Bruxelles martyrisée, Bruxelles ignorée… Bruxelles révolte-toi.

IMG_2097_2Bruxelles se fête ce weekend. La fête la plus amère jamais organisée, un mois et demi après deux attentats qui ont coûté la vie à 32 personnes et en ont blessé plusieurs centaines d’autres, d’au moins 40 nationalités.

Comme si ce drame ne suffisait pas, elle constate qu’elle est bien seule dans ces circonstances tragiques. Les discours du président du Parlement bruxellois Charles Piqué et du ministre-président Rudy Vervoort, ont surtout révélé l’absence de représentation des autres gouvernements belges. Pas un seul ministre-président, selon Véronique Lamquin (Le Soir). Si Siegfried Bracke et Christine Defraigne (président-e-s de la Chambre et du Sénat) étaient bien là, ni le ministre-président flamand Geert Bourgeois, ni le wallon Paul Magnette, ni le francophone Rudy Demotte, ni le premier ministre Charles Michel n’ont daigné se présenter au portillon.

Il faut dire que les mesures de sécurité étaient drastiques. On en vient à se demander si ces messieurs n’ont pas eu peur d’être pris pour des terroristes à l’entrée. Oh, pas des terroristes assassins, mais des terroristes de la Région bruxelloise. De ceux qui la tolèrent tout juste mais n’iraient pas jusqu’à la soutenir dans l’épreuve. Il ne faut quand même pas déconner. 

Trois de ces édiles ont ainsi fait un pied de nez, que dis-je, un énorme bras d’honneur à la capitale des institutions qu’ils dirigent. On suppose qu’il fait trop beau pour la solidarité wallonne, francophone, flamande, néerlandophone et même fédérale. La Belgique en déliquescence ? C’est pire que ça : c’est la déchirure de tous les côtés. Et Bruxelles paye !

Peut-on suggérer qu’aux prochaines fêtes régionales, communautaires ou fédérales, les ministre-président et bourgmestre de Bruxelles fassent de même ? Snober ? Rendre la pareille à ces impolis personnages ? Montrer que nous aussi, nous savons nous faire respecter ?

En tout cas, il est temps que la Capitale comprenne. Elle n’est pour ces gens qu’un pion qu’on utilise et manipule au détriment de sa population. Il n’est pas dit que nous ayons des politiciens suffisamment consciencieux et courageux pour mettre enfin à l’agenda une véritable réorganisation de la région au bénéfice de tous. Mais au moins, il est clair que pour les autres pouvoirs, la capitale de la Belgique et ses citoyens sont tout au plus une utilité, pour leur économie (Bruxelles est le plus grand bassin d’emploi pour les autres régions en Belgique), pour leur symbolique (Bruxelles est le siège de la Communauté flamande et des institutions régionales de la Flandre, de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de l’État fédéral) et en tant que bouc émissaire de tout ce qui val mal ailleurs (Molenbeek, les hooligans, les musulmans qui « dansent »).

Comment les Bruxellois pourraient-ils encore faire confiance à ces régionalistes rabiques qui ne sont même pas capables de partager notre deuil, notre désarroi ? Entre un Bart De Wever qui tonitrue que la Flandre est préservée des attentats (oubliant que le reste du temps, il situe Bruxelles en Flandre, et que Zaventem s’y trouve bel et bien) et des gouvernants francophones aux abonnés absents dont les partis manifestent pourtant régulièrement sur nos pavés par « solidarité » ?

Comment les habitants d’une capitale cosmopolite, riche d’une culture méprisée, assassinée économiquement par ses propres errements mais aussi par les déclarations funestes de ministres fédéraux, peuvent-ils encore accepter le constat que, pour les partis francophones comme néerlandophones, ils sont devenus une monnaie d’échange depuis les années soixante et se retrouvent à payer les errements coupables d’un État qui organise sa propre fin, réforme après réforme ?

Comment peuvent-ils ne pas se révolter ? Ne pas comprendre qu’il est temps de répondre coup par coup à l’ignorance, à l’oppression, à ces régions ou communautés qui la revendiquent comme capitale et la haïssent le reste du temps ?

Bruxellois, il est temps de se réveiller. Flamands, francophones, alterophones. Franchement, je ne sais pas comment. Il faudra probablement aller à contre-courant des lois. Il faudra probablement violer quelque chose, parce que tout est verrouillé. Ou alors, relire cet excellent petit livre d’Alain Maskens. Ça s’appelait Bruxellois, révolte-toi.

Previous Déni et Quatremer : ci-gît la Belgique, et une partie de sa presse.
Next Merci Patron. Ou l’envers d’une société vouée aux empereurs du luxe.

