Monkey Business au Morgen ? Retour sur l’affaire des caricatures.

Capture d’écran 2014-05-14 à 14.45.43

« Voici la première image que l’on trouve quand on clique « allemand » sur Google. » Ou comment accumuler les clichés pour tenter de lutter contre…

Comment un quotidien flamand connu pour son antiracisme a-t-il pu publier une photo d’Obama en singe ? Serait-ce une question de culture ? Élément de réponses avec du Martin Buxant et du Bert Kruismans. 

La semaine passée, De Morgen a publié une photo retouchée de Barack et Michelle Obama avec des museaux de singes. C’était dans une page satirique. La légende disait que la photo leur avait été « envoyée par Vladimir Poutine ». Le but : ironiser sur le racisme attribué au leader russe. Mais dès le lendemain, le journal se prenait un tsunami de réactions. De tous les coins de la planète. Rush Limbaugh, l’animateur radio le plus écouté aux USA s’est exclamé : « Ils prétendent avoir voulu montrer ce que Poutine pense d’Obama… mais ils l’ont néanmoins fait : ils ont réalisé l’image et l’ont publiée ! Dans cette Europe sophistiquée ! En Belgique ! QG de l’Otan !» En fait, l’image circulait déjà sur Internet en… 2011 et vient des États-Unis…

African Globe a titré « Assez de singeries racistes ». La webtélé locale kinoise Télé Tschangu assénait : « Cela ne fait aucun doute que cette publication a des relents racistes, connaissant certaines allures en Flandre (sic). » Le Nouvel Obs évoquait un « dérapage raciste intolérable ». RTL Info titra « honte sur la Belgique ». La presse flamande n’était pas plus tendre : pour Tom Vandyck, le correspondant de Knack aux États-Unis, « nous ne savons tout simplement plus ce qui est raciste ». Et comme les amalgames sont faciles, sur les forums de la presse francophone, des commentaires stigmatisaient les Flamands, faisant à leur tour preuve d’une certaine xénophobie : « Cette création artistique illustre à merveille le sens de l’humour et le raffinement d’une bonne part […] de nos compatriotes au nord de la Dyle ». 

« C’est gravissime ! Ça circule jusqu’à Kinshasa !  » (Martin Buxant)

Pourtant, De Morgen est un journal qui « milite depuis 30 ans contre le Vlaams Belang, pour l’égalité des chances », rappelait son rédacteur en chef, Yves Desmet, à la VRT. Martin Buxant, qui y a travaillé pendant deux ans, est d’ailleurs partagé entre colère et tristesse. « C’est gravissime ! Ça circule jusqu’à Kinshasa ! Les gens sont outrés et on les comprend. On ne peut pas rire de tout ! » Mais il reconnaît que « l’antiracisme est dans l’ADN du Morgen. En même temps, ça me chagrine parce qu’ils ne méritent pas ça. » 

Comment un journal « vraiment ouvert » a-t-il donc pu se fourvoyer à ce point ? « Ils sont probablement trop à l’avant-garde. Ils sont parfois déconnectés de la réalité » explique Buxant. « Mais les journaux francophones n’auraient jamais fait ça parce qu’ils ont conscience de la force de l’image »

Bert Kruismans abonde : « Une photo est très dangereuse dans les médias actuels parce qu’elle vit sa propre vie, hors du journal et de la culture — ici la culture belge flamande. Ceux qui ne parlent pas la langue et qui ne connaissent pas cette rubrique satirique du Morgen réagissent uniquement à l’image, hors contexte. Un texte est beaucoup plus sûr parce qu’il se limite aux gens qui comprennent la langue. » Il est en effet difficile de publier un tel cliché sans avoir l’air de le valider. Pour Kruismans, « Ils ont fait une gaffe. D’abord, la cible est mal choisie : je ne me souviens pas de la moindre remarque raciste de Poutine envers Obama. Berlusconi, au contraire, serait déjà plus près de la vérité. Quand on fait de l’humour, il doit toujours y avoir une source réaliste. Poutine est plus homophobe. On peut se moquer de lui en montrant cette photo où il sort un poisson d’une rivière, torse nu : ça fait très Village People ! »

Black is beautiful

Il faut dire que la photo elle-même faisait partie d’un dossier complet avec pour couverture la photo d’Obama et le titre : « Black is Beautiful ». La partie satirique attribue donc la réalisation de la photo, trouvée sur le net, à Vladimir Poutine. C’est du même niveau qu’un Canteloup qui, jouant le personnage de Manuel Valls ou de Jean-Marie Le Pen, lui ferait dire « un bon Rom est un Rom mort. » Ce n’est évidemment pas ce que pense Canteloup. Si on sortait ensuite la phrase du contexte en prétendant que l’humoriste lui-même aurait dit « un bon Rom est un Rom mort » et donc, serait raciste, alors que son but était justement de fustiger le racisme, il y aurait un sérieux problème d’honnêteté intellectuelle. C’est pourtant exactement ce qui s’est passé avec le Morgen. La seule (mais principale) différence, c’est que la force de l’image est très supérieure à celle des mots. Elle choque immédiatement, elle est facile à découper et à partager, sans contexte. Et elle se répand sur le net à la vitesse grand V. Elle a, en sus, une portée universelle, contrairement aux textes.

Selon Buxant, les médias francophones le « savent » et agissent en conséquence. Mais comment un journal de cette qualité a-t-il pu commettre une telle gaffe ? Et est-ce typiquement flamand ? « Côté francophone, il y a bien des gaffes par ignorance, mais c’est dans le travail de fond, ça n’a pas grand-chose à voir avec de l’humour, c’est un manque de nuance. En Flandre, ce qu’il nous manque, c’est la sensibilité aux réactions d’autrui. Il faut dire qu’on est beaucoup moins de ‘politiquement corrects’ qu’en Belgique francophone. L’humour flamand est aussi plus dur, plus à l’anglo-saxonne. Mais nous oublions qu’aux USA, ce sont les noirs qui font de l’humour sur les noirs, pas les blancs ! »

Ils prennent une liberté excessive sans imaginer les conséquences

Ce n’est pourtant pas la première fois qu’une telle gaffe se produit en Flandre. En 2009, un sketch de la VRT qui raillait la susceptibilité des milieux juifs anversois réunissait les clichés les plus suspects : avidité, susceptibilité, lobbies sionistes et américains, goût pour le diamant, les Rolls et les Rolex… Quelques semaines plus tôt, De Morgen avait publié une affiche promouvant une émission « anticlichés », dont le présentateur, grimé en Hitler et torse nu, faisait joyeusement le salut nazi devant la croix gammée… Les deux créations ont provoqué un tollé. Mais leurs auteurs n’avaient rien de fachos antisémites. Ils avaient « simplement » pris une liberté excessive, sans imaginer les conséquences.

