Pol pot fleure bon la campagne.

Capture d’écran 2014-04-23 à 21.39.47C’est un twit de Frédérique Ries, députée européenne libérale francophone du MR très active lorsqu’il s’agit d’antisémitisme (à juste titre). Le sujet du twit ? Lors d’un meeting de son parti à Welkenraedt, une phrase de Pierre-Yves Jeholet, bourgmestre bleu de Herve, semble l’avoir enthousiasmée : «Si on laisse une administration aux mains des Khmers verts, plus rien ne sera gérable». Les Khmers verts ? Une référence directe aux Khmers rouges, responsables du tragique génocide (politicide serait plus juste) cambodgien qui aurait fait un million et demi de morts entre 1975 et 1979 sous la direction de l’infâme Pol Pot. Deux semaines plus tôt, la même Frédérique Ries twittait, tout aussi enthousiaste : « , en mode écologique, a voté une nouvelle législation pour réduire l’utilisation de sacs en plastique non recyclables de 80% d’ici 2019″. Il faudrait savoir.

La comparaison d’un parti politique adversaire (et démocrate) avec une milice qui a sur les mains le sang de centaines de milliers d’innocents est le niveau le plus bas du discours politique que l’on puisse atteindre. Il ne vaut pas mieux que les déclarations d’un Marc Demeesmaeker (N-VA) qui avait parlé de «génocide culturel» en évoquant la grave diminution de Néerlandophones à Bruxelles. Mais au fond, après ça, qu’est-ce qui retient un opposant de comparer le MR au NSDAP ou aux Jeunes Turcs qui ont organisé le génocide arménien ? En fait, plus rien. Le ver est dans le fruit. Espérons que les autres partis ne s’en empareront pas. Car ce «Khmer vert» ne vaut, en fait, pas mieux que l’infâme «Durafour crématoire» de Jean-Marie Le Pen, pour lequel il avait du reste été condamné. Mais c’était en France. Le pire, c’est qu’apparemment, personne n’a trouvé cette comparaison inacceptable du côté du MR. Espérons qu’il y aura une réaction, de type «entretien sévère». Sinon, nous devons conclure que certains partis traditionnels, visiblement affolés par la montée de ce qu’on appelle les partis émergents, n’hésitent plus à adapter leur dialectique aux pires modes populistes. Signe, peut-être, que nous vivons un tournant inquiétant dans notre démocratie. Celle où une secrétaire d’État dont le rôle principal consistait à expulser un maximum d’étrangers, citoyens européens inclus, se retrouve femme politique la plus populaire en Flandre, et son premier ministre, tout aussi responsable de cette politique insensée, homme politique le plus populaire en Wallonie. Après, étonnez-vous donc que le PP et le PTB caracolent. Eh oui, les électeurs ont, eux aussi, leur responsabilité dans cette situation. Il leur reste une trentaine de jours pour nous prouver le contraire…

Previous Wall-e-nie
Next La N-VA n'ira pas au fédéral (et on formera vite).

You might also like

0 Comments

  1. wallimero
    avril 23, 22:35 Reply
    @ Marcel, "Signe, peut-être, que nous vivons un tournant inquiétant dans notre démocratie." Qué? ça fait 20 ans que la Flandre vote massivement pour une politique migratoire plus stricte, royalement ignorée, et ce n'est que maintenant - clairement minorisé en Flandre - que le PS tolère une politique plus stricte afin de garder la Belgique des copains d'abord à flot. Cela n'a donc rien d'étonnant que la secrétaire d'Etat se retrouve la plus populaire. Mais oh, elle doit bien colorer dans les lignes rouges. Pas de changements structurels au système, juste un tour de vis plus strict, rien qu'on ne puisse rechanger dès que le danger du changement de cap passe, et tout cela dans un gouvernment redistributif et taxatoire. On ne parvient plus à suivre ne nombre de cadeaux remis dans cette fin de reigne. Pas étonnant que Di Rupo soit si populaire en francophonie, avec une belle grève sauvage qui passe sans beaucoup d'états d'âmes comme cerise sur le gâteau. Un tournant dans la démocratie? En effet, que la démocratie a enfin une chance de gagner. Encore une analyse tellement impreigné de conservatisme progressiste francophone. Joli Marcel, vraiment joli.
