Un député de la majorité gouvernementale belge chez les néonazis.

LangemarckEn Belgique francophone, tout homme politique qui aurait un lien, de près ou de loin, avec l’extrême droite ou la commémoration du nazisme est rapidement exclu de son parti et de tout contact avec les médias. En Belgique flamande, pour des raisons historiques liées à l’oppression de la culture flamande et au fait que l’épuration politique et intellectuelle n’a pas eu lieu après-guerre, on constate au contraire une plus grande souplesse, souvent frustrante pour les antifascistes. Cependant, autrefois, quand on remarquait la présence d’un ministre du gouvernement flamand, par exemple, aux 50 ans d’une amicale d’ex-Waffen-SS il était prestement démissionné.

Ce dimanche, pourtant, le député fédéral N-VA (le principal parti du gouvernement belge) Brecht Vermeulen, président de la Commission de l’Intérieur à la Chambre, a assisté à la commémoration radicale de la bataille de l’Yser, l’Ijzerwake ou Veillée de l’Yser, qui a lieu chaque année à Steenstraete, en Flandre occidentale. L’événement peut en soi être qualifié de néonazi dès lors qu’en 2004, il a commémoré avec emphase le Führer flamand Staf De Clercq, qui avait appelé à une collaboration totale avec l’occupant nazi, mais aussi à l’éradication des Juifs de Belgique en 1941, pour une « question d’hygiène ». Du reste, dès le premier « numéro » de l’événement, en 2003, on a prié pour les héros de la Flandre, dont les Waffen-SS et les « victimes de la répression » (entendez : les collaborateurs condamnés par la justice belge).

Ce simple fait aurait dû suffire à classer la Veillée de l’Yser parmi les infréquentables absolus pour un parti qui se dit démocrat(iqu)e. Mais ça insiste : chaque année, on y croise des mandataires du Vlaams-Belang (extrême droite), mais aussi des drapeaux en hommage à la division Langemarck de Waffen-SS flamands, marquée du svastika à trois branches (une triskèle stylisée) du régiment, ainsi qu’une banderole indiquant « mon père était combattant du front de l’Est (Waffen-SS), et en temps que flamand, j’en suis fier », sans compter les oripaux du Voorpost (néonazis qui continuent, année après année, à commémorer l’Hitler flamand) et de la NSV.  Bref, à l’Ijzerwake, de près ou de loin, on célèbre toujours le collaborationnisme militaire de la Seconde Guerre mondiale.

La présence de députés fédéraux, même d’extrême droite (ce que n’est pas, en principe, la N-VA, mais ça se discute), est donc déjà peu banale. On imagine mal Marine Le Pen à un rassemblement pro-Pétain. Mais quand il s’agit d’un important député fédéral de la coalition gouvernementale belge, comme c’est le cas pour Brecht Vermeulen, il y a de quoi crier au loup. Vermeulen était tête de liste de la N-VA en Flandre occidentale. Pas un petit député, donc.

Le même Vermeulen a aussi été actif dans le Mouvement populaire flamand (Vlaamse Volksbeweging, VVB), dont le président d’assemblée, Wim de Wit, est aussi président de l’Ijzerwake, et qui est lié à sa fondation. Rien d’étonnant à cette adhésion au VVB, dès lors que le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) a été membre de la direction de ce VVB, et l’a carrément représenté lors des 50 ans de l’amicale des Waffen-SS, le St-Maartensfonds, en 2001 (la révélation de cette collusion en 2014 n’a pas mené à sa démission).

Quant au chef de groupe de la N-VA au parlement belge, Peter De Rover, il était le secrétaire politique du VVB après en avoir été le président. C’est notamment via le VVB que cette Veillée de l’Yser  extrémiste qu’on ne voit pas chez tout le monde (inimaginable en Allemagne, par exemple), qui réunit quelque 3.000 personnes, colle aux doigts du plus grand parti du gouvernement belge comme un sparadrap sanguinaire qui ne veut décidément pas s’en aller. Il faut dire que la direction de la N-VA n’y voit pas un problème, qui laisse ses adhérents, mais aussi ses députés, décider d’y aller ou pas.

Ainsi, la section N-VA de Retie propose sur sa page Facebook le calendrier 2017 de l’Ijzerwake « à un prix raisonnable ». Avec un lien vers le site de la Veillée sulführeuse.

