Wallonie

Populismes 230 Comments

CETA lutte finale. Les Francophones belges instaurent la dictature du prolétariat.

Le véto du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles à l’accord commercial et douanier Europe-Canada AECG (Accord économique et commercial global), connu désormais uniquement sous l’acronyme anglais CETA, fait couler beaucoup

Wallonie 15 Comments

La Belgique mauvaise en langues étrangères : l’info qui ne veut rien dire. On est juste moyens.

Vous l’avez certainement lu dans la presse : la Belgique ferait mauvaise figure en matière d’apprentissage des langues étrangères à l’école primaire. Exemple ici avec Le Soir, qui titre Écoles primaires,

Belgique 19 Comments

Quand la guerre des Belges fait blanchir l’asticot.

Certains se demandent pourquoi la Belgique va à vau-l’eau. Une info du Standaard nous donne un indice aquatique qui, au jour du décès de Jean-Pierre Coffe, me semble approprié. Elle

Flandre 80 Comments

Magritte, Milquet… les Francophones peuvent-ils encore exister ?

Les Flamands existent. En tant que concept. En tant que «peuple». Avec des mythes, des couleurs, un drapeau, des termes comme confédéralisme, la langue est tout le peuple, des héros,

Belgique 49 Comments

Exclu : Lidl, occasion ratée de patriotisme wallon pour Magnette.

Mise à jour du 24 février à 23h, en gras. La photo interpelle. On y voit deux ministres fédéraux, dont le premier ministre, poser la première pierre du nouveau centre de

Wallonie 95 Comments

Le gloubiboulga ou l’improbable projet francophone.

Les mauvais réflexes sont de retour. Il a suffi que la N-VA lance un nouvel assaut séparatiste début janvier. Plusieurs éditorialistes du Sud et quelques chefs de partis ont répondu

Wallonie 0 Comments

Rudy Demotte et Tournai : le monopole du cœur est en ce moment à droite.

Lors d’un débat pour les présidentielles de 1974, Valéry Giscard d’Estaing assénait à son adversaire socialiste François Mitterrand (1) : « Vous n’avez pas le monopole du cœur ». Une phrase restée célèbre.

Wallonie 0 Comments

Parlement wallon : le bal des vents pires.

C’était attendu. Après trois jours d’atermoiements en commission de vérification des pouvoirs afin de dégager une majorité pour ou contre le recomptage des voix à Charleroi (qui pourrait apporter un

  • 1
  • 2