Laurette Onkelinx, une louve dans le Burberry.

Le comparatif proposé par Snouffelaire. Spécial myopes, aveugles ou hypermétropes.

Le comparatif proposé par Snouffelaire. Spécial myopes, aveugles ou hypermétropes.

J’aurais dû attendre avant de finir mon livre qui sort mardi et parle de Twitter. Parce que l’affaire du Burberry de Laurette aurait dû y figurer. Une belle démonstration des facultés d’information, de désinformation, et de me(r)diatittude autour de Twitter.

Mise à jour suite à une remarque d’un militant, confirmée par un autre : le PS n’était pas en tête de cortège. (2)

Tout commence par un twit de @snouffelaire

Un twit que je trouve drôle tant il me paraît évident, au premier coup d’œil, qu’il ne s’agit évidemment pas du même pardessus. Celui de gauche (héhé) est en toile épaisse, peut-être de la laine, ou du coton (à vue), celui de droite, avec Onkelinx dedans (haha) est dans une matière de type nylon et beaucoup plus cheap.

Je retwitte donc parce que je prends le contenu pour ironique/satirique. Seulement voilà, les gens qui le commentent semblent prendre ça au tout premier degré (à croire que certains font exprès d’avoir de la merde dans les yeux quand il s’agit de taper sur « le camp opposé »). Les uns crient au scandale, les autres disent qu’une socialiste a bien le droit de porter de l’élégant (fût-il cher).

Voyant que tout le monde a oublié ses lunettes, j’annule mon retwit, et je pars sur le web chercher le modèle dont il s’agit. C’est un Burberry brit du style de celui-ci, beaucoup moins cher, et même un tiers moins cher (525 €). Il s’agit de toute façon d’un modèle coûtant moins de  900 euros, le maximum de la collection Brit dans ce type de tissu (1).

Mais c’est trop tard, la me(r)diattitude a déjà frappé. Vous savez, ce besoin de prendre un twit pour prétexte d’un article en ligne dans les journaux de grand tirage.

Cette fois, c’est Het Laatste Nieuws qui s’y colle en titrant « Laurette Onkelinx a-t-elle défilé dans un manteau super cher de Burberry ? » Et en fondant l’article sur ce twit de @snouffelaire, un compte qui a… 24 abonnés et que j’ai eu le malheur de retwitter. Un article qu’on écrit vite fait sans même parcourir le catalogue Burberry pour voir s’il y a un fond de vérité.

Que voulez-vous, c’est trop comique de pouvoir insinuer que Laurette Onkelinx participe à un cortège syndical avec un manteau de luxe. Vous savez, la gauche caviar et tout ça. Le pire, c’est qu’après avoir passé les 3/4 de l’article à parler du choix cher, le journal finit par écrire « il peut s’agir d’un modèle moins cher » ! Mais le prix de 1.695 euros est lâché, c’est ce que tout le monde retient, et puisque c’est dans le journal, hein, ben voilà, c’est forcément vrai !

J’ai eu beau twitter à Het Laatste Nieuws que tout indiquait qu’il s’agissait d’un modèle moins cher, rien n’y a fait. Et @snouffelaire n’a pas non plus voulu retirer son twit.

Bien fait pour moi, je ne devrais pas prendre les Twittos qui me suivent pour plus malin qu’il ne sont, ni imaginer que jamais un journal ne publierait quelque chose que j’ai retwitté, sans vérifier ! Il y a pourtant une différence fondamentale entre la vitesse Twitter et la nécessité de recouper les sources dans un journal.

Le pire, c’est qu’il y avait des tas de choses à dire sur cette manif. Comme sur cette photo où des kadors socialistes, dont Laurette Onkelinx, mais aussi Elio Di Rupo et Karine Lallieux, s’affichent avec des sourires éclatants alors qu’ils ont devant eux des dizaines de milliers de manifestants qui n’ont pas envie de rire, qui n’ont pas de raison de sourire, et qui s’attendent au pire. Une démonstration hélas devenue habituelle de la rupture entre vrais manifestants et les politiciens qui récupèrent les actions syndicales pour alimenter leur opposition.

La seule raison de sourire étant peut-être que, pour une fois, le PS a tant dominé la manif médiatiquement parlant, que le PTB n’a pas pu la récupérer comme il récupère à peu près toute action politique pouvant sembler de gauche ces temps-ci. La raison de pleurer étant de se demander combien de gens de gauche ont été écœurés par la vision de ce kop qui avait l’air de tant s’amuser quand les autres venaient parfois par désespoir, et ne trouvent plus de refuge ailleurs qu’au parti du communiste sympatoche qui monte, qui monte (et aime toujours la dictature cubaine).