Mais soyons empathiques et tentons de les comprendre : au final, la collaboration belge n’a tué que quelques milliers de communistes, de résistants flamands et francophones, de Russes et de juifs. Pas de quoi en faire un plat, hein, Kamaraden !

Ah oui, dernier petit détail : Brecht Vermeulen est relativement proche du président de la N-VA, Bart De Wever, puisqu’il a joué de la cornemuse à son mariage, selon sa propre biographie.

L’on peut évidemment se demander ce que le Premier ministre Charles Michel pense de cette participation à un événement où les collaborateurs nazis actifs sont mis à l’honneur. Mais que les Belges qui pensent que la résistance, c’était mieux, prennent leur mal en patience. Pour avoir maintenu le ministre de l’Intérieur Jan Jambon à son poste après les révélations sur son discours devant une amicale de Waffen-SS en 2001 (où il aurait notamment dit qu’ils avaient bien servi la Flandre), il n’y a vraiment aucune raison explicable de sanctionner Brecht Vermeulen. Eh oui, il fallait y penser avant de prendre la tête d’une telle coalition, Charles ! C’est pour cela, probablement, qu’on a appelé le gouvernement Michel « kamikaze ». La leçon à retenir : une fois la route ouverte vers le rétablissement moral de l’honneur des Waffen-SS, il n’y a plus moyen de la fermer. Alors, comme de bons kamikazes, continuons sans moufter. Banzaï !

Pour tout dire, je ne sais pas ce qui retient mon sens de la provocation de signer Heil Hitler. Au final, en Belgique, c’est presque devenu aussi banal que de chanter la Brabançonne. Et c’est même justifiable, puisque l’hommage à son homologue flamand n’est visiblement plus répréhensible. Pour dire : les médias n’ent ont même par parlé, à l’époque. Mais bon, après réflexion, je ne vais pas crier Heil Hitler. On m’a dit que ce type était végétarien. Et je ne veux pas de problèmes avec mon boucher.


Si vous aussi, vous trouvez qu’il ne faut pas commémorer les végétariens, ou les collabos, n’hésitez pas à participer financièrement à la nutrition de mon blog, à hauteur de minimum 2 reichsmark. Deux euros minimum conviennent aussi, si vous êtes à court de Reichsmark et de ticket de rationnement. 

 

Previous Cannes interdite aux musulmanes voilées. Maréchale, nous voilà !
Next Quand Béatrice Delvaux (Le Soir) dérape sur le vote des étrangers.

