 à 13h22 Quelqu'un peut nous informer sur l'aile à la prison de Lantin dans laquelle se trouvait l'auteur de la tuerie à Liège?
  2. u'tz
    mai 24, 18:52 Reply
    j'ai pas bien compris vos motivations Marcel, apparemment vous êtes bien d'accord que c'est inacceptable, inexcusable ce qui s'est manifestement passer là où un snipper belge prends l'autoroute de wallonie pour la bande de gaza (je n'ai perso aucune info non niquée sur la succession des faits: crime, traitement, étouffement, suite possible)... la gestion ferme & humaine par le gouvernement flamand de l'Entité belge nommée "Fédéral" qui permet de telle situation dramatique ne vous évoque rien, mais que le ptb ouvre le bec ! voilà l'ennemi ! ... ptb en FR = n-va en NL..."l'émocratie" perso je pense que c'est l'incapacité de démissionner jambon parce que les électeurs des partis du gouvernement nationaliste flamand de l'Entité belge nommée "Fédéral" votent anti-migrant
    • marcel
      mai 25, 07:50 Reply
      Le gouvernement est suffisamment subverti par l'ensemble de la presse sur le sujet. Le PTB est aussi « dangereux » pour notre démocratie que la N-VA. Comme elle, il tire les programmes et discours politiques vers une extrême. Nous ne pouvons pas voter pour ou contre la N-VA, mais nous pouvons voter pour ou contre le PTB, LA force politique qui monte côté wallon et que pratiquement personne ne critique ouvertement. Leurs pratiques d'entrisme, de pression et leur volonté de détruire l'État démocratique sont pourtant évidentes.
      • u'tz
        mai 25, 13:33 Reply
        "Nous ne pouvons pas voter pour ou contre la N-VA", ah bon !? perso en vl-rand je peux, mais il me semblait qu'à bxl aussi on pouvait vu l'annonce que l'n-va peut blocquer l'hoofdstedelijk gewest grâce au vote FR...ne vous adressez-vous de vos altitudes bxloises qu'aux si rougissants wallons ? "mais nous pouvons voter pour ou contre le PTB", ah bon!? voter contre le ptb ça veut dire quoi? voter pour les voleurs socialistes ou pour les menteurs libéraux et leur volonté de sauver l'État démocratique si évidentes
        • marcel
          mai 27, 11:00 Reply
          Seule une minorité de Francophones peuvent participer au vote pour ou contre la N-VA. Voter contre le PTB signifie chez moi voter pour des démocrates.
          • u'tz
            mai 27, 20:11
            "Seule une minorité de Francophones", un quart de la minorité FR tout de même, Voter CONTRE le ptb = voter pour des démocrates...vive le retour de l'anticommunisme primaire, ça va bien mieux servir à démanteler ce foutu État-providence (qui spolie ces pauvres nantis qu'on envie tant) par les démocrates qui veulent tant notre bien pour que l'on se soumette mieux...
          • marcel
            mai 27, 23:37
            Ce n’est pas le retour de l’anticommunisme primaire, le problème, c’est le retour du communisme primaire.
          • u'tz
            mai 27, 20:26
            je reviens vômir sur votre truc indigeste: "Seule une minorité de Francophones peuvent participer au vote pour ou contre la N-VA" comme seule une minorité d'élu FR participe au gvt n-va de l'Entité "fédéral", imaginez-vous le ptb au niveau du mr aux prochaines élections? vous nous avez présentez tous les nazis, gros nazes, bompa nazi, aspi, belle-mères, suspect etc de l'n-va... à quand la flopée de khmers rouges du ptb ?...
      • Wallimero
        mai 25, 15:25 Reply
        @ Marcel, "Le PTB est aussi « dangereux » pour notre démocratie que la N-VA." La N-VA ne veut nullement la fin de la démocratie. Elle veut qu'il y ait une démocratie flamande florissante et que les francobelges décident eux-mêmes démocratiquement de continuer leur délire gauchiste qui leur a mené au point zéro physique de tous les indicateurs. Par contre, le PTB veut imposer la dictature communiste à tous les belges. Merci donc de me démontrer en quoi la N-VA est dangereuse pour la démocratie et égale au PTB.
        • marcel
          mai 27, 11:01 Reply
          Quand je parle de démocratie, je parle aussi de la subsistance de la Belgique. Sinon, en effet, si la N-VA s'attaque à des valeurs fondamentales, elle ne s'attaque pas directement à la démocratie, même si elle utilise le président du parlement pour cacher son absentéisme chronique à la Chambre…
          • Wallimero
            mai 27, 11:43
            @ Marcel, puisque le parlement fédéral ne sert qu'à approuver ce que le gouvernement fait très bien, peu importe. C'est pas anti-démocratique pour autant. Mais bon, si en Belgique francophone démocratie = subsistance de la Belgique on comprend le concept tout à fait utilitariste du vivre ensemble humaniste: s'assurer du financement Flamand pour des mener des politiques démentielles.
          • u'tz
            mai 27, 19:22
            donc l'n-va ne s'attaque pas à la démocratie mais bien les sournois ptbistes ! c'est fou ce que vos affirmations sur les émocraties comparées me rende l'une plus acceptable que l'autre... perso il me semble que le ptb n'est pas aussi avide de pouvoir et de destruction que les flamingants (: tous les pouvoirs aux... destruction de tous ce qui n'a rien à foutre de notre supériorité naturelle :)
        • Eridan
          mai 29, 14:08 Reply
          « Elle (la N-VA) veut qu'il y ait une démocratie flamande florissante et que les francobelges décident eux-mêmes démocratiquement de continuer leur délire gauchiste qui leur a mené au point zéro physique de tous les indicateurs. » Il n’a pas bien compris ; je lui explique : c’est la N-VA qui veut continuer son délire nationaliste (que vous reproduisez admirablement) ; pour ce qui est des indicateurs, la fraude fiscale flamande à grande échelle et le pillage de la Wallonie depuis des décennies par les multiples pompes à fric flamingantes et dominantes n’y sont pas pour rien, même s’il ne sont pas les seuls facteurs ; si les politiciens wallons avaient bien davantage résisté aux délires flamingants et néo-libéraux, nous n’en serions effectivement probablement pas là. Mais nous avons subi des Di Rupo conciliants avec la droite flamingante… Quant à la « République Démocratique du Hoyoux... », elle est déjà bien en route : Marc Coucke de Dinan est déjà occupé à y implanter des LunaParks, des Wallonia Resorts et à organiser des safaris de week-end pour Flamands et Hollandais. Il paraît qu’il est occupé à chercher des costumes d’Eburons, de Sègnes, d’Aduatuques, de Pémanes et de Trévires pour les indigènes qui seront employés pour le décor et le service. Délire pour délire, n’est-ce pas ?