  2. Démocrate
    avril 23, 23:59 Reply
    Tous se rejoignent dans la démagogie, c'est-à-dire parler au peuple en cherchant à lui plaire. Tous utilisent la méthode de la dissonance cognitive. Tous utilisent la méthode de la personnalisation du pouvoir. (Les médias belges s'en font le relai ..Machin a dit, Truc a répondu, mes invités sont Chose et Truc et le peuple suit dans l'arène et sa chapelle) Ce que le belge aime, ce n'est pourtant pas le pouvoir(qui suppose rapport de forces et donc relation par argumentation, stratégie, dialectique, réthorique, etc...ce dont il est foncièrement incapable et qui l'ennuie profondément) mais bien la puissance (macht), essence-même des désirs des complexés (véritable maladie mentale qui ne se soigne pas et ne se guérit pas non plus). Je gagne. M.Débloque, alias Big Mag, qui fonctionne comme un fast food.. de l'expulsion (soulager les intestins cela plaît aux constipés), doit son succès à cela. Elle colle parfaitement à la mentalité répandue. Il faut dire que le chemin lui est préparé depuis des décennies par un recours au slogan permanent et à la personnalisation systémique. Afin d'éviter à tout prix la prise de conscience et connaissance. Le belge étant depuis toujours enfermé dans ses oeillères (différence : auparavant il n'osait pas exprimer son racisme et s'estimait donc contraint, frustré, aujourd'hui, il l'exprime et le revendique en le justifiant "c'est parce que", tic appris depuis des générations, typique du mécanisme de la dissonance cognitive...: le simplisme absolu et le refus du savoir), applaudit. Se reconnaît évidemment. Enfin, il se sent vivant puisqu'il lui faut des prothèses pour vivre, il resplendit quand l'autre, celui qui n'est pas du terroir, est infériorisé. Un complexé a toujours besoin de se sentir supérieur, c'est sa faille de personnalité et quand quelqu'un l'incarne comme Débloque, le succès est garanti, précurseur d'un chemin qui mène tout droit au fascisme.(éjà particulièrement ambiant depuis des années avant la "grande" crise, au vu es comportements rustres et arrogants, réflexes du belge de base qui, en tant que vrai malade, se voit parfait et limpide, en dépit de toutes ses innombrables turpitudes et recours à la mauvaise foi et autres mécanismes maladifs) Le populisme n'est PAS une idéologie, ce n'est qu'un r e g i s t r e politique fondé sur la critique du système et de ses représentants. Chez le belge c'est un registre très répandu et ce, depuis des décennies. Maintenant, on exploite le filon puisqu'on n'a aucune envie de gouverner du tout. On gère comme un supermarché et les slogans suffisent ainsi que la mise en spectacle d'histrions à l'égo malade. C'est tout. Dans sa version politique, le populisme est avant tout, selon la formule de Guy Hermet, un "style politique ou antipolitique". Le belge a toujours été antipolitique (oh pas d'avance, moi je ne m'en occupe pas, sert à rien) et encouragé en ce sens par toutes les institutions, administrations et autres services ainsi que les médias (outre les multiples hoax récurrents dont ils sont truffés, si pas énormes mensonges carrément) qui personnalisent toujours la politique en individus (voir tous les titres ... Machin propose, Truc refuse.. JAMAIS un titre qui attire l'attention non sur la personne mais sur le FOND, pas question en fait que le belge soit "politisé", qu'il reste simple consommateur comme client de supermarché, cela fait partie de la vision belge de l' "élite"). Les populistes simplifient les problèmes politiques, économiques ou sociaux jusqu'à la caricature. Le populisme n'est pas une idéologie, c'est un registre politique, car s'il propose des solutions politiques radicales ou rapides, il est dépourvu d'une vision du monde cohérente. Il ne n'en préoccupe pas. Pour lui, la construction d'un modèle rationnel n'est pas à l'ordre du jour. Le populiste est d'abord en rupture Tout fascisme est un totalitarisme et un nationalisme (NVA quoi qu'on