La justice se fait justice et interdit un reportage de VTM sur… la justice.

C’est un cas de censure, en Belgique. Avant même sa diffusion, un reportage de Faroek Özgunes (VTM) sur les scandales au palais de justice de Furnes (Flandre occidentale) a été interdit de diffusion à la demande d’un juge d’instruction, Yves Vanmaele, connu pour sa lenteur et aujourd’hui à la retraite, qui jouait, selon De Morgen, un rôle clé dans le documentaire. Il a suffit d’une requête de cet ex-juge pour qu’un tribunal tranche, sans même avoir entendu les journalistes, si l’on en croit VTM, qui a vu débouler un huissier de justice prévenant la chaîne qu’en cas de diffusion, elle aurait à payer une astreinte de 200.000 euros. Pour Özgunes, il s’agit d’une atteinte directe à la liberté de la presse. Il suffirait donc d’une requête d’un juge à la retraite pour interdire un reportage avant sa diffusion. Du grain à moudre pour le Conseil d’État. D’autant que le juge d’instruction en question serait, toujours selon De Morgen, soupçonné de corruption et d’extorsion de fonds… par la justice. Belle justice, qui — on ne m’empêchera pas de le penser tout haut (quoique…) privilégierait (ceci est un conditionnel, ne m’assignez pas tout de suite m’sieur le président) un certain corporatisme au droit fondamental à l’information indépendante. Pour  la direction de la chaîne, «délivrer cet ordre d’interruption et le coupler à un astreinte d’un tel montant, juste avant l’émission, est une forme de pression qui pose de nombreuses questions en matière de liberté de la presse».

Le pire ? Faroek Özgunes ne peut même pas s’expliquer sur le contenu du reportage. L’astreinte pourrait tomber. Pour 200.000 patates, en Flandre comme ailleurs, on la ferme. Mais qu’est-ce qu’ils croient, ces journalistes ? Qu’ils ont le droit de dénoncer les dysfonctionnements de notre société comme ça ? En Belgique ? Non mais !

Previous Bruxellois-e, révolte-toi ! Ça ne coûte que 3 €…
Next Du Sel et des petits partis dans Controverse ce dimanche.

