NordPresse, Hanouna, même combat ? Lettre à Vincent Flibustier.

La « blague » de NordPresse qu’il a publiée juste pour ne pas omettre de la publier…

Dans un long texte sur Facebook (long comme un de mes articles), Vincent Flibustier de NordPresse se demande pourquoi des gens quittent sa page après sa blague vaseuse sur l’attentat de Manchester. Il avait « titré » que les 22 morts et plus de cinquante blessés de Manchester étaient en fait dus à l’explosion de Nicky Minaj — une rappeuse aux rondeurs époustouflantes, seins énormes, fesses colossales.

Je pose là le fait que NordPresse ait trouvé drôle de se moquer des rondeurs d’une starounette. C’est déjà beauf comme du sous-sous-Sudpresse. Mais quand on plaisante, la veille, sur le fait que Donald Trump, à Auschwitz, se serait plaint de l’état des douches, ou qu’on rappelle que les Juifs anversois sont bourrés de pognon, on est forcément en dessous de quelque chose de très bas. Dans l’article où il se moque de l’explosion, le même « humoriste » flagelle l’équipe de la chanteuse Ariana Grande pour avoir écrit à ses fans qu’elle allait bien, oubliant qu’elle a aussi immédiatement dit toute son horreur face à l’événement. Chez NordPresse, on se permet tout, mais on ne pardonne jamais rien aux autres.

L’autre chose que Vincent Flibustier ne comprend pas, c’est pourquoi se marrer tout de suite après que des enfants ont été massacrés par un terroriste ne serait pas possible. Oui. Pourquoi, quand je suis face à une adolescente qui se demande si elle va encore oser aller à un concert et me dit que ce monde est horrible, je n’ai pas envie d’être confronté à un étron soi-disant humoristique de ce calibre ? Il ne fait qu’ajouter au sale goût du monde d’aujourd’hui. Je n’ai même pas envie de savoir qu’elle a pu faire rire des gens.
Et c’est la responsabilité que Flibustier refuse d’endosser. Aujourd’hui, tout ce que nous produisons arrive potentiellement chez tout le monde. Je n’ai pas besoin d’être abonné à NordPresse pour voir débouler du NordPresse. Celui qui use de sa notoriété pour flatter son ego a donc forcément une responsabilité et des devoirs envers, non seulement son public, mais le public en général.

La drôlerie de corps criblés de clous et de boulons
Flibustier se justifie en affirmant que les parents des victimes de Manchester ne seront pas confrontés à son humour. Il n’y aurait donc, chez nous, personne qui se sentirait solidaire de ces pères et mères, copains d’école, enfants brutalement orphelins ? Étrange manque de compassion, de solidarité, de sympathie.
Flibustier se demande même pourquoi on lui en veut d’avoir plaisanté sur de petits corps avec un tel empressement. Simplement déjà parce que personne, absolument personne, ne l’y obligeait !

Il prétend qu’il se fout complètement du buzz, et pourtant, il en est un des producteurs les plus actifs en Belgique. Il prétend qu’il se fout de diffuser des choses qui ne le font même pas marrer lui-même. Mais alors, pourquoi il les diffuse ? Il affirme qu’on doit pouvoir se moquer de tout, mais alors pourquoi se plaint-il que ça ne plaise pas à tout le monde ? Quand on prend sa page pour une déchetterie où on diffuse tout et n’importe quoi, il ne faut pas s’étonner que les gens constatent une forte odeur de marécage.

L’humoriste irresponsable n’est rien d’autre qu’un irresponsable.
Vincent Flibustier montre par là qu’il n’a pas compris deux ou trois choses fondamentales. D’abord, quand on a (ou qu’on est) un média, tout ce qu’on diffuse prend sens. Ça implique un choix éditorial. Il n’y a pas de je-m’en-foutisme qui tienne ou alors, c’est une posture. Il n’y a pas d’innocence. Les buzz rapportent, au minimum en notoriété, je suis bien placé pour le savoir. Ça implique, qu’on le veuille ou non, une responsabilité. Flibustier prend en fait la même posture qu’Hanouna : tout serait permis pourvu que quelqu’un, quelque part en rie. Et lui aussi fait son propre procès pour tenter de se blanchir.

Eh bien non. Le rire se pèse, se soupèse et tout l’art est justement de frôler la ligne rouge sans jamais la dépasser. C’est un flirt avec le précipice. Depuis la nuit des temps, les humoristes, mais aussi les auteurs ont développé des techniques leur permettant d’aller plus loin que ces limites. La perspective en est une. Quand on veut dire une grossièreté insupportable, on la met dans la bouche d’un individu notoirement grossier et insupportable. Coluche faisait ça très bien.

Il y a aussi la notion de temps. Le rire est un acte social. Si la société appelle au recueillement, il n’a pas sa place et ce n’est pas grave. C’est juste momentané. Du reste, une même blague faite dix jours après un drame n’a pas le même impact que celle qui se plante dans la terre fraîche de la tombe où l’on vient de précipiter des innocents.

L’humour, comme toute diffusion, requiert un choix éditorial
L’humour, c’est comme l’écriture. Tout le monde sait écrire, mais rares sont ceux qui peuvent en faire une profession. Et parmi les professionnels, rares sont les vrais talents. Il en va de même pour l’humour. Des gens ultradrôles en privé peuvent être médiocres en public. Quand on fait profession de l’humour, comme Flibustier, il y a un travail quotidien à accomplir, une sélection à faire, des choix à assumer. C’est frustrant, c’est épuisant, c’est sévère. Au pire, quand on merde, on assume. Vincent a bien publié une merde, mais même l’assumer, il n’y parvient pas. Il s’est pris une volée de bois vert et il pleurniche, se victimise, prend son public à témoins, c’est probablement encore le pire. Hanouna, pareil.

À ces critiques, Flibustier répond, comme on le fait de plus en plus souvent, qu’on doit pouvoir rire de tout ! C’est faux. On entend régulièrement que le politiquement correct nous censure. Bizarrement, cette critique vient souvent des conservateurs. Pourtant, ce politiquement correct, autrefois, on appelait ça de la décence. Ça a toujours existé.

L’art de l’humoriste est alors de flirter avec la décence, de la remettre en question. Michel Colucci a d’emblée créé un personnage qui pouvait tout dire. Ce qu’on a souvent présenté comme de la grossièreté était le résultat d’un travail, au contraire, d’une grande finesse. Il repoussait le territoire des possibles en évoquant des cardinaux « presque liquides ». Des phrases comme « sa saleté Jean vingt-douze » ouvraient radicalement de nouvelles portes au droit à la caricature. Aujourd’hui, on peut toujours aller aussi loin. Et même plus loin. Le soi-disant politiquement correct n’est pas un obstacle. Il protège simplement des individus qui n’étaient pas encore protégés autrefois. Mais ce n’est pas une atteinte à la liberté de rire. Ce sont les limites posées à la liberté de s’en prendre aux minorités ou aux différences visibles.

Le « politiquement correct » n’est que le reflet correct d’une société plus libre.
Car, en réalité, on n’a jamais été aussi libre qu’aujourd’hui. Libre d’être homosexuel sans être confronté, à la télévision, à des imitations grossières ou des plaisanteries vaseuses sur sa sexualité. Libre d’être femme sans être prise, par des personnes publiques, pour une référence de faiblesse (femmelette, jeannette) ou au contraire pour « couillue » dès qu’on ne correspond pas à ce cliché. Libre d’être noir sans qu’un humoriste fasse rire des salles bondées en raillant vos narines ou en vous comparant à un singe. Libre d’être immigré sans être présenté comme un abonné au chômage. Ceux qui ne parviennent pas à respecter ces quelques règles simples ne respectent pas autrui et se prennent une juste volée de bois vert.

Mais l’humoriste, lui, n’a rien perdu de sa liberté de faire rire. Il a heureusement perdu un peu de sa liberté d’être beauf. Car je ne vois pas en quoi rire des yeux bridés des Asiatiques soit indispensable. Je ne vois pas pourquoi il faudrait faire passer (tous) les homosexuels pour des folles, même sympathiques. Il y a suffisamment de choses drôles à souligner chez les puissants, les corrupteurs, les malveillants, les salauds publics, pour ne pas avoir envie de s’en prendre aux plus faibles, aux individus, au physique ou aux tares. Et quand les plus faibles — des enfants — se prennent toute l’horreur de notre société dans le corps, des clous, des boulons, des shrapnells, celui qui a besoin d’en rire, ou qui ressent le besoin de faire rire sur ce sujet a, de mon point de vue, le cerveau sérieusement pollué.

Et, oui, je vous assure que je ne suis pas du tout ce qu’on appelle « un triste sire ». Je ris beaucoup, tout le temps. Je ris, je raille, je déraille. Mais le rire étant le propre de l’homme, un minimum de décence ne fera que servir son humanité.

