Avis au PS : zet dei ploat af (changez de disque).

moureaux
On a compris que c’était tentant. La N-VA fait campagne depuis des lustres contre le PS auquel elle n’est jamais opposée pour les élections. Alors, le PS a fini par adopter, en filigrane, une campagne centrée sur… la N-VA, auquel il n’est jamais, non plus, confronté dans l’isoloir. La N-VA est de facto un danger potentiel pour un parti belgicain (donc, pour la majorité des partis traditionnels). On a compris que la crise des 540 jours pouvait se reproduire si on l’invitait à négocier un nouveau gouvernement. Mais de là utiliser la N-VA comme contre-argument électoral, il y a un pas inutile et improductif.

Pourtant, le PS accuse toujours le MR de vouloir pactiser en secret avec le parti de Bart De Wever. Charles Michel a beau affirmer le contraire, et en Flandre. Didier Reynders a beau repousser la N-VA avec force et conviction dans Le Soir, les socialistes n’en démordent pas. J’en veux pour preuve un twit de Philippe Moureaux qui revient, après les déclarations de Reynders, semer le soupçon. Ainsi, Philippe, il faudrait éviter de voter MR parce qu’il pourrait éventuellement s’associer à la N-VA ? Vous n’avez vraiment pas mieux comme argument ? Genre, de ceux qu’on brandit en campagne contre son adversaire, sans aller chercher de l’autre côté de la frontière linguistique ? Apparemment, cette stratégie n’a pas de limite, puisque d’après un tract Facebook du PS, voter PTB = voter MR égale donc… voter Bart De Wever.

Le plus amusant, c’est que Bart De Wever joue le même jeu crétin. Voter CD&V = voter CDH = voter PS = voter PTB. Dans son esprit, ça fait aussi sortir Lénine de sa tombe, je suppose.

Soyons justes : il est évidemment possible qu’au vu d’un résultat électoral que nous ne possédons pas encore, le MR soit amené à négocier voire à gouverner avec la N-VA. Mais cette incertitude est vraie aussi pour le PS. Rappelons qu’Elio Di Rupo a négocié pendant plus de 500 jours avec Bart De Wever et inversement. Ce que nous savons des élections, c’est que même si les deux associations (N-VA-MR et N-VA PS) sont peu probables, elles ne sont pas impossibles. Impossible n’est pas politique. Bien sûr, ça ne serait envisageable que si la N-VA mettait plus d’eau que de vin dans son verre, et elle n’aime pas l’eau francophone.

Mais le combat électoral est ce moment où le citoyen demande qu’on s’intéresse à lui. Et la N-VA n’intéresse le citoyen-électeur francophone que très indirectement. L’utiliser comme repousse-MR ou épouvantail-anti-PTB est du temps perdu, de la communication inutile. On attend d’un grand parti qu’il nous parle clairement, honnêtement. Et qu’il reste dans la zone des possibles. Pour en être sorti, François Hollande a chuté magistralement dans les sondages. Le PS ne brille pas non plus, parce qu’il a (dû) fonder un gouvernement de compromis, de centre droit, au moment où la question existentielle belge se posait. C’est là un mérite certain pour Élio Di Rupo. Il a coûté cher à ceux qui cherchaient asile ici, à ceux qui espéraient encore obtenir la citoyenneté belge, à un certain nombre de chômeurs… Mais une scission du pays aurait coûté bien plus cher encore. 

Seulement, voilà, aujourd’hui, nous savons qu’à nouveau, la Belgique devra se contenter d’un gouvernement de très large compromis. Le citoyen moyen, celui qui évite de voter pour des partis populistes, ne demande pas qu’on lui promette la lune. Il demande qu’on ne se fiche pas de sa gueule. Et si hier, reprocher au MR de vouloir à tout prix s’acoquiner avec la N-VA pouvait sembler crédible, aujourd’hui, c’est devenu franchement démago. Une litanie qui décrédibilise le chanteur plus que la cible. Or, nous avons besoin que les partis traditionnels gardent un maximum de crédibilité. Avis au PS : changez de disque. Il est juste temps.

Previous La N-VA. Avec V comme Vérité.
Next Mon prochain gouvernement va faire des étincelles !