Et c’est là qu’il y avait quelque chose à faire sur ce Burberry. Bien sûr, défiler dans un vêtement de marque comme celui-là, qui représente un tiers d’un salaire mensuel de caissière chez Delhaize, on va dire, est une étrange idée pour une socialiste. Mais que voulez-vous, après s’être ruinée à l’acheter, elle n’avait plus les moyens de s’en payer un autre, de trench rouge ! Ou alors, elle en avait bien un de chez H&M, mais il était resté à Schaerbeek, la douane de Lasne étant très regardante sur les marques importées de Bruxelles.

Trève de plaisanterie, en réalité, j’eusse préféré que Laurette Onkelinx portât le Burberry à 1.695 euros. Parce que celui-là, aurait probablement été fabriqué en Europe. Au contraire, Burberry Brit, collection jeune et pas chère du célèbre tailleur anglais, est notamment fabriquée en Chine. Et en 2007, quand Burberry a annoncé la fermeture d’une usine pourtant bien rentable (mais c’est jamais assez pour certains) du Pays de Galles, et le licenciement de plus de 300 travailleurs, des personnalités pas de gauche pour un sou manifestèrent au son de « Keep Burberry British », et même la reine d’Angleterre (se) manifesta pour tenter de maintenir l’emploi local contre l’exil en Chine — eh oui, les braves biaiseurs et biaiseuses gallois de Burberry furent victime des accords de Doha de l’OMC, menés par le « socialiste » français Pascal Lamy avec tant de conviction qu’il devint ensuite le président de l’organisation ! Cet accord inspiré par un libéralisme stupide, qui allait soi-disant booster la vie économique en Europe et ailleurs, et que bien des socialistes européens ont adoubé sans ciller, signa surtout la fin de dizaines d’usines textiles européennes et une baisse de 19% de l’industrie textile en cinq ans.

Du coup, je me demande ce qui est le plus grave. Acheter cher mais local et résistant ? Acheter moins cher mais quand même huit fois plus que l’équivalent H&M, résistant, d’accord, mais tout de même délocalisé ? Porter cet achat dans une manif qui, justement, porte aussi incidemment sur les délocalisations opportunistes (celles qui ne sont pas nécessaires mais répondent à un besoin d’optimiser les profits pour satisfaire des actionnaires qui, bien souvent, ne sont plus que rapaces et ne participent plus du tout à l’évolution d’une entreprise) ? Ou être si loin des préoccupations des travailleurs, parce qu’on n’a pas le quart du dixième de leurs soucis, qu’on part en tête de cortège ou presque, tout sourire, en Burberry, sans même se rendre compte du gouffre qui vous sépare de ce fait des 100.000 personnes qui vous suivent et n’oseraient, pour la plupart, entrer dans un tel magasin que pour foutre tous les manteaux par terre, comme dirait Fernande ?

Ah, c’est sûr que là, il y avait un sujet. Mais pour le traiter, il aurait fallu réveiller les journalistes du Laatste Nieuws. Au dernières nouvelles, ils dorment toujours. L’article n’a pas été corrigé.

(1) ma première version laissait penser qu’il s’agissait à coup sûr du manteau à 525€, je n’ai pas une telle certitude.


N’hesitez pas à contribuer à l’achat de mon Burberry pour le prochain défilé contre la misère en Chine en versant une participation d’au moins 2€ au moyen du bouton PayPal dans la colonne de droite, en haut.

Previous Mon nouveau livre sort mardi. Twonférence de presse (avis aux journo's)
Next Alerte : la Belgique emprisonne 7 journalistes à la une.

