Le premier ministre belge assimile François Hollande à des néofascistes.

Capture d’écran 2015-03-11 à 23.41.51Ce dimanche, les ministres belges de l’Intérieur (Jan Jambon), de la Défense (Steven Vandeput) ainsi que le président de la Chambre (Siegfried Bracke), tous trois membres du parti nationaliste flamand N-VA, ont assisté à la Fête du Chant national Flamand, à Anvers. C’est un événement fréquenté par des nationalistes, où la fin de la Belgique est mise à l’honneur au son de Belgique crève.

Parmi les participants, il y a de nombreux membres et députés du Vlaams Belang (le FN flamand, en un peu plus néonazi, puisqu’il commémore l’ancien leader nazi flamand Staf De Clerck, totalement inféodé à Adolf Hitler), la fanfare du VNJ qui joue aussi aux commémorations des « combattants du Front de l’Est », entendez les anciens Waffen-SS, la NSV, nationaux-solidaristes proches de Nation, le Voorpost néo-nazi (le premier rédacteur en chef de son magazine fut le négationniste Roeland Raes ; le Voorpost est sur la liste des organisations fascistes et racistes de la Fondation Anne Frank) et quelques autres ankylosés du bras droit. Il faut dire que dans le comité d’organisation, il y a des membres du… Vlaams Belang.

Particularité flamande, dès que l’orchestre se met à jouer, l’on trouve dans le public l’un ou l’autre chrétien démocrate et la N-VA qui, elle-même n’est pas fasciste (même si elle ressemble parfois à la nouvelle droite). Mais bien sûr, côtoyer ainsi des vrais de vrais pose tout de même question pour des ministres belges régaliens. D’autant que Jan Jambon a oncques discouru devant un parterre d’anciens SS. Mais ce n’était pas sa faute, il dirigeait alors une organisation nationaliste qui ratissait large. Raison de plus, peut-être, pour éviter de tester ses cordes vocales dans la même salle qu’un fasciste pur jus.

Emberlificoté par son gouvernement, auquel il a associé des gens qui n’hésitent pas à participer à des fêtes antibelges aux côtés de néonazis, et interpellé par la passionaria socialiste Laurette Onkelinx, le premier ministre Charles Michel (libéral… ) a trouvé une excuse à son tour interpelante. Par la voix de son porte-parole, il a comparé la participation de ses ministres à cette fête führibonde à… la présence de l’ancien premier ministre Elio Di Rupo à des meetings de campagne électorale de François Hollande, alors candidat-président de la France.

Oui, vous avez bien lu, une fête où l’extrême droite s’égosille quelquefois sur l’hymne national sud-africain de l’époque de l’Apartheid, c’est pareil qu’un meeting du Parti socialiste français ! Gageons que le président de la France appréciera la comparaison.

D’autant que la fête du Chant flamand est en elle-même déjà un héritage de l’époque nazie. L’histoire commence en 1933. Cette année-là, Willem de Meyer, un membre du parti national-socialiste flamand VNV, crée la Fête du Chant national flamand (Vlaams-Nationale Zangfeest). Pendant la guerre, elle se tiendra en présence de dignitaires nazis, sur la Grand-Place de Bruxelles. Après guerre, elle tombe en désuétude… enfin l’espace de trois ans, avant d’être relancée en 1948 par Herman Wagemans. Ce dernier vient de sortir de prison où il végétait pour délation, après avoir été condamné à sept ans de prison en 1945 pour être acquitté en 1946. Willem de Meyer, désormais ex-collaborateur condamné, le rejoint immédiatement.

Wagemans dirige la fête pendant les premières années, avant de devenir le rédacteur en chef de la revue des anciens collaborateurs, Broederband, où paraîtra, par exemple, un éloge à l’ancien dirigeant nazi flamand Staf De Clerck. La revue est éditée par un musée en hommage à August Borms, autre nazi, ancien « ministre » de la Culture du gouvernement flamand en exil dans le pays d’Adolf Hitler. Borms a eu l’insigne honneur de pouvoir visiter les usines IG Farben d’Auschwitz-Birkenau en 1943, où des prisonniers politiques et des Juifs réduits en esclavage tombaient comme des mouches. Il en revint impressionné par l’efficacité nazie. Celle de faire crever les prisonniers, suppose-t-on. Les nationaux-socialistes ont de ces dadas !

Pendant plusieurs décennies, la fête sera le rendez-vous de tout ce que la Flandre compte d’extrémiste, mais aussi de nationalistes bon chic qui n’y vont que pour chanter parce que chanter, c’est chouette. Aujourd’hui, plus personne n’y prête attention. Mais ce sont tout de même cinq mille personnes qui s’y mélangent entre fanatiques de l’indépendance flamande, du centre droit à l’ultra droite. Mais c’est un peu normal. Dans les années 2000, la fête fut un temps présidée par Bruno Valkeniers. Il devint ensuite président du Vlaams Belang.

Enfin, voilà. Grâce au premier ministre belge, nous savons à présent que les meetings de François Hollande puisent leur source dans le nazisme et la collaboration, et qu’ils sont fréquentés par un bon tiers de beaux gros militants d’extrême droite bien nostalgiques d’un passé tristement révolu. Mais que voulez-vous ? Quand on a des ministres qui ont besoin de chanter au point de le faire avec des fachos à l’ancienne, il faut bien les couvrir. Fut-ce en insultant le président voisin !

Previous Jan Jambon chante la fin du pays avec les fascistes, et les médias font dodo.
Next Dipika : le reportage de RTL-TVI. Charles Michel refuse de s'exprimer.

You might also like

0 Comments

  1. thomas
    mars 12, 01:59 Reply
    Oh look! He's telling that story again :) Houd u vast, jongens! Marcel Sel is iets aan het vertellen over nazi's en Vlamingen en zo. Niet te missen! Allen hierheen!
    • Patje
      mars 12, 10:19 Reply
      Als gij vindt dat dat normaal is, grand bien te fasse!!!
    • Yves R.
      mars 12, 11:03 Reply
      En effet, il est absolument nécessaire de mettre en évidence les liens d'une certaine partie de la classe politique flamande et les nostalgiques du fascisme et des nazis, et ce aussi souvent que ce sera nécessaire. Auriez-vous une quelconque sympathie pour ces gens pour vous en offusquer ainsi ? ;)
    • MUC
      mars 12, 17:06 Reply
      faites attention, mon ami, hier c'étaient des "fascistes", aujourd'hui, des "neo-fascistes". Wat zal het morgen zijn ??? Des Martiens ???
      • Pfff
        mars 14, 09:42 Reply
        C'est la culture flamande, à son point d'intensité. Si tu méprises, tu es fasciste. Quand je vous disais que le nationalisme prospère sur le relativisme. Bon, la tortue de Fabre, finalement, dont on aperçoit la tête de l'hospice Saint-Gilles, est pas mal. Surtout la carapace.
  2. Tournaisien
    mars 12, 08:02 Reply
    J'avais écrit sous le post précédent un commentaire non encore publié pointant le fait que, maintenant, Charles Michel se devait de répondre. Voilà, il a répondu ! Eh bien mon lapin ... ! Dans le genre "botter en touche", en envoyant au passage le ballon sur le pif du voisin, on a rarement fait mieux. Ceci étant, reconnaissons quand même que la présence de Di Rupo au meeting de victoire de François Hollande était une vraie, une authentique erreur politique. Bref, pour nous résumer, le constat qui s'impose est que nous n'avons plus de véritables "hommes d'état", des hommes qui avaient la conscience de leur rang, de leur rôle et du collectif. Tout ceci, en définitive, ne serait-il pas un mauvais remake d'une émission de télé-réalité (ces émissions qui sont déjà en elles-mêmes de la sous-merde médiatique) ?
