Flibustier : Ecolo se donne les moyens de faire des blagues plus pourries que Francken.

D’abord, j’ai cru à une vanne. Vincent Flibustier, l’animateur de NordPresse (le SudPresse de la parodie, et encore, dans SudPresse, il n’y a pas que du mauvais goût) sur la liste Ecolo à Bruxelles-ville, même 19e, ça ne pouvait être qu’un gag. Comment ce parti, autrefois le modèle de l’éthique en politique, pourrait-il imaginer mélanger humour de très bas étage (mais à succès) et une nouvelle façon de faire la politique ? Comment pourrait-il même envisager d’engager un « comique » qui a ironisé sur l’attentat de Manchester, après un concert d’Ariana Grande qui a tué 22 êtres de huit ans et plus, et en a blessé 250 autres, majoritairement des enfants et des adolescents ? 

Ben oui, quand même ! Parce qu’il y a un an à peine, Nordpresse a attribué les 22 morts de Manchester à l’explosion de la star Nicky Minaj, pour faire une grosse joke, quelques heures seulement après l’attentat terroriste. Une plaisanterie disparue depuis du site (le courage de ses opinions, toussa). 

Sang pour sang gag
Mieux. Tout en profitant donc commercialement du meurtre d’enfants (via la pub massive sur son site), espérant un maximum de buzz, Flibustier (ou un-e collègue) a cogné comme une brute sur l’équipe d’Ariana Grande, qui avait annoncé — ah mon dieu, quelle horreur pour ce moraliste — qu’elle était choquée, mais indemne. Sans même se rendre compte que pour le public épouvanté de cette jeune chanteuse, cette information fait un peu de bien. Mais ces mômes sont probablement trop cons aux yeux de Nordpresse pour qu’on se soucie de ce genre de détail. 

Le même Flibustier porte pourtant plainte au Conseil de Déontologie journalistique parce que SudPresse a publié une info sur le décès d’un ado de 13 ans dans une école. Le CDJ l’envoie paître (eh oui, publier des infos, c’est le job des journalistes). Et depuis, sans vergogne, Flibustier accuse le CDJ de servir les journalistes, et pas le public. Le même, encore, incite ses lecteurs à porter massivement plainte contre ce journal, et puis brandit la liberté d’expression quand on le prend lui-même à défaut. Sa devise pourrait être « Empêchez autrui de faire ce que je fais ! » En moins pire.

Le buzz, l’argent du buzz et le linceul de la victime
Car on peut difficilement faire pire que Flibustier dans son domaine. Comme rire une seule fois de 250 victimes ne lui suffisait pas, il en a rajouté des louches et des très louches. En se bidonnant sur le dos des parents des gosses assassinés, dans un second article titré « Les familles des victimes devront accueillir un migrant », où il attribue à Teresa May l’idée que cela « [compenserait] le manque d’un proche disparu » (sachant que ces proches sont souvent des mômes) et que « si les familles savaient nourrir et entretenir une famille de quatre personnes, il n’y a pas de raison qu’elles n’y arrivent pas si on remplace une ou deux membres du foyer par des réfugiés ». 

Dans un troisième article, il s’est amusé de l’explosion d’un Galaxy Note, qui aurait été utilisé pour l’attentat. Dans un quatrième, Anders Breivik (assassin de dizaines d’ados en Norvège) est censé dire que 22 morts « seulement » est un « score » ridicule : c’est du travail d’Arabe. Dans un cinquième, c’est Marine Le Pen qui regrette que l’attentat n’ait pas eu lieu avant les élections. Dans un sixième, il publie « le top des 10 photos les plus trash » de l’attentat, uniquement pour attirer les visiteurs. La bagatelle de 171 000 internautes a ainsi alimenté le compte publicitaire de Nordpresse. Dans un septième, il titre « Triste nouvelle, Ariana Grande a survécu à l’attentat de Manchester ». On transmettra à ses parents… 

Dans un huitième, il attribue à Cyril Hanouna le fait d’avoir lancé à concours visant à retrouver les enfants disparus pour consoler les parents. Dans un neuvième, il attribue l’attentat au « groupe de défense de la bonne musique », non sans publier une photo de l’intérieur de la salle avec enfants et ballons roses. Et il y en a encore trois ou quatre autres comme ça. Le buzz, l’argent du buzz et le linceul de la victime. Bref, quand 22 gosses restent sur le carreau, Flibustier rit beaucoup. Et Ecolo trouve ça suffisamment pertinent pour le faire figurer sur sa liste.