Les raisons de cette liberté, inimaginable en francophonie, sont peut-être à chercher dans l’Histoire. La Flandre a par deux fois perdu une partie importante de son intelligentsia. Au XVIe siècle, l’inquisition du Duc d’Albe a fait fuir les intellectuels anversois les plus libres aux Pays-Bas et en Allemagne. Le père de Frans Hals était de ces émigrés. Celui de Rubens aussi. Pendant trois siècles, la Flandre fut dominée par un monde intellectuel catholique et conservateur. Au milieu du XXe siècle, les mesures de flamandisation ont à leur tour fait fuir des intellectuels bourgeois francophones. Simultanément, de nombreux Flamands montaient dans l’ascenseur social. L’effet ? Une libération radicale de l’expression artistique qui a permis l’émergence d’une des cultures les plus toniques d’Europe, nullement freinée par les conventions. En fait, une nouvelle culture s’est développée sous nos yeux ! L’autocensure et les conventions qui figent jusqu’à l’écriture en francophonie — mais qui nous dictent aussi certains comportements protecteurs — sont toujours perçues comme des limitations de la liberté créatrice en Flandre. Alors que nous avons l’illusion d’avoir toutes les réponses, les Flamands continuent à faire toutes les expériences. Ça comporte des risques.

Pour autant, il n’y a pas lieu de se targuer de « mieux faire » dans l’espace francophone. S’il n’y a pas d’exemples de gaffes semblables à celle du Morgen dans la presse du Sud du pays, on se souvient de la une de Minute qui associait la ministre antillaise Christiane Taubira à une mangeuse de bananes. Un pur produit d’extrême droite. Rappelons-nous aussi la photo d’un charnier publié par Le Soir en marge d’un article qui semblait cibler la N-VA et que beaucoup de Flamands ont pris comme une accusation de génocide potentiel. Dans ce dernier cas, la rédaction du Soir n’avait pas non plus évalué la sensibilité flamande, même si la photo illustrait en fait les affres du communautarisme. Chose étrange : sur les Noirs et les Juifs, on ne commet pas ce genre d’erreurs de jugement côté « wallon ». Mais sur les Flamands, oui !

Une méconnaissance croissante de l’univers de « l’autre communauté »

« La Flandre est-elle raciste ? », commente Bert Kruismans. « Oui [les sondages montrent toutefois que les Francophones ne le sont pas moins NDLA]. Mais De Morgen ou Man Bijt Hond sont des gens qui travaillent tous les jours avec des noirs, des Juifs. Il n’y a aucune intention de racisme chez eux ! » Et il confirme : « Il y a beaucoup de créativité, d’originalité en Flandre. On “ose” plus. Il y a beaucoup moins de conventions qu’en Belgique francophone ou aux Pays-Bas. Mais c’est justement ce qui rend la Flandre sympathique qui la met aussi en danger. Les Flamands sortent volontiers des structures établies, ce qui les amène parfois à des attitudes perçues comme lourdes, grossières. »

La Flandre se sent néanmoins incomprise. Cette patrie de « wereldburgers » (citoyens du monde) semble se replier sur elle-même. Autant les artistes flamands comme Jan Fabre, Luc Tuymans, Wim Delvoye, Panamarenko ou Anne Teresa De Keersmaker se sont tournés vers le monde et sont reconnus internationalement, autant la culture télévisuelle se « flamandise » au Nord. Bert Kruismans s’inquiète : « Autrefois, les Flamands regardaient volontiers les télés francophones. Mais aujourd’hui, il y a 36 émetteurs flamands ! » Le risque de tourner en rond dans sa propre culture est réel même si « La Flandre est si ouverte sur le monde anglo-saxon qu’on n’y sous-titre plus forcément les interviews en anglais. » Mais est-ce si étrange pour les Belges francophones qui « savent très bien ce qui se passe à Paris, mais pas aux Pays-Bas, en Allemagne, au Royaume-Uni ? Voyez Le Soir : les municipales en France étaient dans les pages Actu, avant la politique belge ! Dans un journal flamand, les municipales néerlandaises seraient dans les pages Monde ».

Taubira ? Nooit van gehoord ! (1)

En Flandre, on a du mal à comprendre que les liens soient aussi forts entre les Francophones belges et la France. « Il y a moins de liens entre la Flandre et les Pays-Bas. Les opinions publiques sont différentes, avec des communautés culturelles séparées. » Mais il y a aussi, au Nord comme au Sud, une méconnaissance croissante de l’univers de « l’autre communauté ». Ainsi, Bert Kruismans s’étonnait qu’un francophone lui dise « De Morgen aurait tout de même dû “savoir”, après le débat sur l’affaire Taubira à Paris ». Sauf que les Flamands n’ont pas du tout suivi cette histoire franco-française ! « C’est particulier qu’un Belge francophone ne sache pas ce qui préoccupe un Belge néerlandophone ! » estime l’humoriste flamand. 

Reste qu’en francophonie, on ressent un malaise certain à l’idée qu’un journal antiraciste publie, même par ironie, une image qui renvoie nos concitoyens noirs aux pires poncifs d’autrefois. Mais n’est-ce pas hypocrite ? Le Francophone n’est en effet pas blanc-bleu en matière de racisme. Il est mal placé pour faire la leçon au Morgen. Du reste, les leçons sont parfois mal apprises par ceux qui les donnent : dans un article publié en 2008, De Morgen critiquait un zoo allemand qui avait appelé un singe… Obama !