You might also like

22 Comments

  1. Hansen
    octobre 10, 07:51 Reply
    Het Laatste Nieuws en de NVA, "même combat" tegen de PS en de Walen? Vous venez de démontrer une fois de plus que la politique in Belgie, c'est de la foutaise.
  2. Lachmoneky
    octobre 10, 11:24 Reply
    On retrouve ce genre de dérive" dans les voitures utilisées par ces PBC (personnalités bien connues): avec quelques notables exceptions: Fiat 600 (quand la Papamobile n'est pas indispensable pour la sécurité), vélo ou autre (au même motif - mais où est l'écolo-mobile électrique?) Tant qu'on y est, je me demande ce que répondrait un écolo titillé sur l'atroce pollution automobile (vous savez, le NOx des diesels...): toutes les voitures (camions et tout le toutim) à l'électricité: quid de la recharge des batteries si vous n'avez pas de garage? Et si vous n'avez pas de place pour garer devant chez-vous? Et combien d'éoliennes pour alimenter toussa? Ou (si j'ose timidement), de centrales nucléaires? Bref, dans TOUS les partis (y compris au PTB), il y a le "discours politique" (baigné dans la realpolitik)... et la réalité du "peuple". Il vaut certainement mieux que le "peuple" reste aveugle... tant que possible. Approcher la vérité est bien trop dangereux.
  3. Manu
    octobre 10, 12:04 Reply
    Vous semblez étonné qu'un journal publie une info découlant d'un tweet sans même vérifier ... Il y en a tout les jours des articles non vérifiés et bien entendu archi-faux . C'est devenu le quotidien , la banalité . Le pire dans l'histoire c'est que des milliers de gens vont croire que c'est vrai et vivre la-dessus . Quand au marque de luxe qui délocalisent c'est aussi devenu le quotidien . Ces gens ne gagnent jamais assez d'argent , ne sont jamais satisfait de ce qu'ils ont et ne vivent même plus dans la réalité . Dernier exemple en date , le patron de VW qui s'en va avec son matelas doré après avoir trompé tout le monde . Je pense que si un ouvrier avait fauté de la même manière il aurait été licencié sans indemnité pour faute grave . Libéral dans ma jeunesse , je suis de plus en plus dégoûté de ce vice et de cette Europe qui se tue elle-même . J'en veux pour preuve le cas d'air France qui dégomme à tout va , ne pouvant plus supporter la concurrence des compagnies du golfe ; financées ouvertement par les gouvernements des dits pays , alors que dans le même temps l'Europe interdit cette pratique (mais autorise ces compagnies à prester en Europe) ...
  4. Patrick THONART
    octobre 10, 12:05 Reply
    "Le pire, c’est qu’il y avait des tas de choses à dire sur cette manif. Comme sur cette photo où des kadors socialistes, dont Laurette Onkelinx, mais aussi Elio Di Rupo et Karine Lallieux, s’affichent avec des sourires éclatants" : merci de corriger en "cadors" (pas besoin de publier ce commentaire : je reste solidaire d'un amateur de Bidochons...). Merci encore pour votre travail que je suis avec fidélité éveillée...
  5. lievenm
    octobre 10, 12:44 Reply
    Het linkse model ziet er ook veel beter uit dan de linkse die rechts staat. La Onkelinx had ook gewoon een rode vuilniszak kunnen dragen, het standaarduniform van deze archaische rituelen.
  6. Gabriel.
    octobre 10, 14:41 Reply
    Très bien dit monsieur le Maître-Tailleur, la mode de la monde n'arrête pas le changement, un rien habille le sourire gibs de Lolo, quant à dire que cela lui va comme un gant, je n'en ferai rien, bravo l'artiste...
  7. Pascal Debière
    octobre 10, 21:45 Reply
    Bonsoir Marcel, j'avoue que parfois, ta façon de rester juste m'énerve, mais c'est aussi pour cette justice que j'apprécie tes articles. Que dire de Laurette, Elio et consorts? Je t'avoue ne plus trop savoir, étant issu moi-même d'une famille ouvrière et originaire de Mons en Hainaut, j'ai connu la carrière de ce triste sire qu'est Elio Di Rupo et tout le mal qu'il a pu faire à une population ouvrière sincère qui croyait en lui. En tout cas, j'ai pu assister à quelques reprises aux discours de ce monsieur. Il y a le Elio des médias et le Elio du home pour vieillard. D'un côté posé et souriant, de l'autre vindicatif et ennemi du patronat, des financiers et des banques. Un vrai Roberto Do Razio, mais sans le côté naïvement honnête de cet homme, victime de son propre parti. Laurette n'est