Même Mawda…
Comme si ça ne suffisait pas, le « magazine » de Vincent Flibustier s’est aussi moqué du concert de charité d’Ariana Grande, quelques semaines plus tard, visant à aider les familles, en titrant « Attentat auditif à Manchester : au moins 2600 morts et 15 000 blessés ! » Bingo ! Bon buzz.

Disons-le autrement, et sur le ton de Nordpresse : « après Daesh, le groupe qui a le plus profité de l’assassinat de masse, c’est celui de Vincent Flibustier. »

Si vous ne comprenez pas pourquoi ceci devrait déjà l’exclure d’un parti de gauche qui se respecte, et d’Ecolo en particulier, demandez-vous ce qui se serait passé si notre Vincent avait plaisanté de la même façon après la mort de la petite Mawda. Ah, mais zut. Ça aussi, il l’a fait. La joke, signée de Flibustier lui-même : « la petite Mawda n’ira pas au Mundial. » Courageux, mais pas téméraire, il n’a toutefois pas insisté sur cette petite victime-là. Trop touchy pour Ecolo ?

Les Juifs, ces riches qui manipulent en sous-main…
En matière de vivre-ensemble, Flibustier est aussi à la pointe du mouvement. Du moins s’il s’agit de vivre ensemble sans les Juifs (haha, c’est une vanne, hein Flibustier). Un premier article titré « Incinération de Shimon Peres reportée : le four était un Bosch » avait déjà énervé Unia. Répondant à un article de La Capitale et à une grosse irritation de la Ligue belge contre l’Antisémitisme en faisant mine de fermer son site (provoquant quelques commentaires antisémites jamais effacés comme « faire les lèche-culs [des Juifs] ne paye jamais »), il publie ensuite un article affirmant que « les juifs n’ont pas le monopole des limites de l’humour », dans lequel il s’énerve d’avoir notamment été récupéré par… Dieudonné. Et se défend de penser qu’il pourrait y avoir un lobby juif ou un complot des médias. Bon, il se contente de citer ces deux-là, du moins en tête d’article. Mais il précise quand même qu’il a passé une « sale semaine » (ah, ces Juifs, quels emmerdeurs !) et qu’il a vraiment pensé arrêter, mais bon, il se rend compte qu’il a des « responsabilités » et « Du coup, en arrêtant, on fait le jeu des Dieudonné, Soral et compagnie. » Boah ! En continuant aussi…

Car quelques mois plus tard, dans sa vidéo « Belgium second », il remet le couvert en s’adressant à Donald Trump dans une parodie de « America first », en lui disant qu’en Belgique, on pense aussi que les musulmans sont tous des des terroristes et des… ah non, pardon, je me suis complètement planté. En fait, il s’adresse bien à Donald Trump, mais il dit d’abord que comme lui, la Belgique adore Israël. Et comme quand il pense Israël, Vincent pense tout de suite aux Juifs et que quand il pense aux Juifs il pense pognon et diamant, il passe aux Juifs d’Anvers, qui doivent tant plaire à Trump, puisque, selon Flibustier, ils sont très riches, ne payent pas d’impôts et sont très, très malins.

Ça vous rappelle les années trente ? Ah non ! Les années trente, c’est uniquement chez Francken !

Car n’allez pas en déduire que Flibustier serait antisémite ! Ou qu’il a diffusé des idées qui le sont. Parce que tout de suite après, il se reprend : « Ah, vous trouvez que c’est raciste ? Pas de problème, en Belgique, on a un raciste au gouvernement […] » Et donc, cette transition des Juifs à Francken fait office de vaseline qui fait passer les insanités précédentes, à savoir le lien automatique et immédiat d’Israël/Netanyahu aux Juifs de Belgique, l’amalgame des Juifs et de l’argent, le sous-entendu qu’ils auraient un pouvoir occulte (en ne payant pas d’impôts), et la vanne pourrie sur fond de monument aux Juifs déportés et gazés à Auschwitz.