You might also like

0 Comments

  1. Philippe
    avril 10, 03:13 Reply
    "Il a été inculpé pour recel, extorsion de fonds, faux en écriture et pour des infractions fiscales", indique le parquet-général de Gand. "L'intéressé, surnommé "le juge d'instruction le plus lent du pays" par une partie de la presse, a manipulé des dossiers judiciaires à l'avantage d'escrocs, de fraudeurs, de voleur d'héritage, de trafiquants de drogues et de contrebandiers." "Il a été accusé par différents témoins de corruption et de manipulation d'enquêtes judiciaires. Un cultivateur de cannabis originaire de Dixmude a ainsi affirmé avoir versé de l'argent pour obtenir des jugements favorables." "L'ex-juge d'instruction, qui dément toute forme de corruption et décrit les accusations comme mensongères et calomnieuses, et trois autres suspects ont officiellement été inculpés pour recel, infractions à la législation sur la TVA, extorsion de fonds et faux en écriture." Source; Presse Exemple d'un dossier: http://www.hln.be/hln/nl/957/Binnenland/article/detail/1611565/2013/04/09/Fraudezaak-ABC-verjaard-door-tekortkomingen-Vanmaele.dhtml Tout puissants qu'ils sont, même le palais de justice de Furnes devra se plier... Et il est fort à parier que cela va faire mal !
  2. lieven
    avril 10, 09:11 Reply
    Ik ben het grotendeels met je eens maar het gaat hier wel enkel om een beslissing in kortgeding. Later gaat een rechtbank dit ten gronde bekijken. Het argument dat de eventuele schade die de gewezen onderzoeksrechter kan lijden door de uitzending groter is dan de schade dat Telefacts zijn uitzending met een week moet uitstellen is hier niet onredelijk. Overigens zou de onderzoeksrechter misschien ook eens moeten googlen naar het Streisand Effect.
  3. Pfff
    avril 10, 10:04 Reply
    La justice en Flandre est encore pire que la justice à Charleroi. Cet article ne me surprend pas du tout ; j'ai déjà entendu bien pire en matière d'instrumentalisation de la justice. Il y a au moins UN truc où nous sommes moins mauvais que la Flandre. La Loi est plutôt un truc de latins ; dans la culture germanique, c'est plutôt la force.
    • Démocrate
      avril 10, 22:40 Reply
      Le Despotisme que l'on voit revenir n'a rien d'ethnique... Weber l'avait diagnostiqué : puissance ou pouvoir. Cela n'a rien à voir avec une cause - motif ethnique. Rien. "Légitimité (sciences sociales) Selon le sociologue Max Weber la domination est toujours légitime. Le concept de légitimité se rapporte ici à la notion de reconnaissance sociale. C'est socialement que se définit la légitimité. Dans un exemple simple, le voleur démontre qu'il légitime le droit et la justice dans son action de se cacher des policiers. Weber définit le pouvoir (Macht) comme étant la potentialité que la volonté d'un individu ou d'un groupe l'emporte sur un autre, lors des relations sociales :« la puissance (le pouvoir) a toute chance de faire triompher, dans une relation sociale, sa propre volonté, même contre des résistances ; peu importe sur quoi repose cette chance » 1. Il définit la domination (Herrschaft) comme étant la potentialité qu'un groupe a de se faire obéir : « la chance, pour des ordres spécifiques (ou pour tous les autres), de trouver obéissance de la part d'un groupe déterminé d'individus. Il ne s'agit cependant pas de n'importe quelle chance d'exercer « puissance » et « influence » sur d'autres individus. En ce sens, la domination (l’« autorité ») peut reposer, dans un cas particulier, sur les motifs les plus divers de la docilité : de la morne habitude aux pures considérations rationnelles en finalité. Tout véritable rapport de domination comporte un minimum de volonté d'obéir, par conséquent un intérêt, intérieur ou extérieur, à obéir. » Selon Weber, la domination s'appuie sur 3 types de légitimité : la domination traditionnelle, la légitimité vient de la régularité intrinsèque des coutumes et des traditions de l'ancien empire bonapartiste. la domination charismatique, la légitimité vient de l’autorité personnelle du chef ou la force héroïque d’une personne, même les qualités extraordinaires d’un individu. la domination rationnelle légale, la légitimité vient du respect de la loi. La puissance est le pouvoir de dominer des hommes, d'obtenir d'eux ce qu'ils n'auraient pas fait sans l'effet d'une puissance. Pour les amis de la raison, l'État de Droit peut seul rendre possible et légitime le pouvoir en le distinguant définitivement de la puissance: ce qui rend possible le pouvoir c'est que chacun obéit en fait à des lois, êtres de raison: en cela chaque Sujet, en