en dise chez les manipulateurs d'opinion des ignorants de la science politique, qui lui passent les plats constamment "l'air de rien" en minimisant son essence intrinsèque, donc en s'en faisant complices volontaires) A la fois révolutionnaire et ultra conservateur, le fascisme nie l'individu qu'il noie dans la masse. Il se construit aussi sur le culte du chef, homme providentiel (personnalisation du pouvoir expressément diffusée par les médias belges tout le temps et partout) qui est sensé incarner la nation. (Bart de Wever en est un parfait exemple ici comme Grillo en Italie, les deux font du spectacle radical-populiste par ailleurs, ce n'est pas une coïncidence, cela "parle" au peuple télévisé fabriqué en Italie par Berlusconi et ses chaînes, en Flandre par une télé omniprésente incarnant le temple dont on est fier). Enfin, il légitime la violence d'état (que pratiquent M.Débloque de f a i t et la police belge, entre autres) , considérant que la démocratie affaiblit l'état car elle donne la parole à tous. (d'ici et d'ailleurs). C'est grâce à la démagogie simpliste, diabolisant l'autre,mise à l'index des minorités, des faibles (chômeurs exclus, sdf pourchassés, système de délocalisation permanente c'est-à-dire harcèlement de fait instiutionnalisé, instauré par le "socialiste" Magnette dans sa "bonne" ville de Charleroi, expulsés-bien-fait-pour-eux-na, etc...ils "profitent tous", le tout instauré comme politique de gouvernement (la majorité des partis pol. belges utilisent cette méthode et un simplisme extrême correspondant à l'illettrisme politique de la population en général) que les nationalismes populistes et xénophobes progressent considérablement. Nous y sommes et quoi d'étonnant; aux prochaines élections (après celles de 2014) le fascisme triomphera car l'on a délibérément et en toute conscience (ne soyons pas naïfs) ouvert la voie royale qui y mène.Point. Et c'est ce qui correspond le plus à la mentalité du belge de base, c'est l'intolérance fondée sur la trouille et la cupidité. Sur l'absence de combat. L'absence de conscience de sa dignité. Il n'en a pas. Pire, il n'en v e u t pas. (radical rustre, simple et ignorant tout de la science politique - qu'il rejette depuis toujours, rien de neuf - et faible-lâche-complexé enraciné, égocentrique comme un enfant et homme du 19è siècle). A ce titre, relire Psychologie de Masse du Fascisme, de W.Reich. Un portrait du belge de base. Les partis politiques le savent et s'en servent. C'est pas comme si on avait des "Hommes-Femmes" d'Etat, hein. Un Etat fantoche n'en a pas besoin. Il se gère comme une petite boutique, point. Il se soumet et on en profite. Le cynisme des vedettes du parti dit "socialiste" en est un autre exemple. Crypto-racisme qui fait semblant. Visite des ghettos pour la madone des postes éternels, L. Onkelinks, incarnation de la petite-bourgeoise parvenue. Cynisme et foutage de g. complet. Où il y a de la gène.. La tradition du poujadisme est profondément enracinée chez le belge moyen et de base, et quand elle ne l'est pas, alors il ne s'agit que d'opinion qui fonctionne sur le même registre (moi meilleur, l'autre mauvais). Tous rejettent le savoir. Et la conscience.Et la connaissance (cela les ennuie et très très vite, ils sont fatigués, le belge déteste savoir, chercher à savoir, se concentrer, comprendre le complexe et l'abstrait, pourtant apanage de l'humain normal après l'âge de ...12 ans, il fonctionne - se repose - dans la para-logique induite par le commerce et leurs relais, les médias. Inutile donc d'argumenter, il répond toujours par des visions binaires ou réflexes acquis par dressage familial et milieu fermé.L'air de rien, la famille est autoritaire ici, produisant une multitude de tyrans complexés et simplets dans leurs réactions mentales ou physiques. Le lit connu du national-socialisme) Bien entendu, on s'est bien gardé de changer-faire évoluer ce genre de structure mentale, car cela aurait permis