You might also like

52 Comments

  1. moinsqueparfait'
    mai 07, 18:36 Reply
    "Et Bruxelles paye !" Dites, bonne fête quand même mais vous exagérez, là. Les Flamands néerlandophones, je m'en fiche car ils sont immmmmmmenssssssément riches à ce qu'on dit, mais en Wallonie, voyez-vous, c'est l'austérité. Vous avez cru que c'est le Club Med toute l'année? Eh bien non, mon cher Marcel, la Région bruxelloise a été la seule refinancée et c'est la Wallonie qui a fait le plus gros effort. Quand on voit les mercis qu'on a eus et qu'on est bien obligé de constater que vous avez déjà gaspillé tout si pas le double de ce que vous avez obtenu (entraînant ainsi une austérité en Wallonie en pure perte et réclamant d'ores et déjà de nouveaux refinancements qui -comprenez-le cette fois-ci ne viendront éventuellement que de Flandre aux conditions de la Flandre-), on se dit que ceci explique peut-être cela... Et puis, vous n'êtes pas le Hainaut, n'oubliez pas... que peut-on faire pour vous à part le rôle du con au dîner de cons (et balancer quelques chèques sous la table comme à l'époque de l'horrrrrible mais très créatif Daerden (on peut savoir ce que vous avez fait de tout ce fric, à la fin????)? Je me demande parfois si ça arrive à Brussel de tirer des enseignements sur les simples relations cause-conséquence ou si on tient vraiment à s'assurer d'être en permanence déçu parce qu'on persiste à vivre à côté de toutes les réalités les plus élémentaires. Je vais une nouvelle fois poser une question qui fâche: après un refinancement obtenu de dure lutte et à grands frais pour les Wallons, qu'est-ce qui a pu justifier de décider la construction d'un stadion de voetbal en Flandre? Et on prétend chez certains que les "Brusselois vivent sous la férule des Wallons"??? Mais cette décision absurde prouve exactement le contraire! Si cela avait été le cas, jamais cette idée n'aurait même germé chez le plus benêt des individus du "sud du péyïs"... Alors si nos "amis du centre du péyïs" se ravisaient, je reconsidérais la question, mais non... même pas: ils persistent et signent! Il faut le stadion de voetbal en Flandre. Ok, bin voilà... Vous avez vu le résultat aujourd'hui. Révoltez-vous donc, mais avec vos sous... Et ne venez pas agiter sous le nez des histoires de PIB redistribué aux autres: vous savez aussi bien que moi qu'il n'y a ni place financière, ni pétrole, ni diamants, ni industrie importante (à part Audi et SABCA, ll reste quoi?) à Brussel. Nous pouvons parfaitement nous arranger avec les Flamands néerlandophones pour vider Brussel en moins de 3 ans et il ne vous restera plus que les seigneurs-saigneurs de la Youropiøn Youniøn et de l'OTAN pour vous regarder de bien plus haut encore... s'ils veulent rester... Je ne vous en veux pas personnellement mais quand vous écrivez "et Bruxelles paie", sincèrement, c'est comme si les autres nageaient dans le bonheur... Je vous ai décrit plusieurs la catastrophe qu'a connue une ville comme La Louvière et qui se profile pour vous. Ils étaient où les gens de Brussel à ce moment-là? Ah, bah, à Brussel, hein: ils ne sont pas le Hainaut.
    • marcel
      mai 08, 10:42 Reply
      Je n'ai jamais fait le moindre mal à un Louviérois et j'ai encore moins de responsabilité quant à la fermeture des charbonnages et autres industries. Si vous confondez une certaine élite financiére et les 1,2 millions de Bruxellois qui n'ont rien à voir avec elle, c'est dommage pour vous, mais vous faites exactement ce que font les nationalistes flamands.
      • moinsqueparfait'
        mai 08, 17:23 Reply
        Vous ne nous avez rien fait, vous, c'est entendu mais la question n'est pas là. Brussel, ce n'est pas qu'une "certaine élite financière" (hélas d'origine wallonne parfois -mais fait-on pire qu'un ex-Wallon honteux "monté à la capitale"?-): c'est aussi un électorat et donc des élus. Que la Belgique (flamande fransquillonne ou non) ne soit en elle-même pas responsable de la fin des charbonnages et de sidérurgie, c'est un fait. Par contre, elle est responsable d'avoir sciemment saboté l'investissement industriel et public en Wallonie pendant les trente glorieuses (le syndicalisme "rouge" a bon dos: il était possible d'investir en dehors du sillon "rouge", mais ça n'a évidemment pas été fait et si certaines injustices criantes n'avaient pas été commises, il aurait probablement été beaucoup moins important), elle est responsable d'avoir détourné des milliards et des milliards de fonds européens pour en verser une bonne partie à la Flandre alors que celle-ci n'en avait pas besoin, elle est responsable d'entretenir une détestation sourde et profonde de la romanité qui est l'élement-clé qui est et sera éternellement reproché aux Wallons, elle est responsable d'avoir laissé tombé cette région comme une vieille chaussette alors que sans la Wallonie, Brussel, Anvers et bien d'autres brillantes cités auraient été très loin d'être capables de se développer (comme dirait MUC ou je ne sais quel autre flamingant: l'État "investissait là où il y avait de l'activité économique"... c'est donc en toute logique que la première ligne de chemins de fer conduisait à Malines et non vers un des bassins wallons... ah ah ah, plus c'est gros, plus ça passe). Et là, voyez-vous, les élus bruxellois, en a-t-on un jour entendu un se tracasser du sort de la Wallonie? Non. À tous les votes où l'intérêt wallon était dans la balance contre l'intérêt flamand, les élus bruxellois ont toujours choisi le camp du "nord du péyïs". Vous ne semblez pas bien connaître la mentalité de vos propres élus ni vouloir comprendre ceci: si on disait aux élus bruxellois que "pour sauver le statut de Brussel" (et par un sophisme hallucinant "le statut de la Belgique", car il s'agit en fait de la Flandre et de Brussel) en remettant de l'argent, au point où en est, il faudrait fermer des services d'urgence ou couper l'eau en Wallonie, eh bien ils vous répondraient sans problème avec leur morgue et certitude religieuse habituelle qu'il faut le faire, car on ne fait pas d'omelette (ou de stade de foot) sans casser des oeufs... Ca, c'est la réalité Marcel. Alors, l'absence des élus wallons hier, ça a une signification précise: non, on n'acceptera pas de fermer les urgences et de couper l'électricité pour "sauver le statut de brussel", et soi-disant de la Belgique... La Belgique, c'est aussi un tiers de Wallons, Marcel, mais ce tiers-là, il ne compte jamais pour la "belgique", ce ne sont des "sales romans" qui squattent la partie intrinsèquement la plus riche en ressources des Pays-Bas du Sud et ne veulent pas se convertir (pire encore, ils assimilent et intègrent les nouveaux arrivants: de vrais satans, j'vous dis). Voilà le fond de l'histoire... et de ça, la Belgique bruxelloise a largement sa part de de responsabilités. Elle a même crevé tous les plafonds en la matière.