Je suis Charlie… un peu, beaucoup, pas du tout…
On nous a volontiers vanté que l’humour n’était jamais nocif. On nous l’a beaucoup joué « je suis Charlie ». Des gens qui avaient trouvé l’hebdo illisible auparavant se sont tout à coup inventés grands défenseurs d’une liberté soi-disant absolue. Cette liberté est un mensonge gros comme un film nazi sur les Juifs. Vulgaire comme une blague beauf sur les Italiens à la moutouelle. L’humour est une arme de décompression quand il est bien manipulé. Mais c’est aussi du TNT qui fait passer plus facilement le racisme, l’homophobie, la misogynie et tous les -ismes quand on se laisse aller.

Hanouna comme Flibustier ont pris l’habitude de se laisser aller sous prétexte de liberté totale pour se faire, ensuite, applaudir par les foules qui, elles, hélas, ne voient pas le mal potentiel. Hanouna est le pape des harceleurs. Après qu’il a fait l’objet d’un procès public (à faute publique, procès public), certains de ses fanzouzes sont allé casser la gueule de jeunes identifiés comme homos, responsables, selon eux, de l’affront fait à leur star. Du rire, dites-vous ? Du rire, vraiment ?

Hélas, quelques grands humoristes se sont régulièrement présentés comme des défenseurs du droit absolu de (faire) rire de tout, sans limites. Ce droit n’existe pas. Ayant récemment repris la direction de Pan, un journal satirique qui a dérivé vers ce que beaucoup ont qualifié de « poujadisme », je suis bien placé pour savoir que chaque dessin et chaque vanne un peu limites se discutent et tombent vite à la poubelle si l’on juge qu’on peut mal les comprendre, ou si des gens mal intentionnés peuvent aisément les récupérer pour semer la haine.

L’humour, c’est du tri
Dans tous les projets humoristiques auxquels j’ai eu l’honneur de participer, au moins la moitié des idées pass(ai)ent au classement horizontal avant même d’être développées. Parce que pas drôles, souvent. Parce qu’indécentes parfois. L’art de l’humoriste est bien de rire de n’importe quoi, mais justement pas n’importe comment. Et on n’est pas toujours obligé de faire rire : l’humoriste est d’abord quelqu’un qui pose un regard sur la société. Sinon, c’est juste un singe.

L’attitude de NordPresse est, enfin, incohérente. Vanner sans arrêt les « journaux de merde » que seraient ceux du groupe SudPresse, et aller soi-même encore plus loin dans le voyeurisme, dénoncer des journalistes en donnant pratiquement leur adresse, c’est répondre au voyeurisme certes très critiquable par un populisme facile, tout aussi critiquable. Et cela revient à annuler sa propre action.

Prétendre qu’on a raison de publier n’importe quelle plaisanterie dégueulasse parce qu’il y a des followers qui applaudissent, c’est se ranger dans la même classe qu’Hanouna ou Dieudonné. Se plaindre ensuite que des gens réagissent, c’est nier qu’on a créé un public (avec des 1 000 ou 100 000 likes sur une horreur) qui n’est pas moins voyeur que celui de sa victime préférée, SudPresse par exemple. C’est manipuler les foules aussi sûrement que le font les Trump ou Le Pen, têtes de Turc courantes de Flibustier.

L’humour n’est jamais anodin. Mais heureusement, la notoriété est vengeresse. Celui qui l’a acquise par des biais dégoûtants ne peut se plaindre qu’elle lui renvoie ses propres égarements et lui fasse, un jour, payer le prix de sa facilité.

En espérant que ceci aidera Vincent Flibustier à mieux (se) comprendre.

Previous Français-es, vos voisins vous supplient de rallumer les Lumières.
Next Si je publie moins, c'est parce que je fais Pan.