la prise de conscience, ce qui est dangereux pour le d é s o r d r e établi. Le marketing des slogans, c'est comme au supermarché (qui formate l'esprit et la mentalité d'une majorité de belges), et le belge ne peut rien concevoir d'autre. Il est formaté pour cela, depuis des générations (Voir déclarations des années trente sur sa mentalité de renoncement, son ultra conformisme - le conformisme est d'une extrême violence pour soi - généralisé, son vide dialectal, sa commercialisation mentale). Ne date pas d'aujourd'hui. Ils en profiteront donc. Plus c'est simple et stigmatisant, plus le belge se sent reconnu (ce que sa famille, son école, sa société n'ont jamais fait), puissant comme un enfant de trois ans. Les clichés qui circulent à l'étranger sur les belges n'en sont pas : ce sont la réalité, qui exposent la caractéristique fondamentale du belge : la crédulité, la cupidité, la veulerie extrême, et son pendant, le cerveau mis en pilotage automatique en permanence, on se repose car c'est un peuple fainéant du bulbe, sans courage aucun surtout pas pour lui-même. Une gigantesque faille de personnalité qui se trouve incarnée (enfin). Il se réjouit donc enfin et tous en "profitent". Ce genre de slogan, ça lui parle. Voir les forums.. le belge aime sa servitude volontaire (ignorance, bétise, simplisme, chauvinisme radical, automatismes appris dans la famille, non émancipation du conformisme absolu d'ici, etc...) et enfin, l'occasion surgit de l'affirmer haut et fort.
    • Caragal
      avril 24, 10:59 Reply
      Fantastique essentialisation du Belge , de base , moyen , de souche , un peu tout ça quoi , qui cumule quasi toutes les tares de la terre . Vous visez le titre de Gobineau de gauche ? ...;)
    • uit 't zuiltje
      avril 25, 22:22 Reply
      @Dém' plein d'intervention d'intervenant m'ont donné un peu envie de vous lire, parceque d'hab comme je suis d'accord grossomodo (bon j'ai pas tout lu hein quand même chuis pas crypto-maso) "Crypto-racisme qui fait semblant."... vous pourriez développer ?
      • uit 't zuiltje
        avril 25, 22:36 Reply
        ah oui si vous avez le temps aussi le "son vide dialectal"[du belge!] j'aimerais comprendre le concept par rapport au "vide" parce que je trouve perso que ces gens-là parlent toujours une octave plus haut que tout le monde dans mon bus ... bon pour à peu près tout le reste (bon je dis pas que j'ai strictement tout lu, j'ai le niveau côté coeur mais pas côté neurone) je vois pas bien en quoi tout ce catalogue de défaut est spécifiquement belge (bon ils sont bien comme vous dites, ok on est bien d'accord, et heureusement qu'il reste des gens comme vous et moi... mais vous vous inquiètez pas qu'il y ait encore plus de "belge" dans le monde que seulement dans notre pays ?)
  3. Caragal
    avril 24, 02:14 Reply
    Dans la catégorie de l'hôpital qui se fout de la charité , un bel exemple . Marcel Sel , écrivain/blogueur aussi polymédiatisé qu'idéologiquement crispé, s'indigne (c'est une manie chez lui) de la qualification de Khmers verts à l'endroit d'ECOLO reprise par deux "huiles" MR . Cette expression n'est pas neuve , comme on peut le voir ici http://lelab.europe1.fr/khmer-vert-l-inusable-insulte-anti-ecolo-159 , ce qui ne lui enlève pas son aspect insultant . L'allusion aux sinistres Khmers Rouges est en effet manifeste . Cependant , il s'agit ici d'une utilisation indirecte . En effet , l'aspect stigmatisant ici , n'est pas le caractère génocidaire que personne ( pas même au MR sans doute ... n'imagine attribuer aux écologistes , mais bien le caractère radical , dogmatique et extrême qui leur serait associé , ou en tout cas à certains d'entre eux . En tout état de cause , il s'agit d'une expression dénigrante comme il en fleurit beaucoup dans les campagnes électorales et ailleurs . Ce n'est pas à proprement parler des plus constructif ou des plus élaboré ou des plus pertinent , du moins sans explication plus détaillée