Exclu. Manifiesta : le PTB invite Médine, quenelliste assumé — MAJ

Capture d’écran 2015-08-12 à 12.43.56Mise à jour du 14 août. Samedi 19 septembre 2015, à 18h45, à Bredene, lors de la ManiFiesta, le PTB-PVDA fera monter Médine sur scène. Médine est un rappeur officiellement engagé dans la tolérance. Ça ne se voit pas toujours dans ses paroles, mais voilà, c’est officiel. Il a aussi fait une quenelle sur SkyRock, mais officiellement, ce n’était pas la quenelle de Soral, quoique c’était bien celle de Dieudonné, mais désengagée, pas antisémite. D’ailleurs, il ne l’aurait pas faite à Auschwitz, lui, ni devant l’école de Toulouse où des enfants ont été assassinés par un certain Merah. C’est un geste antisystème, a-t-il dit dans Salut les Terriens. Enfin, de l’antisystème officiel, vous savez. Celui qui gagne de l’argent à côté du système. Oui, oui, c’est bien l’argent du système, mais officiellement, c’est antisystème. J’me comprends.

Officiellement, pour le PTB, Médine a « remis le rap au service d’une parole engagée et responsable ». Engagée, oui, quand il pond une chanson émouvante sur les quatre enfants tués par des tirs israéliens sur une plage de Gaza, en ne frôlant qu’une seule fois l’antisémitisme dieudonniste (« non au sionisme, non à l’oligarchie » ; une association un rien sulführeuse qui lie pouvoir et judaïsme) tout en concentrant son message sur le refus du blocus et des colonies (1). Responsable, officieusement, on peut en douter quand une de ses strophes évoque la crucifixion des « laïcards », comme au Golgotha. Mais officiellement, elle ne s’adresse qu’à Caroline Fourest ou à Jean-François Coppé, des gens comme ça. Ceux qui cachent leur islamophobie sous une grosse couche d’hypocrisie, d’explications foireuses, et peuvent s’exprimer librement, en costume, poliment introduits par des gens médiatisés.

Médine n’est pas de ceux-là. Quand il passe à la télé, on l’introduit salement, il est quenelliste, puis provocateur, il est de la racaille même s’il s’en est pas mal extrait, il fréquente le xénophobe Kémi Séba — qui officiellement a évolué. Il assume, il provoque, et espère convertir l’auditeur, lui-même blessé au quotidien par la haine latente qui poursuit les « caillera » dans notre société inégale.

Il n’a pas tout à fait tort. La belle beurophobie s’exerce au quotidien, en douce, dans les journaux les plus vendus. Hier encore, à Liège, un membre du MR (Les Républicains à la belge) s’est insurgé contre le fait que le sirop de Liège (le sirop d’érable des Belges) a obtenu la certification halal. Alors que le chocolat Côte d’Or (le Toblérone version frite-mayo) est casher depuis des années — me signale Jérémie Tojerow — et que (fort heureusement) ça ne dérange personne. Quand la réaction raciste du libéral (rapporter son petit pot de sirop sucré désormais dangereusement halalisé à l’usine…) est mise à l’honneur dans un journal de grand tirage, on obtient un bel exemple de l’hypocrisie d’une certaine laïcité et officiellement, je suis ravi que des rappeurs se battent contre ça. Mais officieusement, je constate que la violence de certains vers contribue à provoquer un rejet supplémentaire des « reubeus » en général.

N’empêche, officiellement, le rap est le seul lieu où on s’empare encore de ces sujets avec un tant soit peu d’énergie, les chanteurs de charme ayant depuis belle lurette oublié de défendre les opprimés. Où sont nos gueules de métèque, de juif errant, de pâtre grec ? Bon, passons.

Capture d’écran 2015-08-14 à 22.58.34

La référence au racialiste antisémite Kemi Seba dans le clip de Médine est-elle si innocente que même Manuel Abramowicz (RésistanceS) le qualifie d’irréprochable ?

On reproche à Médine d’être proche de certains pro-jihâd. Officiellement, c’est pour mieux les comprendre, et ensuite, mieux les critiquer. D’ailleurs, dans Jihâd, il énumère les crimes de l’humanité — sans oublier le Génocide nazi (qu’il met un peu vite au même niveau que les guerres en général ; mais bon, officiellement, c’est du rap) — et termine par :

Étudier reste la seule solution
Pour les blancs, les noirs, les gens issus de l’immigration
Ma richesse est culturelle, mon combat est éternel
C’est celui de l’intérieur contre mon mauvais moi-même
Mais pour le moment les temps resteront durs
Et pour le dire une centaine de mesures
Jihad !

Certains regretteront une certaine ambivalence dans la finale. De quel jihâd s’agit-il ? Officieusement, il y a plusieurs lectures possibles. Mais officiellement, Médine dit clairement qu’il est contre le jihad armé. Faut juste lire ses commentaires en plus de la chanson, qui reste plus officieuse.