You might also like

101 Comments

  1. Gérard
    mai 25, 16:07 Reply
    J'y vois là une banalisation effroyable de toutes les horreurs qui se passent dans le monde. Le principal semble-t-il, c'est qu'elles n' atteignent pas l'humoriste en question! Et là, il ne rigole plus!
  2. Et vous monsieur Marcel Sel, vous êtes un peu le BHL du journalisme. Un de ces intellectuels qui font honte à l'intelligence.
    • marcel
      mai 26, 12:19 Reply
      Va falloir développer un peu. Par ailleurs, qu'avez-vous lu de BHL ?
      • u'tz
        mai 27, 22:16 Reply
        Quelques tartes à la crème peut-être...
  3. […] Guy Bedos prend la défense de Siné accusé d'antisémitisme - doux63 sur LePost.fr (21:39) Charb : "J'en ai marre qu'on s'inquiète de voir les musulmans modérés ne pas réagir" Charlie Hebdo », pas raciste ? Si vous le dites… (Olivier Cyran - 5/12/2013) Charlie Hebdo pas raciste ? Si vous le dites… (Olivier Cyran) 10/01/2015. NordPresse, Hanouna, même combat ? Lettre à Vincent Flibustier. | Un Blog de Sel. […]
  4. Tournaisien
    mai 25, 20:19 Reply
    Pas une virgule à rajouter ou à retrancher, Marcel. Bien sûr que j'adhère ... à 100 %. Mais je me pose dans le même temps une question : quelle est la responsabilité d'organes de presse qui offrent des tribunes à des enfoirés comme Hanouna ? Je crains que l'audimat, tant que leurs cornichonneries passent sans trop de lézards, reste la mire de ces grands esprits, de RTL ou d'autres du même tonneau. Comment expliquer par ailleurs que des journaux qu'on nous dit sérieux, tels le Soir ou la Libre Belgique, accordent l'honneur de manchettes à cette non-information que fut l'affaire récente Hanouna ? D'autre part, je m'interroge sur la responsabilité de la "victime". Je ne suis pas convaincu que se faire piéger en recourant à du hacking-téléphonique pour s'envoyer en l'air relève de ce qu'il est convenu d'appeler la sphère de la vie privée. Bref, dans cette affaire, il me semble assez clair que c'est tout faux de tous les côtés, de celui de Hanouna bien sûr, cet histrion pitoyable dont je ne m'explique pas qu'on puisse rire de ses soi-disant pitreries, mais aussi de celui de la "victime" qui s'est pris publiquement en flagrant délit de pêche douteuse doublée d'un art tout aussi douteux de métaphores qui n'ont plus rien à voir avec la relation amoureuse, de celui encore de la TV poubelle, la TiVu spazzatura comme disent les Italiens, qu'est depuis longtemps RTL, de celui enfin de la presse d'opinion qui n'a pas à relayer de telles turpitudes. ... De l'humour ? ... non, certainement pas, je ne vois là que de la vulgarité. Rien de plus.
    • marcel
      mai 26, 12:17 Reply
      Si, appeler en privé est une conversation privée. Si un public (d'un million de personnes) est invité à écouter, il faut en avertir l'interlocuteur, sinon c'est une violation du droit au secret de la correspondance. Quelle que soit la raison pour laquelle une personne appelle.
      • Alexis Ewbank
        mai 26, 16:30 Reply
        Si je puis mettre mon grain de poivre, la violation des droits à la vie privée de l'interlocuteur piégé (simplement le droit à la tranquillité) me paraît être en effet le fin constat et constat de fin qui s'impose.
      • Tournaisien
        mai 26, 16:54 Reply
        Soit (quoique ..., pour moi la sphère privée suppose un minimum de connaissance et de reconnaissance mutuelle, ce qui était loin d'être le cas en l'occurrence) ... d'autre part, reconnaissez quand même que ça ne volait vraiment pas très haut, et c'est le moins qu'on puisse dire. Quelqu'un ayant un peu plus le respect de ce que devrait être une relation amoureuse (quel que soit le type de relation) n'aurait quoi qu'il en soit pas été ferré comme il l'a été. ... Mais bon, allez, je vous le concède, ce genre de considérations est typique d'un vieux c... dans mon genre.
        • marcel
          mai 26, 17:39 Reply
          Vous considérez la vie sexuelle d'autrui comme vous le souhaitez, c'est votre liberté. Mais elle n'a aucune importance dans le débat : je dirais même que moins la vie sexuelle de quelqu'un est banale, plus elle doit être protégée parce qu'en violant sa vie privée, on l'expose d'autant plus à des problèmes, cette affaire l'a d'ailleurs démontré.
          • Tournaisien
            mai 26, 21:18
            Je faisais la distinction entre vie amoureuse et vie sexuelle, ou pour être plus explicite entre une relation avec sentiments et une relation sans sentiments (vous la qualifierez comme bon vous semble) ... mais je vous accorde que ce distingo n'avait sans doute pas lieu d'être ici. ... quant à savoir en l'espèce si la relation sexuelle supposée de la victime de Hanouna était loin d'être banale, là, très franchement, je crois que vous vous avancez un peu vite ... Je serais même plutôt enclin à croire qu'elle l'est beaucoup plus que vous l'imaginez.
  5. Billy Bob Coosemans
    mai 25, 21:28 Reply
    Tu parles de l'humour comme d'un concept figé, qui devrait répondre à des règles écrites dans le marbre. Tu défends une recette, en fait - une recette dépassée, ringarde et qui considère Coluche comme ultime frontière à ne pas dépasser alors que des Louis CK, Bill Burr et autres Ricky Gervais ont été beaucoup plus loin depuis. Mais sans doute ces types te passent-ils largement au-dessus du melon, trop occupé à chercher des noises au nobody Flibustier et à le comparer à cette grosse bulle d'Hanouna. Bref, c'est complètement con de donner des leçons d'humour en 2017 quand le syllabus date d'il y a 35 ans et qu'on ne connaît du topo actuel que des incongruités.
    • marcel
      mai 26, 12:15 Reply
      Ah. Si tu n'as pas compris que justement, Ricky Gervais fait tout dire à son personnage, je ne peux pas grand chose pour toi. Oui, c'est exactement la même chose que Coluche ou Desproges. Et en fait, c'est une technique vieille comme le monde. Le syllabus n'a pas 35 ans, il en a 5000. Bonne journée.
    • Alexis Ewbank
      mai 26, 16:36 Reply
      Ricky Gervais ? Il y a 35 ans ? Je vais régler aisément ce différend. Aucun de vous deux ne sachant exactement ce que faisait Ricky Gervais il y a 35 ans : leader d'un groupe new wave prodigieux (faces b comprises) répondant au doux nom de Seona Dancing. Et ça, c'était pas pour rire.
  6. u'tz
    mai 25, 22:16 Reply
    bon faut commenter les commentaires sur les commentaires pour exister ... trump à bxl, manif d'opérateur, d'acteur.... mise à sac delvaux et par mont golgol tas, amazing incredible
    • Tournaisien
      mai 26, 21:28 Reply
      mont gogol tas ... Sie irren sich, lieber Uhtzen mit Schnurrbart. Gestern war nicht Kreuzigung Christi, sondern Himmelfahrt ! Wirklich müssen wir Ihnen alles sagen.
  7. Laurent Leprince
    mai 26, 10:10 Reply
    Bonjour Marcel. Une fois de plus un texte extrêmement bien écrit, vous parvenez exactement à mettre en mots le sentiment de nausée qui apparaît à la lecture de NordPresse. Autant la presse "satirique" doit absolument exister et être éventuellement drôle, autant ce genre de canard sans plumes ne devrait pas voler, même si bas. Merci. Laurent.
  8. Niala92
    mai 26, 19:15 Reply
    Le seul « mérite » de Flibustier est d’avoir réussi à faire passer un site d’opinions (les siennes) pour un soi-disant ersatz du Gorafi, réussissant de cette manière à manipuler tout une série de gogos ravis de se poiler à bon compte sur des idées simplistes, dont la principale est que tout ce qui n’est pas à la gauche d’Hedebouw est nécessairement con, insensible à la misère humaine et digne d’être livré à la vindicte des « followers ».
  9. Pfff
    mai 26, 22:33 Reply
    [Commentaire censuré, fausse information à mon sujet. Merci de ne pas créer des événements qui ne sont jamais arrivés]
  10. Pfff
    mai 26, 22:55 Reply
    Attentat en Égypte, encore contre les coptes, encore des enfants tués et blessés. 28 morts. Joie des siècles à venir.
    • Pfff
      mai 30, 11:06 Reply
      Même si je ne partage pas les réflexions de Benoit Rayski sur le Pape François (les chrétiens savent trop bien que les islamistes et les collabobos attendent que nous bougions une oreille pour nous zigouiller (les islamistes) et nous diffamer (les collabobos). Nous nous rappelons trop bien les meurtres commis lorsque Benoît XVI osa soulever le problème de violence dans l'Islam - et les youyous des progressistes couvrant ces meurtres, trop contents d'accabler les catholiques). "Ils leur ont demandé de renier leurs foi chrétienne, un à un, mais tous ont refusé" "Alors les hommes armés les ont froidement abattus en leur tirant dans la tête. Au total 29 personnes, dont de nombreux enfants, ont été tué dans cette attaque que le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué." "Il semblerait qu'on les ai agenouillés. La plupart ont reçu une balle à 'l'arrière du crâne, dans la bouche ou à la gorge"."ils leur ont demandé de prononcer la profession de foi musulmane. Avant d'exécuter ceux qui refusaient". Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/et-voici-comment-sont-morts-coptes-assassines-dans-sinai-3063320.html
  11. Wallimero
    mai 27, 14:38 Reply