  3. Juliette
    mars 12, 08:14 Reply
    Il ne marche plus, Charles, il rampe! Ou alors, c'est là le vrai visage du cynisme en politique. De toute façon, c'est répugnant. Et la presse, qui n'a plus pu se taire, n'évoque apparemment, pour ce que j'en ai lu et entendu que le caractère nationaliste de cette aimable réunion de mélomanes...
    • Rivière
      mars 12, 18:00 Reply
      Mais non, il ne rampe pas : il gambade ! Il est comme ça le Charlot, il fait le beau devant son maître pour quémander un susucre. Alors, Bartounet le prend en pitié et il envoie ses pitbulls hurler avec les loups comme ça quand les abominables francofaunes l'apprennent et rouspètent, Charlot le Carlin peut aboyer méchamment vers le caniche pourpre en mordant au passage le basset de télé Z... Et après, Charlot se sent fier, il a l'impression d'être un gros chien puissant et respecté... Enfin, jusqu'à ce qu'il pisse de trouille parce que les pitbulls sont revenus au bercail...
  4. Patje
    mars 12, 10:18 Reply
    Le loup est dans la bergerie et le berger ne sait plus quoi inventé pour se justifier: lamentable
  5. leoaurore9599
    mars 12, 11:22 Reply
    Que pense le père Michel de son grand gamin ; est - il encore aussi fier de la réussite de celui-ci
  6. Gilles - Bxl
    mars 12, 12:35 Reply
    Trop drôle ! http://www.rtbf.be/radio/podcast/player?id=1999636&channel=vivacite
  7. Pfff
    mars 12, 15:18 Reply
    " Fut-ce en insultant le président voisin !" Jambon ne laisse pas de foie de veau quand il va à l'Église. Il ne s'assied pas avant le Pape. Il n'est pas grossier. Il ne se vante pas en privé de n'avoir jamais ouvert un livre.(Quand on se rappelle ce que Sarkozy a pris - avec raison - pour la princesse de Clèves...)
    • Pfff
      mars 12, 18:43 Reply
      En parlant de voisin, Quatremer veut un cordon sanitaire contre le FN (qui lui répond "premier parti de France", j'ai déjà entendu cela quelque part). Il cite l'"exemple belge". Cela valait bien la peine de faire un cordon contre le VB, si c'était pour susciter la création de la NVa. Enfin, les situations ne sont pas les mêmes. Mais Valls et Le Pen sont partis pour une valse qui rappelle un peu trop Di Rupo-De Wever. Mon avis : sortez le couple qui se donne en spectacle de la cantine, et cela ira beaucoup mieux.
      • uit 't zuiltje
        mars 13, 14:43 Reply
        hilarant 4mer l'expert es belgicologie comme toujours c'était sur arte "28minutes", c'est encore moins clair maintenant pour les FR d'RF de capter que pour l'fn : le vb c'est le père lepen et l'n-va c'est la fifille...
        • Pfff
          mars 14, 12:00 Reply
          L'analogie fonctionne en plein. Je l'avais prédit il y a longtemps. Genre "on n'est pas responsable de ses parents" et bisous soviétiques père-fille, équivalent des chrysanthèmes "scouts" VB/NVa,
      • alex
        mars 13, 16:53 Reply
        Quatremer raconte beaucoup de conneries.
  8. HACHIVILLE
    mars 12, 20:24 Reply
    La réaction de Charles Michel confirme au moins une chose : son prédécesseur, Elio Di Rupo, fut un grand, un très grand premier ministre. Et puisque nous en sommes à chanter, je ne sais pas pourquoi, mais Charlot me fait penser au curé de Camaret...
    • Pfff
      mars 13, 13:10 Reply
      Ce n'est pas l'avis de la population.
  9. André Mernier
    mars 12, 21:46 Reply
    On n'ose pas penser que la dimension symbolique des faits (des ministres crachant publiquement sur l'Etat qu'ils sont censés incarner) puisse échapper à M. Michel.L'absolution qu'il donne aux ministres en question est tout simplement indigne de la fonction qu'il a acceptée en ne représentant pourtant qu'une petite portion des électeurs francophones. Cette faible légitimité devrait l'inciter à une plus grande prudence à l'égard de l'opinion et à une plus grande fermeté avec les principes qui ressortissent au respect de toutes les composantes d'une Belgique qui, n'en déplaise à certains, existe toujours.Qu'il soit poings et pieds liés par un contrat léonin avec la NVA et son lider maximo ne devrait pas l'empêcher d'assumer son rôle au lieu de continuer à se défausser en évoquant des attitudes de son prédécesseur qui n'ont strictement aucun rapport avec les faits ici incriminés. Comme dirait le latiniste anversois: "Errare humanum est... perseverare...
    • Tournaisien
      mars 13, 08:39 Reply
      "La NVA et son lider maximo" ... "Leader", cher monsieur Meunier, ... "Leader" ... quoiqu'en l'espèce, j'opterais plutôt ici pour une autre graphie : "Lieder" ... qu'en dites-vous ? Bart de Wever, le Lieder de la Flandre musicale. Faudra qu'on en parle à Richard ... Strauss bien sûr !
      • hilarion lefuneste
        mars 14, 10:16 Reply
        Tournaisien, "lider maximo" est tout à fait correct. C'est le surnom, en espagnol, de Fidel Castro. Et hop. Caramba, encore raté
        • Tournaisien
          mars 16, 12:12 Reply
          Caramba, en effet ! Faut dire que je n'ai jamais été un adepte de la théologie de la libération. Ma connaissance du caudillisme d'inspiration marxiste s'arrête au général Tapioca.
  10. Gilles - Bxl
    mars 12, 22:00 Reply
    Marcel, voici ma pensée brute de décoffrage, hallucinée que je suis par le cours des événements... ...Tandis que l'un « consulte » pour Duferco à raison de 60 000 euros par trimestre via un compte HSBC (...Joli Marcel, vraiment joli comme dirait Wally).... ...Un second larron défend pour la modique somme de 734,346 euros l'un de ses voisins et ami mafieux Russe ... (...Joli Marcel, vraiment joli comme dirait Wally).... Remarquez qu'aujourd'hui, ,,,,,,un troisième larron à Ganshoren....« aurait » copié Paul Bismuth en se sucrant sur le dos d'une riche petite vieille.... (...Joli Marcel, vraiment joli comme dirait Wally).... Mais ! ...Voilà t-y pas que dans la foulée .........Un quatrième larron ( et non des moindres ) défendrai maintenant ...L'indéfendable comportement des fans des scouts ( youkaïdi youkaïda) en short de la Vlaams-Nationaal Zangfeest vu que... »C'est une opinion mais pas un délit...Et que, oui, Di Rupo à bien chanté l'internationale qui est le genre humain de tous les peuples unis... Houlà ! Gros mot!!!Qwa ?!?...Une union des peuples ! Grosse faute !Grosse catastrophe !!! Nous ne pourrons plus séparer ni diviser pour régner .......(...Joli Marcel, vraiment joli comme dirait Wally).... Puis ce soir et par dessus le marché ................ Entendre comment Montay et De Brigode DE LA TV PUBLIQUE FRANCOPHONE..........viennent de se faire entuber et mettre au frigo pour plusieurs générations par « Heil Zygfried »... Vous ne vous imaginez même pas à quel point je pense que ces deux là méritent d'être licenciés un de ces 4 matins ....Par Zygfried ....évidement (...Joli Marcel, vraiment joli comme dirait Wally)....