        • Didier
          mai 09, 09:15 Reply
          Cher moinsqueparfait, la Wallonie se trouve dans l'état qu'elle mérite. elle aussi a des représentants politiques qui ont, tout comme les autres, participés à chaque gouvernement fédéral depuis la création de la Belgique et sont donc par conséquent tout aussi responsables. Cela, c'est le premier point. Le second, c'est qu'il est trop facile de toujours trouver des boucs émissaires dans un passé lointain alors que cela fait une trentaine d'années que les régions existent (27 pour Bxl). Pour finir et mettre tout le monde d'accord, ces remarques valent aussi pour Bruxelles. Un seul exemple : cela fait 40 ans cette année que la Belgique a fusionné ses communes. Toute la Belgique, sauf... Bruxelles. Qu'elle ne s'étonne dès lors pas que vu de l'extérieur, la polémique incessante sur le piétonnier indiffère largement voire agace par son coté pleurnicheur. Avec un minimum de rationnalisation des competences (et des niveaux de pouvoir intra-bruxellois donc) sa gestion aurait été autre.
          • moinsqueparfait'
            mai 09, 11:40
            Bonjour, je suis très loin du victimisme et de la lamentation sur le passé. Pour moi, la Wallonie s'en sortira, sans doute pas sans pertes ni fracas, mais elle s'en sortira (l'ennui, c'est que si ça arrive, ça ne plaira pas aux "Belges"...). Mon propos, tout à fait actuel, est de dire que c'est une escroquerie intellectuelle de bombarder les Wallons à coup de propagande affirmant que pour redresser la Wallonie, il faut d'abord (et en fin de compte, exclusivement) s'occuper de Brussel. On ne peut pas sauver la Wallonie en ne pensant qu'à sauver Brussel ou "la Belgique", surtout quand le "partenaire bruxellois" n'a absolument pas, lui, pour priorité de "sauver la Wallonie"... Mais quand on dit que la Wallonie se trouve dans l'état qu'elle mérite, je suis désolé mais je ne peux pas admettre ça. Car ça, c'est de la démoralisation collective, volontaire et actuelle aussi. C'est une affirmation qui est fausse et induit chez les Wallons l'idée qu'ils sont nuls et que c'est bien fait pour eux. Bien des erreurs (et trahisons) ont été commises par les dirigeants wallons mais la première de toutes, c'est d'avoir accordé la priorité à l'intérêt d'un Etat flamando-bruxellois qui nous détestait déjà quand nous étions riches. On peut énumérer toutes les erreurs factuelles que l'on veut, un autre fait incontestable est celui-ci: la Wallonie a exactement le même passé que la Lorraine, le NdPC et certaines régions minières du Sud-Ouest en France (pour beaucoup de gens, le Gard, ça sent la lavande, le soleil, les criquets et le petit rosé des vacances... mais les Cévennes sont une ancienne région minière qui a connu un effondrement économique inimaginable (on a atteint des taux de chômage de 40% dans certains patelins!)). Eh bien, jamais la France n'a abandonné ces régions ni stigmatisé leurs habitants comme la Belgique flamando-bruxelloise l'a fait et continue de le faire avec la Wallonie. Jamais et absolument jamais. Oui, nous avons fait des erreurs... mais non, nous n'avons pas ce que nous méritons. Pour ce qui est de la popote interne à Brussel, moi je ne m'en mêle pas mais il est proprement scandaleux qu'on vienne systématiquement demander des refinancements ou "consensus au-delà de Brussel" chez les "amis du sud dupéyïs" que l'on tourne en dérision tout le reste de l'année quand, en même temps, on gaspille tout l'argent du refinancement soit directement (stade de foot), soit indirectement (perte de recettes fiscales) par des décisions absurdes, contraires à tout entendement, entraînant ainsi une austérité chez les autres en pure perte! Et tout ça presque en "direct live" sur RTBF anti-wallonie... On nous colle sous le nez des démonstrations d'imbécilité en direct et on serait obligés de trouver ça génial et de se repréparer à de nouveaux "consensus au-delà de Brussel" après s'être ramassé des "on n'est pas le Hainaut" et autres gentillesses... Mais franchement, ils sont vraiment XXX ou quoi???
          • denis dinsart
            mai 09, 14:37
            Si la Flandre est aujourd'hui prospère elle l'est, entre autres, grace à la captation, depuis la création de la Belgique, des richesses qui ont été produites en Wallonie. La Flandre doit beaucoup, elle doit énormément à ce syphonnage. Je vous rappelle que depuis 1884 les wallons sont monoritaires démographiquement. Durant les décénnies unitaristes et jusqu'en 1980, la flandre s'est arrogée la plus part des investissement étranger car, le ministre, chef de cabinet, .... était flamand. Nombreux furent les gouvernement sans un seul ministre Wallon. Et il a fallu attendre le début des années 90 pour que les compétences économiques dévolue aux régions soient un tant soit peu subtancielle pour que la Wallonie ait réellement son avenir en main. 25 ans c'est peu. Il a fallu plus d'un siècle à la Flandre et avec une solidarité de la part des wallons qui étaient réellement de la solidarité pour sortir de sa misère. Pour le reste, baronnie, clientélisme, gabegie ça existe en Wallonie, à Bruxelles, et surement en Flandre (cfr Zaventem)Vous vous souvenez de gaston Geens qui clamait: "ce que les fflamands font eux-même, ils les font mieux" c'est vraiment poilant. Ils devrait s'inspirer des aéroport Carolo ou Liégeois. Et puis vous savez, entendre depuis 60 ans que les Wallons sont fainéants, pusillanimes, gréviculteur, ignorants, ....ça vous mine, cela vous détruit des hommes, des populatiobns, des mentalités, ...
          • Didier
            mai 20, 11:01
            "Nombreux furent les gouvernement sans un seul ministre Wallon." MDR Et tout le reste est à l'avenant. On croirait entendre Guy Mathot déclarer sans rire ( et peut-être même en y croyant) que la dette belge va disparaître aussi subitement qu'elle est arrivée.
          • denis dinsart
            mai 23, 08:17
