Reynders en Noiraud, la gaffe que la Belgique ne veut pas voir.

Capture d’écran 2015-03-20 à 00.33.11

La poupée qui mérite un Y’a Bon award.

Le 18 mars, sur Télé Matin (France 2), Francois Beaudonnet, correspondant à Bruxelles, a envoyé et commenté un reportage plutôt sympathique sur les Noirauds. Mais dans la séquence est apparu un participant inattendu à cette œuvre de bienfaisance patronnée par la reine Paola : notre ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, qui a volontiers expliqué sa gueule noire — qui n’avait rien de celle d’un mineur borain — face caméra. Et tout à coup, le web s’est enflammé.

Un blogueur a parlé de racisme. Mia Farrow (excusez du peu) s’est offusquée de la présence d’un ministre dans une délégation typique d’un folklore inimaginable au USA. Les Inrocks ont évoqué un « malaise ». Peter Bouckaert, de Human Rights Watch, a twitté « Ministre des Affaires étrangères belge Didier Reynders j’ai une question : porterez vous ce déguisement ‘blackface’ pour vos prochaines réunions avec des leaders africains ? C’est honteux ! » Jeune Afrique s’est demandé s’il s’agissait d’un défilé généreux ou d’une parade colonialiste. Puis ce fut l’avalanche, CNN, le Washington Post, The Guardian…

« Une sottise de journaliste français »

Capture d’écran 2015-03-20 à 00.34.57

CNN en parle, la Belgique botte en touche.

Je suis blanc de peau

Et en Belgique francophone, l’affaire soulevait des épaules bonhommes, comme le dit Het Laatste Nieuws. Circulez, y’a rien à voir. Pour l’Echo, c’est la méconnaissance du folklore bruxellois qui a fait frôler l’incident diplomatique. La DH donne la parole à l’ancien bâtonnier du barreau de Bruxelles, Jean-Pierre Buyle, noiraud lui-même, qui a asséné : « c’est une sottise de journaliste français en mal d’informations ». C’est sûr qu’un journaliste belge aurait fait mieux. Pendant ce temps, sur Twitter, François Beaudonnet se prenait les insultes de quelques Belges pas contents qu’il ait osé se demander : « Le ministre belge des Affaires étrangères peut-il se grimer de noir sans choquer l’Afrique ? » Une question apparemment taboue chez nos marabouts des médias.

Outre celle de l’ancien bâtonnier qui ne faisait rien pour arranger les soupçons de xénophobie des Noirauds, Beaudonnet s’est pris quelques autres insultes francophobes sur Twitter, du style « les Français souffrent d’une constipation héréditaire qui les empêche d’apprécier l’humour » et un twit bien rentre-dedans de Philippe Carlot de la RTBF « Merde, on avait déjà @quatremer pour les leçons de journalisme, en voilà un autre. » Parce que, hein, un correspondant étranger, surtout français, il est là pour admirer Bruxelles (ou Charleroi s’il est photographe italien, coucou Paul !), mais pour critiquer, il faut être Belge de souche, nom de doum ! Et qu’il n’aille surtout pas insinuer que la presse belge aurait dû voir un problème dans le comportement de son ministre !

Que veux-tu, le « bon Belge à papa » est comme ça. Mets le doigt sur sa plaie et il te reprochera d’avoir un doigt (ça pourrait être un proverbe africain). Car même quand le ministre des Affaires étrangères a une attitude inacceptable eu égard à ses fonctions et qui ne fait même pas honneur aux Noirauds eux-mêmes, comme on va le voir, une certaine Belgique trouve que le Français devrait la fermer. Cette francophobie n’est pas neuve, j’en ai déjà parlé dans deux autres billets, et Fadila Laanan avait, en son temps, été l’objet de mes foudres pour avoir proposé à Jean Quatremer d’aller voir l’herbe plus verte ailleurs (sous-entendu de retourner dans son pays).

Avouez que tenter d’évacuer des soupçons de racisme en faisant de la xénophobie, c’est déjà une sorte d’aveu. Alors, quelle est donc l’affaire dont on aurait dû (entendre) parler chez nous ?

Le roi Philippe s’est déguisé en Noiraud mais n’y a pas gagné le sens du rythme.

Noir c’est noir.
Pour les ignorants — et ils sont nombreux, même à Bruxelles, les Noirauds sont une institution du cru. Depuis 1876, quelques gens de la haute s’habillent chaque année en notables nègres version image d’Épinal du XIXe siècle pour recueillir de l’argent pour des œuvres de bienfaisance. Ils se maquillent le visage en noir et trimballent de petites tirelires tout aussi afro. Le but avoué de tout ça : faire la manche sans être reconnu. Ben oui, quand on a une certaine classe sociale, quêter devant tout le monde, ça ne se fait pas. Ce déguisement a permis, par exemple, aux princes Philippe et Laurent de faire les Noirauds dans leur jeune temps (logique, c’est parrainé par leur maman). On notera que se déguiser en notable africain n’aura conféré à aucun des deux princes le sens du rythme qu’on attribue volontiers aux Noirs, ni même la souplesse élégante d’un vrai notable black — ça, c’est un constat : Obama a, à lui tout seul, plus de swag que ses 10 prédécesseurs réunis. L’élégance d’être nègre dont parlait Brel. Un Bruxellois, tiens, lui aussi.

Les Noirauds sont l’héritage d’une conception particulièrement paternaliste de l’Afrique et des Africains. Le déguisement, à la fois coloré et excessif, donne des Noirs fortunés du dix-neuvième (siècle) une image peu avantageuse. Il mêle une fraise ridicule et anachronique à un chapeau haut de forme blanc et brillant, avec une veste queue-de-pie assortie d’un pantalon vert-jaune difficile à rater, et des colliers les plus improbables dans un foisonnement de perles, de faux or et de diams de pacotille. L’association des Noirauds est elle-même un peu mal à l’aise en permanence. D’un côté, elle affirme qu’il y a des Noirauds noirs qui s’incognitisent en se maquillant de noir. Eh oui, parce qu’un Noir, c’est pas noir, en fait, c’est brun. Donc, le noir ne serait même pas le noir du Noir ? En même temps, elle ne fait pas mystère de ses origines plutôt caricaturales puisqu’elle s’appelle le Conservatoire africain. Bizarre dualité. On regrettera d’ailleurs la disparition du nom original de la troupe : le Conservatoire de Zanzibar. Au moins là, la dimension extravagante de l’imitation était plus claire.

Parce qu’entendons-nous bien : il s’agit d’extravagance. De délire. De second degré. Du moins, c’est ce que les Noirauds affirment et pour la plupart d’entre eux, c’est probablement tout à fait sincère. Il n’empêche qu’ils énervent un certain nombre de gens. Au point de se voir refuser l’entrée d’un restaurant africain pas plus tard que la semaine passée. Mais de ça, ils ne feront pas état. Ils sont, à les entendre, toujours très bien accueillis.

Au Congo, la Belgique appliquait l’Apartheid paternaliste.

Indépendance cha-cha
Les Noirauds, c’est tout de même une œuvre de bienfaisance qui bénéficie à des enfants bruxellois, peu importe leur origine ou leur couleur de peau. Alors ? Colonialisme ? Inacceptable travestissement ? Dans un monde idéal, non. Leur déguisement pourrait même être vu comme la commémoration de la crétinerie passée de cette Belgique qui confondait Congolais et sous-développés. Mais est-ce assumé ? La question est importante. Parce que dans les années cinquante encore, notre pays eut tout de même l’idée de donner à certains Congolais noirs le statut « d’Évolués ». Entendez, des petits sauvages à qui on se promettait inculquer quelques notions de mathématique et de littérature. Les Évolués n’avaient pas les mêmes droits que les Blancs — faut pas déconner non plus, hein — mais ils avaient tout de même quelques privilèges. La Belgique, qui avait organisé un véritable Apartheid dans sa colonie, se targuait d’aider ainsi les négroïdes à s’éduquer, dans certaines limites toutefois, parce que l’université leur fut interdite presque jusqu’au dernier moment : au jour de l’indépendance, il y avait tout au plus quelques dizaines de Congolais universitaires !

Il faut dire que la ségrégation à la belge était telle qu’on attendit la fin des années 50 pour que, pour la première fois, un Noir puisse danser avec une Blanche. Pas une Belge, tout de même. Non, mais, vous rigolez ou quoi ? C’était une Portugaise ! Le gars s’appelait Jean Lema, alias Jamais Kolonga et il est mort tout récemment, le 14 février 2015. C’est aussi lui qui annonça l’indépendance du Congo à la radio. Un héros national qu’on a un peu vite oublié ici. Quant aux évolués, l’un d’entre eux paya de sa vie d’avoir dépassé le talent oratoire et littéraire de Bwana Kitoko alias le roi Baudouin. Il s’appelait Lumumba.

IMG_1756

Noirauds croisés à Uccle, et oui, j’ai donné.