    Allez, c'est quoi ça? Deux putesaclicks qui se disputent un réverbère? La banalité d'un pseudo qui dit des conneries sur son site pour remplir sa poche bien à gauche et qui se fait rectifier le petit tablier par une autre pseudo qui se adore se définir par ce qu'il n'est pas pour également remplir son sac de suiveurs est effarante. Que ce site Norpresse perdure est la preuve vivante que le niveau de l'élite intellectuelle francogauchobelge ne dépasse pas le dernier fond de verre des éternels recalés de l'ULB qui proclament leur supériorité morale avec des rôts de cara pils. Mais soit, ce site, c'est la liberté d'opinion. Le vrai scandale est que ce clown est invité par Radio PS pour insulter quotidiennement les membres du gouvernement aux frais du contribuable, et que ses spectacles sont promus par la constellation des A(P)SBL. Il suffit de couper les subsides à tout cette végétation pour élaguer tout ça. Mais bon, la francogauchie a une belle tradition de surtaxer le contribuable afin de pouvoir lui remplir le crâne à ses propres frais. Et comme le Sel est un agent conservateur pour momifier encore plus la gauchobelgie, faut pas espérer une critique qui surpasse le plus superficiel... joli Marcel, vraiment joli VV
  12. Eridan
    mai 28, 10:40 Reply
    Passionnant. Voici ce que je propose : nous rédigeons ensemble un projet de loi à faire parvenir à la Commission Européenne, qui prévoira une ensemble de normes encadrant l'activité d'humoriste et précisant accessoirement les sanctions auxquelles s'exposera tout contrevenant. Ultérieurement, on devra prévoir un diplôme d'humoriste, sanctionné par un certain nombre d'années d'études, un peu -mais en plus ambitieux- comme ce qui est en train de se discuter concernant les imams. Qui est pour ?
  13. Pfff
    mai 28, 11:11 Reply
    [J'attire l'attention sur la présentation ci-dessous d'une théorie du complot. Je laisse le message au nom de la liberté d'expression, mais je souligne aussi que les accusations portées contre la presse sont pour le moins fumeuses]. La lute pour la laideur - ULB, Hanouna, même combat ? - le secrétariat de l'ULB (où il n'y a que des femmes) demande, propose, suggère aux futurs médecins (le masculin l'emporte encore - ou dois-je écrire docteur-E-s pour complaire à sa majesté la laideur politiquement correcte) de venir qui, en costard, qui, en jupe avec un "joli décolleté" pour leur proclamation. Le Soir s'étrangle devant le mail sexiste (le mot joli, sans doute). Alors, Gay Pride : OK, Hijab Pride : OK( à l'ULB, c'est tous les jours ouvrés), joli décolleté = sexiiiisme. Tyrannie du politiquement correct. Il faut croire que ce puit sans fond de Narcisse nommé Macron donne des ailes aux tyranneaux du Bien. Réjouissons-nous : je suis en train de lire Une France Soumise de Bensoussan : tout cela va péter, cela ne fait pas l'ombre d'un doute. Toutes les institutions françaises (écoles, pompiers, police, justice, hôpitaux) sont au bord de la rupture généralisée face à l'islamisation de certains territoires, qui leur mène une guerre d'usure quotidienne et féroce - avec la complicité active des média, qui relaient la propagande islamiste, leurs faits alternatifs soigneusement calibrés pour se donner le rôle de la victime et taisent le désarroi des fonctionnaires. Il n'y a plus qu'à attendre. On peut déjà commencer par remplacer la toge du recteur de l'ULB islamiste par une burqua.
    • Pfff
      mai 29, 11:21 Reply
      Vous êtes bien bon. Où est la théorie du complot ? La seule chose qui conspire ici est la lâcheté des journalistes, leur manque d'intégrité, le sociologisme victimaire et le chantage à l'islamophobie. C'est bien suffisant pour obtenir le résultat sus-mentionné. Il y a des exemples : le directeur de l'IUT de Saint-Denis menacé de mort, viré par sa hiérarchie et calomnié dans la presse, l'accompagnatrice de sortie scolaire voilée qui se plaint d'être rejetée, alors qu'auparavant, elle accompagnait en tant que fonctionnaire et n'était pas voilée, etc. Des millions de goute d'eau, et vous ne voyez pas que la coupe est pleine.
      • marcel
        juin 01, 09:29 Reply
        Vous donniez l'impression qu'il y avait une conspiration visant à islamistiser l'Europe Voilà tout.
    • Pfff
      mai 29, 12:02 Reply
      http://www.lesoir.be/1512053/article/actualite/enseignement/2017-05-27/mail-sexiste-faculte-medecine-un-incident-isole-et-malheureux-selon-l-ulb "totalement déplacée et contraire aux valeurs et aux habitudes de l’ULB" http://www.lesoir.be/1511900/article/actualite/enseignement/2017-05-27/l-ulb-s-excuse-apres-un-email-juge-sexiste « D’un point de vue esthétique, il est préférable que les jeunes femmes revêtent une robe ou une jupe ainsi qu’un joli décolleté et les hommes, un costume. Bien entendu, mesdames, cette consigne n’est pas obligatoire. » A quand le muezzin et les appels à la prière ? Parce que les valeurs et les habitudes de l'ULB, c'est alla-la-ou-carambar !
    • Pfff
      mai 30, 10:52 Reply
      Complot, censure, et pas qu'un peu : http://www.causeur.fr/antisemitisme-censure-documentaire-arte-banlieue-44320.html "La direction de la chaîne culturelle franco-allemande passe à la trappe un documentaire sur l’antisémitisme en Europe. Motif : on y met trop en lumière la haine antijuive qui progresse dans la sphère arabo-musulmane et dans une certaine gauche obsédée par l’antisionisme."
  14. Salade
    mai 28, 11:33 Reply
    C'est qui Hanouna? C'est quoi NordPresse? AH! AH!
    • Pfff
      mai 29, 12:39 Reply
      En tout cas, ce sont de bons dérivatifs pour ne pas s'indigner de l'attentat de Manchester. Dontlookbackinanger Vousnaurezpasmahaine Pasdamalgam Lamourplusfortquelahaine Fleursetnounours We know the drill.
    • Salade
      mai 31, 22:04 Reply
      Tant qu'on y est: c'est qui Trump? tous ces gens qui n'ont aucun intérêt et qui focalisent la foule!
  15. Marcx
    mai 28, 12:35 Reply
    L'humour est... Doit être... Tout celà n'est que votre avis, question de morale et nous avons chacun la nôtre. Le point d'accord c'est que l'on ne peut diffuser ce type de publication et en déplorer les critiques, les boycotts et autres conséquences... Ce qui fait peur dans le cas de Dieudonné comme d'Hanouna, et ce qui est significatif de notre époque c'est que l'état veuille s'en mêler de plus en plus, qu'il s'en donne les moyens et transformer en loi ce qui devrait rester de l'ordre de la morale (jusqu'où ira-on ?) En ce sens le système Anglo-saxon nous est largement supérieur. D'ailleurs dans le cas Hanouna, c'est le capitalisme qui démontre son efficacité façe au CSA sclérosé qui ne devrait simplement pas exister. Défendre Charly c'est aussi défendre le droit de dire que ce journal est une merde...
    • marcel
      mai 29, 09:27 Reply
      Ce que je donne ici n'est pas seulement un avis. C'est aussi une question sociétale. L'humour a, comme toute autre activité, sa grammaire. La licence est bien sûr autorisée voire souhaitée, mais elle peut être risquée. Pourquoi certains humoristes semblent-ils pouvoir tout dire sans jamais être « bashés » et d'autres non ? Tout simplement parce que les uns respectent cette grammaire, les autres pas. Et ceux qui ne la respectent pas sont souvent suspects d'intentions autres que le « simple » humour. C'est le cas de Dieudonné notamment (alimenter le sentiment antisémite), politiquement, d'Hanouna (récolter un maximum de public), économiquement ou, dans le cas de Nordpresse, une révélation de son incompréhensible mélange de soi-disant Gorafi belge, d'humour non assumé, de critique virulente envers NordPresse, d'accusation récurrente envers tout critique (exemple en ce qui me concerne : je ne m'intéresserais pas aux naufragés de Méditerranée), etc.
      • Eridan
        mai 30, 16:46 Reply
        « L'humour a, comme toute autre activité, sa grammaire. » Ah oui ? Laquelle ? Celle des fatwas ? Celle de l'Inquisition ? Très en ligne avec « Je ne suis pas Charlie ». Bizarre cette propension à promouvoir la (supposée) différence, mais en refusant sélectivement la différence, sous prétexte de "grammaire".
        • marcel
          juin 01, 09:26 Reply
          Non, il y a une grammaire de facto, je ne l'ai pas inventée, tout comme il y a une grammaire du récit, de la pièce de théâtre, du suspense qui est vieille comme les théâtres antiques. Dans toute grammaire, il y a les audacieux qui tentent de dépasser les lignes (comme Brel rompait le style classique de la chanson avec un accent belge et des néologismes) mais ils restent toujours dans une grammaire donnée. Il y a aussi une grammaire de l'humour nazi, par exemple. L'incarnation est un des styles qui permet de dépasser cette grammaire : on investit un personnage dont on attend logiquement des excès. Ferrari, par exemple investit un personnage fou, misanthrope et délirant. Dès lors, il peut absolument tout dire. Mais ce n'est pas Ferrari qui le dit, c'est son personnage. De même avec Coluche ou Desproges. Dans VPM, on fait dire des horreurs à Theo Francken ou Leopold Lippens, et ça ne choque personne parce que ces horreurs servent à se moquer, non pas de « bougnoules » ou de « tapettes » ou de « Wallons pouilleux » mais bien de ceux qui utilisent ces termes. Cfr le racisme du douanier de Fernand Reynaud. Depuis, on a fait évoluer cette grammaire en allant toujours plus loin dans l'incarnation (ce n'est plus un acteur qui déclare incarner un personnage, comme dans le douanier, c'est l'acteur qui incarne en permanence un personnage non-déclaré comme chez Desproges ou Ferrari ou bien des stand-up comedians). Du coup, la ligne devient floue, ce qui a fallu par exemple des problèmes à deux humoristes flamands (dont Geubels, le nom de l'autre m'a échappé) parce qu'il n'était pas clair que leurs blagues antisémites étaient dites par un « personnage ». Eh oui, jouer avec la ligne jaune comporte des risques…
          • Wallimero
            juin 01, 14:35