  11. uit 't zuiltje
    mars 12, 22:27 Reply
    perso j'ai pas tout compris: edr ex-premier d'un gouvernement tout-sauf-l'n-va/vb soutient françois h en campagne_électorale.fr vs les nerviens de bart dans le gouvernement n-va-enz de l'Entité "fédéral belge" chantent en chœur des chants du patrimoine de l'humanité nazie de ce gouw pourquoi "Le premier ministre belge assimile François Hollande à des néofascistes" et non : le premier ministre belge (f.f.) n'assimile pas le chant des nerviens de bart dans son cher gouvernement (si bien mérité vu les méchants clubs osciaux, archaïqu'à kurt vue) à un soutien à leurs frères néofascistes en campagne... qu'oncqu'à donf la belgique est fatigante, qui s'assemble se ressemble, éon va finir par dire que chanter l'international en FR c'est kif qu'à chanter le nationalisme du bled NL... (dont le slimste poutineke d'anvers s'écoute le disqu'en boucle)
  12. vince01
    mars 13, 12:55 Reply
    Des Ministres qui fricottent en paix loin de la presse avec la maffia russe, avec des régimes totalitaires, avec des groupsucules néo-nazis dans un pays où les multinationales ne payent pas d'impôts dans un pays qui est au même niveau de corruption que la Russie. Tout est dit.
    • Rivière
      mars 16, 17:17 Reply
      Oui, c'est choquant... évidement... Bien sûr... Mais bon, que les disciples de Charlot vendent leur aide politique pour trafiquer les lois de notre pays afin que des gros malhonnêtes plein de fric ne soient pas lésés par notre justice rétrograde (que dis-je, rouge!) ce n'est jamais que le capitalisme décomplexé dont ils sont les chantres et les apôtres : ce sont juste des gars qui ont le courage d'aller au bout des convictions (malsaines et prédatrices, j'en conviens) de leur mouvement de pensée, d'être des précurseurs, les pères de la république bananière belge ! A côté de cela, un socialeux qui abuse de bien sociaux est beaucoup plus grave car, lui, il enfreint son habeas corpus ! Et puis, si, pour obtenir l'avènement d'un paradis débarrassé de toutes ces lois, toute cette éthique et de tous ces droits primitifs qui permettent à la population de conserver un bien être relatif mais entravent la course aux profits, Charlot doit ouvrir les portes de l'Enfer et lâcher des hordes de démons sur nous, IL NE SE GENERA PAS ! Et il nous dira que c'était la seule voie possible, que ce n'est pas un délit, que c'est notre faute, que c'est la faute des autres, que c'est Elio qui l'a forcé,...
      • Pfff
        mars 17, 14:28 Reply
        "A côté de cela, un socialeux qui abuse de bien sociaux est beaucoup plus grave car, lui, il enfreint son habeas corpus !" Mort de rire. Hier, on parle de la gestion des hôpitaux, du tourisme médical africain; turc, intra-européen qui déplume jusqu'à 30 % des budgets de certains services. Puis, on essaie de se faire une idée de la façon dont les hôpitaux de Charleroi sont gérés. Très rapidement, quelqu'un vient avec la question de bon sens : connaissant le mode de gestion, <b>complètement corrompu</b>, de Charleroi, et l'importance des budgets des hôpitaux, y a t-il une seule bonne raison de croire qu'il en est autrement pour la gestion des hôpitaux ? La réponse, unanime, est non.
  13. Moinsqueparfait'
    mars 13, 13:27 Reply
    Ce pays de merde sera maintenu coûte que coûte. L'ordre germanique doit régner sur l'Europe. Comme d'hab, les Rosbifs ont senti l'embrouille et seront les seuls à faire bande à part. Il n'y a qu'à voir comment ils se font rabrouer chaque fois qu'ils ouvrent leur bec. Alors à la fin, ils ne disent plus rien. Ils constatent juste de loin que rien n'a changé...
  14. alex
    mars 13, 16:51 Reply
    C'est la Flandre, ça. La Flandre est le seul pays d'europe a ne pas avoir fait l'examen de son passé collaborationiste.
    • Moinsqueparfait'
      mars 14, 03:17 Reply
      Les Pays-Bas ont fait très sommairement l'examen de leur "neutraliteit", l'Autriche ne l'a pas fait, quant à l'Allemagne, outre son propre examen rapidement expédié, elle n'a pas eu de problème moins de vingt ans après à se doter d'un chancelier ex-officier d'artillerie sur le front de l'Est dans l'armée nazie (H. Schmidt, habilement reconverti dans le "socialisme" par la suite, ce qui n'a dérangé personne dans la "grande famille européenne"...), en Italie le fait de se déclarer mussolinien reste une opinion somme toute assez courante, en Espagne allez voir les lois que les Franquistes se permettent de revoter même pas 30 ans après la mort du vrai Franco, ici la famille du bas de gamme de la noblesse allemande qu'on nous a collée comme perpétuateurs d'ancien régime continue de faire l'objet d'une idolâtrie faisant passer pour inciviques ceux qui rappellent les méfaits du sinistre Léopold III et le Franquisme de notre ancienne "souveraine catholique exemplaire"... Si on veut rire un grand coup aux éclats, on pense à la vaillante armée suisse qui protégea la neutralité rigoureuse de l'industrie horlogère. Ah ah ah... Et la France a toujours sa part de pétainistes germanolâtres (euh: "profondément européens", excusez-moi). Encore une fois, en plus de leurs nombreux défauts, les Brits ne renoncent pas... à être le "mauvais élève européen", et sont donc accablés et isolés en conséquence, comme d'habitude. Un monde merveilleux. Il faut que tout change pour que rien ne change, n'est-ce pas? Mais hélas, les choses ont changé: les USA ne tiennent plus que sur une jambe et les Chinois ne sont plus à la botte de nos grands amis japonais à qui tout fut pardonné assez rapidement aussi pour cause de bombe atomique et autres considérations qui ne m'échappent qu'à moitié (et n'ont d'ailleurs fait strictement aucun examen de conscience en aucune manière), sans compter que les Africains ont des dirigeants toujours aussi corrompus, certes, mais qui ont décidé de vendre les matières premières au lieu de les donner. Les équilibres ne plus vraiment les mêmes. Bien surendettés comme il le faut et toujours aussi unis dans le crétinisme, nous continuons notre petit carnaval, persuadés qu'à chaque fois le grand frère ricain et le bon sort nécessairement réservé à notre génie vont nous sauver la mise comme la fois d'avant. Si mes prévisions s'avèrent exactes, nous devrions nous ramasser une fameuse claque. Si elles sont fausses, tant mieux, on pourra toujours se dire "après nous les mouches". Dans toute cette histoire, les Flamands, les Wallons, les zwanzeurs de Brussel, etc. ne sont qu'un symptôme et ce xi-ème rebondissement de Hollande assimilé au néofascisme n'a finalement que l'importance d'une pantalonnade qui n'est pas la dernière.
      • Pfff
        mars 16, 21:13 Reply
        En fait, les petainistes d'aujourd'hui sont franchement germanophobe et vous aussi. Vive l'Allemagne et ses églises éteintes quand il faut.
        • moinsqueparfait'
          mars 17, 13:08 Reply
          S'il vous plait, vous pouvez répondre aux points que j'ai soulevés, en démontrant par exemple qu'ils sont faux? Merci. (l'Espagne franquiste, pas plus que l'Italie mussolinienne, n'a jamais été germanique et il est donc difficile d'être germanophobe en la pointant du doigt mais on en apprend tous les jours...) (il est vrai que leur fascination pour l'ordre germanique étaient quand même assez évidente, ce qui me rendrait éventuellement germanophobe par procuration... j'ai bien compris?). (soulever l'absence totale d'examen de conscience véritable chez les Japonais, c'est aussi une forme de germanophobie... La fréquentation du blog de Marcel est décidément très instructive...) Alors, svp, vous pouvez me répondre? H. Schmidt, il a servi ou il n'a pas servi comme officier sur le front de l'Est avant de devenir "socialiste", chancelier et "grand Européen"? C'est un exemple, hein, mon bon ami. Mais tant qu'on y est, vous pouvez juste démontrer votre capacité à répondre aux faits qui sont avancés plutôt qu'à vous en prendre à celui qui a osé les avancer en cherchant à le discréditer?