Et donc, en fait de conservatoire, les Noirauds seraient plutôt celui d’une vision coloniale de l’Afrique et de l’Africain. Et alors, pourquoi pas, si c’est assumé ? Si cela nous remet en mémoire les excès de nos coloniaux, de nos ancêtres ségrégationnistes, des crimes ignobles, massacres, viols et proto-génocides commis au nom de l‘État de Léopold II, puis du Royaume de Belgique ?  Toutes ces choses dont on ne parle pas ouvertement au pays de Tintin… Autant que nos jeunes gardent précieusement le témoignage du racisme passé de leurs aînés. Et en soient les témoins une fois par an. Pourvu, bien sûr, que l’on prenne la peine de leur expliquer tout le contexte. Seulement, pour cela, il faudrait que la Belgique sorte du déni et que les Noirauds acceptent l’idée qu’ils ne sont pas déguisés en notables africains du XIXe siècle, mais bien en crétins racistes de la même époque qui se déguisaient en notables négros. Est-ce le cas ? Quand ils viennent récolter de l’argent, ils ne vous disent pas : « notre déguisement rappelle le racisme furibard des notables belges du XIXe siècle ! » C’est dommage, ils devraient.

Une tête de Noir style Y’a Bon qui fait très mauvais genre.

Car là, en effet, leur déguisement deviendrait drôle et pourrait faire rire aussi les Africains. Un peu comme une Drag Queen ne se moque pas des femmes, mais de son propre travestissement, de ses propres excès

Mais bon, je le répète, l’association est bienfaitrice et maintient une tradition plus que centenaire qui plait aux gens et les rendent plus généreux qu’à l’accoutumée ! Les billets de 100 € ne sont pas rares. Le gros problème, comme le montre le reportage de Francois Beaudonnet, c’est que certains symboles utilisés par les Noirauds dépassent le simple folklore et qu’on ne peut même pas en parler à Bruxelles sans se faire traiter de gâche-plaisir. Il en va ainsi d’une tête de Noir surmontant une pique avec un anneau dans le nez. Du Y’a bon Banania en pire. Dommage, parce que ça fout tout le reste en l’air et que ce genre de référence est facile à supprimer.

Enfin, comme vous le voyez, il y a donc bien un débat à mener sur les Noirauds, le sens de leur déguisement, et les limites à ne pas dépasser, même pour une œuvre caritative.

Afrique, adieu !
Bizarrement, la question la plus taboue dans toute cette histoire, c’est celle de la participation de notre ministre des Affaires étrangères à la noirauderie de la semaine passée. Pourtant, elle est inacceptable, scandaleuse. Elle aurait dû valoir au ministre la fureur de la presse. Et des interpellations à la Chambre. Car comme le dit Bouckaert : ira-t-il se dandiner maquillé de Noir la prochaine fois qu’il rendra visite à un pays d’Afrique ou à Barack Obama ? Un employé ou un chef d’entreprise qui aurait à ce point gêné sa propre fonction aurait-il pu garder sa place ?

Allez. Quelqu’un osera-t-il poser la question sérieusement à Charles Michel (sachant qu’il répondra que Reynders ne représentait pas le gouvernement…) ? D’autant que le Didier n’a rien compris au folklore noiraud : si on est peinturluré de noir, c’est pour ne pas être reconnu, schieven architecte ! Et absolument pas pour répondre à la caméra qu’on est bien le ministre des Affaires étrangères et qu’on trouve ça super bath d’être noiraud ! C’est pourtant ce que Reynders a fait, répondant prestement aux journalistes qui l’ont reconnu. Il faut dire qu’il n’était pas franchement discret dans le défilé, d’après un témoin, toujours au premier ou au second rang. Que voulez-vous, c’est un peu notre Sarkozy à nous. Quand il y a un appareil photo ou une caméra à proximité, Didier fait sa diva (même si Di Rupo a encore des leçons à lui donner, mais bon). Quitte à compromettre la réputation de la diplomatie belge et pour tout dire, de la Belgique à l’étranger.

Il suffisait pourtant à Reynders de dire qu’il était là incognito et qu’il ne souhaitait pas en parler, ce que les journalistes auraient probablement respecté, et qui eût fait honneur à sa nouvelle congrégation dont les membres sont, par nature, si discrets sur leur identité. Au contraire, notre Didier est même allé se vanter sur son site Internet d’avoir fait le négro de service pour une œuvre de charité et pour célébrer le folklore bruxellois ! Entre deux news sur ses relations internationales. Ça fait tache. Noire.

Enfin bon. Quand les Japonais inventeront les Belgauds et nous imiteront en costumes ridicules avec un os dans le nez pour une action de bienfaisance, et que leur ministre des Affaires étrangères se mêlera à cette troupe cocasse, on verra combien de Bruxellois trouveront ça drôle. Eh oui. L’humour, c’est donné à tout le monde. L’autodérision, par contre c’est moins courant. Quant à l’autocritique, si la critique vient d’outre-Quiévrain, à Bruxelles, on se dit parfois qu’il vaut mieux même ne pas y penser.

Previous Chodievgate : d'Artagnan perquisitionné. Armand déstabilisé. Reynders visé.
Next Après la polémique, les Noirauds réfléchissent à leur évolution.