You might also like

0 Comments

  1. Tanguy
    avril 29, 13:50 Reply
    Ce qui est amusant, c'est la réaction outrée de BDW ce matin sur Radio 1 disant en substance qu'on niait l'électeur flamant. Lui, ne nie-t-il pas l'électeur francophone????
  2. Pfff
    avril 29, 14:11 Reply
    La NVa et le PS, ces grands duetistes qui chantent chacun pour la moitié d'un public ....
  3. thomas
    avril 29, 14:11 Reply
    "Le citoyen moyen, celui qui évite de voter pour des partis populistes, ne demande pas qu’on lui promette la lune. Il demande qu’on ne se fiche pas de sa gueule." Entièrement d'accord avec vous. Il y a un parti qui vient de présenter son programme, très détaillé et chiffré, avec des mesures très rigides et impopulaires pour les 2-3 ans à venir, qui sont nécessaires pour sortir du marasme. Ils ont le mérite d'avoir osé être francs, et d'après les sondages les gens l'ont apprécié.
    • denis
      avril 29, 16:02 Reply
      Il reste à espérer que les gens voteront massivement pour ce parti pour que disparaisse la belgique
    • Philippe
      avril 29, 17:11 Reply
      Il y a un parti qui vient de présenter son programme sur 50 pages avec plein de photos c'est pas un parti politique mais une maison d'édition de bande dessinée pour des demeurés très certainement frustrés !
      • thomas
        avril 30, 11:28 Reply
        Vous répétez comme un idiot populiste ce que Magnette a dit au début d'un débat avec De Wever, qui eut lieu AVANT la publication de la note chiffrée (dont tous les experts, même les ardents adversaires, étaient d'accord que le moindre qu'on en peut dire est qu'elle était très détaillée, et que le parti ne se cachait plus contrairement aux autres partis). La différence entre Magnette et vous est que le premier a fait preuve d'intelligence en ne répétant plus cette critique après la publication, question de ne pas se rendre ridicule. Après il y a eu quelques tentatives timides des autres partis pour prouver qu'il y a des erreurs dans les calculs, mais ils se sont vite rendus compte qu'il fallait mieux détourner l'attention du contenu et passer à la vitesse supérieure en ce qui concerne les attaques ad hominem. Tout ce que la n-va propose n'est pas béatifique pour moi, loin de là, mais des populistes qui accusent des autres de populisme est tout simplement nauséeux. ça vaut aussi pour Marcel. Les chiffres sont là, donc vous avez l'opportunité de vous lancer dans une exercise un peu plus difficile qu'un énième essai biographique sur Van Severen, mais ce n'est pas si intéressant pour vos groupies.
        • Marcel Sel
          avril 30, 13:06 Reply
          Euh… Ils sont où, ces chiffres ? Et les mesures concrètes, elles sont où exactement ?
        • thomas
          avril 30, 13:41 Reply
          http://deredactie.be/polopoly_fs/1.1937749!file/plan_v.pdf
        • Philippe
          avril 30, 18:13 Reply
          M'enfin MSieur Sel ... Ils sont sortis ! Thomas en a plusieurs exemplaires... Source: http://www.suskeenwiske.be/
        • Philippe
          mai 01, 11:23 Reply
          Le plan V ..? J'ai d'abord lu la fumeuse BD proposée par quelques demeurés frustrés puis je suis tombé sur PLAN V LA SERIE - CHICAS CON CHICAS... Eh bien, cela à l'air beaucoup plus sérieux dans la série..! Mais bon après deux minutes de déconnade je pense qu'il faut mieux passer à des choses sérieuses.
        • thomas
          mai 01, 16:14 Reply
          Je saluerais une critique qui repose sur le contenu, sur les chiffres, ... mais c'est trop demandé sur ce blog je crois. Tout le monde a le droit d'être pour ou contre un programme. Au moins chez la N-VA, le programme et les chiffres sont là: Qu'est-ce qu'on veut? Combien ça va coûter? Où va-t-on trouver cet argent? Voilà pourquoi l'accusation de populisme à son égard ne tient pas la route, à mon humble avis: - ils soutiennent leur programme avec des calculs détaillés, et de ce fait ils donnent à tous leurs adversaires l'occasion d'y trouver des erreurs - ils disent clairement où ils veulent aller tout en avouant qu'au début ça va faire mal (financièrement) à tout le monde. Dites-moi, quel autre parti ose dire celà AVANT les élections? Les autres gardent les mauvaises nouvelles pour après les élections, quand les postes de ministre sont distribués. Que dire d'un programme de 500 pages de langue de bois qui ne dise nulle part comment ils vont financer tout ça? Et toujours évoquer le bain de sang social qui nous attend quand on ose ne pas voter pour eux? Qui est populiste donc?