      • Tournaisien
        mai 25, 21:22 Reply
        La réforme fiscale de l'état belge telle que voulue par la NV-A prendra pleinement effet d'ici environ trois ans (2021/2022). Il sera alors mis fin définitivement à tous les transferts du Nord vers le Sud (autonomie fiscale complète). Concrètement, cela équivaudra à une facture évaluée par nombre d'analystes sérieux à environ 7 milliards d'euros pour l'ensemble des francophones., soit environ 1.500,- € annuels par tête de pipe; tous citoyens confondus de la RW et de BXL (enfants, vieillards, etc.). Ceci reviendra à une charge fiscale supplémentaire moyenne d'environ 4 à 5.000,- € par an par personne active. En moyenne, cela équivaudra, si l'on prend en compte les autres sources de revenus que ceux du travail, à une perte du pouvoir d'achat d'au moins 15 % en moyenne à l'échelle de la RW et de la région BXL-capitale. Le drame est qu'il ne s'agit pas ici d'un capital négatif qu'il s'agirait d'absorber, mais bien d'un assèchement de revenus annuels. ... Cette échéance, très peu de citoyens en sont conscients au sud du pays, et les partis francophones, qui sont parfaitement au courant de la chose, se gardent bien de tirer le signal d'alarme. Dans les faits, les conséquences politiques vont être ravageuses ; elles se traduiront par une explosion du PTB et des troubles sociaux dramatiques. Il est probable que le pays ne s'en remette pas et le séisme touchera jusqu'à l'Europe elle-même, en rallumant la braise en Catalogne et ailleurs. Dans tel contexte, de fait, le PTB constitue une menace directe et qui n'est pas que théorique.
        • Eridan
          mai 27, 14:28 Reply
          « Dans tel contexte, de fait, le PTB constitue une menace directe et qui n'est pas que théorique. » Non, le PTB n’est PAS une menace. Si le PTB bénéficie une audience, c’est en raison de la combinaison d’un MR épaulé par la NV-A, qui chevauche avec enthousiasme les principes de l’ultralibéralisme tatchérien, et de l’absence de pertinence du PS qui s’est laissé dominer -voire absorber- par la déferlante néolibérale. Et le PS n’a toujours rien compris. J’entendais par exemple récemment K. Geens déclarer que les syndicats n’ont pas leur mot à dire dans la réforme du droit des sociétés, parce que cela ne les concerne pas. Il a de la chance de ne pas déclarer cela en Allemagne où les syndicats sont partie prenante dans la gestion des entreprises. Mais, en Belgique, en n’entendra pas un socialo (ni même un syndicaliste !) se révolter contre de tels propos. Avec ces deux partis (« démocratiques », selon M. Sel), on propose donc à l’électeur wallon de choisir entre la peste et le choléra ; pourquoi, alors, s’étonner qu’il choisisse le sida ? J’insiste : lisez Thomas Piketty. Cela vous donnera une idée d’une alternative possible à la pensée unique actuelle.
      • Eridan
        juin 04, 16:59 Reply
        « Le PTB est aussi « dangereux » pour notre démocratie que la N-VA » Je suis aussi critique que Wallimero à propos de cette phrase (mais évidemment pas pour les mêmes raisons, puisque Wallimero est englué dans son délire nationaliste). Il écrit, notamment, « Par contre, le PTB veut imposer la dictature communiste à tous les belges ». C’est la question ; quels sont, en effet, les arguments pour défendre une telle opinion ? La critique de la privatisation des services publics et la défense d’une meilleure répartition des richesses est-elle synonyme de communisme ? De même, si on peut s’inquiéter de ce qu’un rêveur du genre de Collon puisse aboutir à un pouvoir politique, je ne trouve pas ce qui, dans le programme du PTB, en fait un danger démocratique ; ...sauf si on identifie démocratie et ultra-libéralisme (démantèlement des services publics, précarisation à outrance du travailleur ; soit la politique de la Commission européenne). Le PTB aurait-il une face cachée ?
        • marcel
          juin 08, 08:37 Reply
          Le PTB a une face cachée ? Pas vraiment. C’est un parti marxiste-leniniste (avec encore des relents de stalinisme et de maoïsme) qui n’a jamais déclaré, par exemple, viser une société démocratiqu.
          • u'tz
            juin 08, 21:24
            ok pas de face cachée au ptb, ok pas de face cachée à l'n-va , l'n-va vise une démocratie où le flamand gagne,(ok ça fait rigoler) le ptb où le travailleur ne perd pas (ok ça fait mal)
          • marcel
            juin 08, 23:10
            Payez tous les travailleurs 1500 €, et voyez s’ils ne perdent pas…
  3. Eridan
    mai 25, 18:22 Reply
    Je ne suis pas assez informé pour connaître les détails, mais j’ai l’impression que, dans tout cela, on oublie quelque peu le contexte, à savoir : un véhicule aux caractéristiques suspectes est pris en chasse par la police sur près de 70 km, avec un comportement manifestement dangereux, voire agressif ; on peut imaginer le niveau de la tension nerveuse des policiers dans ce contexte ; un coup de feu est parti qui n’aurait pas dû… Selon moi, s’il y a faute, c’est d’abord celle de celui qui a créé ce contexte, à savoir le conducteur. Cela ne disculpe pas le policier-tireur ; mais, dans cette situation, sait-il seulement lui-même pourquoi il a tiré ? Ce que je trouve indécent, c’est de s’en prendre aux parents qui (jusqu’à preuve du contraire), n’y sont pour rien. Ce que je trouve indécent, c’est l’attitude des parents qui s’en prennent exclusivement à la police belge alors que, le premier responsable, c’est celui qui, par son comportement incivique sur la route, à créé ce contexte. Mais sans doute ont-ils bien plus de raisons d’être solidaires avec ce pirate de la route qu’avec les policiers.