You might also like

0 Comments

  1. Doc Izzie
    mars 20, 11:33 Reply
    Merci Marcel, vous m'avez permis de mieux comprendre ce qui me dérangeait dans cette histoire. Quelque chose me chipotait et je ne comprenais pas bien, je suis Bruxelloise d'origine pourtant ;) Un point supplémentaire, outre le débat sur le racisme ou non de cet événement, débat qui doit pouvoir avoir lieu, sinon en effet il y a vraiment un truc qui coince: il n'y a que moi que ca gêne de voir des gens très aisés, voire très très aisés, faire la manche pour aider. Je veux dire c'est bien gentil de leur part mais il y a peut-être des moyens plus efficaces pour lutter contre les injustices et inégalités à leur niveau. Je pense donc que c'est plus du show, et du folklore, qu'une organisation réellement caritative. Mais ce dernier propos n'engage que moi et je comprends bien qu'on me réponde qu'un petit geste de bonté est toujours le bienvenu, parce que c'est vrai aussi.. mais ca me chipote un peu comme on dit...
    • guypimi
      mars 20, 20:40 Reply
      J'apprécie l'article et ce commentaire car j'avais aussi ce sentiment du " déplacé" et j'avais noté que Reynders aurait pu DÛ s'abstenir par au moins décence. Mais bon quand on a des collègues ministres quazisnazis qui chantent dans des réunions encore bien pire pourquoi ne pas se lâcher un peu. Tous ces agissements sont pour finir une excellente illustration de l'abject de ce gouvernement d'autant plus que plus que faire la manche pour grappiller quelques sous nos politiques devraient oeuvrer à ce que les oeuvres charitables soient moins indispensables en prenant des mesures qui ne mènent pas droit dans le mur de l'anomie sociale.
      • willy
        avril 07, 20:25 Reply
        Evidemment, il n'y a plus de colonies, mais aucun rapport avec le sujet
        • uit 't zuiltje
          avril 07, 23:29 Reply
          aucun rapport will', on sait bien tous qu'il n'y a pas racisme ici, juste une volonté pure et simple mais alors simple de coopération et développement
    • Irène Kaufer
      mars 22, 12:07 Reply
      non, il n'y a pas que vous que ça gêne, ces gens aisés qui font la manche. Plus gênant encore, la présence d'un membre d'un gouvernement dont la politique va encore appauvrir les parents et donc ces enfants pauvres que cette action indécente prétend "aider"... Zéro sur toute la ligne
  2. Caroline Sägesser
    mars 20, 11:35 Reply
    Comme le plus souvent, super bien vu mais un peu long, Marcel Sel. Puis-je faire remarquer que l'autre dimension, à savori le sexisme, est, comme toujours, passée sous silence ? Les Noirauds, c'est comme les Gilles de Binche : les femmes, elles repassent les costumes.
    • Marcel Sel
      mars 20, 20:20 Reply
      Non depuis trois ans, les femmes peuvent jouer avec.
        • Moinsqueparfait'
          mars 21, 14:44 Reply
          On dit "ridicule". Il y a déjà un "e" à la fin, donc ça ne froisse aucune susceptibilité. On parlera de "ridicules mâles" et de "ridicules femelles" chez les plus pointilleux.
        • Pfff
          mars 22, 13:47 Reply
          Ou cuistre gauchiste, c'est unisexe, c'est l'avenir.
        • willy
          avril 07, 20:32 Reply
          On dit surtout, commentaires ridicules de personnes qui n'ont jamais essayer de comprendre l'autre. J'ai bien aimé une citation dans le texte que je paraphraserai " Prends une photo de ton voisin, il te reprocheras de ne pas être tel qu'il aimerait paraître"
        • uit 't zuiltje
          avril 07, 23:24 Reply
          @Moins'@Pff'@Will' sij'ai bien compris vos suggestions il faut donc dire : "nwaroderine"
  3. @mustiq
    mars 20, 12:29 Reply
    En soit -FRANCHEMENT- rien de très raciste. Cela me fait penser à la Zulu Parade à la Nouvelle-Orléans. Tout au plus, comme précisé, une manière de mettre en perspective les visions fantasques de la fin XIXe. Et comme le Musée de l'Afrique, ou la lecture d'un Tintin, ce qui compte c'est l'angle de lecture qui lui, a heureusement changé.
    • Akem
      mars 22, 01:03 Reply
      Tintin, ainsi que les œuvres que l'on retrouve au musée de l'Afrique date d'une certaine époque. Les noirauds c'est aujourd'hui.
      • Pfff
        mars 22, 15:48 Reply
        Si c'était très ancien, il n'y aurait pas de mal. Mais voilà, c'est fin XIXe.
  4. zad
    mars 20, 13:33 Reply
    Je suis d'accord avec vous. Et j'ai pu aussi apercevoir un certain ressentiment envers les français de notre part, les belges francophones. On est jamais aussi chauvin que devant un français. Enfant, je jubilais quand un français perdait dans un sport à la télé. (par contre, défendre jean quatremer, je ne comprends pas...son admiration inconditonnelle de l'ue, son libéralisme béat et sa haine de la gauche, j'en peux plus)
    • uit 't zuiltje
      mars 20, 21:45 Reply
      rassurez-vous pour l'admiration de 4mer pour l'ue et le libé râlisme, ce qu'il en comprend est du même ordre que sa compréhension de la belgique
    • Moinsqueparfait'
      mars 21, 12:22 Reply
      La composition de l'actionnariat de Libération répondra à vos interrogations sur le militantisme de Quatremer. À votre avis, pourquoi un BHL est-il invité à débiter toutes ses galéjades dans Le Point une fois par semaine? Par souci d'objectivité des rédactions? Allez, 1, 2, 3... on rigooooole. Ceci dit, pour le reste, s'il y avait une société folklorique à Brussel uniquement vouée à se moquer du Wallon, cet être arriéré et mauvais Belch qui squatte le Sudupéyïs, je suis certain que là, absolument personne n'y trouverait à redire. Les ex-faux/vrais Wallons comme Reynders ou Destexhe, le burgemeester de la ville qui n'est pas le Hainaut et tous les produits du bouillon multicucul-la-praline de Brussel Wereldhoofdstad seraient même très fiers d'en être. Voilà une bonne idée de reconversion pour éviter tout incident de nature politico-diplomatique.
      • Franck Pastor
        mars 21, 15:14 Reply
        Parce que les Wallons, eux, ne se f… jamais de la gueule des Bruxellois ?
        • moinsqueparfait'
          mars 22, 13:56 Reply
          Si, mais ils n'ont pas la presse officielle pour rendre leurs blagues acceptables et les transformer en composante essentielle de la doxa ou en vérité sociologique. C'est toujours le Wallon qui est un "mauvais Belge", jamais le Bruxellois. C'est toujours à Charleroi qu'il y a abus d'ASBL et de clientélisme, jamais à Brussel, même quand il y en a 3 à chaque immeuble. Exemple parmi d'autres... Tu saisis, monptibonum?
        • uit 't zuiltje
          mars 26, 21:30 Reply
          surtout les walliforniens d'origine bruxelloise qui se moquent de ces berbères de bxlois... avec un léger mépris: - je préfère faire un heure-et-demi de bite-à-cul tous les matins et les soirs pour aller travailler plutôt que de vivre avec ces gens-là monsieur les indigènes wallons c'est un peu plus lourd: - t'es assez sympa,... pour un bxlois - je suis pas tout à fait bxlois, j'habite le rand flamand - ah tout s'explique... les flamands, ça c'est des bons
  5. Tournaisien
    mars 20, 13:42 Reply
    À mon avis, l'origine de ce "rituel" folklorique remonte bien au-delà du XIXe siècle. Il n'est pas indifférent d'ailleurs que ces manifestations aient lieu à la fin de l'hiver, soit à l'époque des carnavals. D'une façon plus générale, il s'agit de la manifestation d'une sorte de culture populaire un peu Under-ground, ce que l'anthropologie anglo-saxonne a repris sous l'appellation de "world upside down" (le monde à l'envers, il mondo alla rovescia). Durant ces manifestations festives, tous les codes sociaux étaient inversés : ceux qui étaient au bas de l'échelle sociale se trouvaient promus au titre de rois du carnaval, les simples diacres lors des fêtes de fous qui avaient lieu d'ordinaire à la fin décembre ou au début de janvier étaient quant à eux intronisés évêques ou papes des fous, etc. Cette inversion des codes pouvait aller très loin : durant ces rituels, d'ordinaire, les participants troussaient leurs habits à l'envers, on faisait rentrer le pape des fous dans l'église de la plus pauvre paroisse de la ville par le portail principal, à califourchon à l'envers sur un âne, que l'on faisait rentrer à reculons en le tirant par la queue, etc. etc. On retrouve un écho de cette "sous-culture", ou de cette culture inversée, dans l'art médiéval et du XVIe siècle, sur certains modillons au niveau des corniches extérieures des chœurs d'églises (le monde inversé prenant là l'aspect d'un monde de laideur, celui n'ayant pas encore reçu la lumière du Christ), sur les miséricordes, ces sortes de petits soquets sur lesquels les chanoines et chapelains, quoi debout durant les offices, pouvaient reposer leur séant (le lien symbolique entre le cul ou les parties génitales de ces vénérables prélats et ces scènes scatologiques (défécations, sodomies, etc.) est évident). Avec les Noirauds de Bruxelles, à mon avis, l'explication relève à peu près de la même origine. Le noir, le Maure comme on l'appelait au Moyen âge, était de fait assimilé à une race inférieure, plus proche du singe, dans l'imaginaire populaire. Il était assimilable en quelque sorte à cet "homme sauvage", entièrement poilu, que l'on retrouve précisément dans l'art européen, singulièrement en Espagne et dans les Pays-Bas, allusion à cette humanité primitive, probablement inspiré en cela d'ailleurs des peuples primitifs récemment découverts en Afrique et outre Atlantique. Mais le Noir n'était à l'époque médiévale pas réduit à ce seul statut d'humanité inférieure. Dans les "Adorations des Mages", il est l'un des trois rois venus adorer le Christ, référant à l'un des trois mondes connus à l'époque dans l'Occident chrétien, et il y est en l'occurrence assimilé à un prince raffiné, élégamment vêtu. ... Bref, tout ça pour dire qu'il faut peut-être arrêter les conneries. Si on commence à ce jeu-là, on n'en finira jamais. Dans le cas présent, ça me semble d'autant plus évident que la source de ce folklore est manifestement très ancienne et n'a selon toute vraisemblance rien à voir, à l'origine du moins, avec un mauvais paternalisme du XIXe siècle. S'est-on seulement demandé pourquoi Reynders s'était ainsi grimé ? La réponse me semble évidente. Cette procession des Noirauds appartient au vieux folklore bruxellois, et comme Reynders a migré vers Bruxelles où il lui a fallu épouser le costume du bon Zinneke, très logiquement, il est entré dans l'habit de ce rituel typiquement bruxellois. Pourquoi y voir autre chose ?