            Didier, Vous êtes MDR. Si cela ne pouvait n'être pas qu'une métaphore! Mais non je plaisante, j'ai beaucoup d'estime pour les esprits simples comme le vôtre. Il parait que le royaume des cieux vous appartient. Cela nécessiterait quelques recherches mais je maintiens que des gouvernements de l'entre deux guerres ne comportaient pas de ministres Wallons. Mais je pense qu'il est vain d'argumenter rationnellement avec vous. Je vous laisse à vos MDR, LOL et autres fulgurences intellectuelles.
    • Jester
      mai 08, 10:51 Reply
      les logorrhées de moinsqueparfait sont décidément indigestes. Peut-être parce que la même rengaine est servie réchaufféeà chaque fois. Bouhouhou pauvres petits wallons. Les principaux responsables de votre malheur = le PS wallon.
      • moinsqueparfait'
        mai 09, 08:56 Reply
        Et vos "replies" sont toujours aussi pauvres en contenu. Je pourrais les écrire moi-même et ça irait très vite, tant c'est vide. Vous ne répondez jamais à rien de ce qui est dit. Que ce soit avec moi ou avec d'autres. Aaaah, la rengaine du PS wallon... Le raisonnement mononeuronal du brusseleir à chapeau melon qui n'a pas digéré sa kriek car le Standard a battu l'Union... Enfin, si ça vous rend plus heureux d'y croire, croyez-le. Ce que vous appelerez sans doute le "wallingantisme" est largement partagé par des franges entières du MR wallon et même au CHD et chez Ecolo, mon pauvre ami. Ce n'est pas parce que Radio Tele België Franstalig ne vous l'explique pas que ça y change quelque chose... On n'a pas fini de vous casser les pieds, chers "parisiens pauvres"... mais c'est de votre faute, vous tenez tant à nous garder... C'est pour quand votre indépendance?
      • denis dinsart
        mai 09, 10:00 Reply
        Jester, Indigeste car vous n'avez pas l'habitude d'entrendre ces vérités. Mais rassurer vous même si les Wallons sont depuis longtemps les dindons de la farce, ils n'ont pas une âme de victime, ça c'est pour les Flamands.
        • moinsqueparfait'
          mai 09, 11:43 Reply
          Denis, bonjour. Jester est très représentatif de la mentalité belgo-bruxelloise. C'est très bien qu'il fréquente ce forum. En effet, ils sont tellement persuadés que la Wallonie c'est "socialo-chômage-cpas-monolingue-cacaprout" "par définition" que dès que vous leur sortez autre chose, on dirait qu'on les a transportés sur une autre planète...
          • Jester
            mai 11, 13:12
            Ce qui m'énerve, ce sont vos procès d'intention et vos généralisations perpétuels. A titre personnel, je n'ai rien contre les wallons, bien au contraire. Croire qu'il existe un dédain généralisé envers les wallons est ridicule, et non fondé. Personne sur ce forum ne soutient que "pour redresser la Wallonie, il faut d'abord (et en fin de compte, exclusivement) s'occuper de Brussel". Je crois que c'est vous qui souffrez d'un complexe d'infériorité. Et quoi que vous puissiez en dire, vous faites bel et bien la victime ("tout le monde nous déteste, c'est pas juste" = votre message en résumé). Je concède bien volontiers que, sous certains aspects, la Wallonnie a bien été "grugée" par la Flandre dans le démantèlement (inutile) de la Belgique. Mais à qui la faute?Je constate que vous ne contestez pas que la Wallonnie est gérée par des amateurs clientélistes qui ne lui font pas du bien (au même titre que la RBC, d'ailleurs, tout autant victime des réformes de l'Etat que la Wallonie). Ce pourquoi plaide Marcel est précisément la "révolte" contre ces aberrations, dans la Région dans laquelle il habite. Il n'y a rien d'antiwallon dans son propos. Si la Wallonie a vraiment été "abandonnée" (ce qui est discutable en soi ...), n'est-ce pas aussi largement à cause d'un mouvement social (piloté par on sait qui) qui a tout fait pour surtout ne rien changer et a continué "d'investir" (lire: dépenser à perte) dans des secteurs qui ne sont absolument plus porteurs et sans avenir? De quand date la fermeture de la dernière fosse du pays noir? Quelles sont les initiatives (autres que récentes!) prises pour lutter structurellement contre le chômage? Pourquoi d'autres régions touchées par le même problème se portent actuellement mieux (moins mal) que la Wallonie? Pour le reste, je suis d'accord avec Didier PS: je vais régulièrement "au Standard" et la dernière édition d'un match union/standard date probablement de Mathusalem.
          • denis dinsart
            mai 12, 14:43
            Jester Je constate que vous ne contestez pas que la Wallonnie est gérée par des amateurs clientélistes .... Si cela ce n'est pas une généralisation???
          • moinsqueparfait'
            mai 12, 19:40
            Houla, jester, vous avez écrit ça tout seul ;)? Bravo! Ceci dit, donc, il n'y aurait pas de dédain généralisé à Brussel et en "Belgique" envers la Wallonie? Bon... alors, écoutez, je ne recite pas tous les exemples cités. Si vous ne voulez pas en prendre note, c’est que vous ne le voulez pas. Cela ne sert à rien. Voyez-vous, jester, je vous affirme que cette perception de dédain de la part du "centre du péyïs" est extrêmement répandue en Wallonie. Si vous vous intéressiez un peu à cela, vous en prendriez conscience mais comme le dit Denis, le Wallon (qualité ou défaut?) est comme ses cousins lorrains et même chtis: il n'est pas très assertif et donc finalement pas très geignard... mais il est assez tête de mule et mine de rien il continue sa route sans trop broncher mais sans jamais faire ce qu’on lui demande. Alors, évidemment, c'est très surprenant quand l'un ou l'autre décide de vous dire en face certaines vérités qui ne suivent jamais les canaux d'escalade hiérarchique (pour parler "moderne"). Mais très honnêtement, je suis le premier à signaler ça? Quand même pas, hein... Là, je fais appel à la composante "humaine", vous savez ce lien d'empathie qui devrait être là si nous étions vraiment des compatriotes. On ne devrait pas sentir et percevoir toutes ces piques permanentes et souvent inconscientes mais on les sent... et ça, pour moi, ça condamne tout projet commun. Vous avez conscience à Bruxelles qu'il n'y a pas que vous? Vous avez conscience que nous, en Wallonie, nous formons 33% de ce pays et occupons la majorité du territoire? Vous vous rendez comptez compte que dans la "Belgique francophone", nous représentons 75% et vous 25% mais que la proportion des investissements "communs" est