        • moinsqueparfait'
          mars 17, 13:24 Reply
          Ah oui, Un autre "grand Européen" eut, pendant la Guerre, des choix assez peu, comment dire..., assez peu tranchants et affirmés. Mais il sut se ressaisit et est aujourd'hui sanctifié et intouchable. Un homme exceptionnel et visionnaire. Il fit bâtir d'ailleurs une arche et une pyramide à l'esthétique particulièrement audacieuse pour l'époque. Autre chose que cet épouvantable général, très "mauvais Européen", qui eut des choix évidemment beaucoup plus "extrémistes" en décidant de partir de l'autre côté de la Manche au lieu de "partager le sort de son peuple" comme le grand Léopold III. C'est dingue le trouble que ça cause d'aller mettre son nez sur le parcours de ces "grands Européens". À peu près chaque fois que vous en prenez un (Schumann, par exemple), vous tombez sur des machins-choses un peu bizarres. C'est ça, la maladie "germanophobe".
        • Pfff
          mars 17, 14:18 Reply
          L'anti-gaullisme est une tradition du FN, franchement germanophobe. A part cela, la haine du boche se porte très, très bien chez les frouzes (mot appris en regardant un film frontalier avec Poelvoorde, vraiment pas crédible), gabaches(c'est du wallono-polono-hispanique) et hypocindres (franco-hispanique- j'attends toujours ma traduction) avec Mélanchon, etc. Mélanchon est un poutiniste, ce qui pour moi revient au même : un brute égale une brute, car, par la très grande grâce de Dieu, je ne suis pas de gauche.
        • Pfff
          mars 17, 14:51 Reply
          "L’Espagne franquiste, pas plus que l’Italie mussolinienne, n’a jamais été germanique et il est donc difficile d’être germanophobe en la pointant du doigt mais on en apprend tous les jours…" Je crois que Franco n'était ni fasciste, ni nazi. Dans le cadre, passablement violent -des deux côtés-, d'une guerre civile, il a assuré le retour à l'ordre, puis a arrangé une transition vers la démocratie. On ne peut vraiment pas comparer sa conduite avec celles de la multitude des tyrans communistes, fascistes et nazis. Mauriac a laissé tombé le soi-disant camp républicain, plein de gébistes, lorsque les exactions de ce camp furent mieux connues. Les habituels menteurs, les soi-disant idéalistes, qui ne sont en fait que des partisans d'assassins un peu plus rusés, ont maintenu le mensonge jusqu'à nous. Pour le Japon, c'est vrai. Pour avoir suivi des campagnes électorales japonaises, je crois que la démocratie, telle que nous la concevons, ne prendra jamais au Japon. Ils sont beaucoup trop zazen. L'idée de vérité, qui nous vient des grecs et des évangiles, est indissociable de la démocratie. C'est pour une raison semblable, en l’occurrence, la culture de la rumeur, de l'intoxication de l'opinion par le mensonge et le culte du complot (qui fait plutôt horreur en Europe), que la démocratie est incompatible avec la culture musulmane, selon moi.
        • Pfff
          mars 17, 15:00 Reply
          [Propos publiés à titre indicatif, ces élucubrations me semblent un rien signifier la supériorité de la civilisation occidentale.] Pour dire les choses plus clairement : le monde arabo-musulman, comme le monde russe, mais plus définitivement, est condamné au mensonge et à la barbarie
        • Pfff
          mars 17, 22:27 Reply
          [Note du censeur Sel : MERCI DE DONNER VOS SOURCES QUAND VOUS LANCEZ DE TELLES ACCUSATIONS, A MA CONNAISSANCE, LE PEMIER EST LE CORAN. Et encore, c'est pas sûr, voici un palmarès d'essais au Liban : http://www.books.fr/best-seller/les-meilleures-ventes-au-liban--une-societe-face-a-son-histoire/][COMMENTAIRE A LIRE AVEC DES PINCETTES, ELUCUBRATIONS, DONC] Les protocoles des sages de Sion sont numéro deux des ventes de livres dans les pays arabo-musulmans. Sachant que le premier est de qui vous savez, cela fait une cohérence culturelle. Paul Morand qui fut diplomate (et pétainiste, et antisémite, mais surtout sa femme si on y regarde de plus près - son meilleur ami était juif, mais il est resté anti-gaulliste jusque dans la tombe, et vice-versa) a très bien décrit le rôle de la rumeur dans la presse et la rue arabe, très différent de chez nous. Le roi marocain précédent disait de l'antisémitisme qu'il était l'aphrodisiaque des arabes. Un antisémite de mes connaissances* (si, si, Marcel, cela existe) me confiait innocemment qu'Al-Jezyra commençait tous ses journaux de Palestine. Cela aussi, cela donne une cohérence. Voilà pour les élucubrations. * même pas arabo-musulman, je tiens à le souligner
        • Moinsqueparfait'
          mars 17, 23:10 Reply
          Euh, ce que vous appelez "la haine du Boche" (très exagérément) n'existe pas que chez les "Frouzes"... Si vous croyez que l'Angleterre vit dans l'adoration de tout ce qui est "boche" (c'est le terme que vous employez), vous êtes sérieusement dans l'erreur. Il y a un fond franchement pas très "pro-boche" en Italie aussi que l'illustre Berlusconi savait réveiller de temps à autre. Ca commence à faire du monde... Les Allemands ont le droit d'être comme ils sont. De là à ce que tout le monde doive se sentir en faute pour ne pas être comme eux, c'est une autre affaire. Mais entre être incapable de la moindre critique envers l'Allemagne, être incapable de se détacher mentalement de cette fascination qui fait croire que tout ce qui vient de Germanie est d'office présumé réussi et sérieux et être germanophobe, il y a une sérieuse marge mais je ne pense pas que j'arriverai à vous convaincre. Le jugement est tombé: je suis germanophobe. Pour l'instant, je vois de la vraie germanophobie en Europe mais elle est plutôt chez les Grecs à qui l'Allemagne irréprochable n'a jamais remboursé sa dette et a l'indignité d'en appeler à des traités signés par une clique politique corrompue qu'elle accable elle-même aujourd'hui pour refuser le paiement. Qu'on ne me fasse pas non plus dire ce que je n'ai pas dit: si un Allemand nous dit "à quoi bon les rembourser, ils auront tout gaspillé dans 3 ans", vous savez quoi? Je pense qu'il aura parfaitement raison mais pour moi, ça ne change rien: l'Allemagne si vertueuse devrait rembourser cette dette et se montrer un peu plus digne sur le coup. Je ne commente pas vos avis sur le parcours de Franco. Cela vaut mieux. À vous lire, finalement, il ne devait pas être si mauvais bougre. Tant que nous y sommes, quand on voit les choses comme ça, on peut aussi dire que Pinochet a eu l'immense qualité de ne pas gazer des millions de juifs et que donc, le comparer à Hitler serait tout à fait déplacé, et que donc finalement, il n'y a vraiment pas lieu de faire un plat avec tout ça. Le pétainisme moderne en Français, c'est quand un Michel Sapin, personnage arrogant comme on en fait peu face à la "populace" (mais "de gauche", hein, attention!), à peine nommé, s'en va à Berlin expliquer ce qu'il compte faire (= prêter allégeance) avant de l'expliquer à ses propres concitoyens. Tellement arrogant, le gars, qu'il ne s'aperçoit même pas que les gens, même les plus "simples", le voient... et le prennent très mal. Les germanolâtres ont un problème actuellement: quelques penseurs "populistes" (quasi-synonyme de "germanohobes") osèrent dire il y a quelques années : la politique allemande va nous mener tous en déflation et ne permettra en aucun cas de nous désendetter. Et vous savez quoi? Eh bien, en effet, nous sommes en déflation et nous n'avons pas réussi à simplement amorcer une ébauche de désendettement... même les Allemands. Dingue, non? Encore un FAIT qui dérange... Je ne comprends pas très bien à quoi vous voulez en venir en parlant de complot. Une chose est sûre, je ne parle ni d'intox, ni de complot: je parle de choses réelles que nous avons sous le nez. Il faut accepter de les voir, quitte à se boucher le nez. Mais de quoi vous inquiétez-vous? L'Allemagne commande. Tout le monde le voit. Maintenant, s'il vous plaît, ne demandez pas aux gens de dire "oui, oui, super, ça marche"... alors que tout foire de A à Z. Vous n'êtes pas de gauche? Moi non plus. Mais ça veut dire quoi encore, à l'heure actuelle. Plus rien selon moi. D'ailleurs comme dirait l'autre, il reste un parti communiste très puissant en France: le FN. Et l'autre n'a pas tort du tout en disant ça...