    • Marcel Sel
      mars 20, 20:22 Reply
      Tournaisien, pour une activité folklorique "très populaire", il faut chercher ailleurs. Celle-la a toujours été réservée à des notables.
      • Tournaisien
        mars 20, 21:08 Reply
        Ce n'est pas incompatible. Lors des fêtes de fous à la fin du Moyen Âge, le haut clergé était souvent associé, parfois raillé, s'y prêtant de bon ou de mauvais gré. Populaire ou pas, le fait est que c'est une tradition identifiée par la population comme telle, et donc quelque part bel et bien populaire.
        • Akem
          mars 22, 01:06 Reply
          Les fêtes des fous au moyen âge.... Les noirauds encore aujourd'hui.... Les personnes d'origines africaine sont elles associées? Il faudrait penser envoyer son invitation à l'ambassadeur de l'Angola pour l'an prochain, il sera ravi!
        • Pfff
          mars 22, 12:51 Reply
          Voilà, Tourn', vous avez "traité". Les noirs de fous. Traiteur, va. Négrier ! Esclavagiste ! Vous nuisez au dialogue interculturel, où le blanc doit venir écouter ses fautes héréditaires, et surtout, surtout, la fermer.
        • Pfff
          mars 27, 16:05 Reply
          J'exagère ? Wouter Beke fait mieux : http://www.wouterbeke.be/content/wat-dailyracism-en-wijoverdrijvenniet-mij-leren-opiniestuk-de-morgen L'antiracisme est un racisme comme un autre.
        • Pfff
          mars 27, 16:08 Reply
          Total respect : le nouveau visage du totalitarisme. Le relativisme : la nouvelle doctrine du mensonge social.
    • guypimi
      mars 20, 20:45 Reply
      Un bon argument ! mais pas de la défense de l'attitude de Reynders ! C'est précisément pour faire du racolage de voix qu'il participe et donc l'argument de " faire du bien" est totalement fallacieux.
    • uit 't zuiltje
      mars 20, 21:48 Reply
      pourquoi ces prout-ma-chère ne se déguise pas plutôt en schtroumph, c'est bleu comme la mr, et obama aime les smurfs
    • Pfff
      mars 21, 11:13 Reply
      La "modernité" est une idéologie univoque, un sens unique, Tourn'. Elle ne pratique le relativisme que pour mieux récurer le sens des choses anciennes et les abolir. Indignation -> extermination. Soyez certain que Reynders ne sera plus noiraud, que Saint Nicolas devra abandonner son habit de prélat pour une djellaba plus égalitaire, que la crèche de Bruxelles, déjà laide à souhait, sera abolie, comme le sapin, que Mannekenpis choquera pour une raison qui nous échappe encore, etc.
      • Pfff
        mars 27, 13:12 Reply
        Ah, j'ai trouvé : Mannekenpis est phallocrate, sexiste et impudique. D'une part, il choque les musulmanes qui devraient tout ignorer de la physiologie masculine, donc constitue un manque de respect caractéristique des prescrits de leurs religions, et ne tient pas du tout en compte l'évolution démographique du centre-ville de Bruxelles. Par ailleurs, il montre le mauvais exemple, selon les pédagogues féministes scandinaves qui prescrivent la position assise des petits garçons pour uriner, ce qui évite de perpétuer la gloriole masculiniste urinaire chez les petits garçons, source infinie (pouf-pouf) de comportement discriminatoire. Il convient donc de mettre Mannekenpis sur un pot, de cacher ses attributs dans le dit pot, de l'habiller décemment, afin de respecter la sensibilité des mères modernes et véritablement soucieuses du bien-être et du vivre-ensemble.
        • Pfff
          mars 27, 13:29 Reply
          Et ce gaspillage indécent de l'eau publique n'est pas responsable écologiquement et économiquement. Il constitue une atteinte à la dignité de la planète Terre, notre mère à tous. L'eau est notre bien le plus précieux. En ces temps de crise et d'austérité, alors que chacun d'entre nous devrait se focaliser sur la préservation de nos ressources vitales, il corrompt la jeunesse, en distillant (re-pouf-pouf) l'exemple désastreux d'un comportement consumériste d'un autre âge.
  6. hilarion lefuneste
    mars 20, 17:24 Reply
    Les Noirauds ? Des racistes. Tintin au Congo ? Du racisme. Zwarte Piet ? Du racisme. "il y a donc bien un débat à mener sur les Noirauds, le sens de leur déguisement, et les limites à ne pas dépasser, même pour une œuvre caritative" Excusez du peu... Vous pouvez imaginer vivre dans un monde tel que le rêve Marcel Sel ? Moi pas... Si on écoute Marcel [CENSURÉ, NE RECOMMENCEZ PAS ÇA, VOUS VOUS RETROUVERIEZ DEVANT LE TRIBUNAL] Sel et autres tristes sires, vous ne mangerez plus de boudin noir sans vous poser des questions existentielles... bonjour l'indigestion. Mister Sel, dans votre furie de tirer sur tout ce qui a l'heur de vous déplaire, vous en perdez le sens du ridicule, qui ne tue pas, mais qui, dans le cas du Grand Timonier de la Pensée Unique que vous êtes, vous rend chaque jour un petit peu plus, comment dirais-je, semblable à Achille Talon (dont le voisin, vous ne l'ignorerez pas, s'appelle ....)
    • Marcel Sel
      mars 20, 20:25 Reply
      Je n'ai pas dit qu'il fallait les interdire, mais qu'il fallait ouvrir le débat que j'ai précautionneusement expliqué dans mon billet. Par ailleurs, vous recommencez encore une fois ce que vous avez tenté de faire dans le commentaire en public, je vous poursuis.
    • Tournaisien
      mars 21, 10:31 Reply
      Trouvé sur le web ... de votre sinistre plume : "Talon est un drôle de pistolet! Mais aurait-il été préférable que nous entretenions une relation épistolaire pour autant? J'affirmerai, parce que vous mettez la balle dans mon camp, que la nullité de Talon est désarmante et que sans moi, il eût été chassé à répétition de toutes librairies. Ce faciès hideux au comédon épais. Vous m'y faites penser, tiens, et je pustule. Et vous me demandez d'en parler avec bon goût! Mais rendez-vous conte, Talon se prend tellement pour un autre que sans moi dans l'histoire, il n'y aurait personne. Si je n'habitais pas à côté de chez lui, il ne réussirait même pas à être un voisin. Imaginez l'impact sur les albums de Greg! Ce serait l'apesanteur côté livres alors, qu'entre vous et moi, Talon c'est plutôt la pesanteur côté kilos. Bref, pour des raisons de sympathie envers les lecteurs de la planète, j'ai toujours accepté que l'on nous considère, Talon et moi, comme les deux doigts de la main: il est le pouce courtaud de la main gauche, tandis que moi, je suis le majeur tendu et courtois de la main droite. Et je le salue avec toute l'amabilité qu'il mérite. Voilà. Hilarion Lefuneste ...". Je n'aurais que deux mots : vous n'êtres qu'un CUISTRE PRETENTIEUX !
    • Tournaisien
      mars 21, 10:58 Reply
      Le mot "cuistre" faisant bien sûr partie du vocabulaire spécifique d'Achille Talon.
    • Tournaisien
      mars 21, 11:01 Reply
      Au fait, c'est vous le twitteur forcené qui ne cesse de croiser le fer avec Sarkozy ou d'autres de la droite française, se claquemurant derrière un style abscons qui en viendrait même à faire pâlir d'envie notre ami Uit'zuitje ? Si c'est le cas, z'avez un sérieux problème !
      • uit 't zuiltje
        mars 22, 19:43 Reply
        Tourn' mon cher ami, j'espère que vous n'aurez pas la mort du funeste hilarion sur la conscience, j'ai moi-même failli mourir de rire :))
        • Tournaisien
          mars 25, 20:40 Reply
          C'est vrai ? J'ai failli vous faire mourir de rire ? ... c'est déjà au moins cela de gagné.
  7. yves villers
    mars 20, 18:02 Reply
    "Mia Farrow (excusez du peu) s’est offusquée de la présence d’un ministre dans une délégation typique d’un folklore inimaginable au USA" ...mieux vaudrait balayer devant sa porte car être Noiraud aux States signifie qu'on risque d'être flingué vite fait bien fait par un cop, quant aux Français, ont-ils oublié leur flinguages en Algérie, quant à Didjé, s'il devait épouser une Noiraude, il risque d'être soupçonné de mariage blanc comme c'est l'habitude au MR...
    • uit 't zuiltje
      mars 20, 22:00 Reply
      yves avez-vous bien compris que les noiraudes sont des notables blanc-bleu-belge onder de zwarte huid
      • uit 't zuiltje
        mars 20, 23:18 Reply
        quant à mia farrow, faudrait peut-être la prévenir que notre dj ne s'est pas déguisé en roitelet africain pour tromper rudement nafissatou diallo