Et si des antisémites avérés rient beaucoup en voyant son clip, eh bien, qu’est-ce qu’il y peut, Flibustier ? Après tout, même Céline s’est étonné que les nazis utilisent ses diatribes antisémites qu’il n’a pas fait exprès d’écrire ! Comme il l’a dit et répété après guerre, il a commis l’erreur de s’occuper de choses « qui me dépassaient de beaucoup ». Mais bon, ici, mon avocat me recommanderait de bien préciser que je ne compare pas Flibustier à Céline : ils ne sont pas né le même jour, et Flibustier n’est pas médecin (t’énerve pas, Vincent, c’est juste une autre vanne pourrie, tu devrais aimer ça).

Chacun déduira ce qu’il voudra de ces faits, et de ce qu’ils signifient pour Ecolo Bruxelles. Une chose est sûre. Au moins, ils ont dans leur rang un bon gars capable de faire des vannes encore plus pourries, moisies et minables que celles de Theo Francken. Mais je suis mauvaise langue. De bonne source, on m’apprend que Vincent Flibustier conduirait des migrants du Parc Maximilien à des lieux d’hébergement. Moyennant une telle activité, de nos jours, tout est pardonné ! Tiens. Ça me fait penser. Je devrais m’y mettre !

Previous Panique à Hysteria Lane. Ou comment les humanistissimes font gagner Francken.
Next Le PTB abuse des résistants pour vendre l’antifascisme hérité de Staline.