      • Eridan
        mai 27, 11:50 Reply
        Absolument : avec ou sans guillemets. Je n'en sais rien.
    • u'tz
      mai 27, 19:51 Reply
      "on peut imaginer le niveau de la tension nerveuse des policiers dans ce contexte" sorry mais le contexte vous l'évaluez comment, le métier de policier nécessite-t-il quelle capacité nerveuse? si c'est un accident pourquoi pas le dire, pourquoi ne reste-t-il que les parents de tous les occupants de la camionnette, "(jusqu’à preuve du contraire)", je trouverais bien plus indécent que les parents s'en prennent aux gens du met (disons même par ex.que ceux qui voteront ptb) pour leur gestion de l'autoroute plutôt qu'aux flics qui y ont tout de même buté leur môme (je voudrais pas être parmi les membres du corps de police présent lors de cet événement qui ne peut qu'être qualifié de bavure si on ne le clarifie pas)
      • Eridan
        juin 04, 16:42 Reply
        « (...)si c'est un accident pourquoi pas le dire » Pouvez-vous douter un instant que ce ne soit pas contraire à ce qui a été voulu par ce policier ? « je voudrais pas être parmi les membres du corps de police présent lors de cet événement » On ne vous le fait pas dire. Et peut-être même ne voudriez-vous pas non plus être du corps de police -tout court-, vu les graves responsabilités que doivent prendre les policiers dans des situations imprévisibles et redoutablement stressantes et dangereuses.
        • u'tz
          juin 08, 21:29 Reply
          si j'étais flic j'assumerais mon boulot , j'aimerais mon boulot et je ne me plaindrais JAMAIS d'être VICTIME de quoi que ce soit... question d'honneur
  4. Wallimero
    mai 26, 10:18 Reply
    @Marcel, tu prônes un débat à partir de faits mais ton affirmation que le départ de la politisation a été donné par Jambon est fausse. Le vendredi 18 le tir a atteint sa deuxième cible et c’est l’axe PTB-Ecolo-Deswaef qui se met en action (http://plus.lesoir.be/157600/article/2018-05-18/le-gouvernement-soutient-sa-police) avec des accusations et les équipes de SOS Manifs . Le 19 c’est le cabinet qui réagit à une récupération éhontée (https://www.rtbf.be/info/societe/detail_deces-de-mawda-consequence-du-trafic-d-etres-humains-selon-le-cabinet-jambon?id=9922458) et si le cabinet réagit, c’est qu’on leur a demandé de réagir face aux accusations. Mais on voit le topo : une zone de police wallonne PS tire, un parquet wallon PS cafouille, l’extrême gauche-verdure franco voit rouge et c’est le ministre flamand N-VA qui doit démissionner. C’est logique. ----- Logique encore est que la faute inexcusable que ce gouvernement démocratique a commis pour la n-ième fois c’est de ne pas faire comme toi tu exiges qu’il fasse. Et ce qui enrage le plus les francophones, c’est que justement De Wever a parlé de faits, et que comme d’hab, les faits contredisent le tout émotif électoraliste. Car oui, Mawda n’était pas responsable des décisions de ces parents, mais ce n’est plus de Mawda qu’il s’agit, la gauche franco s’intéresse tellement peu à Mawda qu’elle instrumentalise même son enterrement devant les caméras des propagandistes subsidiés. Et tout ce cirque est orchestré et financé par la grande Communauté Wallobruxienne, car si tu regardes un peu la RTBF, la LDH et toutes ces ASBL, ils touchent tous leur pécule partisan du gâteau public. Tout cela pour bourrer le crâne des électeurs qu’il faut pousser vers la dépendance et l’assistanat. ---- La N-VA ne veut pas financer l’auto-destruction programmée par la gauche francophone voilà tout. Voilà le péché originel qu’a commis la N-VA. Et je suis d’accord avec toi, la principale condition de la sortie de cette spirale clivante, c’est qu’il n’y ait pas, jamais, un autre gouvernement belge. Comme ça les francophones sont libérés du joug N-VA et enfin libres d’aligner leur société sur le modèle de développement qui est mis avant par le grand Ché Gévarriste à 7000 Euros net qu’est le bourgemestre de Bruxelles : ils pourront enfin créer la République Démocratique du Hoyoux...
    • u'tz
      mai 27, 22:28 Reply
      "une zone de police wallonne PS tire, un parquet wallon PS cafouille, l’extrême gauche-verdure franco voit rouge et c’est le ministre flamand N-VA qui doit démissionner." évidemment un ministre de l'intérieur doit assumer, mais bon c'est plus dur pour un flamingant d'assumer des responsabilités qui dépasse les limites son élevage de cochons... "De Wever a parlé de faits" forcément de quoi ce slimmste esprit flamingant serait-il capable de parler d'autre,.."les caméras des propagandistes subsidiés" n'existent qu'en flandre , les écrivains subsidiés les peintres subsidiés, les danseurs subsidiés, etc... sauf s'ils ne montrent pas pattes blanches de vzw friquées car subsidiées flamandes... cher n-vaer financez aub "l’auto-destruction programmée par la gauche francophone" créez pour cette noble cause de l'emploi flamand...en saluut débarassez-vous de la wallonie-bruxelles et à l'avenir welkom bij ons thuis in uw hoofdstad
  5. Martine-BXL
    mai 26, 18:41 Reply
    "En même temps" Marcel, Comme dirait Macron ( c'est à la mode)... Les bourgeois c'est comme les cochons Plus ça devient vieux plus ça devient bête Les bourgeois c'est comme les cochons Plus ça devient vieux plus ça devient c...