s'obligeant, obéit à la raison c'est à dire au meilleur de lui-même, au commandement qu'il se serait adressé à lui-même en utilisant sa raison. La liberté, comme autonomie, rend possible le pouvoir parce que, chacun l'exerce en se maîtrisant et accède ainsi à la liberté morale et politique. Hors du cadre strict de l'État de Droit dans lequel on ne peut exercer une puissance que par délégation ou service, puissance et pouvoir s'opposent comme aliénation et liberté, comme l'injuste et le juste. Celui qui exerce un pouvoir légitime ne "dispose" pas du pouvoir mais participe à l'exercice du pouvoir comme serviteur de la loi: il est donc tenu en droit à respecter l'égalité de chacun et la liberté civile inscrite par la raison à l'origine de toute loi. Ce qui signifie qu'il doit commander abstraitement, indépendamment des particularités propres des individus, qu'ils soient riches ou pauvre, qu'ils soient ses amis ou ses adversaires: il ne peut utiliser par exemple l'argent public pour écraser les uns et soutenir les autres, ou même leur faire concurrence. Rien d'ethnique car en effet, les latins méditerranéens ont déjà, en leur temps, favorisé aussi la Puissance (Italie-Mussolini-Fini-Forza Italia FORCE), Espagne (Primo de Rivera - Franco), Portugal (Salazar...) etc... et aujourd'hui encore. "Reliquats modernes La corvée reste, dans l'imagination contemporaine, le symbole de la domination des seigneurs et de la monarchie, au même titre que la dîme ou la gabelle. Dans plusieurs pays, on parle encore de corvée pour un travail accompli par les habitants d'un territoire de façon non rémunérée pour le bien commun : déneigement, construction de grange pour un voisin, etc. En France, en 2004, une loi du gouvernement de Jean-Pierre Raffarin établit le premier jour férié travaillé non payé, officiellement annoncé journée de solidarité envers les personnes âgées. Le gouvernement de Birmanie impose à ses citoyens du travail obligatoire non payé". Idem les Hongrois, Néerlandais, etc... Nord-Sud-Est-Ouest... partout; La raison est autre qu'ethnique (cela c'est du simplisme mental tendance crypto-raciste de fait). Elle est toujours la même : dominants contre dominés. (En d'autres termes mal vus aujourd'hui et pourtant véritablement évidents ; lutte des possédants pour un FF Front Féodal dont les milliers de réactions tendent à l'installer structurellement : censure, prohibition , et rétablissement de la Corvée féodale..., appauvrissement généralisé, mental, sanitaire, social, économique, culturel, intellectuel) Négation du contrat social, rongé de toutes parts dans le monde entier, proliférations des restrictions, des corvées, des accusations...etc...(médias meilleurs instruments de préparation à l'assimilation de la paupérisation comme étant "normale" vu le nombre de "coupables"...) (Pour rappel, il est à nouveau dans l'air du temps de rétablir ce que l'on appelait la "Corvée seigneuriale" - mise au travail gratuit des chômeurs sous prétexte que le "travail rend libre" et sous prétexte qu'ils "coûtent"... La corvée (du latin corrogare, « demander ») est un travail non rémunéré imposé par un seigneur/maître à ses dépendants, qu'ils soient de statut libre ou non. Il s'agit d'un rouage essentiel du système politico-économique médiéval et tire son existence de la rareté de la monnaie à cette époque. C'est un impôt perçu de manière non pécuniaire. On distingue corvée privée et corvée publique. La première consiste en des journées de travail (nommées arban dans certaines provinces de France) consacrées à la pars dominica (terre réservée du seigneur). Concrètement, il s'agit d'assistance au moment des labours, des moissons ou de la vendange. Elle peut impliquer, pour le dépendant, l'utilisation de ses propres bêtes de somme." Nous y sommes. Cela rime d'ailleurs avec bête (dans tous les sens du terme!) de somme. .
      • lieven
        avril 11, 08:57 Reply
        Je zou eens met de dark enlightenment groepen moeten gaan discussieren. Ze zijn bijna even langdradig als jij. http://radishmag.wordpress.com/2013/05/24/heroes-of-the-dark-enlightenment/
        • Démocrate
          avril 11, 11:36 Reply