Quant au PTB, officiellement, il a invité Médine parce qu’il brise des tabous. Le parti le cite dans sa brochure : « Que ce soit sur les questions qui sont liées à la critique de la laïcité dévoyée ou de l’État d’Israël… Il y a tout un tas de sujets aujourd’hui en France qui sont censurés par la classe politique, médiatique, par une partie des faiseurs d’opinion. D’autant plus quand cette liberté d’expression souhaite être exercée par des personnes issues de la banlieue, des classes populaires. »

Bon, je ne suis pas du tout sûr que les critiques sur la laïcité dévoyée ou l’État d’Israël soient censurés où que ce soit. Au contraire, ce sont des débats récurrents. Même si en effet, la version critique des « personnes issues de la banlieue » n’a probablement pas la place qu’elle devrait. Encore faut-il que celles-ci aient un discours clair, des fréquentations moins sulführeuses que Dieudonné, Soral ou Kémi Séba (condamné pour ses actes racistes et connu pour avoir tenté un pogrom — antisémite donc — sur le Sentier à Paris) et des gestes moins déplacés que la quenelle.

Après avoir lu un excellent article de Marianne à son sujet (ah oui, il était l’an passé à la fête de l’Huma ; les communistes qui boivent de l’opium du peuple à grandes rasades, c’est tout de même cocasse), je me demande si, officieusement, Médine ne joue pas sur les deux tableaux, histoire de séduire un max d’insurgés, qu’ils soient pour ou contre le petit jihâd (celui de la guerre), dont il ne condamne pas si clairement que ça les dérives épouvantables. À quand une chanson contre l’État islamique qui aggrave par sa seule existence la xénophobie et libère la parole islamophobe, Médine ?

Ou, puisque le Moyen-Orient est à la mode, à quand une chanson sur les Kurdes bombardés par la Turquie avec l’assentiment de l’OTAN, à moins que ces civils-là soient moins innocents que ceux de Gaza ? Ou que cela éloignerait certains auditeurs d’origine turque ?

Officiellement, je me dis donc que le rappeur invité par le PC en France et le PTB en Belgique est moins un semeur de grande tolérance qu’un rappeur qui a le sens du business. Un artiste, certainement, capable de porter des émotions fortes comme dans Démineur. Mais aussi un homme qui construit très bien son marketing. Et qu’un chanteur cherche à se promouvoir, c’est parfaitement normal. Sauf que quand la promo influe sur le contenu, on est en plein dans le système, et même dans le pire système, celui qui profite des valeurs pour produire « de la valeur ».

Officiellement Médine n’est probablement pas un antisémite furibard comme certains ont pu le dire (ou alors, il l’est très officieusement) — il ne fréquente pas que les quenelliers non plus. Y’a juste que, quand on est antisystème, on essaie de ne pas tomber dans les pires travers du système, en mettant le fric avant le contenu.

Et donc, officiellement, je déclare que le PTB, parti communiste pour rappel (certains pensent encore que c’est un parti de gauche mouhaha), a invité un rappeur qui, à mon humble avis, ne partage pas franchement les valeurs que Peter Mertens et Raoul Hedebouw prétendent défendre. Du moins, officiellement. Mais bon, attirer du monde, quel que soit le contenu, c’est toujours bon pour une future élection. Même si officiellement, on ne mange pas de ce pain particrate. Et donc, officieusement, on pourrait penser qu’à Bredene, le PTB nous montre qu’être officiellement prolétaire tout en usant officieusement de techniques de marketing éprouvées par les plus beaux capitalistes, ça ne fait de vous que des gauchistes très officieux.

Et ça, c’est mon point de vue officiel.


Suivi.
Suite à ce billet, La Capitale a écrit un article me citant (je critique suffisamment souvent le groupe Sud Presse pour les remercier de la bonne pratique, pas si courante que ça, de citer un blogueur ). Vous pouvez le trouver sur le site de la LBCA (Ligue Belge contre l’Antisémitisme). De son côté, sans me nommer,  l’organisateur de Manifiesta a publié un papier expliquant sa position par rapport à Médine.

(1) Cette phrase a été interprétée par certains comme une accusation d’antisémitisme envers Médine, ce qui n’est pas le cas. Quand j’estime que quelqu’un est antisémite, je ne prends pas de gants pour le dire. Ici, je reproche à Médine d’utiliser un amalgame courant chez les antisémites, à savoir celui de la judéïté et de l’oligarchie ou du pouvoir en général. Mais comme par ailleurs dans la même chanson, le discours est clairement concentré sur Gaza et l’occupation de la Cisjordanie — des combats légitimes — je ne tire pas la conclusion de cette seule juxtaposition que Médine serait ou aurait eu des propos antisémites.


Si cet article vous a intéressé, et si vous n’êtes pas un prolétaire fauché, n’hésitez pas à contribuer à la rentabilité capitaliste de ce blog en versant un droit d’auteur de minimum 2€ (sinon, le capitalisme me prend trop de frais) au moyen du bouton « don » PayPal. Je garantis pour ma part que le contenu n’est pas influencé par la rentabilité approximative de ce système qui reste donc officiellement antisystème.

Previous Le message perdu d'Anja Reschke ou quand la culture du buzz massacre la lutte contre le racisme.
Next Sirop halal : la haine servie à la louche exige des réactions fortes.