carrément inversée en votre faveur et qu'en fin de compte, vous nous accordez le droit de jouer les "bougnoules de service" et rien d’autre, Réfléchissez un peu, jester, quand vous aurez pris conscience du mépris qui émane de brussel, vous aurez fait un pas en avant. Mais en avez-vous envie? Vous manipulez mes propos par ailleurs car je n'écris pas que "tout le monde nous déteste", jester, ça c'est vous qui écrivez ça. Brussel et la Flandre, c'est loin de faire "tout le monde"... Pour ce qui est du démantèlement de la Belgique, moi, je crois au contraire qu'il est parfaitement utile et est la seule planche de salut de la Wallonie. Une donnée est claire: les régions qui formaient la wallonie actuelle au début de la Belgique étaient riches selon les standards de l'époque ... et maintenant, elles sont pauvres. Cherchez l'erreur... Alors, évidemment, quand on veut un raisonnement simple pour esprits simples, on peut dire: c'est les socialos wallons. Paf. Qu'ils ne soient pas des champions du monde, j'en conviens mais... je rappelle qu'ils ne sont apparus qu'avec le suffrage universel, qu'ils sont bien loin d'avoir été seuls au pouvoir quand ils y étaient et que comme l'a rappelé Denis, ils n'ont commencé à avoir certaines manettes en mains sans ingérence flamande que dans les années 1990... Moi, je crois que les raisons, elles sont autres: les Wallons se sont retrouvés dans un État créé de toutes pièces qu'on leur avait présenté comme francophone et qui donc semblait leur convenir très bien. Le problème est que dans cet État, ils étaient minoritaires et que les dés étaient pipés d'avance: car la majorité des leviers a toujours été aux mains des Flamands qui se servaient dans la caisse et servaient leur intérêt. Les Flamands ont toujours gouverné la Belgique, ils ont juste cessé de le faire en français. Alors, les dirigeants wallons, voyez-vous, quand je regarde des minus comme Bourgeois en Vlaanderen et des zotte peien sans doute bien sympas mais rien d'autre comme Vervoort et compagnie, des De Decker, des Delcroix, des Mayeur, des Courtois, Laanan, VdB à une autre époque ou le meilleur d’entre tous: Michel Demaret!, etc., finalement, les dirigeants wallons, ils sont ce qu'ils sont mais je ne pense pas qu'ils soient si mauvais. Ils se débattent juste dans un contexte où nous sommes "moralement" et "internationalement" obligés de faire semblant d'être belges en couple avec les Flamands et de "faire avec" des circonstances qu'on appelle un RAPPORT DE FORCE qui nous est défavorable. Vous comprenez, cela? Pourquoi d'autres régions se portent mieux que la Wallonie malgré les mêmes problèmes? Eh bien, j'ai une réponse: parce qu'elles n’ont pas vécu sous la coupe de la Belgique flamande et qu’on ne les a pas laissées tomber comme de vieilles chaussettes en stigmatisant leurs habitants (vous avez dit « compatriotes »?????????) au passage… Voyez-vous, jester, reprenons notre exemple de La Louvière. C'est une agglomération qui est apparue un peu à partir de rien et a connu un essor extraordinaire avec les charbonnages et la sidérurgie, ainsi que d'autres manufactures. Elle compte une centaine de milliers d'habitants avec les communes avoisinantes. La raison d'être de cette expansion a disparu (selon moi, cette ville ne redressera jamais mais bon… tant mieux si c’est le contraire)… eh bien cent mille, c’est à la grosse louche le nombre d’emplois qui y ont été perdus en 30 années. Je ne sais pas si vous imaginez le cataclysme que c’est et si vous croyez qu’on peut résoudre ça en 30 ans… Vous vous en fichez peut-être… Mais pour vous faire une idée, c’est très exactement ce qui est en train d’arriver à Brussel mais en dix fois plus grand: elle a « gonflé » de manière démesurée pour UNE raison: son rôle de centre politico-administratif, belge d’abord, européen et otanesque ensuite. Tout cela est en train de s’effondrer… Alors nous allons voir, maintenant comment vous allez faire, vous, sans vous « plaindre  » ou « accuser les autres »… On va voir vos résultats. Quand je vois votre taux de djihadistes et de chômeurs et vos politiciens qui (je repique vos termes) « font tout pour surtout ne rien changer et continuer "d'investir" (lire: dépenser à perte) dans des secteurs qui ne sont absolument plus porteurs et sans avenir (j’ajoute: stade de foot, vilo, kiosk, bootik, cinemateK, zinneke parade, Asbl (au pluriel) machin-chose genre intercompréhension citoyenne socio-truc-bazar pour mon quartier-à-moi-échevin-conseiller-multimandataire-trrrrrès influent et respecté-je-suis-le-Lord-de-la-Rue »), excusez-moi de vous le dire mais: nous, nous sommes partis vers autre chose (sans doute par définition criticable comme toujours puisque c’est nous), et on verra dans 30 ans comment vous aurez fait pour vous sortir de ce merdier, surtout quand tout le monde vous remonte le moral en vous pointant du doigt. Bonne chance, jester, bienvenue au club… Et si personne « sur ce forum ne soutient que "pour redresser la Wallonie, il faut d'abord (et en fin de compte, exclusivement) s'occuper de Brussel », moi je vous affirme qu’en tout cas, dans le monde politique bruxellois, c’est bien l’option qui prédomine… Mais s’ils veulent de la sympathie, qu’ils commencent par en offrir aussi et par arrêter leurs conneries, jester, parce que là, je vous garantis que ce qu’ils viennent de faire (causer une austérité réelle et pénible en Wallonie pour un refinancement en foutant tout le fric par la fenêtre en moins de 3 ans et déjà ramener leur fraise avec de nouvelles demandes de « consensus »), croyez-moi, ce n’est pas près d’être oublié…
        • Démocrite
          mai 09, 16:58 Reply
