Gauche, droite, et le parti Islam charia les idiots utiles.

CC0 SarahRichterArt par Pixabay.com

On vit une époque exceptionnelle. Exceptionnellement con. Bien sûr, le parti Islam est aujourd’hui minuscule, à l’échelle nationale. Bien sûr, la N-VA, et ensuite le MR (mais pas qu’eux) ont appelé à l’interdire, sachant qu’une telle interdiction n’était pas possible en Belgique. Ça s’appelle du populisme. Et hélas, les progressistes de gauche, Maximiliens en tête (je pense à Alexis Deswaef, jamais décevant), se sont évertués à minimiser la portée d’un tel parti, pour pouvoir critiquer la majorité au pouvoir qui serait bien plus nocive qu’Islam.

Pourtant, à Molenbeek, Lhoucine Aït Jeddig a eu plus de voix de préférence (1102) en 2012 que, par exemple, Sarah Turine (973). Et le parti a récolté 4,12 % des voix, soit deux fois plus que le Vlaams Belang qu’il ne viendrait à l’idée de personne d’ignorer, et presque autant que le PTB (4,52%). Sachant qu’il y a 50% de personnes originaires d’un pays musulman dans la commune, cela signifie qu’un bon douzième d’entre eux ont voté pour ce parti fondamentaliste. Soit quelque 1200 personnes. Si c’est une petite minorité, ce n’est pas juste personne et le moins qu’on puisse faire, c’est en tenir compte plutôt que d’utiliser ce parti, qui pour effrayer l’opinion publique ou jouer des gros bras face à la « charia », qui pour hausser les épaules et faire comme si rien ne se passait. D’autant que cela signifie qu’il y a bien un électorat non négligeable pour ce genre de parti, et que celui-ci approuve et diffuse ses idées intégristes. Et de 2006 à 2012, il a plus que doublé !

Si le parti Islam se défend bien de vouloir appliquer une charia violente, son programme revient à instaurer progressivement une législation islamo-compatible, et pas qu’un peu, à tous les Belges. Un parti misogyne qui refuse de voir une femme tête de liste, non sans témoigner d’un paternalisme digne des années 1850 : «  L’homme devant, la femme derrière, et comme ça, elle se sent aussi en sécurité. » Le parti ne cache pas son ambition : islamiser l’État belge. En commençant par Bruxelles.

Le programme ? Interdiction du tatouage « car notre corps est un dépôt qui nous a été confié et que nous devons en prendre soin de la meilleure manière possible », autorisation du voile (et des autres signes religieux) partout, garantie du « respect de l’ordre moral dans la publicité » (on se croirait en Iran, ne comptez plus sur le moindre centimètre de chair ou la moindre provoc), limitation du nombre de débits de boisson et de leur établissement, interdiction de la cigarette, autorisation de l’abattage privé et rituel, suppression des services de renseignement (ben tiens…), organisation de la fête du sacrifice par l’Exécutif des Musulmans de Belgique, avec subsides publics, garantie de la liberté du mode de vie religieux (entendez le salafisme, par exemple), pénalisation de l’euthanasie et abrogation de la loi du 28 mai 2002, introduction de la finance islamique (sans intérêts), tolérance zéro pour l’alcool, notamment au volant, droit à la vie (ce qui revient à interdire à terme l’IVG, bien que l’islam l’autorise jusqu’à 8 semaines), droit à l’héritage (ce point n’est pas précisé, mais il peut s’agir de permettre un héritage moindre pour les femmes), interdiction des jeux de hasard et du Lotto et, de tout cœur avec notre bon André Flahaut : adoption de l’arabe comme langue véhiculaire en Europe. Eh oui, l’arabe est la langue du Coran, il faut le propager.

À cela s’ajoute l’exigence de « médias neutres » censés « informer objectivement ». Rien que ceci devrait nous donner la chair de poule. J’imagine qu’à gauche de la gauche, on ne relève plus ce genre d’attaque envers la liberté de la presse, tant il est devenu habituel de crier haro sur les médias qui ne donneraient que la « mauvaise version » de l’info. L’intention derrière une exigence de médias neutre est pourtant claire : il s’agit de donner l’info que le parti Islam estime « neutre », et aucune autre. C’est, en d’autres termes, la fin de la liberté de la presse, et l’abolition de la presse d’opinion.

Et enfin, nous avons tout de même droit à notre programme antisémite. Car oui, le parti Islam prétend « rejeter la solution à deux états en affirmant que la Palestine et sa capitale Jérusalem sont indivisibles et sous occupation. » Curieusement, c’est le seul point du programme qui concerne une nation étrangère. Et curieusement, c’est évidemment d’Israël qu’il s’agit.

Malicieusement, je dirais que les sbires d’Islam ont probablement été encouragés par les mesures « anti-israéliennes » ou « propalestiniennes » prises précédemment par tous les partis molenbeekois, tous, sous prétexte de boycott — brillants, ils ont juste réussi à boycotter une entreprise qui a quitté Israël depuis plusieurs années, mais passons.

Affirmer que la Palestine est indivisible et sous occupation revient, pour les distraits, à supprimer l’État d’Israël. Les Juifs de la région seront alors soumis à la loi palestinienne. Ou à la violence de certains de ses défenseurs (le Hamas, vous connaissez ? ) Sachant que certains antisionistes (dont Abu Jahjah qui a aussi décidé de lancer son parti à l’attention des minorités visibles) prônent pour eux « la valise ou le cercueil », on est face à une idéologie dangereuse, sinon, pour certains, génocidaire.

Tout cela est dans leur programme, et ça nous donne déjà du lourd. Mais ils ont cru devoir le préciser un peu en prétendant, dans la presse, vouloir des sièges séparés pour les hommes et les femmes dans les transports en commun. Pour protéger les femmes, bien entendu. Ils ne sont pas à une déclaration paternaliste près. Ces mesures peuvent paraître acceptables dans beaucoup de cas, en tout cas, il ne s’agit pas d’une charia autorisant la lapidation, imposant le voile à toutes les femmes ou vouant les apostats ou les homosexuels à l’exécution publique. Mais jusqu’où sont-ils prêts à aller, sachant que leur programme parle d’égalité de salaire hommes-femmes alors que leur attitude est inversement proportionnelle ? Combien de musulmans, auxquels le parti s’adresse en tant que formation identitaire religieuse, s’y laisseront prendre ?

Alors, bon, ils restent certes très minoritaires. Pour l’instant. La N-VA a aussi été très minoritaire. Le Vlaams Belang, pareil. Le Parti populaire est très minoritaire encore aujourd’hui. Mais les idées qu’ils balancent dans une partie de l’opinion publique, elles, n’ont pas de frontières, pas de limites, et ne concernent pas que leurs électeurs potentiels. Elles jouent sur l’air du temps.