            Tu méprends de simples astuces techniques complétées par du politiquement correcte pour de la grammaire. Il y a des techniques pour tout, pour l'écriture de scénarios comme pour l'écriture de romans ou de blagues. Mais la grammaire de l'humour est qu'in fine il faut faire rire, et cela dans les limites prévues par la loi, et non pas en suivant les injonctions de la police de la pensée. Pour descendre de ton clocher je te conseille vivement de regarder Hans Teeuwen d'il y déjà dix ans https://www.youtube.com/watch?v=jvkshYLyi1k . --- Et de grâce, ne prends pas VPM pour de la grammaire. C'est des horreurs que tu écris pour un personnage que tu crées pour faire passer un message que tu choisis: c'est le milkshake que tu sers derrière ton comptoir du McMao local. Utiliser un formatage standardisé pour confirmer une image déjà reçue par le restant de la presse et la politique, en somme du fast-food. On plaît aux pouvoirs en place et ça évite surtout de devoir traiter du fond des choses. C'est également une technique politique, ça s'appelle décrédibiliser en ridiculisant, et ça semble être la grammaire pour l'humour gaucho franco qu'on passe en boucle à la radio et à la télé. --- Tiens, ça me fais penser, j'en ai une pour ton VPM, ça se passe dans un bureau paisible de l'ULB, et soudainement il y a le fil à plomb qui bouge pour sonner l'alarme, c'est que les Calottes de LLN ont franchi la frontière éducative pour venir au secours d'un ghetto de cathos opprimés à St Louikebeek; armés d'un tablier et d'une trèfle les humanistes s'empressent de construire un mur autour leur territoire… --- Et d'ailleurs, le seul problème majeur de Geubels dont je me souviens est un logiciel de ticketing qui n'a pas tenu à cause d'une trop forte demande … Joli Marcel, vraiment joli. W
  16. Pfff
    mai 28, 19:02 Reply
    Démontage en règle de la réthorique macronienne : http://www.lepoint.fr/presidentielle/philippe-joseph-salazar-le-macronmantra-10-05-2017-2126146_3121.php On souffle un peu dans l'atmosphère d'adulation débile de journalistes encore plus illettrés que les cadres moyens. Je savais bien que j'avais déjà vu Macron quelque part : http://www.tobiidynavox-es.com/wp-content/uploads/2014/10/bigstock-office-business-technology-65417485_blur.jpg
  17. Pfff
    mai 29, 19:31 Reply
    Déréalité. Sentiment d'absence, retrait de réalité éprouvé par le sujet amoureux, face au monde.(...) "Je suis seul dans un café. C'est dimanche, à l'heure du déjeuner. De l'autre côté de la vitre, sur une affiche murale, Coluche grimace et fait le con. J'ai froid."(...) "De ma place, au café, de l'autre côté de la vitre, je vois Coluche qui est là, figé, laborieusement farfelu. Je le trouve idiot au second degré: idiot de jouer l'idiot."(...) Roland Barthes, Le monde sidéré in Fragments d'un discours amoureux
  18. Pfff
    mai 30, 20:06 Reply
    L'Ère de l'aire du vide qui ne manque pas d'air. Plus abyssal que la réthorique managériale du leurre d'Emmanuel Macron, la cervelle de Marlène Schiappa. Il doit y avoir un concours en cours. "Le paradoxe est que, de son point de vue, Marlène Schiappa a sans doute atteint l'objectif qu'elle s'était fixé, à savoir maximiser d'emblée son temps d'audience et sa plus-value médiatique, faire la preuve de sa pugnacité, en s'attaquant à la tête de turc préférée de la gauche morale." (...) "Lorsqu'un membre du gouvernement de la cité fait d'un citoyen une tête de turc qu'il attaque ouvertement dans les colonnes d'un grand quotidien national, c'est un abus de pouvoir, ce sont les prémisses de l'utilisation de la force publique dans un but à proprement parler tyrannique. C'est le contraire de la conception du pouvoir exécutif dans une démocratie libérale. Cela inspire l'effroi, et la démagogie qui motive cet acte - complaire au segment de l'électorat dont on sait que les coups pleuvant sur l'une de ses cibles favorites exciteront son plaisir - n'est pas pour rien dans ce sentiment." http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/05/30/31003-20170530ARTFIG00246-polemique-schiappa-finkielkraut-pourquoi-la-secretaire-d-etat-devrait-relire-ses-classiques.php
  19. Tournaisien
    mai 31, 12:20 Reply
    http://www.leparisien.fr/people/sequence-homophobe-de-tpmp-cyril-hanouna-depose-trois-plaintes-31-05-2017-7000734.php ... qu'en pensez-vous, Marcel ? Un tir de barrage de Hanouna contre vents et marées ? Ou bel et bien le rétablissement d'une vérité, une vérité qui entraînerait que les responsables de "Refuge" aient fabriqué des preuves, auquel cas la chose serait autrement plus grave, à mon sens, que les incartades de bas niveau de Hanouna. On ne se défie jamais assez des donneurs de leçons ... il se cache souvent derrière eux des choses pas très nettes. Ceci ne retire rien au fait, bien sûr, que l'émission d'Hanouna est une affaire de beaufs.
    • marcel
      juin 01, 09:17 Reply
      Il n'y a pas faux dès lors que dès le départ, le Refuge a fait part d'incertitudes (pas de nom, etc.) Il y a hystérisation certainement mais le point de départ est l'attitude d'Hanouna. Qui est le méchant fondamental ? Celui qui joue avec les sentiments homophobes des gens ou celui qui tente de défendre les victimes ?
      • Tournaisien
        juin 01, 20:24 Reply
        Je ne veux pas défendre Hanouna, mais quelque part, j'aurais tendance à dire qu'il est hélas dans son rôle, ou plus exactement dans le rôle qu'il arrange la chaîne de TV qui l'a engagé de lui attribuer. Tout le monde sait ce qu'il est (car ce n'est manifestement pas qu'un simple jeu de rôles, un jeu de dupes en somme), et c'est même précisément pour ce qu'il est qu'il se trouve là où il est. La question est donc, à mon sens, plutôt la suivante : jusqu'où peut-on admettre qu'une équipe de rédaction d'une TV joue avec le feu, en sachant que de toute façon, tôt ou tard, elle se brûlera le bout des doigts ? Est-il admissible, en somme, que quand elle se brûle les doigts, elle nous sorte que l'histrion qu'elle a mis en selle précisément parce qu'il est un histrion a échappé à son contrôle ? Pour moi, la question est clairement non. Quant à Hanouna, il n'est en définitive qu'un pauvre clown, qui pense peut-être être maître de son personnage, mais qui n'est en réalité qu'une marionnette au service de l'audimat, ce même audimat qui rapporte du fric à la TV qui l'a engagé grâce à la publicité, publicité d'entreprises qui acceptent de sortir le carnet de chèques précisément parce que lesdites émissions attirent les mouches à miel par centaines de milliers, qu'importe que ce soit cet histrion de Hanouna ou un autre qui soit à la manœuvre. Bref, c'est tout faux sur toute la longueur, et dans cette histoire, Hanouna n'est qu'un pitoyable maillon parmi d'autres maillons qui ont quant à eux un sens plus aiguisé des returns financiers. En l'espèce, la victime est un homosexuel immolé sur l'autel de la dérision dégueulasse, mais disons-le, c'en serait une autre d'un tout autre bord, du moment que les rapaces s'en foutent dans les fouilles, ce serait très exactement du pareil au même.
  20. Pfff
    mai 31, 13:59 Reply
    Quatremer, Verhofstadt, Cohn-Bendit sur l'Europe. Bien sûr, je souhaiterais qu'ils aient raison, qu'ils aient quelque chose à dire, mais voilà : une immense impression de vide, de vacuité sans fond, sans fin (où tournent quantité d'éoliennes, mais ils n'ont pas la simplicité de Don Quichotte, ni son imagination). Ils aiment l'Europe, la désirent, mais la refusent tout autant, et pour cause. "Les légions de l'homme moderne ignorent encore que, dans la litière impériale qu'elles escortent, voyage un empereur mort." Nicolas Gomes Davila
  21. Pfff
    juin 01, 09:21 Reply
    Duvet de plumes. Macron, président élu à l'unanimité des voix de Pigasse, Drahi, Bergé, Arnault, Bolloré et Niel, sait remercier ceux qui lui ont offert le pouvoir sur un plateau d'argent. En leur supprimant l'ISF sur les biens mobiliers, ces super-riches vont se goinfrer, puisque l'essentiel de leur fortune consiste en actions. Bien entendu, aucune plume ne s'élèvera dans la presse, puisque la presse leur appartient."Kirk Edwards: You've never done an honest day's work in your life! Alberto Bravano: I *have* never done a day's work in my life - honest OR dishonest, but neither have you... To make 100 dollars into 110 dollars, this is work. To make 100 million into 110 million, this is inevitable." The Barefoot Contessa (1954)
  22. Tournaisien
    juin 03, 06:37 Reply
    Marcel, je n'avais jamais lu de quotidiens de Nordpresse ni n'avais consulté leurs pages en ligne. Votre article m'a incité à voir ce à quoi cela pouvait bien ressembler. J'ai vite compris. Voici un petit échantillon (et le pire, c'est que quasi tout y est du même tonneau) : http://nordpresse.be/perd-fils-nomme-allah-akbar-supermarche-cree-panique/ ... Marcel, très franchement, croyez-vous qu'il fallait accorder l'honneur d'un post de votre blog de qualité à ce torchon sans nom ? On m'a toujours appris quant à moi qu'on ne devait jamais répondre à une mauvaise objection ou à des propos insignifiants. Cet organe de presse, pas plus que SudPresse d'ailleurs qui ne vaut pas mieux, ne mérite la salive ou l'usure de nos claviers que l'on pourrait consacrer aux informations insignifiantes qui y sont relayées.
    • marcel
      juin 03, 13:40 Reply
      Ben dès lors que plusieurs médias m'ont demandé, depuis que je dirige Pan, si on faisait de la concurrence à NordPresse, je pense qu'il était temps que quelqu'un écrive quelque chose sur ce journal présenté par la grande presse comme « le Gorafi belge » et Flibustier qui a eu, un temps, de l'audience à la RTBF.
  23. Tournaisien
    juin 04, 12:08 Reply