        • Moinsqueparfait'
          mars 17, 23:26 Reply
          Ah oui, pour les Japonais. Mon propos n'est pas de parler de démocratie au Japon. Les Japonais vivent comme ils l'entendent au Japon. Mon propos est de relever qu'il fut une époque où ils souhaitaient aussi vivre comme ils l'entendaient mais bien au-delà du Japon et que c'est très probablement pour ça qu'on ne les aime que très modérément dans le reste de l'Asie, voire qu'on hait très profondément en Chine... Donc, je ne sais pas si ça les étonne de ne pas être forcément très appréciés dans la région mais si c'est le cas, à leur place, je penserais à ça juste pour voir...
      • willy
        mars 18, 10:09 Reply
        Manifestement vous êtes persuadé que dans l'Allemagne Nazie, le jeune H. Schmid,t tout comme les autres jeunes de son age, avait la possibilité de refuser la mobilisation et se déclarer objecteur de conscience.....Croyez vous vraiment qu'en Mai 45, il se trouvait en Allemagne un homme ou un adolescent sans uniforme sur le dos? Est ce plus grave pour vous d'avoir été envoyé sur le front de l'est que sur celui de l'ouest? pour votre information H. Schmidt a servi sur le front de l'est ET sur le front de l'ouest où il a été fait prisonnier par les Britanniques.
      • alex
        mars 23, 12:24 Reply
        blablabla... Cette illusion flamande qu'on est "comme les autres" et que de toutes façons "les autres sont pires". Et l'inévitable couplet sur Pétain. Et quand ça passe pas, comme je le lis plus bas, c'est que la collaboration n'est pas l'affaire de la flandre, mais de la "belgicanie". Et les toutous belgicains francophones d'aboyer leur contentement: leurs maîtres flamands ont raison, comme d'habitude! Leve Belgïe! La réalité, c'est que 60% des soldats belges tués en mai 40 étaient francophones. Que plus de la moitié des soldats d'unités flamandes étaient déjà rentrés dans leur pénates au 28 mai, indiquant qu'ils s'étaient rendus immédiatement, quand ils n'étaient pas passés avec armes et bagages à l'ennemi. Que dans la RAF comme dans la brigade Piron, fallait bien chercher pour trouver des flamands. Pas mal de grands bourgeois francophones des flandres, certes. Mais les autres, les "vrais flamands" préféraient la division Langemark. On peut retourner le problème dans tous les sens, on peut le nier (grande spécialité flamande), on peut le minimiser, voire la paille dans l'oeil du voisin, le fait est que la collaboration et la relation tordue à l'allemagne nazie est consubstantielle au nationalisme flamand. La Flandre se serait tellement grandie en reconnaissant ce passé, comme l'ont fait toutes les nations. Les flamands ressassent Pétain, mais aucun pays d'Europe n'a fait un examen de conscience aussi cruel et dur que la France sur son passé collaborationiste. La flandre est tout de même le seul pays au monde ou l'on nomme des rues du nom de ses collaborateurs. La Flandre est tout de même un des rares pays au monde dont des figures prééminentes du parti au pouvoir dans les années 70/80 soutenait en stoemelinx l'apartheid. Tout politicien qui oserait se vautrer dans la fange de ce passé collaborationiste serait carbonisé. Vous en faites des héros de votre cause.
    • MUC
      mars 17, 00:55 Reply
      En effet, L'Allemagne, La France, Les Pays Bas, ... ont tous eu leur lois d'amnestie ; sauf pas ici, en Belgique, ....
      • Marcel Sel
        mars 17, 11:39 Reply
        Faux MUC, la loi d'amnistie allemande de 1949 ne graciait que les peines de moins de 3 ans de prison. Les criminels de guerre et grands collaborateurs n'ont jamais été amnistiés, il y a d'ailleurs eu des procès contre des nazis par la suite. En Belgique, la loi de 1961 a eu le même effet. Seuls les "grands" collaborateurs et ceux qui n'ont pas voulu se conformer aux lois belges n'ont pas été "amnistiés". http://www.lalibre.be/actu/belgique/la-loi-vermeylen-a-deja-permis-a-pres-de-50-000-collaborateurs-de-retrouver-leurs-droits-51b8d391e4b0de6db9c15fd9. Ce que la loi d'amnistie du Vlaams Belang proposait, c'était qu'on rembourse les familles des anciens collabo, y compris celles des criminels de guerre. Autrement dit, c'était reconnaître que le régime nazi et ses amis en Belgique n'avait pas fauté. C'est une loi de néonazis, rien d'autre.
        • Pfff
          mars 17, 16:19 Reply
          En même temps, vu leurs grand-pères, croyez-vous réellement qu'ils vont dire la vérité, ou qu'ils soient de bonne foi ? Leur répondre, c'est déjà les cautionner, dans leur mensonge le plus intime.
        • MUC
          mars 17, 19:58 Reply
          Faux, Sel. Vous ne parlez pas de la France et leur amnistie, vous ne parlez pas de l'amnistie Allemande de 1954 ... Vous êtes très sélective ! bitte, Herr Sel !http://de.wikipedia.org/wiki/Straffreiheitsgesetz_1954 .
          • Marcel Sel
            mars 17, 20:18
            Oui, c'est assez semblable aux mesures de 1961. Sauf qu'on n'a pas utilisé le mot "amnistie". Mais c'est bien de cela qu'il s'agissait. Ce que le Vlaams Belang entend pas amnistie, c'est de dédommager les traîtres ou leurs familles, y compris les délateurs, chasseurs de Juifs, etc. pour les peines ou procès qu'ils ont subi. Je n'appelle pas ça une amnistie mais une amnésie, voire une restauration de la justice nazie.
        • MUC
          mars 18, 13:20 Reply
          Monsieur Sel, en Belgique, on n'a jamais eu un "grand debat" à propos de la collaboration, de la guerre. En France, Pays Bas, ...même l'Allemagne, on a eu ce genre de débats, dans les années 1948 -1955. Avec résultat ; un modus Vivendi, certains conclusions et des lois d'amnistie. En Belgique, tout à pû continuer à pourrir... et les mythes ont continué à exister. Autre exemple : en Afrique du Sud, le "Waarheidscommissie", magnifique! Et en effet, la Belgique reste le seul pays sans lois d'amnistie ... sans reconciliation, sans ouverture, ... dommage. Et maintenant, c'est beaucoup trop tard....