  6. Martine-BXL
    mai 26, 18:48 Reply
    petite piqure de rappel https://www.youtube.com/watch?time_continue=52&v=N18L_pvdZdU
  7. Martine-BXL
    mai 26, 18:54 Reply
    rtbf.be - 22 mai 2018 éditorial de Fabrice Grosfilley Un dictionnaire pour employer les mots justes .../... Croiser sur la route de l’exil, parce que vous fuyez des bombardements, un homme en uniforme qui ouvre le feu, il y a de quoi en être terrorisé. Mais ce terrorisé n’est qu’un mot. Il ne rend pas compte de la sueur froide, de la peur, des tremblements, de la douleur qu’inflige une blessure, ou la perte d’un membre de votre famille. Puisque nous parlons des dictionnaires, j’y ai encore puisé deux définitions. Définition de balle perdue dans le Larousse : balle ayant manqué l’objectif mais toujours dangereuse. On laissera l’enquête faire le tri entre l’erreur de tir et l’erreur de jugement, mais on notera que viser à hauteur de la tête est un moyen radical de stopper un véhicule. Enfin, la définition d’honneur : ensemble de principes moraux qui incitent à ne jamais accomplir une action qui fasse perdre l'estime de soi. Le dictionnaire ne le précise pas. Mais cela peut s’appliquer à un être humain, un policier par exemple. Cela peut aussi s’appliquer à une nation toute entière. Marcel votre guégerre égocentrique avec le PTB, vous savez quoi...? On s'en TAPE.
    • marcel
      mai 27, 11:09 Reply
      Sauf que depuis le texte de Grosfilley, l'info a été contredite par la presse irakienne : « Croiser sur la route de l’exil, parce que vous fuyez des bombardements, un homme en uniforme qui ouvre le feu, il y a de quoi en être terrorisé. » ne tient plus : ils ne fuyaient pas les bombardements, et le père aurait, lui même, été un homme en uniforme. Cela dit, après un an et demi en Allemagne à attendre le verdict, ils auraient été déboutés du droit d'asile, ce qui expliquerait mieux leur volonté d'aller au Royaume-Uni, vu qu'ils n'ont aucun avenir en Europe continentale. Il faudrait donc prévoir un statut d'exception pour les familles, leur accorder un visa de travail et les former à quelque chose. Je ne suis pas en guégère « égocentrique » avec le PTB, ce parti est dangereux, médisant, proche de BDS et d'antisémites fieffés, et défend le régime syrien (après avoir défendu Kim Jong Un) ; il promeut aussi des staliniens. La presse généraliste le laisse non seulement tranquille, mais tombe dans tous ses pièges. Mon combat contre le PTB est un combat pour la démocratie, et pas celle de la DDR, du Venezuela ou de Cuba.
      • u'tz
        mai 29, 00:17 Reply
        il serait intéressant d'analyser pourquoi un flic bambinocidaire wallon devrait amener un ministre de l'intérieur de l'Entité "fédéral" à démissionner (le figurant brabançon-wallon dit "premier" pouvant d'ailleurs le refuser par solidarité gvtale responsable) mais bon , l'important c'est que "le PTB, ce parti est dangereux, médisant, proche de BDS et d'antisémites fieffés, et défend le régime syrien (après avoir défendu Kim Jong Un) ; il promeut aussi des staliniens." les communistes c'est une culture qui vous agresse Marcel et je le comprends vu tout ce qu'il vous ont fait subir (les flamingants ont bien dû en plus subir l'horrible culture FR, le goulag des mines wallonnes, les mains coupées, les boys lavadères etc ) perso je pense être un fieffé "proche de BDS" (Boycott Désinvestissement Sanction concernant vos amis colons blancs chez les crouilles de la terre promise) syrie corée ça fait repoussoir mainstream (vous avez pas précisé vos preuves ni votre confiance en trump qui pourrait expliquer) "[le ptb] promeut aussi des staliniens" vu que tout maoïste est stalinien ces salauds du ptb sont en phase avec le quart de l'humanité "qui l'appliquent, et qu'il n'est pas considéré comme le pire"
  8. D'hautcourt
    mai 26, 22:35 Reply
    " Les parents ont donc fui Daesh, qui a aussi frappé sur notre sol. Ce sont objectivement nos alliés." Raccourci qui a pour seul mérité son côté surréaliste. Les parents n'ont pas fui DAESH, ils ont fui un pays en ruine. Et qui c'est qui l'a bombardé ? C'est notre notamment armée aux ordres de notre gouvernement. Alors parler d'allié, c'est un peu ne pas avoir toutes ses frites dans le même paquet... "Dès l’annonce du décès (..), le Premier ministre aurait dû prendre la parole (...) en se gardant bien de désigner un coupable." Ah oui ! Bien sûr. On voit mal le premier désigner les coupables puisqu'il en fait partie. "(...) le PTB est la force politique qui monte côté francophone et qu’il est tout, sauf un parti démocrate." Ah oui, seuls les PS, MR, CDH et Ecolo ont le label "démocrate" selon la définition américaine probablement. Bon allez, j'arrête, cher Monsieur car une discussion devrait être étayée par des arguments pouvant infléchir ou au moins enrichir les interlocuteurs or votre prose n'argumente en rien. Elle tente de discréditer en s'appuyant sur du sable et très maladroitement. Bonne soirée !
    • marcel
      mai 27, 11:14 Reply
      Apparemment, ils ont surtout fui des problèmes économiques (cf article ajouté en mise à jour). Ce pays, le Kurdistan irakien, aurait été bombardé uniquement par Saddam Hussein et ses forces, notamment au gaz. Ce sont les interventions alliées et ensuite américaine qui ont permis au Kurdistan irakien d'être aujourd'hui autonome. Il y a aussi eu une guerre civile interne. Mais donc, puisque les Kurdes d'Irak sont nos alliés et que le père aurait été peshmerga, c'est toujours aussi clairement un allié. Charles Michel n'est donc coupable de rien. Le PTB n'aura un label démocrate que lorsqu'il cessera d'admirer des dictatures et de refuser de clairement accepter la démocratie parlementaire, qui n'est pas la tasse de thé des soviets et autres maoïstes. Donc, non démocrate.