You might also like

0 Comments

  1. LilAngel
    août 12, 13:01 Reply
    "je déclare que le PTB, parti communiste pour rappel (certains pensent encore que c’est un parti de gauche mouhaha)" Et depuis quand être communiste n'est pas être de gauche? C'est l'essence même de la gauche
    • Marcel Sel
      août 12, 13:03 Reply
      Ah, c'est curieux ça, je suis de gauche ET anticommuniste… 
      • u'tz
        août 12, 14:32 Reply
        "(certains pensent encore que c’est un parti de gauche mouhaha)" "mouhaha" ? pour mouhahamed ? perso je croyais plutôt "gauche mahoho" (... -iste ! et pas -met) qu'mr rouge prol propal (accessoirement faux chez la rentabilité capitaliste)
      • Pfff
        août 12, 15:55 Reply
        C'est sans doute pour cela que vous vous esbaudissez (correcteur orthographique wallo-phobe ?) devant un truc farpaitement prévisible et convenu - voire la longue tradition antisémite de la gauche, absente des manuels scolaires.
        • u'tz
          août 12, 19:20 Reply
          convenez qu'à moins que l'oint soit le premier communiste de gauche... (crucifié par les nervis de l'empire suite à un complot sioniste) la calotte à une plus longue tradition antisémite "farpaitement prévisible et convenu" que la gauche post RF rêvolutionnaire "absente des manuels scolaires", quand y avait des manuels, maintenant ya plus que des intellactuels
      • Démocrate
        août 12, 23:16 Reply
        Maoiste, Troskyste ou Marxiste ou Socialiste? Parce que 'GAUCHE' ne SIGNIFIE R I E N, c'est une terminologie USA. Et ne venez pas avec la FUMISTERIE 'gauche libérale' (version USA dont le but et le fondement est particulièrement faussé) Liberals, est un terme USA qui ne se limite qu'au capitalisme SENTIMENTAL et SOCIETAL, c'est -à-dire une version du totalitarisme créant son 'opposition PETITE-bourgeoise'ULTRA superficielle de MARKETING sympatoche. Quoi de mieux que de contrôler son opposition (superficielle et EXTREMEMENT petite-bourgeoise maniulatrice) en la créant et l'incarnant soi-même? Plein de PSEUDO gauches, de FAUSSES gauches qui EN RIEN ne parlent ni ne traitent du sujet.Le capitalisme. Par essence,prédateur, violent et créatif en injustices multiples et racismes-sexismes multiples. Le reste est enfumage pour ILLETTRES politiques et 'entrepreneurs du net-tu-m'as-vu-sans-conviction-ni-fondement-aucun'
  2. Serge Rubinstein
    août 12, 13:25 Reply
    Le PTB n'est pas communiste mais stalinien. Et qui plus est, opportuniste.
    • u'tz
      août 12, 19:22 Reply
      Serge, spécialiste es communisme :)
      • u'tz
        août 12, 21:27 Reply
        ps(wallon): juste pour vous économiser une ligne: Le PTB n’est pas communiste mais léniniste. Et qui plus est, inopportun.
        • u'tz
          août 12, 22:18 Reply
          "inopportun" étant une qualité très potentielle alors qu'"opportuniste" n'est qu'une qualité très partagée
        • Didier
          août 13, 14:26 Reply
          @u'tz et serge : personnellement je dirais qu'aujourd'hui il cherche à recréer un marxisme du XXIème siècle qui continue à se baser sur une conscience de classe et tente (encore maladroitement et insuffisamment) d'y intégrer une vision écologique durable, parfois difficile à faire coincider avec un productivisme encore fort présent. Mais beaucoup de choses ont changé ces dernières années. et ceux qui se réfèrent à leurs chères années ulb'iste des années 70 devraient peut-être actualiser leurs connaissances.
        • moinsqueparfait'
          août 13, 15:34 Reply
          Moi, je suis communiste mao-lénino-trotsko-Polpoto-stalinien et je vous dis que l'essence même de la gooooch se trouve là. Si z'ètes pas d'acc, mes potes et moi, on vous pète la X&ç@ù£. Car, les vrais spécialistes, c'est nous. Voilà comment ça marche. Liberté, égalité, pétard!
  3. Salade
    août 12, 13:46 Reply
    Il y avait d'autres sujets intéressants comme "Tel Aviv plage" à Paris ou la gestion de la mosquée à bxl par des saoudiens rétrogrades., càd par les saoudiens...
    • u'tz
      août 12, 21:47 Reply
      "par des saoudiens rétrogrades., càd par les saoudiens" "saoudiens rétrogrades" le pléonasme est ambigu, ils sont la médiocre création de l'empire britannique (à côté d'israël, y a pas photo) dans l'empire ottoman... très ambigu : ils restent attachés aux valeurs du passé, mais ils ne sont peut-être pas opposés au progrès, ils ignorent juste complètement la possibilité d'un progrès (au-delà de leur confort matériel je veux dire en bon laïque qui sait de quoi il parle en matière de matérialisme...et de colonialisation occidentale raciste, autre pléonasme)
      • Salade
        août 12, 23:11 Reply