(1) Taubira ? Jamais entendu ce nom !

Version longue de l’article paru dans M… Belgique en avril 2014.

Previous Milquetgate : vendetta contre une jeune fille, avec SudPresse pour dragon.
Next Vol au dessus d'un nid de cocus

You might also like

0 Comments

  1. OeildeMoscou
    mai 14, 15:12 Reply
    Qu'est-ce qu'on s'emmerde en Wallonie ! Plus je vous lis, plus je deviens un wallon flamingant
  2. Isa412
    mai 14, 15:16 Reply
    Aaah Merci!!!! C'est ce que j'ai essayé d'expliquer à certains, mais venant de vous c'est mieux dis et ça auras plus de poids ;)
  3. denis dinsart
    mai 14, 15:28 Reply
    Pour résumer votre article, on pourrait écrire: quels gens formidables que ces Flamands exception faites de quelques petites erreurs. La condescendance vis à vis des Wallons (finalement aussi racistes mais tellement moins créatifs que nos amis du nord), jamais nommés dans le texte (les francophones) m'irrite au plus au point.
      • Philippe
        mai 15, 08:00 Reply
        Toujours la balle au centre ... C'est un exercice noble et difficile. Au fait, si plus de 50% de électeurs en Flandre devaient voter le 25 mai pour des partis nationalistes aux relents douteux, pourrait on dire que "La Flandre est raciste " ? Ce n'est pas la question « La Flandre est-elle raciste ? » qu'il faut poser comme Bert Kruismans car cela contribue à amplifier l'effet empereur du dégénéré politique d'Antwerpen ! La Flandre n'est pas et ne sera jamais une n'est-ce pas ?
      • denis dinsart
        mai 15, 11:34 Reply
        Ecrit par un francophone...la belle affaire. Je suis wallon avant d'être francophone. La Wallonie, c'est "au sud de pays". C'est le truc qui lorsque l'on clique dessus sur votre blog s'affiche "rien de trouvé", crompîre!
        • Marcel Sel
          mai 15, 18:08 Reply
          denis dinsart. Patôte vous-même. Il y a d'autres catégories dans lesquelles il n'y a encore rien, je vous signale.
      • denis dinsart
        mai 15, 16:32 Reply
        Où est la Wallonie là-dedans ? C’est dramatique. C’est la preuve que le phénomène d’acculturation mené par le système belgicain est en train de gagner les esprits. Francophone, c’est un virus de pensée. Si il existe des Wallons francophone, des Bruxellois francophones, des Flamands francophone,des Camerounais francophones, des Ukrainiens francophones etc… Il existe rarement des "Francophones" (Avec une majuscule) seuls. C’est un adjectif qui correspond à une définition gérérale, ça ne veut rien dire. Être "francophone", c’est comme être belge, Ce n’est certainement pas se dire Wallon ou Français. Ce n’est pas innocent. C’est nier le fait wallon. Quant au "nationalisme flamand", à partir où il n’est pas expansionniste ou agressif, pourquoi ne pas l’accepter ? A l’origine, il était surtout défensif, peut-on objectivement leur repprocher d’avoir voulu défendre leur langue, leur culture, leur territoire envahi par un nationalisme belge sans nuances ?) Que je sache, la frontière linguistique a été négociée, acceptée et n’a plus jamais été modifiée depuis 1963, malgré les différentes réforme de l’Etat. Eux, c’est eux, nous, c’est nous. Je suis un défenseur de la liberté des Peuples à disposer d’eux-memes à condition qu’ils possédent tous les attributs d’un Peuple. C’est le cas de l’Ecosse, du Pays basque, de la Flandre. Je défendrai aussi le droit des parties de Peuples (c’est le cas de la Crimée ou de la Wallonie) à rejoindre un ensemble dont ils partagent les mêmes valeurs et attributs démocratiques, linguistiques, culturels, qu’ils en ayent été séparés par l’Histoire ou non. Mais pour ça, ils faut qu’ils existent. Le Peuple de Crimée se sent russe. Ciomment la Wallonie pourra-t-elle se sentir française si elle n’existe pas, se définissant (et définie par ceux qui prétendent parler en son nom) comme faisant partie d’un ensemble – flou – francophone indifférencié ? En France, les identités regionales sont reconnues et valorisées. Dans l’ensemble francophone (belge en plus…) où est la Wallonie ? La Belgique aura été une catastophe pour la Wallonie. Au départ, c’est la Wallonie – deuxième puisance industrielle mondiale – qui a permis à la Belgique de se faire, ensuite, cette même Belgique a favorisé le développement de la Flandre autour de l’axe Bruxelles-Anvers au détriment de la Wallonie méprisée et considérée comme une colonie à piller et vider de sa substance. Tout en jouant le jeu de la majorité, flamande évidemment. Regardez ce que la Belgique a fait d’un phare du monde occidentale, une ville de grande et ancienne culture comme Liège… Savez-vous qu’en 1951, Liège était proposée par la France et l’Italie pour être le siège de la CECA, ancêtre de l’UE ? Où croyez-vous que la Belgique a souhaité placer le siège des institutions ? ET qu’en plus, c’est un ministre liègeois qui a défendu ll’implntation à Bruxelles… quand je vous parlais de virus de pensée. Certains virus sont mortels ! Enfin, – et je terminerai par ça… "Flamingant" n’est certainement pas un gros mot, mais un titre qu’un Flamand peut porter avec fierté puisqu’il est une "franskillonnisation" (ouf !) du mout "Vlamingen" qui veut dire… Flamand ! Les mêmes, ces "Flamands-francophono-belgicanisés" on même cru bon d’inventer un néologisme grossier qui a encore beaucoup de succès à Bruxelles "Wallingant"… Qui ne veut rien dire, mais qui, quand il m’est attibué, est un titre dont je m’honore. (Eustache Daly, alliance wallonie france)
        • Franck Pastor
          mai 17, 09:02 Reply