          • Marcel Sel
            mars 18, 22:07
            Ça, c'est parce qu'en Flandre, on a très vite parlé de répression. On ne discute pas d'amnistie avec des gens qui ne regrettent pas leur trahison. Par ailleurs, la loi de 1961 à réglé tout les cas de gens qui acceptaient de reconnaitre que leur action avait été négative. Les autres…
        • MUC
          mars 18, 23:59 Reply
          U snapt het gewoonweg niet. In ieder beschaafd land werd er 5 à 10 jaar na de oorlog door de regering een debat geopend, de zaken besproken, evaluaties gemaakt, de kans aan iedereen gegeven zijn zeg te doen, en de zaak "afgesloten" met straffen, conclusies en een amnestiewet. In sommige landen zelfs twee wetten. In België is er NOOIT een debat geweest, heeft de nationale regering NOOIT de zaak bekeken, besproken, iedereen aan het woord gelaten waardoor de zaak is blijven rotten, tot iedereen (binnenkort) overleden is en het verleden "onverwerkt" is. Buiten wat gerommel in de marge. Jammer. En wat de Duitsers betreft, zoals altijd : Gründligkeit : http://de.wikipedia.org/wiki/Vergangenheitsbew%C3%A4ltigung
      • willy
        mars 18, 10:28 Reply
        Il faut être vachement culotté ou de mauvaise foi et/ou inculte pour oser dire qu'il n y a pas eu amnestie pour les collabos en Belgique.... Voor uw informatie: "......de Wet Vermeylen betreffende de epuratie inzake burgertrouw (teruggevonden op ejustice). De Wet Vermeylen deelde de burgerbevolking getroffen door epuratiemaatregelen op in 8 groepen - ingedeeld per strafmaat - met telkens de bijhorende mogelijkheden tot het herbekomen van Burgerlijke en/of Politieke Rechten. Wie op de epuratielijst stond (dus niet veroordeeld) of minder dan 3 jaar strafmaat kreeg kreeg automatisch een eerherstel in zijn/haar burgerlijke & politieke rechten. Wie 3 tot 10 jaar strafmaat opliep kon een verzoekschrift tot eerherstel indienen bij de minister van Justitie en moest een eed afleggen van gehoorzaamheid a/d Wetten v/h Belgische volk. Diegene met nog zwaardere strafmaten moesten de rechtbanken aanspreken en konden slechts in beperkte mate eerherstel bekomen...." "..... 20.652 personen inschreven op de lijsten van de Krijgsauditeur die niet werden veroordeeld werden automatisch en volledig hersteld in alle rechten. - 23.114 personen veroordeeld tot minder dan 3 jaar werden eveneens automatisch hersteld in alle rechten. Daar bovenop moeten nog eens diegene met strafvermindering/genadeverzoeken komen. (In totaal waren er 20.000 genadebesluiten). - 8 148 personen veroordeeld tussen 5 à 10 jaar straf waren in de mogelijkheid om tot tot volledig herstel van burgerrechten te komen. - 9 844 personen eveneens veroordeeld tussen 5 à 10 jaar kwamen in aanmerking voor louter een herstel van hun burgerrechter (niet in politieke rechten.). [totaal 61.758]...." Bron: In Flanders Fields......
        • MUC
          mars 23, 14:15 Reply
          Ik stel voor dat u a) zich de basiskennis meester maakt betreffende de betekenis van het woord "amnestie" b) antwoordt op de vraag waarom er geen Amnestiedebat gekomen is in België, in tegenstelling tot andere, allicht beschaafdere landen (Frankrijk, Nederland, ... zelfs Duitsland) c) zich eens de vraag stelt waarom in de "Wet vermeylen" het woord Amnestie ontbreekt. juist, omdat het geen amnestiewet was, moeilijk, inderdaad !
    • uit 't zuiltje
      mars 17, 20:05 Reply
      @lex "C’est la Flandre, ça. La Flandre est le seul pays d’europe a ne pas avoir fait l’examen de son passé collaborationiste." pour vous: "flandre" = "pays"... "d’europe" en plus !.... et avec "passé" s'il vous plaît ! alex le grand propagandiste flamingant ! "son passé collaborationiste" appartient à la belgicanie toute entière... s'il y problème c'est parcequ'il y a différentiel chez nous, faut dire que le racisme germain/latin ne facilite rien... vichy en RF ou les commissaires généraux chez nous c'est pas tellement mieux avalé que le nazisme en autriche... hahaha je me rappelle soudain le père michel à l'hayder des der
  15. Gilles - Bxl
    mars 13, 21:07 Reply
    ...Juste pour signaler cet article du vif : http://www.levif.be/actualite/belgique/charles-michel-est-il-atteint-du-syndrome-de-stockholm/article-opinion-371565.html
  16. boissoudy
    mars 13, 22:33 Reply
    Rudolf Hess était invité, mais on ne sait pas pourquoi il n'est pas venu
  17. Salade
    mars 14, 19:15 Reply
    c'est très amusant ceci (oui, vous êtes bien dans le jounal le soir!! et pas la libre): http://jn.lesoir.be/?_ga=1.152235888.810378442.1416150932#/article/222105 après ceci: http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/barometre-le-ps-degringole-la-n-va-en-declin-5502d8553570c8b95295dcb0 il s'agit en fait de commencer une campagne pour contrer le ptb maintenant à 8.3% en wallonie (hausse de 2.8%) alors que le ps chute de 3.3%... (oui je squatte votre blog, marcel, vous êtes ma seule liberté si vous ne me censurez pas, puis j'adore la réactrice en chef du soir qui est à la botte)
  18. bananasplit
    mars 15, 15:32 Reply
    [NOTE DE L'INFORMATEUR SEL : La vidéo ci-dessous est à prendre au second degré, c'est un extrait d'une émission satirique, les chants qu'on entend sont basés sur ceux qui sont chantés dans certains cercles étudiants ou d'extrême droite présents lors de l'événement, mais ils n'ont pas été chantés pendant la fête du chant flamand]. Il y a pire que cela. Pendant la petite fête en question, le public a entonné un chant anti-Wallon très agressif, avec les habituels poncifs du genre, où Mme Onckelinkx est traitée de 'luie waalse hoer" (pute wallonne paresseuse). La vidéo a été publiée par le Standaard le 12/3. Imaginez le tollé général si au cours d'un meeting PS, Di Rupo et co entonnaient un chant traitant Bart de noms d'oiseaux! Je trouve les médias francophones beaucoup trop complaisants avec la droite flamande. Il est temps de réagir! https://www.youtube.com/watch?v=mKtvS5_Ff2M
    • bananasplit
      mars 15, 17:45 Reply
      OK, vous pouvez donc effacer la vidéo et mon post aussi tant que vous y êtes. Ce qui n'empêche que je trouve les médias francophones malgré tout très prudents quand il s'agit de parler des ministres NVA.
      • uit 't zuiltje
        mars 16, 01:35 Reply
        c'est très intéressant de savoir ce que le ds relaie dans la blogosphère, ça veut juste ridiculiser les participants de la zangfeest en dédramatisant le naziwijze flamingant, c'est là les tarés de leur nationalisme, un peu comme leur gilles ou leurs blancs moussis
    • Salade
      mars 15, 21:07 Reply
      vous avez raison, les médias francophones sont LAMENTABLES On ne peut évidemment plus dire que les journalistes sont une élite.
      • Salade
        mars 15, 21:20 Reply
        exemple rtbf TV dimanche soir: sondage sentiment des citoyens face au gouvernement Michel: 20% favorable 18% très défavorable pas de classe très favorable présentée pas de classe défavorable présentée bravo les quintiles statistiques équivalents! Bref : n'importe quoi, comme d'habitude Marre qu'on prenne les citoyens pour des cons. Jamais de graphiques!!!!!!!!!
        • thomas
          mars 16, 00:36 Reply
          Sans doute parce qu'une majorité est favorable, ils n'ont pas voulu le dire.