        je maintiens ce que je dis, au moins pour le pouvoir en place. par exemple: La situation des femmes y est déplorable Elles ne peuvent même pas conduire Et je ne vous parle même pas des lapidations ou flagellations. L'occident fait la "pute" (Par ailleurs face à la Chine pour rappel communiste, le PTB prend plus sur la gueule!) L'occidental n'a pas de morale face au fric.
      • Démocrate
        août 12, 23:42 Reply
        Exact. Les Saoudiens (Royals) sont la création et la créature des BRITANNIQUES. Princes mis au pouvoir par (et pour) les Britanniques. Les intérêts géopolitiques (et pétroliers tant qu'à faire..) sont AU-DESSUS de toute autre considération. Partout et tout le temps- Enfin, quelqu'un qui est au courant- La Belgique en outre est une créature britannique. Ensuite partagée avec les Allemands. Le reste est conte de fées et propagande pour faire adhérer à la fiction du tampon, confusionnisme avec nation-Etat Pour ce motif, enfreignant toutes lois ou Constitution belge, dans les années 70 (ou fin ou début 80) fut financée,montée et aidée la Mosquée wahabite -celle des salafistes - inaugurée en grandes pompes par le Roi Baudouin, jamais en reste de religion religieuse et d'intérêts pour toute bonne vieille dictature qu'elle soit nazie, fasciste (Franco, mon ami) ou émanation de l'aristocratie britannique tout aussi admirative de Hitler (Saoudiens, Egyptiens, etc.. salafistes, terroristes officieux ou officiels peu importe du moment qu'on sent bon le bon vieux fascisme de papa, .. Le con-fusionisme consiste à se prétendre de 'gauche libérale' Un 0xymore dont le BUT précis est p r é c i s é m e n t d'erradiquer toute idée ou concept de classe et de capitalisme - par essence, fondement ET but, prédateur. Non réformable et Non édulcorable. Les gauchos lib servent précisément le capitalisme, leur role est d'entretenir la FICTION et d'éviter toute prise de conscience. D'ailleurs majoritairement la PETITE-bourgeoisie qui la compose, tant +a 'droite' qu'à soi-disant 'gauche' - et qui imite médiocrement la bourgeoisie dont elle ignore tout puisqu'elle n'en est p a s issue - car n'a pas la sédimentation sociale nécessaire, du tout, et c'est du skai qui se fait passer pour du cuir et qui n'abuse donc q u e les mêmes petits.bourgeois s'auto-.célébrant hypocritement et sentimentalement. Les mouvements grecs,espagnols, uk ou usa de Syriza,Podemos, Corbyn, B.Sanders ne sont q u e ça. Aucun discours ni dialectique (soit trotskyste, maoiste, marxistes, léniniste ni RIEN d'autre) ni aucun intérèt pour le SALARIAT (c'est-à-dire le prolétariat) n'existe ni dans leurs campagnes, ni discours ni agissements. Il s'agit de la tactique habituelle pour EMPECHER toute émergence de concepts (ou luttes) de 'gauche', c'est leur rôle d'ailleurs sans quoi ils seraient immédiatement mis au silence (ou pire) Commerçante d'elle-même avant tout. Et célébrant - car illettrée politique et géopolitique - n'importe quelle mesure de droite pourvu qu'elle ait l'apparence d'autre chose.
        • moinsqueparfait'
          août 13, 16:24 Reply
          "Les intérêts géopolitiques (et pétroliers tant qu’à faire..) sont AU-DESSUS de toute autre considération." Attention que cette vérité (incontestable) est valable pour tout le monde et en tout temps. L'ennui de l'Occident, c'est qu'il s'est tellement auto-alimenté en certitudes quant à sa supériorité et au caractère "universel" de ses "bonnes idées" qu'il finit par cumuler ridicule, perte d'équilibre et perte de tout sens de la réalité... notamment celle que ses compromissions sont connues de tous, sauf de sa propre population... qui tombera bien sur son XXXX le jour où la note lui sera présentée.
  4. Duncan
    août 12, 14:08 Reply
    Je ne connais pas ce rappeur. Mais au-delà de ça, il y a quelque chose qui me dérange dans ce que vous dites. Pourquoi, dès que qu'une critique est énoncée à l'encontre des actions d'Israël, vous lachez "et les Kurdes alors, vous vous en foutez ?" ? Non seulement, la gauche "radicale" (pour faire court) est proche de la cause kurde, mais cette technique de discours me fait penser à bhl (désolé, c'est exagéré, vous êtes, heureusement, bien plus intéressant que bhl !) qui instille ainsi le soupçon de l'antisémitisme ("S'ils ne s'intéressent pas aux autres conflits, c'est qu'il doit bien y avoir une raison là-dessous hein ?"). Personnellement, je trouve ça inutile, contre-productif.
    • Marcel Sel
      août 12, 16:47 Reply
      Je trouve ça très productif au contraire, l'action pour la libération de la Palestine est plus crédible quand elle ne paraît pas exclusive.
      • Duncan
        août 12, 19:28 Reply
        Oui, bien-sûr. Je voulais dire que c'est ce soupçon de 2 poids 2 mesures instillés à l'égard de ceux qui soutiendraient les Palestiniens et non les Kurdes ("tiens tiens...") qui n'est pas utile. Il s'agit plus de les sensibiliser à ce sujet au lieu de leur faire la leçon (comme s'il y avait de mauvaises raisons au fait qu'ils ne soutiennent pas les Kurdes...). Bref, je m'égare un peu. Ceci dit, depuis que je vous lis, j'ai appris pas mal de choses et je continuerai donc à vous lire (même si vous m'agacez parfois ;) ) Bonne continuation !