You might also like

37 Comments

  1. vince01
    août 29, 14:17 Reply
    Bonjour, il faut continuer à dénoncer la politique flamingante avant qu'elle n'arrive à endormir les consciences.Il y aura un retour de manivelles de toute façon.
  2. Fernando Ferreira
    août 29, 17:48 Reply
    Cher Marcel, de la séparation administrative proposé par Jules Destrée en 1912 à la séparation définitive de la Flandre il n'y a qu'un tout petit pas a franchir par Charlie et ses "compagnons de RER" en 2019/20: avec cinq minutes de courage politique, ça suffira, Bon Dieu de la France!!!
    • u'tz
      août 29, 18:56 Reply
      "la séparation administrative proposé par Jules Destrée en 1912" comme si une lettre d'un wallon au roi des belges dominés par une flandre avide...
  3. Salade
    août 29, 18:34 Reply
    Quelque chose de nouveau? Parce que je me lasse là.
    • Salade
      septembre 02, 11:11 Reply
      ceci m'interpelle par contre: http://www.lalibre.be/economie/libre-entreprise/le-gouvernement-federal-autorise-les-rulings-comptables-pour-les-entreprises-57c901ea35709333b7f78517 par delà le bien et le mal...
  4. lievenm
    août 29, 20:01 Reply
    De bladeren beginnen te vallen en Marcel schrijft zijn jaarlijkse Staf De Clercq post. Alweer een jaar voorbij. Ik heb deze zomer een wandelingetje van 50km gemaakt te Gooik en ik moest aan je denken. We zijn daar het praalgraf van Staf De Clercq gepasseerd. Maar maak je niet ongerust, hij ligt daar niet begraven. [link naar neonazistische website verweiderd - Censor Sel] En wat je weerstanders betreft: "Ook hier was de Kesterheide getuige van één van meest schandelijke en lugubere gebeurtenissen uit de na-oorlogse repressie. Het praalgraf van de VNV-leider werd in oktober 1944 vernield door een bomaanslag. Er volgde een tweede grafschennis in mei 1945. Een bende gewapende mannen die zichzelf ‘weerstanders’ noemden hielden nadien een macabere kroegentocht met de resten van de VNV leider. Eén van de grafschenners bewerkte het lijk zelfs met een pikhouweel…Na de nachtelijke orgie werd de kist schaamteloos langs de weg achtergelaten." Dat is het krapuul dat door de Belgische bezetter met Vlaams belastinggeld eretekens en pensioenen gekregen heeft.
    • marcel
      août 30, 23:43 Reply
      In Auschwitz en elders hebben de vrienden van Staf De Clercq een aantal miljoenen mensen nog veel erger behandeld. Maar een Vlaamse nazi zal zeker meer waard zijn dan miljoenen Joden, is dat wat u bedoelt ? (I guess not)
    • u'tz
      août 30, 23:47 Reply
      quel genie ce bon aryen de stafke dont la charogne a inspiré tant de gestes dignes de lui...
    • moinsqueparfait'
      septembre 02, 17:18 Reply
      "Een bende gewapende mannen die zichzelf ‘weerstanders’ noemden hielden nadien een macabere kroegentocht met de resten van de VNV leider. Eén van de grafschenners bewerkte het lijk zelfs met een pikhouweel…Na de nachtelijke orgie werd de kist schaamteloos langs de weg achtergelaten" J'ai essayé d'être ému par son sort, mais ça n'a pas marché...
  5. GILLES- BXL
    août 29, 20:10 Reply
    Eh oui...C"est cela les mamamouchi du voka et de la feb...A nous de ne pas les laisser faire...Je vous accorde qu'il y a du travail !
  6. GILLES- BXL
    août 29, 20:20 Reply
    ..."L’on peut évidemment se demander ce que le Premier ministre Charles Michel pense de cette participation à un événement où les collaborateurs nazis actifs sont mis à l’honneur."...Bah ! Je dirais comme La Boétie : " « nous restons soumis parce que nous sommes animés des mêmes passions mauvaises dont nous chargeons le tyran, ses sbires, et le concierge, de nous en redistribuer les petits bénéfices  »
  7. Rivière
    août 29, 23:24 Reply
