Quand la guerre des Belges fait blanchir l’asticot.

Capture d’écran 2014-05-23 à 15.42.46Certains se demandent pourquoi la Belgique va à vau-l’eau. Une info du Standaard nous donne un indice aquatique qui, au jour du décès de Jean-Pierre Coffe, me semble approprié. Elle démontre par l’absurde que la communautarisation de notre pays complique plus qu’il ne simplifie, menant à des situations kafkaïennes où même les truites doivent choisir leur couleur linguistique ! Oui, les truites. Et probablement aussi les brochets.

Ça se passe à la frontière d’Écluse, en Brabant-Wallon, et de Hoegaarden, en Brabant-Flamand. Là où la Schoorbroekstraat (rue du Marais du Schoor, en néerlandais) devient brusquement la rue du Schoor — sans le Marais — en français ; scandaleuse amputation à mon avis.

Plus heureuse que les noms des rues, la rivière locale, joliment nommée Grote Gete en haut et Grande Gette en bas, traverse la frontière linguistique et régionale sans encombre. Les truites aussi. Mais pour les pauvres pécheurs, c’est un peu plus compliqué. Car, en Flandre, les asticots rouges ne peuvent pas être utilisés pour appâter les forellen. Interdit. Alors qu’ils peuvent l’être en Wallonie. Au Nord, seuls les asticots blancs sont autorisés !

Pourquoi ? Eh ben, on ne sait pas trop. D’autant que, selon De Standaard, les rouges peuvent être utilisés dans les étangs privés flamands MAAR NIET IN DE RIVIEREN GODVERDOMME (traduction Google disponibles pour les 75 % Francophones qui feraient bien d’apprendre un minimum de flamand, nom de dieu) ! Peut-être que cela permet de protéger les truites néerlandophones, allergiques au blanc, mais friandes de rouge. J’imagine, hein ! D’ailleurs, Bart De Wever bouffe du rouge à tous les repas, c’est bien connu. Mais bon, ce n’est pas une truite.

Ou alors, c’est Jean-Pierre Coffe qui aurait un jour dit au Ministre-Président flamand : « les asticots rouges, c’est de la meeeeerde ! » Je penche pour cette solution-là.

Du coup, le pêcheur qui descend le courant avec sa canne doit impérativement se rappeler, pour ne pas être contrevenant, qu’il doit changer la couleur de ses asticots au moment où il traverse la frontière. Bon, au pire, s’il n’a que des rouges en stock, un coup de Tipp Ex, et le tour est joué. Mais que faire si vous êtes pile sur la limite des deux régions et que, par malheur, votre ligne affûtée de rouge part vers les eaux flamandes ? Il ne vous reste plus qu’à craindre l’intervention des forces de l’ordre et du fameux garde-ville qui vous amendera dûment. Ce qui démontre en passant que la recette de la truite aux amendes est bien d’origine flamande ! D’ailleurs, ça rime.

Voilà. On va encore me parler du surréalisme belge. Balivernes ! Ça n’est pas du surréalisme, c’est le contraire. C’est le résultat d’un travail de différenciation scrupuleusement accompli par les scribouillards courtelinesques obsédés par la fédéralisation à tout crin. Des gratte-papiers. Des petits esprits. De ceux qui vous expliqueront que leur collègue de l’autre côté de la frontière n’a rien compris et eux, tout.

C’est quand même formidable, l’autonomie régionale, non ? Elle permet à chaque région d’affirmer sa différence asticotatoire par rapport à l’autre, et d’en être fière ! Vive la liberté ! Par contre, les pécheurs, eux, sont un peu perplexes. Déjà que dans le coin dont je vous parle, chaque fois que leur route passe la frontière linguistique, la vitesse maximale passe de 70 à 90 et inversement.

Dire que les régionalistes se sont battus pendant des décennies pour enfin obtenir la liberté de définir la couleur des asticots qui ont le droit de taquiner le goujon ! Avouez qu’ils méritaient que, dans ce court billet, je les asticote un tantinet. Allez, j’espère vous avoir fait sourire. Car comme disent mes amis pécheurs : « brochet diem » !