    [Commentaire virulent envers une autre internaute supprimé. Merci Tournaisien de rester respectueux envers ceux qui n'ont pas la même analyse que vous.]
  24. Tournaisien
    juin 04, 17:02 Reply
    [Note du censeur Sel : ce commentaire se base sur une seule réaction du Soir pour généraliser une vision bisounours qui ne l'est pas] Commentaire laissé aujourd'hui sur le site du Soir à la suite du dernier titre relatif au dernier (aujourd'hui ... je précise, car on en vient à ne plus savoir qui que quoi) attentat de Londres : "... Il faut absolument prendre des mesures efficaces pour empêcher que ça ne se reproduise. D'abord une marche blanche. Ensuite, des fleurs. Enfin et surtout, neutraliser et réprimer sans pitié les discours de haine venant de l'extrême droite qui tente de profiter des peurs pour nous diviser en assimilant l'Islam à l'Islam et en stigmatisant le terrorisme islamiste dont les musulmans sont les premières victimes ...". Voilà un commentaire, bien évidemment décalé (je ne sais si on peut encore parler d'humour, ou plutôt de sarcasme) qui en dit long sur l'efficacité avec laquelle le discours dominant pénètre aujourd'hui les consciences dans nos populations. Certes, le discours officiel continue à donner le 'la', mais de moins en moins de citoyens s'en laissent encore compter. ... il y a vraiment quelque chose de fou dans tout ça. C'est un peu comme avec l'affaire Publifin : le PS continue à chercher à donner le change, en s'imaginant sans doute, ou en espérant qu'il pourra éviter le boulet, n'hésitant même pas, contre la demande expresse de sa base militante hier, à postposer l'application du décumul ... à 2024. Il y a là un phénomène bien connu de résistance aveugle et imbécile au principe d'entropie : "le cataclysme ne sera pas pour demain, ou il sera pour les autres, on passera quoi que disent certains à côté du clash, pourquoi accorder du crédit aux Cassandre ? etc. etc.). Bref, pourvu que ça dure, pourvu que ça dure ... Le délire est à nos portes, les bombes explosent, des innocents toujours plus nombreux se font tuer sur les trottoirs, dans les salles de concert, mais non, rassurez-vous braves gens, tout va pour le mieux, nous vivons dans le meilleur des mondes. Surtout, ceux qui tiennent des propos tels que les miens ne sont que des anges maléfiques, des semeurs de désordre, et qu'importe que demain, il y ait encore vingt, trente ou cinquante innocents tués, parmi lesquels des enfants ... car l'important est que l'on continue à vivre en paix dans notre meilleur des mondes, isn't it ?
  25. Tournaisien
    juin 04, 17:03 Reply
    Il arrive un moment où le refus de regarder la réalité en face, et son corollaire celui de prendre distance par rapport aux discours dominants, devient criminel.
  26. Pfff
    juin 04, 17:43 Reply
    [Note du censeur Sel : ce commentaire part du principe que la majorité des gens, ou un nombre important d'observateurs prétendraient que l'attentat de Londres n'a rien à voir avec l'islam. C'est faux, personne n'a prétendu ça. En revanche, l'attentat n'implique pas les musulmans dans leur ensemble.] Attentat de Londres Çelanarienàvoiraveclislam Çirculezilnyarienàvoir Joie des siècles à venir https://youtu.be/Cpt6LQkQwQ8
  27. Pfff
    juin 04, 17:53 Reply
    [Ce message contient une information tronquée répercutée par les sites anti-islam et d'extrême droite. La critique de l'islam n'est pas interdite au Canada - voir ma réponse ci dessous. NOTE DU CENSEUR SEL] Attentat de Londres - une victime canadienne. Rappelons que toute critique de l'Islam - et seulement de l'Islam - y est interdite et tombe sur le coup de la loi canadienne. Merci Trudeau.
    • marcel
      juin 06, 08:11 Reply
      Le Canada n'a pas interdit « toute critique de l'islam » mais bien « la critique systémique de l'islam » autrement dit, le fait de présenter l'islam comme une religion nocive — chose qui avait déjà été fait contre le judaïsme à une époque de sinistre réputation, et qui est faite aussi par des régimes islamiques envers le christianisme à notre époque. Le terme « islamophobie » tel que compris par le texte ne concerne pas la critique de l'islam mais bien le rejet de principe de l'islam et des musulmans.» De plus, il ne s'agit pas d'une loi canadienne mais d'une motion demandant au gouvernement de légiférer, sans obligation de le faire. Comme d'hab, les sites xénophobes ont rapidement sauté ce petit détail. Voici le texte de la motion <blockquote>Que, de l’avis de la Chambre, le gouvernement devrait : a) reconnaître qu’il faille endiguer le climat de haine et de peur qui s’installe dans la population; b) condamner l’islamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques et prendre acte de la pétition e-411 à la Chambre des communes, ainsi que des problèmes qu’elle a soulevés; c) demander que le Comité permanent du patrimoine canadien entreprenne une étude sur la façon dont le gouvernement pourrait (i) établir une approche pangouvernementale pour la réduction ou l’élimination du racisme et de la discrimination religieuse systémiques, dont l’islamophobie, au Canada, tout en assurant l’adoption de politiques fondées sur les faits, qui soient d’application globale et axées sur la communauté, (ii) recueillir des données pour contextualiser les rapports sur les crimes haineux et pour évaluer les besoins des communautés touchées; le Comité devrait présenter ses conclusions et ses recommandations à la Chambre dans les 240 jours civils suivant l’adoption de la présente motion, pourvu que, dans son rapport, le Comité devrait formuler des recommandations que pourra appliquer le gouvernement afin de mettre davantage en valeur les droits et libertés garantis dans les lois constitutionnelles, y compris la Charte canadienne des droits et libertés.</blockquote>
      • Pfff
        juin 06, 19:43 Reply
        Québècophobe assumé : Mais je vais rarement sur les sites d'extrême droite : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/03/23/97001-20170323FILWWW00418-canada-le-gouvernement-invite-a-combattre-l-islamophobie.php Je dis que la critique de l'Islam est interdite au Canada. Vous me répondez qu'il s'agit la critique SYSTÉMIQUE de l'Islam. Le gouvernement prend une motion, on nous rassure en nous disant que cette motion CONDAMNANT L'ISLAMOPHOBIE n'est pas juridiquement contraignante. Mais alors, pourquoi prendre cette motion ? Si ce n'est pour de l'intimidation, pour faire taire toute critique de l'Islam. Qu'est-ce qui empêchera le pouvoir judiciaire de se prévaloir de cette motion prise par le législatif ? Systémique. Voilà un mot qu'il est bien cornichon. Vous allez m'expliquer en quoi consiste la critique SYSTÉMIQUE de l'Islam, si ce n'est la critique de l'Islam, car l'Islam est principalement un système de règles impératives disant le licite et l'illicite (beaucoup plus que la plupart des autres religions, et le moins que l'on puisse dire est que ces règles ne favorise pas le fameux vivre-ensemble). À force de dire que les passages à niveau n'ont rien avoir avec les trains, pour éviter les amalgames, on se mange les trains. Le rienàvoirisme empêche de fait toute critique de l'Islam et permet à chaque islamiste de se dire insulté dès que s'élève une critique de l'Islam. On voit déjà en France les effets de ce judiciarisme victimaire et persécuteur, de ces perpétuelles et éreintantes campagnes d'intimidation. Voir le récent procès Bensoussan. Voir le procès de Bruckner. Voir le procès de Finkielkraut. Et bien, au Québec, quand une voix honnête s'élèvera contre les violences islamistes, on lui opposera cette motion ! C'est donc pire que partout ailleurs, pour ce qui concerne la liberté de parole sur le sujet de l'Islam et de l'islamisme (qui partagent plus que leur six premières lettres). Quand les honnêtes gens sont persécutés, notre indignation doit être de leur côté. Quand l'Islam tue - et il tue -, l'islamophobie est le début de la santé mentale. http://www.grasset.fr/un-racisme-imaginaire-9782246857570 (et oui, Uit', je l'ai lu, pour votre gouverne, et je le recommande, car, Tabernacle, je ne suis pas un québécois).
      • Pfff
        juin 06, 20:55 Reply
        "chose qui avait déjà été fait contre le judaïsme à une époque de sinistre réputation, et qui est faite aussi par des régimes islamiques envers le christianisme" Mais bien sûr, les musulmans vivant en Europe sont les juifs sous le IIIe reich, et les régimes islamiques sont de grands humanistes incompris qui traitent si bien leurs minorités chrétiennes - ou cela serait de leur part une volonté d'interdire les critiques de l'Islam chez nous, non, non, je ne puis y croire - dans tous les cas, ils peuvent compter sur vous pour relayer leur propagande et pratiquer un relativisme culturel qui leur est favorable - et cela en dépit des faits. Heureusement, les choses s'arrangent : des chrétiens, il n'y en aura bientôt plus, dans les régimes islamiques. Par ailleurs, je vous rappelle que le Maghreb et la Turquie sont historiquement sur des terres chrétiennes. Hélas, les musulmans sont de bien piètre conservateurs, puisque les chrétiens et la chrétienté y ont disparu - comme les juifs, d'ailleurs.
      • Pfff
        juin 06, 21:05 Reply
        Oups, rapport au post précédent. Je croyais que vous prétendiez que des états islamiques interdisaient la critique du christianisme et que le Canada avait interdit la critique du judaïsme à une sinistre époque. En relisant, j'avoue qu'à la lecture de votre texte, il ne m'est pas possible de décider si chose = critique ou chose = interdiction de critiquer. Au quel cas, mille excuses.
  28. Micheline Jacobs
    juin 05, 08:32 Reply