    Mais Marsel, ces 3000 braves "festivaliers", ce sont des alliés objectifs pour le petit charlot : ce ne sont pas des sales lavettes de wallon chômeur dans leur hamac (ah non sorry charlot et son gang ne disent pas "wallon chômeur dans leur hamac", ils disent "socialiste") qui ne se lèvent le matin que dans l'unique but d'entraver de manière immorale (droit de grève) le travail des braves gens (comprenez "pas gauchiste ou vert... en fait pas MR du clan Michel")... En plus, un tel rassemblement doit forcément attirer une foule de boutiquiers opportunistes pour la nourrir, l'abreuver, lui vendre des drapeaux, des T-shirt, des uniformes,... tout un merchandising ! C'est bon ça, coco, ça crée de l'emploi (pour 1 boutiquier ouvert pendant 1 jour = 1 emploi créé pour les stats du gouvernement) c'est bon ça, coco, ça gonfle les chiffres du ptit charlot... Et puis, un MR qui entrave le commerce, ça le ferait trop pas... Et vous, avec votre morale pudibonde et sclérosée de vieil académicien maniéré, vous voudriez que le gouvernement ne délègue pas au moins un membre de sa coalition à ce rassemblement festif pour bourrin ??? Mais quel culot ! Au cas où vous liriez tout çà avec une méchante gueule de bois, une affreuse migraine ou un affligeant retard de sommeil : je suis ironique ! ... (et cynique oui aussi ... même sardonique si vous voulez) D'ailleurs, je m'attends à ce que, pour racoler de nouveaux électeurs, ils se disent tous (pas que le MR) que ce sera à celui qui mettra plein de fôtes et utilisera le langage sms sur ses affiches électorales, offrira des pokémons ou proposera de construire un mur au milieu de la méditerranée au frais des pays pourvoyeurs de sans papier !
  8. Tournaisien
    août 30, 07:29 Reply
    Bah oui ... rien de bien neuf sous le soleil de 2016. Toujours la même compulsion nordique ... on ne les refera plus ! ... ceci étant, pour ce qui est de la responsabilité d'un MR "kamikaze" (sans être MR aucunement, je précise), je tiens quand même à rappeler que c'est le PS qui, lors des élections législatives dernières, s'est empressé d'aller faire alliance à la Région avec le cdH en lui interdisant de monter dans le bateau fédéral où se trouverait la NV-A. Dans le genre coup de pute hypocrite, ça, c'était vraiment bonbon : "toi, le MR, tu restes au seuil de porte à la Région et, en prime, moralement, on compte bien que tu ne monteras pas au Fédéral" ... en clair, tu restes dans l'opposition, cela te convient à merveille". Merci Elio, merci Paul ... c'est quand même rassurant d'être cadrés par des gardiens de la moralité politique tels que vous ! ... Bon, allez, disons les choses clairement : si le PS avait vraiment voulu être crédible face à la NV-A, il devait faire une alliance avec le MR (et le pire, c'est que le gars qui vous écrit cela est catho !). Pourquoi ? Pour deux raisons : d'abord, parce que cela aurait conduit à construire une véritable unité et majorité politique en Wallonie et à Bruxelles ; secondo, parce que ce bloc-là pouvait discuter de façon crédible et ferme face à une Flandre prise en otage par la NV-A. Au lieu de cela, le PS a joué les manigances habituelles, trop content de pouvoir entuber son grand concurrent francophone. En agissant comme il l'a fait, il ne laissait pas le choix au MR qui, sans cela, se serait tiré une balle dans le pied en rempilant pour une double cure d'opposition (la stratégie politique a ses droits). Mais le comble du comble, c'est qu'en prime, au lendemain de la constitution du gouvernement Michel, le même PS, celui qui avait flanqué hors-jeu le MR à la RW, est allé foutre le feu à la brousse par le biais de son bras syndical, un bras syndical qui, soutenu en sous-main par ledit PS, n'a même pas craint d'exiger la chute du gouvernement "des droites" (Goblet a pour cervelle un p'tit grain de blé). Y Viva la Revolucion ! Très franchement, il y a rire et rire ! ... dans ce pays, certains sont peut-être kamikazes, mais il y en a d'autres qui ont vraiment des allures de vieilles putes.
    • marcel
      août 30, 23:46 Reply
      Vous avez un avantage sur moi, vous savez qui a commencé. Face aux différentes versions des intéressés, je reste plus circonspect. Par ailleurs, rien n'obligeait un lien entre coalitions fédérales et régionales.
      • Tournaisien
        août 31, 07:09 Reply