      • Eridan
        mai 27, 15:18 Reply
        « Le PTB n'aura un label démocrate que lorsqu'il cessera d'admirer des dictatures et de clairement accepter la démocratie parlementaire, qui n'est pas la tasse de thé des soviets et autres maoïstes. » Je pense que, pour le moment, le PTB accepte la démocratie parlementaire puisque, comme tous les mouvements anti-démocratiques (du genre de ceux qui prônent la charia), il se sert de cette démocratie pour la combattre. S’il est clair que les sympathies du PTB sont pour le moins louches, ce qui est regrettable, c’est votre supposé présupposé que, par comparaison, seul l’ultra-libéralisme ambiant serait synonyme de démocratie. Ce n’est pas parce que le marxisme a été énoncé au XIXe siècle en des termes de « luttes des classes » dépassés aujourd’hui, puis récupéré par des dictatures du XXe siècle déguisées en sociétés égalitaires qu’elles n’étaient pas, que cela discrédite toute critique marxiste (théorique) du capitalisme et que cela doit nous empêcher de penser. Même les Etats-Unis ont mis en pratique des normes de redistribution des richesses à plusieurs reprises au cours du XXe siècle, et ce, de manière souvent bien plus énergique qu’en Europe, alors que, depuis Reagan et Tatcher, on assiste, au niveau mondial, à un enrichissement et une augmentation de pouvoir vertigineux des plus riches face à un appauvrissement généralisé de la population, renforcés par la « mondialisation ». La Russie est devenue l’un des meilleurs modèles de ce que donnent les « bienfaits » du (prétendu) libéralisme quasiment au seul profit des plus immensément riches. Cela dit, si on lit le « programme » du PTB, on y trouve beaucoup de revendications pour un monde (supposé) parfait, mais on n’y trouve strictement rien sur la manière d’équilibrer les entrées et les sorties. C’est du populisme-bla-bla purement décoratif.
        • u'tz
          mai 28, 23:14 Reply
          "mais on n’y trouve strictement rien sur la manière d’équilibrer les entrées et les sorties" intéressant votre truc, perso j'épluche toutes les propagandes de parti sans jamais trouver le moindre mot là-dessus, vous êtes bien dans le fantasme anti ptb car le ptb à la limite et le seul à l'expliquer (on équilibre en prenant dans la poche des exploiteurs) tout le monde a droit à ses phantaisies : au mr c'est jamais avec l'n-va (gratuité des mensonges) , c'est liquidons les biens de l'Etat(démocratique), c'est privatisons les services publics(démocratiques), c'est vive le partenariat public-privé pour mieux collectiviser la dette et privatiser les bénéfs, c'est grâce à nous les petits en auront pluss dans la popoche (c'est émouvant, j'en suis tout émocraté de la démocratie du mr)...
          • Eridan
            juin 04, 16:30
            « (…) c'est liquidons les biens de l'Etat , c'est privatisons les services publics, c'est vive le partenariat public-privé pour mieux collectiviser la dette et privatiser les bénéfs » Cela, ce n’est pas spécifiquement MR : celui-ci ne fait que profiter du formidable effet d’aubaine créé par la Commission européenne. Là où est le vrai scandale, c’est que, trahissant leur nature autant que leur électorat, le PS et Ecolo n’ont pas lutté de toutes leurs forces contre ce pillage et qu’ils y ont même collaboré.
          • Eridan
            juin 05, 10:21
            Si nous discutons de ce sujet, a priori hors sujet, c’est en raison de l’affirmation de Marcel Sel que le PTB est « dangereux pour la démocratie ». Or, il ne s’agit que d’une question d’optique : avec sa politique de rupture sociale, de précarisation des plus faibles contre des avantages offerts gratuitement et sans contrôle aux dirigeants d’entreprises et aux riches, le MR poursuit une démarche qui peut aussi être qualifiée de « dangereuse pour la démocratie ». Toute la question étant le sens que l’on attribue à ce mot. Le scandale n’est-il pas, par exemple, que la gestion des grandes entreprises ne relève que de la seule décision des actionnaires, via leur C.A. ? La privatisation des entreprises publiques, par exemple, n’a-t-elle pas, justement, pour objectif d’évacuer la démocratie, en confiant à des intérêts privés des moyens qui sont typiquement d’utilité publique ? Il y a certainement des questions à se poser concernant certaines affinités douteuses constatées du PTB, mais cela suffit-il à discréditer le programme de ce parti ? Pour le moment, on n’a pas l’impression que ce soit l’avis d'une partie d'un électorat qui n'est certainement pas animé par les mêmes aspirations égocentriques et nationalistes que celui de la N-VA et qui ne supporte plus l'arrogance de Charles Michel.
          • marcel
            juin 08, 08:34
            La différence, c’est que le MR s’inscrit dans la démocratie parlementaire, le PTB pas.
          • Eridan
            juin 08, 10:42
            @ M. Sel. « La différence, c’est que le MR s’inscrit dans la démocratie parlementaire, le PTB pas ». Votre propos est exactement celui du MR et de la N-VA ; cf. https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_pierre-yves-jeholet-dans-matin-premiere?id=9473146 Mais la construction européenne démontre, jusqu’à la caricature, non seulement les dérives patentes du système parlementaire actuel, mais aussi les lacunes énormes du système sur le plan démocratique ; lesquelles sont d’ailleurs devenues des sources de grave instabilité politique dans beaucoup de pays européens. Il n’y a donc a priori rien de tellement vertueux à « s’inscrire dans la démocratie parlementaire » si on se contente de prendre la locution au pied de la lettre.
          • marcel
            juin 08, 23:07
            Mon propos n’est pas « celui du MR et de la NVA », c’est ou plutôt ça devrait être celui de tout démocrate qui se respecte.