    L'humour est un grand travail d'équilibriste . Faire rire devrait rester un acte de joie et d'amour afin d'essayer de nous aider à vivre avec les cruelles réalités de la vie.
  29. Tournaisien
    juin 05, 08:53 Reply
    http://www.lesoir.be/1517126/article/actualite/monde/2017-06-05/crise-diplomatique-qatar-accuse-ses-voisins-vouloir-mettre-sous-tutelle ... enfin une faille ! Faut-il croire que l'ignominie islamiste, même pour les wahhabites d'Arabie Séoudite, commence à devenir imbuvable (ceci étant, on le serait à moins) ? On ne s'étonnera pas ici que la manœuvre soit menée par l'Égypte, le seul pays du monde musulman qui a eu la lucidité et le courage de bouter dans les chiottes les Frères musulmans (car si l'armée y est parvenue, c'est bien avec l'appui de la grande majorité de la population). L'Islam est une chose, mais on ne gomme pas 5.000 ans d'une histoire brillantissime et d'une culture syncrétique richissime.
    • marcel
      juin 06, 08:00 Reply
      Je crois que vous vous fourvoyez. La raison de cette rupture est apparemment la proximité du Koweit et de l'Iran. Sachant que les chiites sont en ce moment moins terroristes que les sunnites, c'est franchement l'hôpital qui se moque de la charité.
      • Tournaisien
        juin 06, 13:04 Reply
        Vous voyez, le pire, c'est que je suis encore naïf en tenant de tels propos ... et le plus marrant, c'est que ce soit vous qui me mettiez le doigt dans la plaie. C'est dire le niveau auquel tombée la conscience humaine du monde musulman !
    • u'tz
      juin 06, 22:43 Reply
      "la lucidité et le courage de bouter dans les chiottes les Frères musulmans" (ouf pas dans les chiites) "avec l'appui de la grande majorité de la population" qui a "5.000 ans d'une histoire brillantissime et d'une culture syncrétique richissime" putain c'est quasi des sionistes de guère six jours vos héros
  30. Wallon
    juin 05, 09:09 Reply
    Bonjour Monsieur Sel, navré de "sauter" du coq à l'âne, mais ce 5/6/2017 le groupe terroriste Etat islamique revendique le dernier attentat de Londres ( sept morts et 21 blessés dans un état critique). Comme tous les téléspectateurs du monde ont pu l'entendre les disciples d' d'Hassan Sabbah, le Vieux de la Montagne, se revendiquaient clairement d' d'Allah donc de l'islam. Dommage pour toutes les bonnes âmes qui refusent de le "savoir" et désinforment afin de protéger tous ces bénéficiaires de la présomption d'innnocence.
    • marcel
      juin 06, 07:59 Reply
      L'inquisition se réclamait aussi de Jésus. Hélas, les plus grandes religions ne peuvent pas empêcher des fous de se réclamer d'elles. Merci de ne pas jeter l'opprobre sur les pratiquants pacifiques à partir de quelques extrémistes, fussent-ils regroupés en véritable armée. Il y a un milliard de musulmans, quelques centaines de milliers de fanatiques.
      • Tournaisien
        juin 06, 16:38 Reply
        Pas plus que quelques centaines de milliers de fanatiques ... hélas, mille fois hélas, c'est bien de millions de fanatiques qu'il faut parler. D'autre part, j'aimerais que vous me citiez des cas comparables de fanatisme chrétien, juif ou bouddhiste de par le monde. Si vous en trouvez l'un ou l'autre (j'ai bien écrit "l'un ou l'autre"), je crains pour vous que ce ne soient de toute façon que des cas complètement isolés (et quand j'écris "isolés", c'est vraiment "isolés). Et encore ! ... Encore faudrait-il que vous parveniez à me les dénicher, ce qui n'est même pas assuré. Que je sache, on ne peut parler de cas isolés s'agissant de l'Islam.
        • marcel
          juin 10, 14:06 Reply
          Vous oubliez que nous parlons du temps présent. Revoyez vos critères sur l'histoire, et vous allez trouver tout ce que vous voulez. Ou allez voir le film sur le moine bouddhiste birman qui se prend pour Hitler, ça marche aussi.
          • Pfff
            juin 11, 21:48
            Il paraît que le film en question fait complètement l'impasse sur les massacres des bouddhistes au Bangladesh voisin. Pour ne pas nuire à la démonstration. On peut aussi parler des attentats islamistes en Thaïlande. Mais cel nuirait sans doute aux lourds objectifs pédagogiques de ce film, qui voudrait que toutes les religions se valent. Ce qui est faux, heureusement pour nous. Par ailleurs, le bouddhisme s'est imposé par la guerre en Chine, au moins autant que par la prédication. Bien avant que l'on parle des "trois sagesses", (Tao, confucianisme et bouddhisme), il a bien fallu que le bouddhisme s'impose dans le pays du tao. Bienheureux wallons, évangélisés par des moines irlandais - comme la moitié de l'Europe.
          • marcel
            juin 11, 22:47
            Haha. Même en Europe, l'évangélisation ne s'est pas faite sans violence.
      • Eridan
        juin 06, 17:45 Reply
        Votre commentaire est d'un simplisme outrancier autant que "désarmant" (ce qui est le but, je suppose). "Les plus grandes religions ne peuvent pas empêcher des fous de se réclamer d'elles". C'est d'autant plus vrai qu'elles n'ont pas de personnalité et, en particulier pour l'Islam, que celui-ci ne dispose même pas d'un représentant. Dès lors, la réalité est que l'on ignore quel est l'état d'esprit général de la société concernée. Vous pouvez donc affirmer n'importe quoi sans risquer d'être démenti (du moins, en première approche). Il y a des régions nombreuses (comme Bagdad) où il est extrêmement dangereux de ne pas respecter la norme religieuse ; pour les frustrés de la civilisation occidentale, la religion sert de prétexte à une haine déboussolée et hystérique encouragée par les connexions médiatiques. Il serait plus utile de se livrer à une analyse nuancée des milieux où se développe le fanatisme plutôt que de procéder à un classement arbitraire et hypothétique des gens entre une infime minorité de très méchants et une majorité de supposés bonasses.
        • Pfff
          juin 11, 21:59 Reply
          [Ce commentaire comprend une notion de menace et dénote une obsession en vers l'islam qui frise la paranoïa. Le Coran n'invite pas à l'islamisation par la force, il l'interdit au contraire. J'invite le lecteur à en tenir compte lors de sa lecture. NOTE DU CENSEUR SEL] Votre analyse nuancée vous apprendrait qu'il existe diverse nuances d'islamisation et que le radicalisme y est à la mode - chez les zyva, les terroristes et les petites frappes, sans compter mémé qui est branchée du matin au soir sur al-jezira et qui prie tous les jours pour la destruction d'Israël et l'islamisation du monde entier - par la force, s'il le faut - comme le dit le coran. Je ne crois plus trop au sociologisme inopérant, au mieux, et complice objectif de l'islamisation, le plus souvent. C'est comme ce brave Tourn', qui espère en un Concile musulman. Mais Tourn', le coran est incréé à ce qui se dit - bien qu'il ait été fixé un ou deux siècles après la mort de Mahomet. Si vous touchez une seule pierre de cet édifice, il va s'écrouler. Les musulmans n'en ont d'ailleurs nullement l'intention. Pourquoi feraient-ils cela ? Pour apaiser vos angoisses ? L'Islam n'a pas l'intention de s'excuser d'exister, pas le moins du monde. Ni de s'amender, d'aucune façon. Il s'impose. Des dizaine de milliers de jeunes français se convertissent chaque année. Qu'on le veuille ou non, le terrorisme fait partie de ce dynamisme conquérant.
          • Pfff
            juin 12, 12:17
            [commentaire hors sujet effacé comme préalablement annoncé]
  31. Pfff
    juin 05, 17:55 Reply
    Orange County : le tueur aurait déclaré qu'il en avait marre que l'on se moque de lui allah cantine. (à publier en temps voulu -ndlr)
  32. Eridan
    juin 05, 20:03 Reply
    Et c'est tout ce qu'on a à se mettre sous la dent, de ces temps-ci... ? Bizarre...
  33. Salade
    juin 05, 22:27 Reply
    Dommage qu'il n'y a pas une chaine TV spéciale appelée "terrorisme en continu" qui présenterait en boucle les attentats de Daesh dans le monde, ainsi que les hommages, les concerts, les discours politiques demandant plus de moyens pour la sécurité et la police. Ca me permettrait de ne jamais la regarder. Théresa May s'en prend aux réseaux sociaux, moi je m'en prends à la politique américaine au moyen-orient, aux bombardement occidentaux inutiles (regardez où en est l'Afghanistan -combien de morts à Kaboul?- ou la Libye, etc..). Maintenant l'OTAN sera aussi dédié à la lutte contre le terrorisme: un échec en devenir et plus d'attentats chez nous. La guerre de religions entre chiites et sunnites: une bénédiction pour Israel.
    • Salade
      juin 06, 11:06 Reply
      Si la Qatar divise par deux le prix du gaz, qu'est ce qui se passe?
    • Eridan
      juin 06, 14:14 Reply
      Pourquoi l'état d'Israël arrive-t-il à se prémunir du terrorisme alors qu'il est redoutablement exposé ?
      • marcel
        juin 06, 14:37 Reply
        Euh… justement, il n'y parvient pas. http://fr.timesofisrael.com/le-nombre-disraeliens-blesses-par-le-terrorisme-augmente-de-284-en-2015/
        • Eridan
          juin 06, 17:22 Reply
          Vous avez (comme Israël) une conception assez "élargie" du terme "terrorisme". Dans votre référence, on lit en effet : "(...) La majorité des victimes de l’année dernière a été faite par des attaques dans le sud de la Cisjordanie et à Jérusalem."
          • marcel
            juin 10, 14:04
            Ce n'est pas ma conception en effet, mais je vous répond dans le cadre où vous vous situez.
        • Salade
          juin 06, 22:21 Reply
          c'est parce qu'ils ont interdit les marteaux
      • u'tz
        juin 06, 22:45 Reply