You might also like

27 Comments

  1. Salade
    juin 12, 16:52 Reply
    Je n'ai pas assez de "culture" people pour comprendre cet article! Qu'est ce que je pleure!
  2. Pascal Duc
    juin 12, 17:31 Reply
    Pour être un bon gas de gauche il faut obligatoirement être porté l accueil des migrants ?
    • marcel
      juin 12, 19:10 Reply
      En tout cas, faut pas le critiquer…
      • u'tz
        juin 17, 18:42 Reply
        faux pas critiquer quoi en fait? si l'immigration est un fait, c'est quoi "être porté" (sur?) c'est sur quoi la critique... trop de sousentendus sur ce blog ça fait tache (ou ça fait logique mr ok)
      • u'tz
        juin 19, 18:44 Reply
        ontologiquement être de gauche : il faut critiquer tout manquement à la liberté de circulation._
  3. antoine dellieu
    juin 12, 18:20 Reply
    Moi j'aime bien l'humour provoc dégueulasse. Quand on avait dix ans, on faisait des blagues sur Julie et Melissa. Puis au JT, ils ont dit que ces blagues étaient dégueulasses, et de mauvais gout et que ce n'était pas bien. Depuis j'aime encore mieux. Donc Marcel Sel n'aime pas l'humour à la Vincent Flibustier. Cela valait il vraiment un article ? Parce que autant dénoncer Collon peut faire sens dans la mesure ou ce type promeut un discours qui se veut sérieux, autant ici je ne vois pas bien le problème. Mais bon c'est devenu à la mode : attaquer les gens pour leur propos (tu as dis ça, tu es donc antisémite/sexiste/homophobe/raciste) plus que pour leurs actes. Je garde le sentiment qu'on emmerde plus Orelsan (qui a dit dans une chanson "je vais te Marie Trintigner") que Bertrand Cantat (ce sinistre connard). Bref l'indignation du jour ne m'indigne pas beaucoup. Et j'aime bien Nordpresse et l'humour vaseux. Ariana Grande, c'est de la bombe! Ca vous choque ? Moi aussi, c'est même là qu'est le ressort comique. "Il faut tirer sur les blanc avec des balles à blancs et sur les noirs avec des balles à noir." C'est pas Flibustier, c'est Desproges. Même principe.
    • antoine dellieu
      juin 12, 20:06 Reply
      De toute façon, l'humour noir, c'est comme la bouffe : tout le monde en a pas.
    • Alexis EWBANK
      juin 14, 10:15 Reply
      Incontestable liberté d'expression de Monsieur Flibustier. Tout comme celle, pertinente, de sonder les ressorts cachés d'un humoriste. Et questionner son public. Et puis surtout, sans se tromper de débat, d'interroger ici un acte politique.
  4. Tournaisien
    juin 13, 08:42 Reply
    Le problème de l'humour de Vincent Flibustier est une chose, celui d'Ecolo qui fait rentrer ce mec sur sa liste à Bruxelles en est une autre. ... Le problème de Flibustier est celui d'une culture actuelle de la communication au sens large, une culture très bas de plafond. En soi, cela n'a pas beaucoup d'intérêt. En revanche, ce que je trouve beaucoup plus préoccupant, c'est la question politique que soulève la désignation de Flibustier pour figurer sur la liste Ecolo. ... Il y a aujourd'hui un vrai gros problème avec Ecolo, un problème dont ne sont assurément pas étrangères la presse écrite et la presse télévisuelle. Cette même presse n'a pas de mots assez doux pour chanter la louange des Verts dont tous les indicateurs prédiraient la montée en flèche aux prochaines élections. Mais au fait, quels indicateurs ? Et pourquoi tant d'éloges les concernant ? Auraient-ils à ce point mérité qu'il faille d'ores et déjà leur dérouler un tapis rouge qui ne pourra que se traduire par un bond soudain dans les urnes prochaines, celles des communales d'abord en octobre prochain, celles ensuite des Régionales et des Fédérales ? Cette presse se serait-elle donc subitement convertie à la chlorophylle-mania qu'il lui faille ainsi étaler la confiture sur les deux faces de la tartine ? ... À vrai dire, les choses sont un peu plus subtiles que cela. Lecture : La presse aux ordres (aux ordres de qui, au fait ? ... mais du PS bien sûr !) fait en l'occurrence oeuvre "éthique", et accessoirement "oeuvre utile", il va sans dire, tactiquement parlant s'entend. Je m'explique, histoire de rafraîchir la mémoire des cervelles très hypo-réactives de l'électeur lambda. Le danger, le danger pour le PS il s'entend, est d'abord le vilain mistigri PTB, un vilain marou dont je rappelle au passage qu'à la fin de l'automne dernier un sondage IFOP prévoyait qu'il passerait à quelque 20 % d'intentions de vote, à 0,5 % de distance du malheureux PS odieusement ratatiné ... il est vrai au lendemain des affaires Publifin, Samusocial, Vivacqua (j'en passe et des meilleures), affaires, ceci dit au passage, que tous ou presque ont d'ores et déjà oubliées aujourd'hui. Bref, c'est