        • Marcel Sel
          août 12, 22:46 Reply
          Agacer est une saine occupation me dis-je en vous lisant. Merci :-)
  5. Je pense Marcel que vous devriez écrire un article qui jetterait les bases sur la psychiatrie qui entoure la prononciation du mot "halal" dans la population belge, du point de vue d'un journaliste. Vous êtes lu, votre voix compte et vous êtes une des très rares voix honnêtement discordantes sur le sujet (le mot important ici étant "honnêtement" car beaucoup de voix discordantes le sont par pur opportunisme du moment ou alors par convention sociale). Je ne connaissais pas l'épisode du sirop de Liège que vous mentionnez et je viens de lire un article de presse (http://www.lameuse.be/1351896/article/2015-08-11/sirop-de-liege-halal-scandalise-l-ancien-chef-de-file-mr-vervietois-ramene-son-p). Oui je sais, c'est La Meuse... Outre les événements en eux-mêmes, qui sont déjà angoissants, c'est plutôt le déchaînement de haine dans les commentaires, proche de la psychiatrie je le répète, qui m'inquiète. Et cela, sur un sujet aussi stupide que la certification halal qui in fine dit tout simplement d'un produit qu'il peut être consommé sans crainte par les musulmans. Comme le disait un commentateur (Marc Hardy) en bas de l'article, un des rares à ne pas crier au génocide de la civilisation européenne, le mérite de cet incident aura été de: "L'avantage de cette affaire c'est que cela met au grand jour tout un tas de gros racistes primaires et incultes qui confondent tout .. " Que se passe-t-il maintenant quand disons "une bonne partie de la population" pète les plombs sur le sujet ? J'ai vraiment l'impression que les différents verrous moraux (de la tolérance, du vivre ensemble, de l'humanisme, de la fraternité, etc) sont en train de sauter les uns après les autres. Sur fond "d'invasion" sans précédent de migrants qui viennent de pays dont on n'a pas la plus grande affection (vous suivez mon regard...). Honnêtement, cette Belgique là commence à me faire très peur. La fracture se creuse et nous allons bientôt tous devoir choisir "notre camp" quand les choses auront tellement empiré qu'il ne restera plus qu'un seul choix possible: "Vous êtes avec nous ou contre nous" (c) George Bush Jr. Le cas de Médine est bien moins grave que celui de cette psychose entourant le concept du halal. Tiens, au fait, où est Alain Destexhe ? Il n'a pas encore réagi ?
    • Marcel Sel
      août 12, 16:45 Reply
      J'ai en effet hésité à m'emparer du sujet. On y pense, mais je suis dans une période très, très chargée…
      • Marcel Sel
        août 12, 16:45 Reply
        (et puis, il y a tout de même le verbatim de l'intervention brillante d'Anja Reschke…)
      • Oui, je comprends. Pourtant, l'article du journal Le Soir (publié au moment même où je vous écrivais ce commentaire -- http://www.lesoir.be/960470/article/actualite/belgique/2015-08-12/sirop-liege-quand-halal-fait-polemique) indique que cet article de La Meuse ("La Meuse, l'Egoût" serais-je tenté de dire) a déjà suscité plus de 1000 commentaires. Plus de 1000 commentaires, c'est énorme ! Et le Journal Le Soir de titrer si "sobrement": "Sirop de Liège: quand le halal fait *polémique*". Polémique ! Ça me fait furieusement penser aux "dérapages" des islamophobes. "Oups, excusez-moi, j'ai dérapé !" "Oh la la... Quelle polémique vous savez, ma p'tite dame !" Quand arrivera-ton à dire dans ce pays qu'un chat est un chat, autrement dit, qu'une expression est raciste quand elle l'est véritablement ? Sans fard ni euphémismes ? Il ne faut pas se leurrer: point de changement dans les mentalités possible tant que ceux qui émettent leur "critique de l'Islam" continuent à soutenir mordicus qu'ils ne sont pas racistes. Il faut marteler qu'il s'agit bien de racisme et accepter de reconnaître que celui-ci progresse fortement dans la population. Mais bon, Marcel Sel est un être humain avant tout et difficile de se battre sur tous les fronts ;-)
        • Salade
          août 12, 23:13 Reply
          le sirop de Liège est Halal et moi je fais de la prose... de la prose AOC.
        • Franssen
          août 14, 11:37 Reply