          Bravo. Le Wallon ne se soumet pas comme un brave flamand=c'est-la-paroisse-le-curé-qui-l'a-dit-tention-les-wallons-rouges-violent-nos-flamandes-roses devenu à présent c'est-la-nva-qui-l'a-dit -faute-au-ps-bart-ta-g-à-la-récré-tu-nous-voles-nos-jaunets. Ou un Bruxellois-épicier-de-mentalité-et-comportement-ma-bagnole-mon-vélo-te-roulent-dessus-pour-garer-mon-nombril-de-petit-bourgeois-offensé-agressif-à-parkingpartout-ultra-chauvin-impérial--et-parangon-de-la-grossière-rusticité-arrogante-du-fruste-magouilleur-arrangeur-à-l'hilarité-grasse-satisfaisant-ses-besoins-Beulemans. Comme son chien d'ailleurs, satisfait ses besoins. Doit-on rappeler aux illettrés que la Bourgeoisie belge s'en est toujours méfié? Des Wallons, ces non-croyants, qui ont même osé faire une grève pour faire ch.er nos copains d'affaires juteuses, les Nazis. Camps de concentration-travail-extermination ou pas, debout. Pas bien, ça. Mauvais peuple Pire, dangereux. A punir, donc. De surcroît, nos sauveurs officiels hollywoodiens aussi le voulaient. Dangereux, on vous dit. Et ce n'est pas la Bourgeoisie industrielle ou banquière, impunie, qui n'aurait pas applaudi des deux mains et des deux pieds. D'accord, notre vie est sauve et notre pognon aussi. Thank you de nous sauver des rouges qui nous auraient jugé, rendez-vous compte, des comptes. Mon Dieu. Alors que nous, on leur vendait du jambon (en noir) avec du gras, en sus, fallait-bien. Bon peuple, ça. Très bon, 3è génération petite-bourgeoise arrogante craignant le Rouge ou pire l' honnête descendant de non-collabo et qui sait donc, qui pourrait trifouiller dans ses petites affaires pas nettes du tout. Il relève donc aujourd'hui le menton du petit fasciste-réactionnaire-à-mort-et-à-chienchien-parce que-ses-crottes-le-valent-bien,fasciste ordinaire-se-prenant-pour-le-nombril-du-monde-donc, en urinant-ses-fallait-bien-oups-non-si-on-changeait-de-sujet-vous-croyez-oh-non-quand-même-vous-exagérez_bougez-vous-de-là. Facho ordinaire un jour, facho ordinaire toujours. Chut, taisez-vous ou racontez des histoires miraculeuses à l'eau de Lourdes. Hocus Pocus, disent nos "sauveurs" dans leur langue magique. CQFD clair et net. Au suivant... Brel vous attend. C'est ainsi qu'en 1980 on rencontrait des vendeuses de supermarché, âgées de 20ans, et payées chichement, propriétaire déjà d'appartement à Woluwé-St-Pierre.(commune chère) Le miracle bruxellois de grand-papa, on vous dit. Magique comme à Lourdes. On vous prie de croire. Au loto. Gras de Jambon. Comme celui de la NVA-qui-avait-ses-raisons-patapon-Papon
          • moinsqueparfait'
            mai 10, 14:13
            Démocrate, Denis, en effet: les Wallons ont pas mal de défauts mais ils ont quatre caractéristiques qui les classent irrémédiablement dans la catégorie "Satan" pour ceux du bar d'en face: ils sont romans, laïcs, républicains et assimilationnistes. Des "sales rats français", quoi... Ce nom vous dit quelque chose???
  2. Salade
    mai 07, 18:38 Reply
    Depuis le temps qu'on le dit. Il faut que les politiciens bruxellois soient d'origine bruxelloise. Pensons au futur maire de Londres. Désolé mais Picqué a été très faible, par exemple, face aux flamands. Mais c'est pareil pour la wallonie qui se fait également rouler dans la farine par la Flandre (cfr SNCB par ex), mais aussi par des attitudes complaisantes/complices des fédéraux francophones passés et présents. Ne parlons même pas de la situation ubuesque d'un gouvernement fédéral actuel qui ne représente que 25% des francophones!!
    • Eridan
      mai 09, 14:39 Reply
      Absolument. Et même bien plus que de la complaisance ! Quand on a vu Galand entériner sans broncher l'enterrement du RER Wallon, la suppression des TGV de la dorsale Wallonne et la suppression de gares wallonnes avec les applaudissements sarcastiques de divers autres membres du MR, on peut même parler de trahison et de malveillance délibérée envers la Wallonie : ah ! vous ne voulez pas voter MR ? Alors vous allez trinquer, maintenant ! On va vous en faire baver ! Parole de MR. Et l'électorat du MR d'applaudir béatement au sado-masochisme de ses élus, dont il est lui-même la principale victime... Mais les bruxellois se sont-ils révoltés par solidarité avec la Wallonie ?
      • moinsqueparfait'
        mai 13, 23:59 Reply
        Eridan: non, ils ne se sont pas révoltés "par solidarité avec la Wallonie", ils ne l'ont jamais fait et ne le feront jamais. Vous tapez dans le mille.
  3. Attention à vos propos, Marcel ! Vous êtes clairement en mode "révolutionnaire" :-D J'épingle les deux paragraphes les plus intéressants. Le premier est déjà pas mal: "Comment peuvent-ils ne pas se révolter ? Ne pas comprendre qu’il est temps de répondre coup par coup à l’ignorance, à l’oppression, à ces régions ou communautés qui la revendiquent comme capitale et la haïssent le reste du temps ?" En bricolant légèrement ce paragraphe, on peut en déduire une exhortation à portée plus générale et plus universelle face à l'oppression. Intéressant. Le second est le top: "Bruxellois, il est temps de se réveiller. Flamands, francophones, alterophones. Franchement, je ne sais pas comment. Il faudra probablement aller à contre-courant des lois. Il faudra probablement violer quelque chose, parce que tout est verrouillé." Le message est on ne peut plus clair: il faudra probablement aller à l'encontre de l'ordre établi et verrouillé par les autres. Il en va de la survie (du Bruxellois dans le cas présent). Très très intéressant. Si vous portiez une barbe et étiez d'une certaine confession, ce serait clairement un signe de radicalisation. La marmite bouillonne dans toute l'Europe et ce pour des raisons diverses et variées. Lorsque la prochaine crise se manifestera (la "big one" qui fera passer celle de 2008 pour une journée à la plage), alors il sera temps de se mettre aux abris.
    • Salade
      mai 12, 12:21 Reply
      Un francophone belge en mode révolutionnaire ne peut exister que si eden hazard se fait exclure...
  4. lievenm
    mai 07, 20:28 Reply
    Misschien waren de uitnodigingen opnieuw via email op de verkeerde adressen terechtgekomen :)
  5. MUC
    mai 08, 07:26 Reply
    "Peut-on suggérer qu’aux prochaines fêtes régionales, communautaires ou fédérales, les ministre-président et bourgmestre de Bruxelles fassent de même". Pensez-vous vraiment que quelqu'un en Flandre, à Wallonië, à Bommerskonten où à Yvoir se regrettera l'absence des Grands Politiciens Bruxellois quand ils fêtent ???? Au contraire. Tout le monde qui vit hors Bruxelles espère que les politiciens Bruxellois s'occupent en première place des problèmes de leurs 19 communes : les terroristes Bruxellois.
    • u'tz
      mai 09, 22:15 Reply
      "Tout le monde qui vit hors Bruxelles espère que les politiciens..." NL "...s'occupent en première place des problèmes de..." leur capitale "... : les terroristes..." de leur capitale et de leur polluant aéroport
      • MUC
        mai 12, 14:48 Reply
        L'aeroport Flamand est nécessaire pour les Brusseleirs, la pollution qui sort de Bruxelles (leurs terroristes) est plus dramatique....