qu'une socialiste parmi d'autres, souvenons nous de monsieur Magnette, notre mannequin PS qui n'aimait pas les Toyota Prius http://www.lanouvellegazette.be/656966/article/regions/charleroi/actualite/2013-02-04/paul-magnette-dit-non-a-la-toyota-prius-de-la-ville-de-charleroi-il-prefer Là où je te rejoins totalement, c'est sur la question de savoir ce que font ces cadors devant le cortège? Pourquoi sont ils là? Ce n'est pas un fossé qui les sépare des citoyens venus manifester, c'est un gouffre. Ils viennent jouer les stars, là où d'autres viennent pour leur simple survie et celle de leurs familles. Facile de critiquer le gouvernement actuel, quand on sait que bon nombre de mesures d'aujourd'hui sont en fait celles du gouvernement précédent. Les belges ne connaissent malheureusement pas l'appareil étatique de leur propre pays et oublient que bien souvent, il faut entre l'émission de l'idée d'un projet de loi et son application effective, plusieurs années. Rappelons tout de même que le PS fut au pouvoir durant 40 ans et ce à tous les niveaux. Ce que les réseaux sociaux nous montrent, c'est qu'aujourd'hui les citoyens en ont ras le bol de ces politiciens et de leurs décisions irréfléchies. Les pauvres plus pauvres, les riches plus riches et la classe moyenne (si il en reste une) racketter comme d'habitude. Peut être serait il temps d'opter pour tout autre chose...une démocratie citoyenne par exemple?
  8. MUC
    octobre 10, 21:59 Reply
    La fin de l'article dans Het Laatste Nieuws "Of de politica echter terecht het mikpunt van spot is, is niet helemaal duidelijk. Het kan evengoed gaan om een goedkoper model". Donc, le journal n'accuse pas Oncelinckx ; ils citent le message de "le Snouffelaire", et se posent des questions. Ils ne semblent pas de croire "Le Snouf"
    • Marcel Sel
      octobre 12, 13:43 Reply
      Deux lignes après deux paragraphes et un titre ronflants. C'est ce que j'écris dans l'article.
  9. Christophe
    octobre 11, 11:24 Reply
    C'est intéressant de faire porter le débat plus loin, sur les conditions de production de ces vêtements... mais bon, polémiquer sur le prix des vêtements des hommes politiques et de ce qu'ils ont le droit de porter en manif, c'est un peu absurde. A vouloir lutter contre une hypocrisie apparente (ils manifestent, mais en fait ils ne sont pas dans le besoin), on fait le lit d'une autre hypocrise : faudra-t-il bientôt montrer patte blanche avant d'entrer dans une manifestation ? Prouver qu'on est bien dans le besoin, fiches de paie à l'appui ? Laisser ses vêtements neufs au vestiaire, et montrer à l'Inspection du Droit de Manifester que les vêtements que l'ont porte sont bien vieux, élimés, et achetés aux Petits Riens ? Surtout, au-delà même de l'hypocrisie qui obligerait à avoir une apparence miséreuse pour manifester, ce sous-entendu (je ne dis pas que c'est le vôtre, Marcel Sel, que ce soit bien clair, je parle de ce qu'implique le lieu commun "il faut avoir l'air dans le besoin pour manifester") tend à décrier plutôt qu'à encourager la solidarité dans la défense des droits : heureusement, clairement, que ceux qui sont directement touchés par les droits attaqués ne sont pas les seuls à manifester. Heureusement que d'autres, qui ne sont pas directement touchés, se sentent (et se sont sentis, mercredi) touchés par cette cause, et sont sortis dans la rue non pas pour défendre leurs petits droits de façon nombriliste, mais aussi pour défendre ceux des autres, pour défendre une vision solidaire de la société, peu importe qu'ils soient directement touchés ou non. Donc tant mieux s'il y avait aussi des nantis en Burberry dans la foule qui manifestait : ça prouve que la solidarité fonctionne encore dans les esprits, et ça, c'est ce qu'on devrait valoriser, justement. Et c'est aussi, et surtout, valable pour ceux qui n'auront jamais la possibilité de mettre de telles sommes dans un manteau, mais qui n'ont pas pour autant été mis dans une merde noire par la politique du gouvernement, bref, tous ceux qui se situent quelque part entre ces deux extrêmes, et qui auraient très bien pu rester chez eux car ils n'étaient pas directement touchés. Tous ceux qui, au fond, se seraient vu refuser le droit même de participer à la manifestation s'il avait fallu montrer patte blanche à la gare du Nord avant pouvoir rejoindre le cortège...