          "Il ne faut pas se leurrer: point de changement dans les mentalités possible tant que ceux qui émettent leur « critique de l’Islam » continuent à soutenir mordicus qu’ils ne sont pas racistes. Il faut marteler qu’il s’agit bien de racisme et accepter de reconnaître que celui-ci progresse fortement dans la population." ...Alors là...en ce qui concerne le mélange des genres...on atteint le summum! Depuis quand la critique de l’islam est-elle à assimiler au...racisme? Avec cette position vous rejoignez le groupe des intolérants purs et durs et j'irais plus loin, en rejetant la critique de l'islam vous rejoignez une idéologie nauséabonde. A vous lire, la critique d'une religion, d'un dogme, d'un système, d'une idéologie, d'un parti politique ou que sais-je...devient taboue! L'Islam, cette idéologie geopoliticoreligieuse doit pouvoir être critiquée comme tout autre fait de société. Il y aune fameuse différence entre être contre les Arabes et critiquer (et même être contre ) l'Islam...le racisme étant dirigé conte une race et non contre une "religion"... Vous auriez été bien mieux inspiré en utilisant le terme islamophobes...même si à nouveau je ne puis être d'accord avec l'emploi que l'on fait de ce terme pour les mêmes raisons qu'exprimées précédemment! Et là je viens sur le fond...je suis au regret de vous dire que je ne vois strictement rien de positif en ce qui concerne l'islam à l'heure actuelle...Lorsque l'on parle d'intolérance et que l'on voit ce qui se passe au nom de l'islam...désolé...l'intolérance est de ce côté et je ne peut,dès lors, cautionner! Vous devriez prendre connaissance des interventions de Wafa Sultan*...que l'on ne pourrait traiter de "raciste :)" puisque, au départ, syrienne et musulmane (maintenant laïque...ce qui veut aussi dire, pour elle, que sa vie, grâce à l'islam, est maintenant en danger permanent...vu les écrits du Coran) *e.a. car elle n'est pas la seule, bien d'autres personnes au moyen-orient lui ont ou sont en train de lui emboîter le pas/de se réveiller par rapport à ce qu'est fondamentalement l'islam). https://fbstatic-a.akamaihd.net/rsrc.php/v2/y4/r/-PAXP-deijE.gif Pour info, et afin de ne pas être traité de "raciste :) ", je suis pro-isrélien (même si je ne cautionne certainement pas tout ce qui s'y passe, je suis pour l’accueil des réfugiés Arabes Chrétiens qui ont du fuir sans aucun espoir de retour mais, vous l'aurez aussi compris contre** l'accueil des musulmans sur le sol Européen...ceux-ci ayant bien d'autres territoires plus proche de leur culture pour migrer ** Ceci, tant qu'ils n'auront pas évolués au niveau culturel et donc clairement abandonnés leur idéologie mortifère liée au coran et ses écrits... PS: Je puis m’accommoder d'un islam très modéré et donc non rigoriste ...ceux qui savent se fondre dans nos sociétés occidentales en acceptant nos us et coutumes mais, à l'inverse, certainement pas de ceux portant ostensiblement voile et pyjama...signe indubitable de non acceptation de notre cultures. Le Salafisme n'ayant certainement pas sa place en occident!
    • u'tz
      août 12, 19:32 Reply
      putain destexhe qu'est-ce qu'il fout !? il a raté le citoyen liègeois qui va devoir avaler hallal son sirop... un mr qui crée un emploi avec nos subsides ne peut plus en même temps assumer son propre sale boulot
  6. olivierfinnolivier finn
    août 12, 15:15 Reply
    Ach Marzel, Marzel, Marzel, Chadore! Pravo! Z'est deu la crande graunique, za! Quelqu'un, "officiellement" on dira qu'on ne sait pas qui (un membre du PTB? D'un autre parti rivalisant avec lui sur la captation cet électorat flottant ou rien de rien n'est officiel?), quelqu'un a tiré une torpille sous la ligne de flottaison - ce n'était peut-être pas le PTB qu'il visait, et la torpille n'était peut-être même pas armée "officiellement" en tout cas. Un ordinaire essai à blanc? Mais ce qui est sûr et certain, c'est qu'avec toi, avec ton point de vue (point de mire serait plus approprié, si, si) elle est non-seulement armée, mais en plus elle une cible bien claire et nette. Une cible qui regroupe les opportunistes de tous les bords. Surprenant! On s'attendait pas à les voir tous dans le même bateau (enfin, si, moi si, mais bon, moi, j'ai des visions, tu sais, ça, Marcel, j'ai rêvé de l'hoverboard bien avant qu'il n'apparaisse, etc., ...); on y pensait pas, des gens avec les idées "officiellement" aussi distantes, mais ils sont là, avec leurs buts bigarrés mais visant tous le profit personnel, le bénéfice, l'avancée, "la gagne", la percée... bref, il y en a beaucoup plus que ceux dont tu parles.... Et la torpille est partie, misère! On ne peut rien y faire!, Hihihi! - pardon, ça m'a échappé, c'est nerveux -, hé oui, c'est récurrent, on a beau être de gauche, à moitié, au quart, à 200%, ce n'est jamais que l'un des bords d'un même appareil politique, économique et social. Je ne crois pas être de gauche ni de droite - ou alors à l'insu de mon plein gré, quoi -, je ne sais pas du tout d'ailleurs à quoi ça peut bien servir de "choisir": quoiqu'on fasse, on sert cet appareil absurde, étranger à notre finalité quand on consomme, quand on produit, quand on va en vacances, quand on vote, quand on défend son pouvoir d'achat, son droit à l'éducation, ... on travaille encore et toujours pour cet appareil qui façonne