          • u'tz
            juin 08, 21:04
            perso j'attends avec impatience les élections pour voir celui qui "s’inscrit dans la démocratie parlementaire" et celui qui s'y inscrit pas, ( comme dit dans vos affirmations si mot mot motivées)... Munich quand tu nous tiens par les cheveux (munich hausen)
      • u'tz
        mai 27, 21:10 Reply
        "la démocratie parlementaire, qui n'est pas la tasse de thé des soviets et autres maoïstes" comparer soviet, tasse de thé et mao c'est un peu comme montrer que vous dite des trucs sur le ptb par haine irrationnelle ... dire que j'ai lu absolument tout ce que vous racontiez (depuis plusieurs années) et aussi par ex sur mélenchon... vous avez été jusqu'à soutenir ce naze de fillon juste par anti-gauche (macron sans doute vous fait jouir enfin je l'espère pour votre bonne santé) a posteriori ça doit être excitant de constater que l'anticommunisme à permis aux sociauxdémocrates et aux zentrum schleux de laisser monter adolf... ok j'ai pas suivi le film c'était avant votre blog ..."Le PTB n'aura un label démocrate que lorsqu'il cessera d'admirer des dictatures" je propose que vous fassiez la paix avec bdw et lui demandiez ce qu'il en pense (s'il veut bien vous parlez ce cher démocrate) vous serez sûrement d'accord comme au mr : leur vision de l'économie est semblable à la nôtre... on se demande même pourquoi il ne fusionne pas ces ennemis du peuple FR... perso je pense qu'au ptb ils comprennent bien les flamands, et que ça vous ennuie de ne pas trouver dans pvda quelle lettre parle de la belgique
        • marcel
          mai 27, 23:47 Reply
          Encore une idiotie. Je n'ai pas soutenu Fillon par antigauche, je n'ai pas soutenu Fillon tout court. J'ai juste écrit qu'à un moment donné, je trouvais que le procès dérapait.
          • u'tz
            mai 29, 00:28
            "Encore une idiotie" encore que fillon était un repoussoir évident (j'ai apprécier l'évolution de votre esprit critique sur ce coup mais perso je n'ai jamais vu de dérapage)
  9. D'hautcourt
    mai 26, 22:39 Reply
    "(...), leur volonté de détruire l'État démocratique sont pourtant évidentes." ??? Mais encore ??? Et bien éclairez-moi car si évident que cela soit à vos yeux, je ne vois, pour ma part, nulle trace de l'évidente ardeur du PTB à détruire l'état. Je ne vois d'ailleurs pas davantage où notre état est démocratique. Là encore j'attends vos lumières.
    • marcel
      mai 27, 11:16 Reply
      Si vous ne voyez pas en quoi notre état serait démocratique, allez sur la place centrale de Damas, de Caracas, de La Havane et ensuite de Bruxelles, prenez un mégaphone et hurlez « à bas Assad/Maduro/le castrisme/Charles Michel ». Et ensuite, comptez les jours de prison, les nombre de nuits de torture éventuelles, voire vos balles dans le corps, et venez après ça me répéter que la Belgique n'est pas une démocratie. Bon travail !
      • u'tz
        mai 27, 22:40 Reply
        "de torture éventuelles"... comme au soudan par exemple que vous avez exonéré dans de précédents écrits cher Marcel pourquoi dans vos convictions dogmatiques antimarx vous n'apportez jamais de preuve que le ptb considère l'État démocratique belge comme une vulgaire superstructure de la classe dominante à abattre plutôt qu'une opportunité démocratique de faire entendre la voix des dominés
        • marcel
          mai 27, 23:45 Reply
          Je n'ai jamais exonéré le Soudan de ses tortures, j'ai simplement constaté que c'était un pays parmi bien d'autres qui l'appliquent, et qu'il n'est pas considéré comme le pire par Amnesty International.
          • u'tz
            mai 28, 22:17
            ai a sans doute le même avis que vous sur le ptb...
          • u'tz
            mai 28, 22:43
            "un pays parmi bien d'autres qui l'appliquent, et qu'il n'est pas considéré comme le pire" ça c'est pas la définition d'exonérer un pays ? en FR même mr je veux dire, même en libertaryen
  10. Anne
    mai 27, 10:17 Reply
    La peine de mort ayant été abolie, aucune arme n'aurait du tirer... même contre un passeur. On ne se demande jamais si d'autres moyens ne devraient pas être utilisés ? "les parents de la petite Mawda ont « fui la guerre » en 2015 en Irak en tant que Kurdes, c’est qu’ils ont fui Daesh. Or, nos F16 ont justement aidé à battre Daesh" ...avec nos alliés saoudiens et américains qui ont financé Daesch quand cela les arrangeait !?!!!? Bachar El Assad aussi combat Daesh. Quelle confusion dans l'analyse...
    • marcel
      mai 27, 10:37 Reply
      1. Ce n'est pas parce que la peine de mort est abolie que la police n'a plus le droit — sous des conditions strictes — d'utiliser une arme. Nous connaissons un peu les circonstances qui ont mené à l'usage de celles-ci et visiblement, tous les autres moyens avaient déjà été utilisés, sans succès, contre une personne qui mettait en danger la vie de 30 migrants (ce que la police ne pouvait deviner) mais aussi de plusieurs automobilistes, dont des policiers. 2. Depuis, d'autres informations indiquent que les parents auraient fui en 2013, soit deux ans avant la guerre. Contrairement à ce que déclarent le réseau qui les défend, ils n'auraient donc pas fui une guerre, mais seraient partis parce que la solde de militaire du père ne leur permettait pas de vivre décemment. 3. Les Américains n'ont jamais financé Daesh. 4. Bachar El Assad a au contraire largement épargné Daesh pour se concentrer sur l'Armée Syrienne Libre, la résistance civile et les groupes jihadistes « traditionnels » (Al Nusra & Co). Vous devriez arrêter de lire les sites complotantes et pro-russes.
      • u'tz
        mai 27, 21:35 Reply
        1.tirer sur un véhicule, dans le pneu d'un véhicule, sur le conducteur du véhicule, sur un enfant dont on ignore la présence "contre une personne qui mettait en danger la vie de [...] de plusieurs automobilistes, dont des policiers." ... 2. les parents voulaient aller en angleterre, ils venaient d'une zone de guerre, c'est n'importe quoi mais c'est des réfugiés.- 3 des sunnites (certains sunnites adorateurs du dollar) ont financer daesh...4. perso sais pas, je passe, mais je vois pas l'intérêt de bachar pour les sunnites de daesh ("au contraire largement épargné" quelle stratégie?) Anne pourriez-vous me renseigner les sites complotant pro-russes j'aimerais comparer avec mon blog préféré de propagande antiptb
        • Anne
          mai 28, 07:39 Reply
          Il y a comme site mondialisation.ca. Pour les sites européens le décodex du monde en a fait une liste : quand vous voyez "sites gauchistes anti-américains" vous allez voir pour vous faire une idée perso. Maintenant, il y a des infos dans des journaux comme "the independent" sur les financements de Daesh. Mais il faut parfois suivre en anglais. Voir aussi la presse algérienne en français. On y trouve un autre point de vue qu'en europe, ils ont d'autres positions (Liberté, El Watan). Oui, il faut lire beaucoup avant d'exposer une idée qui tienne la route.