l'horreur. L'hyper-clientéliste protecteur et donneur de leçons est sur le point de se faire étriller ... au profit, beh tiens donc !, de cette horrible droite, MR et CDH confondus, qui risquent de tirer les marrons du feu. Coup de clairon ! Il faut sonner le rappel pour réunir en une même phalange tous les démocrates dignes de ce pays (dignes de quoi, au fait ? ... dignes de "basher" alternativement Francken et Lutgen par exemple !). À vos calculettes, donc ! Démonstration : Comment parvenir à empêcher que le PTB aille siphonner le réservoir "sous-clientéliste" du PS par son trou du cul ? Réponse : En lui injectant une dose quasi-létale de chlorophylle, bordel ! La médication peut apparaître a priori très rébarbative pour tous les caciques du groupe bovidé, genre Marcourt, mais qu'importe ! D'ailleurs, les enzymes gloutons socialo-basiques ne devraient guère avoir de difficulté, dès après l'injection, à digérer et, ce faisant, à éliminer cette fichue chlorophylle (bordel, transformer un bouffeur de saucisse saignante en broutteur de salade, 'faut quand même pas exagérer !). Bref, la realpolitik l'impose : il faut souffler dans la voile d'Ecolo. Soir, Libre Belgique (si si ... même lui ... merci Guy Duplat ! merci Jonas Legge !), RTBf, Sud Presse ... allez-y, vous pouvez commencer à servir la soupe ! Et à force de la servir fumante, voici donc que les neurones de nos électeurs en puissance (antinomie) se remettent à se liquéfier : "oh oui ... Ecolo c'est quand même bien ... d'ailleurs, il paraît qu'ils ont le vent en poupe (et pour cause !)". En clair, à force d'affirmer haut et fort que ce parti est en progression, il ne peut à l'évidence que l'être tant il est vrai que chez l'électeur lambda, on vote toujours à l'instar des mouettes qui sont attirées par le sillage des navires (à la recherche du poisson ou autres saloperies nutritives remontant à la surface derrière le mouvement des hélices). ... Vous l'aurez compris : mieux vaut perdre au profit de la chlorophylle qui restera toujours bio-dégradable et bio-compatible avec le rouge (ps: rouge et vert, ça fait quand même brun, au cas où certains ne l'auraient pas compris). ... Mais revenons à Vincent Flibustier ! Pourquoi les "très éthiques" écologistes tombent-ils donc dans ce panneau ? Poser la question, c'est y répondre. Le potage que leur sert depuis des mois le PS par médias interposés est enrichi à la farine de poisson. Il y a bien ici ce que l'on pourrait appeler un phénomène de contamination "populologique" (réservons l'idéologie pour des causes un peu plus nobles, causes d'ailleurs en voie d'extinction dans la gôôôche wallonne depuis bien longtemps). Et vas-y que l'on se berce aujourd'hui à l'air du populo-populi(peupliers)-populisme (ou le populisme des défenseurs de peupliers !). C'est ça aujourd'hui la realpolitik des Verts ... la politique convertie en priorité électorale. ... Vous ne me croyez pas ? Vous trouvez que décidément, je délire une fois encore ? Bien ! Démonstration, en passant par un bled que je connais fort bien, Tournai ! Les Ecolos locaux (très locaux) viennent de faire rentrer sur leur liste un certain Yves Degreef, sur la liste CDH en 2006, échevin CDH de 2006 à 2012, ayant claqué la porte du CDH en 2012 pour s'afficher aux côtés de Demotte cette année-là. Bref, le caméléon orange/rouge par excellence. Le voici donc aujourd'hui chez les Verts ! Pourquoi donc ? Mais pour cadenasser le jeu, pardi. Je m'explique : Degreef, l'ennemi de toujours de Marghem, le renégat du CDH, c'est l'assurance pour Demotte qu'Ecolo, avec lequel il veut convoler en injustes noces aux prochaines communales, ne sera pas tenté par une éventuelle tripartite avec Ensemble (CDH) et le MR, permettant à Marghem de briguer le mayorat tournaisien. Et c'est aussi, conséquence logique, l'éventualité d'aller chercher le ou les deux sièges PTB au niveau local dans l'hypothèse où les Verts ne lui donneraient (à Demotte) pas une majorité suffisamment viable. ... Et bien, vous savez quoi ? Ce qui, à Tournai, est une évidence pour tous, à savoir que Demotte est à la manoeuvre derrière ce "parachutage chlorophylle" de Degreef, ne l'est pas pour Ecolo, trop content par là de s'assurer un ticket pour la majorité (enfin !), euh, pour une majorité "progressiste", et qu'importe ce que cela leur coûtera (car qu'on ne s'y trompe pas, le prix qu'il leur faudra payer sera exorbitant, sans doute deux échevinats tout au plus, dont un réservé audit Degreef, l'ami de Demotte, qu'importe que celui-ci ne soit pas en position numérique utile, qu'il faille l'imposer contre ce que recommanderait normalement les règles démocratiques). Une situation qui aura en outre la "vertu" de maintenir au pouvoir un PS exsangue et décrédibilisé, vissé au mayorat depuis déjà 42 ans ! ... l'éthique démocratique ? Ecolo n'en a cure. Logique, elle est aujourd'hui convertie à la realpolitik ... et accessoirement, à son envers médiatique le mauvais goût populo, celui d'un Vincent Flibustier par exemple.