        • schoonaarde
          mai 01, 17:56 Reply
          En tout cas, après avoir entendu tous les commentaires du 1er Mai, j'ai l'impression qu'il n'y a plus qu'un seul programme politique: celui de la N-VA. On est pour ou surtout contre. Ce que propose les écolos, libéraux, socialistes, chrétiens-démocrates ou trotskystes reste dans le vague. On est CONTRE! Que se soit bien clair.
        • uit 't zuiltje
          mai 01, 23:49 Reply
          @schoon' contre et pas "tout contre" n'est-ce pas ! je donnerais volontier ma voix à un type illogique par rapport aux DÉMOns flamingants,et qui devant l'index et le majeur ecartés en "V" comme les jambes écartées d'une femme qui s'abandonne au missionaire, pense à tout ce qui pourrait être mieux au-delà de tout ces trucs pourris
        • Philippe
          mai 02, 10:44 Reply
          Le VB et la nva sont juste des partis nationalistes nuisibles à la démocratie.
        • thomas
          mai 02, 12:27 Reply
          Récemment il y a eu deux événements, deux occasions rêvées et pertinentes pour soutenir vos thèses: Le débat télévisé, bilingue, entre deux excellents débatteurs La présentation/publication du volet socio-économique du programme de votre cible Deux fois silence assourdissante.
    • uit 't zuiltje
      avril 30, 00:28 Reply
      vous parlez du ptb-pvda là?.... les seuls qui n'apparaissent pas compromis dans ce post de Marxel
    • Franck Pastor
      avril 30, 12:14 Reply
      Le repli sur soi, l'usage de boucs émissaires et le rejet des plus pauvres que soi, c'est toujours très populaire en temps de crise économique. L'historien Bart De Wever ne doit pas l'ignorer et en joue très bien.
  4. Epinglé par Vadot. <a href="http://twitpic.com/e2c8qj" rel="nofollow">Vivement que le vote ne soit plus obligatoire ! </a> <a href="http://twitpic.com/e2c8l0" rel="nofollow">Et si je votais... Ou alors... Oui mais...</a>
  5. uit 't zuiltje
    avril 30, 00:25 Reply
    @Marcel d'ac et pas d'ac avec vous , flupke le prince rouge déchu et accessoirement pro-maurevégien n'a pas tout à fait tort sur ce coup-là... n-va/mr c'est fun, le ps serait idiot de ne pas jouer ce violon pour ses collègues d'en face n-va/ps pour qui n'a pas oublié le cirque et l'incompétence de bdw lors du précédent record de gvt d'affaire courante de l'Entité fédérée appelée 'fédéral'... hahaha seul bdw pourrait y croire s'il se croit encore vraiment supérieur à un FR qui se croit de gauche, deux totalitarismes (philosophiquement parlant, pas de staline ou de verdinaso ici)incompatibles et c'est rare d'être 'incompatible' dans un arrangement à la belge (à croire qu'ils simulent ces 2 là !) n-va/mr c'est autre chose c'est de la stratégie «bdw» : les droites qui s'autoproclament centres-droits etc (bdw qui hait probablement les 'vrais' libéraux des fois qu'on se mettrait d'accord sur ce que ça veut dire) et puis ya l'mr sans l'fdf... et l'mr et l'n-va ont pour 'ennemi' commun le ps,   il ne reste plus au mr qu'à dire que c'est le cdh/cd&v qui veut convoler avec le nominé bdw, puisque le «c'est pas moi c'est lui» marche si bien chez nous les belges si bdw gagne le cœur des zélécteurs flamands on va quand même bien rigoler des flamands , des discours du roi , du flamand d'élio... putain c'est vachement le pied que ces cons de catalants font déjà leur référendum «entre-nous-contr'eux-là-contre» en novembre en plein pendant la formation du prochain gouvernement ;^)
  6. Guillaume
    avril 30, 09:10 Reply
    Fallait écouter le café serré de Bert Kruismans lundi c'était assez drôle

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.