Ah non, zut : c’est « carpe diem ».

 


Si cette petite histoire vous a plu, n’hésitez pas à verser un minimum de deux asticots via le bouton paypal ci-contre. Blancs si vous êtes francophone, rouge si vous êtes néerlandophone (j’y tiens).

Previous Terrorisme. La Belgique est dans la boue. Les Belges, apatrides.
Next 10 jours après, en Flandre, championne du jihadisme, on vomit Bruxelles. 

You might also like

19 Comments

  1. Tournaisien
    mars 30, 19:45 Reply
    L'asticot ... une larve de mouche. Tout est dit, non ? Au fait, quand ils y pêchent à la mouche, les codes-couleur sont également de mise ?
  2. pascalmathieu
    mars 30, 20:59 Reply
    Twee volkeren, twee (of eerder drie) talen, twee landen, twee culturen, twee wetgevingen, enz...enz....Wat bindt ons nog? Tsjechië en Slovakije zijn toch ook zonder probleem gescheiden (maar het vraagt veel werk om goede afspraken te maken bij de scheiding...) Dat komt wel in orde want België is géén Duizendjarig Rijk......
    • Lachmoneky
      avril 01, 07:12 Reply
      ...et comme d'habitude, certains Flamands oublient le million de Zinnekes... à moins que Bruxelles ne soit purement francophone? Pour satisfaire leur égocentrisme, ils sont prêts à sacrifier le poumon économique du pays.
  3. Françoise
    mars 30, 21:19 Reply
    Jajajajajjajajajajaja ... J'adore ! Merci Marcel pour ce rire à grand gosier. Je comprends pourquoi on nous trouve si formidables et si minables (aïe, je n'ai voulu parodier personne, c'est venu tout seul et sans doute pas au bon moment). Je comprends pourquoi on nous traite de surréalistes avec tout le positif que cela signifie.Je comprends aussi pourquoi nous produisons tant d'art et d'humour décalé... J'ai vraiment grande envie de suggérer à nos amis belges (et compatriotes d'ailleurs) : voyagez, allez voir ailleurs et vivre si possible hors de nos frontières, loin, loin, et prenez du recul. Mais, on risquerait alors de perdre la seule identité qui nous lie : le ridicule qui fait rire !
    • Wallimero
      avril 01, 07:33 Reply
      @ Françoise, haha, oui, ridicule, ces idiots de flamands ne comprennent pas que le niveau approprié pour définir la taille et la couleur des asticots est la Commission Européenne ah non, c'est le joli niveau Belge, ou les flamands veulent un asticot blanc et finissent avec une larve d'insecte non-définie de couleur rose que les poissons ne veulent pas mettre en bouche. Mais je comprends, il faut que la Belgique et l'Europe soient unis, ce qui en général veut dire qu'on doit être d'accord avec vous et qu'on refuse une opinion différente... ridicule disais-tu? joli Françoise, vraiment joli VV
  4. petitmf
    mars 30, 22:33 Reply
    Ah bon, vous venez seulement de comprendre ? A l'heure où les entreprises rassemblent pour faire des économies d'échelle. La belgique sous la houlette des flamands et de la "goed bestuur" divisent. On connait le montant du budget de la justice, celui de la sécurité sociale mais bien malin qui saura chiffrer le budget pharaonique que nous coûte les institutions, nos divers gouvernements. Je pense que nous avons plus de députés qu'en France !!!!!!! Franchement, il n'est pas étonnant que nous soyons taxé par l'étranger de pays "en faillite" Par ailleurs, il faut arrêter de dire qu'en Wallonie, on ne parle pas le flamand. Faites un tour à La Roche, Durbuy et aux barrages de l'eau d'heure, Dinant et le reste en Ardennes. Certes, ce n'est pas du flamand mais du néerlandais. Nous on ne demande pas à être accueilli en patois carolo en Bruges !!!! J'ai été sidérée par le manque de vocabulaire flamand lors des "points presse" du parquet. Si on enlevait tous les mots dérivés et déviés du français, c'était incompréhensible. Vous parlez d'asticot rouge, pourriez-vous m'expliquer pourquoi dans le petite gare près de chez moi, francophone, le menu par défaut du distributeur de billet SNCB est en néerlandais ? Mon mari a du aider une réfugiée syrienne qui apprend le français pour qu'elle puisse prendre son train........ En wallonie, la toute puissance flamande, ça commence à bien faire.
