Campagne PS : tout le monde se Bart.

Capture d’écran 2014-04-30 à 15.56.40La campagne PS bat son plein. Au boulevard de l’empereur, les équipes créatives planchent sur de nouveaux arguments. 

— On pourrait parler de la rigueur budgétaire ? dit  un jeune militant ixellois.

— Tu es fou ? On ne va quand même par leur dire ce qu’on devra faire ? 

— On n’a qu’à faire comme le MR, promettre des baisses d’impôts d’enfer ! fait une déléguée syndicale Montoise.

— Non, mentir, ce n’est pas notre style. Un socialiste dit toujours la vérité, au moins en partie.

— Bof, nos statuts internes secrets ne nous obligent qu’à dire 5% de la vérité… 

— Même, il y a des limites.

— Bon, mais on fait quoi alors?

— j’ai une idée ! Si on disait que voter pour le PTB, c’est comme voter pour la N-VA ?

Et paf ! L’idée de génie. Affaiblir le PS, c’est renforcer Bart De Wever. C’est dit, l’on proposera ça à Elio Di Rupo  Paul Magnette  ! Voilà : PTB = N-VA ! Quoi de plus simple. En plus, c’est la vérité à au moins 30%, puisque le PTB est aussi populiste que les nationalistes flamands.

Quelques minutes après qu’ils eurent envoyé leur mémo, le président du PS, Paul Magnette Elio Di Rupo, les appelle en personne pour leur envoyer ses félicitations. Et les encourage à trouver de nouvelles associations du genre.

— Et si on faisait MR = N-VA ? Ça serait sympa, non ? dit une suppléante de Molenbeek.

Les autres applaudissent ! Oui, MR = N-VA, ça en jette. Toutefois, le jeune militant ixellois, toujours un peu frustré que l’on ne fasse pas appel à la raison des électeurs, mais seulement à leurs peurs, fait remarquer que la formule associée à la précédente donne MR = N-VA = PTB, soit, MR = PTB…

— Tant mieux, comme ça, on met nos deux pires opposants dans le même sac ! 

— Mais personne ne va croire que le MR égale le PTB ! 

— Mais si, la Belgique est un pays de pigeons !

— Et si on faisait pareil avec Ecolo ?

— Tu es fou ? Ça se verrai trop, ça, non Ecolo, on ne peut pas…

— On n’a qu’à demander à Tobback de le dire, et on le retwitterait ? Ou alors, à Vande Lanotte…

Et paf ! L’idée de re-génie est proposée à Elio Di Rupo  Paul Magnette. Quelques minutes plus tard, Johan a dit son texte à la télévision et le président n’appelle plus parce que tout de même, il ne faut pas trop se mêler à la masse, mais twitte depuis son compte de premier ministre : 

Non sans envoyer un pneumatique, un télex et un télégramme (histoire d’être sûr que ça arrive) à son équipe créative pour qu’elle continue sur sa lancée.

Résultat, suite au refus du SP.a d’en rajouter encore, c’est François Hollande qui a déclaré «Voter CDH = voter N-VA», retwitté ensuite par Elio. Les journalistes français en sont encore à se demander de quoi François parlait, attribuant ces acronymes bizarres à sa rupture avec Julie Gayet. 

Ensuite, histoire de servir tout le monde, Martin Schulz a déclaré «voter Parti Pirate = voter N-VA». Et Elio a béatement retwitté. Les candidats au soutien du PS belge se faisant rare en Europe, il a fallu faire appel à Monsieur Abbas, qui a affirmé (en arabe) : El-RWF = el-N-VA. Le twit d’Elio est en cours d’écriture, les services de l’Institut Vandervelde étant en train de traduire la déclaration du Président de l’Autorité palestinienne. Et enfin, bon joueur, Barack Obama s’y est mis aussi. Comme on n’avait pas abordé le côté flamand, on lui a confié la lourde mission de l’équation atomique : «Voter CD&V, Groen, Open VLD, Vlaams Belang, LDD ou SP.a = voter N-VA» qu’il a twitté en même temps qu’un selfie de lui et de Michelle, en T-shirt rouge.

Hélas, un idiot avait, vous l’avez constaté, oublié de retirer le SP.a de la liste. Du coup, furibard, Tobback den Tweede a tapoté sur Facebook : «Voter PS = voter N-VA ! Et ça dans ton armoire !» (en dat in uw kast).