          Et à part désigner le responsable supposé de votre catastrophe, ici la Belgique (qui a bon dos décidément), vous proposez quoi concrètement pour que la Wallonie se relève ?
      • Démocrate
        mai 17, 04:53 Reply
        So what? Etre francophone dédouane automatiquement de la propagande belgicaine? En plus, une bordée de gros clichés que l'on resasse inlassablement ne tient pas lieu d'étude sociologique, politique ou autre. Avec et j'insiste,un travail méthodologique utilisant la dialectique (sachez que c'est une méthodologie exigée par tout esprit scientifique et développé). On dirait une histoire pour gamins ici. Tiens où est la brave fabiola et le bon baudouin..hein? Ca manque dans l'histoire, ils étaient siiiiiiii gentils... gnarkgnark Sentiments, clichés, émotions, vieilleries ressassées comme vérités, immobilisme mental.. bref, une série pour Margot. Encore une fois, une petite histoire par le petit bout de la lorgnette à sempiternels poncifs gros comme des maisons (on les connaìt par coeur, c'est ce que les belchhh de service répètent tous en choeur quand ils sont à l'étranger, poncifs,clichés mensonges gros) Oui la flandre est raciste. Oui la Belgique est raciste. A cela, aucune excuse. Aucune. Il ne s'agit pas d'une petite bévue. Un système. Institutionnalisé même. Suinte par toutes les pores. ICI ON OSE VRAIMENT. Voter pour une "Europe sans nazisme". Ailleurs, nous avons AUTRE chose. Enfin, ailleurs on peut être grand, on OSE SE confronter à SOI MEME. Rainer Höss, le petit-fils de Rudolf Höss,commandant d'Auschwitz,élève la voix contre la menace de l’extrémisme Rainer Höss ne l'a appris qu'à l'âge de 12 ans. http://www.youtube.com/watch?v=KicA_0LNrsw
        • Marcel Sel
          mai 17, 14:46 Reply
          Taper "oui, la Flandre est raciste" après deux billets violemment racistes envers "les Flamands", comment dire…
    • Pfff
      mai 15, 17:15 Reply
      Marcel, vous ne vous rendez même pas compte que votre petit laïus belgicain est parfaitement aligné sur le mépris flamingant.
      • uit 't zuiltje
        mai 15, 23:44 Reply
        @Pfff vous m'intriguez, perso en bon cheeseburger FR je trouve ce post plutôt à charge des flamands et en plus de leur "esprit" (c'est déjà pas si facile de reconnaître que les wereldburgers en ont un au-delà de leur portemonee) ce peu qui est dit parSel sur les FR (avec ce côté plus fort que lui : fifty fifty les défauts NL/FR ) ressemble tellement à des clichés flamingants qu'il ne fait aucun doute que Marcel s'est juste permis un peu d'humour à la flamande...
        • Marcel Sel
          mai 16, 12:17 Reply
          Les cultures divergent. J'essaye simplement d'expliquer pourquoi et d'inciter les gens à s'intéresser à la culture sous-nationale de l'autre. Est-ce grave, docteur ?
        • uit 't zuiltje
          mai 19, 00:30 Reply
          @Marcel j'ignore s'il s'agit de divergence (involontaire)ou de spéciation(volontaire) de culture... la différence de langue aide dans un sens et un peu dans un autre aussi... dire "sous"-national à un nationaliste est déjà un engagement... perso essayer de comprendre comment l'"autre" fonctionne est plutôt le genre de truc que j'ai toujours cherché sur votre blog, mais je vous considère comme faisant partie de ceux de bonne volonté qui considèrent que ça va pas de soi
  4. lievenm
    mai 14, 16:06 Reply
    Het is grappig dat de voornaamste pleitbezorgers van de politieke correctheid zichzelf in de voet schieten. We zouden gewoon met al die onzin van opiniedelicten moeten stoppen. Er is geen recht om niet beledigd of niet gechoqueerd te worden. In Engeland begint een tegenbeweging op gang te komen. http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/africaandindianocean/nigeria/10823670/In-our-own-modest-way-were-living-in-a-Boko-Haram-world.html
  5. moinsqueparfait'
    mai 14, 16:44 Reply
    Vive la Belgiek. Vive Stromaaaaÿe, vive la bier, vive la pils, les cornets de frieten et le Bartionaal-Magnetisme, vive notre modestie et notre oevertuur de spirit. Vive Ons, Leve nous! Je sais, ça a l'air con, mais c'est du Belch. Enfin, bon, la presse flamande affiche ce qu'elle a à afficher. Dans la presse d'État frankeupheune, l'intéressant, c'est surtout ce qui n'y figure pas. N'est-ce pas Marcel?
    • Marcel Sel
      mai 15, 18:06 Reply
      Je vous rappelle que dans la presse flamande, hormis HLN et Clint, ça ne figure pas non plus et le nom, nulle part… donc…
      • moinsqueparfait'
        mai 15, 19:14 Reply
        C'est que les ordres de la Kommandantur sont allés jusque là. L'establishment flamando-belge s'est ravisé, vous le voyez quand même bien: fini de menacer le maintien apparent de l'édifice belge. Pas de crise de régime. Même Bart n'est plus séparatiste. Alors, on ne va pas commencer à menacer la quiétude de la "reprise économique" (l'essentiel, c'est d'y croire) avec une affaire de la dioxine bis à 10 jours des élections. Ils ont été avertis: le Belgium survivra, vous la bouclez ou ce sera votre fête (mode Berlusconi ou Khadafi, ça dépendra des circonstances mais s'ils ne sont pas sages, ils seront déposés ou exfiltrés et remplacés de force). Leur calcul est vite fait: autant accepter le deal et continuer à faire semblant, c'est la seule solution pour continuer le grenouillage et la magouille. Ils n'ont aucune crainte à avoir d'une population avachie, dépendante, dépensière, inconsciente et acculturée, que celle-ci soit Verkavelingstalig ou francophone modèle "école de la réussite". Tant que le Vloms peut jouer au riche chez son Grec du nord et que le BE-Fr peut aller jouer au riche en all-inclusive chez ses "compatriotes grecs de la Youropéanne Iuounionne" avec Rananère, ils ont plus à craindre de la Troïka ou je ne sais quelle autre instance informelle mais bien réelle que de la population. Leur crainte de la "presse", vous venez d'en prendre toute la mesure... Cyniquement, les seuls sur qui vous auriez pu compter pour agiter le soda, ce sont les extrémistes flamingants mais ce ne sont pas vos amis, donc... Et puis, il n'ont plus vraiment la cote: même Bart et la Voka ne sont plus potes avec eux.