L’IVG est déjà menacée par d’autres partis, d’autres religions, d’autres misogynes. L’antisémitisme (qui n’est pas la même chose que le fait de défendre la fin immédiate de l’occupation par Israël) est redevenu un mode de pensée, et pas uniquement chez certains musulmans. La pression pour faire revenir les religions dans nos modes de gouvernance ne cesse d’augmenter.

Rien ne dit que ce parti grandira, mais il est évident que son action est négative et qu’un autre parti liberticide est né. Il est de plus de nature à renforcer les discours xénophobes et islamophobes, de par ses exigences qui confortent les idiots qui croient à une invasion « eurabiennes » ou l’utilisent comme argument électoral.

Il n’y a donc rien de banal au retour d’Islam aux élections, ni à son discours, d’autant que le parti prévoit de se présenter dans 14 communes bruxelloises. Rien qui permette aux progressistes de cacher ce sein qu’ils ne sauraient voir et de s’en prendre à ceux qui le critiquent, plutôt que de militer, tout autant, contre une telle agression contre le vivre-ensemble, la laïcité, et l’État de droit, et contre ces idées rétrogrades, misogynes, réactionnaires et ultraconservatrices.

Islam doit pouvoir se présenter aux élections. Je ne vois pas comment on pourrait l’en empêcher. Mais d’ici-là, aucun libéral, progressiste ou socialiste n’a le droit de banaliser ses théories rétrogrades, misogynes, oppressives et fondamentalistes sous quelque prétexte que ce soit. Il faut prendre acte de son programme, et le discréditer par tous les moyens possibles, de préférence, par les plus intelligents. Il faut s’adresser à ses électeurs potentiels avant qu’il ne soit trop tard. Les élections ont lieu en automne. J’aime autant qu’elles ne deviennent pas l’automne de nos droits.

Previous N-VA : quatre ministres belges et de fâcheux amis fachos.
Next Francken, PPE : La victoire d’Orban n’est pas celle qu’Hongrois.