  10. Salade
    octobre 11, 18:03 Reply
    http://www.lesoir.be/1013290/article/actualite/belgique/2015-10-11/wever-soit-on-ferme-frontieres-soit-on-ferme-securite-sociale 3ème hypothèse: De Wever ferme sa g...
  11. Shanan Khairi
    octobre 11, 22:27 Reply
    A 500 ou 1500 euros son pardessus, le problème avec ONkelinx n'est pas là. Elle représente parmi tant d'autre la dérive de la gauche politique vers l'oligarchie, le piston (suivez mon regard vers le fiston), le carriérisme politique (jamais rien fait d'autre) et tout ce qui dégoûte les gens des politiciens... Après ça, qu'en manif elle porte un imper "cheap" (faut le dire vite), écolo, ou national n'a pas grande importance.
  12. Lack
    octobre 11, 22:46 Reply
    Un article de Marcel Sel sans cracher sur le PTB ne serait pas un article de Marcel Sel :) En fait, être présent, se signaler en groupe, c'est forcément récupérer une manif ? Et à part ça, j'aime pas le PS mais être de bonne humeur à une manifestation, c'est pas de mauvais ton, les gens sont souvent content de se retrouver ensemble, en rupture d'avec un quotidien pourri. Ca me donne surtout l'impression que, comme souvent, vous chercher un petit truc pour pouvoir moraliser, juste en surface. Après c'est vrai que vous évoquez les accords de Doha, mettant en perspective de façon intéressante un fait aussi insignifiant que le port d'un vêtement à une manif. Donc ma critique précédente est sans doute exagérée, provenant d'une exaspération et donc pas forcément bien pertinente. Mais bon,allez, j'ai quand même envie de la poster ;)
  13. Jester
    octobre 12, 12:28 Reply
    "pour foutre tous les manteaux par terre, comme dirait Fernande ?" Vous voulez dire Raymonde? :)
  14. Renal de Waterloo
    octobre 12, 14:52 Reply
    On lui reproche quoi finalement a la fille de Gaston? Un manteau hors de prix? Son attitude hilare en tête du cortège?
  15. L'enfoiré
    octobre 14, 13:39 Reply
    "J’aurais dû attendre avant de finir mon livre qui sort mardi et parle de Twitter. Parce que l’affaire du Burberry de Laurette aurait dû y figurer" Et oui, c'est ce qui fait que je n'écris pas de livres papiers qui sortent trop tôt ou trop tard et qui figés, qu'on ne peut mettre à jour. Internet permet tellement plus de choses. De sortir des frontières par exemple. Il permet l'interactivité et la mise à jour. Oui, je sais, on n'aime pas lire sur écran. Il faut le toucher, ce putain de livre qui va se retrouver dans un tiroir un jour pour ne jamais en ressortir. David Graeber parlait dans l'émission "Ce soir ou jamais" de la bureaucratie "Il faut mille fois plus de paperasse pour entretenir une économie de marché libre que la monarchie libre de Louis XIV". Et c'est vrai, j'ai cru aussi que le papier allait disparaître progressivement.... mais...
    • Marcel Sel
      octobre 15, 19:21 Reply
      Rassure-toi l'Enfoiré, il y a des tas d'autres exemples sympas dans mon livre :)
  16. L'enfoiré
    octobre 14, 13:45 Reply
    "Du coup, je me demande ce qui est le plus grave. Acheter cher mais local et résistant ? " De tout cela j'ai déjà parlé sur mon blog et que j'en parlerai encore . Ce qui est rare restera cher. Le capitalisme a cru que la quantité allait effacer la qualité. Le marketing et la pub l'ont appuyé puisque les marges bénéficiaires diminuaient. Trouver le juste prix est affaire doigté et pas à chercher du côté du cœur ou du cerveau. Cela s'appelle chercher le meilleur prix-performance.
  17. Hugues CREPIN
    octobre 19, 11:27 Reply
    Donc, en gros, peu importe le bout par lequel on le prend, qu'une socialiste assistée sociale depuis sa naissance aie réussi à avoir une résidence "secondaire" à Lasne et un un pied à terre principal à Schaerbeek pour pouvoir se présenter à Bruxelles et porter des vêtements de toute manière hors de porté d'un travailleur normal peu importe le modèle dont un ou scandaleuse cher ou l'autre scandaleuse socialement. Moi ce qui me dérange c'est que cette brave dame n'a jamais vraiment travaillé, détruit tous les ministères mis entre ses mains et continue de sévir. Comment peut-on voter socialiste quand on voit la mentalité et le train de vie de ses cadres?

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.