        • Démocrate
          mai 17, 02:44 Reply
          "Ils ont été avertis: le Belgium survivra, vous la bouclez ou ce sera votre fête (mode Berlusconi ou Khadafi, ça dépendra des circonstances mais s’ils ne sont pas sages, ils seront déposés ou exfiltrés et remplacés de force)." Vous me semblez avoir bien compris... (et je suis bien placé pour savoir de quoi et qui l'on parle..) comme eux d'ailleurs. A ce propos, quelqu'un pourrait chercher les vraies raisons pour lesquelles Leterme a mis un terme.. (un de plus) prématuré à son second mandat à l'OCDE... (à peine renouvelé... )? Leterme, encore un "lapsus" qui ose pas comme les autres? Il a soudainement été déposé fissa à... Stockholm dans un Institut think tank (sans doute comme la majorité, paravent et outil USA) fondation gentille pour la démocratie, paix et autres droitsdelhomme pour toute la planète, blablablabla.. Exil..relativement tempéré Sinon y a encore l'Irak, le proche-orient... et autres zones de joyeusetés et autres feux d'artifices... Si ça se trouve, il est en réalité en Ukraine...
        • moinsqueparfait'
          mai 17, 21:35 Reply
          Nous nous sommes croisés, Démocrate. Dans un poste sarcastique, j'évoquais justement ce truculent personnage, ancien candidat intendant des colonies, qui se débattait avec les SMS coquins et les erreurs d'agenda, entre deux voyages d'inspection pour constater ce que tout le monde sait, à savoir que l'Europe est en déglingue et que ça ne s'arrange pas beaucoup. Tiens! Toujours dans le segment "olé-olé", nous avons les Femen, qui me semblent bizarrement très peu actives ces derniers temps... C'est très étrange. Elles sont allées faire du topless en Crimée? Enfin soit, le président Hollande signe le grand retour de la Françafrique mais avec des forces armées en perpétuelle diminution (il aurait reçu l'appui d'un pays européen appelé "Géorgie" -on ne rit pas-), l'armée britannique aurait désormais bien du mal à récupérer les Malouines (heureusement pour elles, l'Argentine est encore en plus mauvais état qu'à l'époque), les Scandinaves restent un peu plus sérieux mais... effectivement comme ils sont sérieux, ils roulent pour eux-mêmes (z'ont tout compris, ces loustics)... Je ne vous parle pas des autres armées d'opérette... la fonte continuelle et exceptionnelle des budgets militaires n'a absolument jamais permis de redresser les comptes et dettes publics dans aucun pays européen mais... quand on se trompe, autant se tromper jusqu'au bout... L'essentiel, c'est de "contrôler l'inflation/déflation" et qu'on croie que les banques ont réussi par magie à se débarrasser de créances douteuses (à qui ont-elles été refilées, comment donc a-t-on refilé ces trucs par magie à des gogos inconnus sans que ça ne coûte rien à personne???? Réponse: "écoute mon petit, si tu continues avec tes questions à la con, tu vas savoir quel est le goût du vrai pain".) Et avec ça, on ourdit des coups d'État en Ukraine et on bombe le torse devant un certain Poutine, qui à défaut d'être un grand démocrate, roule pour son pays, lui, et sait très bien ce qu'il veut.... ... Mais en même temps, on lui vend deux porte-hélicoptères pour certains et lui achète des masses de gaz pour d'autres. Débandade générale. Mais le Belgium et l'euro sont "sauvés", "le retournement, c'est maintenant, et ces casse-bonbons d'écolos qui manifestaient contre les négociations secrètes autour du traité de libre-échange transatlantique se sont fait casser la gueule à Brussel l'autre jour, m'a-t-on dit. On a le sens des priorités et on sait faire ce qu'il faut pour les mettre en œuvre en Yourope. En effet, tant que le peuple a de l'essence à la pompe pour la bagnole et qu'il peut la payer avec la carte de crédit à ceux qui l'ont eux-mêmes achetée à crédit, tout va bien. Profitons-en: ce qui est brûlé n'est plus à consumer, n'est-ce pas? Des caricatures nazies dans le journal.... Baaaaaaahhhh: pas besoin de dessinateurs pour ça: on a plein de vrais personnages qui jouent très bien le rôle.
      • MUC
        mai 16, 14:01 Reply
        Ce qui me semble intéressant, c'est le fait qu'en Flandre, on lit beaucoup plus de journeaux. La différence entre 918.000 exemplaires en NL par jour contra 364.000 en Fr est bien fascinante.
  6. uit 't zuiltje
    mai 15, 01:03 Reply