You might also like

52 Comments

  1. Pour un non-musulman ne disposant pas des bases nécessaires sur l'Islam et ce qu'il représente réellement, ces deux gugusses (car c'est comme cela qu'il faut les appeler) peuvent susciter quelques craintes de prime abord. Mais je pense qu'il s'agit d'une tempête dans un verre d'eau, qui aura au moins eu le mérite de faire baver les fachos de Pavlov une fois de plus. Comme si ce pays n'avait pas d'autres chats à foutter que de discuter de ces deux-là. Non, ils ne représentent pas de danger pour la "démocratie". Pour s'en convaincre, il suffit simplement de lire l'une de leurs revendications majeures: la charia en Belgique. Ces imbéciles (note au censeur Sel: désolé, mais c'est un diagnostic clinique) ne connaissent même pas les bases de leur propre religion, ou alors font mine de ne pas les connaitre. La charia ne peut pas s'appliquer sur des non-musulmans. Point barre. Tout comme la législation du Bengladesh n'a aucun impact sur un citoyen belge. C'est aussi simple que cela. Ils veulent aussi islamiser la Belgique dans le cadre de la constitution actuelle. Je ne sais pas d'où ils débarquent, mais on ne peut islamiser quelqu'un contre sa volonté (un des fondements de la religion) et la constitution telle que présente n'est pas compatible avec l'application éventuelle de la charia, étant donné qu'elle rend souverain le peuple et non Dieu. Pour un musulman croyant et pratiquant, le système politique moderne dans la totalité des pays du monde est fondé sur le Shirk, états islamiques actuels y compris. Donc soit ils sont ignorants de leur religion, soit malhonnêtes. Probablement un mélange des deux, si on se rappelle comment ils ont caché leur appartenance à la secte chiite pour faire voter les musulmans belges majoritairement sunnites. Les gens ont voté pour eux comme votent aujourd'hui certains pour la NVA ou le parti populaire: par contestation. Tout ce que cet épisode aura permis de faire, c'est de leur donner une bonne visibilité médiatique sans débourser un centime, pour ensuite passer pour des martyrs auprès de leurs futurs électeurs, déçus et rejettés par les autres partis traditionnels belges, laïcistes jusqu'au bout des ongles. Et donner aussi aux populistes belges de s'ériger en défenseurs de la démocratie, de ceci et de cela. Ces deux gars ne sont que la conséquence des errements ethnocentriques de la société. Vous voulez faire en sorte que de tels partis disparaissent du paysage ? Faites en sorte d'intégrer les différentes composantes de la nation belge avec toutes leurs différences, faites-les se sentir chez eux et égaux à part entière. Donnez-leur une vraie place dans la société, donnez-leur un avenir. Et vous ne verrez plus jamais de telles têtes. De belles têtes de winners.
    • mbo
      avril 09, 17:11 Reply
      " Faites-les se sentir chez eux et égaux à part entière. Donnez-leur une vraie place dans la société, donnez-leur un avenir. Et vous ne verrez plus jamais de telles têtes." Pour appuyer cet argument, j'aurais donné l'exemple de Khomeiny. Quand il a pu rentrer chez lui, se sentir non seulement égal mais supérieur, quand il a eu un avenir (bien que vu son âge), on a vu rapidement disparaître sa tête. Et tous ces gardiens de la révolutions qui ont vu leur avenir assuré, eux aussi ils ont rapidement disparu.
        • mbo
          avril 11, 19:37 Reply
          Ce que je veux dire par là? Que s'il est nécessaire d'améliorer les perspectives d'avenir de tout le monde, les plus dangereux resteront dangereux et qu'il faut lutter contre ces gens. Violemment et sans angélisme.
          • Ok, merci pour la précision. Je pense que vous avez parfaitement raison, mais pour une raison qui m'échappe, beaucoup (trop) de personnes n'arrivent toujours pas à comprendre qu'en ostracisant des individus parce qu'ils ne "remplissent pas les critères subjectifs que certains voudraient leur faire adopter", on ne peut par la suite leur en vouloir de se comporter d'une façon qui ne nous convient pas. Les idiots du parti Islam ne sont que la stricte conséquence du comportement de la société vis-à-vis de ceux qui ont voté pour eux. Mais allez expliquer cela à Tournaisien ou Eridan, parce qu'ils ont apparemment du mal à comprendre la relation de cause à effet. Faites juste attention car ils risquent de découvrir chemin faisant votre "véritable nature" et la "limpidité de votre discours". A mon avis, ils pensent à "islamiste" ou quelque chose du même accabit.
          • Tournaisien
            avril 15, 12:46
            Tournaisien n'a aucune difficulté à comprendre quoi que ce soit. Tournaisien ne jette pas le bébé avec l'eau du bain, mais il a, lui, au moins la lucidité de constater que si on met dans l'eau du bain de bébé de l'acide chlorhydrique en trop grande quantité, la peau de bébé risque d'en prendre pour son grade. Tournaisien a toujours dit que le problème n'était pas la différence, entendez la différence de culture ; il est même de ceux qui considèrent que la différence est une richesse, mais Tournaisien sait aussi décoder les crispations religieuses ou idéologiques qui conduisent à des aberrations, si ce n'est à des monstruosités. Que sache Tournaisien, DAESH n'est pas sorti d'un parterre de roses parfumées comme par magie. Si DAESH est né, avec la litanie des atrocités que l'on sait, c'est parce qu'il y a dans l'Islam un ADN glouton (macrophage) qui demeure aujourd'hui un sacré problème (et Tournaisien met le mot "sacré" entre guillemets). Tournaisien note au passage que, quoi qu'en dise Bison le cul dans la glu, là où l'Arabie Séoudite n'admet aucune autre confession sur son sol, l'Iran, pourtant elle-même un état islamique, accorde la protection à de multiples communautés non musulmanes, chrétiens monophysites, yésides et sunnites de la région de Chiraz. Tournaisien, sans être un converti du chiisme, serait très favorablement impressionné si il lisait du clavier de Bison la colle plastic l'aveu que sur ce point au moins Tournaisien n'a pas tout à fait tort. Mais Tournaisien ne se fait pas beaucoup d'illusions devant le profil compulsif, narcissique et donneur de leçons de Bison la colle qui fait des fils.
          • Eridan
            avril 15, 15:26
            "Mais allez expliquer cela à Tournaisien ou Eridan, parce qu'ils ont apparemment du mal à comprendre la relation de cause à effet" Allez, mbo, courage. Expliquez ! Parce que, avec des béotiens comme nous, il y a du boulot !
          • [NOTE DU CENSEUR SEL : Trois fois en une soirée, vous allez fort, bison ! Ce que je comprends du message de Tournaisien, c'est qu'il compare les adeptes d'un islam violent (un parmi de nombreux autres) à de l'acide chlorhydrique. C'est une comparaison tout à fait valide et légitime. Quant à mes origines et mon point de vue, je me le réserve. Merci aux autres intervenants de ne pas tenir compte des insultes.] @ Tournaisien: Oh ! La présence de personnes d'origine étrangère est synonyme d'acide chlorhydrique dans l'eau de son bain et par conséquent, il en faut juste quelques gouttes mais pas plus. J'adore votre analogie nauséabonde avec un acide hautement corrosif dans l'eau de son bain. C'est Marcel Sel qui va apprécier, avec ses origines non BBB. Vous auriez pu prendre une autre analogie comme par exemple, du caca dans son plat du jour: juste un petit peu mais pas plus. Comme je suis dans mon jour de distribution des titres de noblesse, après Eridan, je vous décerne à vous également le titre de digne RACISTE du glorieux Royaume de Belgique. Je crois que je vais arrêter de discuter avec vous car un raciste démontre par définition même qu'il se situe dans la partie basse de la courbe de Gauss de répartition de l'intelligence au sein d'une population.