        • Pfff
          mars 22, 14:02 Reply
          Ah, tout de même... :) Vous n'êtes qu'un affreux misogyne, Uit´'. Vous reproduisez un comportement discriminant et préjudiciable à la meilleure moitié de l'humanité, qui souffre en entendant vos paroles sarcastiques.
  8. Juliette
    mars 20, 18:10 Reply
    Aaah! Finalement, je ne sais pas ce qui me débecquette le plus: cette charité des notables, celle qui se fait de haut en bas, ou leurs faces noires...
    • Juliette
      mars 20, 18:16 Reply
      M'enfin! Qu'est-ce que j'écris!!! "Débecquette"!!! Ce doit être d'avoir lu quelque part (un tweet, je pense...) que ces bons messieurs quettaient... ! C'est "débecte", évidemment! ;-)
      • Shanan Khairi
        mars 20, 23:27 Reply
        Bien que je m'étais promis de ne plus commenter ici (mais pas de pfff à l'horizon, touchons du bois), je ne peux résister à signaler que votre sentiment est exactement celui qui me traverse. cf mon humeur http://www.wikimedecine.fr/Des_noirauds,_de_Reynders_et_d%27un_cadavre Et, à mon humble avis, que charité et "bon vieux" racisme se rejoignent chez les mêmes personnes n'est nullement un hasard.
        • Pfff
          mars 21, 14:34 Reply
          S'il vous traverse, on attendra qu'il soit passé.
        • Pfff
          mars 21, 17:45 Reply
          "la très bourgeoise Namur", vous savez ce qu'elle vous dit ? Tout vous traverse, mais rien ne percute jamais.
        • Pfff
          mars 22, 14:55 Reply
          Namur, la seule ville wallonne qui résiste au triple A socialiste : A-boulie, A-cédie et A-nomie.
  9. L'enfoiré
    mars 20, 20:10 Reply
    La gaffe que je ne veux pas voir, ni même apercevoir, non plus. La fin justifie les moyens. 141.000 euros ont été récoltés en dons pour les enfants. Ca c'est le principal. Que cela soit devenu un buzz, j'en ai rien à cirer. Il faudrait que Mia Farrow avant d'écrire sur Tweeter que c'est du racisme, elle devrait s'intéresser à ses sources. Le site des noirauds est en français ou en néerlandais. Peut-être faudra-t-il le traduire en anglais pour une prochaine fois.
    • Juliette
      mars 21, 14:15 Reply
      S'ils ont la fibre sociale si développée, qu'ils s'emploient à instaurer une véritable justice sociale basée sur la solidarité. Et s'ils veulent quand même se déguiser, il ne manque pas de carnavals, au sud comme au nord du pays.
      • L'enfoiré
        mars 22, 21:12 Reply
        Vous avez la fibre sociale et vous espérez que tout le monde l'aie, Je crois que c'est assez présomptueux, non? La solidarité, c'est aussi une solide-hilarité dans certains cas précis. Et si ce n'était que ce vieux souvenir que chantait Nino Ferrer? https://www.youtube.com/watch?v=7tQ_uSZGPkY
    • Pfff
      mars 25, 19:58 Reply
      Les blackface ont une connotation raciste aux Etats-Unis, lié à la guerre de sécession et la ségrégation, qu'ils n'ont pas ici. Spike Lee en a fait un film. Mais comme, du fait de l'acculturation , nous vivons l'histoire des Etats-Unis comme si c'était la nôtre...
      • uit 't zuiltje
        mars 26, 00:17 Reply
        je pense que vous vous trompez, le fardeau n'est pas le même au usa et en europe, vous oubliez allégrement qu'obama n'est pas un "noir américain" mais un fils d'émigrants européen (rêve américain sans traite) et africain (post-esclave en principe) notre rapport de belge (européen) aux noirs n'a rien à aller chercher de l'autre côté de l'atlantique, nos turpitudes suffisent pourquoi voulez-vous le diluer dans vos digressions américanophiles
  10. MAUDOUX
    mars 20, 20:46 Reply
    Une autre association à laquelle Didier Reynders apparaît : les "mousquetaires d'armagnac" On est en pays de connaissances : Armand De Decker, la veuve d'Alexandre de Belgique, Montesquiou d'Artagnan, etc
  11. Salade
    mars 20, 20:50 Reply
    Je pense que Reynders l'a fait en toute connaissance de cause. Dans quelques années, un bourgmestre Bruxellois rangé.
    • uit 't zuiltje
      mars 26, 00:26 Reply
      si reynders fût un jour un vrai liégeois, il ne sera <strong>jamais</strong> "un bourgmestre Bruxellois rangé" ... allez on parie, même dans quelques années ! (liège est une vrai ville et bxl aussi) ps(wallon) vous connaissez un bourgmestre bxlois qui fût "wallon" un jour....je ne demande qu'à m'instruire
  12. uit 't zuiltje
    mars 20, 22:11 Reply
    deux questions sur ce super sujet (pléonasme dans ce blog) me titillent et m'ytile : a) un bruxellois à la peau brune presque noire (d'origine malienne par exemple)peut-il participer en économisant sur la couleur... b) "Le but avoué de tout ça : faire la manche sans être reconnu. Ben oui, quand on a une certaine classe sociale, quêter devant tout le monde, ça ne se fait pas." en 1876, comment ça se fait que ces prout-ma-chère ne se déguisaient pas plutôt en flamand, ça correspondrait plus aux trucs raconté dans la chanson flamande
    • Pfff
      mars 22, 15:16 Reply
      B) Parce que ces geignards professionnels ont toujours été parfaitement transparent et pas très sympathiques ? Attention de ne pas leur ressembler.
    • uit 't zuiltje
      mars 23, 23:44 Reply
      se déguiser en flamand, facile! : ils restent peints en noir, ils changent juste la couleur de l'habit ou le peignent en jaune, et se rebaptisent les "zwarteléuwauds"
  13. thomas
    mars 20, 23:18 Reply
    Les flamands francisés, aussi des Évolués? Et les wallons qui ne votent plus PS? Des Évolués?
    • lievenm
      mars 21, 17:37 Reply
      Doe geen moeite. Marcel ziet in alles racisme en verwijzingen naar de misdaden van franstalig Belgie in Congo maar is een van de grootste negationisten over de misdaden van franstalig Belgie tegen het Vlaamse volk.
      • willy
        mars 23, 11:36 Reply
        De “Franstalige elite” van nu is niet dezelfde als de “Franstalige elite” van toen. Dat waren voor een groot gedeelte zelf Vlamingen (die zowel in Bruxsel, Gent, Antwerpen, Brugge, zijn oorsprong vond) vaak al verfranst van voor er van België sprake was. Hun “misdaden” situeren zich volledig in een klassenstrijd die ook elders verscherpt werd door de industriële revolutie. Het volstaat Zola te lezen om te begrijpen wat ik bedoel, en de Waalse arbeidersklasse verging het niet beter dan de Vlaamse. En zoals August Vermeylen schreef rond 1900, het maakt weinig uit of men in het Frans of in 't Vlaams beheerst, bestolen en eventueel zo wat afgepoft wordt. Die toenmalige “Franstalige bourgeoisie” overheerste de Vlaamse bevolking evenveel als de Brusselse en Waalse bevolking en heeft de Waalse taal en cultuur volledig uitgeroeid .... . En tenslotte, aan Vlaamse kant zijn er ook kwalijke vergissingen gebeurd waarvoor weinigen zich willen excuseren. Laat dan het verleden rusten
        • Pfff
          mars 27, 11:13 Reply
          Tout à fait Willy. "L'erreur est la légende douloureuse." Mais nos progressistes sont en train de répéter cet erreur, en mettant en place une rhétorique misérabiliste et vindicative, à l'usage des immigrés, ce qui aura pour conséquence un clivage communautaire, comme celui que les flamingants ont réussi à introduire en Belgique. Marcel n'a rien appris. L'antiracisme et le flaminga(n)tisme ont tout en commun. Arme flamoutchs, arme immigrés, même tactique, même résultat.
        • Pfff
          mars 27, 11:30 Reply
          Par ailleurs, ce qui caractérise Zola est une volonté d'illustrer un déterminisme génétique absolu et obsessionnel, à travers ces grandes saga familiales(nous sommes loin des bourdieuseries). Chez ces fondus de français, il y a toujours un endroit par lequel le positivisme montre sa figure d'aliéné baveux et délirant. C'est la scieeeeence ! Le prrrrrogrès ! La croisssssance ! Génératrice d'emplois ! (vive la soupe aux choux) Faut lire Muray.
      • MUC
        mars 23, 14:23 Reply
        Aanvulling : wat de Franstaligen de niet-Franstaligen in dit land gelapt hebben was volgens Marcel Sel perfect te begrijpen in de tijdsgeest, en bovendien de schuld van de Vlamingen zelf. Want sommige van die Franstaligen bleken in Vlaanderen te wonen. Des collabos dégoûtants du régime francophone Belge qui favorisait les francophones et les Wallons. , .... Dat er nog nooit een Franstalige zich verontschuldigd heeft voor al die smeerlapperij vindt mijnheer Sel ook normaal. Een man van stand.
        • uit 't zuiltje
          mars 26, 00:39 Reply
          pardon MUC, pour toutes les smeerlapperies qui vous ont tant fait souffrir je viens seulement de comprendre à quel point le peuple flamand à le droit naturel de prendre les autres peuples pour de la mrde
        • Willy
          mars 26, 17:41 Reply
          Apparement mon néerlandais n'étant pas compréhensible, je vais donc reformuler de façon plus directe et en français : Pourquoi devrais je m excuser en tant que Wallon pour les saloperies causées par la bonne bourgeoisie Flamande au prolétariat Flamand sous pretexte que ces bourgeois, comme de nombreux bourgeois ou nobles européens, préféraient s exprimer en français. ...? Et le fait que ces prolétaires flamands ont nombreusement préféré venir se tuer à la tâche dans les mines Wallones en dit beaucoup sur les conditions de travail que leur offraient leurs patrons Flamands de l époque.....
        • MUC
          mars 30, 13:30 Reply