Elio Di Rupo, zen comme à son habitude, n’en a pas fait un bain de sang social. Il a simplement dit «ce n’est pas grave, personne ne peut croire que voter PS = voter N-VA». Eh oui, il a raison ! Personne n’est pigeon à ce point ! Ah ! Elio ! Quelle sagesse !

Mais la campagne n’en est qu’à ses débuts. Depuis ce matin, le PS a passé la vitesse supérieure. Paul Magnette a en effet traduit la honteuse tendance de tous les autres partis à donner leur voix à la N-VA par une formule radicale : 

Entendez : c’est une voix pour la N-VA. Bon, ça fait un peu parti unique, mais à la guerre comme à la guerre. 

Et après ? Eh bien, en exclusivité, nous avons obtenu la liste complète des équations que le PS s’apprête à révéler d’ici au 25 mai. Outre «Voter Valls, c’est voter N-VA», il y a aussi «voter Vega, c’est voter N-VA», «Raoul = Bart», «une voix pour la région bruxelloise, c’est une voix pour la N-VA» ; «UE = austérité = N-VA» et quelques messages toutefois plus inattendus, comme «voter BMW, c’est voter N-VA» ;  «USA = N-VA» ; «NASA = N-VA» ; «Ikea = N-VA»… 

Et puis, comme quoi nul n’est parfait, même au PS, celui-ci, qui nous a laissé plutôt perplexes : 

ET téléphone NVA

Previous Mon prochain gouvernement va faire des étincelles !
Next Arturo et le cireur de souliers.