    Intrigué de voir les obama en singe dans le demorgen, j'avais lu le texte et le tout m'est apparu comme plus encore une belle connerie «flamande»... bien que je n'ai pas comme vous une espèce de généalogie scientifique pour expliquer l'origine de cette connerie qui touche ce peuple propre... (ces explications me laissent l'impression d'entendre un exposé expliquant pourquoi les noirs sont étanches à la civilisation avec le flamand dans le rôle de l'habitant du bantoestan et non de l'inventeur de cet objet)... je dirai tout net qu'obama en singe reste tout de même beaucoup plus sexy et plus classe que bdw en panda, (quant à michelle o., même en maggi deblock, elle aurait de la gueule)... et qu'au fond il y a moins mort d'homme au demorgen que du côté d'obama à qui le prix nobel de la shoah par drône permet par exemple de faire assassiner partout dans le monde les arabes qui ne lui mangent pas dans la main... enfin ! Quelque chose qui circule à kinsjasa peut être gravissime aux yeux d'un belge... mais en tant que FR «il y a [chez ces black-beautiful-là] bien des gaffes par ignorance, mais c’est dans le travail de fond, ça n’a pas grand-chose à voir avec [un gangbang d]’humour, c’est [probablement] un manque de nuance.» ah s'il avaient morphé obama avec poutine pour la photo ça...ça eût craïnt : le 50%causasien version ühesse avec le 0%caucasien version rüsse,... barak y serait torse blanc et nu avec rolex et 20 cm de moins... l'horreur : aussi sexy que bdw en maillot de bain pour empêcher vladi d'aller refiler des kalachs (avec le nervi qui la manie) à ses amis de l'autre côté de la frontière que son communiste de prédécesseur a tracé complètement bourré. ça fait pas aussi froid dans le dos, l'humour flamands, qu'un avion de zaventem qui tomberait dans la rue dansaert Marcel laissez rire la flandre «si ouverte sur le monde anglo-saxon» qu'elle n'a plus besoin wereldinburgering... c'est pas comme tous ces bxlois qui connaissent mieux le nom de taubira que celui d'un ministre noir wallon
  7. Pfff
    mai 15, 17:02 Reply
    "Au XVIe siècle, l’inquisition du Duc d’Albe a fait fuir les intellectuels anversois les plus libres aux Pays-Bas et en Allemagne. Le père de Frans Hals était de ces émigrés. Celui de Rubens aussi." Toujours cette crétinerie belgicaine, sans aucune gêne, d'une bêtise à se taper la tête au mûr. Comment oser accuser les nationalistes de simplisme après cela ? Je veux bien croire que les hollandais ne nous ont laissé que les imbéciles. https://www.museodelprado.es/coleccion/galeria-on-line/galeria-on-line/obra/triunfo-de-la-iglesia/
  8. Pfff
    mai 15, 17:09 Reply
    "Autant les artistes flamands comme Jan Fabre, Luc Tuymans, Wim Delvoye, Panamarenko ou Anne Teresa De Keersmaker se sont tournés vers le monde" "Il y a beaucoup de créativité, d’originalité en Flandre. On “ose” plus. Il y a beaucoup moins de conventions qu’en Belgique francophone ou aux Pays-Bas." Si je vous dis que c'est une des raisons qui me convainquent que la Flandre est complètement tarée, cette prééminence dans le dépotoir de l'Art moderne et conceptuel, vous allez croire que je suis jaloux. "Plus on plaît généralement, moins on plaît profondément." Stendhal
    • uit 't zuiltje
      mai 16, 00:11 Reply
      @Pfff vous êtes jaloux... l'art moderne n'est pas que le dépotoir de fabre l'industrieux broothaers éructant, de tuymans le peintre à mode d'emploi conventionnel, le très pipi-caca delvoye, le garagiste cinglé panam' ou la secte végétarienne d'atd kersmaker... la jalouserie est vénielle non, surtout avec la loi de l'off et de la demande aux mains des primitifs flamands
      • Pffff
        mai 16, 20:51 Reply
        Mais Uit, tout le monde est un artiste de nos jours. Toutes les puéricultrices savent cela. Or, les wallons ont plus d'enfants, créatifs, forcément. Ergo, mon collier de nouilles.
    • Marcel Sel
      mai 17, 14:43 Reply
      Démocrate, votre commentaire commençant par "la béatitude de l'ossitude" que je considère comme xénophobe antiflamand a été censuré. Cibler une population et lui attribué des défauts donnés les attribuant pratiquement à leur atavisme, chez moi, c'est de la xénophobie. Pas une valeur de gauche, ni anarchiste, une valeur nationaliste ou d'extrême droite. Merci. Bonsoir.
      • Démocrate
        mai 18, 00:25 Reply
        Si vous vous prétendez de gauche, libre aux incultes gogos de vous croire. Vous êtes juste en r e t a r d de 3 guerres belgicaines. M'enfin c'est votre beurre sentimentaloide pour sous-informés, l'OPINION NION NION Vous êtes de droite de la toute petite-bourgeoisie du TERROIR local, simplement et incapable de vous élever INTELLECTUELLEMENT au delà du bled sentimentaloide et inculte p r o f o n dément irrationnel. FAITS HISTORIQUES CONNUS du monde entier et pas de m sel. Taxer de droite xénophobe de FAITS HISTORIQUES récurrents est évidemment la réponse typique des PARESSEUX MENTAUX. Quand on est ignorant, on stigmatise tout ce qui dépasse Vos diatribes concernant les pays étrangers sont dignes d'un écolier de 10 ans. Vous vous bornez à répéter des mantras simplistes, simplets et débilos Lus dans d'autres journaux. DEPUIS QUAND LA PRESSE EST ELLE SOURCE DE SAVOIR? Chez les cul-.terreux, oui. Chez les autres, ceux qui ont fait l E F F O R T mental de se mouiller au MONDE UNIVERS, non. Ceux qui se sont INSTRUITS à la rationnalité SCIENTIFIQUE eux ne font pas comme vous. Vos réponses sont dignes de ma concierge (qui fait son boulot et pas un autre et ne SE TARGUE PAS E L L E de savoir à la place des autres). Ne cherchez pas, vous ne vendriez plus vos sentiments.
      • Démocrate
        mai 18, 00:38 Reply