    • Eridan
      juin 13, 12:00 Reply
      J’ai l’impression que vous vous prenez pour un nématomorphe spinochordodes tellinii : vous créez un sous-blog dans le blog de Marcel Sel. « Je m'explique, histoire de rafraîchir la mémoire des cervelles très hypo-réactives de l'électeur lambda » «  chez l'électeur lambda, on vote toujours à l'instar des mouettes » C’est bien de voir ses con-citoyens sous un angle positif...
      • Tournaisien
        juin 19, 21:23 Reply
        Cher Eridan, ... le problème n'est pas tant que je verrais mes "cons de citoyens partageant avec moi la même communauté humaine" que celui d'institutions politiques qui, dans leur fonctionnement, dérivent de plus en plus vers des formes de populisme et ne permettent pas vraiment l'expression des composantes d'une société éduquée et critique. Je rappelle deux principes fondamentaux pour qu'une démocratie puisse respirer un minimum : (a) l'alternance ; (b) la responsabilité politique. Or que constate-t-on ? Que depuis une vingtaine d'années (et cela va de mal en pis), la presse dans sa globalité est, en Belgique francophone, aux mains de pouvoirs de pression apparentés ou très proches du PS. Je vous rassure, je ne suis en rien MR, mais je considère que cette univocité, voire cette collusion, mesurable et même quantifiable, devient véritablement une injure à l'intelligence et à un minimum d'éthique. Je note encore que le système à la proportionnelle, dès lors que les piliers de la démocratie n'exercent plus efficacement leur rôle de contre-pouvoir (c'est en particulier le cas de la presse), aboutit à voir la gouvernance contrôlée majoritairement par le même parti. Là où nous en sommes arrivés à un sommet, c'est quand en 2014, fort de l'alliance qu'il avait fait avec le CDH, le PS a cru bon par un accord préalable lui interdire de monter au Fédéral, espérant par là pousser la NV-A hors du ring de boxe. Or, par le jeu des géographies électorales, et quoi qu'on pense de ladite NV-A, cette tentative d'une incroyable arrogance ne pouvait apparaître côté flamand que comme l'expression d'un déni absolu de démocratie, voire même de mépris pour la communauté néerlandophone. Le comble du comble a été atteint lorsqu'à la suite des affaires Publifin, Samu-social et Vivacqua, le CDH ayant retiré la prise, le PS a commencé à pousser des cris d'orfraie et à stigmatiser le "traître" qu'avait été jusqu'alors le "petit frère", n'hésitant pas à donner ses instructions à une presse écrite et télévisuelle qui ne s'est pas privée pour se lancer dans un bashing anti-CDH et anti-Lutgen absolument hallucinant. Est-ce donc cela ce que l'on appelle respecter la démocratie dans ses institutions et dans son esprit premier ? Je ne le pense pas. ... Encore une fois, je ne suis pas MR, je ne vote MR, je ne suis non plus CDH, j'ai même plutôt été longtemps Ecolo, mais je suis d'abord et avant tout attaché au respect de l'éthique démocratique, au respect de son esprit, des institutions, et le spectacle qu'on nous offre depuis trop longtemps est aux antipodes de cela. Telle est la raison pour laquelle, personnellement, je considère qu'au système à la proportionnelle vaut sans doute mieux en définitive un système majoritaire à deux tours, comme en France. Dans un tel système politique, tôt ou tard, le basculement devient inévitable, et donc l'alternance, et avec l'alternance, une certaine forme de renouvellement.
  5. u'tz
    juin 14, 14:14 Reply
    Chouette marcel après les avocats du ptb, ceux d'ecocolo, k'mr rouge k'mr vert rien que du bonheur
  6. u'tz
    juin 14, 23:04 Reply
    pouce je parviens plus à vous lire Marcel sauf quand mon gentilsémitisme est titillé "la Belgique adore Israël. Et comme quand il pense Israël, Vincent pense tout de suite aux Juifs et que quand il pense aux Juifs il pense pognon et diamant, il passe aux Juifs d’Anvers, qui doivent tant plaire à Trump, puisque, selon Flibustier, ils sont très riches, ne payent pas d’impôts et sont très, très malins" ... il pense israel et il pense pas victime pal, mais il pense types "très, très malins"...
    • Tournaisien
      juin 18, 07:54 Reply