  5. Salade
    mars 30, 23:29 Reply
    « les asticots rouges, c’est de la meeeeerde ! » Meuh non, c'est le jambon, au départ, Marcel...
  6. Wallimero
    mars 31, 07:12 Reply
    @ Marcel, Tu as raison! C'est une discrimination des asticots rouges qui est totalement INACCCEPTABLE! C'est encore un coup presque fasciste de la N-VA! Vite! il faut créer un centre inter-fédéral des droits des asticots et des presqu'insectes! Je dirai d'aux moins une bonne douzaine de chasseurs de discrimination d'asticots professionnels qui doivent parcourir la campagne et les villages flamands pour leur expliquer qu'ils ont tout faux! Ensuite il ensuite faut subsidier un centre d'étude des droits des asticots de préférence à l'ULB pour former des travaileurs sociaux qui peuvent être mis aux travail public dans des Centres D'Entraide aux Asticots! Et chaque commune du pays devrait en avoir un. Si l'asticot rouge a en plus la carte FGTB, la présence dans ce Centre lui vaudra comme indication d'une soufrance intolérable qui donnera droit à une allocation de maladie fédérale à Solidaris. Ensuite il faut urgemment faire pression sur tous les membres rouges du Conseil de l'Europe, qui lui pourra expliquer au monde entier comment sont maltraités les asticots rouges en Flandre! Et comme il ne veulent rien entendre ces cryto fascistes de flamands, il n'est que normal que toutes les rivières et ruissaux sur le terroitre Flamand soient annexés par la Wallobruxie! Non mais, quelle arrogance que cette flandre N-VA a de croire qu'elle peut légiférer sur les asticots rouges sans en demander l'autorisation des francophones. Tiens, il faudrait urgemment que l'Europe définisse la couleur des asticots à ce qu'on dénommera dorénavant Ouguaerden, parce que franchement, Hoegaarden est inpronoçable pour 85% de la population mondiale de référence, qui est franco-bruxelloise et comme il y 10% de gens dans ce village ont entendu parler d'Elio Di Rupo, il faut vite y imposer le français comme langue administrative. Et d'ailleurs, le MR où est le MR dans tout ça? Il se tait bien-sûr! Comment peuvent il simplement accepter tout cela! C'est scandaleusement INDIGNE! Le MR et Charles Michel sont à la botte des asticots blancs flamands!! VV
  7. moinsqueparfait'
    mars 31, 12:44 Reply
    Ces "problèmes" existent aussi dans les localités proches de ou carrément à cheval sur la frontière entre la Wallonie et la France et la frontière entre la Flandre et les Pays-Bas. Il y a des problématiques de ce type entre provinces, communes, zones intercommunales, entre départements en France, entre Comtés en Angleterre, entre arrondissements à Paris, etc. La Meuse naît en France et se jette dans la mer aux Pays-Bas. C'est très loin de suffire pour faire des "Mosans" un peuple et une nation... Il y a des frontières partout dans le monde. Les humains sont des animaux territoriaux. Ils forment des collectivités qui occupent des territoires et entrent en conflit à un niveau d'intensité variable lorsque celles-ci ne sont pas respectées. En effet, leurs territoires ne correspondent pas à ceux des poissons, des chats, des ours et des loups. Il n'y a rien d'absurde dans tout ça. Ce qui est absurde, c'est de vouloir à n'importe quel prix maintenir la Belgique alors que tout indique que si elle était un vrai État, elle n'aurait pas ces problèmes en son sein, lesquels problèmes au lieu d'être des problèmes en eux-mêmes sont le révélateur du vrai problème: l'existence de la Belgique. Mais tout cela a déjà été dit. Manifestement, ce sera la Belgique à n'importe quel prix. C'est le même registre que le "plus d'Europe à n'importe quel prix", "sauver l'euro à n'importe quel prix", "lutter contre péril russe à n'importe quel prix", "la "démocratie" au Moyen-Orient à n'importe quel prix", etc. Cela porte un nom: l'aveuglement.