        Apprenez à lire et comprendre.. Suis sùr qu'on trouve des cours de compréhension à la lecture sur internet.. à votre portée donc. Malhonnêteté intellectuelle donc disparaitra en votre chef. NULLE PART je ne parle d' ATAvisme NULLE PART. C'est donc extrêmement malhonnête de votre part. PARCE QUE VOUS IGNOREZ L A M E T H O D E RATIONNELLE H I S T O R I Q U E. ET AUSSI QUE VOUS ETES T R E S PARESSEUX MENTAL. T R E S. Vous préférez le simplisme, l'opinion, les EXTRAPOLATIONS F O L L E S et les dérives de l'opinion. C'est VOTRE beurre pour ignorants PARESSEUX extrêmement PARESSEUX. POINT BARRE. Vous ignorez l'HISTOIRE et surtout la METHODOLOGIE que vous ne connaissez pas et PIRE, vous rejetez comme tout faiseur de sentiments et d'opinons. Malhonnête profondément. Et tout cela par paresse pour ne pas devoir ETUDIER et ETAYER ... bref, du flan pour du flan... Je vous lis donc attentivement et ai déjà pu dialoguer avec d'autres victimes de VOS LIMITES intellectuelles profondes et de ce qui en découle, VOS extrapolations pour ignorants. Vous n'hésitez donc pas à taxer les autres que vous - car NON IGNORANTS INCULTES - de tout. Nous vous lisons attentivement et nous chargerons également de faire votre réputation. Et elle sera étayée.
      • Démocrate
        mai 18, 00:44 Reply
        Expliquer et montrer un peuple par ses 3 ou 10 artistes et 20 journalistes qui ne représentent qu’e u x – m è m e s, c’est du f.tage de g.eu.le. Ce sont les m a s s e s qui font les votes décisifs. Et la m a s s e flamande, on a vu, on voit, …. 35% SÉDUITS EN 2 0 1 4 par un type qui se déguise en panda. 10% qui votent pour un parti néo nazi vl belang F A I T S. Les faits sont tétus M SEL veut pas voir, il préfère invoquer la vierge marie, l'esprit saint ... Ah ce terroir MENTAL de la petite-.bourgeoisie LOCALE... FAITS VISIBLES.
        • Marcel Sel
          mai 18, 12:41 Reply
          "la masse flamande". Votre vision sans nuance est inacceptable. Quand Di Rupo joue sur les pandas, c'est tout aussi "bête". Maintenant, calmez-vous ou ouvrez votre propre blog.
  9. moinsqueparfait'
    mai 16, 12:20 Reply
    Lors de leur dernière entrevue - dont l'object n'était autre que la personne de M. Zout -, Barthe, Eliau, Jowelllle, D-Jay et leur consortium d'agents dirigé par le Senior Branding & Communication Officer F. Vdw s'accordèrent sur cette formule simple et efficace d'un ancien geitenboer exfiltré pour cause d'inaptitude notoire à la fonction d'intendant des colonies: "Qu'est-ce qu'on peut faire pour qu'il comprenne?" Bien que percutante et directe, et malgré tous les moyens mis en œuvre, cette interrogation demeure apparemment sans réponse... ;)
  10. Démocrate
    mai 17, 01:25 Reply
    Euh, .....P.P.Rubens ...peintre, bénéficia - profita - plutôt bien de l'Empire espagnol Son principal client Philippe IV d'Espagne...qui lui commanda des dizaines et dizaines de travaux.Et fit sa renommée dans les Cours et propagea son entreprise... Il fut également son diplomate et annobli par ce même Felipe IV de España... (aussi par Charles Ier d'Angleterre) Le peintre Rubens - fils de Jan le calviniste enfui en Allemagne - quant à lui, revenu à Anvers, fut un fervent catholique tout autant que bon collaborateur...des cours espagnoles... JAN RUBENS père du peintre Fut emprisonné en Allemagne...(2 ans château de Dillenburg et paya caution pour en sortir) pour avoir été l'amant - et conseiller juridique - d'Anne de Saxe, épouse de Guillaume d'Orange... Condamné aussi à vivre à Siegen...dont il ne pouvait pas sortir - assignation à résidence de fait. Romancer le tout ressort encore de cette sacrée manie du terroir provincial à la belicaine (c'est-à-dire à la flamande qui adore mousser et le sentimentalisme à la margot..) Les Rubens (ou autres Egmont) n'en avait strictement rien à cirer de la liberté, ou autres concepts.. ce qui les intéressait .. le pognon, c'est strictement tout. S'il faut, on retourne sa veste.. rien de neuf, collaborateurs nés et opportunistes. Le reste n'est que propagande romantique à la belgo belge .. genre petite histoire racontée par l'Oncle Paul ou Tintin.. (mode populiste par ailleurs et médiocrisant méprisant le peuple toujours considéré comme des paysans au mieux ou des idiots de village coincé en réalité) Comte d'Egmont - et Guillaume d'Orange Idem. Toison d'Or, représentant de son cousin Philippe II Espagne, au service de la couronne d'Espagne, il a vaincu l'armée française en 1557 à St Quentin et en 1558 à Gravelines Avec Guillaume d'Orange et le comte de Horn, il a protesté contre la mise en place de l'Inquisition aux Pays-Bas par le cardinal Granvelle, évêque d'Arras. Egmont est allé en 1565 à la cour de Philippe II à Madrid pour plaider pour un changement dans la politique religieuse du roi des Pays-Bas, où il resta pendant des mois et en lui ayant fait croire que ses efforts avaient été payants. Avec la décision du roi de ne pas laisser la liberté de religion à ses sujets flamands, Egmont s'est distancié du monarque. Après le déclenchement des excès iconoclastes de 1566 à Anvers, qu'avait déploré Egmont en tant que catholique, le roi envoya Fernando Alvarez de Toledo et Pimentel, duc d'Albe, à Bruxelles, à la tête d'une armée chargée de poursuivre les coupables. À son arrivée, le duc appela les comtes d'Egmont et Horn le 8 Septembre 1567 pour les informer des instructions du roi, les arrêter et condamner à mort pour trahison malgré qu'ils aient toujours exprimé leur fidélité au roi. Ils ont été décapités sur la place de Bruxelles le 5 Juin 1568. Le duc d'Albe, qui était un ami du comte d'Egmont, a demandé au roi Philippe une pension pour sa veuve. La Flandre, [CENSURE : ETHNOPHOBIE] et la belgique flamande qui depuis son origine romantise à l'extrême son histoire.. et sa propagande à très grosses louches larmoyantes, toujours les mêmes lassants sentimentaloïdes radotages et martyrologues en images d'Epinal. Ce n'est que l'histoire de lapsus révélateurs.. Ce territoire n'a jamais eu de résistants.. que des nigauds rusés et rustres