          • @ Marcel Sel: vous écrivez "Ce que je comprends du message de Tournaisien, c'est qu'il compare les adeptes d'un islam violent (un parmi de nombreux autres) à de l'acide chlorhydrique." Vous faites bien d'écrire "ce que je comprends" car ses messages ne sont pas des plus clairs et je pense que c'est là une partie de sa technique: ne jamais répondre directement et frontalement mais de manière détournée, indirecte. Ce que je sais, c'est qu'il s'est toujours montré éhontément malhonnête dans ses commentaires envers les musulmans par le passé et qu'il affine ses critiques au fur et à mesure. J'ai beau relire et je ne vois pas le lien comme vous écrivez entre "les adeptes d'un islam violent" et "l'acide chlorhydrique" ! Je lis plutôt que c'est la différence (qu'il dit ne pas trouver problématique) qui n'est acceptable que tant qu'elle reste limitée et qu'au delà d'une certaine limite, elle devient corrosive et mortelle. Parce qu'à partir d'un certain niveau, elle engendre crispations et monstruosités, dit-il en résumé. Relisez et vous verrez. Un étranger, ça va, on peut supporter l'idée mais 10, et bonjour les dégâts. Pour reprendre Manuel Valls "il va falloir me mettre quelques blancs ici, quelques blancos". N'est-ce pas là du racisme que de vouloir imposer la taille du "cheptel" étranger ? Remplacez "musulmans" par "juifs" dans la phrase suivante: Y a trop de musulmans. Je maintiens mon diagnostic de racisme.
          • Tournaisien
            avril 19, 05:27
            J'avais dit que je ne vous lirais plus ... mais bon ! ... Ma parole, vous êtes en plein délire. C'est vous qui voyez ou lisez des choses qui ne sont pas. (1) Je n'ai jamais parlé des étrangers ; (2) Je n'ai pas fait allusion, même de loin, à l'immigration ; (3) Je n'ai jamais parlé (et même ne fût-ce que pensé à) de race. Mon discours n'a toujours porté uniquement que sur un caractère de l'Islam, son littéralisme, qui quand il est couplé au "Naskh" aboutit à la monstruosité "Daesh" ou "Al Khaïda". ... La preuve en est, je fais la distinction des choses, et reconnais par exemple à l'Iran chiite (et pourtant état islamique) le mérite d'accorder un régime de protection à ses communautés religieuses non musulmanes (ou non chiites) sur son propre sol. ... Ne me faites pas dire ce que je ne dis pas ! De deux choses l'une, ou bien vous avez un vrai problème avec la langue française que vous ne parvenez pas à comprendre correctement et à synthétiser comme il le faut, ou bien vous êtes quelqu'un de foncièrement malhonnête.
          • @ Tournaisien: Je vais clôturer cet échange stérile avec vous par le message que Miyovo Ceviki avait publié lors d'un précédent article sur le même type de sujet (Miyovo, et non Miko comme je l'avais écrit). Il résume parfaitement la situation et votre malhonnêté, en listant les points que je vous ai reproché. Mais peut-être allez-vous soutenir qu'elle est aussi malhonnête ? Son intervention: "... Alors, mon commentaire, c'est pour Mr Tournaisien: 1. l'article de Mr Sel est à propos des réactions choquantes pour le décès d'un belge en Turquie. C'est de cela, uniquement, qu'il est question. Vos commentaires sont donc hors sujet, ce qui vous arrive souvent 2. vous dites toujours la même chose à propos des musulmans, en utilisant des arguments que vous enrobez dans des grands mots et des grandes théories, mais cela masque mal que vos arguments sont maintenant connu de tout le monde et n'ont plus aucun intérêt pour personne, sauf peut-être pour vous, et pour ceux qui comme vous aiment propager la peur et le mépris 3. je vous suggère de vous poster devant l'entrée d'une mosquée le vendredi après-midi (il y a bien une mosquée à Tournai ?) et d'y raconter votre théorie. De deux choses l'une: ou bien on vous écoute calmement et vous pouvez espérer convaincre certains et faire avancer les choses, ou on vous casse la figure et vous serez un martyr et vous serez très fier. En d'autres mots: vos idées ne servent à personne et à rien, si ce n'est, encore une fois, à propager la peur et la haine des autres. Voila, c'est tout pour aujourd'hui. Shanah tovah." Commentaire disponible ici: http://blog.marcelsel.com/2017/01/04/la-reponse-poignante-dune-journaliste-belgo-turque-de-la-vrt-aux-racistes-qui-insultent-les-victimes-distanbul/#mku2S7dzHcdwKk2Z.99. La seule différence est qu'elle ne vous traite pas de raciste, ce que je fais moi sans la moindre hésitation. Voilà. Je vous laisse retourner à l'air vicié brunâtre que vous semblez respirer en circuit fermé. Shanah tovah ! (et merci à Miyovo au passage)
    • Tournaisien
      avril 10, 07:53 Reply
      "À la secte chiite". Merci, Bison la colle super-puissante, il m'aura fallu du temps pour comprendre, mais maintenant tout s'explique, et j'espère que les autres de ce blog auront eux-mêmes ouvert les yeux. Étonnant par ailleurs que vous qui, sur des posts très belgo-belges, êtes d'ordinaire resté très silencieux soyez le premier à être ici sorti du bois ... ah oui, au passage : vos "amis" chiites, eux, ils admettent sur leur sol (l'Iran) des confessions diverses ; les chrétiens monophysites arméniens y ont leur culte et leurs églises, les yésides (zoroastriens) y sont eux-mêmes protégés, mieux leurs fêtes du feu sont célébrées collectivement, y compris par les musulmans chiites eux-mêmes ... et même les sunnites de la région de Chiraz y ont leurs mosquées. Rien qui soit là comparable à ce que le wahhabisme ou ses sous-produits ont donné à voir en Syrie et en Irak depuis plusieurs années me semble-t-il. Ceci étant précisé au passage à toute fin utile. Le wahhabisme ? ... mais oui, voyons, vous savez ?, vous devez pourtant bien le savoir : ceux qui ont allongé les millions pour la grande mosquée de Bruxelles, celle-là même qui est sous la surveillance attentive de la Sûreté de l'État ! ... un seul mot : arrêtez de prendre les gens pour des imbéciles, cela vous sied très mal.
      • Je sais pas ce que vous prenez, mais cela a l'air d'être de la bonne. J'adooooore votre façon de faire le grand écart entre ce que quelqu'un dit, et ce que vous lui faites dire... Je ne sais pas si cela représente un manque d'intelligence, ou un excès de malhonnêteté, alors dans le doute, je vais mettre le curseur au milieu, sur les deux. Donc, pour résumer votre commentaire, je m'exprime sur certains posts de Marcel et pas sur d'autres: badaboum !!! Je suis un vilain. C'est du même niveau que lorsque les islamophobes, ou fachos de Pavlov comme j'aime les appeler, disent qu'on ne voit jamais les musulmans manifester quand les terroristes commettent leurs méfaits. Je parle de "secte chiite": badaboum. A nouveau, vous me parlez de la superbe liberté de religion en terrain chiite, par opposition à l'autre extrême de l'horizon musulman, à savoir le wahabisme, en mélangeant des choses diverses sans aucun rapport. Sachez très cher Tournaisien que je vous aime bien: quand vous êtes là, je me sens comme un génie. Pour contribuer à vous éduquer, sachez que le chiisme est une secte, ou autre façon de dire, une branche accessoire d'un tronc principal que l'on appelle Islam. C'est le mot "secte" qui vous dérange tant ? Je m'exprime quand le sujet m'intéresse ou que je pense apporter quelque chose aux autres et au débat, et non comme vous lorsque vous avez semble-t-il toujours quelque chose de super-important à dire. Pour tout sujet et en tous temps. Je crois deviner une sorte de ressentiment à mon égard à la lecture des mots que vous avez employés. Les stigmates d'une "gifle verbale" dans un commentaire précédent je suppose. En tout cas, ravi que vous ayez - enfin ! - découvert ma véritable nature. Moi je connais la vôtre depuis longtemps. Et je me permets ici de saluer encore une fois ici le courage et la motivation de Marcel Sel à lire vos longs commentaires avant publication, à corriger régulièrement ceux-ci lorsque vous allez trop loin et surtout, à continuer à vous tolérer sur son blog malgré le ramassis de bêtises que vous balancez à un rythme effarant. Une belle soirée à vous.