You might also like

0 Comments

  1. Capucine
    avril 30, 18:00 Reply
    si je m en tiens a ma petite balade dominicale ,je dirais que les extrêmes nous envahissent ou bien ,j ai assisté a une caméra cachée.
  2. Lachmoneky
    avril 30, 18:14 Reply
    Le smartphone d'Elio doit utiliser la version 4.4 d'Androïd: pas de quoi fouetter un chat, elle est buggée... son calendrier gère les dates martiennes (à moins que ce ne soient les lunaires?). Bref, il vaut mieux attendre le prochain patch. Ou un patche un peu sensé, me dit un Marollien? Mais d'ou sort-il, celui-là?
  3. SIMON Jean
    avril 30, 19:01 Reply
    « Au-dessus de ceux-là s’élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d’assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort (…) il ne cherche (…) qu’à les fixer irrévocablement dans l’enfance ; il aime que les citoyens se réjouissent, pourvu qu’ils ne pensent qu’à se réjouir. Il travaille volontiers à leur bonheur ; mais il veut en être l’unique agent et le seul arbitre (…) que ne peut-il leur ôter entièrement le trouble de penser et la peine de vivre ? » (De la Démocratie en Amérique, 1840, T.II).Alexis de Tocqueville
    • uit 't zuiltje
      avril 30, 22:44 Reply
      allez hop! et un petit printemps arabe belge une fois pour résoudre les problèmes urinaires de maneken pis...
      • Pffff
        mai 01, 08:22 Reply
        Hélas, boete et flica : bain de sang sociaaaaaal. Elio ou les barbus Michel. Le suce-thème est bien rodé.
  4. <b>PS : la fin de la série rose ?</b> Détournements de slogan http://twitpic.com/dzpgf5 http://twitpic.com/dwn07s
  5. Pfff
    avril 30, 20:41 Reply
    La Belgique est le pays où les citoyens sont les plus endettés par leur État, la Belgique est le pays des travailleurs pauvres. L'endettement profite aux riches et est payé par les plus pauvres. Le capital est hors d'atteinte pour le pouvoir politique belge parce que la politique socialiste repose sur l'endettement des travailleurs. Le Parti Socialiste est la pire chose qui soit jamais arrivée aux travailleurs.
    • uit 't zuiltje
      mai 01, 00:21 Reply
      perso je pense que le seul paradigme problématique des socialistes est la conviction qu'au bout du compte qu'il n'existe que le travail comme valeur... pour cadrer la réalité réelle à cette réalité désirée sans couper des têtes (c'est je pense l'ambition des soucieux socialistes, je ne parle donc pas ici des arrivistes et des moujicks bêlants) sans couper des têtes donc, il y a un solide problème de crédibilité... " l’endettement des travailleurs" n'est pas un problème si les superstructures servent les travailleurs... "l’endettement des travailleurs" est facilement résolu en allant chercher l'argent où il est... pas chez les pauvres donc... "Le Parti Socialiste est la pire chose qui soit jamais arrivée aux travailleurs." est une affirmation qui précise votre identité culturelle et sociale que "L’endettement profite aux riches et est payé par les plus pauvres" est clairement une politique de droite (dont le ps est complice je vous l'accorde, mais préférez-vous la guerre civile?) ps(wallon): bien sûr Pfff je ne vous en voudrez pas de penser que je déblatère une propagande ringarde et perdante... mais voyez-vous je vous trouverais plus digne de ne pas rabacher une propagande up-to-date et convaincue d'être gagnante...
  6. uit 't zuiltje
    avril 30, 23:04 Reply
    Éliau dirupol magnette <del> (sur mon frigo) </del> : "Chaque voix qui ne va pas au PS, c'est un boulevard pour un gouvernement <b> des </b> droites." "E.T. téléphone N-VA!" Chaque voix qui ne va pas au <b> <i> boulevard </i> </b> du PS pour suivre la <b> <i> voie </i> des </b> gauches... E.T. téléphone mais on... ne l'écoute pas plus que ça, vu la langue qu'il parle tel aphone, tel bavard
  7. moinsqueparfait'
    mai 01, 10:52 Reply
    En tout cas, nous savons maintenant que dieu existe. Si Elio l'a dit...
  8. Tournaisien
    mai 01, 14:27 Reply
    Marcel, Vous, ou les mentors du PS, avez oublié une catégorie ô combien importante ... qui risque d'en plomber plus d'un et, quoi qu'il en soit, de fausser les équilibres ... en faveur de la NV-A : l'abstentionnisme et les votes nuls. Mis ensemble, les abstentionnistes et les barioleurs en tous genres avaient atteint le seuil de 17% aux dernières communales. 17% ... je vous parie mon ticket que vous approcherez cette fois des 25%, d'abord parce que les électeurs se sentent d'ordinaire beaucoup plus concernés par des élections locales, ensuite parce que le grand cirque auquel on assiste risque d'en écoeurer plus d'un. Imaginez seulement entre 1/5 et 1/4 de la population francophone en âge de voter qui s'abstienne. Quelle planche de salut pour une NV-A qui, quant à elle, mobilisera.
    • Marcel Sel
      mai 01, 14:48 Reply
      Vous êtes comique, Tournaisien. En-dessous d'un article où je me moque grassement du PS, vous m'associez aux "mentors du PS". hahaha
    • uit 't zuiltje
      mai 01, 23:37 Reply
      @Tourn' votre ps-bashing vous aveugle ou quoi... Marcel en menteur du ps alors qu'il nous avoue quelque part être autant anti-marxiste qu'anti-nationaliste... pour saluer votre retour je vous rappellerai que vos amis du mr sont des gens très relatifs avec les rages taxatoires leur crédo c'est <b> faire payer la crise le plus possible aux pauvres et le moins possible aux riches </b> ... cette idéologie est une simple dérive* de la méritocratie issue d'un État-providence (dit obsolète par la grâce des directives européennes inspirées de margareth reagan et consorts), tout ça dans notre pays où les riches même exilés fiscaux restent somme toute encore discrets (conscients de leurs intérêts) et tout ce peuple (n'attendez pas de moi que je dise "classe dangereuse") les "pauvres" n'aiment pas s'exhiber ou n'ont tout simplement pas conscience de leur état.... je me souviens d'amis (les plus brillants possible, car nous le devons au prolétariat disaient-ils)qui me disaient: combien de membre au pob en 1894 à quaregnon? il ya donc 120ans... dérive*: conaissez-vous un seul riche qui n'est pas totalitairement sûr de <b> "mériter" </b> d'être riche?
  9. Tournaisien
    mai 01, 14:28 Reply
    Marcel ... merci de corriger "avez" et non "avaient"
      • Tournaisien
        mai 01, 22:26 Reply
        Many thanks ... Et sorry pour les "mentors". Il est vrai que là, vous ne les avez pas loupés. Faut dire qu'ils l'ont sacrément cherché. La tactique électorale du grand Paul (barbe savamment mal rasée de six jours (et pas sept !)), politologue de mes deux de l'ULB, ... ça commence franchement à sentir le rance.
        • Pierre Fauconnier
          mai 11, 11:47 Reply
          On peut déjà se demander comment les R.O.I. des deux institutions (ULB et PS) n'interdisent pas ces cumuls contre nature, là ou manifestement, la déontologie la plus élémentaire (celle que gouvernent les valeurs viscérales d'un individu) a fait défaut.

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.