          Monsieur Willy, Non vous ne devez pas vous excuser pour le profitariat de vos ancêtres du système Belge. En effet, ils ont largement profité du favoritisme pour les francophones (Flamands ou Wallons) ; ils n'ont jamais pris l'initiative d'aider les néerlandophones dans leur lutte légitime contre le système Belge. De plus, au moment ou les néerlandophones avaient le courage de proposer le bilinguïsme partout (donc pas seulement en Flandre, où on offrait le bilinguïsme aux fonctionnaires d'origine Wallons, ... ), ce sont les parlementaires Wallons, vôté par vos ancêtres) ont protesté. Pourquoi ? Ils craignaient que les avantages du sysème Belge échapperait à leur électeurs (vos ancêtres). Donc ils préféraient que l'inégalité continuerait. Tant que possible. Vous ne devez pas vous excuser, mais vous pourriez ouvrir vos yeux pour les faits. Vos ancêtres n'ont JAMAIS organisé la solidarité avec les Flamands. JAMAIS. Au contraire.
        • Pfff
          mars 30, 13:39 Reply
          "Des collabos dégoûtants du régime francophone Belge" Des flamands, sauf que, visiblement, dans votre petite tête, on ne peut pas être à la fois flamand et francophone. Donc, ils sont martiens, ou francophone de francophonie, les voisins les lapons. C'est avec se tour de passe-passe que l'histoire de ce pays tourne en rond depuis toujours. Dès le départ, l'histoire "officielle" de Belgique est l'histoire des Flamands en français. Le Belgicanisme s'est appuyé, tout au long de son histoire, sur la tendance souffreteuse des flamingants. La complainte flamande était censé constituer un lien entre tous les belges, un roman national à partager. Rétrospectivement, ce n'était pas très malin.
  14. Lies
    mars 20, 23:23 Reply
    Completement d'accord! Les noirauds comme pere fouettard - ce sont des icons d'un autre temps coloniale et raciste - pas de place pour ces connerie dans notre age! Tous les arguments: sur le site facebook: Pietenplan Vlaanderen​ et http://sinterklaasvooried.wix.com/pietenplan.
    • LilAngel
      avril 02, 00:46 Reply
      Pitié, on peut arrêter avec le faux politiquement correct. Et certains pourraient avoir plus d'auto-dérision, ça ne ferait pas de mal. Si quelqu'un se sent attaqué dans son identité parce qu'un autre est déguisé en noiraud ou en père fouettard, cette personne a vraiment besoin de comprendre que cela ne change rien à sa vie.
  15. uit 't zuiltje
    mars 20, 23:28 Reply
    @Marcel sur la photo des croisés noirauds d'uccle êtes-vous en compagnie du bel armand ?
  16. Alain
    mars 21, 13:47 Reply
    Toujours intéressants les vieux réflexes... Prenons un dictionnaire: racisme = 1. Idéologie fondee sur la croyance qu'il existe une hiérarchie entre les groupes humains, autrefois appelés races; comportement inspiré par cette idéologie. 2. Attitude d'hostilité systematique a l'égard d'une catégorie determinee de personnes. (Petit Larousse Illustré 2012). Éliminons tout de suite le 2. .... Je n'ai jamais entendu parler de pogroms organises par les noirauds. Pour ce qui est du 1. ... Disons que pour moi le côté raciste des noirauds est du même tonneau que celui de Tintin au Congo. C'est une époque revolue, que l'on se doit de connaître et d'assumer, de la même manière que les allemands d'aujourd'hui assument leur passé noir et sombre. Faut-il pour autant démanteler les noirauds et mettre tous les tintins au Congo au pilon ? Selon moi, non. Venons en au vrai, et au seul débat... J'ai cherché, Marcel, dans les archives de votre site et un peu partout sur le net des articles antécédents qui dénonceraient les agissements inqualifiables de cette confrérie... Et bien je n'ai rien trouvé... J'ai même plutôt trouve des entrefilets de remerciement ou des anecdotes assez drôles... Autrement dit, pourquoi s'énerve-ton aujourd'hui et pas hier? Tout simplement parce qu'un membre des noirauds n'a pas compris que, comme le masque des Gilles de Binche, le masque et le costume de noirauds est une maniere d'anonymiser le quêteur... Mais il ne faut pas demander a une personnalité politique de rester anonyme. Enfin, faut-il qu'il démissionne parce que des dignitaires africains le prendrait mal??? Tiens... Mais Marcel, pensez-vous ces dignitaires incapables d'humour ou de compréhension par rapport à des coutumes qui ne leur portent plus de conséquence... Ne serait-ce pas, Marcel, du paternalisme inopportun?... D'ailleurs se sont-ils exprimés ?? Pourtant ce sont les seuls avis autorisés... Parce que Mia Farrow et le Wash Post, qu'ils me règlent Ferguson d'abord, après j'écouterai... A bientôt.
    • Marcel Sel
      mars 22, 10:12 Reply
      Oui, mais bon. Si vous aviez lu attentivement l'article, vous auriez vu qu'à aucun moment, je ne qualifie les Noirauds d'aujourd'hui de "racistes". Je dis que certains les en accusent et qu'ils perpétuent un costume dont les origines sont clairement racistes.
      • uit 't zuiltje
        mars 22, 19:51 Reply
        "ils perpétuent un costume dont les origines sont clairement racistes." un peu comme les gilles de binche ...
        • Pfff
          mars 26, 12:22 Reply
          Non, sexistes, les Gilles de Binches, Uit'. Nous avons trouvé une .. pour l'affirmer, et une ..., cela se respecte, car cela n'a peur de rien. Et les blancs moussis, n'est-ce pas de la discrimination anti-noirs ? Je pose la question. Gravement.
  17. Capucine
    mars 21, 18:20 Reply
    les journalistes français feraient bien de faire du micro trottoir dans le Var au lieu de s intéresser a un folklore bruxellois qu ils ne comprendront jamais.
  18. mbo
    mars 21, 21:19 Reply
    Je regardais cet après-midi le match de rugby Angleterre-France, et quand j'entendais des milliers de personnes encourager leur équipe en demandant que "Dieu sauve la reine" ou "qu'un sang impure abreuve nos sillons", je me disais que plus qu'une affaire de racisme non assumé, c'est toute la question des traditions (foloklore?, textes? ) d'une autre époque dont il faut se poser la question du maintien, de la suppression ou d'une mise à jour qui se posait.
    • Marcel Sel
      mars 22, 10:14 Reply
      C'est marrant, mbo, c'est exactement le sens de mon article.
  19. mbo
    mars 22, 09:52 Reply
    et j'ajouterais juste que le fait que ce sont des 'blancs', Sel et Farrow pour ne citer qu'eux, qui prennent la défense des 'noirs', c'est un peu comme si on les considérait comme des enfants incapable de se défendre tout seul, incapable d'avoir une opinion. Bref une histoire de 'blanc' paternaliste.
    • Marcel Sel
      mars 22, 10:43 Reply
      Mbo, vous êtes largement à côté du sujet (et un peu sous la ceinture). D'abord, je ne défends pas "les Noirs", je défends l'équité dans notre société. Je défends de la même façon les Francophones de Flandre, les Flamands de Bruxelles, les Juifs, les Palestiniens, un député accusé de meurtre, les citoyens assimilés aux terrorisme de par leurs origines, les musulmans, les femmes, les journalistes français (qui ne me trouvent pas particulièrement paternaliste, je crois) et mon propre bifteck. Je défends surtout le droit pour un citoyen belge d'avoir des institutions et des politiciens qui ne l'humilient pas par des actes déplacés et un État qui respecte l'équité. Il n'y a pas lieu d'être fier d'une congrégation qui n'a pas mis à jour ses pratiques (je pense tout particulièrement à la poupée sur la photo ci-dessus) ni d'un ministre des Affaires étrangères qui se déguise de la sorte. En l'occurrence, ici, je ne pense pas « pour les Noirs », je pense « avec les Noirs ». J'écoute d'abord comment un événement est interprété dans une communauté avant de me faire mon opinion. Par ailleurs, je ne "défends" pas "les Noirs" contre "les blancs", je prie les Belges, quelle que soit leur couleur de peau ou la/les communauté(s) à la quelle ou auxquelles ils pensent appartenir ou appartiennent sans se l'avouer, d'être respectables dans leurs attitudes, surtout lorsqu'ils représentent le pays à l'étranger. Par ailleurs, nous sommes dans une société de castes. Elle s'articule aussi sur les prétendues races et communautés. Dans la caste blanche-bien-pensante-aisée dont certains représentants font la quête dans un costume qui rappelle le passé colonial de la Belgique, on ressent une gêne diffuse et, en même temps, une insouciance assez peu conviviale sur la manière dont les Noirauds peuvent être ressentis par certains de nos citoyens, pas forcément noirs (mais également noirs). Je suis de ceux qui pensent que notre société de caste est une erreur fondamentale qui, par les différences sociales que ça implique, et par le fait que certaines castes sont presque inaccessibles à toute une série de minorités (dont la plus importante me semble être les femmes), mène à la confusion et certainement pas à la cohésion citoyennes. Souffrez que j'agisse en conséquence parce que, voilà, personnellement, je ne me situe dans aucune autre caste que celle des observateurs. Toutes les cultures m'intéressent et je n'ai jamais été capable de penser que l'une valait plus qu'une autre. Par ailleurs, dans chaque « communauté », il y a des gens qui cherchent à voir les choses autrement, partant non pas d'un point de vue communautaire, mais cherchant à le confronter au point de vue d'autrui. Je préfère être de ces gens-là que de ceux qui foncent tête baissée en criant "on est les meilleurs", ne vous en déplaise. En me qualifiant de "blanc paternaliste", vous vous inscrivez vous-même dans une caste. C'est une forme de racisme diffus et inversé où tout ce qui vient du blanc est forcément problématique. Je ne pense pas que mes amis noirs voient en moi un paternaliste. Vous faites fausse route. Si vous voulez un vrai exemple de paternalisme contemporain, il y a quelques années, j'en avais repéré un beau sur Radio Een. http://oldblog.marcelsel.com/marcelsel/petits-blancs-diriger-congolais.html