        • marcel
          avril 13, 13:00 Reply
          Pour mettre tout le monde d'accord, le chiisme est un… schisme, mais le considérer comme secte me paraît une opinion possible. Mais ne préjugeons pas des capacités intellectuelles des autres intervenants, on débat mieux dans le respect, merci.
          • Je ne fais que me référer au dictionnaire, qui définit le mot secte comme suit: "- Ensemble de personnes professant une même doctrine religieuse, philosophique ou autre." mais aussi et surtout dans le cas présent: "- Groupe dissident minoritaire, clos sur lui-même et créé en opposition à des pratiques religieuses dominantes. ". Je mets le lien (http://www.le-dictionnaire.com/definition.php?mot=secte) car je subodore que Tournaisien, et ses acolytes (par ex... Eridan ?), vont crier encore une fois au loup. Est-ce donc en contradiction avec ce que j'écrivais ci-dessus, je me cite: "... sachez que le chiisme est une secte, ou autre façon de dire, une branche accessoire d'un tronc principal que l'on appelle Islam." ? Les chiites représentent bien un groupe dissident, minoritaire, clos sur lui-même et en opposition avec les pratiques dominantes. Dois-je continuer ou l'ampleur de votre ignorance, et cela même de votre propre langue, vous saute-t-elle déjà suffisament aux yeux ? Même si Marcel Sel essaie de mettre tout le monde d'accord en lissant les angles, je suis au regret de dire que j'avais bel et bien raison. Le chiisme est bien un chisme, mais c'est aussi une secte. C'est le dico qui le dit.
          • Je n'avais pas fait attention à la seconde partie de votre réponse, cher Marcel. Je ne me montre pas du tout irrespectueux, je vous assure. La capacité intellectuelle est définie comme, entre autres choses, la capacité à réfléchir, à faire des connections entre des élements, à traiter l'information. Quand on voit le grand écart intellectuel fait entre les maigres éléments de base (contenu dans mon billet d'origine) et les "connections" faites par Tournaisien pour en créer un digne scénario de science-fiction en 12 volumes, y a de quoi se poser des questions. Il s'agit donc d'un constat clinique, soit d'une lacune en matière intellectuelle, soit de malhonnêteté intellectuelle sur fonds de préjugés ethnocentrico-racialo-racistes. Mais dans le doute, comme je le disais et "sans provocations aucune", je place le curseur sur 50-50. J'aime appeler un chat, un chat. Mais je reconnais que dans certains cas, les préjugés ou la haine de quelqu'un, peuvent aboutir à gravement troubler cette même capacité de traitement de l'information et de réflexion. Espérons juste que ce soit temporaire ou simplement limité au domaine concerné.
          • Tournaisien
            avril 16, 07:29
            Un "chisme" ... c'est quoi au fait votre dico, que je comprenne où est le fond de votre problème ?
          • marcel
            avril 17, 07:23
            http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/schisme/71396?q=schisme#70618
        • Eridan
          avril 13, 19:05 Reply
          Ma foi, je trouve que c'est plutôt bien envoyé. Néanmoins, si le propos démontre l'intelligence incontestable de l'interlocuteur (ce qui caractérisait aussi beaucoup des acteurs de l'Inquisition), il ne dément pas le fait que la cible privilégiée de l'intéressé est la laïcité, sa bête noire (ce qu'il nous a démontré à longueur d'interventions sur le blog de Marcel Sel). C'est limpide, non ? « je me permets ici de saluer encore une fois ici le courage et la motivation de Marcel Sel (...) » C'est où le marchand de pots de miel (empoisonné) ?
          • Ma bête noire n'est pas la laïcité, mais le laïcisme ou autrement dit, l'extremisme de la laïcité. En particulier ceux qui ne se rendent pas compte (ou font semblant de ne pas s'en rendre compte). Il est toujours aussi intéressant de voir une union sacrée entre les athéistes (qui se posent eux-mêmes en les plus fervents défenseurs de la laïcité) contre les théistes, musulmans en particulier (les juifs ont l'immense avantage d'être beaucoup moins nombreux et donc, beaucoup moins visibles le paysage). Ceux qui n'ont que le mot "laïcité" en bouche, en particulier lorsqu'il s'agit de s'opposer aux croyants, sont le plus souvent des racistes pour qui tout individu qui diffère de leur mode de pensée et de vie est un individu à écraser coûte que coûte. Je suis même tenté de rajouter l'adjectif "fasciste" dans certains cas, lorsque le racisme vire à névrose obsessionnelle. Comme ces mêmes racistes ne veulent absolument pas commencer à imaginer un seul instant qu'ils puissent être les victimes de cette maladie, et sauf électrochoc salvateur, c'est la raison pour laquelle je crois fermement à terme à une yougoslavisation de la société.
          • Eridan
            avril 16, 10:07
            C'est fou ce que cet intervenant aime le mot « raciste » (3 fois en phrases ; et cf. les autres posts et fils), en l'associant de préférence au mot « laïcité ». Des fois que quelqu'un n'aurait pas compris (ce dont je doute).
          • Eridan
            avril 16, 11:46
            Correction ; il faut lire : "3 fois en trois phrases".
        • Tournaisien
          avril 13, 20:19 Reply
          Le protestantisme est-il une secte du christianisme ? Répondez à cette question, et je crois que vous aurez la réponse s'agissant du chiisme. ... Qualifier le chiisme de secte n'est pas anodin et même plutôt une position rare chez les non-musulmans. Schisme comme le dit Marcel, oui, bien sûr : le chiisme est issu d'un schisme. Je vous renvoie donc à la définition de ce qu'est une secte. Dois-je vous rappeler à ce propos que la notion de secte, en revanche, est bel et bien appliquée aux chiites par les intégristes sunnites, issus pour l'essentiel du wahhabisme ? ... Autre chose : l'Iran est de fait un état islamique qui applique la charia, mais il est dans le même temps un état qui admet sur son sol d'autres confessions et qui accepte qu'elles exercent leur culte, pour autant qu'elles le fassent sans prosélytisme. Plus de 300.000 Arméniens monophysites (dissidence de l'orthodoxie), à peu près autant de zoroastriens, de nombreux sunnites dans le sud (région du golfe persique), toutes communautés qui peuvent exercer leur culte sans entrave et sans crainte de représailles. Rien de tel en Arabie Séoudite ! Même en Égypte, pays pourtant multiculturel et à la croisée des religions, la communauté copte, bien plus ancienne que l'Islam, est aujourd'hui menacée. ... Cher Bison machin chouette ... qui raconte des bêtises? Et qui le fait avec une morgue incroyable, avec un mépris sans égal ?
          • Ca y est ! Vous êtes reparti dans votre délire opposant chiisme et Arabie Saoudite, cette dernière semblant apparemment représenter à vos yeux tout l'Islam non-chiite. "Je vous renvoie donc à la définition de ce qu'est une secte." Achetez-vous un dictionnaire et cherchez à la lettre "S". Je n'arrive pas à comprendre cette obstination à vouloir avour toujours raison, partout et tout le temps.