    • Lachmoneky
      mai 17, 12:02 Reply
      Muc: "L'aeroport Flamand est nécessaire pour les Brusseleirs, la pollution qui sort de Bruxelles (leurs terroristes) est plus dramatique.... Je crois que la "pollution qui sort de Bruxelles" (et pas RIEN que de...) est surtout due à un repli communautariste, avec la violence érigée en forme de dialogue, et volonté de "purification" (ethnique ou religieuse... ou linguistique). Bref, une forme de repli assez connue au nord du pays, il me semble! Et érigée en forme de gouvernance par certains adeptes: vous voyez de qui je veux parler ;-)
    • Lachmoneky
      mai 17, 12:10 Reply
      J'aime bien votre allusion à l'appui aérien de la bienveillante Principauté: je vois le Prince venir clamer: "Ich bin ein Brusseleir"... en pur bruxellois (et Bruxellois) of course... bien entendu... 'tuurlijk! -------------------------- Bon d'accord, il y aurait déjà un premier problème: faute d'aéroport (bruxellois), comment le Prince arriverait-il à Bruxelles: par un souterrain creusé secrètement sous la forêt de Soignes?
  6. Pfff
    mai 08, 10:26 Reply
    Edwy Plenel : Je ne suis pas en faveur du totalitarisme, ceux qui le prétendent sont des imbéciles* ; la preuve, je suis trotskyste. Je ne suis pas carnivore, car je ne mange pas de viande de cheval. #lagrandeparade *la gôche ne se bat que contre des sous-humains dégénérés et mauvais, dépourvus d'intelligence et d'humanité. En plus, ces adversaires abjects sentent mauvais (nauséabonds, putrides, infects). Hélas, elle se ramasse en général une tôle dès qu'elle doit exposer ses arguments face à ceux de ses si méprisables adversaires.
  7. Serge
    mai 08, 13:16 Reply
    Alors là! Plus Calimero-bruxello-centré, tu meurs! Comme le disait récemment un humoriste bruxellois sur la Première avec toute la condescendance parisienne ( pardon bruxelloise!), vis-à-vis de la province (je cite de tête): "Un commerçant du centre de Bruxelles affirme que la capitale se meurt à petit feu mais ce qui l'intéresse vraiment en ce moment, c'est comment ça va se finir à la fédération MR de Mons (à propos du sort de GL Bouchez)". Régionalisation svp,.. Vite.
    • u'tz
      mai 09, 22:29 Reply
      "Régionalisation svp,.." Serge c'est aux NL et pas aux bxlois qu'il faut s'en prendre,, c'est eux les méchants communautaristes majoritaires qui nient les régions et leur préfèrent la race depuis l'époque où la wallonie portait ce pays
  8. Tournaisien
    mai 08, 19:34 Reply
    Perspective ... http://www.lesoir.be/12-27/article/soirmag/actu-tele/2016-05-08/quand-alain-finkielkraut-se-compare-nabilla-video On pensera ce qu'on veut d'Alain Finkielkraut, qui fut quand même un des penseurs de l'après 68 qui comptent en France ... il est un fait que l'intolérance donneuse de leçons de la gauche bien pensante et vestale à souhaits devient insupportable. Nous sommes aujourd'hui confrontés à un dictat de la pensée unique, de la pensée comme il faut, de la pensée des adeptes de la posture "généreuse" et "libertaire" (mais ô combien liberticides) qui confine à une véritable dictature, une imbuvable dictature qui n'admet plus le débat contradictoire, la confrontation des idées, la défense de valeurs dites "traditionnelles", le sens d'un minimum d'excellence. Il y a des moments où, vraiment, cette chienlit de gauche de révulse. La démocratie, celle qui jusqu'ici avait permis à nos sociétés de tendre vers son dépassement, est devenue, avec la démagogie ambiante et la collusion d'une presse vendue à l'audimat, le parangon suprême de la médiocratie, ou de la démocrassie, c'est comme on voudra. Nuit debout n'est qu'une posture, une imposture. Ceux qui ont des choses à dire, ceux qui ont des choses belles et fortes à faire valoir ne martèlent pas le pavé de 22 heures à 6 heures du matin. Ils bossent, ils étudient, ils oeuvrent ...
    • Salade
      mai 09, 21:40 Reply
      Vous préférez le côté généreux et le "dépassement" des Panama Papers?
      • u'tz
        mai 11, 19:30 Reply
        @Sal' voulez-vous insinuer que pour garder sa posture debout sans devoir s'asseoir jamais sur son principe, Tourn' devrait porter des panama pampers ?
  9. Pironet
    mai 09, 06:54 Reply
    monsieur Sel , j'ai l'habitude de lire un peu de votre "prose"dans le télépro et je sais que vous critiquez tout, tout le monde , tout le temps donc votre prose ne sert à rien . Ici , vous critiquez l'absence de ministres fédéraux dont le premier, et régionaux . Auriez-vous oublié que nous sommes au niveau 3 ? Un certain nombre de policiers sont mobilisés dans les prisons (ils sont au four et au moulin depuis des lustres) .Un rassemblement de ministres demandent une protection particulière qui n'était peut-être pas possible pour l'instant . La "fête" cette année devait être plus discrète , qui a vraiment le cœur à ça maintenant ?
    • marcel
      mai 09, 07:06 Reply
      Si je critique tout le monde, c'est probablement que je ne suis pas partisan. Merci, c'est un compliment. Quant au niveau 3, je vous rappelle qu'à Paris, juste après Charlie Hebdo, on a réuni 50 chefs d'État, dont Netanyahu. Alors si on ne peut même pas réunir 4 chefs de gouvernement en Belgique, ça dit beaucoup.
    • u'tz
      mai 09, 22:19 Reply
      les djihadistes sont si toxiques qu'ils sont charlie le chauve qui peut pour faire le plus de dégât possible dans ce pays...
  10. Wallimero
    mai 09, 09:06 Reply
    @ Marcel, Haha! le Capitalisme revisité par Marcel! Bruxelles est le nombril du monde, Capitale des lumières éternelles désignée par le Grand Architecte lui-même... oui, c'est cela... Donc tu appelles donc 1,2 millions de gens à se révolter et cela bien-sûr en enfreignant les règles démocratiques, car la démocratie ne t'entéresse que quand elle d'accord avec toi. Et tout cela pour faire quoi Marcel? Quel est le but de ta grande révolte? Que la Flandre et la Wallonie s'abaissent devant elle en disant "Oh merci Bruxellois et les politiciens que vous avez élus, quel bonheur que vous voulez bien être notre capitale! et maintenant on va vous donner du fric sans qu'on ait qq chose à dire". Merci enfin de me donner un peu plus de détails sur "Le plus grand bassin d'emploi", car à force de répéter toujours les mêmes conneries, y'en a qui commencent à les croire. Donc combien d'emplois est-ce que Bruxelles génère en dehors des sièges sociaux et des administrations belges (toutes organisations confondues)? Le plus grand lac de gens qu'on va devoir reformer à coups de milliards après être touchés par la grâce de la politique gauchiste franco. Mais, à part ça, méchante Sleurs, car elle n'était pas d'accord qu'un parachuté PS faisait en sorte de rénover un musée fédéral pour y mettre les collections bruxelloises, pour qu'ensuite Bruxelles achète un bâtiment, le fait rénover par le fédéral pour qu'elle puisse y mettre ses collections. Mais ce magouillage révoltant t'es tellement sympa. Méchante Sleurs! Méchante N-VA! Donc se révolter pour obtenir quoi Marcel? Pas joli Marcel, vraiment pas joli. VV