notre être pour qu'il soit - de gré ou de force -, la prothèse, l'une des pièces mécaniques, le prolongement interchangeable d'un appareil qui nie la réalité humaine. Pour l'exploitation pure et complète des ressources destinées à la fabrication de produits parfaits et performants, cet appareil est en train de nous déshumaniser pour achever sa finalité: La croissance, la performance, l'éternité des objets remplaçables à l'infini, avec lesquels nous ne pouvons pas rivaliser. Nous sommes imparfaits, peu fiables, mélancoliques, inefficaces, mortels, gourmands, ... trop humains. L'opinion que tu viens d'exprimer assez clairement (comme souvent d'ailleurs) n'évoque même pas l'obsolescence de l'homme. Pourtant, ça expliquerait à ceux que cela intéresse que leur choix n'est plus d'être de gauche ni de droite, ni même un choix politique, ni communautaire, ni rien de tout cela parce-que si nous ne sommes pas décidés à défendre notre humanité de mortels, pour nous seuls, par simple envie de vivre ce que nous sommes tels que nous sommes, nous n'avons rien à attendre d'aucun système ou anti-système, ni d'aucun beau parleur religieux, politique, commercial, scientifique ou technicien. J'ai envie d'ajouter à ton opinion que renoncer à sa condition humaine, que ce soit dans la pauvreté ou dans l'abondance, est la vraie question, ces nuances n'influent pas sur la raison de notre être au monde, ni sur notre jouissance d'être là. Manifestement, il n'y en a pas de raison, et il n'y en aura jamais, nous disparaissons les uns après les autres, naturellement, nécessairement, et nous ne soupçonnons même pas la nature des traces que nous laissons au passage. D'après moi, tout ce qui dit le contraire est déjà un appareil pour exploiter et dépouiller l'être de ceux qui ont besoin de durer un peu plus.
    • Martine la concierge
      août 12, 19:33 Reply
      "J’ai envie d’ajouter à ton opinion que renoncer à sa condition humaine, que ce soit dans la pauvreté ou dans l’abondance, est la vraie question, ces nuances n’influent pas sur la raison de notre être au monde, ni sur notre jouissance d’être là. Manifestement, il n’y en a pas de raison, et il n’y en aura jamais, nous disparaissons les uns après les autres, naturellement, nécessairement, et nous ne soupçonnons même pas la nature des traces que nous laissons au passage. D’après moi, tout ce qui dit le contraire est déjà un appareil pour exploiter et dépouiller l’être de ceux qui ont besoin de durer un peu plus...." Wouah ! Quelle lucidité ! "Le ciel dure, la terre persiste. Qu'est-ce donc qui les fait persister et durer ? Ils ne vivent point pour eux-mêmes. Voilà ce qui les fait durer et persister " Lao Tseu
    • Martine la concierge
      août 12, 19:50 Reply
      « J’ai envie d’ajouter à ton opinion que renoncer à sa condition humaine, que ce soit dans la pauvreté ou dans l’abondance, est la vraie question, ces nuances n’influent pas sur la raison de notre être au monde, ni sur notre jouissance d’être là. Manifestement, il n’y en a pas de raison, et il n’y en aura jamais, nous disparaissons les uns après les autres, naturellement, nécessairement, et nous ne soupçonnons même pas la nature des traces que nous laissons au passage. D’après moi, tout ce qui dit le contraire est déjà un appareil pour exploiter et dépouiller l’être de ceux qui ont besoin de durer un peu plus…. » Wouah ! Quelle lucidité ! « Le ciel dure, la terre persiste. Qu’est-ce donc qui les fait persister et durer ? Ils ne vivent point pour eux-mêmes. Voilà ce qui les fait durer et persister » Lao Tseu
  7. GdeC
    août 12, 21:29 Reply
    Moi, je soutiens pleinement Marcel. Quand un parti se veut de gauche et se complait dans de tels nids à vomi, franchement, faut pas pousser....
  8. u'tz
    août 12, 22:10 Reply
    @Marcel j'ai découvert medine grâce à vous merci, "medine" ça veut dire "village local" en arabe n'est-ce pas, bon ben ce que j'ai écouté et le temps que j'y ai perdu correspond à cette définition... vos craintes de voir les ralliements au ptb exploser à cause de ce séduisant jeune homme sont complétement fantasmatiques... vous pouvez prévenir maingain : y a co de l'avenir pour la gauche anticomunisse
    • Marcel Sel
      août 12, 22:49 Reply
      Non, si mes cours furent correct, médinat c'est plutot une ville. Village, c'est qaryat. Qu'on me corrige si je me trompe.
      • u'tz
        août 13, 22:32 Reply
        zut Marcel je pensais à mcluhan par défaut, puis wiki mehdi qu' "Une médina (en arabe : المدينة العتيقة), désigne la partie ancienne d'une ville par opposition aux quartiers modernes de type <i>européen</i>." bon ben ça donne pas plus d'intérêt à medine, part halal de la manifiesta du ptb, qui donne de la laïcité de la définition encore plus marrante que Tourn' ou Pfff
  9. moinsqueparfait'
    août 13, 10:02 Reply