et justification ad hoc . Le contexte dans le cas présent ne m'est pas connu . De là à en faire un scandale national ... Un premier hic est ne pas du tout capter la différence entre rouge et vert : http://blog.marcelsel.com/2014/04/23/pol-pot-fleure-bon-la-campagne/ Ce qui nous vaut des lepénisations , des Durafour crématoire , des populismes , des génocides arméniens , n'en jetez plus ... Le second hic est que le dit Marcel est un véritable Savonarole aussi convaincu de la justesse de ses causes que de l'impiété de ses ennemis , lesquels prennent en général cher dans la catégories des termes et formules dénigrantes et à volonté ostracisantes . Certains membres du MR sont régulièrement associés au fascisme et le parti prié de les virer " Faute de quoi, de Mouvement Réformateur, il faudra peut-être un jour le renommer «Mouvement Raciste»." , BDW c'est en général le modèle de "Nuremberg à Nuremberg" ... , Thatcher et Hayek sont réduits à " Un point de vue d’aristocrate largement démenti par près d’un siècle de sociale démocratie dans la plupart des pays d’Europe du Nord et notamment en Belgique, mais nos droitistes décomplexés n’aiment pas l’histoire, ils fonctionnent par dogmes ..." etc etc... On peut ne pas aimer , voire détester Destexhe , De Wever ou Hayek , mais de là à parler de fascisme , de Marche sur Rome , d'années 30 ou de vision aristocrate fonctionnant par dogme , il y a quand même un sérieux gap , le même , au moins , qu'entre Khmer vert et khmer rouge ... Sans rancune Marcel , vous avez déjà été meilleur et je ne désespère pas de voir un retour à ces meilleurs jours ...
    • Marcel Sel
      avril 24, 09:12 Reply
      Vous démontrez à quel point vous manipulez. J'ai ironisé sur "Mouvement Raciste" parce que je considère avoir assez d'arguments pour qualifier Destexhe d'islamophobe. Mais "raciste" n'est pas "fasciste". Vous faites l'amalgame pour me critiquer. Hélas, le mot que vous m'accusez d'utiliser envers Destexhe, je ne l'ai pas utilisé. De même avec BDW "De Nuremberg à Nuremberg"… il faudra me préciser où j'aurais utilisé cette expression et dans quel contexte. Quant à Thatcher et Hayek, je me demande depuis quand "aristocrate" rime avec génocide. bref, si je confonds le rouge et le vert, le mot Khmer s'y trouve bien. Vous, en revanche, vous confondez absolument tout. Mais vous avez une droite à défendre, envers et contre tout. Vous n'avez pas été meilleur, vous… Mais c'est toujours possible. Allez, un effort !
      • Caragal
        avril 25, 02:15 Reply
        Je ne manipule rien du tout , pas plus que vous ne démontrez quoi que ce soit . Votre blog est bien là et nous savons lire et comprendre un texte . Y voir des récurrences et obsessions ainsi que des séries régulièrement répétées . Je prendrai un jour le temps de recenser vos thématiques , vocabulaires et objectifs manifestes . Je ne défends personne et ne me sens investi d'aucune mission sacrée , revenez sur terre quand vous voulez , nous vous ferons bon accueil ...;)
        • Marcel Sel
          avril 25, 14:00 Reply
          Pas besoin de recenser mes thématiques, il y a un nuage de mot au bas de la page qui fait ça très bien !
  4. 753
    avril 24, 06:30 Reply
    Bonjour Juste pour être pédant, la première utilisation de l'expression remonte à... 1991 dans Actuel (ce qui ne nous rajeunit pas) à propos d' Antoine Waechter. Pour rappel, Actuel n'était pas vraiment un organe de droite. Autre point, les Khmers rouges n'étaient pas une "milice", mais le nom donné au Parti communiste du Kampuchéa. Et donc un parti politique... dont la plupart des dirigeants avaient d'ailleurs fait leurs études en France où ils furent influencés par le PCF. Je comprends votre indignation, mais elle me semble un peu tardive... (par rapport à l'expression en tout cas). Quant à son utilisation dans la campagne actuelle, comment s'en étonner vu le niveau atteint par les politiques en campagne ces dernières années ?