        Marcel, je ne suis pas dans les petits papiers des uns et des autres. En revanche, la mise à l'écart du MR (le seul parti à avoir sauvé les meubles en francophonie) était bien un fait, quelles qu'aient été les indélicatesses en coulisses. Je crois, pour le dire franchement, que l'occasion était trop belle pour le PS de jouer un bon tour à ses amis libéraux (avec qui il y avait eu auparavant quelques échanges d'amabilités qui en disaient long). Le PS, en clair, n'est pas parvenu à dépasser ses crispations et à prendre de la hauteur. Il est évident, vu rétrospectivement, que si l'on voulait opposer un front fort à la NV-A, c'était cela (l'alliance PS et MR) qu'il fallait faire, et ça passait d'office, qu'on le veuille ou non, par une alliance à la Région, qui à y ajouter un troisième partenaire. Maintenant, cela, c'était une stratégie, car il y en avait une autre, celle qui consistait à mouiller la NV-A en la faisant monter au Fédéral, une stratégie qui pouvait se justifier en considération de deux principes, (a) qu'en faisant l'exercice du Fédéral, ce parti comme cela avait été le cas de Martens finirait peu ou prou par se policer et devenir plus fréquentable (est-ce le cas par exemple de Jan Jambon ?), (b) que quoi qu'il en soit, il s'émousserait, renvoyant une grande partie de son électorat grognon et facho vers les rives du VB (ce qui s'est d'ailleurs produit). C'est en l'occurrence, outre la situation politique côté francophone, ce pari qu'a fait le MR, et il n'est pas totalement incongru me semble-t-il.
        • marcel
          septembre 02, 23:56 Reply
          J'ai les échos des deux formations, assez haut dans les deux cas. Franchement, je ne peux pas m'avancer. C'est parole contre parole.
    • u'tz
      août 31, 00:23 Reply
      "je tiens quand même à rappeler que c'est le PS qui, lors des élections législatives dernières, s'est empressé d'aller faire alliance à la Région avec le cdH en lui interdisant de monter dans le bateau fédéral où se trouverait la NV-A."... bon vous n'êtes pas mr, mais cdh alors ... sorry mais c'est quoi le problème, vous regrettez que vos amis cathos n'ont pas collaboré avec les flamingants fascho-dit-light et leurs valets complets dans le gouvernement de l'asexué linguistique fils à papa béwé... le mr n'avait pas le choix (forcément puisque plus de caleçon fdf ) le petit grain de blé de l'aphone de l'fgtb menaçait tant les pauvres mômes d'hitler et de thatcher victimes des honecker, raouls castro et autres prince-évêques des nuttons wallons...
      • Tournaisien
        septembre 05, 12:52 Reply
        u'tz ... vous êtes vraiment de mauvaise fois, et en plus limite injurieux. Un PS donneur de leçons qui cadenasse à la RW et puis qui va faire la leçon à un MR en lui faisant le chantage au facho ... c'est quoi ce bordel ? Si le PS avait vraiment voulu opposer un front crédible et cohérent aux flamingants de la NV-A, il n'avait qu'une chose à faire : former une majorité solide avec l'autre parti fort de Bxl et de la RW, à savoir le MR, quitte à mettre le cdH dans le bateau également. Ce n'est quand même pas difficile à comprendre, bon Dieu !
    • Pfff
      septembre 02, 13:01 Reply
      Cher Tournaisien, La conclusion de votre post est que vous devez arrêter de soutenir le Cdh, qui est le sac à main de la péripatéticienne hors d'âge pré-citée.
      • Tournaisien
        septembre 05, 12:54 Reply
        Je ne soutiens personne, pas plus le cdH, que le MR, que le PS, voire même qu'Ecolo. Quand les positions sont respectables et crédibles, je les applaudis, de où qu'elles viennent, mais quand c'est foireux, quelles qu'en soient les auteurs, je ne me tais non plus.
  9. Jean-Paul Deplus
    août 30, 09:06 Reply
    Vous auriez pu vous abstenir de stigmatiser les végétariens...ca n'apporte rien à la pertinence de vos propos .
    • marcel
      août 30, 23:46 Reply
      Rassurez-vous. Je suis végétarien au moins 1 J/semaine.
  10. Franck Pastor
    août 31, 08:35 Reply
    C'est ce qui m'a toujours le plus choqué chez le mouvement indépendantiste flamand, N-VA comprise, et qui lui fait perdre toute crédibilité à mes yeux : cette tolérance ahurissante vis-à-vis des collaborateurs les plus répugnants de leur propre camp, alors que leur nazisme saute aux yeux. Il y a eu en proportion autant de collaborateurs en Wallonie, oui, mais en Flandre ils honorent encore Staf De Clercq tandis que Léon Degrelle, lui, est devenu le paria qu'il méritait d'être. Voilà la différence…
  11. xavier
    août 31, 19:13 Reply
    Yep drôle de pays. Le comble: il existe des gens dans ce pays qui veulent commémorer et honorer Leopold 2.
    • u'tz
      septembre 03, 01:43 Reply
      savez vous combien de flamand parmi ces gens ... la prédation du congo induite par léodeux n'ayant profité qu'aux profiteurs colonialiste de la flandre et de leur capitale (witheren, tervueren, port et université d'anvers, umicore)
  12. Wallimero