      U'tz, vous êtes décidément indécrottable. On peut penser ce qu'on veut d'Israël, mais quand on sait que le Hamas, qui fait partie du gouvernement de Mahmoud Abbas, ne s'est jamais démarqué officiellement de la résolution de Khartoum, singulièrement de l'un de ses trois attendus relatif à la non-reconnaissance de l'état d'Israël, on mesure la profondeur du gouffre.
      • hilarion lefuneste
        juin 19, 15:08 Reply
        "Hamas fait partie du governement de Mahmoud Abbas". Apportez la preuve de ceci, et comme vous ne le pourrez pas, admettez que vous êtes un cuistre
        • marcel
          juin 19, 16:26 Reply
          C'est un peu plus compliqué que ça en effet, mais le fait est que le Hamas gouverne de facto Gaza, et que le Fatah y gouvernouille officiellement. Il y a donc aujourd'hui collusion des deux (avant une nouvelle collision qui ne saurait tarder). http://www.france24.com/fr/20171012-gaza-territoires-palestiniens-fatah-hamas-signent-accord-reconciliation-caire-abbas
          • u'tz
            juin 19, 18:33
            gouvernouiller officiellement en collusion qui ne saurait tarder... fuck les orbanistes pro-sionistes anti-rom :)
          • hilarion lefuneste
            juin 20, 11:14
            "Palestinian Islamist group Hamas’s leader in Gaza said on Thursday a reconciliation deal with President Mahmoud Abbas’s Fatah faction was collapsing, just 10 weeks after the agreement was reached." (https://reut.rs/2kWqZwS). Une source parmi tant d'autres pour confirmer que l'accord d'octobre 2017, est lettre morte. Mais d'un accord mort-né à dire que le Hamas fait partie du gouvernement Fatah, il n'y a qu'un pas à franchir, que vous et le Tournaisien, avec le sens de la nuance qui vous caractérise, n'hésitez pas à franchir dès lors qu'il s'agit d'affirmer n'importe quoi. Moi je dis que la NVA gouverne la région wallonne. Ben tiens, puisque le MR s'acoquine avec la NVA au fédéral, et que le MR est au pouvoir à la région, il y a donc collusion. Quand dénoncerez-vous ce scandale ?
          • marcel
            juin 20, 16:48
            Ah, désolé, je n'avais pas vu cette nouvelle information. Et donc, vous avez raison.
      • u'tz
        juin 19, 18:58 Reply
        indécrotable, indécrouillable, indécent de ne considérer comme juif que les juifs non-colonialistes et non-arabophobes (que les autres crèvent dans leur connerie héritière du nazisme !)
  7. u'tz
    juin 17, 18:36 Reply
    perso j'ignorais que fli-bustier (wonderbras) existe quelque part, merci écolo merci marcel, suis perso très rassuré que francken est super cool dans un monde de citoyens super idiots ça peut toujours mener à queq chose de mieux (de plus mr-veilleux sans doute)
  8. Salade
    juin 17, 20:25 Reply
    Van Hengel pleure sur la NVA. Ce type a scié la branche sur laquelle il était assis depuis très longtemps. Mais tout Flamand est aveuglé par le communautaire, c'est bien connu.
    • u'tz
      juin 19, 18:38 Reply
      van hengel est juste un marathonien en pilote automatique defectueux... "c'est sans danger"
  9. Salade
    juin 18, 10:33 Reply
    http://www.lesoir.be/163279/article/2018-06-18/la-belgique-affiche-le-taux-demplois-vacants-le-plus-important-de-la-zone-euro Quelle blague! Un taux d'emplois vacant peut être très élevé, mais pas dans la durée! Soit l'entreprise finit par abaisser ces exigences de qualification tout en formant en interne, soit c'est de la pure pub et l'entreprise n'a pas vraiment besoin de nouveaux employés car elle a choisi de ne pas investir et donc de surbooker son personnel ou bien tout simplement elle donne à l'extérieur une image d'une entreprise en pleine croissance car "en recherche" alors que ce n'est pas vraiment le cas! La belgique est surtout championne de non investissement!
    • Salade
      juin 19, 17:14 Reply
      autre investissement : augmenter le salaire pour les postes à pourvoir, mais il faudra sans doute augmenter un peu les employés existants. C'est la définition de l'inflation..
  10. Salade
    juin 18, 10:46 Reply
    http://plus.lesoir.be/163260/article/2018-06-18/koen-geens-la-prison-peut-devenir-une-torture-sil-ny-pas-de-bonnes-conditions-de?from_direct=true les prisons belges sont parmi les pires d'europe de l'ouest et des grèves dans les prisons belges, ça ne date pas d'hier. La torture n'y est donc hélas pas neuve.
  11. Salade
    juin 19, 20:57 Reply
    https://plus.lesoir.be/163612/article/2018-06-19/carlo-di-antonio-immobiliser-les-bus-ne-sera-plus-possible mais immobiliser les véhicules sur la E42 et la E411 dans le triangle Wierde-Daussoulx-Andenne, c'est quotidien : Merci Carlo di Antonio. Merci aussi pour les nombreux accidents et victimes afférents

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.