    • Marcel Sel
      avril 24, 09:17 Reply
      L'utilisation du mot lors d'un meeting de campagne me donne l'occasion de réagir. C'est plus grave encore si personne n'a réagi avant. Les Khmers rouges étaient un parti politique, mais aussi une milice associée aux basses œuvres du politicide/génocide cambodgien. J'ai interviewé le premier ministre de la culture d'après le génocide, à l'époque (sur Radio Plus), et j'ai passé une journée horriblement triste et poignante à écouter ce qu'il ne pouvait pas dire sur antenne, parce que trop épouvantable. J'ai critiqué "waar Vlamingen thuis zijn" alors que le slogan existait depuis 20 ans. Ce n'est pas parce qu'on a admis les choses qu'il faut les considérer comme acceptables. Ici, en plus, Véronique Ries, que je respecte pour d'autres combats, m'a vraiment choqué.
      • RedLight
        avril 24, 11:40 Reply
        Cette expression est d'habitude utilisée par l'extrême droite ou sur les forums de sudpresse et de la DH. La voir utilisée dans un meeting du MR, parti normalement respectable, me choque donc au plus haut point et je suis heureux de lire ce billet de blog sur le sujet.
  5. lieven
    avril 24, 13:23 Reply
    Ik herinner mij onlangs een blogpost gelezen te hebben waar men Filip De Winter ervan beschuldigt lid te zijn van een doodseskader omwille van een oude legervest die hij draagt tijdens het affiches plakken.
    • Marcel Sel
      avril 24, 13:47 Reply
      Neen, dat heb ik niet geschreven. Ik heb wel vermeld dat de HOS niet de ergste waren maar dat de referentie met de Oustachi wel aanwezig was. Dat Dewinter maar een andere vest draagt. Aan groene kant is integendeel nooit geen link geweest met Khmers.
    • uit 't zuiltje
      avril 25, 22:47 Reply
      "khmers flamingants" ça sent le gauchiste FR sans inspiration :( "de flamingante oestasji's" klinkt goed :) :)
    • uit 't zuiltje
      avril 24, 21:53 Reply
      ni les norvegiens verts à pois rose.... mais bien poisson rouge perso j'essaie de capter ce que dit Caracal çi-plus-haut : "l’aspect stigmatisant ici , n’est pas le caractère génocidaire que personne ( pas même au MR sans doute … n’imagine attribuer aux écologistes , mais bien le caractère radical , dogmatique et extrême qui leur serait associé , ou en tout cas à certains d’entre eux ." je parviens pas à comprendre la dissociation khmer et caractère génocidaire... sinon c'est où l'humour mr? est-ce si mou l'humour mr?
      • uit 't zuiltje
        avril 24, 22:07 Reply
        en fait, les verts (FR d'RF, évidemment) qui ya belle lurette se sont proclamés ironiquement entre eux "k.v." avaient sans doute l'idée de "caractère radical de k.r." en tête pour pas dire le synonyme "fundi" si pépère schmidt... mais un vert peu le dire, pas un mr, c'est comme pour les blagues anti-s. les bolos :^)
    • Lachmoneky
      avril 25, 14:20 Reply
      Les Verts n'ont pas l'exclusivité du (ou des) dogme(s). Il ne faut pas chercher loin que pour trouver des Khmers Bleus. Cela devient plus délicat à gauche: les Khmers roses risquent de mal passer, tout autant que les Khmers rouges: les confusions seraient légion. Seuls les Khmers amarantes ou bruns semblent à l'abri des critiques... et de l'ironie ;-) ouf!
  6. uit 't zuiltje
    avril 24, 23:28 Reply
    dans le fond finalement l'expression "Joëlle est la plus drone" lorsqu'on tient compte de la guerre criminelle menée depuis leur joystick par les pilotes yankees rends le printanier khmer vert un peu obsolète
  7. Pfff
    avril 25, 11:08 Reply
    Dit Marcel dont la plupart des "fascistes" se demandent toujours où il a été cherché cela et pour qui les catholiques se divisent en lecteurs de Golias et crypto-néo-nazis. "#PE, en mode écologique, a voté une nouvelle législation pour réduire l’utilisation de sacs en plastique non recyclables de 80% d’ici 2019" Khmers verts, ces grands partisans du retour à la nature, pour se moquer du sectarisme idéologique des écologistes, est bien vu. Et quand on connaît l'usage que les Khmers faisait des sacs plastiques, on se dit que Frédérique Ries est à la fois prudente et cohérente.