          <strong>COMMENTAIRE DU CENSEUR SALÉ Démocrate, si vous n'aimez pas les commentaires de Lieven (ou d'autres), allez vous-même jouer ailleurs. Sur ce blog, chacun est libre de s'exprimer avec les arguments de son choix qui ciblent les idées exprimées par les autres MAIS PAS AD HOMINEM. Indirectement, ce que vous faites, c'est insulter Lieven en sous-entendant qu'il n'aurait pas les capacités intellectuelles de participer. Je laisse le message exceptionnellement mais un autre message de ce genre sera irrémédiablement rejeté. C'est moi qui décide de ce qui est autorisé ici, pas vous, et Lieven est autant le bienvenu que vous.</strong> Lieven leave us! We are a d u l t s here, rationnal, thus this is n o t the place here for you! It is not for believers and kids! It is for grown ups (you know, maturity and knowledge and REASON above emotions and fairy tales), thus n o t for you at all! Je zou moeten leren denken. Denken? A mortal sin in Flanders... Freedom of individuals? A mortal sin in Flanders.. Culture? Science? A mortal sin in Flanders.. Nevertheless, the n o r m a l condition for any modern European is learning to use his-her brain, and understand a b s t r a c t words, notions. From 7 years old, a n o r m a l human being is able to manage and understand a b s t r a c t notions and words... and from 12 years old they can even understand precise differences. Maar.... Lieven kan het niet. "Que faut-il pour qu'ils comprennent?" (au lieu de croire comme des enfants) au-delà de leur huizen-tuinen van mijn dorp-is-beautiful-perfect"? A l'impossible nul n'est tenu. Les notions a b s t r a i t e s sont, d'après la science, accessibles aux enfants de 7 ans. Lieven kan het niet. Ce que le paysan ne comprend pas, il rejette. Lieven rejette donc les gens qui pensent et sont lettrés car elle ne l'est pas : elle croit et elle tient à son conte de fées. Irrationnel contre termes abstraits, culture, lettres et science. C'est l'absolutisme tyrannique de la mentalité provinciale du Red Neck (proliférant en Bel ziek ziek ziek). Outre l'attachement irrationnel à un fantasme et une identité fausse et inexistante. Libido malade. Déviée d'abord par les curés ensuite par leurs clones, les cvp, les de wever et compagnie. Get used and be happy and proud NOT to think about y o u r life. Accept dirt, deny it : it does n o t exist. Punt aan de lijn. That's it! All sick and ill minded people are always afraid of reality. Truth. Oh noooo, never f a c e it. Just deny it. When you are weak, you just deny as you are not able of standing any reality. Just like 4 years old kids. What else if you cannot understand w o r d s and notions and c u l t u r e, stay in your garden.. like any member of an animal f a r m. Never learn to learn. It is dangerous, Péché mortel ça... Ja, toch weten we dat het niet mogelijk is in Vlaanderen. Vlaanderen is altijd perfect voor alle boeren mentaliteiten. Vlaanderen moeder vlaaanderen never changes. Keep on wanting ignorance and deep illeteracy as a norm (as it was in the minds of the low class people in the Middle Ages..) Keep on refusing knowledge. Never learn, never think, never evaluate. Never. Mortal sin .. you know? Get back to your backward mind and live like a backward provinicial typical low class. Don't think and never ever never ever do try to learn and be modern-minded. No argument, no reason for the basic Flemish boer : only ad hominem descriptions. Nothing, emptiness and big deep backwardness reactions from a traditional land. Ochlocratie voor Vlaanderen. Tch ja! Attention : culture, savoir, lettres, raison, analyse : péché mooooortel! Pour les Grecs, l’okhlos, c’est ce qui est inférieur au demos. L’ochlocratie se caractérise par une décomposition de la loi et des mœurs. En 1584, l’écrivain anglais John Stockwood décrit l’ochlocratie comme un État dans lequel les personnes grossières décident de toute chose d’après leur propre intérêt. C’est lorsque la démocratie dégénère en chaos politique, lutte quotidienne entre les individus et règne de la force. Elle relève d’une configuration historique que l’on pourrait appeler le « prépolitique », par opposition au « politique » qui se caractérise soit par l’existence de l’État et de la loi soit par l’existence d’une conscience collective et d’une auto-organisation de la Cité (la polis) sans État, favorisant la responsabilisation, la coopération et la cohabitation
      • Pfff
        avril 11, 16:43 Reply
        Je n'y connais pas grand-chose mais il m'a toujours semblé que le match Weber-Durkheim, était bien un match Nord-Sud, Protestantisme-Catholicisme, Germanité-Latinité. Que derrière "la science", c'était bien un match idéologique à couteaux tirés. Cela ne m'étonne pas du tout quand je vois ce que certains sont capables de proférer aujourd'hui contre le catholicisme au nom du "progrès".
  4. La justice défend ces classes ! Un livre à lire https://twitter.com/davidpestieau/status/453242385992921088

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.