    • wallimero
      mars 15, 22:58 Reply
      @ le Grand Informateur Ah oui, les chants qu’on entend sont basés sur ceux qui sont chantés dans certains cercles étudiants ou d’extrême droite présents lors de l’événement? et c'est toi qui l'a entendu en tenant l'oreille contre le mur je parie C'est cela, lors des réunions douteuses des certains cercles c'est Sinterklaas kapoentje qu'on chante, ou 'k zag twee beren broodjes smeren... à mourir de rire c'est une émission satirique et les chants sont basés sur la créativité des producteurs en adaptant des chants d'enfants qu'eux et toute la Flandre connaissent, ce qu aide mais bon, le Grand Informateur autoproclamé sermonne son public avec sa connaissance basée sur rien du tout, sauf la manipulation de vouloir confirmer un public déjà conquis... joli Marcel, vraiment joli VV
      • thomas
        mars 16, 00:33 Reply
        Exact. Difficile de dire qui s'est ridiculisé le plus, Banana split ou Marcel.
      • uit't zuiltje
        mars 16, 13:03 Reply
        quand on voit sur la foto que Marcel a joint au poste ça fait effectivement un peu riquiqui et roudoudou à nuremberg, avec appétissante croix burgonde au lieu de l'apaisante svastika... on voit presque l'édifiante joie donnant le la aux voix de la langue commune et déliée vers "la" voie... on sent presque l'odeur des gorges déployées... c'est beau comme la fête de st-nicolas au ministère pour les enfants du personnel... avec le boss en zwarte piet blanc suis ému VV suis ému
  19. wallimero
    mars 15, 23:47 Reply
    @ Marcel, oui on sait, s'il ne tenait à toi, on fermerait toute université flamande néerlandophone car c'est une création de la collaboration avec l'allemand... ah, tiens, c'est justement dans cette circonstance que Borms a connu la reconnaissance de la francophonie belge pour ses efforts de promouvoir l'éducation néerlandophone... donc, oh grand scandale! on prend un serment créé en 1831 - période antidémocratique et oppression totale du peuple flamand - pour dire qu'un ministre fédéral flamand ne peut assister à la fête du chant flamand - organisation légale et licite - parce qu'être dignitaire fédéral veut dire qu'on obéit aux ordres de la francophonie wallo-bruxoise. Le mouvement flamand n'a rien reçu de la Belgique. Rien du tout. Tout avancement flamand est le résultat d'une lutte, comme Leuven, ou a simplement été acheté à coups de territoire, de facilités et beaucoup de fric. et tiens, si je ne me trompe, à une certaine époque, certains ministres n'ont pas vraiment respecté leur serment en se cassant à Londres... oh oui, il y avait des collaborateurs parmi ceux de la premiere heure, mais y'en a bien qui sont parti combattre Franco, ooh! Walli compare Stalin à Franco! méchant Walli! 'faut demander aux Polonais, Ukrainiens et autres si ça valait la peine de combattre Staline, sauf que bien-sûr choisir la Waffen SS pour le faire est (avec ce que l'on sait maintenant) injustifiable. Est-ce que l'Etat belge - jusqu'à maintenant - à jamais fait un 10ième de l'excusisme de ce qu'on fait maintenant pour les candidats massacreurs qui veulent partir pour la Syrie? Ah c'est un problème belge! ah! c'est notre société qui les a crées! ah ont ne les a pas offert assez de chances! ah non, on ne peut pas enlever les allocations de leur femmes et enfants! ah non on ne peut peut pas leur enlever la nationalité! rein, que de l'hyporcrisie de la bonne vielle Belgique francophone de gauche August Borms est une création de la Belgique francophone, tout comme le VNZ est une création 100% Belgique francophone, sois-en fier Marcel, c'est ton oeuvre que tu contemples! Tant qu'il y aura des gens comme toi, le VNZ a toute ça raison d'être! joli Marcel, vraiment joli VV
    • uit't zuiltje
      mars 17, 13:38 Reply
      ah bon si c'est les allemands qui ont dû créer vos universités pour que vous puissiez apprendre vos chants flamands...
    • Pfff
      mars 17, 16:16 Reply
      "Le mouvement flamand n’a rien reçu de la Belgique. Rien du tout." Et Léopold II, qui a financé le "Félin des Flandres" d'Henri la Conscience ? De ses petits deniers ? Qu'il avait piqué à Uit', par ailleurs. "Tout avancement flamand est le résultat d’une lutte, comme Leuven" Une lutte à dix contre un. On connaît l'héroïsme flamand, et on le méprise.
      • Pfff
        mars 17, 16:53 Reply
        D'ailleurs, il est symptomatique que la Flandre accède à son indépendance alors que toutes les vertus viriles n'ont plus cours en Europe.
    • willy
      mars 18, 10:41 Reply
      De “Franstalige elite” ( uw francophonie wallo-bruxoise" ) van nu is niet dezelfde als de “Franstalige elite” van toen. Dat waren voor een groot gedeelte zelf Vlamingen (die zowel in Bruxsel, Gent, Antwerpen, Brugge, zijn oorsprong vond) vaak al verfranst van voor er van België sprake was. Hun “misdaden” situeren zich volledig in een klassenstrijd die ook elders verscherpt werd door de industriële revolutie. Het volstaat Zola te lezen om te begrijpen wat ik bedoel, en de Waalse arbeidersklasse verging het niet beter dan de Vlaamse. En zoals August Vermeylen schreef rond 1900, het maakt weinig uit of men in het Frans of in 't Vlaams beheerst, bestolen en eventueel zo wat afgepoft wordt. Die toenmalige “Franstalige bourgeoisie” overheerste de Vlaamse bevolking evenveel als de Brusselse en Waalse bevolking en heeft de Waalse taal en cultuur volledig uitgeroeid ....
  20. Debière Pascal
    mars 16, 14:58 Reply
    Juste pour ce pays que de nombreux oublient. A la Belgique Hélas, depuis les jours des suprêmes combats, Tes compagnes sont la frayeur et l’infortune ; Tu n’as plus pour pays que des lambeaux de dunes Et des plaines en feu sur l’horizon, là-bas. Anvers et Gand et Liége et Bruxelles et Bruges Te furent arrachés et gémissent au loin Sans que tes yeux encor vaillants soient leurs témoins Ni que tes bras armés encor soient leur refuge. Tu es celle en grand deuil qui vis avec la mer Pour en apprendre à résister sous les tempêtes Et tu songes et tu pleures, mais tu t’entêtes Dans la terreur et dans l’orgueil de tes revers. Tu te sens grande immensément, quoique vaincue, Tu fus loyale et claire et ferme, comme au temps Où l’honneur sous les cieux s’affirmait éclatant Où la gloire valait vraiment d’être vécue. Ton pauvre coin de sol où demeure debout, Face à l’orage, un roi avec sa foi armée, Tu le peuples encor de canons et d’armées, Pour le tenir tragiquement jusques au bout. Tu te hausses si haut que tu es solitaire Dans la gloire, dans la beauté, dans la douleur Et que chacun t’exalte et t’admire en son coeur, Comme un peuple jamais ne le fut sur la terre. Qu’importe à cet amour l’angoisse de ton sort Et qu’Ypres soit désert, et Dixmude, ruine, Et qu’aussi vide et creux qu’une sombre poitrine, S’élève au fond du soir l’immense beffroi mort. A l’heure où cette cendre est encor la Patrie Nous l’aimons à genoux avec un tel élan Que de chacun des murs saccagés et branlants, Nous baiserions la pierre éclatée et meurtrie. Et si demain l’homme allemand sournois et fou Achevait de te mordre en son étreinte blême, Douce Belgique aimée, espère et crois quand même : Ton pays mis à mort est immortel, en nous. Emile Verhaeren, Les ailes rouges de la guerre NA!
    • Pfff
      mars 17, 15:30 Reply
      Verhaeren, à ses temps libres, il n'était pas flamingant, dans le goût sentimental qui nous à tant coûté, en droits sociaux wallons ? Et pouf.