        quelle catastrophe si un Etat colonial pouvait vivre en paix!... ça n'arrive qu'en cas de génocide (cf usa)
    • Salade
      juin 06, 22:29 Reply
      Un bon moyen pour lutter contre le terrorisme serait de créer un site où pourraient se regrouper tout ceux qui effectuent des recherches sur le sujet dans le but d'assurer la transition sécuritaire.
  34. Wallon
    juin 07, 10:55 Reply
    Bonjour Monsieur Sel, loin de moi l'idée de jeter l'opprobre sur les pratiquants pacifiques de l'islam habitant en Europe occidentale mais nous devons bien constater , comme à chaque attentat en sur le territoire européen occidental qu' il n’y a jamais de manifestation spécifique de la part de ces pratiquants musulmans pacifiques (?) Un certain Monsieur Trevor Phillips qui fut président de la commission britannique pour l’égalité et les droits de l’homme de 2003 à 2012, un de ces « intellectuels, faux dévots, éclairés » qui imposèrent le fallacieux terme d’islamophobie ( crainte de l'islam ne signifie pas haine de l'islam) dans le vocabulaire anglais, reconnaît aujourd’hui que ce concept a surtout servi à faire taire ceux qui s’inquiétaient de cette immigration et des attitudes de nombreux musulmans. Il concluait : « Le vrai problème, ce n’est pas l’islamophobie mais le fait que les musulmans britanniques constituent une nation dans la nation et que beaucoup d’entre eux ne deviendront jamais des citoyens loyaux. » Cela vaut également pour chaque pays d'Europe occidentale! Savez-vous qu'en Grande-Bretagne, sur près de quatre millions de musulmans, plus d’un quart interrogés lors d’un sondage pour la BBC, disent avoir « un certain degré de compréhension » des motivations terroristes et en acceptent l’idée et lors d’un sondage ICM, réalisé pour la chaîne Channel 4 et publié par le Times, 4 % disent avoir de la sympathie pour eux. Je trouve que Monsieur Trevor se rend compte, contrairement aux dirigeants européens obsédés du multiculturalisme destructeur de nos Nations, que nous fonçons aveuglément à notre perte !
    • marcel
      juin 10, 14:02 Reply
      Près d'un quart des Flamands ont voté pour le Vlaams Belang. Plus d'un quart des Français ont voté pour le Front national. Cela signifie-t-il quelque chose pour les 3/4 restants ? (ou même pour ce quart-là ?)
      • Pfff
        juin 11, 12:20 Reply
        Je ne comprend pas très bien la comparaison. Vous additionnez des pommes populistes avec des poires homicides (ou approuvant les homicides). Vous ne voyez aucune différence ?
  35. Tournaisien
    juin 07, 10:57 Reply
    http://www.lesoir.be/98472/article/2017-06-07/daesh-revendique-les-deux-attaques-en-iran + http://www.lesoir.be/98450/article/2017-06-07/lagresseur-de-notre-dame-aurait-prete-allegeance-daesh-dans-une-video ... Ils s'attaquent maintenant à l'IRAN ou aux CRS français à coups de marteau. ... bon, allez Marcel, je crois que je vais devoir vous rejoindre dans les grandes lignes : bah oui, apparemment, ils sont fous ! ... fous, fous à lier ! ... La question qu'il reste à sonder est de savoir ce qui peut bien relier cette folie à l'Islam, car vous me concéderez au moins qu'ils s'en revendiquent. ... Tout ceci me rappelle Stephan Zweig et son roman des plus troublants intitulé "Amok". Saviez-vous que ce syndrome de l'amok, qui est particulier à l'Asie du Sud-Est (Malaisie et tout ce qui gravite autour), semble avoir été observé à l'origine chez les Moros de l'île de Mindanao, au sud des Philippines, vous savez ... ceux qui alimentent les bataillons d'enragés d'Abu Sayyaf.
    • marcel
      juin 10, 14:01 Reply
      Pensez-vous que la Saint-Barthélémy était le catholicisme ? Ben voilà. Vous avez votre réponse.
  36. Pfff
    juin 08, 08:41 Reply
    Pourquoi le vivre-ensemble est un leurre qui cache une réalité toute opposée (le vivre-ensemble, c'était avant l'immigration musulmane). Par Michèle Tribalat, démographe française dont les conditions de travail et de publication, le courage et les campagnes de diffamation et d'intimidation dont elle fait l'objet dans le milieu universitaire français, rappellent les conditions de vie de la dissidence soviétique, pas moins. http://www.atlantico.fr/decryptage/faux-pas-europeens-face-immigration-musulmane-3066876.html
  37. Wallon
    juin 08, 17:21 Reply
    Bonjour Monsieur Sel, vous m'en tiendrez encore rigueur mais qu'allez vous me répondre lorsque l'écrivain britannique Salman Rushdie, qui vit sous la menace d'une fatwa depuis 1988, écrit ce qui suit : "Je suis en désaccord fondamental avec ces gens de gauche qui font tout pour dissocier le fondamentalisme de l'islam" ."Il faut arrêter l'aveuglement stupide" face au djihadisme qui consiste à dire que "cela n'a rien à voir avec l'islam" ? Ce monsieur me semble une référence valable et autorisée, non ?
    • marcel
      juin 10, 14:00 Reply
      Je lui réponds de lire Rachid Benzine.
  38. Pfff
    juin 08, 22:41 Reply
    Verbatim «Il faut arrêter l'aveuglement stupide face au djihadisme qui consiste à dire que cela n'a rien à voir avec l'islam» «Je suis en désaccord total avec ces gens de gauche qui font tout pour dissocier le fondamentalisme de l'islam» «Depuis 50 ans, l'islam s'est radicalisé» "Côté chiite, il y a eu l'imam Khomeini et sa révolution islamique. Dans le monde sunnite, il y a eu l'Arabie saoudite, qui a utilisé ses immenses ressources pour financer la diffusion de ce fanatisme qu'est le wahhabisme. Mais cette évolution historique a eu lieu au sein de l'islam et non à l'extérieur." «Quand les gens de Daech se font sauter, ils le font en disant ‘Allahou Akbar', alors comment peut-on dès lors dire que cela n'a rien à voir avec l'islam?» «Aujourd'hui, on m'accuserait d'islamophobie et de racisme. On m'imputerait des attaques contre une minorité culturelle» «Le présupposé constant de la gauche, c'est que le monde occidental est mauvais. Et donc tout est passé au crible de cette analyse» Salman Rushdie
    • marcel
      juin 10, 14:00 Reply
      On ne dit pas que le terrorisme n'a rien à voir avec l'islam (ni que le terrorisme au myanmar n'a rien à voir avec le bouddhisme) mais bien que c'est une lecture délirante de l'islam. C'est tout.
      • Pfff
        juin 11, 11:57 Reply
        Il ne s'agit pas d'une lecture délirante de l'Islam, mais bien d'une lecture rigoriste et littéraliste. Dans une religion puritaine et violente, les puritains et les violents ne sont pas les moins au fait de la religion. Il ne s'agit pas d'une "déviance", mais d'une tendance de fond, observable dans toutes les variantes théologiques de l'Islam. Vous me rappelez ces communistes pour qui la démonstration par la pratique criminelle des régimes communistes ne constituait pas un motif de remise en cause de ces régimes. Parce que bien sûr le communisme ce n'était pas çà, ce n'était jamais çà.
        • marcel
          juin 11, 15:29 Reply
          Les religions sont puritaines (certains athéismes aussi, d'ailleurs). Quand ce n'est pas par leur texte, c'est par la pratique. Je ne vois personnellement pas ce que ça change. Les rigoristes trouveront toujours quelque chose, la preuve, il l'ont trouvé dans le Nouveau testament, moins rigoriste pourtant dans le texte que Caroline Fourest.
          • Pfff
            juin 11, 21:03
            Je ne crois pas que la taoÏsme soit puritain, je ne crois pas que l'hindouisme soit puritain. Et le catholicisme puritain ? Allez raconter cela à Rubens. Il faut quand même avoir les yeux empêchés : la peinture baroque, l'architecture baroque, la sculpture baroque. Il faut aussi avoir les oreilles bouchées : la musique baroque ( l'opéra inventé par un prêtre, Monteverdi). Pour oser dire que le catholicisme est puritain. Le protestantisme est puritain. C'est d'ailleurs un de ces petits noms. C'est bien gentil de se réfugier derrière son petit doigt de relativisme culturel, mais à la fin, c'est gros comme un éléphant. La petite fable progressiste ne tient plus. Bon, allons plus loin. L'humanité a réussi deux choses et deux choses seulement : la civilisation chinoise et la Contre-Réforme. À part cela, l'humanité est une bouse ; son histoire, un échec cuisant. Je vais encore me faire des amis chez les avançistes. "Tout d’un coup, il m’est devenu indifférent de ne pas être moderne." Roland Barthes
          • marcel
            juin 11, 22:48
            Votre parti-pris est flagrant. Les conversions de force, ça ne vous dit rien ? Par ailleurs, je vais arrêter de publier les commentaires sur l'islam sous ce sujet qui, pour rappel, est NordPresse et Hanouna, et n'a donc rien à voir.
  39. Tournaisien
    juin 09, 06:37 Reply
    http://www.lalibre.be/actu/international/salman-rushdie-denonce-l-aveuglement-stupide-de-l-occident-face-au-djihadisme-593935edcd700225434c9165 ... Marcel, à votre avis, qui sait mieux de quoi il parle, Salman Rushdie s'agissant de l'Islam qu'il vit et a vécu de l'intérieur ou vous, laïc habitant Bruxelles ? ... Il me semble que son propos est clair, très clair, une évidence que d'aucuns continuent à nier envers et contre tout, accrochés qu'ils sont à leurs vieille lunes et à leurs crispations idéologiques et soi-disant humanitaires.
    • marcel
      juin 10, 13:59 Reply
      Salman Rushdie vient d'un cadre précis qui n'est pas le nôtre.
      • Pfff
        juin 11, 11:59 Reply
        Cause célèbre - il s'agit donc pour vous d'un cas particulier. Parce qu'il est un des rares personnes au monde à avoir survécu à une fatwa autorisant à l'assassiner partout ? Les petits gars de Charlie sont beaucoup plus conformes, je suppose.

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.