    • u'tz
      mai 09, 22:23 Reply
      VV c'est pas parce que tu es le seul chômeur NL de bxl qu'il faut cracher dans la soupe, tous les NL ont d'office un emploi à bxl et même en wallonie juste parce qu'il est NL... voilà une origine évidente de l'incompétence de tant d'expert dans ce pays
  11. Degenève
    mai 09, 11:42 Reply
    Et ce matin on découvre dans la presse qu'il a fallu près d'une heure au service 100 de Leuven pour se décider à (enfin) envoyer davantage d'ambulances à Zaventem le 22 mars dernier. Vous avez dit "good bestuur". Le naufrage se poursuit sans que personne ou presque ne réagisse, à commencer par la presse qui oublie soigneusement de réclamer des comptes à qui de droit. "Les Français sont des veaux" aurait dit de Gaulle. Mais que dire des Belges?
  12. Eridan
    mai 09, 14:58 Reply
    @Marcel Sel : « Bruxellois, il est temps de se réveiller. Flamands, francophones, alterophones. Franchement, je ne sais pas comment (...) Comment peuvent-ils ne pas se révolter ?  » Voilà une excellente question, parce que la réponse est immédiate : pour qu'il y ait révolte, il faut une ferveur commune, ce qui est impossible dans une population aussi disparate, divisée, hétérogène, cloisonnée que celle de Bruxelles. Bruxelles n'a plus d'âme, alors elle est incapable de se révolter. Et se révolter contre quoi, d'ailleurs ? Les moulins à vent de Molenbeek et d'ailleurs ? Pour se révolter, il faut un adversaire désigné. Et vous pensez que désigner les Wallons « ingrats », c'est la bonne solution ? Car : @Marcel Sel : « Mais au moins, il est clair que pour les autres pouvoirs, la capitale de la Belgique et ses citoyens sont tout au plus une utilité, pour leur économie (Bruxelles est le plus grand bassin d’emploi pour les autres régions en Belgique) » Même pas ! Beaucoup d'entreprises ont déjà démontré qu'elles se plaisent tout autant en « province » qu'à Bruxelles. Il ne faudrait donc pas se tromper de solution...
  13. Tournaisien
    mai 09, 15:07 Reply
    Drita Dushaj, l'avocate bruxelloise de l'islamiste Iliass Khayari, à la Libre Belgique aujourd'hui, tandis que son clien, qui a avoué avoir décapité l'une de ses victimes en Syrie, vient d'être laissé en liberté : "Il avait 19 ans et a agi par pur idéalisme". ... "il a agi par pur idéalisme". ON CROIT RÊVER !!! Jusqu'où ira donc le niveau ambiant de connerie dans notre pays ?
    • u'tz
      mai 11, 19:21 Reply
      sainte drita pour les coses désesdelpérées... croire r^ver c'est pour ceux qui ne savent pas r^ver mon bon Tourn' pas pour les vieux croyants
  14. Salade
    mai 09, 17:01 Reply
    Commission attentats: les flamands, peuple parfait, ne peuvent pas faire d'erreur.
    • Salade
      mai 12, 12:22 Reply
      on aura donc zaventem 1 - maelbeek 0
  15. xavier
    mai 10, 06:45 Reply
    Je suis d'Anvers et suis fière de la ville où j'habite. https://youtu.be/gYcuYIKiGyU . Un des éléments est peut-être qu'on ne donne pas aux Bruxellois cette possibilité.
    • u'tz
      mai 11, 19:56 Reply
      pas mal la petite ville anglophone du film belle comme une bagnole de luxe... on sent qu'elle n'a pas de défaut, et que son chauffeur commerçant est un bon gros plein de sous... malin en plus de pas avoir laisser pedro pablo, le barbudos à chapeau du selfie à la standolie faire le casting des ambersoises
      • xavier
        mai 14, 08:13 Reply
        Je ne sais pas où vous habitez mais je vous plains.
        • u'tz
          mai 16, 20:41 Reply
          perso, je ne vous plains pas d'habiter cette belle ville très signifiante, mais pas assez apparemment pour faire d'elle la légitime capitale de la merveilleuse et accueillante flandre...
  16. C'est vrai que ça pue à Bruxelles principalement à cause des travers de l'administration fédérale belge. Je propose une solution simple est radicale : l'indépendance de Bruxelles comme cité-État européenne. Après tout, les Belges sont depuis longtemps minoritaires dans leur soi-disant capitale. N'est-il pas temps que - suivant le principe d'autodetermination exprimé dans la Charte des Nations unis - que la majorité ait enfin le droit de se gouverner elle-même ?
    • Lachmoneky
      mai 15, 13:47 Reply
      Merci de ne pas rêver ;-) --------------------- Votre proposition se heurte à deux problèmes (entre autres...): 1. - Les Flamands sont-ils prêts à abandonner certains privilèges, certains acquis, certains droits qu'ils ont actuellement? On peut en douter quand la NV-A soulève le manque de connaissance du néerlandais d'un médecin qui est intervenu spontanément sur le site des attentats à Maelbeek et qui s'avouait "niet zeer vlot met zijn Nederlands." 2. - Ils les abandonneront... en rendant impossible la vie de Bruxelles encerclée en pays "ami": voyez le ring de Bruxelles et le contournement de Hal: une (auto)route européenne... transformée en route avec feux, et avec files quotidiennes garanties. Idem pour la bonne volonté flamande pour relier Tournai à Courtrai par autoroute. ======== "Divide ut regnes" dirait BDW. Si la Flandre veut prendre son envol, autant garder la marque de fabrique "Belgique" pour ce qui nous restera. Et, tant que vous y êtes, exigez cette autodétermination pour les communes périphériques métropolitaines................................... Bon amusement :p
    • u'tz
      mai 16, 21:10 Reply
      il me semble (qu'à part vous si vous en êtes un) jamais un seul belge de bxl n'y ait pensé... il faudrait développer la mise en oeuvre de l'idée et, pour habilement éviter la sécession des fricains-belgicains (au niveau d'uccle-waboderghem-mongom-woluwés) non majoritaires mais susceptibles d'un appui aérien monégasque, abaisser le droit de vote à 12 ans...

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.