    • Pfff
      mars 17, 15:47 Reply
      "Anvers et Gand et Liége et Bruxelles et Bruges""Ypres soit désert, et Dixmude," Les états flamands et liégeois réunis. Pas une ville qui serait à la fois wallonne et belge d'origine ... Pirenne : l'histoire de Flandre en français, ce qui a le don de réjouir tout le monde.(ironie) :)
    • Pfff
      mars 17, 15:59 Reply
      "Face à l’orage, un roi avec sa foi armée," Le Roi-Chevalier et son cheval ne veillent plus sur le confluent de la Meuse et la Sambre, depuis la semaine passée. "Ils" ont aussi chassé les pauvres de l'hospice d'Harscamp, pour y reloger des fonctionnaires très méritants (et non des fonction-wères, comme le disent une frange malhonnête de wallons sceptiques et peu socialistes). Les pauvres iront dans un endroit moche, et excentré, pour finir leur vie, en toute logique et rationalité, comme ils ont vécu, et ce, loin des splendeurs chatoyantes et trompeuses de la charité chrétienne, qui sont des folies budgétaires.
  21. serge
    mars 16, 18:18 Reply
    Mais enfin Marcel, Charles n'a jamais comparé Hollande aux fascistes. Il a donné un autre exemple, assez pertinent à mon sens, d'un "officiel" belge, premier ministre en l'occurence, assistant à une manifestation en son nom personnel, pas au nom de son gouvernement. Je vous trouve de mauvaise foi dans le choix de votre titre. On peut trouver cette excuse présentée par Charles Michel assez faible, parler de syndrome de Stockholm ou d'asservissement à la NVA. Mais on ne peut décemment pas titrer comme vous le fîtes. Ces effets de manche décrédibilisent votre excellent travail journalistique, je trouve.
    • Marcel Sel
      mars 17, 11:42 Reply
      Trouver qu'aller à un meeting de François Hollande est similaire à aller à un meeting où toute l'extrême droite flamande se promène, c'est créer une égalité de "gravité" entre PS et extrême droite. Je rappelle aussi que Didier Reynders, vice-premier ministre, a aussi soutenu la campagne Sarkozy à l'époque… Le MR est d'abord mal placé pour donner des leçons, et ferait bien ensuite de ne comparer que ce qui est comparable. Genre, la N-VA soutenant le référendum écossais du SNP, là, oui, on peut comparer.
      • Pfff
        mars 17, 15:40 Reply
        "une égalité de « gravité » entre PS et extrême droite" Je suis désolé, mais il me semble que Hollande, et son premier ministre, ont eu une conduite beaucoup plus attentatoire aux libertés civiles, dont la liberté de culte et d'opinion de la minorité catholique, que la NVa, qui, depuis qu'elle est au gouvernement, nuit infiniment moins aux intérêts économiques, politiques et sociaux de la minorité francophone que quand elle était servie par procuration par Di Rupo. Quand j'entends le premier ministre Valls proposer de créer des colonies de peuplements et de mener une politique de peuplement avec les supplétifs des banlieues, je me dis : 1. qu'il est bien raccord avec la théorie du grand remplacement d'une partie de la droite et de l'extrême-droite 2. que, si on peut juger de la nocivité d'une politique par le degré de violence qu'elle prétend imposer à la société, par la force publique, je déclare Le Pen et Valls ex aecquo, dans leur connerie délirante
      • serge
        mars 18, 15:08 Reply
        Encore une fois, Michel n'a pas affirmé que c'était similaire (ce qui serait en effet ridicule). Il a seulement expliqué que certains actes portés par des membres d'un gouvrenement ne le sont pas au nom de ce gouvernement. Il déduisait donc qu'il n'y avait pas d'irrespect envers ce gouvernement. Il n'a donc pas trouvé entre ces deux actes d'autre similarité que cette non représentativité. Ceci dit je pense que ce sera dur pour vous de l'admettre après avoir écrit cette longue charge...
        • Marcel Sel
          mars 18, 22:10 Reply
          Ce n'est pas mon point de vue. Par ailleurs, à l'époque, Charles Michel s'était etranglé. Et maintenant, quand ce sont des NVA, c'est normal?
  22. Capucine
    mars 17, 09:36 Reply
    ils amènent leur idéologie poisseuse même en vacances,on s est retrouvé dans un bus belge pour une petite excursion en Crète,lors du repas ,ils ont isolés les quelques francophones présents et ils ont chantés des chants nazillons durant le trajet du retour . On s est plaint auprès de l accompagnatrice hollandaise,elle m a répondue que c était de La LIBERTE D EXPRESSION.
    • Pfff
      mars 17, 16:08 Reply
      [NOTE DU CENSEUR SEL : Commentaire suspect en fin de phrase. Pourquoi cela ferait-il ton sur ton, Pfff ?] Passez muscade. Il faut leur expliquer que cela dépend un peu de qui chante des chants nazillons, pour que cela soit drôle, et que quand ce sont des flamands, cela fait ton sur ton.
      • Pfff
        mars 17, 22:33 Reply
        S'ils ont voulu imiter De Funès, c'est bien raté, du point de vue de Capucine, ce me semble.
    • uit 't zuiltje
      mars 17, 20:25 Reply
      si la crête est restée grecque c'est qu'ils ont pas gagné la guerre... :) (euh "restée" grecque;.. j'espère pas déclencher de re-Tourn' de scie en cis-thorique)
    • willy
      mars 18, 10:47 Reply
      Is uw kennis van het Nederlands voldoende om te bepalen dat ze "chants nazillons" zongen?
    • Schoonaarde
      mars 18, 14:38 Reply
      J'aimerais bien savoir ce qu'ils ont chanté, ces gens. Perso, je ne connais aucune chanson flamande "nazillon". Vous avez peut-être entendu: "op de purperen hei", het loze vissertje", ik heb de zon zien zakken" qui sont des chansons que tout le monde connaît mais qui n'ont absolument rien à voir avec le nazisme ou toute autre idéologie.
  23. uit 't zuiltje
    mars 18, 00:06 Reply
    j'entends même la caissière au carrefour dire qu'ils ont oublié 47000 pension à la caisse des pensions, j'espère que le ministre adhoc est n-va... ah c'est armand kubla ouf j'ai eu peur que ce soit l'aurette ou la jowelle
  24. Pfff
    mars 19, 11:09 Reply
    Cornichonerie maximum dans l'éditorial du Soir "Plus de vingt tués dont une grande majorité de touristes." Pour ce que j'en sais, les victimes sont des touristes "white, blancos". Les autres "tués" sont leurs assassins. Légère confusionite aiguë, serait-on tenté de diagnostiquer.
    • Pfff
      mars 19, 11:12 Reply
      "Et, de source tunisienne officielle, on savait que 500 djihadistes tunisiens seraient rentrés du Proche-Orient." Il n'y avait probablement pas autant de bolchéviques à Moscou, en 1917. Pour ce que j'en dis.
    • Pfff
      mars 19, 11:49 Reply
      AH ben non : un policier et un chauffeur tunisien. Peut-on utiliser le gros mot : victimes collatérales ?
  25. Mélanippe
    septembre 13, 11:07 Reply
    Il y a autant de fascistes à gauche qu'à droite. Les intégriste sont partout. Des LGBT à la Manif pour tous. Mais alors Mélanippe, comment s'y reconnaître? Les fascistes se méfient comme de la peste des psychanalyse. Lisez Christian NOTS. Ni gauche, ni droite, ni extrême-gauche ni extrême-droite.
  26. Mélanippe
    septembre 13, 12:01 Reply
    Vous allez me répondre. Oui, mais les psychanalystes excluent les pervers, les homosexuels. Nettement moins en démocratie que sous le nazisme et Daesh.

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.