    août 31, 21:04 Reply
    @ Marcel, En Belgique francophone l'élite de gauche s'accroche surtout au pouvoir et compte sur ses gardiens du temple pour s'indigner de tout risque de changement. Car oh oui, que c'est un scandale d'être présent à une réu avec des enfants d'anciens collabos, mais pour les francos cathos, socialos et même le FDF c'était OK de faire un gouvernement avec des anciens collabos (Tindemans II), même au sein du gouvernement il y en avait un qui a mépris le Volk en Staat pour le Journal Officiel. Et ce n'est pas que cela a nuit à la carrière des francos. Ah oui, quand il faut se remplir les poches et bétonner ses privilèges on laisse ses principes au vestiaire, pour les retrouver aussitôt à la sortie, acclamé par ses groupies aveuglés. Donc de grâce, épargne nous ton mantra de Méchant Michel. Donc il y avait un type d'un autre parti du gouvernement qui était à une réu où un quidam se baladait avec un drapeau dégueu, ce n'est pas parce que tu souffres d'indignations intestinales que ta flatulence digitale doit déterminer l'agenda du Premier Ministre. Pas joli Marcel, vraiment pas joli VV
  13. François
    août 31, 21:39 Reply
    On arrête de paniquer ! Le papa de Monsieur le Premier Ministre n'ira plus skier à la côte "belge". Donc, le MR sanctionne bien la NVA. Quelqu’un a vu skier Monsieur Papa à la côte? Non?
    • u'tz
      septembre 03, 01:28 Reply
      perso je l'y ai vu (digue de blankenberge) en pleine action rageuse cuisse-taxatoire...
  14. MUC
    septembre 01, 18:36 Reply
    Les 400 Bruxellois et les 200 Anversois qui ont quitté la Belgique et qui participant à la guerre terrible en Syrie sont plus "important", non ? Ne parlons surtout pas des Molenbeek, centre Européen du terrorisme.
  15. u'tz
    septembre 02, 23:34 Reply
    "Un député de la majorité gouvernementale belge chez les néonazis"[en fait du gouvernement flamand et de son expression fédérale du collabo FR mr] et puis alors... les néolibéraux font plus de dégât que les néonazis aux gouvernements belges et aux belges
    • u'tz
      septembre 03, 01:34 Reply
      https://www.youtube.com/watch?v=llSas9JbQOM
  16. Tournaisien
    septembre 03, 09:31 Reply
    http://www.lalibre.be/actu/international/le-dessin-de-charlie-hebdo-qui-fait-scandale-en-italie-57c9899135709333b7f7d8e3 ... qui est encore Charlie ? Désormais, j'espère que c'est clair pour tout le monde : ces apôtres de la soi-disant "impertinence" érigée en "politiquement correct à rebrousse-poil" sont devenus depuis belle lurette incapables de faire la différence entre sarcasme, ironie, humour ... et provocation bête et méchante. Qu'ils aillent se faire foutre ! Pour moi, c'est fini. Je ne dépenserai plus un cent et dix secondes de mon temps à lire encore leur torchon (dont je n'ai d'ailleurs jamais été un lecteur assidu ... euphéimisme). Io capisco perfettamente la reazzione dei nostri amici italiani ... hanno ragione di esser cosi arrabiati contro i Francesi. È une vero scandalo.
  17. Dominique
    septembre 19, 21:16 Reply
    Si ce n'était qu'en Flandre... Dans beaucoup de pays européens, l'extrême droite se réfère au nazisme pour engranger des voix bien puantes. Et ce n'est pas condamné, malheureusement. Pas plus maintenant que par le passé. Dans les années 80 en Flandre dans certains meetings du VMO on faisait le salut nazi à plusieurs reprises pendant les interventions des hommes politique. Certains de ces hommes politiques, qui ont abandonné l'extrême droite, ont actuellement toujours des postes importants en Belgique.
  18. Verstringe
    septembre 01, 22:06 Reply
    Pouvez-vous expliquer le lien entre le végétarisme d'Hitler et les actions de ces parlementaires NVa, Tout votre article est bien, votre appel au dons est juste stupide dans sa forme. Et en tant que végétalien (oulà le vilain n'est-ce pas) de gauche, je pense verser les deux euros que vous demandez à un refuge pour animaux maltraités au nom de l'humanité triomphante. NB corriger le tir est possible et toute personne intelligente le ferait.
  19. Robert
    septembre 02, 10:14 Reply
    ! "Ce qu'en pense Charles Michel" ! Il ne vaut pas mieux ! Ainsi que presque tous les voleurs de ce (ces) gouvernement (s) ... Ils ne pensent qu'à ce remplir les poches ...

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.