          • Tournaisien
            avril 16, 08:08
            Obstination à vouloir avoir raison tout le temps ? ... mais enfin, cher ami, vous êtes exactement dans la même posture. Relisez-vous bon Dieu. ... je vous signale que j'ai plusieurs étudiantes iraniennes dans mes cours. C'est l'une d'entre elle, avec qui j'ai eu l'occasion d'avoir une longue conversation, qui m'a notamment parlé de ceux qu'en Iran, on appelle les "zerthoshs" (zoroastriens), apparentés à la communauté yéside d'Irak et de Syrie. Auriez-vous donc déjà oublié ce que Daesh a fait de ces malheureux ? Auriez-vous oublié que si Daesh a pu se développer aussi rapidement en Syrie et dans le nord de l'Irak, c'est d'une part grâce à l'appui logistique et financier de l'Arabie Séoudite et du Qatar, de l'autre en raison d'une solide implantation sunnite qui n'a éprouvé, pour une proportion importante, aucune difficulté à basculer dans l'intégrisme le plus monstrueux ? Seriez-vous de ceux qui croient que les acteurs de Daesh sont des extra-terrestres tombés du ciel ? Que le terreau sunnite en Syrie et en Irak n'a rien à voir avec ce qui s'y est passé ? Avez-vous déjà entendu parler d'Ibn Taymiyya, ce théologien du XIIIe siècle dont les salafistes et djihadistes contemporains revendiquent l'héritage ? Connaissez-vous le maddhab hanbalite, école de pensée dans l'Islam qui s'est opposée au courant du mutazilisme, le plus ouvert et revendiquant quant à lui une part de l'héritage des philosophes grecs? Saviez-vous que ce sont ces courants de pensée initiés par le hanbalisme et Ibn Taimiyya qui ont conduit, à la fin du XIIIe siècle, à voir "se refermer les portes de l'Ijtihad" et ont abouti notamment à voir imposer dans l'Islam la règle du "naskh", qui impose de se fonder sur les sourates les plus récentes dans la lecture du Coran, donc les sourates médiniennes, les plus intolérantes? ... L'Islam des premiers siècles de l'Hégire, sous la dynastie omeyyade, s'est montré d'une grande ouverture et a atteint des sommets sur le plan intellectuel et culturel, par le fait notamment de son syncrétisme et de l'assimilation de la pensée grecque, mais il a fini, sous les coups de buttoir de ces courants littéralistes, par se refermer sur sa soi-disant tradition originelle et s''est coupé de toute modernité. Ce que vous décrivez comme étant des "excès", comme il y en aurait partout, est hélas consubstantiel de cet Islam qui n'est jamais parvenu à expurger ces germes de radicalité, d'intolérance et de littéralisme, en sorte qu'aujourd'hui, il n'y a pas un Islam et des éléments dévoyés de celui-ci, mais bien une et une seule religion présentant une gamme d'attitudes allant du moins radical au plus radical, cette dernière se revendiquant comme la seule qui soit réellement conforme à l'enseignement du "second Mohamet", celui de Médine, celui d'après la mort de Khadidja, sa première épouse. ... L'ouverture aux autres cultures, aux autres systèmes de pensée, ne doit pas empêcher la lucidité, que je sache.
          • Eridan
            avril 16, 17:36
            @Tournaisien : « Même en Égypte, pays pourtant multiculturel et à la croisée des religions, la communauté copte, bien plus ancienne que l'Islam, est aujourd'hui menacée ». Ils sont harcelés depuis les années 70. Selon https://fr.wikipedia.org/wiki/Christianisme_en_%C3%89gypte : « Les chrétiens d’Égypte voient leur situation se dégrader avec la radicalisation de l'islam et ce dans l'indifférence internationale ; plus de 1,5 à 2 millions de chrétiens d’Égypte ont déjà émigré, beaucoup de chrétiens cachent leur confession et se disent musulmans pour ne pas subir de discrimination, risquer leur vie ou simplement trouver un travail, ce qui rend encore plus difficile leur estimation ». « Autre chose : l'Iran est de fait un état islamique qui applique la charia, mais il est dans le même temps un état qui admet sur son sol d'autres confessions et qui accepte qu'elles exercent leur culte, pour autant qu'elles le fassent sans prosélytisme. » Tout le monde ne partage pas cet avis : «  En Iran, le traitement des Kurdes inclus : interdiction de toutes les langues minoritaires, dont l'arabe, interdiction des journaux en kurde, des associations culturelles de défense des droits de l'homme, des associations féministes, des syndicats kurdes, persécutions, répression de tout début d’expression de la société civile. Les condamnations à mort sont également nombreuses car les Kurdes du PJAK se définissent parfois comme athées et plutôt marxistes (...). Il y a aussi les Kurdes sunnites qui sont mal vus des mollahs. Tous peuvent être condamnés (et le sont souvent) comme «ennemis de Dieu» par les Hautes cours révolutionnaires d'Iran, ce qui est passible de la peine capitale. » Source : http://www.slate.fr/story/65329/kurdes On ne rigole pas par là non plus, hein !
          • Tournaisien
            avril 16, 19:56
            [NOTE DU CENSEUR SEL : décidément, il est difficile de s'entendre ces-jours-ci, sur ce sujet. Merci à vous deux de montrer ce qu'est un débat civilisé.] "Délire opposant chiisme et Arabie Séoudite"... Ah bon ? Auriez-vous déjà entendu parler des Houthis, ces chiites du Yémen que l'Arabie Séoudite bombarde allègrement ? N'auriez-vous donc jamais entendu parler du cheikh Al-Nimr, un chiite que l'Arabie Séoudite fit passer en janvier 2016 par les armes avec 46 autres adeptes de sa "secte" ? (http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/01/02/l-arabie-saoudite-execute-47-personnes-dont-le-cheikh-chiite-al-nimr_4840883_3218.html) N'auriez-vous pas entendu parler des 18 chiites qui, à l'été de 2017, se trouvaient dans le couloir de la mort ? (que sont-ils devenus ??? another question) (http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/08/25/en-arabie-saoudite-dix-huit-opposants-chiites-dans-le-couloir-de-la-mort_5176486_3218.html) ... Vous savez quel votre problème ? En définitive, vous n'êtes [insultes directes modérées]. Et je pèse mes mots ... Je vous le dirai en russe : "Tchiort" ! Inutile de me répondre, à partir de maintenant je ne vous lirai plus.
      • Eridan
        avril 12, 16:37 Reply
        "il m'aura fallu du temps pour comprendre" Vraiment !? Il y a pourtant longtemps que le discours de cet intervenant est limpide, lui qui feint d'ignorer le commentaire très pertinent de Marcel Sel : "cela signifie qu’il y a bien un électorat non négligeable pour ce genre de parti, et que celui-ci approuve et diffuse ses idées intégristes" (ce qui est particulièrement inquiétant) + "La pression pour faire revenir les religions dans nos modes de gouvernance ne cesse d’augmenter " ; voyez les dernières déclarations scandaleuses de Macron à ce sujet. L'ombre des corbeaux est toujours bien perceptible et l'Europe, qui va de plus en plus mal, ne nous promet rien de réjouissant...
        • Je ne feins pas d'ignorer quoi que ce soit. Il y a 1001 raisons pour lesquelles les gens ont voté pour ces clowns, comme je l'ai dit. L'une d'entre elle est le rejet des partis politiques modernes qui mettent les musulmans au ban de la société, tout comme vous votez pour le PP ou la NVA sans jamais adhérer à 100% à leur fond de commerce brun. Mais quand il s'agit de non-musulmans, ça va, ils peuvent voter comme cela. Mais les musulmans eux sont des vilains chariastes en puissance, sujets systématiques à l'oprobre. Ils ont pas le droit d'être pas content, d'être défiants. Ils ont juste le droit de se taire, n'est-ce pas Herr Eridan ?
          • Eridan
            avril 15, 14:50
