La ministre écologiste belge de l’Énergie importe du gaz de schiste, sans même le savoir !

C’est du lourd. Il s’agit de compétence, de réalisme, et même de l’engagement écologiste de la ministre fédérale de l’Énergie.

Comme un polar : Myriam Leroy a menti, Florence Hainaut a menti. Et l’Association des Journalistes les a couvertes.

Je subis depuis un an et demi les foudres de l’Association des Journalistes professionnels (AJP), pour avoir présenté honnêtement une

La RTBF et Philippe Carlot m’assignent en justice : appel au crowdfunding.

La RTBF et son journaliste Philippe Carlot me convoquent au civil ce 12 octobre pour injures, diffamation, et harcèlement à l’égard

Inondations : Uccle préfère ses grenouilles à ses riverains.

Bien sûr, nous eûmes des orages, violents, et la tragédie de la Vesdre. Bien sûr, il y a toujours pire.

Réponse à la Carte Blanche de Hervé Hasquin : un totalitarisme peut en cacher un autre !

Depuis près d’un siècle, les démocrates traquent les moindres manifestations de fascisme potentiel dans les débats publics. C’est une attitude

La note de la Sûreté sur Ihsane Haouach : et pour les Francophones la même chose.

Certains voudraient que l’affaire soit close. Mais elle ne l’est pas. Elle ne peut l’être. Parce qu’il ne s’agit ici

Oh Bro ! 2. En nommant Ihsane Haouach, la Belgique met la charia avant la meuf.

Temps de lecture : 35 minutes. Mise à jour du 21 juin à 13h03, en italique gras. En Belgique, la nomination

Oh Bro ! 1. La Fédération Européenne des Journalistes (EFJ) se forme chez les Frères musulmans.

O Bro ! est un feuilleton sur la complaisance de plusieurs pouvoirs européens, belges et français envers les Frères musulmans

Cyberharcèlement : 73% des journalistes n’ont pas vérifié les chiffres.

« 73% des femmes dans le monde [ont subi des cyberviolences].  » (RTBF) Faux. « Les femmes ont 27 fois plus de

Cachez cet islamisme… un livre sur la cancel culture en Belgique francophone. Dédicaces le 20 mai à Uccle.

Vous vous souvenez du Balek-Gate ? J’avais écrit un article sur le sujet à l’époque. Mais il restait beaucoup, énormément à