      • Pfff
        mars 22, 13:30 Reply
        Farrow, on ne peut pas radicalement écarter l'idée qu'elle est complètement à la masse. Surtout si on aime Woody. Du coup, je ne sais pas si je dois souhaiter à Reynders un femme asiatique trente ans plus jeune que lui. Il se pourrait bien que cela soit colonialiste.
      • uit 't zuiltje
        mars 22, 20:30 Reply
        "ici, je ne pense pas « pour les Noirs », je pense « avec les Noirs »" 1) vous pensez qu'un noir pense 2) vous pensez être à même de suivre sa pensée 1bis) vous semblez penser qu'on puisse penser qu'un noir ne pense pas... 2bis) vous semblez penser qu'un noir ne puisse penser plus fort que vous... "une forme de racisme diffus et inversé où tout ce qui vient du blanc est forcément problématique" pas assez diffus que pour ne pas en percevoir l'inversion ? et si vous souscriviez à l'idée que le blanc a un comportement "forcément" problématique entre le 1) et le 2)? "...un vrai exemple de paternalisme contemporain, il y a quelques années, j’en avais repéré un beau..." un seul "vrai" et "beau" sur plusieurs années? :) reynders est pas plus ou moins raciste qu'un autre blanc (même un qui fait attention à ne pas l'être), c'est juste un bon bourge liégeois qui s'intègre aux bourges de la capitale flamande de l'europe blanche
        • uit 't zuiltje
          mars 23, 01:20 Reply
          remarquez Marcel? vu l'époque où naissent les noirauds, on pourrait aussi penser que le fantasme de ces gros blancs déguisés en roi(telet) nwar c'est de mettre les petits blancs dans une bonne casserole de carbonnade flamande, genre max l'explorateur en guise de viande chez les cannibales
      • MUC
        mars 23, 14:27 Reply
        "Je défends de la même façon les Francophones de Flandre, les Flamands de Bruxelles, les Juifs, les Palestiniens, un député accusé de meurtre, les citoyens assimilés aux terrorisme de par leurs origines, les musulmans, les femmes, les journalistes français " .... euh, ... Monsieur Sel, et quand allez-vous défendre les voisins du couple demi-juif d'Aartselaar qui ont été accusés faussement du racisme ? Maintenant qu'il est clair que ni elles, ni Modrikamen ont raconté la vérité ? Quand allez-vous vous excuser ?
        • Marcel Sel
          mars 25, 20:34 Reply
          Vous m'expliquez où vous puisez qu'il est maintenant "clair" qu'elles n'ont pas raconté la vérité ?
        • uit 't zuiltje
          mars 25, 23:29 Reply
          @MémoireUltraCourte "défendre les voisins du couple demi-juif d’Aartselaar qui ont été accusés faussement du racism" primo) couple lesbien à une des partenaires de nationalité israélienne = (pour vous) "couple demi-juif" deuzio) "accusés faussement du racisme", alors qu'ils ont voté (comme vous) pour un type qui trouve que les érèbes sont barbares
        • MUC
          mars 26, 15:18 Reply
          Omdat, beste vriend ze a) hun klacht ingetrokken hebben, b) Modrikamen in de verste verte niet (meer) te zien is ; de sluwe advocaat heeft zijn "10 minutes of fame gehad", en heeft zijn pootjes teruggetrokken toen hij merkte dat het zaakje 'stonk' c) de betrokken dames - er waren vier klachten wegens nachtlawaai- met de Noorderzon vertrokken zijn. Bizar, niet ?
        • MUC
          mars 30, 13:33 Reply
          La commune d'Aartselaar. Téléphonez-les. Où, mieux : téléphonez votre ami Modrikamen .... Hij heeft u toch op het verkeerde been gezet ? Sommige mensen profiteren - helaas - van het tragische gegeven van werkelijk bestaand racisme om zichzelf in de kijker te werken. Als iemand van zattigheid van de trap valt, en daarna de wereldpers opzoekt met de stelling dat het een aanslag was van een anti-semiet, .... tja.
          • Marcel Sel
            mars 30, 23:30
            Ah. De versie van de politie is dus ook al veranderd intussen. Nu is ze van de trap gevallen!
  20. Pfff
    mars 22, 12:43 Reply
    Tax shift sans refonte de la fonction publique et du système des transferts sociaux. C'est suicidaire et se priver des leviers d'action pour le futur. Mais, attendez, suicidaire et se priver des leviers d'action, n'était-ce pas un très bonne définition de la sixième réforme de l'État ? Au moins, nous ne pouvons pas nous plaindre de l'inconstance de l'action publique, dans ce beau peyis.
  21. Pfff
    mars 22, 15:19 Reply
    Encore de la stigmatisation anti-wallonne : sur RTL, "la guerre de la vache a fait 15.000 morts" (estimation haute). Oui, mais en un siècle !
  22. Pfff
    mars 22, 16:25 Reply
    Il semblerait que le capitaine Fracasse se lape le bouillon du siècle. Peut-être même de telle ampleur que cela ne suffise pas à l'application de la phase II de son plan machiavélique (dans la phase I, il n'a pas ménagé ses efforts pour faire monter le FN, en soufflant dans le cul de la baudruche) : obliger les autres partis de gauche à l'union sacrée pour limiter les dégâts lors des scrutins suivants et se retrouver face au FN au second tour de la présidentielle. La gauche (entendez le PS français) peut mourir ? Si c'est le prix à payer pour faire baisser le FN ( à 18 % lors de l'élection du très mitterrandien Hollande), qui va le regretter ?
    • Pfff
      mars 22, 21:06 Reply
      La leçon de ce scrutin ? Il y a à peu près autant de danger fasciste en France que de beurre en branche. Mais qu'est-ce que ferait Valls sans le FN ?
      • Pfff
        mars 22, 21:37 Reply
        que ferait Valls, plutôt
        • Pfff
          mars 23, 17:23 Reply
          A ce propos, Valls se félicite. Il a fumé un cigare, tel le colonel John « Hannibal » Smith, a la fin d'un épisode d'agence tout risque. Le protocole nous interdit de dire qui fait Looping. Georges Bush avait prêté sa bannière "Mission accomplished". Grâce à Valls, les électeurs ont changé leurs votes. Quand il crie en tremblant (sous l'effet de la concentration de ses super-pouvoirs mentaux - on peut aussi observer les effets de menton caudillo- euheu- godillot ? et une légère teinte tomate séchée), il fendrait l'écorce du plus fait des camembers. Valls peut convaincre n'importe qui. https://youtu.be/FVeqbsBAGsk
  23. mbo
    mars 22, 18:49 Reply
    Marcel, vous faites fausse route et pour reprendre vos termes, vous êtes un peu sous la ceinture. Je me suis sans doute mal exprimé, mais je me posais seulement une question. Question que je me posais parce que le seul noir (statistiquement peu représentatif d'une population, mais parmi mes connaissances c'est le seul que j'ai rencontré ce week-end) m'a dit qu'il considérait que ce problème ne le concernait pas (pour reprendre ses termes, que c'était un problème de blanc), mais que ce qui le concernait c'était quand on lui avait refusé un logement en Belgique sans lui cacher que c'était parce qu'il était noir et que "c'est bien connu le risque de dégradation d'un bien est plus grand quand c'est un noir l'occupant. Pour le reste je suis d'accord avec vous.
  24. alex
    mars 23, 12:26 Reply
    Je vous parie que dans 50 ans, c'est de cette crétinerie de zinneke parade multiculturalisto-décérébrée qu'on aura honte. Times are changing...
    • uit 't zuiltje
      mars 26, 00:42 Reply
      alex, t'as manifestement pas compris que si des noirs font les noireauds c'est pas le même principe... de tout temps
  25. Pfff
    mars 23, 12:41 Reply
    Onfray qui vend le morceau : décadence. Notre civilisation est en train de mourir. Avec beaucoup de diafoirus-saigneurs à son chevet, me semble-t-il. Enfin, il garde le moral, en bon positiviste, sûr que quelque chose viendra remplacer ce rien. C'est bien sûr là qu'il se goure dans des proportions phénoménales. La science-fiction, et son univers aseptisé, morbide et crépusculaire, sont là pour nous rappeler qu'après la civilisation, il ne reste que le formol. On voit bien qu'Onfray n'a jamais croisé le Léviathan. Les diafoirus feront moins les malins. C'est la bonne nouvelle ; la mauvaise, c'est que nous serons tous morts. Il faut lire Muray.
    • uit 't zuiltje
      mars 26, 00:46 Reply
      faut lire le mort, ya du saint paul chez Pfff (ah, si le fils de l'autre avait écrit)
      • Pfff
        mars 30, 12:02 Reply
        Dernier livre en date. Beau comme du Moïse hollywoodien, dans son trip "nettoyons la surface de la terre de l'erreur humaine".
        • Pfff
          mars 30, 12:06 Reply
          Cosmos, cela s'appelle. Cela sent sent les réflexions éternisantes des petits positivistes franchouilles qui se donnent le Grand Tout comme horizon, pour éviter de voir le petit rien dont ils accouchent.
  26. Pfff
    mars 23, 12:55 Reply
    Tiens, Jankelevitch, sur Sartre: "(...)la morale consiste à s'engager, «non à effectuer une tournée de conférences au cours desquelles on s'engage à s'engager»." Si cela peut faire plaisir à Shanan, pourquoi se priver ?
  27. groserch
    mars 23, 14:05 Reply