          • marcel
            mai 28, 17:46
            Mondialisation.ca est un site complotiste des plus fumeux. Ils assemblent des bribes d'infos d'un peu partout, plus ou moins fiables, pour parvenir à monter des plans sur la comète, du genre, les USA ont créé Daesh pour pouvoir envahir la Syrie avec l'aide d'Israël. C'est juste complètement idiot (y compris comme stratégie) et les USA ne sont pas idiots à ce point. Si c'est ça vos sources, autant n'en donner aucune, c'est juste énorme comme manip.
          • u'tz
            mai 28, 22:27
            "Si c'est ça vos sources, autant n'en donner aucune, c'est juste énorme comme manip."... cher Marcel je comprend seulement la logique de vos affirmations antiptb il me reste plus qu'à comprendre l'intérêt de la manip pour vous
    • Eridan
      mai 28, 08:21 Reply
      "On ne se demande jamais si d'autres moyens ne devraient pas être utilisés ? "En effet, je me demande par exemple pourquoi les policiers n'utilisent plus le sifflet. C'était pourtant bien, le sifflet...
      • u'tz
        mai 28, 22:32 Reply
        passeurs pas sourds non peut-être
  11. Anne
    mai 27, 14:06 Reply
    Peut être est-ce vous qui devriez lire un peu plus que quelques journaux et essais bien-pensants ? En plus les américains l'ont reconnu eux-mêmes...
    • dejeneve
      mai 28, 17:00 Reply
      Ah ben vous pouvez certainement nous fournir une (voire des) source(s) pour étayer cette étonnante affirmation que je n'ai jamais lue dans les journaux "bien-pensants".
      • Anne
        mai 30, 04:35 Reply
        Il y a beaucoup de sources. Hillary Clinton dans son livre "HARD CHOICES" (elle y reconnait que la guerre d'Irak a été infiltrée pour déstabiliser la Libye et la Syrie) et la BBC (http://www.bbc.co.uk/news/resources/idt-sh/raqqas_dirty_secret). Mais il faut lire l'anglais. Il y a aussi un livre très documenté (il faut le lire et juger après) qui s'appelle "Islam, stratégie du chaos" de M. Hassan. Mais je le reconnais, je lis trop ;-)
        • marcel
          juin 03, 10:47 Reply
          Cet article de la BBC ne dit absolument pas que les USA soutiennent l'État islamique. Il s'agit d'un deal entre les forces kurdes et les assiégés de l'État islamique pour éviter un bain de sang, notamment parce qu'il y avait beaucoup de jihadistes qui y vivaient avec leurs familles. Si vous lisez bien l'ensemble du documentaire, il n'y a aucune complicité mais un deal qui peut être vu comme une bonne ou une mauvaise chose. Sur les « fameux » wikileaks, personne n'a jamais trouvé d'email « prouvant » qu'Hillary avait vendu des armes à l'État islamique <a href="https://www.snopes.com/fact-check/wikileaks-cofirms-hillary-clinton-sold-weapons-to-isis/" rel="nofollow"></a> Sur le livre de Hillary Clinton, j'en ai lu de larges extraits, notamment sur l'Irak, et le lien avec la Libye est absurde. Il est cependant évident que George W Bush a cherché à affaiblir le pouvoir de Bachar el-Assad, notamment parce qu'il est l'allié de l'Iran dans la région et qu'il « tenait » à cette époque la politique libanaise et soutenait des factions palestiniennes parmi les plus violentes (ce n'est un secret pour personne que l'équipe de Bush était très proche du Likoud). Mais ça n'a strictement rien à voir avec la création de Daesh qui a, au contraire, surpris les Américains. La seule influence US avérée était totalement involontaire : des membres de la sûreté de Saddam Hussein se sont impliqués avec des islamistes pour créer de toutes pièces un État islamique totalitaire. C'est une responsabilité qu'on pourrait comparer à celle des alliés de 14-18 qui, en exigeant des réparations extravagantes de l'Allemagne, ont créé une situation qui a permis l'avènement d'Hitler. Sinon, je serais très intéressé de lire l'extrait dont vous parlez dans le livre de Hillary Clinton. Quant au livre que vous citez, il est notamment aussi écrit par Michel Collon. Un grand spécialiste de l'extraction d'une phrase dans un livre pour faire dire à quelqu'un ce qu'il n'a même jamais pensé. Bref, si vous utilisez les sources de Michel Collon pour prouver qu'il a raison, vous avez toutes vos chances ! Sur cette base-là, on peut même prouver qu'Hitler était un grand pacifiste.
  12. Eridan
    mai 27, 15:26 Reply
    "La peine de mort ayant été abolie, aucune arme n'aurait du tirer... " "Quelle confusion dans l'analyse..." En effet, cela n'a pas l'air très clair dans votre esprit... Mais c'est bien de comprendre tout de suite !
    • Anne
      mai 28, 07:46 Reply
      Il ne faut pas oublier que c'est la course poursuite "cow-boy" qui a créé un danger sur la route. Vous n'allez pas me dire qu'avec les moyens actuels de géolocalisation et de reconnaissance des véhicules il n'y avait pas possibilité de faire autrement. Chaque fois que la police abat un homme, on trouve cela normal. Si cela avait été le passeur, personne n'aurait rien dit. Je ne trouve pas cela normal... Peut être est-ce de la confusion? Dommage, triste époque.