    • Pfff
      avril 25, 11:36 Reply
      "Espérons qu’il y aura une réaction, de type «entretien sévère»." Certains espèrent, avec notre Glorieux Leader*, le bain de sang social au MR. Pfff *Restons matins calmes
  8. Pfff
    avril 25, 12:24 Reply
    "La comparaison d’un parti politique adversaire (et démocrate) avec une milice qui a sur les mains le sang de centaines de milliers d’innocents est le niveau le plus bas du discours politique que l’on puisse atteindre." La dénonciation de l'écologisme comme doctrine essentiellement totalitaire est un des devoirs des libéraux, au contraire. Vous avez entendu les écologistes se remettre en cause après le désastre budgétaire du photovoltaïque ? Non. La réalité a toujours tort contre les écologistes. Vous avez entendu les écologistes se remettre en cause après les dérives autoritaires de Henri (qui re-signe les décrets tel quels, et envoie les justiciables se faire cuire un oeuf au conseil d'État ?) Non. Les écologistes n'ont rien à faire de nos institutions démocratiques. Ils sont le Bien. Et le Bien n'a pas à se soucier des moyens. Les écologistes sont démocrates parce qu'ils sont encadrés par le système démocratique, ils suffiraient qu'ils deviennent majoritaires pour que la démocratie s'affaisse sous leurs coups de butoir Par ailleurs, l'essence totalitaire de l'écologisme a été dénoncé par pas mal de monde. L'autre preuve à charge étant bien sûr que l'écologisme a séduit principalement la gauche, toujours éprise de puritanisme, et donc, de violence.
    • Marcel Sel
      avril 25, 12:41 Reply
      Insultant à un point que je saurais dire, la comparaison avec le parti Ecolo, probablement le plus propre du paysage politique et un régime totalitaire. Les libéraux seraient-ils à ce point extrémistes qu'ils ne sont pas en état intellectuel de percevoir que l'écologie est une doctrine qui vaut bien la leur ? J'aurais très, très peur si c'était devenu ça, le "libéralisme". Une sorte de prétotalitarisme intellectuel où tous ceux qui pensent autrement se font insulter. C'est probablement l'une des sources du problème actuel : la droite ne supporte plus que la droite. Ça la fait dériver vers l'extrême droite. Mais c'est à vous de voir…
      • Pfff
        avril 25, 17:36 Reply
        "Par ailleurs, l’essence totalitaire de l’écologisme a été dénoncé par pas mal de monde. " Est-ce que Luc Ferry est un dangereux extrémiste de droite ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Nouvel_Ordre_%C3%A9cologique Est-ce que Georges Kaplan n'est pas un peu plus convainquant que vous, comme libéral ? http://www.contrepoints.org/2011/05/19/25537-l%E2%80%99ecologie-totalitaire À contrario, est-ce qu'on peut qualifier l'UMP de parti libéral ? http://www.20minutes.fr/politique/1308258-20140225-accoyer-eelv-hors-pacte-republicain-ayrault-englue-maree-verte
        • Marcel Sel
          avril 25, 17:42 Reply
          Est-ce que Luc Ferry, Georges Kaplan détiennent la vérité ? L'essence totalitariste, ça n'est pas un argument, c'est un bazooka. Ce sont des mots comme ceux-là qui détournent les gens de la politique, parce que vous ne parlez plus d'eux, vous parlez de vos adversaires. Quand les partis s'y mettent, on comprend que la gestion n'est plus leur problème, c'est la haine qui parle, aveugle, insensée.
        • Pfff
          avril 25, 17:49 Reply
          Tant que les écologistes restent un petit parti, qui est obligé de composer avec de plus gros partis pour arriver au pouvoir, et qui dégoutte tout le monde par son sectarisme au bout d'un seul mandat, je ne pense pas que cela soit le principal problème.
