La Chine persécute ses avocats ? Les avocats manifestent le 24 janvier !

Avocatendangered2017Depuis sept ans, des avocats manifestent chaque année devant une ambassade lors de la Journée de l’Avocat en danger. Leur but est de soutenir les juristes et avocats persécutés dans de trop nombreux pays, dont des partenaires de l’Union européenne. Cette année, c’est la Chine qui est sur la sellette, après la Colombie, le Pays basque, la Turquie, l’Iran, les Philippines et le Honduras.

Ce 24 janvier 2017, à Bruxelles comme à travers le monde, des avocats manifesteront donc en toge devant les ambassades de la République populaire de Chine par solidarité avec leurs confrères chinois persécutés.

Une répression brutale contre des centaines de juristes
Ils défendront notamment les Weiquan, ces jeunes avocats apparus au début de ce siècle. Engagés, ils ont créé des réseaux pour défendre les Droits de l’Homme et les victimes du régime. Ces « avocats aux pieds nus » sont à leur tour persécutés par les autorités. Le 9 juillet 2015, la Chine lançait l’opération 7.09 crackdown. Après l’arrestation du couple d’avocats Wang Yu et Bao Longjun, ainsi que de leur fils de 16 ans (!), près de 300 autres avocats et juristes ont été arrêtés, détenus en secret, perquisitionnés, torturés ou menacés par la Sûreté chinoise avant — pour la plupart — d’être libérés après de longs mois de prison, dont certains ont énormément de mal à se remettre, notamment du fait de tortures. D’autres ont été condamnés à plusieurs années de prison (Tan Jingling : 5 ans ;  Zhou Shifeng : 7 ans ; Xia Lin : 12 ans) ou assignés à résidence. Enfin, le sort de certains est toujours inconnu.

Aujourd’hui, en Chine, énorme partenaire commercial de l’Union européenne, les cabinets d’avocats sont surveillés étroitement par le pouvoir. Toute dissension est étouffée brutalement. La Chine tient apparemment à ce que rien n’entrave son absolutisme ni ses décisions arbitraires.

Pour l’occasion, l’initiative des avocats en toge est passée à la vitesse supérieure. Trop discrète et injustement boudée par les médias les années précédentes, elle est désormais soutenue par de nombreuses associations d’avocats de premier plan telles que l’A.E.D (Avocats européens démocrates), le Syndicat des avocats pour la démocratie (S.A.D), l’Institut des Droits de l’Homme du Barreau de Bruxelles, l’Ordre des Barreaux francophone et germanophone (avocats.be), l’Orde van Vlaamse Balies (advocaat.be), le Conseil des Barreaux européens (C.C.B.E), la Fédération des Barreaux européens (FBE), l’Institut des Droits de l’Homme des Avocats européens (I.D.H.A.E.), etc.

Ils appellent l’ensemble des barreaux et des avocats à se mobiliser pour leurs confrères chinois et à rejoindre ceux qui, le 24 janvier, dès 13 h, se présenteront en toge devant les ambassades de la République populaire de Chine de trente villes, dont Amsterdam, Ankara, Anvers, Barcelone, Berlin, Bordeaux, Dyarbakir, Genève, Hong Kong, La-Haye, Londres, Madrid, Manille, Paris, Rome, Vienne, Toronto, etc., pour interpeller les autorités chinoises sur la situation inhumaine des avocats et autres professionnels du droit.

Infos pratiques.
Rassemblement le mardi 24 janvier à partir de 13 h, devant l’Ambassade de Chine , Avenue de Tervueren, 443-445 Woluwé-Saint-Pierre.
Plus d’infos sur se site du S.A.D. ou le blog européen de la Journée de l’Avocat en Danger (en anglais et en néerlandais)

Previous Au gouvernement belge, les anciens Waffen-SS collent au doigt comme du sparadrap.
Next Publifin. Les sept péchés capitaux.

You might also like

5 Comments

  1. Wallon
    janvier 22, 12:09 Reply
    D'accord, pleurons donc sur le sort des avocats. A vous lire, il ne s'agit que d'une frange particulière de la profession, celle qui se spécialise dans les "Droits de l'Homme". Cette frange très particulière qui paralyse nos Etats et nos institutions en protégeant l'innommable, la déviance et invasion au nom des "grands principes". En réalité, le rôle d'un avocat est de connaître le droit afin de vérifier que la plainte, l'accusation, soit fondée et la loi soit respectée. Pour le reste, plaidoiries et effets de manche ne servent qu'à propager des idéologies suspectes.
  2. Capucine
    janvier 22, 20:23 Reply
    Si la justice est verrouillée par la peur ,il n'y a pas possibilité d'honnêteté et de confiance humaine.
  3. Capucineke
    janvier 24, 18:55 Reply
    Y a til eu du monde? Car quand la justice ne peut faire son boulot pour diverses raison,dans un sens ou dans l'autre ,il n'y a plus de confiance Je me souviendrai toujours du juge Connerote qui a dit:"si on me laisse faire" ??? !!!!
  4. u'tz
    janvier 25, 01:52 Reply
    sans que cela diminue ma solidarité avec des défenseurs du droit , j'aurais aimé savoir combien y a-t'il d'avocat en chine... j'aurais aimé savoir si la chine devient plus sympathique qu'un usa trumpé, est-ce par ex que la suppression de l'éphémère obamacare n'est pas aussi troublant
  5. Capucine
    janvier 29, 19:57 Reply
    Dugardyn and...so on.. C'est chez eux que j'aurais dû aller . Sinon,je vais manger chinois chez mon chinois ou on mange chinois etc,.. Durgadyn etc .. C'est du chinois d'avocat qui travaille sur Bruxelles Pour protéger ,dans le monde entier,les lois.. Je ne souhaite que cela!de tout mon cœur . De tout mon cœur,j'aimerais tant avoir confiance Dans les hommes de lois.

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.