            « (...) n'est-ce pas Herr Eridan ? » Ach ! Scheiße ! Angela, je zuis técoufert !
          • [NOTE DU CENSEUR SEL : je n'ai pas vu de commentaire « raciste » dans les derniers échanges. Il me semble que c'est vous qui oubliez d'argumenter en l'occurrence. Si vous voulez intéresser les lecteurs, consacrez plus de neurones à défendre votre position et moins à accuser autrui. Merci.] @ Quand on n'a pas d'arguments, on passe par la case humour pour noyer le poisson. Lisez mon autre commentaire en réponse à l'un de vos derniers commentaires, Herr Rassist. (note au censeur Sel: ce n'est pas un manque de respect, mais quand un raciste démontre qu'il est effectivement raciste, et s'obstine dans la négation de son état, il ne faut pas tourner autour du pot mais appeler les choses par leur véritable nom).
    • Eridan
      avril 13, 13:36 Reply
      Quel charia-bia que tout cela ! (comme dirait u'tz.)
    • u'tz
      avril 13, 20:05 Reply
      "La charia ne peut pas s'appliquer sur des non-musulmans. Point barre." chouête ! ya pa de qwa s'inquiéter alor...
      • Cela prouve simplement l'état intellectuel de ceux qui professent de telles bêtises, comme les deux clowns de la secte chiite. N'importe quel théologien vous dira de même. Ah mais oui, zut, j'oublie qu'on n'invite seulement dans les médias ceux qui ont absolument le même point de vue que la masse dominante laïciste. On invitera un Chalghoumi, un autre musulman fraîchement converti islamologue apôtre d'un "Islam d'Europe" (je ne vais pas citer de nom pour ne mettre personne dans l'embarras) ou alors 1001 laïcistes acharnés (c'est pas ça qui manque) pour parler d'Islam (si si, ce sont des experts !), mais on n'invitera jamais un théologien pour parler en toute connaissance de cause. Faudrait éviter de dissiper le brouillard de crainte que l'on met tellement de peine à entretenir. Comme ça, le bon petit peuple peut continuer à pondre un Chokotoff de trouille à chaque fois qu'on parle du sujet et cela donne de l'eau au moulin des populistes. Elle n'est pas belle la vie ?
      • Eridan
        avril 15, 15:49 Reply
        C'est pourtant clair ! Suffit de demander aux Yézidis : ou bien t'es un Yézidi converti, ou bien t'es un non-musulman mort, donc la charia ne s'applique pas à toi. CQFD.
        • [Je laisse ce commentaire, mais merci à tous de modérer vos propos. Essayez de débattre sans vous invectiver, même si les affirmations des uns vous paraissent choquantes. On n'est pas sur Facebook, bordel ! Ici, on argumente.] Prendre les agissements d'une minorité d'imbéciles pour en rendre responsable l'ensemble de la communauté musulmane, cela porte un nom: ça s'appelle du racisme. Vous êtes raciste, Eridan. Voilà que vous écrivez quelque chose qui me donne l'occasion de vous le dire tout de go. RACISTE. Vous pouvez continuer dans votre délire autant que vous voulez, tourner les phrases dans le sens que vous voulez, la réalité ne changera pas: R-A-C-I-S-T-E.
          • @ Marcel Sel: J'argumente, cher Marcel. Mais quand j'essaie de faire passer le message pourtant on ne peut plus clair que, quand certains font quelque chose prétendument au nom de l'Islam, cela n'engage qu'eux et eux seuls, il se trouve qu'il y a des individus qui essaient encore de faire passer cela comme un comportement de groupe. C'est cela même la définition du racisme. C'est ce que fait Eridan dans son message ci-dessus sur le ton de l'ironie. Ou encore un Tournaisien qui lui a une autre technique consistant à justifier sa position identique avec son obession de l'Arabie Saoudite versus le chiisme et ses pavés indigestes qui passent du coq à l'âne (cf. le commentaire cinglant de Miko dans un autre article). Pour rebondir sur votre tweet de ce jour "Nous avons ici un exemple clair de racisme, avec appel au meurtre d'étrangers. @unia va peut-être réagir, ou c'est devenu une forme de normalité ?", j'aimerais vous répondre par expérience personnelle et la réponse est oui. J'ai déjà signalé des appels aux meurtres à Unia concernant de braves BBB qui préconisaient la liquidation pure et simple à la guillotine d'enfants mineurs (< 6 ans) de djihadistes. Leur réponse: on ne poursuit pas dans ces cas-là car, semble-t-il, il faudrait pour eux établir d'abord la régularité et la multiplicité des appels au meurtre par ces mêmes personnes ! En m'invitant bien sûr à porter plainte moi-même, comme si c'était moi-même qui étais menacé... Je tiens le courrier de leur réponse à votre disposition si vous le souhaitez. Si vous garez mal votre voiture, c'est une infraction pénale et vous serez (devrez être) verbalisé à chaque fois si un représentant de l'autorité passe. Par contre, appeler au meurtre de musulmans innocents (des enfants de 4 ou 5 ans), qui est aussi une infraction pénale, alalaaaa mon brave monsieur, on ne sait rien faire. C'est tout simplement scandaleux que l'organisme public en charge de cette tâche de salubrité publique en fasse si peu. Le racisme ronge ce pays dans toutes ses couches, sans pratiquement aucuns contre-feux réels pour stopper sa progression. Et il me semble aussi vain de vouloir essayer d'argumenter maintenant que si j'essayais de débattre dans les années 30 de la mauvaise direction que prenait le peuple allemand avec ses mêmes membres. Encore et toujours le déni.
          • Eridan
            avril 19, 20:10
            Sujet probablement intéressant à développer. Mais il appartient à M.Sel de décider si cela vaut la peine de poursuivre.
        • u'tz
          avril 16, 22:55 Reply
          remarquez qu'il y a rien de tel pour une secte d'être jetée au lion pour devenir une vraie religion...
  2. u'tz
    avril 08, 22:47 Reply
    très chouette le mouton à t^te de loup de la photo ça fait ogm pas trop hallal pour l'aït el clebs; "Interdiction du tatouage" "autorisation du voile[...]partout", « respect de l’ordre moral dans la publicité » "limitation du nombre de débits de boisson[...] interdiction de la cigarette" "interdiction des jeux de hasard et du Lotto" qui va voter pour ça, 8,24% d'eurabien molenbeekois ? bon soit peut-être kiv ivra verrat... "« informer objectivement ». Rien que ceci devrait nous donner la chair de poule."évidement vu de gauche ça dresse pas les poils "tant il est devenu habituel" que la presse soit neutre voire neutralisée... le parti Islam prétend « rejeter la solution à deux états" un peu comme l'Etat juif quoi..."en affirmant que la Palestine et sa capitale Jérusalem sont indivisibles et sous occupation.»là ok ils ont trop écouté leurs potes flamands à bxl..."on est face à une idéologie dangereuse, sinon, pour certains, génocidaire." ok précisons les "certains" pour voir si je dois craindre « car notre corps est un dépôt qui nous a été confié et que nous devons en prendre soin de la meilleure manière possible »,tant que not' corps n'est pas un dépotoir et que nous sommes les seuls à en prendre soin... merci de nous charrier Marcel "Gauche, droite, et [...] idiots utiles."
  3. antoine dellieu
    avril 09, 01:12 Reply
    Effectivement, l'irruption d'un nouveau parti d'extreme droite (conservateurs religieux rigides) a de quoi inquieter, mais la démocratie conserve ses barrières. Notamment la liberté d'expression permet de les critiquer ouvertement (ainsi que vous le faites) et de démonter leurs aberrations. Je ne suis donc pas trop inquiet à ce sujet, du moins tant que les acteurs médiatiques font leur boulot (pour une fois diront les mauvaises langues) et mettent au jour les dangers qu'ils font peser. Dommage qu'on ne puisse voter que pour un programme complet et non pour des mesures, car la finance sans intérêt, il y a un truc à creuser.