    Je ne connaissais pas cette congrégation et il me semble que telle que présentée par Marcel, DR n'avait effectivement rien à y faire à moins de rester discret, mais peut-on demander à un scorpion de ne pas mordre la grenouille? Ceci posé, me rappelant la notion de racisme de proximité (de type: c'est vraimin biesse on flamin, ou autre, lâché grassement devant un zinc) amenée dans un de ces ouvrages par un auteur que j'apprécie, me rappelant également la relative compréhension dont l'auteur en question pouvait faire preuve à l'égard de cette expression particulière de racisme, je me demande à quel point nous n'aurions pas à faire avec un racisme de forme, la forme étant ici folklorique, qui ne serait aucunement un racisme de fond puisque Marcel précise bien que les fonds perçus vont à ceux qui en ont besoin, point. D'où la question: ne nous embarquons nous pas dans un débat vain, voir contre-productif?
  28. Tournaisien
    mars 23, 19:37 Reply
    http://www.lesoir.be/830266/article/actualite/belgique/2015-03-23/charleroi-van-cauwenberghe-renvoye-en-correctionnelle-pour-corruption Quelle réactivité !
  29. wallimero
    mars 23, 23:58 Reply
    Oh, c'est sous la ceinture! comment ose-t-on! accuser de racisme latent celui qui poste sur son site que quelqu'un d'origine africaine à côté de Théo, c'est forcément un civisilé qui n'attend que son fric non, convoyer ces idées-là n'est pas du racisme fondamental, parce Marcel a demandé l'autorisation de ses copains FDF du camp Kabila. Donc non seulement tu es le colporteur de ragots infondés, le fait que tu soutiens la thèse que quelqu'un d'origine africaine à côté de Francken est forcément corrompue est tout à fait raciste ah oui, bien sûr, comme tout vieux macho qui se respecte tu défends les femmes, d'ailleurs, je parie que même DSK se trouvait un grand défenseur des femmes, oh que tu défends les flamands de Bruxelles! avec des copains comme ça, qui a encore besoin d'ennemis? et tu les défends contre qui? Il ne sont que 5% et ils ont une floppée de ministres qui ne servent à rien car ils ne peuvent pas inscrire leur gosses dans l'enseignement néerlandophone? Et s'il y arrivent, leur gosses se retrouvent dans des classes à 85% d'allophones et donc un arriéré d'études car la classe ne suit pas? Pour garder des facilités linguistiques administratives qui ne sont respectées par personne? Pour financer des évènements où il y cent fois plus de francophones et où on est incapable d'utiliser leur langue? Les 5% de Flamands qui restent à Bruxelles ne servent qu'à justifier le financement de cette farce de capitale nationale et de palier aux incapacités de la gestion francophone. Même le KVS doit organiser des bus pour les fermières du Brabant flamand pour remplir ses salles. Ils seraient mieux lottis avec l'indépendance, là au moins ils auraient une école internationale avec un régime d'inscription préférentiel. Ah mais défendre les miséroides francophones de qui vivent l'horreur en Flandre! ah oui, c'était quoi encore? Facilités là où il y a 10% de francophones? que le néerlandais disparaisse en Flandre, et alors? mais pour conclure la paix linguistique, annexons une partie du territoire flamand, comme Poutine, aussi un grand homme de paix, avec un ami comme ça, qui a encore besoin d'ennemis oui, et entretemps on organise un collecte pour la tribu d'indiens en Amazonie, on a compri, il faut être proche de l'extinction avant qu'on ait droit à la défense de Marcel, les Palestiniens sont prévenus! ah, on y vient! comme tout bonhomme de gauche qui dicte de son country club Ucclois comment les autres doivent vivre, c'est bien son bifteck qu'il faut défendre en premier non, tu ne fais pas partie de la caste des observateurs, mais celle des conservateurs, une caste blanche-de gauche francophone-bien-pensante-aisée qui est prête à faire fi de toute valeur pour se vanter de sa progressivité intergalactique. joli Marcel, vraiment joli VV
    • uit 't zuiltje
      mars 25, 23:54 Reply
      "les flamands de Bruxelles[...]ne sont que 5% et ils ont <i>une floppée de ministres</i> qui ne servent à <strong>rien</strong> car ils ne peuvent pas inscrire leur gosses dans l’enseignement néerlandophone? [...] leur gosses se retrouvent dans des classes à 85% <strong>d’allophones</strong> et donc un <strong>arriéré</strong> d’études car la classe ne suit pas? joli le flamand qui n'a jamais foutu un pied au kvs walli joli le flamand qui n'a jamais foutu un pied au kvs
    • Willy
      mars 26, 17:47 Reply
      Weer een mooi voorbeeld van ouderwetse kaakslagflamingantisme.....
  30. Tournaisien
    mars 24, 22:26 Reply
    http://www.lesoir.be/831638/article/actualite/belgique/2015-03-24/serge-kubla-recu-450000-euros-en-liquide-au-luxembourg 450.000 € (18.000.000 BEF) payés à Kubla sur un compte luxembourgeois à partir d'un paradis fiscal. De mieux en mieux ! ... et il viendra encore nous dire qu'il est innocent comme l'eau claire ! De qui se moque-t-on ? Et De Decker ? Il fourbit ses armes pour qu'on noie le poisson ? À part cela, le MR lavait plus blanc que blanc !
  31. Tournaisien
    mars 25, 07:30 Reply
    serge-kubla-a-recu-450-000-euros-en-liquide-au-luxembourg-5511afc335707e3e9415b213 517 millions d'€ payés à Duferco depuis plusieurs années (soit 20 milliards 680 millions de BEF, soit près de 7.000 BEF ou 175 € de l'époque payé par chaque habitant de Wallonie, soit environ 10.000 BEF ou 250 € par chaque contribuable, et ceci sans tenir compte de la dévaluation de la monnaie ! ... à multiplier par 1,5 sans doute). C'est énorme ! À ce prix-là, on comprend mieux le "miracle" du sauvetage par Duferco de la sidérurgie wallonne. Pour rappel, Duferco avait été le seul repreneur crédible sur les starting bloks à l'époque, et elle reste une entreprise excessivement florissante aujourd'hui. Combien donc l'entreprise aurait-elle perdu dans l'aventure ? La question mérite d'être posée. Il n'est pas sûr en effet que le solde final ait été négatif, d'autant moins d'ailleurs que le coût social des fermetures successives aura à l'évidence été en grande partie à la charge de la collectivité sous la forme des plans de départ, pré-pensions et autres formules imputées pour l'essentiel sur le budget social de l'état. On comprendrait mieux dans un tel contexte que le "sauveur" de la Région wallonne ait chèrement négocié son intervention et que, pour que celle-ci lui fût pleinement profitable, quelqu'un dans la place ait été nécessaire pour orienter les dossiers comme souhaité. Ah oui, j'oubliais ... 517.000.000 € moins 450.000 €, cela fait encore ... 516.050.000 € ... pour Duferco ! Moins de 0,1 % du montant global ... il faut dire qu'avec des montants pareils ...! Kubla l'homme providentiel ... pour ces rapaces en col blanc ?
  32. Wallon
    mars 25, 17:35 Reply
    Voilà SOIXANTE ans, au moins, que tous les BLANCS ont été VIRES d' Afrique et d'Asie. Seulement, en Afrique, l'enfer règne et tout ce que les blancs ont pu créer et organiser a disparu par incompétence des africains. Alors que ceux qui ont débarqué et qui débarque encore en Europe réfléchissent à leurs défauts plutôt que d'en chercher aux européens.
    • uit 't zuiltje
      mars 26, 00:00 Reply
      les blancs n'ont pas été viré d'afrique ils sont partis sans avoir créé grand chose ils ne l'ont jamais quittée, il suffit les les écouter parler de la chine...
      • uit 't zuiltje
        mars 26, 01:13 Reply
        il suffit de les écouter parler de <strong>la chine en afrique</strong>, parfois des précisions s'imposent "ceux qui ont débarqué et qui débarque encore en Europe réfléchissent à leurs défauts plutôt que d’en chercher aux européens" nous ne vivons décidément pas dans les même dimensions de notre univers ou au-delà
      • Pfff
        mars 30, 12:03 Reply
        "les blancs n’ont pas été viré d’afrique" Ils ont mis leur valise dans leur cercueil ?
  33. […] La polémique sur les Noirauds — amorcée par une interview de Didier Reynders en noiraud à France 2 — a eu au moins un résultat positif. Quoi ? Didier Reynders aurait regretté son élan folklorique bruxellois subit et ses conséquences internationales ? Eh bien non. Apparemment, être ministre des Affaires étrangères en Belgique, c’est ne pas se soucier de ce que le reste du monde peut penser de vos actes. L’effet positif de la séquence télé de François Beaudonnet (France 2) et des articles publiés ensuite sur les Noirauds, c’est une prise de conscience par la congrégation elle-même qu’il y a peut-être une réflexion à mener sur l’évolution de cette œuvre de bienfaisance où l’on se grime en notable noir vu par le notable blanc du XIXe siècle, pour récolter des fonds pour des enfants. C’est à cela que j’invitais le Conservatoire Africain, ou encore Œuvre royale des Berceaux Princesse Paola, l’association dont les Noirauds s’occupent, dans mon précédent article. […]
  34. msgodfroid
    mars 29, 08:10 Reply
    J’ai évoqué les Noirauds dans mon roman "Le Bureau des Reptiles" (Ed. Weyrich), qui traite des atrocités dans le Congo de Léopold II et de la corruption de la presse belge à cette époque. Un sujet qui continue de déranger, puisque mon livre a été victime d’une censure qui ne dit pas son nom de la part des grands médias belges. A l’exception notable d’un article élogieux de Colette Braeckman dans "Le Soir".

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.