Herman fait amende honorable et la Ligue belge contre l’Antisémitisme tacle JoodsActueel.

Capture d’écran 2014-02-11 à 12.00.57.pngDrôle de fin d’histoire. Suite à l’article de Jean Quatremer qui révélait que le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, avait publié sur son blog personnel un poème du nazi flamand Cyriel Verschaeve («le pape du nazisme flamand»), et malgré les explications de notre bien-aimé président sur le site de JoodsActueel, la LBCA (Ligue Belge contre l’Antisémitisme) annonce que monsieur Van Rompuy a retiré «de son site personnel le poème de Cyriel Verschaeve, mettant ainsi un terme à la polémique que cette affaire a récemment suscitée.» Un geste qui montre que les arguments de Quatremer (qui sont aussi les miens — non, ce n’est pas systématique) n’avaient rien de «ridicules» ou «d’antiflamands» comme j’ai pu le lire ici et là.

C’est aussi un désaveu de l’attitude de JoodsActueel qui, non seulement, n’y voyait rien à redire, mais agrémentait de plus sa piteuse démonstration d’une attaque en règle contre le journaliste français, se demandant même s’il n’était pas un «vlaminghater», un «haïsseur de Flamands». Et peut-être la démonstration que, non, le débat n’était pas insensé et que, oui, la presse belge aurait pu être un tantinet plus réactive (De Standaard et la RTBF ayant pour leur part couvert l’affaire)…

Une chose est désormais démontrée, Herman a ses petites exigences. Quatremer n’a pas été bashé par le chrétien-démocrate flamand parce que sa demande était ridicule, mais bien parce qu’ils n’a pas toujours mis les formes requises par notre Haïku-man et qu’il a par le passé, oh horreur, osé qualifier Sa Sérénissime Splendeur de «flamingant à visage humain». Un rappel : quand on atteint ce niveau de pouvoir, et qu’on incarne de facto les valeurs européennes, le respect des journalistes — ce qui inclut les plus critiques — est la moindre des choses. On peut débattre avec eux, leur renvoyer des arguments sévères, mais les boycotter a beau être à la mode (Barroso fait pareil), ce n’est pas une attitude acceptable.

Si Jean Quatremer, journaliste international dûment accrédité, ne peut espérer une réponse autre qu’insultante de la part de notre président sublimissime (dans JoodsActueel), les mêmes arguments font donc mouche lorsqu’ils viennent de la LBCA (encore heureux, dirais-je). Celle-ci «remercie Herman Van Rompuy pour l’écoute attentive dont il a fait preuve au cours des échanges mutuels de ces derniers jours, ainsi que pour la suite favorable qu’il a réservée à la demande exprimée par la LBCA de bien vouloir retirer de son site le poème ‘La mouette’ de Cyriel Verschaeve.» Apparemment, ça n’a pas été du premier coup… Herman aurait-il résisté ?

La toute nouvelle Ligue rappelle utilement le contexte précis dans des termes soigneusement pesés (ce n’est pas son rôle d’entrer en polémique) : «Bien que ce poème, rédigé en 1909, ne contienne aucune référence antisémite et qu’il se trouvait sur le site de Herman Van Rompuy pour des raisons d’ordre personnel n’ayant aucun rapport avec les convictions politiques de l’auteur, la LBCA rappelle qu’il est l’oeuvre de l’écrivain Cyriel Verschaeve qui, dès 1940, a collaboré activement avec l’occupant nazi et a été condamné à mort par contumace par les tribunaux belges après la Seconde Guerre mondiale.» Et de saluer «l’engagement sincère et résolu d’Herman Van Rompuy dans la lutte contre l’antisémitisme».

La LBCA ne peut évidemment pas se permettre de critiquer un président européen qui aura fini par prendre la voie de la raison. Reste qu’on trouvera étrange qu’elle semble dire qu’un personnage public peut publier des choses «pour des raisons personnelles». Ça n’existe pas. Tout ce que je publie peut m’être reproché et je ne suis mandataire de rien. C’est d’autant plus vrai pour Herman Van Rompuy, même si le poème est beau et intéressant. Il y a des faits qui dépassent de très loin ces considérations esthétiques ou familiales.

Le retrait du texte (une sorte de reconnaissance d’erreur passée) et les efforts de la LBCA suggèrent aussi que JoodsActueel se serait furieusement trompé de combat, se posant en défenseur d’une cause flamingante (la soi-disant «attitude antiflamande » de Jean Quatremer, une accusation aussi ridicule que ne le sont ceux qui accusent, par exemple, Charles Enderlin d’antisémitisme) et défendant la «normalité» de la présence d’un poème d’un nazi condamné à mort — à juste titre — sur le blog d’un monsieur qui représente cinq cents et quelques millions d’Européens. Espérons que ce geste en amènera d’autres, comme la mise au placard des autres «héros» sulführeux que le nationalisme flamand impose aux Flamands sous prétexte d’un traitement injuste que leur aurait fait la Belgique. Borms, De Clerck, Tollenaere and Co. On peut militer pour une indépendance flamande — combat parfaitement honorable — sans brandir ces misérables. Je dirais même, et plusieurs flamingants ne me donneront pas tort, qu’un tel nettoyage serait tout bénéfice pour leur cause. Mais j’arrête là, certains wallingants, trop d’empathie pour l’émancipation flamande ne va pas plaire à tout le monde. Je risque que certains wallingants m’accusent d’être… anti-wallon ! Eh oui, c’est ça, la Belgique. On est toujours le méchant de quelqu’un…

 

 

Previous JoodsActueel défend Van Rompuy, et un poète nazi, pour basher Quatremer.
Next Destexhe : «J’ai même un ami nørvégien ! »

You might also like

0 Comments

  1. Devinez
    octobre 04, 01:14 Reply
    Petites questions: devra-t-on bientôt cesser d'enseigner Heidegger aux étudiants en philosophie? Faut-il retirer de la vente tous les Tintin sous prétexte qu'Hergé fut l'ami de Léon Degrelle? Ne devrait-on pas faire condamner Henry Kissinger car, avec son accord, Klaus Barbie et Paul Aussaresses ont enseigné la torture à la School of the Americas? Je n'ai certainement pas plus de sympathie que vous pour Van Rompuy, mais tout cela confine au grotesque...
    • uit 't zuiltje
      octobre 05, 21:33 Reply
      sur "heil de guerre" : finkie mon sioniste de protection assez fécond http://www.franceculture.fr/emission-repliques-l%E2%80%99antisemitisme-dans-la-pensee-de-heidegger-2014-10-04

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.