      • Eridan
        mai 29, 10:47 Reply
        "Il ne faut pas oublier que c'est la course poursuite "cow-boy" qui a créé un danger sur la route" Très juste. A l'avenir, il faut interdire à la police de poursuivre sur la route (ou ailleurs) tous les trafiquants, délinquants, braqueurs, preneurs d'otages, terroristes et autres criminels de la route ; désormais, elle devra se limiter à leur faire un signe bien poli et, s'ils n'obtempèrent pas, à leur envoyer une convocation (s'il n'y a pas d'adresse, Saint-Nicolas s'en occupera). Désormais, quand une patrouille de police vous donnera l'injonction de vous arrêter, vous lui ferez un pied-de-nez. A vous lire, je pense que vous n'avez jamais entendu parler du mot "civisme". Je suppose donc que vous faites aussi partie des conducteurs qui n'en ont rien à foutre des limitations de vitesse et de toutes ces conneries du code de la route inventées juste pour emmerder les gens. "Vous n'allez pas me dire qu'avec les moyens actuels de géolocalisation et de reconnaissance des véhicules il n'y avait pas possibilité de faire autrement" . Parce que, bien sûr, ce sont une puce de géolocalisation (qu'il aura d'abord fallu implanter ; ce n'est pas si "actuel" que cela) et un lidar de reconnaissance qui vont arrêter le délinquant ! Boum ! Un coup de laser, et c'est réglé ! C'est bien de croire autant dans les vertus de la technologie. "Je ne trouve pas cela normal..." A chacun sa conception de la normalité. "Peut être est-ce de la confusion?" Je vous confirme : c'en est ; absolument aucun doute !
  13. Anne
    mai 27, 22:11 Reply
    Je devrais arrêter de lire... Je lis trop ? Vous pas assez et vos raccourcis sont dangereux. Mais vous êtes un excellent "chien de garde"
  14. Tournaisien
    mai 29, 16:06 Reply
    https://parismatch.be/actualites/societe/145829/fusillade-de-liege-un-coran-et-un-tapis-de-priere-retrouves-dans-la-cellule-de-benjamin-herman ... De deux choses l'une : (a) ou bien c'est cette religion qui génère ce genre de comportement ; (b) ou bien ceux qui sont enclins à perpétrer de tels actes trouvent dans cette religion un prétexte pour passer à l'action. Dans les deux cas, c'est qu'il y a un vrai gros problème avec cette religion. La seule différence, c'est que la cause ultime est bien, dans le premier cas, l'Islam et le Coran, alors que dans l'autre cas, elle est seconde, ceci n'empêchant pas qu'elle constitue néanmoins un terreau favorable pour la perpétration de tels actes. On peut retourner le problème dans tous les sens : je ne vois pas comment on pourrait sortir de cette logique imparable. ... On en revient bien là au coeur du problème : cette religion est incompatible avec toute forme de travail en profondeur sur sa propre tradition scripturaire (ce qu'on appelle l'exégèse au sens large), ou du moins, incompatible avec une telle exégèse et une telle réflexion sous la férule d'une autorité qui soit reconnue par tous les membres de cette communauté religieuse. ... Imaginez qu'un catholique se mette, demain, à interpréter de façon délirante la Bible ou le Nouveau Testament et qu'il aille tuer aveuglément au prétexte que cela lui serait dicté par les textes. Il serait immédiatement condamné par l'autorité religieuse, le pape et la curie pontificale. Si il ne l'était pas, ce serait la hiérarchie de l'Église qui se trouverait directement mise en cause. ... dans l'Islam, foin de tout cela. La plupart se taisent, au mieux gênés, au pire ... et pendant tout ce temps, on saisit à la grande mosquée de Bruxelles des écrits antisémites et homophobes. Rideau !
  15. Anne
    mai 30, 20:42 Reply
    http://www.bbc.co.uk/news/resources/idt-sh/raqqas_dirty_secret et Hillary Clinton dans son livre
  16. Tournaisien
    mai 31, 18:10 Reply
    En écho à ce que j'avais posté : http://www.lalibre.be/actu/belgique/pourquoi-un-non-musulman-decide-t-il-de-se-convertir-a-l-islam-5b0ef2a2553291b801595604 ... je précise que mes commentaires plus haut ne concernent uniquement que la structure de pensée d'un certain Islam (une précision qui n'est pas inutile pour certains qui y verront une énième forme de racisme sous ma plume).
  17. Salade
    juin 02, 22:28 Reply
    http://www.lalibre.be/actu/belgique/maxime-a-reussi-son-permis-a-bruxelles-et-en-wallonie-mais-la-flandre-lui-impose-un-stage-5b12b8d45532f10b07e8f09b de plus en plus con, la Flandre. Empêchons les nouveaux conducteurs flamands de conduire en Wallonie, tant qu'on y est! Et à l'étranger? Qui peut dire comment ça va aller? Bref, La Flandre fait chier. Les flamands sont des chieurs. C'est clair.
      • Salade
        juin 04, 09:49 Reply
        Et les wallons/bruxellois qui ont voté la 6ème réforme de l'Etat en acceptant de régionaliser le code de la route sont des débiles. DES NOMS.
  18. u'tz
    juin 04, 00:34 Reply
    "Mawda, le drame récupéré – Màj du 27 mai. MàJ du 27 mai (en gras dans l’article) : les parents de Mawda n’auraient pas fui la guerre." chouette ya plus de raison de trouver que nos flics n'auraient pas dû zigouiller une gamine ! merci marcel
    • marcel
      juin 08, 08:49 Reply
      Les flics n’ont pas « zigouillé » une gamine.
      • u'tz
        juin 08, 20:47 Reply
        ils ont juste perdu une balle, no problemo une de perdue dix de retrouvées
  19. Salade
    juin 06, 18:29 Reply
    https://www.lavenir.net/cnt/dmf20180606_01180595/e411-a-l-arret-et-camion-en-panne-dans-les-travaux-de-l-e42-fin-de-mercredi-difficile-sur-les-routes La Wallonie à l'arrêt grâce la politique "tous les travaux partout et en même temps" de Mr Carlo Di Antonio. Combien ça coûte à l'économie?
  20. Salade
    juin 08, 08:13 Reply
    http://www.lesoir.be/161423/article/2018-06-08/la-feb-veut-donner-une-prime-pour-lutter-contre-les-emplois-en-penurie Une honte. Tant qu'on y est faisons payer les salaires du privé par d'Etat! Supprimons la loi de l'offre de de la demande, comme en URSS.

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.