  9. Caragal
    avril 25, 13:28 Reply
    Dites Marcel , vous êtes décidément imperméable à toute remise en question sur le sujet . Vous n'avez pas remarqué que vous ne supportez que la gauche et que votre discours disqualifiant est d'une autre constante et d'une autre radicalité ? Je repose encore une fois la question , le deuxième commentaire posté par un certain "démocrate" sur cet article mérite donc votre approbation ? Relisez le svp ...;)
    • Marcel Sel
      avril 25, 13:59 Reply
      Si je lis bien, Démocrate n'a posté qu'un commentaire et il est conforme à la charte des commentaires. Enfin, vous êtes un esprit libre, mais vous voulez que je censure quelqu'un qui ne pense pas comme vous ? Pas joli-joli, Caragal ! Ça n'est pas parce que je publie les commentaires de Démocrate que je suis d'accord avec lui. Quant à ne supporter que la gauche, expliquez-moi alors pourquoi je critique Elio Di Rupo (voir mes tweets). Ah oui, c'est vrai : il n'est pas de gauche…
      • Caragal
        avril 25, 16:05 Reply
        Je note donc que ceci :" c. toute formule raciste, xénophobe et tout amalgame envers une population en fonction de sa religion, de sa langue (y compris le français et le néerlandais), de ses origines, de son sexe, de sa sexualité. " , ne s'applique pas aux Belges , ce qui revient quelque part à pousser la xénophilie à son point culminant ...;) "Le belge étant depuis toujours enfermé dans ses oeillères (différence : auparavant il n’osait pas exprimer son racisme et s’estimait donc contraint, frustré, aujourd’hui, il l’exprime et le revendique en le justifiant "c’est parce que", tic appris depuis des générations, typique du mécanisme de la dissonance cognitive…: le simplisme absolu et le refus du savoir), applaudit. Se reconnaît évidemment. Enfin, il se sent vivant puisqu’il lui faut des prothèses pour vivre, il resplendit quand l’autre, celui qui n’est pas du terroir, est infériorisé." "Plus c’est simple et stigmatisant, plus le belge se sent reconnu (ce que sa famille, son école, sa société n’ont jamais fait), puissant comme un enfant de trois ans. Les clichés qui circulent à l’étranger sur les belges n’en sont pas : ce sont la réalité, qui exposent la caractéristique fondamentale du belge : la crédulité, la cupidité, la veulerie extrême, et son pendant, le cerveau mis en pilotage automatique en permanence, on se repose car c’est un peuple fainéant du bulbe, sans courage aucun surtout pas pour lui-même. Une gigantesque faille de personnalité qui se trouve incarnée (enfin)." Vous n'êtes pas belge quand même Marcel ? Rassurez-nous ...;)
        • Marcel Sel
          avril 25, 17:24 Reply
          Je suis belge, et l'autoflagellation belge n'est pas interdite, que je sache.
  10. Caragal
    avril 25, 17:43 Reply
    Et bien merci pour cet éclairage sur votre conception des choses , j'en tiendrai compte à l'avenir ...;) Vous n'êtes vraiment pas du tout crédible une seconde pour allez vous indigner d'un quelconque amalgame ou stigmatisation ou réduction d'une population à certaines de ses appartenances . Vous n'avez aucune impression de faire du deux poids deux mesures , ni de donner du crédit à tous ce que vous prétendez combattre ... Un exemple scolaire de mauvaise foi ...:)
  11. Caragal
    avril 25, 17:55 Reply
    Au passage , l'autoflagellation c'est se flageller soi-même , et non des millions de personnes qui ne vous ont donné aucun mandat pour ce faire . D'autant plus que ce monsieur caché sous le doux pseudo de "Démocrate" ne se considère certainement pas comme faisant partie de ces Belges , "moyens et de base" , d'ailleurs il peut très bien n'être pas Belge du tout . Je serais amusé de connaître vos points de désaccords avec ce texte ...:)
  12. Johnny Rotten
    avril 29, 18:13 Reply
    Formidable de s'offusquer d'expressions utilisées depuis 1991 pour critiquer dénigrer les adversaires politiques. Encore 5 ans et Marcel nous pondra un billet sur le Cocaine Socialism, concept datant de 1996. https://www.youtube.com/watch?v=7b7DgOeMnW4

Leave a Reply

Attention, les commentaires n'apparaîtront qu'après modération.