    [NOTE DU CENSEUR SEL : CE COMMENTAIRE CONTIENT UNE DOSE DE FLAMANDOPHOBIE DÉPLACÉE, LE PTB N'ÉTANT ABSOLUMENT PAS UN PARTI COMMUNAUTAIRE. JE LE LAISSE À TITRE D'INFORMATION.] Ce qu'il faut surtout dire sur le PTB, c'est que c'est un parti flamand dirigé par des Flamands. Les Wallons qui votent pour ce parti ne se rendent pas compte de l'aubaine qu'ils créent pour des intérêts qui leur sont totalement contraires. Le PTB, c'est l'idiot utile du pangermanisme en Belgiek.
    • moinsqueparfait'
      août 13, 12:46 Reply
      C'est insensé: je décris les rapports de force en présence. Si j'écris "les Américains vont nous rouler avec le traité sur le commerce transatlantique et les neuneus youropéens qui le promeuvent sont leurs idiots utiles", je deviens américanophobe?????? Le PTB n'est "pas communautaire" mais en Belgiek, TOUT est "communautaire" (ça passe mieux que "ethnique"). Le CVP n'était pas communautaire non plus, ça ne l'a jamais empêché d'embarquer les pires flamaingants antiwallons. À cet égard, refuser de voir que le PTB, par son soi-disant "unitarisme", est dans les fait un parti contraire aux intérêts wallons n'a strictement rien de "flamandophobe".
      • moinsqueparfait'
        août 13, 12:47 Reply
        Correction: "Dire que le PTB, par son soi-disant « unitarisme », est dans les fait un parti contraire aux intérêts wallons n’a strictement rien de « flamandophobe », et refuser de le voir est naïf."
    • Didier
      août 13, 14:20 Reply
      cela c'est du grand n'importe quoi. visiblement de la part de quelqu'un qui ne sait pas de quoi il parle. Et les intérêts défendus dans le parti national sont les mêmes des deux côtés et dans les deux langues (ce qui est parfois épuisant).
      • moinsqueparfait'
        août 13, 18:00 Reply
        Ils croient peut-être mordicus à ce qu'ils font. Il n'empêche que l'unitarisme aveugle des communistes "belges" a toujours été utile à la prééminence flamande. Cela ne date pas d'hier...
      • u'tz
        août 13, 20:52 Reply
        vous avez raison Didier mon propre scanner anti-flamingant est formel : le ptb est halal, parcequ'il le vaut bien
  10. Didier
    août 13, 14:18 Reply
    J'ai découvert Medine également sur l'affiche de Manifiesta, et je suis allé voir quelques uns de ses sketches. Et si certains valent la peine c'est assez inégal. Je n'avais pas poussé plus loin l'étude du bonhomme ou de ses fréquentations. Mais par rapport à votre article, Manifiesta et le PTB-PvDA a aussi déjà invité d'autres personnages qui ne sont pas du moule. C'est aussi une volonté. Quand Yvan van de Cloot du thintank libéral Itinera ou le président de la FEB était invité, c'est aussi pour pouvoir engager le dialogue. On peut voire cela comme du marketing mais ce n'est pas non plus un séminaire pour convaincus. c'est un moment festif avec des échanges et des rencontres, de la musique, ... Et tout les intervenants ou musicos qui viennent à cette fête ne sont pas tous des forcenés communistes (je pense à Axelle Red, ou le frère de De Wever, ...)
  11. moinsqueparfait'
    août 13, 15:39 Reply
    Ceci dit, parvenir à regrouper Caroline Fourest et M. Petit-Pain au choco sous la même étiquette (si j'ai bien compris)... faut avouer que c'est nécessairement dû à un personnage pour le moins original, à défaut d'être recommandable.
  12. gfghyhb
    août 14, 09:18 Reply
    Bla bla insignifiant de petits intellos bobo inutiles. Les 2 euros je les donnerai a madame pipi... Bien plus efficace...
  13. Narutodu4040
    août 16, 18:30 Reply
    Remettons les pendules a l heure messieurs, dames. http://solidaire.org/articles/propos-de-l-invitation-de-medine-manifiesta-fete-de-la-solidarite-et-de-la-diversite
  14. Marie Scrève
    août 17, 08:18 Reply
    bon ben je suis ptêt l'idiote de service, mais cet article est d'un lourd! Je ne peux même pas critiquer ou approuver ce qui est écrit, je m'y perd...Et puis, ça sent un peu le règlement de compte à l'égard du PTB non? Enfin bon je suis un être simple qui a toujours aimé les bons profs qui expliquent point par point et qui n'apprécie pas trop le fatras. Adelante companeros!
  15. Shanan Khairi
    août 18, 20:33 Reply
    J'aime bien Médine. Avec Kery James, VII et quelques autres, il me semble représenter un renouveau dans la chanson française bien mal en point depuis la disparition des Noir Désir ou autres Sniper... Après, lui vient des banlieues et son discours semble bien refléter le sentiment d'exclusion et de ressentiment d'une large frange de la population... Souvenez vous donc des hauts cris que soulevaient quelques strophes polémiques de Renaud (cf Camarade Bourgeois, Mon dernier bal, etc) en son temps... Quant à l'évolution du PTB... franchement, bien malin à qui y comprend quelque chose...

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.