opportunistes. Bon sang paysan ne saurait mentir. [PARAGRAPHES SUIVANTS LAISSÉS POUR INFORMATION : LE MEPRIS FRANCOPHONE EXISTE. NOTE DU CENSEUR SALÉ] (flamands de la presse -mouahahahaha.. journalistes repliés sur leur village culturel.. au 21è siècle 'tin.. étonnés de ne pas être le centre du monde .. en 2014 ah mais ailleurs ce n'est pas comme chez nous-. sous-.entendu nous sommes mieux.. habitués à n'importe quoi ..d'un pathétique provincialoîde, cette mentalité du terroir...) Bref, nous découvrons encore et toujours que le Monde du monde entier n'est pas comme nous... -------------------------------- Montesquieu, Lettres Persanes ...DIX-SEPTIEME SIECLE 17è siècle -. Flandre 21è siècle toujours étonnée de l'existence de l'AUTRE... sont modernes.. y a pas à dire... Comment peut-on être Persan?Si je sortais, tout le monde se mettait aux fenêtres ; si j’étais aux Tuileries, je voyais aussitôt un cercle se former autour de moi ; les femmes mêmes faisaient un arc-en-ciel nuancé de mille couleurs, qui m’entourait. Si j’étais aux spectacles, je voyais aussitôt cent lorgnettes dressées contre ma figure : enfin jamais homme n’a tant été vu que moi. Je souriais quelquefois d’entendre des gens qui n’étaient presque jamais sortis de leur chambre, qui disaient entre eux : Il faut avouer qu’il a l’air bien persan.
  11. Marcel Sel
    mai 17, 14:45 Reply
    Démocrate, le commentaire comprenant la phrase "idiotie atavique des Flamands" a été censuré pour xénophobie. Merci de ne pas recommencer, vous friser l'exclusion, allez colporter ça sur les sites ad hoc, comme Sang et Honneur.
    • Démocrate
      mai 18, 00:56 Reply
      JAMAIS ce terme n'a été utilisé. LA VOUS M E N T E Z carrément. Je ne suis pas la première victime de votre INCAPACITE INTELLECTUELLE et CULTURLLE et je suis en contact avec tous ces gens CULTIVES que VOUS DIFFAMEZ sans VERGOGNE. Ceci ne restera pas sans suite,croyez-moi Honteux! Diffamation, accusation et tout ça en raison de VOS limites intellectuelles. On en prend bonne note. Croyez-moi.
      • Marcel Sel
        mai 18, 12:42 Reply
        Là, vous devenez comique. Des menaces ! Haha !
      • Philippe
        mai 18, 16:50 Reply
        Democrate... Trop is te veel ! Vous valez mieux que ces derniers posts outranciers tant par la forme que par le fond. Juste pour info, vous n'êtes qu'un invité comme chacun d'entre nous qui passons de bons moments avec un ami qui a la générosité de nous laisser rentrer. Abuser de l'hospitalité, cela porte un nom: ingratitude.
    • Démocrate
      mai 18, 01:01 Reply
      N'importe quoi.. vraiment En plus vous INVENTEZ carrément. Un vrai commerçant.. donc. Je cite le PETIT FILS de HOSS anti nazi en saluant son COURAGE et vous me taxez de blood et honor.. BIEN Ca vous arrive de VOUS regarder et de VOIR vos INCOHERENCES PROFONDES? Malhonnêteté profonde. Ne restera pas sans suite. Pas l'habitude de me faire taxer de n'importe quoi par une personne TROP PARESSEUSE intellectuellement pour se documenter. Insulte, accusation BIEN .. un vrai poujadiste, donc.. NON?????????????????
  12. uit 't zuiltje
    mai 18, 19:11 Reply
    @Dém' très paresseusement j'essaie de comprendre cette descente de fièvre du samedi soir entre Sel et vous... et si vous êtes point de vue histoire plus futé que l'oncle paul remarquer bien que par exemple point de vue pictural, lorsqu'après la "renaissance" on parle de "peinture flamande" ou de "peinture italienne" il est bien entendu qu'il s'agit d'origine géographique où ni "flandre" ni "italie" n'ont en tant que telle, la moindre existence politique apparentée à celle dont ces lieux disposent aujourd'hui depuis le xixe siècle qui construit les nations qui vont avec... "Ce territoire n’a jamais eu de résistants.. que des nigauds rusés et rustres opportunistes"... voilà qui ne me paraît pas, dans notre portion occidental d'europe, propre à un territoire particulier mais peut-être vous en preniez-vous à un groupe social particulier : "Bon <b> sang paysan </b> ne saurait mentir." voilà que ça brouille les cartes (de géo humaine) le territoire "flandre" étant celui qui peut se targuer depuis le moyen-âge d'être un chapelet de villes à activité clairement urbaine...
  13. uit 't zuiltje
    mai 18, 19:19 Reply
    @Marcel revenir sur des caricatures ne permet pas d'apprécier tout l'humour wereldbourgeois flamand dont l'exemple inégalé* resteront les fameuses <b> circulaires peeters </b> :) -martens ;) -vdbrande (: -enz... qui font toujours rire aujourd'hui même réitérées on ne s'en lasse pas tant l'esprit d'ouverture flamand sur le flamingantisme mondial y est fin *(sauf peut-être par poutine l'incompris visé par la caricature des obama)
    • Marcel Sel
      mai 18, 21:27 Reply
      C'est probablement qu'on ne peut pas résumer l'esprit flamand à son monde politique. Le parallèle est d'ailleurs assez facile à tirer avec n'importe quelle région…
      • uit 't zuiltje
        mai 19, 01:19 Reply
        perso j'aime pas le fifty-fifty idée trop théorique (en fait naïve) en belgique mais si pour vous le "parallèle est d’ailleurs assez facile à tirer avec n’importe quelle région" du monde (wereld) alors ok d'accord mais s'il s'agit à votre idée des régions belges , franchement aucun parallèle tout est asymétrie et la constitution ne montre que ça
  14. moinsqueparfait'
    mai 19, 11:03 Reply
    Un duel à l'épée au Ter-Kamerenbos, au petit matin? Il nous faut des témoins et des arbitres. Qui se propose?

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.