    • Lachmoneky
      avril 01, 07:17 Reply
      Oui, mais à force de diviser, nous retournons à l'époque des Rois Fainéants.... Pendant ce temps, un peu plus d'un milliard de petits Chinois peuvent bien rire de nous.
  8. Eridan
    mars 31, 14:48 Reply
    C'est la saison, de ce poisson-là ?
  9. xavier
    mars 31, 15:33 Reply
    Je crois que cela vaut pour nombres de frontières … bel exemple: BXL avec ses 19 communes. Je suis certain que vous y trouverez de beaux exemples à ce sujet. Une autre question intéressante est de savoir pourquoi la frontière linguistique a été créée? En ce qui concerne la régionalisation je reste d'avis que toutes les compétences devraient revenir aux régions (BXL, Wallonie et la Flandre), elles mêmes définies par les circonscriptions électorales. Les accords nécessaires entre les régions seront équitables et transparents, plus de reproches ou de jalousies. De plus, il sera plus facile pour l'électeur d'évaluer le travail accompli durant une législature par les partis politiques au pouvoir. On ne perdra plus de temps à convaincre les autres régions de ses points de vues afin de créer un gouvernement. Simple, logique et démocratique.
  10. Jacques Leplae
    mars 31, 15:37 Reply
    Belle étude didactique. Il est impératif que dès l'âge scolaire le verbe de référence devienne "asticoter". Car nous en avons besoin toute notre vie de citoyen... Grâce à nos politiciens: tu m'asticote, il m'asticote, vous nous asticotez, vous nous avez toujours asticotés...
  11. Pfff
    mars 31, 15:38 Reply
    Pendant ce temps-là, comme le chantait France Gall, le woestijn avance. Doit-on envisager de donner Uccle à la France ? Je pose la question.
    • Salade
      mars 31, 22:47 Reply
      mais le van de woestijn par contre est à la botte du gouvernement.
  12. u'tz
    avril 01, 07:30 Reply
    Finalement le problème ne concerne que les pêcheurs qui disposent du permis de pêche wallon et du permis de pêche flamand, ceux qui n'en ont qu'un sont tout de même généreusement aidé pour n'être pas illegaal par le goed bestuur grâce aux nombreuses pancartes «grote gete waar witte wormen thuis zijn»...
  13. Salade
    avril 01, 11:25 Reply
    Blocage des nationales et autoroutes par des camions en ce 1er avril (ce n'est pas un poisson) Tiens, personne ne parle plus du risque qu'un médecin urgentiste n'arrive pas à temps... Une manifestation bloque l'autoroute : pas normal Des camions paralysent le pays : normal Bizarre, on ne vient pas les déloger. Ce doit être parce que les cavalcades sont interdites...
  14. Salade
    avril 01, 16:04 Reply
    L'action des camionneurs ne vaut pas mieux que celle de la sncb Les gouvernements minimiseront mais le pays est PARALYSE, je dis bien PARALYSE C'est une action commando bien organisée qui bloque les noeuds routiers et autoroutiers clés: trouver une route alternative rapide est impossible. Un mois comme ça et le pays est à genoux. Une forme de terrorisme. Mais la police laisse faire...
  15. Manu
    mai 02, 15:45 Reply
    c'est dù au colorant utilisé pour teindre l'asticot, le rouge et le jaune sont potentiellement cancérigène les pays-bas l'on totalement banni, que du blanc mais grace qu traité pourri de commerce avec les états-unis, on pourra bientot repecher avec des fluos voir meme des luminescents elle est pas belle la Vie ?

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.