    • Eridan
      avril 13, 18:40 Reply
      "(...) mais la démocratie conserve ses barrières". Les barrières peuvent être facilement déplacées ; ce n'est pas seulement une question de poids électoral, mais aussi, dans le jeu démocratique, d'alliances et de compromissions; ou de "compréhension". Le CDH a déjà montré sa réceptivité : plus un parti est faible, plus il est "compréhensif". Mais ne vous leurrez pas : de nos jours, ils sont tous de la même essence ! La démocratie est très faible. Et ils le savent. Ils s'en moquent. Vous voulez des références historiques ?
  4. Didier
    avril 09, 07:55 Reply
    Bonjour Marcel, des nouvelles de Mahinur Ozdemir ?
    • u'tz
      avril 13, 20:10 Reply
      au dernières nouvelles elle travaille à l'afsca... :)
  5. Sopped
    avril 09, 08:17 Reply
    /mode cynisme on/ C'est facile de réclamer l'égalité salariale homme femme quand on veut que les femmes restent à la maison. /mode cynisme off ... ou pas/
  6. Tournaisien
    avril 10, 12:37 Reply
    Marcel, vous semblez oublier que nous disposons d'armes secrètes redoutables. Il nous suffit de leur envoyer, sous couvert d'un voile très opaque, Joëlle Milquet, Anne Morelli et Christine Angot réunies. Croyez-moi, après 48 heures, ils auront disparu du paysage; au mieux contraints à parcourir les routes de l'exil (mode ressac), au pire pendus à la poutre-faîtière de leurs greniers, voire pire encore, voués à une hébétude éternelle. ... Revenons à des choses plus sérieuses : la promesse de progression d'un tel parti ? Cela dépend de la masse critique musulmane en région bruxelloise, soit environ 30 %. En clair, ils ne feront jamais plus de 30 %, mais en revanche, à terme, ils pourraient bien devenir nettement majoritaires dans la communauté musulmane. Ce qui revient à dire qu'un tel parti à 20 %, à l'horizon de quelques années, voire de quelques mois, ce n'est pas exclu. Soit un seuil électoral qui forcerait les partis dits "traditionnels" à des alliances contre nature. En somme, plus qu'une menace directe, un réel danger de dévoiement de nos institutions démocratiques.
    • Eridan
      avril 12, 16:51 Reply
      Intéressant, ne trouvez-vous pas ? Alors que le PSC-CDH a dû mettre son côté religieux en sourdine (au moins un certain temps) pour ne pas disparaître, la religion fait son come-back par une autre porte, sans complexe, sous prétexte d'acceptation de la prétendue différence, celle en vertu de laquelle on compartimente la société, celle en vertu de laquelle on contraint aussi l'individu aux normes du "bien". Vers la fin du XXe siècle,les naïfs s'imaginaient la religion évoluant enfin vers une posture réellement philosophique ; qui sait, d'ailleurs, si cela n'aurait pas pu être le cas ; mais les composantes obscurantistes se sont vues très opportunément renforcées par des courants externes ; la tentation du pouvoir politique est décidément trop forte. Les naïfs en seront pour leurs frais.
      • Tournaisien
        avril 13, 20:31 Reply
        Le scénario Houellebecq en quelque sorte, si je vous suis bien. "Soumission", que j'ai lu, était un superbe roman, très pertinent, mais pas tellement parce qu'il déployait un scénario du pouvoir conquis par la composante musulmane de nos sociétés. Autrement plus pertinent était tout le discours qui tournait autour de la figure de Joris-Karl Huysmans, dont le héros (l'anti-héros) était un spécialiste, universitaire au champ plutôt étroit. L'Islam, dans ce roman, est plutôt comme une toile de fond, une sorte de décor un peu grisâtre et glauque. Le plus étonnant, c'est qu'à Paris, toute la jet-set littéraire n'a voulu y reconnaître qu'un pamphlet crypto-raciste ou crypto-islamophobe. Au point d'ailleurs que les piles du livre à peine sorti de presse étaient dissimulées dans les meilleurs librairies du boulevard Saint-Michel derrière des recoins ou des colonnes, à l'abri de rideaux ! Sic ... j'ai acheté mon exemplaire à Paris, et il a fallu que je cherche, que je m'adresse à au moins trois ou quatre vendeurs pour enfin le dénicher là où ils l'avaient caché. De quoi s'interroger sur le dictat d'un certain politiquement correct dans un pays qui proclame pourtant le règne absolu de la liberté de conscience. Le paradoxe, qui n'en est en réalité pas un, est des plus symptomatiques de notre époque. Face à de telles postures, personnellement, je ne m'étonne pas du tout qu'un Viktor Orban parvienne à décrocher le score que l'on sait aux dernières élections. Le "peuple", le "bon peuple" comme on l'appelle, n'abhorre rien tant que cette forme d'imposture et de malhonnêteté qui consiste à prêcher le blanc tout en faisant exactement le contraire. Et comme la réaction, comme toute réaction, fait rarement dans la nuance, fait rarement la différence entre le bon grain et l'ivraie, et bien, ce qui doit arriver arrive : on en vient à jeter le bébé avec l'eau du bain.
    • u'tz
      avril 13, 20:19 Reply
      "ils pourraient bien devenir nettement majoritaires dans la communauté musulmane." merci Tourn' pour votre nettement manifeste connaissance des eurabxliens ;)
      • u'tz
        avril 16, 23:13 Reply
        en vérité Tourn' je vous le dis (entre lecteurs d'm.h.) si 30% de bxlois sont eurabiens et que 30% d'entre eux vote pourle partiislam (finalement ya bien autant de flamands qui votent pour la partij n-va) ça fait que 10% de crétin de bxlois en plus de tous ceux qui vont voter mr (et pas n-va comme le prétendent les flamandansaerts) pour plus de securiteit in onze mooie wijken...
  7. Eridan
    avril 17, 11:10 Reply
    @ M. Sel. « Islam doit pouvoir se présenter aux élections. Je ne vois pas comment on pourrait l’en empêcher. » Ce pourrait être par exemple sur base du principe de laïcité selon lequel la religion n'a rien à faire en politique. Mais, du point de vue pratique, c'est effectivement inapplicable en Belgique. Ce qui est quand même catastrophique si on considère toutes les nuisances que ce mouvement (et tout ce qui y ressemble) porte en germe, dont un compartimentage conflictuel de la société, et ses connexions avec des régimes islamiques étrangers réputés pour la chape de plomb sanguinaire qu'ils font peser sur les populations. La liberté d'expression est décidément le gros problème de la démocratie car la vie en société nécessite l'établissement de règles, donc de limites. Les choses seraient bien plus simples si la religion était définitivement et réellement mise en-dehors du champ politique, ce qui avait failli réussir au XXe siècle avec la religion catholique. Ce n'est certainement pas en affirmant les « racines chrétiennes » de l'Europe, pas plus qu'en ouvrant ce champ à tout autre courant, qu'on aboutira. « Il faut prendre acte de son programme, et le discréditer par tous les moyens possibles, de préférence, par les plus intelligents. Il faut s’adresser à ses électeurs potentiels avant qu’il ne soit trop tard. » Oui, sauf que toute réaction de ce type risque d'être interprétée comme du paternalisme et de produire l'effet inverse à celui qui est souhaité ; sans parler de la vigilance des tenants du politiquement correct et de l'égalité des chances (même si le programme des intéressés est tout sauf de l'égalité de chances!). Paradoxalement, c'est peut-être de Joëlle Milquet qu'on peut attendre à ce sujet la parole la moins complexée, puisqu'elle ne sera peut-être pas soupçonnée de « laïcisme obtus ». Mais paradoxalement quand même...

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.